les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Wavre, 30 septembre 1982

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 8:25

La Santana fut abandonnée dans la précipitation semble-t-il à proximité de l'étang des enfants noyés en forêt de Soignes. Voulaient-ils l'y précipiter? Curieux aussi du nombre d'objets qu'ils ont abandonné à proximité : des cartes de banque et divers documents volés à Dekaize et à ses clients, des blocs de mousse provenant d'un siège d'une VW, un soulier, un polo, un journal espagnol, une paire de lunettes sans verre, des notes manuscrites, une carte de parking jamais identifiée.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 8:30

Pour la carte de parking :
http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/elements-materiels-f4/carte-de-parking-t67.htm

Cette carte semble inconnue en Suisse. Et si simplement elle a été utilisée dans nos contrées?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 9:17

A priori inconnue au QUEBEC , me suis renseignée .
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 14:20

La carcasse de la santana fut retrouvée drève des Tumuli.

En 1987, des enquêteurs découvrent dans un box loué par Bouhouche une Toyota qui avait été volée en octobre 1981 à un chauffeur d'une firme de parfum. Le contenu de la Toyota (caisses de parfums) fut découvert quelques jours après le vol à la...drève des Tumuli.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 20:10

michel a écrit:
La carcasse de la santana fut retrouvée drève des Tumuli.

En 1987, des enquêteurs découvrent dans un box loué par Bouhouche une Toyota qui avait été volée en octobre 1981 à un chauffeur d'une firme de parfum. Le contenu de la Toyota (caisses de parfums) fut découvert quelques jours après le vol à la...drève des Tumuli.

Coincidence étrange, une de plus... Tout cela sent une drôle d'odeur... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 22:03

BR nous a déjà dit et même avec irritation que Bouhouche n'était pas chez Dekaise ce jour-là puisqu'il était Place Meiser avec un chargement d'armes chaudes et que cela lui avait été confirmé par une tierce personne.
Mais justement, ce sont des témoignages donnés et rapportés et il est évident que si la personne nommée plus haut était impliquée chez Dekaise, elle n'irait pas l'avouer à BR, il en est de même pour la tierce personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 22:21

Henry a écrit:
Mais justement, ce sont des témoignages donnés et rapportés et il est évident que si la personne nommée plus haut était impliquée chez Dekaise, elle n'irait pas l'avouer à BR, il en est de même pour la tierce personne.
Si la personne nommée plus haut était impliquée chez Dekaise, peut-être se savait-elle « tracée » par BR. A malin, malin et demi ....
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 22:29

Dans ces jeux, le manipulateur est parfois le manipulé.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Ven 14 Déc 2007 - 22:49

michel a écrit:
La carcasse de la santana fut retrouvée drève des Tumuli.

En 1987, des enquêteurs découvrent dans un box loué par Bouhouche une Toyota qui avait été volée en octobre 1981 à un chauffeur d'une firme de parfum. Le contenu de la Toyota (caisses de parfums) fut découvert quelques jours après le vol à la...drève des Tumuli.

Faudrait donc en savoir plus sur le contexte du vol de cette camionnette de Paris XL... qui? pourquoi? Et donc qui avait comme habitude d'abandonner ses larcins à la drêve du Tumuli...
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Sam 15 Déc 2007 - 9:25

Henry a écrit:
Dans ces jeux, le manipulateur est parfois le manipulé.

Surtout si il a le melon...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 9:53

La BSR de Wavre a établi un rapport fort intéressant sur cette attaque :

Source : rapport parlementaire 2

Il constitue une « synthèse des auditions et renseignements
obtenus » concernant l’agression chez l’armurier
Dekaise. La thèse défendue dans ce rapport est, d’après son
intitulé, manifestement la suivante : « Recherches concernant
le fait que l’agression aurait eu lieu dans le cadre d’un
trafic d’armes. » Ce trafic aurait consisté en ce que Dekaise
avait, à la demande d’un armurier connu — qui collaborait
probablement avec d’autres —, entamé la fabrication de
silencieux spéciaux, que, d’une manière ou d’une autre, (une
partie de) l’acompte avait disparu(e) et que :
« l’organisation aurait envoyé des hommes de main chez
Dekaise pour « lui donner une leçon » et emporter le prototype
Beretta pour fabrication par un autre artisan. »
Ce rapport comportait une série d’annexes qui devaient
étayer cette vision de l’affaire, en particulier des résumés
des déclarations et de divers renseignements qui avaient
été recueillis par d’autres voies.
Ce rapport de Bihay faisait également état du fait que des
Libanais avaient — en compagnie d’une connaissance de
l’armurier en question — rendu une visite à Dekaise. Le
rapport du capitaine Stockman du 29 mai 1984 brodait dans
une certaine mesure sur ce fait (101). Ce rapport expliquait
qu’une bande de Libanais, qui étaient liés à la « phalange
chrétienne », étaient impliqués dans un trafic de haschisch
de grande envergure à destination de la Belgique, de Bruxelles
? Et un de ces Libanais aurait effectivement rendu visite
à Dekaise en compagnie de compatriotes qui étaient également
impliqués dans le trafic de stupéfiants.
Le 25 mars 1985, ledit capitaine a envoyé aux mêmes
autorités de la gendarmerie, à l’exception du commandant
de district de Bruxelles, « la synthèse d’une enquête effectuée
par la BSR Wavre concernant une piste suivie dans l’enquête
des affaires du Brabant Wallon. » (102). Cette synthèse était
le fameux rapport confidentiel de Bihay du 18 mars 1985.
La seule remarque que le capitaine Bihay ait formulée dans
sa lettre de présentation était la suivante :
« Les implications judiciaires de cette enquête sont du
niveau national et international. Elle donne également des
informations dans le domaine du terrorisme pouvant intéresser
le GIA. »
Il n’a donc procédé à aucune évaluation critique. Ce
rapport, daté du 18 mars 1985, comprenait une synthèse de
9 pages, précédée d’un sommaire et suivie de 3 volumineuses
annexes. L’entête du document ne précisait pas à qui il
était adressé; il y était uniquement renvoyé au dossier
n° 262/82 du juge d’instruction Schlicker. Quelques citations
de ce rapport donnent une idée de ce que présentait
cette « synthèse des pistes ». Le point de départ était le
suivant :
« 2. Ces recherches ont été faites en considérant le fait que
l’agression aurait été commanditée, à la base, par une
organisation internationale, dans le cadre d’actions visant à
la déstabilisation des Etats d’Europe Occidentale.
3. Cette synthèse reflète la situation de l’enquête à la
date du 18 mars 1985.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)


Dernière édition par le Mer 19 Déc 2007 - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 9:53

4. Sources d’informations pour l’élaboration du présent
:
— enquêtes et perquisitions - rapports et PV transmis;
— exploitation des agendas et documents saisis;
— etude des listes suite au placement d’appareils « Zoller
» et « Malicieux »;
— contacts avec les autres services de police et les informateurs.
»
Pour étayer cette (hypo)thèse, Bihay a commencé par
indiquer où l’enquête l’avait mené depuis juillet 1983 :
« 1. Notre rapport du 14 juillet 1983 avait pour objet la
synthèse de notre enquête concernant le fait que l’agression
commise à l’armurerie Dekaise, à Wavre, le 30 septembre
1982, aurait eu lieu dans le cadre d’un trafic d’armes. Il
paraissait plausible que cette agression soit, au départ, une
expédition d’intimidation envers l’armurier Dekaise, soupçonné
par des commanditaires de ne pas avoir respecté un
contrat, concernant la fabrication d’accessoires pour mitraillettes.
2. Notre enquête mettait en cause : (...).
3. Lors de nos investigations, il a en outre été établi que :
a) (...) était directeur administrateur de la sa (...), firme
import-export de produits alimentaires principalement, ayant
son siège à Ixelles, (...). (...) était administrateur délégué de
cette firme. Une perquisition dans les locaux de (...) nous a
fait découvrir toute une documentation relative à un trafic
d’armes, munitions, avions, véhicules militaires. Par contre,
ces locaux ne contenaient ni produits alimentaires ni documentation
relative à un tel commerce. La sa (...) est déclarée
en faillite depuis le 25 octobre 1984.
b) En 1982, peu avant l’agression chez Dekaise, (...) est
venu à l’armurerie accompagné de Libanais qui s’intéressaient
aux armes :
— (...) s’occupant officiellement d’un commerce de véhicules
et produits divers en Belgique, à exporter au Liban. Il
s’agit d’un agent des phalanges chrétiennes libanaises, dont
le rôle en Belgique est d’obtenir des fonds et du matériel
(Firme ...). Il est connu également comme trafiquant de
stupéfiants;
— (...), homme de main;
— (...), financier du groupe;
— (...), garde du corps du président libanais Amin Jemael.
c) A l’examen de la documentation découverte lors de
notre perquisition à la firme (...) il a été établi que cette firme
est en rapport avec la firme (...). Ces télex sont rédigés à
l’attention de (...), (...), (...), (...), (...), un certain (...) et (...). La
société à laquelle la (...) transmettait ses télex à destination
de (...) et (...) porte le n° (...). Ce numéro est attribué à la firme
(...), (...) à Bruxelles.
d) (...) était en relations avec les services de la Sûreté de
l’Etat. Il fournissait des renseignements contre rétribution.
Des agents de ce service nous ont confirmé la véracité de ces
affirmations. Une intervention de la Sûreté de l’Etat dans
cette affaire n’est pas possible, du fait que (...), agent de la (...)
à l’ambassade de Bulgarie, serait très lié avec un haut
fonctionnaire du ministère de l’Intérieur belge.
e) Renseignements concernant la société (...) et ses relations
avec notre enquête : voir l’annexe A. »
Sur la base de ces données, les investigations ont été :
« (...) dirigées vers deux filières pouvant avoir des points
communs avec les auteurs des tueries du Brabant Wallon :
celle des armes et celle des stupéfiants. Dans cette affaire, des

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 9:54

trafiquants belges et étrangers, animés par le lucre et/ou la
politique, ainsi que des truands connus suite à des agressions,
hold-up, vols divers ou au sujet de trafic de stupéfiants,
sont concernés. Soit directement, soit indirectement,
les personnes concernées ont établi des contacts entre elles.
a) Les truands de Belgique :
— le 3 décembre 1983, un service de Gendarmerie intercepte,
dans un restaurant (...), des personnes connues pour
vols et stupéfiants. Il s’agit de (...), (...), (...) et (...). Deux armes
de poing sont découvertes dans un vêtement de (...).
— Après son arrestation, (...) fait des révélations concernant
ses relations. Au cours de cette enquête, les renseignements
ont été obtenus : »
Le rapport présentait ensuite une liste non exhaustive de
28 personnes décrivant leurs activités criminelles et relations
mutuelles. Les trafiquants internationaux concernés
— désignés à présent comme membres de la « filière libanaise
» et/ou de la « bande jordano-palestinienne » — ont été
décrits de la même manière, si ce n’est que cette description
était assortie de l’annotation générale suivante :
« b) Les trafiquants internationaux
Les renseignements concernant les personnes suivantes
ont été obtenus suite à nos investigations concernant (...), le
trafic de stupéfiants et d’armes pouvant entrer en considération
avec l’agression chez Dekaise, et les différents renseignements
obtenus de services officiels. Cette liste n’est pas
limitative. Elle comprend les personnages les plus importants,
semble-t-il, pour notre enquête, opérant en Belgique. ».
Les annexes contenaient de nombreuses informations
concernant les entreprises, les organisations et les personnes
citées dans la synthèse, ainsi que des photocopies des
documents saisis. Parmi les points saillants figurant dans
ces annexes, citons les suivants. Dans l’annexe A :
« Il s’agit d’une entreprise d’état bulgare, d’import-export,
sous la direction de membres du DS (Sûreté bulgare) ? Le DS
utilise cette façade pour l’espionnage en Europe, la déstabilisation
de l’Otan, la rentrée de devises de l’Est. Pour atteindre
son but, la (...) dispose de succursales implantées
dans divers pays d’Europe occidentale (...). La (...) est divisée
en 7 bureaux ayant chacun, comme conseiller, un membre du
KGB. Ces Bureaux ont pour mission notamment :
— l’apport de finances, par disposition de marchandises
saisies en douane, contrebande et trafics divers;
— l’aide au terrorisme international, principalement
par le trafic des armes, munitions et matériel militaire;
— faciliter le trafic de stupéfiants dans les pays de
l’Europe occidentale ».
L’annexe C était une note confidentielle non datée, intitulée
« Développement du lay-out ». Quelques citations de
cette note permettent d’éclairer la vision de l’auteur au sujet
de l’attaque commise chez Dekaise :
« Suite aux recherches relatives à l’agression commise à
l’armurerie Dekaise, il a été établi que les agresseurs
recherchaient des armes bien particulières. D’autre part,
une balance de précision du genre utilisé pour peser les
stupéfiants a été découverte dans la voiture des auteurs,
incendiée. Les investigations qui s’ensuivirent ont permis
d’observer que bon nombre de suspects, connus pour agressions
à main armée et trafic de stupéfiants habitaient dans
les alentours du lieu où la voiture a été abandonnée. Deux
grandes lignes sont considérées et étroitement liées dans le
lay-out établi, celle des armes et celle des stupéfiants.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 9:55

A. Armes
1. La société (...), ayant son siège à Ixelles est officiellement
une entreprise d’import-export. Ses actionnaires sont :
(...).
2. Le trafic d’armes, munitions et matériel militaire
auquel elle se livre est effectué avec la collaboration de (...)
(marchand d’armes) et de trafiquants d’armes tels que (...).
3. (...) a effectué des envois d’armes au Liban, en Afrique
du Sud et d’autres pays, achetées aux firmes liégeoises (...)
et (...).
4. Via la firme (...), (...) est mis en contact avec un
armurier capable de fabriquer des accessoires pour armes
(notamment des silencieux pour Beretta) — Dekaise Daniel
(avec l’aide de (...)).
5. (...) se présente chez Dekaise à Wavre avec (...) et (...).
Des pourparlers ont lieu entre ceux-ci, (...) et (...). Un accord
est pris avec Dekaise pour la fabrication de silencieux.
6. (...) et (...) introduisent chez Dekaise des Libanais
intéressés par l’achat de matériel militaire au profit des
phalanges chrétiennes libanaises : (...).
7. Les Libanais se fournissent en armes grâce notamment
à la société (...), dirigée par le DS bulgare. La société
(...) est une filière de la (...), de même que la société (...).
(...)
10. La (...), société d’Etat bulgare, dirigée par la Sûreté
bulgare (DS) est contrôlée par l’URSS (KGB) pour la déstabilisation
des pays de l’OTAN.
11. A la tête du trafic d’armes ainsi que du trafic de
stupéfiants pour le Liban et le terrorisme en général, nous
trouvons, selon HAJJAR et Interpol : (...).
B. Stupéfiants
1. (...) est représenté en Belgique par le patron de la
société (...), officiellement firme import-export de voitures :
(...).
(...)
4. Filière de (...) pour le trafic de stupéfiants :
a) Organisateur du trafic envoyé par (...) : (...).
Contacts en Europe : Pays nordiques et Grèce (arrestation
de (...)).
Contacts à Bruxelles, au restaurant (...) et hôtels divers
avec (...).
b) Pourvoyeurs libanais sur le plan européen : (...).
c) Pourvoyeurs jordaniens sur le plan européen : (...).
(...)
6. a) (...) contrôle la distribution aux revendeurs juifs de
Bruxelles : (...).
b) (...) s’occupe de la distribution aux revendeurs locaux
— en France : (...)
— en Belgique : (...).
7. La « bande (...) » fournit des stupéfiants à :
a) des personnes connues comme faisant usage de stupéfiants
comme (...);
b) des personnes suspectées au cours des recherches
concernant les agressions du Brabant Wallon, soit (...) ».

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 10:53

michel a écrit:


Il constitue une « synthèse des auditions et renseignements
obtenus » concernant l’agression chez l’armurier
Dekaise. La thèse défendue dans ce rapport est, d’après son
intitulé, manifestement la suivante : « Recherches concernant
le fait que l’agression aurait eu lieu dans le cadre d’un
trafic d’armes. » Ce trafic aurait consisté en ce que Dekaise
avait, à la demande d’un armurier connu — qui collaborait
probablement avec d’autres —, entamé la fabrication de
silencieux spéciaux, que, d’une manière ou d’une autre, (une
partie de) l’acompte avait disparu(e) et que :
« l’organisation aurait envoyé des hommes de main chez
Dekaise pour « lui donner une leçon » et emporter le prototype
Beretta pour fabrication par un autre artisan. »

L'explication serait-elle ici? Est-on certain que le Beretta volé est un prototype? Ce prototype fut-il retrouvé ailleurs par la suite? La clef du mystère se trouve-t-elle dans le rapport BSR?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 11:19

Vous allez soulevé des boucliers, Michel. Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7026
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 11:36

Je soulève surtout des questions. Cette piste n'a pas été suivie jusqu'au bout. Est-il trop tard?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 12:40

undercover a écrit:
Vous allez soulevé des boucliers, Michel. Very Happy Very Happy Very Happy
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, Mr Undercover ?
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 13:02

michel a écrit:
Je soulève surtout des questions. Cette piste n'a pas été suivie jusqu'au bout. Est-il trop tard?

Certains de la cellule vous diront que tout a été fait...Et le commun des mortels ne pourra pas argumenter contre ces propos, n'ayant pas acces au dossier.

Est il trop tard ? Je dirai plutot quelqu'un veut il encore travailler dessus? La réponse est non, donc trop tard ou pas, cette question ne se pose pas. Wink

"
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, Mr Undercover ?"

Cette piste ne semble pas plaire à certains. Ceux ci sont suffisamment influents pour convaincre "d'autres" que la piste est fausse. Les quelques magistrats qui étaient convaincus n'iront pas en ce sens. Les flics qui ont recus les info, ne sont plus...
Une information que peu de personnes possedent (mais je vous en fais cadeau), c'est qu'à l'époque le "financier" de la plaine de la Béka'a était venu en Belgique. Du tourisme , certainement.
Mais cela intéresse qui encore ? D'ailleurs pour la plupart, cela ne veut rien dire du tout.

Je suivais le débat sur les initiales ici et sur l'autre site. N'y a t il pas un minimum à connaitre pour vouloir comprendre ? Où du moins la réelle volonté d'apprendre ?
Sinon, nous sommes condamnés à répéter chaque fois qu'un nouveau membre arrive. Personnellement, je n'ai pas le temps pour cela.

Je rejoins BR sur ce sujet lorsqu'il renvoit à certains fil pour les réponses déjà été données. Je peux comprendre aussi que cela ennuie de répéter toujours la même chose à des personnes qui ne font pas l'effort de relire le forum ou d'autres ouvrages. Je ne vous vise pas monsieur CharlyN, ni meme Michel. Je vous sais très attentif sur ces points.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 13:41

undercover a écrit:
Je suivais le débat sur les initiales ici et sur l'autre site. N'y a t il pas un minimum à connaitre pour vouloir comprendre ? Où du moins la réelle volonté d'apprendre ?
Je m'en vais donc retourner à mes chères études face à tant de science car, même si je ne suis pas visé, je ne vois pas le rapport entre la fabrication de silencieux et un mystérieux voyage touristique en Belgique d'un financier de la plaine de la Beka. Ainsi je n'abuserai pas trop de ma carte de membre à vie du forum !
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 14:33

On ne peut tout savoir... Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 15:51

On peut peut-être ettayer ou infirmer Dekaise quand celui-ci dit avoir reconnu la canardière calibre 10, puisque l'arme en question a été utilisée avec des cartouches ayant au moins 72 plombs "de forme cubique et de gros calibre". Y-a-t'il des connaisseurs pour tenter d'identifier le type ? (y'a pass de calibre 10 listé dans le rapport).
Revenir en haut Aller en bas
jack



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 23:24

Le fameux rapport confidentiel de Bihay daté du 18/03/1985 donne des infos dans le domaine du terrorisme "pouvant intéresser le GIA."
GIA créé en ......1992 par des anciens combattants en Afghanistan.
Etonnant , non ?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 23:25

michel a écrit:
michel a écrit:


Il constitue une « synthèse des auditions et renseignements
obtenus » concernant l’agression chez l’armurier
Dekaise. La thèse défendue dans ce rapport est, d’après son
intitulé, manifestement la suivante : « Recherches concernant
le fait que l’agression aurait eu lieu dans le cadre d’un
trafic d’armes. » Ce trafic aurait consisté en ce que Dekaise
avait, à la demande d’un armurier connu — qui collaborait
probablement avec d’autres —, entamé la fabrication de
silencieux spéciaux, que, d’une manière ou d’une autre, (une
partie de) l’acompte avait disparu(e) et que :
« l’organisation aurait envoyé des hommes de main chez
Dekaise pour « lui donner une leçon » et emporter le prototype
Beretta pour fabrication par un autre artisan. »

L'explication serait-elle ici? Est-on certain que le Beretta volé est un prototype? Ce prototype fut-il retrouvé ailleurs par la suite? La clef du mystère se trouve-t-elle dans le rapport BSR?

Il y a la phrase entendue par les témoins sur place 'Ok, on a ce qu'on cherche...' signal du départ. Mais pourquoi ce prototype aurait-il été à la portée du premier venu au comptoir du magasin??? C'est un peu gros, non? Dekaise aurait pris le risque de laisser 'traîner' son prototype?
Sinon, intéressant le rapport BSR de Wavre. J'ai un autre 'auteur' qui évoque le lien entre les bulgares et les phalangistes. Un peu contre-nature en apparence, mais d'après mon auteur, le parti communiste libanais lui-même serait intervenu auprès des 'bulgares' pour qu'ils arrêtent de vendre des armes aux phalangistes!!! car tôt ou tard ces armes allaient servir contre eux (les communistes). Si c'est exact, c'est intéressant comme info. Mais comment vérifier?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Mer 19 Déc 2007 - 23:31

CharlyN a écrit:
undercover a écrit:
Je suivais le débat sur les initiales ici et sur l'autre site. N'y a t il pas un minimum à connaitre pour vouloir comprendre ? Où du moins la réelle volonté d'apprendre ?
Je m'en vais donc retourner à mes chères études face à tant de science car, même si je ne suis pas visé, je ne vois pas le rapport entre la fabrication de silencieux et un mystérieux voyage touristique en Belgique d'un financier de la plaine de la Beka. Ainsi je n'abuserai pas trop de ma carte de membre à vie du forum !

Charly, vous n'êtes pas sans savoir qu'à cette époque les échanges 'drogues contre armes' sont pratiquement la règle... On évite de mobiliser des liquidités, surtout qu'on a de la marchandise à profusion. La plaine de la Beeka, c'est des quantités quasi illimitées de cames au service des seigneurs de la guerre (comme aujourd'hui en Afghanistan du reste). Et l'on pratique comme entre pays communistes autrefois, la 'compensation',
autant de cames vaut autant de kalachnikov...ou FAL, etc...
D'où j'imagine, l'intérêt de la visite du 'financier' en Belgique. Il vient 'solder' les comptes ou redéfinir les 'accords'... Under, un peu plus...
La société 'Nutribel', c'était pas des enfants de choeurs... ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wavre, 30 septembre 1982   Aujourd'hui à 11:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Wavre, 30 septembre 1982
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 34Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» 10 septembre 1982 - Echec Ariane 1 L5 - MARECS-B, SIRIO-2
» horoscope du 27 septembre
» Accueil des PCSI par les spés le 3 septembre
» samedi 28 septembre
» Révélation d’un ange déchu, lors de l’Exorcisme du 21 septembre 1982

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: