les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Michel Libert

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Interview Michel Libert   Sam 29 Avr 2017 - 18:33

Grâce à l'intermédiaire d'un membre de ce forum qui se reconnaitra Very Happy et que je remercie, je suis parvenu à convaincre Michel Libert de répondre à vos questions.

Vos questions peuvent être envoyées par mp ou via l'adresse email michel1511@gmail.com.

Elles seront transmises à l'intéressé par la suite. Il faudra également tenir à l'esprit que monsieur Libert bénéficie de la présomption d'innocence et que ce forum ne doit pas devenir un tribunal.


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 10 Juil 2017 - 15:15

Comme on l'imagine, beaucoup de questions pour Michel Libert. Je lui envoie au compte-gouttes. Michel Libert me précise qu'il répondra question par question. Ainsi il sera loisible à tout un chacun de poser une question supplémentaire au sujet de l'objet traité.

Les questions et réponses seront disponibles ici : https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interviews/interview-michel-libert

Si vous désirez avoir des précisions complémentaires sur ces réponses, merci de les écrire dans ce fil. Elles seront transmises à monsieur Libert que je remercie très sincèrement.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Dim 16 Juil 2017 - 11:15

Michel Libert continue à donner des réponses à certaines questions : Latinus, son suicide, le vol telex Otan...

https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interviews/interview-michel-libert

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 17 Juil 2017 - 10:18


Il y a des éléments très intéressants... notamment les contacts entre François de Grossouvre et Paul Latinus.

François de Grossouvre connaissait bien Brian Crozier (qui en parle dans son autobiographie) et Paul Barril (GIGN).

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140207.OBS5581/rwanda-une-barbouze-francaise-au-c-ur-du-genocide.html

Paul Barril a eu comme avocate Me Catherine Degoul ... le monde est décidément petit ...

François de Grossouvre était lié au "stay-behind" :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_de_Grossouvre

(...) Sous le nom de code de « monsieur Leduc », il devient le chef du réseau stay-behind (de l'ombre) « Arc-en-ciel », installé par l'OTAN en France, dans le cadre de l'opération Gladio (...).

Cela renforce l'hypothèse d'un lien entre le WNP et les réseaux "stay-behind" ainsi que la DIA.

On rencontre la DIA dans les parcours de Joël Lhost, de Michel Libert, de Paul Latinus, de Guillaume Vogeleer...

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 16 Oct 2017 - 20:00

L'interview totale de Michel Libert est enfin en ligne. Interview très longue et très précise. Désolé pour le retard de la publication. Quelques aléas privés...

J'espère voir des réactions à cette interview. Merci à toutes et à tous.

https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interviews/interview-michel-libert

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
lrsn



Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 15/08/2017

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 16 Oct 2017 - 20:08

Mes questions n'ont pas été sélectionnées, tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 16 Oct 2017 - 22:32

Après un examen scrupuleux de l'interview de Michel Libert, nous ne sommes pas plus avancés. Je note beaucoup de propos totalement incohérents' des paradoxes en réalité assez pitoyables. J'ai lu cette interview en long en large et en travers. Je sais très bien qui en est l'auteur et cela nous ramène d'une manière ou d'une autre aux éternels schémas Lyna et latinus sans aucun élément nouveau de nature à nous permettre d'expliquer les fantasmagoriques schématiques qui ont au moins la vertu, sur le plan psychologique, de ramener l'intéressé sur un schéma principal, assez glorificateur pour une personnalité somme toute médiocre, conspirasioniste, reflet de sa propre vacuité et de l'importance qu'il veut se donner au travers d'un prétendu destin onirique.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Mer 18 Oct 2017 - 12:48


Très intéressant... A mon avis, Michel Libert est sincère. Il est en tout cas cohérent avec ses autres déclarations. Il n'est manifestement pas intéressé par l'argent.

Je note qu'il parle deux fois de Patrick Haemers qui était "un contact et collaborateur d’un réseau de Paul Latinus". Nous n'avons pas encore tiré les enseignements de ce lien ...

Il y avait des contacts entre le WNP et Securitas. Il est par ailleurs plus que probable que Patrick Haemers recevait des informations de quelqu'un de haut placé au sein de Securitas. Jan Flour, un responsable de cette société de gardiennage, a déclaré que l'argent des attaques de fourgons avait servi à financer l'extrême-droite (faut-il y voir la raison de la présence de Elio Ciolini ?). La filiale belge de Securitas a été fondée par André Moyen, léopoldiste convaincu, fin connaisseur des réseaux "stay-behind", proche de la sécurité militaire, bien connu de la famille royale marocaine (comme Alexandre de Marenches, du SDECE et du Safari Club), ami de Jean Militis (lui-même proche de Robert Close), de Irving Brown (CIA et mafia), de Bernard Mercier, du prince Albert et de la princesse Paola.

Ajoutons que Robert Close était reçu chez la comtesse de Liedekerke, proche de Paul Latinus... La comtesse de Liedekerke connaissait très bien le prince Alexandre (Félix Przedborski, etc) et la princesse Léa.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Jeu 19 Oct 2017 - 21:28


Trois questions posées par un lecteur attentif ainsi que les réponses de Michel Libert

_ _ _ _ _


Voici mon reply par item.


1. Avez-vous connu le docteur Claude Nancy, alias "Dr. Soas" ?

>>> Il y avait plusieurs docteurs (je parle de "médecins" et "chirurgiens") disponibles sur simple demande adressée au CSRS et CDIRE en cas d'urgence médicale (plaie, blessure par arme à feu ou arme blanche, empoisonnement, etc ...).

>>> Le nom de "Soas" me parle mais je crains que cela soit par intoxication médiatique (à force de médiatisation).

2. En ce qui concerne "Hervé Van Laethem", vous écrivez "Je ne l’ai, à mon bon souvenir, rencontré que deux, voire trois fois sans aucun impact particulier ni but précis." Pouvez-vous quand même dire à quelles occasions vous l'avez rencontré et avec qui d'autre ?

>>> Je vais me permettre de dire trois fois plutôt que deux. Cela remonte aux tout débuts de ma fréquentation du bar du FJ au canal. Une conversation avec lui au bar, conversation d'un intérêt politique quelconque. Une fois encore, lors de la tentative de création d'un groupe nommé Delta, tentative avortée par Paul Latinus. Une troisième fois à proximité des locaux FN à Laeken (Bockstael). Aux trois fois, j'étais en compagnie de Marcel Barbier.

3. Avez-vous entendu parler de Robert Steurckers et du Mouvement socialiste populaire (MSP), mis sur pied par les anciens de l'Association politique pour un Ordre nouveau (APON), proche d'une organisation italienne lié à la stratégie de la tension ?

>>> Robert Steuckers était un ami intime de Karl de Lombaerde, conférencier de référence, ennemi du mondialisme et de la trilatérale, historien de haut vol et, si je ne m'abuse, relation à Bernard Mercier. D'après moi, il n'a pas rejoins nos rangs mais y était déjà introduit à un autre niveau ou en une autre sphère.

Nous devions participer (par notre présence) à un grand nombre de ses conférences à Bruxelles mais ne pas l'approcher ni conséquemment lui parler. Les entretiens se déroulaient devant nous, à distance, entre lui et Karl de Lombaerde, ainsi que Paul Latinus lorsqu'il était présent.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Jeu 19 Oct 2017 - 21:36


Sur le  Mouvement socialiste populaire (MSP) (voir la question 3. ci-dessus) :

http://www.resistances.be/tueurs2.html

(...)

Cercle culture et liberté

Ce cercle d’extrême droite fut fondé en 1975 par un Belge, Daniel Collogne, qui vivait alors en Suisse. Il éditait « Totalité », une revue internationale diffusée chez nous par le Mouvement social populaire (MSP). Claude Mutti s'occupait de cette publication néofasciste en Italie et sera par la suite considéré comme l'un des penseurs de la « stratégie de la tension ». Le MSP était la branche belge d'un réseau italien de déstabilisation soi-disant antirégimiste. Pourtant, le 13 mars 1979, le major Bougerol, un proche du CEPIC, donna une conférence pour ce « mouvement social » qui organisait comme le WNP des opérations d'infiltrations dans les « lignes ennemies ». Le titre était: « Notre société malade de la subversion ».

(...)

_ _ _ _ _

https://fr.scribd.com/document/240521972/A31-N-20-6-86

Extrait :





(...)




_ _ _ _ _


Robert Steuckers

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Steuckers

http://www.archiveseroe.eu/steuckers-a48677412


Article 31  -  n° 19  









Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Ven 20 Oct 2017 - 12:37


Une autre question pour Michel Libert, suivie de sa réponse ...

_ _ _ _ _


Aviez-vous entendu parler d'un camp d’entraînement pour terroristes au Libye ?

Il en est question dans l'interview de Eric Lammers publiée dans le livre de Guy Bouten (traduction) :

(...) ‘Est-ce que tu as bien connu Paul Latinus, le meneur de WNP ?’

‘Pas vraiment. Paul se considérait comme un agent secret qui devait rassembler des informations pour l’armée américaine. Sa maman m’a raconté une fois que Paul avait de bons contacts avec le général Haig qu’il admirait beaucoup et qu’il visitait régulièrement la secte Moon. Mais je n’ai jamais vu d’Américains.

(...) Derrière WNP il y avait sans doute une organisation encore plus secrète.

Et là-dedans des gros bonnets avaient une place centrale comme le colonel de la gendarmerie Mayerus et Mercier dont je t’ai parlé tantôt. Latinus faisait tout un mystère autour de ça.

(...) Deux mois après le drame de la rue de la Pastorale Latinus nous a proposé de suivre un camp d’entraînement pour terroristes au Libye. Des Palestiniens radicaux allaient nous instruire et nous recevrions une grande récompense. Mais Smets m’a conseillé de ne pas accepter l’offre parce que c’était un piège pour nous tuer. Il y a eu d’autres choses bizarres.

(...)

_ _ _


>>> Je confirme. Je vous en ai d'ailleurs précédemment entretenu.

Il s'agissait de s'infiltrer au sein de l'organisation du Colonel Khadafi par les canaux des différentes écoles en terrorisme organisées par celui-ci, y suivre comme tout autre quidam la ou les formations adéquates ; participer comme éléments convaincus à des opérations réelles afin de montrer "patte blanche" ; ensuite divulguer par voie de messagerie toutes les infos possibles relatives à ces camps de formation, aux opérations terroristes envisagées ou en cours à des autorités NATO référantes ; enfin, tenter d'abattre le Colonel Khadafi selon les circonstances et instructions à recevoir en fonction des évènements programmés.

Cette expédition n'était réservée, d'une part (et à ma connaissance) qu'aux réseaux dépendant du CSRS et d'autre-part, uniquement accessible que par voie de volontarisme (une lettre manuscrite émanant du volontaire s'engageant à accepter toutes les conséquences de son engagement était prévue à la signature avant le départ).

A certains éléments du WNP, étaient greffés d'autres volontaires notamment issus d'équipes de JF Calmette, des Phalanges chrétiennes libanaises ainsi que certains éléments espagnols.

Selon les éléments de l'époque et mes souvenirs, Marcel Barbier encadrait une première équipe. Je devais rejoindre la Libye ultérieurement avec une seconde équipe (de soutien, de réserve ou de remplacement en cas d'échec de la première).

Chacun devait être rétribué mensuellement par quelques centaines de milliers de francs de l'époque, "traitement" variable en fonction du rang hiérarchique et de l'engagement (le terme de ou des infiltrations n'étant pas connue tout autant que la ou les voies d'extraction ou de fuite).

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Sam 11 Nov 2017 - 21:17

J'avais omis les dernières réponses de Michel Libert. L'interview est maintenant enfin complète.

https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interviews/interview-michel-libert

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 20 Nov 2017 - 12:34


Un message de Michel Libert ...

_ _ _ _ _

Parcourant au fil de mes disponibilités vos colonnes, je m'aperçois que, souvent, on prend/qualifie Paul Latinus de nombre de qualificatifs relevant du médical et de la psychiatrie appliquée et plus particulièrement une considération redondante au sujet de son rang de "Maréchal".

Paul Latinus ne s'est pas un instant "affublé" de ce titre, lequel titre était lié à sa fonction de "CSRS".

Il serait souhaitable d'expliquer au lecteur que les grades usés dans les différentes chaînes de parrainage et organisations ayant pignon sur rue étaient TOUS, moyennant souvent une autre nomenclature, de pure et "totale équivalence" (voir autres organisations satellites et notamment le Comité Ouwendijck).

Le PAL avait eu l'idée (particulièrement géniale ... < avis personnel >), en ce qui concerne notre sillage à caractère plus militaire que civil, d'appliquer les grades (et donc les fonctions appropriées) issus d'un jeu à l'époque fort connu mondialement, à savoir le Stratego dont la hiérarchie particulièrement simple permettait de reconnaître instantanément le rôle et/ou l'importance du correspondant/collaborateur.

Les grades acceptés de par leur assimilation étaient les suivants:

AX ... auxiliaire

>>> identification universelle pour tout contact d'importance vitale mais ne souhaitant pas nécessairement prendre la "couleur" d'un réseau déterminé

EL ... Eclaireur

>>> ce grade (équivalent à simple soldat) n'était réservé qu'à qualifier tout volontaire susceptible de se mettre immédiatement à la disposition des réseaux activés en cas d'invasion. Il n'était pas activé durant la période qui nous occupe

JU ... Junker (candidat officier)

LT ... Lieutenant

CP ... Capitaine

MJ ... Major

CL ... Colonel

>>> ce grade n'était réservé qu'à qualifier toute personne référante occupant socialement, politiquement ou judiciairement officiellement un rôle prépondérant ou actif

GL ... Général

>>> ce grade n'était réservé qu'à qualifier des responsables issus uniquement du corps des Offciers de l'Armée/des Armées et ne pouvait être activé qu'en cas de mobilisation officielle. Il n'était donc pas d'usage à l'époque considérée.

ML ... Maréchal

>>> grade (unique) réservé au coordinateur du groupe géographique considéré

Les autres grades/fonctions issus du Stratego étaient totalement inopérants (Démineur, Sergent, Espion, Drapeau, Bombe).


Le but second était de, en cas d'invasion, pouvoir mobiliser tous les volontaires susceptibles de rejoindre les rangs de "l'armée secrète" et de les placer fort aisément aux ordres d'un cadre pré-existant, entraîné et de référence au sein d'une hiérarchie aisément assimilable (par le jeu considéré) ... chacun y trouvant sa place de la façon la plus naturelle sous le grade/fonction de base, à savoir "Eclaireur". La formation/constitution des "Corps francs" (projetée dans les années 80) était basée sur cette conception.

Il existait 9 "Maréchaux" ... ou, pour certains puristes, 9 "Commissaires Généraux" ... ou, pour d'autres encore, 9 "Connétables" ... Paul Latinus était l'un d'eux. Par/selon "mes" recoupements, d'autres tels que de Grossouvre (groupe Sud), Degrelle (groupe Sud-Ouest), Amaudruz (Groupe Est), etc ... assuraient cette coordination au niveau continental sous la surveillance bienveillante de nombre de services de renseignements européens et américains (civils et militaires confondus).

TC

ML
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 20 Nov 2017 - 19:14


Le nom d' Amaudruz a attiré mon attention.

Il s'agit de Gaston-Armand Amaudruz

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston-Armand_Amaudruz

Voici ce que précise Michel Libert à ce sujet :

_ _ _

J'ai été envoyé en Suisse par le PAL afin de participer à façonner des opérations envisagées avec des autorités militaires, policières et universitaires helvétiques et invité à me présenter près Monsieur Amaudruz lequel devait m'introduire près de nombreuses personnes, notamment et surtout Monsieur Ernst Cincera.

Paul Latinus n'a jamais, à ma connaissance, été informé des détails.

Le voyage se situe approximativement durant la période charnière représentée par le shift du M80 vers WNP.

_ _ _

Cincera :

https://de.wikipedia.org/wiki/Ernst_Cincera

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Mar 21 Nov 2017 - 2:28


Des précisions d'un lecteur attentif...

_ _ _

Dirigeant néonazi suisse bien connu, Gaston-Armand Amaudruz fut l'un des piliers du MSE (Mouvement social européen) puis de sa dissidence radicale Nouvel Ordre Européen (NOE).

Plusieurs belges étaient directement liés au NOE.

Léon Degrelle, tout d'abord, mais aussi des membres du réseau Emile Lecerf.

C'est le cas du docteur Claude Nancy, alias "Dr. SoaS".

Jusqu'à son décès le 26 juillet 2010, à l'âge de 79 ans, Claude Nancy se rendait en Suisse auprès d'Amaudruz, pour y donner des conférences sur le national-socialisme pour le compte du NOE.

Nancy était membre de "Minerve" encore dans les années 90.

Il habitait à Hoeilaart, commune du Brabant flamand et était très très lié aux ex-SS flamands de l'amicale Hertog Jan van Brabant et et wallons de l'amicale des Bourguignons. Deux amicales liées encore au ... WNP.


Revenir en haut Aller en bas
LV1985



Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 20/10/2017

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Mar 21 Nov 2017 - 20:57

Que peut nous dire Michel Libert au sujet de Christian Smets, ancien commissaire de la sûreté ?
Revenir en haut Aller en bas
KSJM58745



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Jeu 23 Nov 2017 - 14:24

M. Libert était télégraphiste codeur à bord d'une unité de la force navale, quel était son rôle durant les manœuvres NATO avec la flotte USA et UK, et de quel type de certificat de sécurité disposait-il?
Revenir en haut Aller en bas
cobra



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 07/11/2017

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Sam 25 Nov 2017 - 17:03

HERVE a écrit:

Il y a des éléments très intéressants... notamment les contacts entre François de Grossouvre et Paul Latinus.

François de Grossouvre connaissait bien Brian Crozier (qui en parle dans son autobiographie) et Paul Barril (GIGN).

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140207.OBS5581/rwanda-une-barbouze-francaise-au-c-ur-du-genocide.html

Paul Barril a eu comme avocate Me Catherine Degoul ... le monde est décidément petit ...

François de Grossouvre était lié au "stay-behind" :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_de_Grossouvre

(...) Sous le nom de code de « monsieur Leduc », il devient le chef du réseau stay-behind (de l'ombre) « Arc-en-ciel », installé par l'OTAN en France, dans le cadre de l'opération Gladio (...).



On rencontre la DIA dans les parcours de Joël Lhost, de Michel Libert, de Paul Latinus, de Guillaume Vogeleer...


très intéressant

pour en voir clair
après son de retour de Chili et ce à la demande de DIA et CIA
1. réseau sécret sous la supervision de Général Haig ( Reagan +CIA = amour profond) antennes à Hollande pour l'infiltration OTAN en bénéfice Heag pour être plus fort dans les négociations.
2.WNP : réseau dispensable pour camoufler l'existence de ce stay-behind parallel réseau .
WNP après avoir volé les télex n'était plus indispensable et devrait disparaître. C'est le DIA en fait qui est à l'origine de la stratégie.

Cela renforce l'hypothèse d'un lien entre le WNP et les réseaux "stay-behind" ainsi que la stratégie DIA.

Jusqu'à la preuve de contraire ce réseau avait été activé pour des missions autres que prévénus.
C'était un commando d'experts ( para commando, des gens solitaires etc.) qui a été divulgé par Jandrain à un sous-officier de gendarme.
et y resté en activité même après le meutre de Latinus.
Présumption d'innoncence. ???? on verra bien

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140207.OBS5581/rwanda-une-barbouze-francaise-au-c-ur-du-genocide.html = Dos KOLWEZIE absolument à lire.

A titre d'info de Mr.Libert : Smets + Latinus tous les 2 = double agents des pion dans une stratégie mondiale.
Posez une question: où sont les fichiers des ordinateurs? ( les fameux 400 dossiers = en fait que 372 fichiers en total??) qui Latinus a prêté lors de votre arrestation.
Latinus est mort: selon des propos 1/3 en Flandre (je suis flamand) , 1/3 chez de Lombaerde et 1/3 chez Héléna
(selon mes infos déjà longtemps récupéré par Smets dans les années 90 + d'autre doss)


Dernière édition par cobra le Sam 25 Nov 2017 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cobra



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 07/11/2017

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Sam 25 Nov 2017 - 17:05

Latinus avait des connaissances qui les a tenu sécret même pour sa famille, ses copains et ses poules.
Devenez??
Revenir en haut Aller en bas
titu



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Sam 25 Nov 2017 - 18:23

Qu'en est-il d'éventuels liens entre Latinus et la Ligue Internationale pour la Liberté (LIL), le chapitre belge de la WACL ? Libert prétend que Latinus aurait travaillé pour la WACL au Niveau Benelux ?
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain

avatar

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Sam 25 Nov 2017 - 19:08



Jusqu'à la preuve de contraire ce réseau avait été activé pour des missions autres que prévénus.
C'était un commando d'experts ( para commando, des gens solitaires etc.) qui a été divulgé par Jandrain à un sous-officier de gendarme.
et y resté en activité même après le meutre de Latinus.
Présumption d'innoncence. ???? on verra bien


De quel réseau et de quelles missions vous parlez ?

Vous dite que Jandrain en a parlé à un sous-officier de gendarmerie, vous pouvez précisez ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7635
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 27 Nov 2017 - 17:46

titu a écrit:
Qu'en est-il d'éventuels liens entre Latinus et la Ligue Internationale pour la Liberté (LIL), le chapitre belge de la WACL ? Libert prétend que Latinus aurait travaillé pour la WACL au Niveau Benelux ?

Réponse de Michel Libert :


Je confirme que Paul Latinus oeuvrait pour le WACL mais ne peux confirmer que le créneau dont il répondait correspondait nécessairement au Benelux.

Quant au LIL (Ligue internationale pour la liberté), je n'ai personnellement aucun souvenir particulier de l'identification. Le lecteur m'apprend que le WACL n'en serait qu'un Chapitre et je l'en remercie.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Lun 27 Nov 2017 - 17:52


C'est la "Ligue internationale pour la Liberté" (LIL) qui est un chapitre de la WACL ... La LIL éditait la revue "Damoclès" dans laquelle le nom de Robert Close revenait souvent. Il semble plus que probable que Paul Latinus connaissait Robert Close. Par ailleurs, Michel Libert affirme avoir vu Robert Close et Karel de Lombaerde ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Jeu 30 Nov 2017 - 11:11


Une réaction de Michel Libert ...


_ _ _ _ _ _ _

billbalantines a écrit:

PJ1212 a écrit: Avec ce poste on se retrouve chez lez bateaux du yachtclub de Bruxelles

Michel Libert nom de Dieu !!!!!
Scout marin ; port de Bruxelles = Libert !
Libert : ANU 75 ?
Il a le profil idéal.
Un suspect! Tiens au fait son ADN? On l'a au moins?

_ _ _

Après une mise au point constructive avec le sieur Cobra à qui je souhaite tout le succès possible dans sa capacité d'intervention, à présent ...

... un message au sieur Billbalantines (et à d'autres du même gabarit se sentant éventuellement sujets à voguer dans le même sillage) ...

Il suffit !

Avant d'avancer des pièces sur un échiquier que l'on sait truqué, il serait bon d'anticipativement effectuer une recherche concernant un objet particulier sur le présent blog à l'aide de la fenêtre adéquate.

Monsieur Leurquin m'a invité sur ce Blog afin de participer, avec mes humbles moyens, à aider ceux et celles qui souhaitent lever un voile très épais sur des faits qui révulsent tous les citoyens, même quarante ans plus tard ... moi y compris.

Malgré mes réticences eut égard aux dossiers gigognes innombrables, j'ai accepté d'être un "livre ouvert".

Toutes les réponses à vos questions "basiques" (notamment au sujet ANU 75°) sont disponibles dans mon interview (voir le fil correspondant).

Ne serait-ce pas suffisant ? ... Sachez que l'on peut me demander audience sans aucun problème et me rencontrer selon mes disponibilités avec un préavis raisonnable.

Ceci dit ... et pour clore ... j'espère ... définitivement "mon" sujet particulier ... j'en ai par-dessus ma calvitie de devoir en ces colonnes (qui ont heureusement le mérite d'exister), lesquelles sont dédiées à des "échanges" d'idées susceptibles de faire avancer un schmilblick dont le tissus est depuis belle lurette éculé, de devoir ... donc, disais-je, avoir à redresser les bretelles de "justiciers en culotte courte", de tous poils, appréciant (en ces colonnes se souhaitant pourtant sérieuses) s'aiguiser aux arcanes simplistes des jeux "Cluedo" et "Qui est-ce ?" ...

Primo, je suis disculpé.

Secundo, j'assume mes succès comme mes erreurs et n'ai jamais fui mes responsabilités.

Tertio, je ne regrette rien de mes activités eut égard à l'époque où je me suis investi en plaçant avec pleine confiance ma destinée dans les mains de services, d'institutions et de personnes dits/dites respectables. Je plaide non coupable d'avoir servi à mon insu certaines d'entre-eux/elles qui ont utilisés nos services pour des buts dévoyés dont nous n'avions, à tous niveaux, aucune connaissance.

Etait-ce moi ceci ?... Etait-ce moi là-bas ? ... Etait-ce moi à ce jour précis ? ... Etait-ce moi à cette heure précise ? ... Etait-ce moi ... blah blah blah ? ...

Tous mes faits et gestes de l'époque "auraient" pu être étudiés sereinement car tout ... TOUT ... se trouve dans mes agendas de bureaux (chaque bureau où je prestais était ainsi muni), dans mes agendas opérationnels et ... qui plus est ... dans mes agendas privés avec des mentions codées se référant à des activités que je ne pouvais manquer. Hélàs, allez savoir pourquoi, rien de cela n'a été presté jusqu'à ce que la dernière équipe d'enquêteurs entame enfin, après trente ans, les premières démarches intellectuelles en ce sens (fin 2014/début 2015). Je crains que j'ai eu affaire, là déjà et très étrangement, à un florilège de joueurs sortis tout frais d'une compétition de "Cluedo" et de "Qui est-ce ?" ... tout comme vous ... (et bien d'autres) ...

TOUS mes agendas sont dans les mains des différentes cellules qui ont mené peu ou prou les enquêtes. Je n'en ai reçu, malgré les promesses, aucune copie. Donc, pour de plus amples informations et afin de croiser vos indices, veuillez avoir cette aimable obligeance de vous adresser au Parquet.

A présent, je fais un retour sur vos questions 😊

Scout marin ; port de Bruxelles = Libert !

>>> Oui ... mais Port de Bruxelles, dit Yacht Club ... et dit aussi une "brochette" de "Puissants" ayant leur esquif en ce même port d'attache

Libert : ANU 75 ?

>>> Non ... Voir mon interview ... Tout s'y trouve ... même le chemin intellectuel pour tenter de situer cette fâcheuse abbréviation

Il a le profil idéal.

>>> Définitivement non ... et ... si vous "persistez", veuillez amener des éléments plus que probants m'accusant sans jambage aucun sur de sombres activités que j'aurais donc effectuées "sous hypnose" ... A défaut, libre à vous (et à d'autres) ... Mais je ne laisserai plus aucune de ces tentatives d'accusation "lettre morte" et donnerai libre cours à mon Conseil de poursuivre par toutes voies qu'il jugera utile, financièrement constructive, plaisante ou agréable,

Un suspect!

>>> Je l'ai été ... à dessein ... pour des raisons (sérieuses) que j'ignore.

Je ne le suis plus depuis belle lurette.

Tiens au fait son ADN? On l'a au moins?

>>> Les Parquets ont mon ADN en cinq exemplaires. Ce que les enquêteurs ne m'ont pas encore demandé est une fiole de mon sperme ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12807
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   Jeu 30 Nov 2017 - 20:10


Deux messages de Michel Libert

_ _ _ _ _

Comme promis, lorsqu'il me viendrait au fil de la lecture des colonnes, un souvenir ravivé et constructif, je m'en retournerais vers vous.

Il s'agit d'une audition dans laquelle les enquêteurs (mais je ne situe plus lesquels) m'ont posé des questions sur l'existence supposée d'appareils nous ayant été présentés par Paul Latinus.

L'audition portait sur un Scanner de fréquences radio de dernière génération dont ils auraient eu écho.

Je leur ai confirmé que Paul Latinus s'était bien présenté en mon appartement de la rue de Parme de l'époque, muni d'un appareil de dimensions raisonnables (format d'un tiroir), appareil dont il a fait démonstration. D'évidence, toutes les fréquences utilisées par tous les services confondus étaient susceptibles d'être captées.

Cet appareil lui avait été "prêté" par un Service officiel pour un but précis et une période provisoire mais dont j'ignore la durée.

A cette démonstration, il apporta également celle d'un second appareil qui était un poste émetteur-récepteur de grande capacité. Celui-ci aussi lui était prêté pour une période non définie. Si mes souvenirs ne me trompent, cet appareil en particulier aurait dû équiper l'un des réseaux dont il était responsable. Il était question que l'on en "reçoive" ... au moins ... un exemplaire, dans un futur proche.

Les enquêteurs ont entériné le PV, la note de service ou d'audition ... (je ne m'en rappelle plus) en me lançant des rires goguenards.

TC

ML

_ _ _ _ _

Un autre souvenir, cette fois de procédure.

Il existait un "protocole" obligatoire (PUMA) en cas d'utilisation d'armes dites "toxiques" au cas où elles auraient été utilisées lors d'une "mission officielle".

Ces armes, qu'elles soient à feu, blanches ou explosives ... devaient être démontées, pièces transportées de façon disparate et réparties en des sacs de jute lestés. Chacun de ces sacs devait être véhiculé jusqu'à un littoral et versés (semés) de nuit sur une route maritime commerciale fréquentée.

Personnellement, jamais je n'ai dû faire usage de ce protocole ni le conseiller.

TC

ML

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Michel Libert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Michel Libert
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (1976) le Nouveau défi des ovnis Jean-claude Bourret
» Interview de Michel Ballot : Sur les traces du Mokele-Mbembe
» FACTEUR X n°28 - Interview de Michel Hennique (1998)
» Interview avec Jean-Michel Raoux physicien-chimiste
» Michel Hocq - Le magnétisme médiumnique (Interview)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview Michel Libert-
Sauter vers: