les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 boulevard Mettewie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: boulevard Mettewie   Dim 9 Oct 2016 - 18:32

-Bd Mettewie ( Latinus au 71 ou aussi 73 ?, LEKEU au 73 )


-Montel

-les garages de bosmans  (affaire cessna)

Citation :


....Lorsque la commission rogatoire belge lui rendit visite à la fin décembre 1983 dans la prison de Limoges, elle recueillit un récit circonstancié sur un trafic international d’armes et de stupéfiants.

Vanderborght révéla que Marcel de Blick, Maurice Beekmans et Tony Bosmans lui avaient demandé de transporter une cargaison de 100 kgs d’armes de Bruxelles à Paris. Cet arsenal était destiné à un certain Lerosay d’Aix-en-Provence, tenancier de la pizzeria a La Grange B et fournisseur en armes du FLNC, le mouvement séparatiste corse aujourd’hui dissout. Le transport des stupéfiants constituait une partie du paiement du trafic d’armes. Durant l’enquête, un informateur anonyme suggéra aux enquêteurs d’aller jeter un coup d’oeil dans un garage situé avenue Mettewie à Molenbeek Saint-Jean, une commune de Bruxelles. Ils y découvrirent une quantité incroyable d’armes, d’explosifs et de drogues. Le garage avait été loué au nom de Tony Bosmans, lequel affirma qu’il avait << prêté >> la clef à Marcel de Blick. Toute cette marchandise, dont des revolvers FN, une grande quantité de balles 7,65 mm et 9 mm et deux bombes à télécommande, était destinée à Julien Claes, demeurant à Anvers.
Deux figures clés de l’extrême-droite ont également habité avenue Mettewie : le chef du WNP Paul Latinus et l’ancien agent de la BSR Martial Lekeu. Les bombes trouvées dans le garage semblaient avoir le même et rare mécanisme de mise à feu que celle qui explosa dans la voiture de service de l’adjudant Goffinon en octobre 1981.




- boxes CCC


Dernière édition par K le Lun 10 Oct 2016 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ginlo



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 0:25

Vous oubliez Smets Christian, non???
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 10:00

oui , mais j'ai pas d'info
Revenir en haut Aller en bas
ginlo



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 10:32

Je vais rehercher dans mes documents, le N°.....
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 12:46

ccc
C'est dans une nouvelle caverne d'Ali Baba que la B.S.R. pénètre alors le 15 janvier 1986. Il y a là, soigneusement rangés: des cartes routières (portant des indications manuscrites); l'original de toutes les revendications d'attentat (sauf une); des négatifs photo de cibles déjà attaquées par les C.C.C.; des armes dont un autre pistolet Mab volé à Bayonne en octobre 1984; un gilet pare-balles; 6,4 kg de «Dynamite 3 Blastogel» (volés à Ecaussinnes); une liste des plaques de 200 voitures utilisées par la police (des listes semblables comportant les mêmes erreurs ont été retrouvées dans un appartement du F.R.A.P., avenue Zamenhof, et chez Chantale Paternostre); des minicassettes audio sur lesquelles étaient enregistrés les messages d'alerte diffusés lors des attentats contre Sibelgaz et la B.B.L.); de nombreux faux documents d'identité; la carte de policier judiciaire de l'inspecteur Jean-Marie Arnould (pris en otage par trois membres d'Action directe, à Bruxelles, en mars 1984); une fausse carte d'identité au nom de Jean L'Homme (fondateur des Brigades internationales) portant la photo de Frederic Oriach (Action directe). Les gendarmes découvrent aussi, dans cet appartement: une lettre sur les conditions de location d'un garage situé à Forest, 19 avenue du Domaine, et un bulletin de versement au nom d'un soi-disant Jean-Claude Mayeur (en fait, probablement Bertrand Sassoye) pour
la location d'un garage situé au 46 du Boulevard Mettewie, à Bruxelles..
.
Le 16 janvier, la B.S.R. de Bruxelles pénètre dans ce garage. Loué par un certain Morlet (reconnu comme étant Bertrand Sassoye) en octobre 1985, le box ne contient plus rien. Par contre...

Des armes volées à Vielsalm

Le 20 janvier, après trois jours d'observation, la B.S.R. pénètre dans un autre box portant le numéro 37, au 46 du boulevard Mettewie, et loué depuis septembre 1984. Dans ce garage, où se trouve une Ford Sierra volée à une firme de location, on saisit: une mitraillette Vigneron (volée à Vielsalm) et quatre chargeurs pour cette arme; 3 bâtons de «dynamite 3», 5 kg de «Tolamite»; 12 kg de «Triamite», 1,5 kg d'«Iremite»; deux détonateurs et un mécanisme de mise à feu (par réveil). Les explosifs proviennent d'Ecaussinnes, les détonateurs, sans doute d'un vol commis aux Carrières de Meilleraie à Mimeure (dans la Côte-d'Or, en France).
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 12:49

cessna et bosman

Extrait du livre L'ENQUETE (Hugo Gijsels)

C’est le joueur de tennis belge Jean-Claude Vandenborght qui déclencha toute l’affaire lorsque le 12 novembre 1983, son Cessna 210 ayant des ennuis mécaniques, il dut faire un atterrissage forcé à une cinquantaine de kilomètres de Limoges (France). Parti du Maroc, il se rendait à l’aéroport de Wevelgem en Flandre occidentale. Il transportait 205 kilos de cannabis, qu’il essaya de cacher sur les lieux de l’atterrissage mais la police, alertée, découvrit le pot aux roses. Vanderborght, qui n’avait absolument rien d’un malfaiteur professionnel - il avait défendu les couleurs belges lors de la Coupe Davis - passa assez rapidement aux aveux. Lorsque la commission rogatoire belge lui rendit visite à la fin décembre 1983 dans la prison de Limoges, elle recueillit un récit circonstancié sur un trafic international d’armes et de stupéfiants.

Vanderborght révéla que Marcel de Blick, Maurice Beekmans et Tony Bosmans lui avaient demandé de transporter une cargaison de 100 kgs d’armes de Bruxelles à Paris. Cet arsenal était destiné à un certain Lerosay d’Aix-en-Provence, tenancier de la pizzeria a La Grange B et fournisseur en armes du FLNC, le mouvement séparatiste corse aujourd’hui dissout. Le transport des stupéfiants constituait une partie du paiement du trafic d’armes. Durant l’enquête, un informateur anonyme suggéra aux enquêteurs d’aller jeter un coup d’oeil dans un garage situé avenue Mettewie à Molenbeek Saint-Jean, une commune de Bruxelles. Ils y découvrirent une quantité incroyable d’armes, d’explosifs et de drogues. Le garage avait été loué au nom de Tony Bosmans, lequel affirma qu’il avait << prêté >> la clef à Marcel de Blick. Toute cette marchandise, dont des revolvers FN, une grande quantité de balles 7,65 mm et 9 mm et deux bombes à télécommande, était destinée à Julien Claes, demeurant à Anvers.

Deux figures clés de l’extrême-droite ont également habité avenue Mettewie : le chef du WNP Paul Latinus et l’ancien agent de la BSR Martial Lekeu. Les bombes trouvées dans le garage semblaient avoir le même et rare mécanisme de mise à feu que celle qui explosa dans la voiture de service de l’adjudant Goffinon en octobre 1981.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Lun 10 Oct 2016 - 12:53

alors encore une louche :affaires autour haemers smars

merci CS1958



Nombre de messages : 2324
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011


MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982 Lun 13 Juin 2011 - 18:08 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant
INFO VLAEMINCK Marie-Paul du 16/07/1990

Début 1986, Thierry SMARS avait repris un garage à TUBIZE, rue des Frères TAYMANS. Un très bon ami de Thierry y travaillait, le nommé "Luigi" qu’il connaissait d’avant. Après des recherches, il semble qu'il s'agisse de Luigi RIZZELLO. RIZZELLO était anciennement (de 1986 à 04/1990) domicilié à FOREST, avenue VAN VOLXEM 186/2. RIZZELLO Luigi, ainsi qu'un certain PERROTTA Luigi (demeurant av.
Général DUMONCEAU 35/2 à FOREST) étaient de très bons amis de SMARS. Ils tenaient le garage (av. VAN VOLXEM 186) où LACROIX et HAEMERS faisaient réparer leurs véhicules. D'après notre informateur X 58, ils feraient partie de la bande HAEMERS. A plusieurs reprises on les a vus après des hold-ups en compagnie de Thierry SMARS au HAPPY-FEW. Ils auraient également été en relation avec Robert DARVILLE. Nous avons vérifié l'adresse du garage avenue VAN VOLXEM. Il s'agit d'un garage FIAT, spécialisé dans la peinture de carrosseries. Il était fermé et sur la sonnette apparaissaient les noms de GAMBARAO et ALABISO (???) (Personne n'est en fait inscrit à cette adresse). A l'adresse où vit PERROTTI se trouvent, à l'arrière du bâtiment, deux rangées de boxes de garage (vérifier les propriétaires et les locataires). Depuis avril 1990, RIZZELLO habite un immeuble à MOLENBEEK-ST-JEAN bld Mettewie 71. Tant RIZZELLO que PERROTTI ont assisté aux obsèques de SMARS.
DE JONGHE-VAN BRUSSEL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: boulevard Mettewie   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
boulevard Mettewie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boulevard des Pyrénées
» Une visite héraldique de Montpellier
» La voix
» Pour du bon chocolats Vegan
» Noms de villages insolites,qui habite là ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: