les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vielsalm : Enfin la vérité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 11:51

je ne connais pas grand chose à cet attaque de Vielsalm sauf que depuis que j'ai appris les histoire
de l'appart rue puits en socks et les differents histoires des découvertes faites ds les 5 differents "visites" et perquisitions   de la suretés et police judiciaire et la tentative  mise sur le dos de Disl . je vois que

des PV de visites sont du plus édulcorés pour mettre qqun en cage.

suite des années après  au proces on oublie certaines fausses points de le mettre ds l'acte de l'accusation au procès .
Dans la presse ,dans  le cas de l'appart consp du CCC ,rue des cottages ...... on a bien montré des vignerons au télé et ds la presse puis au procès : RIEN

on fabrique et formate des coupables  et en plus ils se taisent et revendiquent des vols pour éviter pire ?

va savoir


une question : ce déménagement des armes volés (20 ?) x3kg = 60 kilo trop >ds une minerva jeep puis transfert ds une break est-ce correcte ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 12:30

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1043p450-vol-d-armes-dans-la-caserne-de-vielsalm-oesling84

minerva,vest kaki, vest de pilote americain,voiture break


il y a une break (renault volé le 5/4/84 ) ds laquelle les armes de mendez aurait pu etre transvasé


et le chauffard connait bien un pilote amiricain depuis son douze ans dont papie était OSS et en plus les deux guignols allait au TIR ensemble.

Si c'est indefinie quand  cet étrange peronnage était vraiment parti vers l'armée americain exactement ou pas du tout et

en plus si cet constructeur de télécommandes était téléguidé pour assister ses compatriotes -20 para troupes speciales au manoueuvre flintlock-Oesling vue ses connoissances de la lingue franca , il était quand même le seul a qui bou aurait pu prêté son thompson?


si l'arme après l'attaque aurait été jété ds les bois autour de vielsalm ....



tiens ds ce rim- ram on ne parle pas qqs part que tout ces troupes
sur exités sont allés au TIR ensemble et que là qqun aurait tiré en thompson?
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 622
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 13:19

D. à Jette, cella peut être n'importe qui. Un armurier, la famille...
L'arme à été restituer après expertise.
elle avait été acheter à Tervuren à un armurier ancien Gendarme.
les réponses se trouve dans le livre.
l'histoire est compliquée. Il y a 500 pages.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 13:25

- bouhouche a peut être preté son thompson?

- bouhouche a peut être utilisé son thompson?
et quelqu'un d'assez proche l'a par la suite remis en circulation dans son dos?
comme le pistolet bolognaise. . .

c'est la personne qui remet le thompson en circulation par la suite dans
un circuit de particulier qui est importante, car c'est elle qui orchestre la manipulation. . .
ici, pas besoin de déposer l'arme chaude dans un endroit loué au nom de bouhouche,
puisque l'arme est déjà à son nom.

pour manipuler les armes chaudes, il faut connaître ce que l'on dépose et ou on le dépose

- thompson : ou est-elle? et savoir qu'elle est chaude!

- box haemers : savoir ; ou les armes volées à mendez se trouvent, et ou le box de haemers
est situé.

- box ccc : savoir ou se situe ce box et ou sont les armes volées

il doit y avoir un individu'' dénominateur commun'' à ces manipulations, elles ne sont pas
désordonnées

- pistolet bolognaise. . .c'est(peut être) une autre histoire. . .


cordialement


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 14:05

Citation :
a été découvert chez D. à Atte.

et


Citation :
D. à Jette, cella peut être n'importe qui. Un armurier, la famille...
L'arme à été restituer après expertise.
elle avait été acheter à Tervuren à un armurier ancien Gendarme.


donc c'est pas simple : c'est pas D. à Attre mais D. à Jette ?

De.elens est un nom d'un armurier qui me vient à l'esprit
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 14:16

source Ben /mero site bvn:

Citation :
Onderzoek
De garagebox in Ukkel
De buitengewone ontdekking


Op 17 februari 1989 melden verschillende kranten twee buitengewone ontdekkingen, de eerste speelt zich af in een garagebox Ukkel.
Begin februari hebben rijkswachters van de SIE en leden van het observatieteam van de Nationale Brigade een autobox, in Ukkel, in de gaten gehouden. De box ligt aan de Alsembergsesteenweg 733. Voor de observatie wordt onder andere een videocamera gebruikt. Officiële versie van de ontdekking. Eens te meer heeft een verontruste burger de politie gewaarschuwd dat er vermoedelijk een gestolen wagen in de box staat.

Officieuze versie.

Een Brusselse strafpleiter heeft het adres doorgespeeld aan commissaris ‘Juju’ Dhaenen van de Ukkelse politie, die op zijn beurt commissaris Jean-Philippe Elise van de Nationale Brigade ingeschakeld heeft. Elise is een van de onderzoekers die Haemers al jaren achternazitten. Op 7 februari stappen de onderzoekers de garage binnen. In de box ontdekken Elise en zijn adjunct, inspecteur Eric Clavie, vergezeld van enkele andere speurders, een ware ‘grot van Ali Baba’. Door elkaar liggen er:
• 16 verweerwapens, revolvers en pistolen waarbij de identificatienummers weggeveild zijn.
• Een vizier.
• De kolf van een revolver.
• Een FAL en een FN FNC-geweer, met de serienummer er nog in.
• Een afstandsbediening met zender en ontvanger.
• Een vreemde constructie van PVC-buizen, zuignappen, ontstekingsmechanismen, springstoffen – 2.2 kg TNT – en granaten.
• Een antracietgrijze BMW 535i.
• Een tas met carnavalsmaskers, zakken bivakmutsen en handschoenen.
Interessant, de ‘constructie’ met de buizen lijkt sterk op de bom die weigerde te ontploffen nadat de gangsters ze met een zuignap achteraan op de Brinks’s Ziegler in Etterbeek bevestigd hadden. De PVC-buizen zouden ook wel eens van hetzelfde soort kunnen zijn als de met springstof gevulde buizen die in Ensival, Verviers en Groot-Bijgaarden gebruikt werden. Onweerlegbaar, op de BMW in de box zitten vingerafdrukken van Haemers.
Buitengewoon, de zwarte BMW, naar alle waarschijnlijkheid de overvalwagen van de aanslag in Groot-Bijgaarden, draagt een oorspronkelijke nummerplaat en een vervalste plaat met dezelfde cijfer- en lettercombinatie als de nummerplaat op de wagen van mevrouw Vanden Boeynants. Onthutsend, de carnavalsmaskers lijken op de maskers gebruikt door de Bende van Nijvel bij hun laatste overvallen. Bijna miraculeus, twee oorlogswapens in de box hebben wellicht gediend in Groot-Bijgaarden en zijn afkomstig van de diefstal bij FN-kaderlid Juan Mendez.
Te veel is te veel. Bij magistraten, onderzoekers en journalisten lopen de koude rillingen over de rug. Op eendezelfde plaats is het gerecht op materiële aanwijzingen gestoten die een band lijken te leggen tussen de Bende van Nijvel, de moord op Mendez, een serie brutale Securitas-overvallen, de moordende aanslagen op een postwagen in Ensival en een GMIC-wagen in Groot-Bijgaarden en de ontvoering van minister van Staat Paul Vanden Boeynants.

“In ieder geval”, fluisteren enkele speurders, “dit is te mooi om waar te zijn. Iemand probeert ons zand in de ogen te strooien. ‘Ze’ proberen ons te manipuleren.”

Wat werd er op 8 februari 1989 gevonden in de "Apollon" garagebox nr. 404 in Ukkel, Alsembergsesteenweg 733?
A. een BMW 535i
Volgende munitie werd in de BMW gevonden:
• hulzen kaliber 7.62, van het merk FNB-82 en FN-66
• een huls Men-68.30
• een huls FN-64
• een zakje met hierin vijf cartouches kaliber 6.35
B. Wapens
• geweer FAL 7.62 nr. 2500414
• karabijn FN C 5.56 nr 013868
• twee revolvers Smith et Wesson, .44 et .45
• revolver Colt .45
• revolver type Derringer
vier Sten machinepistolen
twee Thompson machinepistolen
• een pistool Colt 22 LR
• een automatisch pistool "Essex Arms corporation"
• een automatisch pistool "Erma Werke"
• machinepistool cal. 243 Winchester, van het merk "Valmet"
• een pistool FB Radom VIS model 35
C. Radiomaterieel
• een zender voor afstandbediening
• twee ontvangers voor afstandsbediening
• een lader
D. Vingerafdrukken
• van Haemers: op een vuilniszak, de ontvanger, twee dozen met cartouches, de Smith en Wesson revolver, binnenzijde van de linker achterruit van de BMW
• van Lacroix: op valse identietspapieren, twee dozen met cartouches
• van Bajrami: op een plastiek zak met gereedschap
• van Zeyen: op een plastiek zak met batterijkabels
• van Darville: op de binnenzijde van de ontvanger van de afstandsbediening
• van Gauthier: op een deel van de PVC-buizen
E. DNA-materiaal
• een DNA-staal werd genomen van bloedsporen op de BMW, op een sandaal gevonden in de box en op wrakstukken van de geldtransportwagen in Groot-Bijgaarden.
Eigen opmerkingen:
zowel de FAL 7.62 nr. 2500414 als het karabijn FN C 5.56 nr 013868 waren wapens gestolen uit de collectie van Mendez
• het automatisch pistool "Erma Wenke" en het machinepsitool "Valmet" werden door Lacroix bij wapenhandelaars in Nice gekocht op 25 en 26 augustus 1988
• het andere machinepistool "Vamlet" werd in een garagebox in Rijsel teruggevonden
• een zekere Roland Durselen zou aan Thierry Smars tussen 1983 en 1985 de volgende wapens hebben verkocht:
1) twee Colt .45 pistolen (waarvan één gevonden in de box in Ukkel)
2) één revolver Smith en Wesson kaliber .44 (gevonden in de box in Ukkel)
3) twee FAL-geweren (waarvan één gevonden in de box in Ukkel en gestolen van Mendez)
4) één Thompson machinepistool (gevonden in de box in Ukkel)
• verder beweert Roland Durselen aan Thierry Smars of Philippe Lacroix nog de volgende wapens te hebben geleverd
1) de Sten machinepsitolen
2) de revolver Smith en Wesson kaliber .44
3) de revolver Derringer
Roland Durselen beweert dat hij het FAL wapen nr. 2500414 gekocht heeft van wapenhandelaar Deliens. Deliens heeft bekend dat hij deze wapens aan Durselen heeft verkocht en dat deze wapens door Madani Bouhouche aan Deliens in bewaring waren gegeven. Bouhouche ontkent deze overhandiging.
Uit de ballistische analyse van de wapens, de gevonden munities in de box, in de BMW en op de plaats van de overval in Groot-Bijgaarden is gebleken dat de FAL 7.62 effectief werd gebruikt bij de overval op het geldtransport in Groot-Bijgaarden maar eveneens bij de overval in Doornik en in Almeer (Nederland) en dat het karabijn FN C 5.56 ook gebruikt werd tijdens de mislukte overval in Etterbeek op 29 juni 1988.

BVN site:
Eigen conclusies:
1. DNA-stalen van één of meerdere bendeleden van de bende Haemers zijn gekend door het gerecht.
2. De bende Haemers heeft dus wel degelijk de wapens gebruikt die gestolen werden bij Mendez. Deze wapens werden dus niet door derden in de box gelegd om de speurders te misleiden. Wie weet er meer over Roland Durselen en wapenhandelaar Deliens (blijkbaar de link tussen de gestolen wapens van Mendez en de bende Haemers)? Misschien werd wel opzettelijk deze gestolen wapens van Mendez aan het criminele milieu verkocht om alzo bij gebruik ervan deze criminelen te laten opdraaien voor de diefstal bij Mendez of om de zaken aan elkaar te linken.
3. De bende Haemers heeft wel degelijk VDB ontvoerd. Het is aannemelijk dat ze dus effectief de nummerplaat van mevrouw VDB gebruikt hebben voor de ontvoering van VDB en/of voor de overval in Groot-Bijgaarden (om met de flikken te lachen?) De BMW werd gestolen op 13 januari 1989. VDB werd ontvoerd op 14 januari 1989.
4. In de box werden eveneens bivakmutsen, carnavalsmaskers en pruiken gevonden (niet hernomen in de akte van inbeschuldiging) maar wel becommentarieerd door rechter Vlogaert tijdens het proces. Bij alle overvallen op de geldtransportwagens gebruikte de bende Haemers bivakmutsen. Aangezien alles wat er gevonden werd in de box effectief blijkt gebruikt te zijn door de bende Haemers bij hun criminele feiten is het dus meer dan aannemelijk dat ook de maskers en pruiken door de bende Haemers zijn gebruikt. Voor welke feiten?
(Met dank aan forumlid Merovinger.)


a coté de nos Dé-Dé's déjà cités on a iic ds cet article qqs autre dédés  autre "Darrigades"



Durs.... et  Diel.  et DARV.

remarque aussi d'autres Thompsons dont tous les armées se defassent ? à ce moment là ensemble avec ses stens et cie
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 622
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 13 Déc 2016 - 18:45

A Atte.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mer 14 Déc 2016 - 19:41

Aat ,Ath, Attenrode ,Attelnge, etc va savoir , personne ne s'y interesse sauf D.


Dernière édition par K le Mer 14 Déc 2016 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 430
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mer 14 Déc 2016 - 20:00

K a écrit:
source Ben /mero site bvn:

Citation :
Onderzoek
De garagebox in Ukkel
De buitengewone ontdekking


Op 17 februari 1989 melden verschillende kranten twee buitengewone ontdekkingen, de eerste speelt zich af in een garagebox Ukkel.
Begin februari hebben rijkswachters van de SIE en leden van het observatieteam van de Nationale Brigade een autobox, in Ukkel, in de gaten gehouden. De box ligt aan de Alsembergsesteenweg 733. Voor de observatie wordt onder andere een videocamera gebruikt. Officiële versie van de ontdekking. Eens te meer heeft een verontruste burger de politie gewaarschuwd dat er vermoedelijk een gestolen wagen in de box staat.

Officieuze versie.

Een Brusselse strafpleiter heeft het adres doorgespeeld aan commissaris ‘Juju’ Dhaenen van de Ukkelse politie, die op zijn beurt commissaris Jean-Philippe Elise van de Nationale Brigade ingeschakeld heeft. Elise is een van de onderzoekers die Haemers al jaren achternazitten. Op 7 februari stappen de onderzoekers de garage binnen. In de box ontdekken Elise en zijn adjunct, inspecteur Eric Clavie, vergezeld van enkele andere speurders, een ware ‘grot van Ali Baba’. Door elkaar liggen er:
• 16 verweerwapens, revolvers en pistolen waarbij de identificatienummers weggeveild zijn.
• Een vizier.
• De kolf van een revolver.
• Een FAL en een FN FNC-geweer, met de serienummer er nog in.
• Een afstandsbediening met zender en ontvanger.
• Een vreemde constructie van PVC-buizen, zuignappen, ontstekingsmechanismen, springstoffen – 2.2 kg TNT – en granaten.
• Een antracietgrijze BMW 535i.
• Een tas met carnavalsmaskers, zakken bivakmutsen en handschoenen.
Interessant, de ‘constructie’ met de buizen lijkt sterk op de bom die weigerde te ontploffen nadat de gangsters ze met een zuignap achteraan op de Brinks’s Ziegler in Etterbeek bevestigd hadden. De PVC-buizen zouden ook wel eens van hetzelfde soort kunnen zijn als de met springstof gevulde buizen die in Ensival, Verviers en Groot-Bijgaarden gebruikt werden. Onweerlegbaar, op de BMW in de box zitten vingerafdrukken van Haemers.
Buitengewoon, de zwarte BMW, naar alle waarschijnlijkheid de overvalwagen van de aanslag in Groot-Bijgaarden, draagt een oorspronkelijke nummerplaat en een vervalste plaat met dezelfde cijfer- en lettercombinatie als de nummerplaat op de wagen van mevrouw Vanden Boeynants. Onthutsend, de carnavalsmaskers lijken op de maskers gebruikt door de Bende van Nijvel bij hun laatste overvallen. Bijna miraculeus, twee oorlogswapens in de box hebben wellicht gediend in Groot-Bijgaarden en zijn afkomstig van de diefstal bij FN-kaderlid Juan Mendez.
Te veel is te veel. Bij magistraten, onderzoekers en journalisten lopen de koude rillingen over de rug. Op eendezelfde plaats is het gerecht op materiële aanwijzingen gestoten die een band lijken te leggen tussen de Bende van Nijvel, de moord op Mendez, een serie brutale Securitas-overvallen, de moordende aanslagen op een postwagen in Ensival en een GMIC-wagen in Groot-Bijgaarden en de ontvoering van minister van Staat Paul Vanden Boeynants.

“In ieder geval”, fluisteren enkele speurders, “dit is te mooi om waar te zijn. Iemand probeert ons zand in de ogen te strooien. ‘Ze’ proberen ons te manipuleren.”

Wat werd er op 8 februari 1989 gevonden in de "Apollon" garagebox nr. 404 in Ukkel, Alsembergsesteenweg 733?
A. een BMW 535i
Volgende munitie werd in de BMW gevonden:
• hulzen kaliber 7.62, van het merk FNB-82 en FN-66
• een huls Men-68.30
• een huls FN-64
• een zakje met hierin vijf cartouches kaliber 6.35
B. Wapens
• geweer FAL 7.62 nr. 2500414
• karabijn FN C 5.56 nr 013868
• twee revolvers Smith et Wesson, .44 et .45
• revolver Colt .45
• revolver type Derringer
vier Sten machinepistolen
twee Thompson machinepistolen
• een pistool Colt 22 LR
• een automatisch pistool "Essex Arms corporation"
• een automatisch pistool "Erma Werke"
• machinepistool cal. 243 Winchester, van het merk "Valmet"
• een pistool FB Radom VIS model 35
C. Radiomaterieel
• een zender voor afstandbediening
• twee ontvangers voor afstandsbediening
• een lader
D. Vingerafdrukken
• van Haemers: op een vuilniszak, de ontvanger, twee dozen met cartouches, de Smith en Wesson revolver, binnenzijde van de linker achterruit van de BMW
• van Lacroix: op valse identietspapieren, twee dozen met cartouches
• van Bajrami: op een plastiek zak met gereedschap
• van Zeyen: op een plastiek zak met batterijkabels
• van Darville: op de binnenzijde van de ontvanger van de afstandsbediening
• van Gauthier: op een deel van de PVC-buizen
E. DNA-materiaal
• een DNA-staal werd genomen van bloedsporen op de BMW, op een sandaal gevonden in de box en op wrakstukken van de geldtransportwagen in Groot-Bijgaarden.
Eigen opmerkingen:
zowel de FAL 7.62 nr. 2500414 als het karabijn FN C 5.56 nr 013868 waren wapens gestolen uit de collectie van Mendez
• het automatisch pistool "Erma Wenke" en het machinepsitool "Valmet" werden door Lacroix bij wapenhandelaars in Nice gekocht op 25 en 26 augustus 1988
• het andere machinepistool "Vamlet" werd in een garagebox in Rijsel teruggevonden
• een zekere Roland Durselen zou aan Thierry Smars tussen 1983 en 1985 de volgende wapens hebben verkocht:
1) twee Colt .45 pistolen (waarvan één gevonden in de box in Ukkel)
2) één revolver Smith en Wesson kaliber .44 (gevonden in de box in Ukkel)
3) twee FAL-geweren (waarvan één gevonden in de box in Ukkel en gestolen van Mendez)
4) één Thompson machinepistool (gevonden in de box in Ukkel)
• verder beweert Roland Durselen aan Thierry Smars of Philippe Lacroix nog de volgende wapens te hebben geleverd
1) de Sten machinepsitolen
2) de revolver Smith en Wesson kaliber .44
3) de revolver Derringer
Roland Durselen beweert dat hij het FAL wapen nr. 2500414 gekocht heeft van wapenhandelaar Deliens. Deliens heeft bekend dat hij deze wapens aan Durselen heeft verkocht en dat deze wapens door Madani Bouhouche aan Deliens in bewaring waren gegeven. Bouhouche ontkent deze overhandiging.
Uit de ballistische analyse van de wapens, de gevonden munities in de box, in de BMW en op de plaats van de overval in Groot-Bijgaarden is gebleken dat de FAL 7.62 effectief werd gebruikt bij de overval op het geldtransport in Groot-Bijgaarden maar eveneens bij de overval in Doornik en in Almeer (Nederland) en dat het karabijn FN C 5.56 ook gebruikt werd tijdens de mislukte overval in Etterbeek op 29 juni 1988.

BVN site:
Eigen conclusies:
1. DNA-stalen van één of meerdere bendeleden van de bende Haemers zijn gekend door het gerecht.
2. De bende Haemers heeft dus wel degelijk de wapens gebruikt die gestolen werden bij Mendez. Deze wapens werden dus niet door derden in de box gelegd om de speurders te misleiden. Wie weet er meer over Roland Durselen en wapenhandelaar Deliens (blijkbaar de link tussen de gestolen wapens van Mendez en de bende Haemers)? Misschien werd wel opzettelijk deze gestolen wapens van Mendez aan het criminele milieu verkocht om alzo bij gebruik ervan deze criminelen te laten opdraaien voor de diefstal bij Mendez of om de zaken aan elkaar te linken.
3. De bende Haemers heeft wel degelijk VDB ontvoerd. Het is aannemelijk dat ze dus effectief de nummerplaat van mevrouw VDB gebruikt hebben voor de ontvoering van VDB en/of voor de overval in Groot-Bijgaarden (om met de flikken te lachen?) De BMW werd gestolen op 13 januari 1989. VDB werd ontvoerd op 14 januari 1989.
4. In de box werden eveneens bivakmutsen, carnavalsmaskers en pruiken gevonden (niet hernomen in de akte van inbeschuldiging) maar wel becommentarieerd door rechter Vlogaert tijdens het proces. Bij alle overvallen op de geldtransportwagens gebruikte de bende Haemers bivakmutsen. Aangezien alles wat er gevonden werd in de box effectief blijkt gebruikt te zijn door de bende Haemers bij hun criminele feiten is het dus meer dan aannemelijk dat ook de maskers en pruiken door de bende Haemers zijn gebruikt. Voor welke feiten?
(Met dank aan forumlid Merovinger.)


a coté de nos Dé-Dé's déjà cités on a iic ds cet article qqs autre dédés  autre "Darrigades"  



Durs.... et  Diel.  et DARV.

remarque aussi d'autres Thompsons dont tous les armées se defassent ? à ce moment là ensemble avec ses stens et cie

La BMW aurait été la voiture de l'épouse de VDB et aurait servi de "couverture" lors de son enlèvement. En cas d'interception sur la route vers la côte française, il aurait pu prétendre à une simple escapade...
Vraisemblable? C'est la thèse d'un avocat célèbre dont je ne citerai évidemment pas le nom :-)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mer 14 Déc 2016 - 21:06

Pam

et un autre anecdote c'est que le premier Martens avec son chauffeur VIP de la sureté passe par hasard (sur l'autre côté ?) de l'auto route pendant l'attaque de grand Bigard par Haemers.

on avait presque deux premiers ministres kidnappés ce soir là !
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 15 Déc 2016 - 8:28

la firme semble bien etre celui de l'expert Ed.Tomb. exp ds l'affaire COOLS et d'autres


Il vient de décéder aussi en octobre 2016 à l'age de 84 ans .

>expert en ballistique mais cette firme est changé de but commercial vers 1998 avec des nouveau gérants et aussi des querelles car le trib de liège est intervenu vers 2001


donc question est si en 1999 il était encore en activité

oui , mais pe ala retraite ? 71 ans ! en 2003


Procès Cools - L'arme du crime - DH.be
www.dhnet.be/.../proces-cools-l-arme-du-crime-51b7cc76e4b0de6...
8 nov. 2003 - Premier à témoigner, M. Ed. Tomb., l'expert en balistique liégeois qui a examiné les douilles et les projectiles utilisés lors de l'attentat.

donc  , donc ...

lisons un peu:

http://archives.lesoir.be/deux-armes-dans-le-canal-de-l-ourthe-connerotte-%AB-un_t-20031108-Z0NQNR.html?queryand=Edouard+Tombeur&queryor=tombeur&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2016&endMonth=12&endDay=14&sort=datedesc&rub=ACTU&rub2=&pos=0&all=4&nav=1


Citation :
......En septembre 96, les plongeurs du Génie de Jambes ratissent l'Ourthe. Le vendredi 6, ils remontent un sac de sport lesté de portefeuilles vides et de pièces d'identité. Le dimanche 8, la cellule Cools avertit l'expert Tombeur : Attention. Tiens-toi prêt. Les plongeurs sont à l'eau. On va retrouver les armes. Phrase étrangement prémonitoire qui électrise le banc de la défense.
Mais Edouard Tombeur calme le jeu : ce coup de téléphone signifiait simplement qu'on espérait bien retrouver ces armes. Effectivement, en fin d'après-midi, le plongeur Jean-Marie Knaepen dégage, à un mètre du bord et sous un mètre d'eau, à un endroit proche du lieu indiqué où la mallette avait été mise à l'eau, un sac plastique type « grand magasin ». Il est rempli de terre et de vase, coincé dans les pierres et recouvert de branchages. Le sac contient une mallette de cuir aux coutures pourries avec, à l'intérieur, un Star 7,65 réplique colt et une paire de gants en latex. Moment d'effervescence. Puis le plongeur Didier Durieux découvre 50 cm plus loin, entre des cailloux, un FN 7,65mm modèle 1910 à silencieux en alu noir vissé au canon. Par rapport au sac plastique très sale, l'arme était « propre ». J'ai déduit qu'elle avait pu tomber du sac, dit-il.
Plus loin, les plongeurs ont aussi remonté un fusil à canon scié et un revolver d'alarme, deux armes étrangères à l'attentat de Cointe.
Edouard Tombeur, entouré par ses collègues Gérard Migeot et Eric Van den Meerschaut, explique par le menu les vérifications qui fondent les conclusions du collège des experts. Sur le 7,65, il restait deux cartouches non tirées sur une capacité de sept : une dans la chambre, une dans le chargeur. Les cinq autres ont été tirées à Cointe.
Le colt n'a pas tiré. Le percuteur était cassé. Impossible pour les experts de dire s'il était déjà cassé le jour de l'attentat ou si, fragilisé par la corrosion due au séjour dans l'eau, il s'est cassé lors du nettoyage. Si les tueurs ont fait des essais à vide, c'est très mauvais pour le percuteur, notent aussi les experts qui disent avoir trouvé une cartouche 7,65 parabellum dans la chambre et six dans le chargeur, parmi lesquelles une 9 mm parabellum, incompatible avec le colt. Les munitions pouvant être confondues, on peut supposer qu'elle a été chargée par distraction.
Tous disent aussi que l'état de corrosion des armes, jetées en juillet 1991 et retrouvées en septembre 1996, peut correspondre à un séjour de cinq ans dans l'eau. Ce dont doute Me
Mascart, conseil de Di Mauro.

http://archives.lesoir.be/m/un-adjudant-de-gendarmerie-devant-les-assises-de-liege-_t-19950320-Z0993C.html

http://archives.lesoir.be/m/l-expertise-balistique-designait-formellement-cet-ancie_t-19930818-Z0745U.html
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 15 Déc 2016 - 16:12

bonjour à tous,

1) donc un THOMPSON est utilisé lors d'un vol  : cette THOMSON est la propriété légale de MADANI BOUBOUCHE
                     |
                    \/                                                au moment DE LA TENTATIVE DE MEURTRE sur FRESCHES
                    \/
                    \/
         vol d'ARMES à VIELSALM
     
                    \/
                    \/                                                 DEPOT D ARMES:
                    \/                                      
                                                              incriminant les ccc et blanchissant les individus
                    \/                                       ayant sévi à VIELSALM
                    \/                                                          

                ARMES DE VIELSALM   >        --------------------------------------------------------------------------------> BOX CCC


2) donc les armes de JUAN MENDEZ sont dérobées par Madani BOUHOUCHE & CO

                   \/
                   \/
                   \/

             ARMES DE JUAN MENDEZ >   ---------------------------------------------------------------------------------> BOX HAEMERS


                                                                        DEPOT D ARMES:

                                                                incriminant HAEMERS et sa bande(alors détenus) du vol des armes de MENDEZ
                                                                et blanchissant les individus ayant volé (et assassiné) juan MENDEZ

   comment BOUHOUCHE & con pouvaient ils savoir ou se trouvaient le box HAEMERS???
   retour à l'interview de JOSE MENDEZ concernant BOUHOUCHE et BEIJER:

   '' ils ont vendus des armes à Patrick HAEMERS, ainsi qu'à des gangsters du milieu italien et albanais à bruxelles.''

   comment BOUHOUCHE& con pouvaient ils connaître l'emplacement du box des CCC???
   la réponse est sur le fil de discussion: proposition à b.r. ou BEIJER ROBERT explique qu'il surveillait PIERRE CARRETTE

   dans le premier cas: l'arme utilisée sur FRESCHES est bien celle de BOUHOUCHE, mais pas le percuteur. . . . . . . . . . .. ..

   dans le second cas:  l'interview de JOSE MENDEZ est plus que criant, hurlant même

''. . .Bouhouche avait trafiqué l'arme immédiatement après le meurtre. Il pensait que personne ne remarquerait jamais qu'il avait trafiqué le revolver parce qu'il connaissait le niveau de connaissances scientifiques des services de police belges ! Ce n'est que lorsque l'arme a été envoyée dans un institut français de réputation mondiale que les experts ont découvert deux éléments : il s'agissait de l'arme du crime et elle avait été trafiquée."

   comme un air de déjà vu. . .un copié collé peut être. . .

   cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 15 Déc 2016 - 16:54

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1360p45-interview-jean-claude-marlair


je con -state que j'ai raté une episode il y a deux ans et que tout et plus est deja discuté
il y a deux ans

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 15 Déc 2016 - 17:10

@k,

et il y a plus que cala que c'est réglé: interview josé mendez:

''"Je me souviens du jour de l'arrestation de Bouhouche. Il a été mis au secret à l'école de gendarmerie. Le juge d'instruction Schlicker a reconnu que la moitié de la gendarmerie était allée saluer Bouhouche. C'était un défilé permanent de gendarmes qui n'avaient rien à voir avec le dossier, alors que Bouhouche était au secret. Même parmi les gendarmes qui étaient chargés du dossier, il y en avait qui connaissaient très bien leur ex-collègue. Pendant tout l'enquête, Bouhouche savait tout ce qui se passait."

c'est bon de le rappeler. . .comme bouhouche a rappelé à ses collègues que tout le monde avait
des poils de barbichette sur les doigts. . .balayez derrière moi maintenant

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 12:26

pourtant be ecrit ds son bouqin que
Bou n'etait pas si diplomate et que c'est surtout lui qui avait garder
des bon contacts avec ses anciens collègues
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 12:31

Citation :
comment BOUHOUCHE & con pouvaient ils savoir
où se trouvaient le box HAEMERS???

même question pour le flat des cottages du CCC car
il y avait un box du CCC au rue beeckmans
qu'on a découvert que dix ans après !
lu qqs part ds le soir  .
Le proprio était payé ds un enveloppe ds la boîte au
lettres depuis dix ans puis ....rien par contre quand ils ont ouvert le garage....


qui connait le n° du flat ds la rue des cottages >
pour calculer & estimation la route vers un autre
box jamais retrouvé soi -disant par les topazes- écureuils.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 16:06

bonjour à tous,

diplomate ou faux? c'est la même chose souvent, beijer à cette qualité de diplomatie
apparemment.
quand on négocie par la barbichette, pas besoin de faux-jeton(eries) l'intérêt de tout le monde est que les poils ne tombent pas! bouhouche était direct.
l'avantage de tout le monde était d'éviter le rasage car ils étaient à ce moment là chez le barbier. . .

la différence entre un coiffeur et un barbier. . .c' est 5 euros. . comme quoi tout se négocie,
même un mot.

concernant le box des ccc, c'est là que ca se précise, car les cocos ne frayent pas avec le milieu
et ne sont pas diplomates vis à vis des flics.
donc à part : - leurs semblables à l'étranger
- les circuits étudiants(parfois)
-reste les flics qui enquêtent sur eux. . .beijer entre quelques autres.

mais rappelle moi k, beijer, c'était pas le gars donc on parle dans l'histoire du pistolet bolognaise
découvert dans le frigo-box-bouhouche(celui qui aurait du incriminer bouhouche alors prisonnier?)
il est là en permanence comme un sac à dos. . .seulement. . .
FUCK A DUCK AND TRY TO FLY. . .ca marche pas!

je ne connais pas le numéro de la rue des cottages, ni le jour de sa découverte,
mais je parierai qu'il a été découvert alors que les ccc étaient détenus. . .
. . .comme box haemers, comme frigo box. . .comme thompson. . .c'est diplomate ca!

cordialement


Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 17:40

@k,

comme déjà cité : la voie de garage n'est pas une impasse!

je me rappelle avoir vu dans une émission dans lequel un appel anonyme'' dénonçait''
( là je cite beijer concernant la maréchaussée : oui, parce que si on attends qu'ils trouvent!)
l'un des box. . .CCC?. . .HAEMERS? je ne me rappelle plus.
mais l'on pouvait entendre la dénonciation téléphonique. . .la voix me semblait diplomate et
surfaite. . .faudrait que je retrouve cette émission.

maintenant il existe des sciences de ''reconnaissance vocale''. . .

cordialement

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 20:02

hebbes

Citation :
La Belgique juge ses terroristes (V)
GUILLAUME,ALAIN
Vendredi 23 septembre 1988
La Belgique juge ses terroristes (V)
Un voisinage dénoncé par les deux clans,
qui ne rêvent pas aux mêmes révolutions
Il n'est pas simple de tirer au clair les liens qui ont «uni» les «militants» des Cellules communistes combattantes et ceux du Front révolutionnaire d'action prolétarienne. Pas simple de soupeser et de comparer les soupçons qui pèsent lourdement sur les membres des C.C.C. et dans une moindre mesure sur les membres présumés du F.R.A.P.
On verra, par contre, lors du procès qui s'ouvrira contre ces accusés, à quel point ils sont furieux, les uns comme les autres, de se retrouver côte à côte dans le box. Les premiers dénoncent le «militantisme petit-bourgeois et anarchisant» des seconds; ceux-ci dénoncent le «communisme sectaire» des précédents. Les membres des C.C.C. revendiquent leur appartenance au «mouvement révolutionnaire», les membres présumés du F.R.A.P. nient toute appartenance à un quelconque groupe terroriste.
C'est en juillet 1985 qu'a officiellement démarré l'enquête qui allait aboutir à l'arrestation de Chantal Paternostre accusée aujourd'hui d'appartenir au F.R.A.P. et alors responsable, avec d'autres, de la radio libre «Radio Air libre». Une enquête ouverte, à ce moment, sur plusieurs personnes fréquentant les studios de cette radio et suspectées de toxicomanie.
Plusieurs perquisitions furent donc déclenchées dans le cadre de ce dossier. Mais en mai 1985 déjà, des opérations de gendarmerie - filatures, longues observations, surveillances téléphoniques - étaient montées contre Chantal Paternostre et ses proches, entre autres parce que les responsables de la revue Ligne rouge (publiant les textes des C.C.C.) animaient une émission «révolutionnaire» sur l'antenne de Radio Air Libre.
Pendant plusieurs jours l'Escadron spécial d'intervention de la gendarmerie prit ainsi «en chasse» Chantal Paternostre, et le commandant de l'E.S.I. affirme que ses hommes suivirent la jeune femme le 28 mai 1985, entre autres jusqu'à l'avenue Zamenhof, à Anderlecht, et jusqu'à la rue des Cottages, à Uccle, dans deux appartements «dont elle avait les clés», précise encore l'officier.
Avenue Zamenhof...
Le 31 juillet 1985, la B.S.R. de Bruxelles pénétra donc au 14 de l'avenue Zamenhof, à Anderlecht. L'appartement avait été loué par une certaine Martine Minguet, un an plus tôt. Les enquêteurs saisirent là les clés d'une Volvo, du matériel électrique (comparable à celui qui fut utilisé pour la bombe des A.C.E.C., mais aussi pour des attentats visant le Comité d'accueil au pape le 10 mai 1985 et l'annexe du palais de justice de Bruxelles le 19 mai 1984), des documents relatifs aux A.C.E.C., une liste de plaques d'immatriculation de véhicules appartenant à la police, à la gendarmerie et à la Sûreté, des cartes militaires et routières, un texte qui pourrait être le brouillon d'une lettre de revendication. Onze bulletins de versement, déposés pour le loyer, ont aussi été saisis par les enquêteurs. Selon ceux-ci, ces bulletins ont été rédigés par un membre d'Action directe qui s'est présenté sous le faux nom de Minguet et qui a été identifié. Plusieurs empreintes ont été relevées dans l'appartement: celles de Rouillan, Menigon, Aubron, Cipriani (tous quatre d'A.D.), Pierre Carette et Bertrand Sassoye (des C.C.C.), et celles de Chantal Paternostre.
La voiture Volvo a été retrouvée à Molenbeek, en septembre 1985. C'est elle qui a servi à l'assassinat du général Audran (par A.D., en janvier 85). L'assurance était rédigée, sous une fausse identité que portait Joëlle Aubron et le certificat d'immatriculation sous une autre identité utilisée par Nathalie Menigon.
Une enquête de quartier détermina alors que la femme qui s'était présentée sous le nom de Minguet avait aussi loué un garage au 103 de l'avenue Zamenhof... sous le faux nom de Solange Adam. Le 27 août, les gendarmes visitèrent ce garage et y découvrirent une Ford Sierra volée sans doute par Nathalie Menigon à Anvers. Une voiture pareille à celle qu'on vit près de la carrière d'Ecaussines, quand on y vola les explosifs et sur laquelle avait été apposé un autocollant «Schtroumpf»... où l'on releva les empreintes de Luc Van Acker. Des traces de nitroglycérine (un composant de la dynamite) furent relevées sur le tapis de cette voiture par les experts du déminage.
... et rue des Cottages
Le 23 août 1985, les enquêteurs se rendirent au 75 de la rue des Cottages, à Uccle, dans un appartement loué par une certaine Brigitte Lagrange le 1er avril 1984. Les gendarmes saisirent ici: des dizaines de faux documents vierges; de la documentation sur plusieurs groupes terroristes et sur des sociétés fabriquant de l'armement; des photos (dont une de Rouillan); une lettre signée Serge et écrite par Bertrand Sassoye; des autocollants «Schtroumpf»; des outils; des mitraillettes Sten; des fusils Fal et Falo (provenant de Vielsalm); des détonateurs; 50 m de mèche lente (volés entre le 10 et le 12 novembre 1984 aux Carrières de la Meilleraie, à Mineure (en France)... et des bulletins de virement (pour le loyer) écrits, certains, par Nathalie Menigon, un autre par Pierre Carette. Dans cet appartement de la rue des Cottages, les enquêteurs ont relevé les empreintes de Rouillan, Menigon, Cipriani, Aubron, Annelyse B., Bruno B., Regis Schleicher, Pierre Carette, Bertrand Sassoye et, sur une tasse, une empreinte (treize points de concordance) de Chantal Paternostre.
Si Chantal Paternostre reconnaît s'être rendue dans l'appartement de l'avenue Zamenhof à une dizaine de reprises, ce n'y était que pour rencontrer un ami dont elle ne connaît que le prénom: Michel. Elle n'y a jamais rencontré personne d'autre, ni «comploté», dit-elle. L'appartement de la rue des Cottages? Elle n'y est jamais allée... et la tasse portant son empreinte pourrait bien être, imagine-t-elle, un «cadeau» déposé là par les enquêteurs. Du brouillon d'une lettre de revendication saisi avenue Zamenhof et apparemment écrit de sa main, Chantal Paternostre explique enfin: c'est l'un des nombreux textes satiriques et ironiques que nous avons écrits pour pasticher les revendications des C.C.C. sur l'antenne de «Radio Air libre».
L'artificier
du F.R.A.P.?
Luc Van Acker est l'autre suspect accusé d'avoir appartenu au F.R.A.P. Le nom de son amie, Patricia W. avait été signalé à la police de Saint-Josse comme «fréquentant les C.C.C.» en janvier 1985; et son nom avait été donné à la police judiciaire de Bruxelles, comme «membre des C.C.C.» en novembre 1985.
En janvier 1986, il fut intercepté à la sortie des locaux d'une association humanitaire (avec laquelle il s'apprêtait à faire une deuxième mission dans le tiers monde). Interrogé sur la présence de ses empreintes avenue Zamenhof, Luc Van Acker passa aux aveux: «Je suis allé deux fois avenue Zamenhof et j'y ai monté des systèmes à retardement, en avril ou mai 1985.» C'est là, dit en substance le jeune homme, la seule activité que j'ai jamais eue pour le F.R.A.P. qui correspondait mieux à mes opinions que les C.C.C. Luc Van Acker explique encore que c'est lui qui a proposé ses services à des membres du F.R.A.P., mais il refuse de donner le nom des personnes avec lesquelles il a été en contact.
ALAIN GUILLAUME.
PROCHAIN ARTICLE
La personnalité
discrète des accusés


donc :
Citation :

un garage au 103 de l'avenue Zamenhof... sous le faux nom de Solange Adam.


et

Le 23 août 1985, les enquêteurs se rendirent au 75 de la rue des Cottages, à Uccle, dans un appartement loué par une certaine Brigitte Lagrange le 1er avril 1984


on trouvait dix ans après le box (CCC) 25 avenue beeckman := 1km ou 11 min à pied

mais il y avait un box des topazes plus près à 8 minutes !  données inconnus :Enterprise ou autre organisation destructurée ....

pourtant ils avaient deja les box 150, 144 et 179 beau site avec certitude  le 10/7/1983 et
pe même plus , plus , plus comme le 162 et 198
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 20:15

@k, avec humour et citant HERGE,

''je dirai même plus'' : '' absolument exclu! : il y a deux traces et nous sommes seuls''.

merci, je prends connaissance de cela

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Ven 16 Déc 2016 - 20:22

parlant de hergé qui avait un box aussi ds beau site et bien je pense que son box inutilisé avait ete la cache pour l'audi 100 des TBW

ils l'ont d'urgence mis ds la rue lessbroussart la nuit après que Hergé est décédé !

le même box est le théatre des évènements du soir de Wavre !!!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7540
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Mar 20 Déc 2016 - 17:33

Lucien Dislaire me fait parvenir cette mise au point :

Je m’inscris en faux contre cette pantalonnade synthétisée sur la D.H. du 10 décembre et réglant en quelques lignes le mystère non élucidé de l’attaque de la caserne de Vielsalm.
Ce texte me surprend car jamais je n’ai donné à ce journaliste une conclusion tel que rapportée, pour la bonne raison que dans ce genre de situation la vérité n’existe pas. Ce bidouillage est outrageant pour le travail que j’ai mené pendant des années pour arriver avec l’appui du Parquet quant à mes investigations, à éditer un volume très détaillé, une référence en la matière: « La nuit des commandos ».
Et pour les nombreux qui ont pris lecture de cet ouvrage, ils pourraient aujourd’hui se poser des questions sur mon équilibre mental en lisant cet article D.H « le mystère de l’attaque de la caserne élucidé? »

C’est d’autant plus étonnant que ce journaliste dispose de mon ouvrage et s’il avait pris la peine de l’ouvrir il aurait constaté que jamais je ne parle d’un Belge et d’un Français isolés ayant mené l’attaque et que c’est bien établi et détaillé que ce commando était d’au moins quatre personnes : un qui gardait le milicien neutralisé dans sa chambrée, un en couverture pour protéger l’effraction et les autres sciant les barreaux et investissant le local armurerie. Ils seront vu transbordant les armes en forêt ½ heure plus tard.
Jamais il n’est question que « l’opération Oesling » ( manœuvre militaire combinée Otan et US spéciales Forces) venait d’être annulée.

Madame Mons del Roche à bien officié comme juge d’instruction au moment du drame, menant entre autre plusieurs reconstitutions dans le casernement ( même la nuit). Elle était au courant de mes activités et n’a jamais envisagé de m’inculper. Malheureusement pour l’instruction, elle fut nommée Procureur du Roi en 1985 et le nouveau juge "va t’en guerre", en charge de cette"périlleuse mission" n’hésitera pas à m’inculper de tentative d’assassinat. Il sera déchargé du dossier qui partira à Bruxellles au bureau de la Juge Lyna en charge de l’enquête sur les cellules communistes combattantes. C.C.C.
Pour ce qui est de Jourda Jean Pierre aujourd’hui décédé beaucoup d’éléments portent à croire qu’il est bien le tireur.Et si son patronyme apparaît suite à son décès, il n'y a pas de quoi s'agiter,cela ne fait pas avancer le schmilblick d'un iota: je puis garantir qu'il était très connu, actif et plus que suspect en 84-85
Ma dernière rencontre avec lui remonte à 2009 sur rendez-vous dans la banlieue parisienne: c’est détaillé dans mon ouvrage.
Ceci mène à une relation de faits accusateurs concordants qui ne font pas la vérité judiciaire. Lorsqu’un seul homme possède la vérité et meurt sans le dire, elle n’existe pas.

Annexes:

L’an 1985 le 26 novembre 09h30 .
P.V.
.../...Le 24 11 84 six mois après l’attaque une des deux hollandaises l'amie de Jourda, dans une conversation dans une taverne très connue de la région, déclare à son interlocuteur qu’elle est l’amie intime de Jean-Pierre Jourda « l’ami français » incarcéré, qu’elle a voulu lui rendre visite à la prison d’Arlon, qu’elle partira en France avec lui à sa libération.
Elle déclare qu’il lui a dit que c’était lui qui avait tiré sur le militaire à Vielsalm. Le lendemain, entendue et confrontée à Bastogne, elle se rétractera, dira à son interlocuteur qu’il a mal compris (bien qu’elle parle très bien le français).

11 décembre 1985 08h00 - P.J. 216
Dossier 64/84 émanant de monsieur le Juge d’instruction Pochet :
Renseignements :
Suite au transmis repris ci-dessus nous présentons Jourda Jean Pierre et Dislaire Lucien à monsieur le Juge d’instruction Pochet. Monsieur le Juge d’instruction Pochet organise une confrontation entre les deux personnes citées. Jourda est nerveux et impoli (1) Il dit ne rien avoir à ajouter à ses déclarations antérieures. Dislaire explique qu’il n’a plus rien à dire .Les intéressés sont reconduits à leur prison respective à Namur et à Lantin. L’évolution de l’enquête relative à l’attaque de la caserne Ratz de Vielsalm est difficile. Dislaire et Jourda ne désirent plus faire de déclarations.
P.V. clos le 11 12 85 à 08h30.

Impoli: Jourda agresse physiquement le Juge et sera neutralisé par la BSR – suite au grabuge, la confrontation sera arrêtée.

P.J. Marche

…/… Jourda n’était pas très à l’aise.Sa déclaration confirme que la jeep circulait dans le courant du mois de mai 84. De plus contrairement à ce qu’à déclaré..., la radio marchait.Le blouson bouffant dont Jourda était porteur pourrait être comparé au blouson gris, genre aviateur duquel parle Fresches pour ce qui est de la personne qui a tiré sur lui. Lors de la discussion avec Jourda il nous a expliqué verbalement que lors d’une attaque semblable à celle de Rencheux il faut nécessairement qu’avant l’exécution de celle-ci un point de ralliement soit préalablement prévu. De plus le point de ralliement doit être protégé et l’intervention doit être immédiate si cet endroit est menacé. Il nous a répété que s’il avait été armé lors de son arrestation le 19 juin 84 il n’aurait pas hésité un instant à faire usage de son arme. Il maintient ne pas savoir ce qu’il a fait la nuit du 12 au 13 mai 84



_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7540
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 29 Déc 2016 - 11:20

Des "petits gangsters" seraient responsables de l'attaque de Vielsalm, dit un mercenaire, qui tient par ailleurs beaucoup de propos contradictoires.

Revoilà l'affaire Bommeleeër. Plus précisément l'existence éventuelle d'un lien entre l'affaire de la caserne de Vielsalm en 1984 et les attentats au Luxembourg.

Le mercenaire belge Lucien Dislaire a dit mercredi dans le Wort, que Vielsalm aurait été une affaire de petits gangsters. C'est un truand français, qui aurait ouvert le feu là, et l'aurait avoué plus tard à Dislaire.
Nico Graf n'est pas convaincu par ses propos.

Lucien Dislaire est donc de retour. Celui qui s'était présenté en mai 2014 au procès Bommeleeër en arborant un t-shirt sur lequel figurait l'inscription Mercenary 1960. Sous-entendu : moi, Dislaire, j'étais mercenaire katangais dans les années 60 au Congo. A l'époque, un putsch avait été mené contre la République du Congo et les fameux mercenaires katangais étaient du côté des putschistes, qui défendaient les intérêts belges, et qui avaient été payés pour cela. Dislaire s'était ainsi présenté au procès comme témoin rémunéré, avant d'avoir dit un mot.

Il dit aujourd'hui que l'attaque à la caserne de Vielsalm en 1984, où un sous-officier avait été grièvement blessé, aurait été menée par des petits gangsters. L'un d'entre eux le lui aurait avoué. Le problème est que l'homme qui lui aurait confié cela, est mort. Voilà qui est bien pratique.



Il y a toujours eu trois théories à propos de l'attaque de Vielsalm : celle du petit banditisme, celle des Cellules Communistes Combattantes (CCC) et celles des manoeuvres de l'OTAN dans l'Oesling en 1984, qui auraient dérapé. Et cela aurait été un événement précurseur des attentats à la bombe au Luxembourg.

Au cours du procès, il avait été demandé à Dislaire si Vielsalm avait quelque-chose à voir avec l'affaire Bommeleeër. Il avait tourné autour du pot avant de finalement déclarer qu'il n'y aurait aucun lien. Il avait pourtant dit dans les couloirs du tribunal, qu'il avait circulé en tant que civil de l'OTAN, avec des Luxembourgeois. Quand quelqu'un avait conduit le week-end, les commandants à la frontière, c'était bien parce qu'ils voulaient passer le week-end à leur domicile. "Les jeunes de Diekirch" les avait-il appelés et à son avis, ils auraient dû aussi être entendus lors du procès Bommeleeër.

Des Luxembourgeois dans le contexte de Vielsam donc, quelques mois seulement avant que la première bombe explose au pylône de Beidweiler. Et alors qu'un pylône avait été attaqué à 15 kilomètres de Vielsam pendant des manoeuvres.



L'ancien mercenaire belge au Katanga livre donc un message très contradictoire sur une éventuelle participation militaire aux attentats. L'avocate de la Défense, Lydie Lorang suivrait volontiers la piste militaire, la piste Yankee, en ce qui concerne les Bommeleeër. Dislaire s'était demandé qui c'était et comment on n'avait jamais enquêté là-dessus. Une question que se pose aussi l'avocate. Surtout quand on sait que Monsieur Harpes avait à l'époque retiré cette piste des enquêtes, alors que Lucien Dislaire avait dit qu'ils avaient été entraînés à Vielsalm et qu'ils avaient continué à le faire chez eux.

Il reste que Lucien Dislaire est un homme qui a travaillé sur commande, comme mercenaire, et qu'il en a le langage. Quand il parle aujourd'hui de petits gangsters à Vielsalm, il faut réfléchir de quoi il veut détourner notre attention.

Source : http://5minutes.rtl.lu/grande-region/laune/990212.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 741
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 29 Déc 2016 - 17:34

Sacré Lucien. Il reste égal à lui-même... Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2186
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   Jeu 29 Déc 2016 - 18:48

Si quelqu'un avait le temps de relire sa prose (en retirant bien sur ses attaques systématiques contre le Commandant Marlair) parue sur le forum, il s'apercevra vite qu'il n'a jamais fait que d'enfumer les membres.
Apparemment, il n'en a pas assez et il s'étonnera après qu'il recevra une volée de bois vert.
Quoique, tout compte fait, ce serait lui accorder trop d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vielsalm : Enfin la vérité?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vielsalm : Enfin la vérité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'arche de Noë serait enfin retrouvée !
» Le Mahdi, la vérité enfin retrouvée
» La vérité sur Mahomet
» nouvelle venue...pour le CRPE 2011-2012...enfin j'espère
» Le jour ou la vérité éclata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Explorer les affaires connexes aux tueries du Brabant? :: Autres affaires-
Sauter vers: