les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christiaan Bonkoffsky

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
AuteurMessage
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 9:37

HERVE a écrit:

http://plus.lesoir.be/122434/article/2017-11-03/tueurs-du-brabant-un-nouvel-echec-serait-desastreux

Tueurs du Brabant: un nouvel échec serait désastreux

Mis en ligne le 3/11/2017 à 07:22

Pascal Martin

Rater à nouveau le coche conduirait à renforcer une suspicion déjà bien présente dans la population, persuadée qu’on lui a menti.

Il n’y a pas de fumée sans feu. C’est le sentiment qu’engendrent inévitablement les « révélations » qui se sont succédé depuis deux semaines sur les tueries du Brabant. Hier encore, l’avocat Jef Vermassen avançait qu’un «tuyau en or» avait été donné aux enquêteurs il y a une quinzaine de jours. Certains journaux flamands ont cru voir dans ce « tuyau » le témoignage d’un ex-gendarme dénonçant sa hiérarchie, coupable selon lui d’avoir fait suspendre la surveillance du Delhaize d’Alost quelques minutes avant l’attaque du 9 novembre 1985. Ce témoignage n’est en réalité pas neuf.

Disons-le d’emblée : aucune information ne doit être négligée dans un dossier qui reste telle une plaie ouverte au cœur de la Belgique. On ne peut toutefois s’empêcher de penser qu’il y a une certaine légèreté à étaler sans autre précaution l’existence d’un élément qui serait à ce point déterminant. C’est oublier que des familles vivent avec ce drame depuis plus de trente ans et que leurs espoirs déçus sont synonymes de souffrance.

L’enquête sur les tueries du Brabant fascine. Nourrit les fantasmes. Ce fut vrai dès le début, ne fût-ce qu’en raison de l’extrême violence des faits. En 2014 encore, l’arrestation de Jean-Marie Tinck avait affolé les esprits. L’homme qui s’était vanté d’être un des tueurs avait pourtant fini par être libéré par la Chambre des mises en accusation de Mons faute d’« indices suffisants de culpabilité ».
Relance de l’enquête

Mardi, en commission Justice de la Chambre, tous les partis ont abondé en faveur d’une relance énergique de l’enquête, chacun ayant une lecture définitive des faits et des investigations qui ont suivi. Pourtant, la plupart des hommes et des femmes politiques qui prennent aujourd’hui en main le dossier n’ont qu’une connaissance livresque des événements de 1985 et les pistes qu’ils demandent d’investiguer ont souvent été battues et rebattues, sans jamais conduire nulle part.

Mais, répétons-le, justice doit être faite. Il est donc salutaire de voir étoffée l’équipe d’enquêteurs qui travaille sur ce dossier. Les renforts annoncés par le ministre de la Justice Koen Geens sont d’autant plus remarquables qu’ils interviennent dans un contexte où la police peine à effectuer toutes ses missions, notamment parce que la lutte contre le terrorisme est gourmande en moyens financiers et humains.

L’attention des médias, l’intérêt du politique, le dossier et son potentiel intact de mystères… : si cette conjonction crée un climat propice à la relance des investigations, elle donnera a fortiori une résonance particulière à tout nouvel échec. Ce serait la faute de trop. Rater à nouveau le coche conduirait à renforcer une suspicion déjà bien présente dans la population, persuadée qu’on lui a menti. Une suspicion dommageable dans la mesure où elle contribuerait à brouiller un peu plus le rapport entre le citoyen et ses institutions.



Excellent article. Merci Monsieur Martin.
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 9:40



Dernière édition par Roulio le Ven 3 Nov 2017 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 9:40

http://www.sudinfo.be/1978664/article/2017-11-03/tueurs-du-brabant-christian-de-valkeneer-souhaite-rencontrer-l-avocat-jef-vermas

Publié le Vendredi 3 Novembre 2017 à 09h22

Tueurs du Brabant: Christian De Valkeneer souhaite rencontrer l'avocat Jef Vermassen

Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, a contacté l’avocat d’une des victimes des tueurs du Brabant, Me Jef Vermassen, pour organiser une rencontre entre eux. «Me Vermassen parle beaucoup dans la presse, il serait donc utile que nous nous rencontrions», a souligné le procureur général.

M. De Valkeneer a proposé une date de rendez-vous à l’avocat de David van de Steen, qui a perdu ses parents et sa sœur dans l’attaque du Delhaize d’Alost le 9 novembre 1985. Il n’a pas encore reçu de confirmation.

Me Vermassen s’est beaucoup exprimé dans les médias ces derniers temps, affirmant fin octobre qu’il pensait savoir qui se cachait derrière les tueurs du Brabant. Mercredi, il a annoncé qu’un «tuyau en or» concernant les tueries du Brabant a été donné il y a quinze jours et peut résoudre l’enquête. Une sortie pas forcément appréciée par le procureur général de Liège, qui a qualifié jeudi ce tuyau de «non-information».

Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 9:57

message édité

Ne faudrait-il pas rassembler dans une rubrique :
"les signes qui montrent, sans que nous les voyions, que l''ON" nous 'balade' depuis le début" ?

Car, comme disait K : "tout est carnaval ds les tbw"

Et l'humour cynique de "ON", qui tire les ficelles en coulisses, nous ne l'avons peut-être pas toujours bien compris, car nous nous le sommes interdit, bien naturellement, depuis toujours.

Ainsi, au niveau médiatique, ce sont des Français que j'ai pour la première fois entendus relever que le premier coupable tout désigné dans l'affaire s'appelait "Cocu"......


Dernière édition par Roulio le Ven 3 Nov 2017 - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2014
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:08

Une fois effectué le bilan des "coups de chance" que les tueurs ont accumulés, ne serait-il pas permis de se demander s'il est rationnel de lancer autant d'enquêteurs sur la trace d'anges exterminateurs jouissant d'une protection divine à ce point vigilante ?
Revenir en haut Aller en bas
AS1987

avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 20/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:21

Si les tueurs n'ont jamais été arrêtés, c'est grâce à leurs coups de chance, et à la guerre des polices. Toute personne voyant autre chose dans le mystère cette enquête, imaginant des complicités au sein de certains services par exemple, est un dangereux populiste mettant en danger les institutions démocratiques, ouvrant ainsi la voie à l'extrémisme, aux camps de concentration et aux chambres à gaz, qu'on se le dise !
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:22

Je lis en tout cas un titre ci-dessus dans une publi de Hervé :
"Pourquoi justice ne sera jamais faite" (Le Vif)
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:25

michel-j a écrit:
Une fois effectué le bilan des "coups de chance" que les tueurs ont accumulés, ne serait-il pas permis de se demander s'il est rationnel de lancer autant d'enquêteurs sur la trace d'anges exterminateurs jouissant d'une protection divine à ce point vigilante ?

J'aime votre ton sarcastique qui en dit long. Oui, pourquoi ne pas créer une rubrique "coïncidences/coups de chance" et rassembler là par ordre chronologique toutes ces bizarreries ainsi que l'explication officielle. On verrait sûrement se détacher une image de fond. Dans le même ordre d'idée, on pourrait aussi créer une autre rubrique "détails croustillants révélés par la presse" ceci afin de placer le curseur entre fait inéluctable et extrapolation/affabulation car depuis 5 ans que je m'intéresse à cette affaire, j'ai parfois des souvenirs dont je ne peux plus retrouver l'origine (exemple : une histoire de fiole contenant un liquide bleu ou encore une maison en ruines au milieu du bois de la Houssière)
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:30

AS1987 a écrit:
Si les tueurs n'ont jamais été arrêtés, c'est grâce à leurs coups de chance, et à la guerre des polices. Toute personne voyant autre chose dans le mystère cette enquête, imaginant des complicités au sein de certains services par exemple, est un dangereux populiste mettant en danger les institutions démocratiques, ouvrant ainsi la voie à l'extrémisme, aux camps de concentration et aux chambres à gaz, qu'on se le dise !

Entièrement d'accord, d'autant plus que le citoyen de base n'ayant pas l'éducation nécessaire pour comprendre la complexité et la beauté de nos institutions, ne devrait pas se mêler de politique et laisser cela aux zélites.
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 218
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:48

AS1987 a écrit:
Si les tueurs n'ont jamais été arrêtés,
[...]
est un dangereux populiste mettant en danger les institutions démocratiques,
[...]
qu'on se le dise !

AS1987, si vous me permettez de glisser ici mon avis je vous réponds que les populistes éclosent, certes, partout aujourd'hui plus qu'avant, car le public propice à recevoir leur soupe n'a jamais été aussi nombreux.

"Recevoir leur soupe", parlons-en !

C'est précisément, à mon sens toujours, parce que la Population est plus que jamais dans l'attente très "consumériste" du tout "pré-mâché" qu'elle gobe tout ce que la Société surmédiatisée dans laquelle elle évolue lui sert comme "pré-mâché", justement.
Acceptant au passage l'aspect commercial indissociable de toute chose et toute démarche de nos jours.

C'est donc bien, je l'affirme, au moins tout autant ...
parce que les gens ne veulent plus se soumettre à l'obligation d'effort de recherche, questionnement patient et persévérant, que requiert la quête d'une vision plus claire et critique du Monde,
... que par l'action opportuniste de manipulateurs dits populistes en quête de notoriété et de pouvoir gagné au rabais que ce phénomène que vous dénoncez, à juste titre, existe.

Les "populistes" constituent donc avant tout LE symptôme d'une population qui est perdue et ne comprend plus rien à rien.
Peut-être simplement parce qu'elle ne prend plus le temps, par faute, pour certain(e)s, de ne plus avoir matériellement la possibilité de prendre ce temps.

Voilà comment "ON" organise la pensée en mettant le "consommateur" sous pression de sorte qu'il ne puisse plus que consommer, sans réfléchir par (et sur) lui-même, et qu'ainsi, il consomme toujours plus, notamment les informations pré-emballées qu'on lui vend.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 10:59


http://www.lanouvellegazette.be/148191/article/2017-11-03/tueries-du-brabant-les-armes-du-canal-sont-exploitables

Tueries du Brabant: les armes du canal sont exploitables

Le riot-gun et le revolver 9 mm retrouvés au printemps dernier par trois jeunes plongeurs flamands dans le canal Charleroi-Bruxelles à Ronquières et livrés aux enquêteurs de la cellule de Jumet il y a dix jours, sont exploitables. L’expertise est en cours afin de déterminer d’où proviennent ces armes et si elles ont été utilisées lors des Tueries du Brabant. Le rapport d’expertise sera communiqué la semaine prochaine.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 11:10


http://www.7sur7.be/7s7/fr/40502/Tueurs-du-Brabant/article/detail/3300779/2017/11/03/Des-incoherences-ont-permis-aux-tueurs-du-Brabant-d-echapper-a-la-police.dhtml

Des incohérences ont permis aux tueurs du Brabant d'échapper à la police

3/11/17 - 10h25

Des décisions incohérentes ou des erreurs de jugement semblent avoir permis à plusieurs reprises aux tueurs du Brabant d'échapper aux forces de l'ordre. La guerre des polices, des manques de communication et d'organisation entre les services ont empêché l'arrestation des criminels.

Selon la Dernière Heure de ce vendredi 3 novembre, des gendarmes chargés de la surveillance ou du contrôle de lieux sensibles ont reçu des ordres incohérents au regard du parcours des tueurs du Brabant.

Le quotidien pointe cinq moments-clés lors desquels le "bande de Nivelles" comme la qualifie la presse flamande a pu filer entre les doigts des autorités. Tout commence en septembre 1982, lors de l'attaque de l'armurerie Dekaise à Wavre. Après une course-poursuite et un échange de tirs, la VW Santana volée des tueurs parvient à se cacher dans la forêt de Soignes en passant par le pont de Groenendael, seul passage en direction de Bruxelles laissé sans surveillance.

L'enquête a révélé qu'ils ont profité d'un manque de concertation entre les polices judiciaire et communale, d'un côté, et l'IBSR et la gendarmerie, de l'autre. Chacun pensant "de bonne foi" que le pont était quadrillé.

Fin de patrouille

Lors des attaques simultanées des Delhaize de Braine-l'Alleud et Overijse le 27 septembre 1985, des gendarmes ont reçu l'ordre de cesser de patrouiller sur la E-411. Là encore, un manque de coordination est à l'origine de cette décision qui peut paraître surprenante 30 ans plus tard, mais qui, dit-on, doit être analysée dans le contexte. Ces deux attaques, qui feront huit morts, sont survenues deux ans après la dernière.

Le 9 novembre 1985, l'attaque d'Alost fait à nouveau huit morts. Un massacre perpétré peu avant la fermeture du Delhaize et pile au moment où la gendarmerie laissait la police prendre le relais. Trente ans plus tard, le mystère demeure: les tueurs ont-ils eu de la chance ou étaient-ils informés de cette rotation d'équipe? Toujours est-il que la police, en position au moment du départ des meurtriers, n'a pu bloquer avec son combi leur fuite.

Si l'un des policiers en service ce soir-là est persuadé que son tir en direction de la Golf a touché sa cible et entraîné la fin des tueries, un autre est formel. Un ordre -venu "d'en haut"- de libérer le carrefour a été donné, laissant le champs libre aux tueurs et leur permettant de rejoindre le bois de La Houssière, un lieu de repli connu. Là encore, les gendarmes avaient placé leur poste de surveillance au mauvais endroit.

Revenir en haut Aller en bas
AS1987

avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 20/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 11:23

"Populiste", c'est une étiquette qu'on colle désormais à quiconque s'opposant à l'ordre des choses. C'est la même chose pour "complotiste". S'il y a des cons chez les "populistes" et les "complotistes", comme partout ailleurs, on y trouve également des gens très intelligents, qui comprennent parfois mieux que d'autres intellectuels renommés ce qui se passe à présent. Leur coller ces étiquettes est juste un moyen de les salir aux yeux du grand public, pour éviter qu'on s'intéresse trop à eux.

Les institutions démocratiques sont gangrenées, et la démocratie n'existe plus. Le pouvoir est dans les mains de la finance et d'une oligarchie imposant sa loi, rêvant d'étendre son pouvoir toujours plus loin, détruisant tout sur son passage, pour transformer cette planète en gigantesque marché où tout s'achète et tout se vend, même la dignité humaine. Quiconque critique cela sera insulté, d'une façon ou d'une autre.

Il faudrait créer une nouvelle force politique, s'opposant à la fois à l'absolutisme capitaliste et aux illusions nationalistes et bolchéviques. Mais pour cela, nous devrions tous réfléchir un peu plus et nous sortir les doigts du cul. Mais bon, il y a du foot à la télévision, et puis nos situations précaires ne nous permettent plus de prendre le risque d'ouvrir nos gueules. Alors replions-nous tous sur nous-mêmes, continuons à croire que la démocratie fonctionne bien, et que ceux qui la critiquent sont tous des nazis. Autant s'occuper de soi-même, puisqu'on ne peut pas changer les choses ! Allez, je vous laisse, ma séance de méditation transcendantale va bientôt commencer ! Je vous souhaite à tous de retrouver une totale liberté d’esprit cosmique vers un nouvel âge reminiscent !
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 17:27



Dernière édition par HERVE le Ven 3 Nov 2017 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2014
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 17:35

AS1987 a écrit:
"Populiste", c'est une étiquette qu'on colle désormais à quiconque s'opposant à l'ordre des choses. C'est la même chose pour "complotiste". S'il y a des cons chez les "populistes" et les "complotistes", comme partout ailleurs, on y trouve également des gens très intelligents, qui comprennent parfois mieux que d'autres intellectuels renommés ce qui se passe à présent. Leur coller ces étiquettes est juste un moyen de les salir aux yeux du grand public, pour éviter qu'on s'intéresse trop à eux.

Les institutions démocratiques sont gangrenées, et la démocratie n'existe plus. Le pouvoir est dans les mains de la finance et d'une oligarchie imposant sa loi, rêvant d'étendre son pouvoir toujours plus loin, détruisant tout sur son passage, pour transformer cette planète en gigantesque marché où tout s'achète et tout se vend, même la dignité humaine. Quiconque critique cela sera insulté, d'une façon ou d'une autre.

Il faudrait créer une nouvelle force politique, s'opposant à la fois à l'absolutisme capitaliste et aux illusions nationalistes et bolchéviques. Mais pour cela, nous devrions tous réfléchir un peu plus et nous sortir les doigts du cul. Mais bon, il y a du foot à la télévision, et puis nos situations précaires ne nous permettent plus de prendre le risque d'ouvrir nos gueules. Alors replions-nous tous sur nous-mêmes, continuons à croire que la démocratie fonctionne bien, et que ceux qui la critiquent sont tous des nazis. Autant s'occuper de soi-même, puisqu'on ne peut pas changer les choses ! Allez, je vous laisse, ma séance de méditation transcendantale va bientôt commencer ! Je vous souhaite à tous de retrouver une totale liberté d’esprit cosmique vers un nouvel âge reminiscent !
Difficile d'en rajouter... d'autant que j’abhorre le foot et tous les magnétismes décérébrants dont l'effet est pourtant réputé depuis Jules César; "Donnez moi du pain et des jeux.... " qu'il disait Jules au sénat. lol!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7710
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 18:32

AS1987 a écrit:


Douglas Deconinck a résolu l'enquête. Fermez le ban.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 18:33

michel a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Henry,

nous n'avons pas la même lecture de cette page. Il faut comprendre qu'à Alost le dispositif voulait que police et gendarmerie surveillent le supermarché armés de fusils à pompe (dans la R4 les gendarmes avaient une Uzi). Personnellement, je ne crois pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost. Et il n'est pas écrit que les tireurs d'élites (pour autant qu'il y en avait) avaient été priés de s"en aller.
,
Hier j'ai  eu une discussion concernant la présence de la gendarmerie  et l'ordre de quitter les lieux 1/2 heure avant la fermeture;
J'avais demandé si on savait aussi qui avait donné l'ordre de faire partir aussi les tireurs d'élites car il était logique pour moi que ces gens n'étaient plus sur les toits.
Il m'avait été d'abord demandé quelle étaient mes sources puis une fois celles-ci citées que j'en avais fait une lecture erronée.
Comme je suis très conciliant,j'ai laissé tomber mais le document de Mimousse me confirme bien qu'il y aurait dû avoir des tireurs d'élites à Alost mais que par une coincidence extraordinaire, il n'y en avait pas ce jour.
Je reformule donc ma question. Ne serait-il pas intéressant de savoir qui à donné l'ordre de ne pas mettre des tireurs d'élites sur les toits auprès du Delhaize d'Alost.
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Crockett



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 18:38

michel a écrit:
AS1987 a écrit:


Douglas Deconinck a résolu l'enquête. Fermez le ban.

Hashtag trompeur, mais je suis assez sûr qu'il parle du vol d'armes chez le Groupe Diane (voir tweets précédents).
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7710
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 18:39

Henry a écrit:
michel a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Henry,

nous n'avons pas la même lecture de cette page. Il faut comprendre qu'à Alost le dispositif voulait que police et gendarmerie surveillent le supermarché armés de fusils à pompe (dans la R4 les gendarmes avaient une Uzi). Personnellement, je ne crois pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost. Et il n'est pas écrit que les tireurs d'élites (pour autant qu'il y en avait) avaient été priés de s"en aller.
,
Hier j'ai  eu une discussion concernant la présence de la gendarmerie  et l'ordre de quitter les lieux 1/2 heure avant la fermeture;
J'avais demandé si on savait aussi qui avait donné l'ordre de faire partir aussi les tireurs d'élites car il était logique pour moi que ces gens n'étaient plus sur les toits.
Il m'avait été d'abord demandé quelle étaient mes sources puis une fois celles-ci citées que j'en avais fait une lecture erronée.
Comme je suis très conciliant,j'ai laissé tomber mais le document de Mimousse me confirme bien qu'il y aurait dû avoir des tireurs d'élites à Alost mais que par une coincidence extraordinaire, il n'y en avait pas ce jour.
Je reformule donc ma question. Ne serait-il pas intéressant de savoir qui à donné l'ordre de ne pas mettre des tireurs d'élites sur les toits auprès du Delhaize d'Alost.

Il faut vérifier cette information. Ceci dit, il n'était pas possible de mettre des tireurs d'élite sur le toit de chaque supermarché. En 1985, il y avait des tireurs d'élite au Delhaize arbre ballon à Bruxelles mais il n'y en avait pas au Delhaize Belgica (distant de quelques kilomètres). Si votre information se confirme, ce serait en effet très intéressant.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 19:04

"mais le document de Mimousse me confirme bien qu'il y aurait dû avoir des tireurs d'élites à Alost mais que par une coincidence extraordinaire, il n'y en avait pas ce jour".

J'en prends bonne note, comme quoi une lecture assidue du forum permet d'apporter un contribution estimable, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Crockett



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Sam 4 Nov 2017 - 2:55

michel a écrit:
De Witte est catégorique : il ne croit pas aux déclarations de Massen car la R4 se trouvait encore devant le Delhaize au moment de l'assaut. Si ordre avait été donné qu'ils s'en aillent, les tueurs auraient attendus qu'ils soient loin.

Quelques rebondissements:

De Valkeneer/Dupont dans La DH aujourd'hui semblent quand-même affirmer que les gendarmes avaient quitté les lieux vers 19.30.

De Coninck dans son dernier article dans De Morgen parle d'une R4 avec un équipage de trois gendarmes (Cornelis René, Arys August, De Vlieger Geert) qui, ayant quitté les lieux vers 19.30, se trouvaient dans la Villalaan à ~1 km du Delhaize au moment de l'appel radio qui leur notifie de l'attaque (vers 19.47 seulement).

Mais la partie du PV visible avec l'article de De Coninck mentionne une deuxième équipe de gendarmes d'Alost en poursuite de la Golf (derrière, je suppose car ce n'est pas visible sur le document, Nevens et son collègue également nomme Arijs, Jean-Marie si je ne me trompe) à un moment où les trois gendarmes nommés sont encore à pied.



"Solution": deux R4 gendarmerie (une dans la Villalaan, une dans la Parklaan)? Si oui, qui sont ces autres gendarmes et que faisaient-ils là; à part refuser (et déconseiller aux policiers) de tirer sur les tueurs?
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Sam 4 Nov 2017 - 6:36

QUAND deux chasseurs sont en concurrence pour traquer une bête devenue folle et de plus en plus cruelle, et qu' on rêve d'un flagrant délit, net, sans bavure, dont on tirera gloire et considération,  on consacre plus de moyens à empêcher l'autre de trouver qu'à trouver soi-même, même s'il faut, pour cela aider un peu la bête à s'échapper et à l'orienter vers ses propres filets. Question de report dans le temps, permettant de concevoir des leurres pour égarer le concurrent. Un jeu, le "TBW Poursuit", qui, 30 ans plus tard, s'est mué en querelle communautaire... Qui, du Nord ou du Sud, pourra conclure, en apportant le dernier chapitre d'un lourd dossier qui, depuis plus de 30 ans, contient la solution, tellement évidente, depuis le début...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Sam 4 Nov 2017 - 7:22


Le Soir 4 novembre 2017





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Sam 4 Nov 2017 - 7:36

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Sam 4 Nov 2017 - 9:39


http://plus.lesoir.be/122619/article/2017-11-04/de-valkeneer-sur-les-tueries-du-brabant-il-y-encore-des-gens-qui-pourraient

De Valkeneer sur les tueries du Brabant: «Il y a encore des gens qui pourraient parler»

Mis en ligne le 4/11/2017 à 07:50

Laurence Wauters

Cela fait sept ans que le procureur général de Liège est plongé dans le dossier des tueurs du Brabant. Sans vouloir donner de faux espoirs aux victimes, il estime que le temps pourrait jouer en faveur d’une possible élucidation

Le procureur général de Liège Christian De Valkeneer s’est battu dans le dossier des Tueurs du Brabant dès sa nomination à la tête de la cellule d’enquête en 2010 et alors que le dossier devait être prescrit en novembre 2015, pour décrocher l’allongement du délai de prescription.

Les nouvelles révélations, c’est enfin un espoir d’élucidation ?

Avec les déclarations récentes sur Bonkoffsky, nous sommes très prudents. Nous nous disons que c’est quelque chose d’intéressant, mais ne nous imaginons pas que l’affaire est résolue maintenant. Evidemment, j’espère que l’affaire sera résolue ! Mais je ne veux pas aller donner des espoirs aux victimes en prenant le risque de les décevoir si cela n’aboutit pas. Il y a vraiment encore une souffrance importante, j’ai rencontré des victimes qui ne dorment plus depuis trente ans car elles restent traumatisées… On ne peut pas jouer avec ça.

Des déceptions, vous en avez déjà eu, dans ce dossier…

Au début 2010, Claude Michaux, procureur général de Mons qui s’était occupé de ce dossier depuis les années 90 pour le ministère public, m’a demandé de m’y investir car il commençait à voir la fin de son mandat. C’est un dossier emblématique, je terminais mes études lors des tueries du Brabant, cela m’a marqué comme ça a été le cas, je crois, pour tous les gens qui étaient adultes à cette époque-là. Je suis monté dans ce dossier avec enthousiasme, tout magistrat souhaite découvrir la vérité et quand vous avez une espèce d’énigme comme ça, vous êtes motivés pour essayer de la résoudre ! Qu’est-ce qui était derrière ? On n’a pas les auteurs, on n’a pas le mobile non plus, c’est ça qui interpelle le plus. Quand vous avez des faits de terrorisme par exemple, même quand on n’a pas les auteurs, on connaît la motivation.

C’est à cette même période que la juge d’instruction Martine Michel est rentrée complètement dans ce dossier. Nous n’avons pas voulu refaire tout ce qui avait été fait, et elle a essayé de reprendre différents aspects du dossier sous des angles nouveaux. Une des pistes les plus importantes était celle de Ronquières, la découverte de 1986 (NDLR : des sacs contenant des objets liés aux tueries du Brabant) ; l’INCC a conclu que ces objets auraient été immergés dans le canal dix à quinze jours avant leur découverte, et non pas un an, ce qui tendrait à montrer qu’en réalité il y avait encore des gens actifs dans la bande après 1985. Ils auraient donc déposé les pièces à cet endroit dans le but qu’on les retrouve. A pas mal d’occasions, nous nous sommes ainsi rendu compte qu’il y avait des agissements assez curieux, des tentatives d’influencer l’enquête... Mais nous ne sommes pas parvenus à défaire le nœud lié à cette découverte, à savoir ce qui se cachait derrière celle-ci. C’est un dossier très motivant, mais qui génère aussi beaucoup de déceptions car chaque fois que nous avons été sur une piste, nous avons espéré qu’elle aboutisse et malheureusement chaque fois, jusqu’à présent, cela n’a pas été le cas. C’est assez frustrant, c’est dur à vivre pour les enquêteurs ; le job d’un policier, c’est élucider les dossiers. Quand il travaille depuis aussi longtemps et qu’il ne trouve pas, on passe par des périodes de moral un peu plus bas… Mais nous avons toujours essayé de garder l’espoir.

Cette révélation sur Bonkoffsky, trente ans après, c’était inespéré ?

Disons que quand j’ai évoqué la problématique de la prescription, j’ai notamment expliqué que le temps pouvait, dans ce genre de dossier, jouer en notre faveur. Nous n’avons pas d’analyses génétiques, pas de téléphonie, mais il reste des témoignages humains, des gens qui peuvent parler après toutes ces années. Là, on a quelqu’un qui va dire certaines choses sur son lit de mort, on ne sait pas évidemment si cela est vrai, mais cela tend à conforter la position que j’ai défendue.

Allez-vous prochainement rencontrer les familles ?

Nous avons organisé trois réunions avec les familles, en 2012, 2014 et 2016, et une prochaine sera mise sur pied probablement le mois prochain pour les tenir informés de l’évolution de l’enquête. Il faut cependant savoir qu’au-delà des réunions, ces familles ont un accès permanent au dossier et peuvent solliciter des devoirs complémentaires ou des orientations d’enquête. Elles peuvent être parties prenantes dans l’enquête.

Sont-elles encore en forte demande, si longtemps après ?

Elles sont très impliquées, on le voit quand on organise une réunion car à chaque fois, entre 80 et 100 personnes sont là. Elles sont toujours à la recherche de la vérité, il y a une véritable motivation. Cette envie de savoir va même au-delà des victimes, comme on peut le constater au travers de la grande médiatisation des derniers rebondissements de l’enquête.

On a évoqué un renfort d’enquêteurs, sera-t-il aisé de se replonger ainsi dans un tel dossier ?

L’équipe se resoude. Il y a eu des périodes avec plus d’une centaine d’enquêteurs, mais nous étions descendus relativement bas cette dernière année. Maintenant nous allons recevoir de nouveaux renforts pour former une équipe d’une douzaine de personnes, et le directeur général de la police judiciaire nous a dit que si nous avons besoin de plus d’enquêteurs, nous les obtiendrons.
Le dossier est énorme, il compte environ deux millions de pages. Mais la juge d’instruction et son équipe de greffiers ont tout scanné, et grâce à un moteur de recherche très puissant, on peut retrouver rapidement tout ce qui a été recueilli à l’époque. Ainsi, quand un nom apparaît, on peut aller immédiatement voir dans le dossier. C’est ainsi que nous avons pu constater immédiatement que monsieur Bonkoffsy y était déjà apparu, notamment au niveau des reconnaissances des portraits robots. Si demain, par exemple, une personne est arrêtée et doit comparaitre en chambre du conseil dans les cinq jours, on n’a qu’à déposer le disque dur avec le dossier, tout est en l’état.

_ _ _

«Le temps peut être un allié»

Mis en ligne le 4/11/2017 à 07:41

LWs

Le procureur général de Liège Christian De Valkeneer plaide pour une adéquation du délai de prescription à l’espérance de vie des agresseurs.

Le 1er septembre 2014, le procureur général de Liège Christian De Valkeneer dressait, à l’occasion de sa deuxième mercuriale de rentrée en Cité ardente, un plaidoyer pour l’allongement du délai de prescription pour les crimes les plus graves.

A l’époque, la date-couperet du 10 novembre 2015, soit tout juste trente ans après la tuerie d’Alost, était projetée dans le dossier des tueries du Brabant… In extremis, quelques jours avant cette fameuse date, le délai de prescription, pour les crimes punissables de la peine de réclusion à perpétuité, passait de 15 à 20 ans (ce nombre d’années pouvant être doublé). Cela donnait dix ans pour tenter d’aboutir dans cette affaire qui a secoué la Belgique entière.

« Aurait-on pu accepter que quelqu’un puisse, le 11 novembre 2015, publier un bouquin dans lequel il écrirait : “J’ai été un des tueurs du Brabant, maintenant je vais tout vous expliquer, j’ai tué autant de personnes” ?! Ce n’était pas concevable, explique Christian de Valkeneer. Face à des faits très graves, j’ai tendance à penser qu’il faut avoir un délai de prescription qui soit équivalent à l’espérance de vie des auteurs. Admettre que vous ayez encore des gens qui puissent “survivre” à la non-élucidation des faits, qu’ils n’aient jamais à rendre des comptes, je trouve que c’est quelque chose d’assez choquant. Alors il est certain que le temps aura passé, qu’ils ne seront pas jugés de la même manière… Mais face à des actes d’une telle gravité, le temps ne doit pas l’empêcher. »

Conforté dans ses opinions

Les rebondissements de ces dernières semaines confortent le procureur général dans cette idée : « Nous ne prétendons pas que nous avons maintenant découvert la vérité, mais en tout cas les derniers développements tendent à démontrer que si le temps peut être un ennemi des enquêtes, il peut également, parfois, en être un allié. Les témoignages s’érodent, mais avec le temps qui passe, des choses remontent à la surface. Des personnes sont décédées, on n’est plus dans le même contexte : il y a des choses que, trente ans plus tard, des gens sont prêts à dire alors qu’ils ne l’auraient pas fait à l’époque. »

_ _ _

«Il ne faut jamais oublier qu’il y a des victimes»

Mis en ligne le 4/11/2017 à 07:40

L.Ws

Ce mercredi, Me Jef Vermassen, avocat d’une des victimes des tueurs du Brabant, a déclaré qu’il avait livré aux enquêteurs un « tuyau en or » permettant de résoudre le dossier.

Christian De Valkeneer semble avoir peu apprécié les déclarations hyper médiatisées de Me Jef Vermassen : « Ce n’est pas n’importe quel avocat, car en tant que conseil des parties civiles, il a un statut particulier, il a accès au dossier, il peut avoir facilement été en contact avec les magistrats qui s’occupent du dossier, rappelle le PG de Liège. On regrette donc les sorties fracassantes dans la presse, lorsqu’il affirme qu’on a maintenant LE témoin qui va tout résoudre alors que quand on va voir de quoi il s’agit, c’est beaucoup moins prometteur que ce qu’il dit… Ou quand il annonce qu’il a transmis des informations qui n’ont pas été traitées, alors que celles-ci sont loin d’être extraordinaires ! C’est dommage d’adopter ce mode de fonctionnement car les magistrats sont très accessibles, les enquêteurs aussi, et il suffit donc de les contacter si on a des choses à dire. C’est toujours ces grandes déclarations que nous avons essayé d’éviter de donner car cela peut donner de faux espoirs… Il ne faut jamais oublier que derrière toute la médiatisation, il y a des victimes, il y a des gens qui retrouvent espoir quand vous leur dites qu’il y a peut-être une avancée. Et trois mois plus tard, on va peut-être devoir leur dire que malheureusement, ce n’est pas aussi génial comme piste… C’est une question de respect des victimes. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christiaan Bonkoffsky
Revenir en haut 
Page 5 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» christian Barnard : les greffes du coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: