les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christiaan Bonkoffsky

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
michel-j



Nombre de messages : 2014
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 8 Jan 2018 - 14:22

[quote="HERVE"]
(...)

"Un des amis de Bouhouche...  
première réaction n'a pas été de réagir, mais de paniquer "Si ça se retrouve dans les journaux !" Ils en avaient une sainte frousse. Le grand traumatisme. La gendarmerie était déjà diabolisée, l'état dans l'état, le grand danger pour la démocratie. La gendarmerie avait peur de sa propre ombre. Que disait-on donc ? "Nous devons faire quelque chose, mais nous devons surtout veiller à ce qu'il n'y ait pas de fuites. Les citoyens ont déjà si peu confiance." Ils ont dispersé ce groupe aux quatre coins du pays afin que rien ne transpire...   Mais nous n'avons jamais représenté un danger pour la démocratie...   [/quote

La trouille du "qu'en dira-t-on" !...   le voilà tout simplement résumé le principal moteur des freinages, dérapages et autres coups de freins !!...   TOUT y compris le pire pour ne pas avoir à avouer une faille dans le système...   ou la réputation d'un Tartufe s'estiment (un juste raison, d'ailleurs ! Hélas pour la nation !) au dessus des lois.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 8 Jan 2018 - 14:25


(suite)

"Vous avez participé à l'enquête sur l'attaque des tueurs du Brabant wallon à Alost. Est-il possible que la Bande ait utilisé à Alost des armes de la brigade Diane ? Le juge d'instruction Leo Tas de Dendermonde a déclaré lors de la Commission bis que vous êtes arrivé sur le parking du Delhaize d'Alost avec cette crainte.

J'ai dit "Merde, ce ne sont quand même pas nos armes ?" Je me basais sur ce que je voyais ce vendredi-là : des munitions 12 mm, 9 mm et .357. Nous les utilisions au Groupe Diane. Dès que je suis rentré à la maison, j'ai appelé le général Bernaert : "Général, je n'arrive pas à me défaire d'une impression. Je veux une enquête sur tout ce qui touche à la Brigade Diane. Bernaert était surpris. Il dit "Nous y commençons immédiatement. Vous aurez des nouvelles lundi." Cette enquête a eu lieu pendant le week-end. On a vérifié tout le personnel, contrôlé tous les alibis. Ils ont tout fait à la main, sans cela le personnel s'en serait aperçu le lundi sur les ordinateurs. On voulait éviter que nos travailleurs pensent "Nos généraux nous soupçonnent de l'attaque d'Alost". Le lundi Bernaert m'a appelé pour me dire que le résultat de l'enquête était négatif.

Votre peur était-elle uniquement due aux munitions qui avaient été trouvées à Alost ? Il existe quand même aussi des gangsters qui utilisent des gros calibres ?

Mais ils n'utilisent pas la même tactique. A Alost ils ont tiré avec leurs riot guns sur tout ce qui bougeait, et pendant ce temps leurs complices rentraient. Ca ressemble fort à une tactique que nous appelons "Fort Chabrol". J'étais surtout intéressé par leurs chaussures. Un terroriste de gauche court avec des chaussures de sport. Légères, avec lesquelles on peut s'enfuir rapidement. Mais un type de droite, un macho, porte des chaussures de l'armée, des combat shoes. Les gars d'Alost portaient des combat shoes.

Vous craigniez donc d'avoir affaire à des gens de chez vous, votre formation, vos armes, votre mentalité. Les gens de l’ESI étaient-ils préparés à garder leur sang-froid lors des interventions parfois très lourdes ?

Pas du tout. La formation consistait à manier des armes, tirer, grimper, s'adonner à des sports de combat, plonger, s'entraîner à la conduite défensive, toutes ces sortes de choses. Je sais que les allemands ont eu des difficultés avec des garçons de leur escadron qui ne supportaient pas de tirer sur quelqu'un. Nous n'avions pas ce problème. Pas du tout. Lorsque vous dites à un gendarme, qui est un serviteur assermenté de la loi belge "Bon, celui-ci c'est un ennemi. Abats-le !", ce gendarme le fait sans état d'âme. Je n'ai jamais pensé que chez nous on hésiterait à tirer. Vous pouviez leur demander ce que vous vouliez. Si vous leur disiez : "Ce gars a pris un gamin en otage. Cache-toi dans une armoire et quand il passe, tu le prends avec un couteau", ils le faisaient. C'est toute la différence entre un flic et un criminel. Ces hommes ne reculaient pas. Si un seul d'entre eux hésitait, il était écarté.

Mais si des gens sont si durs et font montre de si peu de scrupules, on peut quand même imaginer qu'ils franchissement facilement la frontière entre ce que vous nommez flics et criminels. Et pour ce qui concerne leurs convictions, on peut imaginer qu'il n'y avait pas beaucoup de communistes parmi eux ?

Il n'y a jamais eu beaucoup de communistes à la gendarmerie. Cela m'a encore valu des embarras dans une conversation avec des journalistes. L'un d'entre eux demandait "Pensez-vous que la gendarmerie est infiltrée par l'extrême-gauche ? J'ai répondu "Je ne pense pas." "Et par l'extrême-droite ?" "Pas du tout, nous sommes nous-mêmes de droite". Un drame ! J'aurais dû dire "Nous sommes conservateurs". Ce journaliste, Geert Van Doorne du Volk, un membre de la Volksunie, était très nerveux à ce propos. Il avait l'intention d'en faire toute une affaire, mais les autres journalistes l'ont remis à a place. Ils disaient : "Pour une fois qu'un membre de la gendarmerie dit ce qu'il pense ! Tu le laisses tranquille." Personne n'a donc jamais mentionné cet incident. Mais finalement, ce que je disais était bien vrai. La gendarmerie est à droite. Où recrutons-nous ? Pas dans cette partie de population qui n'est pas d'accord avec le système. Ceux-là ne veulent pas faire partie d'un appareil de répression.

Encore une fois, c'est quand même facile de pousser des gens avec des idées pareilles, pour qui la violence est une seconde nature, comme ceux du SIE, à dépasser les limites."

... "C'est quand même ce que vous avez redouté en arrivant à Alost ?

Les pousser au-delà des limites, ça dépend de leur intelligence. Et cela dépend également de ceux qui les manipulent et de leur but. Mais Bouhouche et Beijer, étaient-ils vraiment futés ? Disposaient-ils d'une si grande force de persuasion ?

Il semblerait que ce soit suffisant pour entraîner Christian Amory, encore un ancien membre de l’ESI.

Oui, mais Amory était une petite pointure. Il a déclaré par après qu'il existait des plans pour fomenter un coup d'état qui impliquait la gendarmerie. De grands groupes de gendarmes auraient même été préparés. Savez-vous qui raconte ça ? Benoît de Bonvoisin. Le Baron de Bonvoisin a d'ailleurs payé les avocats d'Amory lors du procès du groupe de Bouhouche.

Quoi ? Vous en êtes sûr ?

Oui, c'est ce qu'on m'a raconté. Amory n'avait plus un sou. De Bonvoisin et son CEPIC l'ont soutenu, et c'est alors qu'il s'est mis à raconter ces histoires de coup d'état.

Quand vous avez vu ce que les tueurs du Brabant wallon avaient fait à Alost, vous avez pensé à la Brigade Diane. Quel regard portez-vous la dessus actuellement ?

Philippe de Staercke était à Alost ce soir-là. Quand nous avons arrêté De Staercke et une dizaine de ses compagnons, c'en était fini des tueurs du Brabant wallon.

Quand Bouhouche a disparu en prison, c'en était aussi fini.

Ouais. Philippe De Staercke était un demi-nomade. Je connais la famille De Staercke du temps où j'étais commandant de district à Halle. Ils venaient du "carré aux rats" (? - ndt) de Drogenbos. Ce sont des gens du voyage. C'est un milieu où on tue pour un rien. Ca ne se passe pas tellement bien avec le reste de la société ni avec la police.

Vous voulez dire que les gens du voyage ont le meurtre dans les gènes ?

Non, non, je veux dire qu'ils avaient constamment des ennuis avec nous. Il y avait sans cesse des flics à leur porte. C'étaient des voleurs, mais Philippe De Staercke a infiltré le milieu de la prostitution de la porte de Namur. C'est devenu un caïd, qui commettait des cambriolages. Le parquet de Termonde a toujours été persuadé que la bande des tueurs du Brabant wallon était constituée de plusieurs bandes. L'une d'elles était celle de Philippe De Staercke. Il a commis l'attaque d'Alost contre rétribution.

Qui l'a payé ?

C'est cela justement. Qui étaient les commanditaires ? Je ne sais pas.

Et d'où tenait-il cette expérience militaire ? Vous-même vous pensiez que l'attaque d'Alost était le fait de la Brigade Diane.

De Staercke a quand même passé quelques jours dans un camp d'entraînement de la légion étrangère. Et ce n'est pas si difficile. Tirer et bouger, toujours être couvert. Il suffit de le savoir. Du reste, cet autre gangster, Patrick Haemers, a même suivi une année d'école militaire. Il a donc sûrement eu une formation militaire de base. Haemers a été candidat officier.

Vous avez témoigné devant les deux commissions. Que pensez-vous du travail de la commission et des professeurs ?

La commission n'a pas vraiment compris. Ils n'ont jamais compris que les enquêtes sont souvent mal menées parce que les juges d'instructions ne savent pas s'y prendre. L'enquête sur Bouhouche et co par exemple n'a pas été bien faite parce que le juge d'instruction chargé du dossier refusait d'élargir l'enquête à d'autres méfaits, vers les tueurs du Brabant wallon. Pourquoi ne voulait-il pas ? Parce que cela représentait trop de travail ? Parce que tout ce qu'il voulait c'était juger Bouhouche, et qu'il s'en fichait de savoir pourquoi il était jugé, du moment qu'il l'était ? Ou simplement parce qu'il n'était pas bon ? Quand on regarde l'évolution actuelle de la criminalité et celle des techniques policières qui se développent chaque jour davantage ? Quelqu'un qui a simplement fait des études de droit et se retrouve par hasard juge d'instruction ne peut pas mener ce genre d'enquêtes. Quelle tactique faut-il utiliser ? Quels moyens mettre en œuvre ? Quelles pré-enquêtes effectuer ? A quels experts faire appel ? Quels labos ? On travaille dans l'anonymat ou non ? Un tel juge d'instruction ne sait pas tout cela. Il vous faut des stratèges policiers. Et ils sont rares dans la magistrature belge.".


Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 8 Jan 2018 - 15:09

michel-j a écrit:
HERVE a écrit:

(...)

"Un des amis de Bouhouche...  
première réaction n'a pas été de réagir, mais de paniquer "Si ça se retrouve dans les journaux !" Ils en avaient une sainte frousse. Le grand traumatisme. La gendarmerie était déjà diabolisée, l'état dans l'état, le grand danger pour la démocratie. La gendarmerie avait peur de sa propre ombre. Que disait-on donc ? "Nous devons faire quelque chose, mais nous devons surtout veiller à ce qu'il n'y ait pas de fuites. Les citoyens ont déjà si peu confiance." Ils ont dispersé ce groupe aux quatre coins du pays afin que rien ne transpire...   Mais nous n'avons jamais représenté un danger pour la démocratie...   [/quote

La trouille du "qu'en dira-t-on" !...   le voilà tout simplement résumé le principal moteur des freinages, dérapages et autres coups de freins !!...   TOUT y compris le pire pour ne pas avoir à avouer une faille dans le système...   ou la réputation d'un Tartufe s'estiment (un juste raison, d'ailleurs ! Hélas pour la nation !) au dessus des lois.

Ce sera la façon dont Michel Bouffioux période bleue expliquera le fiasco de l'affire Dutroux-Nihoul-Othello.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 8 Jan 2018 - 16:06


L'article de "HUMO" conduit à se poser des questions sur Evance Collard qui s'occupait des armes de l'ESI, sur recommandation de René Mayerus ...

Il en a très peu été question sur ce forum...

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t349p50-gilets-pareballes-voles-chez-wittock

Il y a quelques messages sur le forum néerlandophone :

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=2197

Vu qu'il était proche de Madani Bouhouche et de René Mayerus, cela pourrait être intéressant.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 8 Jan 2018 - 19:04


Un autre article de "HUMO" (11 mars 1997) :

https://fr.scribd.com/document/368686815/HUMO-1997-03-11-Hoeilaart

Il est question de Hoeilaart et Overijse ...


Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Mar 9 Jan 2018 - 1:10

Où se situe la frontière entre la droite et l'extrême-droite ? Ce sont sans doute nos fréquentations qui nous situent le mieux, selon le diction "qui se ressemblent s'assemblent". J'ai souvent entendu dire que les gendarmes étaient de droite parce qu'ils aimaient l'ordre. Voire qu'ils pensaient de manière "carrée". N'évoquons pas leurs équidés et leurs oeillères. Peut-être mais cela ne signifie pas qu'ils étaient des suiveurs d'AH. Il est vrai que dans les années 80, il n'était pas de bon ton, militaire, d'avoir des idées communistes ou même une tolérance à ce sujet. Logique au vu de l'adversaire désigné. Aujourd'hui Il y a des partisans du nazisme partout, y compris dans les forces de l'ordre. J'en ai rencontré qui n'ont pas de problème avec la Shoah. Par ailleurs, je suis certain que les sbires nord-coréens aiment aussi l'ordre. La question que nous devrions nous poser est de savoir si nous aimons la violence pour elle-même ou pour sa parfois nécessaire utilité. Les TBW sont-ils de droite ? Ils aiment l'argent à première vue, font usage de violence disproportionnée apparemment gratuitement, semblent tantôt méthodiques tantôt amateurs, tantôt automatiques tantôt créatifs. Ils créent l'effroi et le désordre mais viseraient à l'ordre.
Si on ne trouve pas une chose au loin, peut-être est-elle toute proche.
Bonne année 2018 à tous sauf aux TBW.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Mar 9 Jan 2018 - 12:04


Il me semble très probable que Christiaan Bonkoffsky a connu René Mayerus (parfois orthographié Majerus) et c'est intéressant vu les multiples contacts de ce dernier, notamment :

Douglas MacArthur II (secte Moon, proche de Alexander Haig, etc)
Michel Relecom (qui correspondait avec Ronald Reagan)
Benoît de Bonvoisin
Emile Lecerf
Victor Massart (sûreté de l'Etat)

WNP : Karel de Lombaerde, Paul Latinus, Marcel Barbier

Faez Al Ajjaz
J-F Calmette

ARI : Robert Beijer et Madani Bouhouche

Jean Bougerol
Marie-Thérèse Lebon

Revenir en haut Aller en bas
NRB



Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 28/12/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 17:26

HERVE a écrit:
Il me semble très probable que Christiaan Bonkoffsky a connu .....
Quel beau postulat (basé sur ... ???) pour lancer de nouvelles pistes
Revenir en haut Aller en bas
NRB



Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 28/12/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 17:29

[quote="michel-j"]
HERVE a écrit:

(...)

"Un des amis de Bouhouche...  
première réaction n'a pas été de réagir, mais de paniquer "Si ça se retrouve dans les journaux !" Ils en avaient une sainte frousse. Le grand traumatisme. La gendarmerie était déjà diabolisée, l'état dans l'état, le grand danger pour la démocratie. La gendarmerie avait peur de sa propre ombre. Que disait-on donc ? "Nous devons faire quelque chose, mais nous devons surtout veiller à ce qu'il n'y ait pas de fuites. Les citoyens ont déjà si peu confiance." Ils ont dispersé ce groupe aux quatre coins du pays afin que rien ne transpire...   Mais nous n'avons jamais représenté un danger pour la démocratie...   [/quote
........
Et ce serait ces 'paniqueurs' en puissance qui auraient organisé les TBW selon certains....
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 18:35


La piste "Christiaan Bonkoffsky" m'a l'air très sérieuse et conduit en effet à d'autres gendarmes comme Lekeu et Mayerus ... ainsi que, si l'on en croit le frère de Christiaan Bonkoffsky, à Madani Bouhouche et Robert Beijer ...

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1224
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 22:11


HERVE,

vous avez écrit :

'' La piste "Christiaan Bonkoffsky" m'a l'air très sérieuse ''

Mis à part la comparaison entre Bonkoffsky masqué ( si c'est bien lui sous le masque ) et le PR
d'un type déguisé ( PR non valable ).
Mis à part les dires non étayés d'un soi-disant suicidaire ( bonkoffsky frère ) et d'un type très limité
et peureux dont la face traduit un usage abusif d'alcool ( Van dame ).

Auriez-vous des éléments qui vous laisse penser que CB est peut-être coupable, que peut-être il y aurait piste ?

Merci à vous HERVE,
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 22:24

Bien entendu que la piste CB est crédible.

@ guy mayeu, pourquoi le PR serait-il non valable ?

Comment savez-vous que Bonkoffsky frère serait suicidaire ?

Pourquoi démonter Van dame ?

Décidément cette piste vous dérange depuis le début.

Hervé ne saurait pas vous apporter de preuve. Seules quelques personnes renseignées pourraient vous informer et elles ne le feront pas...pour l'instant.

Désolé, guy mayeu, mais je vous trouve bien affirmatif sur CB depuis le début.

CB n'est peut-être pas le géant, il a peut-être eu un autre rôle, mais connaissait des suspects de cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1224
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 22:59

Denis,

je m'adressais à Herve, car son avis m'importe, mais je vais vous répondre.

Vous avez écrit :

'' Bien entendu que la piste CB est crédible. ''

Alors expliquez le moi. . .

Vous avez écrit :  

'' pourquoi le PR serait-il non valable ? ''

Parce qu'il aurait été réalisé après Braine ou Overijse ( sorry, j'ai oublié lequel ) et que lors de cette attaque, les témoins ont vu 3 auteurs, pas quatre. 2 des auteurs sont porteurs de masques de carnaval intégral et le géant d'une tête cagoule avec trou pour les yeux et la bouche et le tout recouvert d'un chapeau. . .Donc ce PR n'est pas valable. Nous en avons discuté sur ce forum ces 2 dernier mois.

vous avez écrit :  

'' Comment savez-vous que Bonkoffsky frère serait suicidaire ? ''

Pas parce que je fréquente ce genre de zéro, non pas mon genre. . .Mais parce qu'il m'arrive de temps à autre de suivre l'actualité et que celui-ci avait annoncé que si ca se savait il se suiciderait. . .
Il n'est pas intelligent de dénoncer quelqu'un et de penser que l'information ne se propagera pas. . .
Mais surtout cette pleureuse ne l'a pas fait. . .

vous avez écrit :  

'' Pourquoi démonter van dame ? ''

Parce que c'est un gus, il suffit d'entendre son histoire de plafonnier. . .Qui y croit est tel que lui. . .Pitoyable.

Vous avez écrit :    

'' Décidément cette piste vous dérange depuis le début. ''    

Qu'est ce qui vous permet d'affirmer ce qui me dérange ou non ?
Cette '' piste '' est aussi crédible que celle de Jean-Marie Tinck.

Vous avez écrit :    

'' Désolé, guy mayeu, mais je vous trouve bien affirmatif sur CB depuis le début.''

Bien sur, il ne correspond en rien aux suspects et je ne suis pas de ceux qui gobe ce que la presse à sensation leur présente comme étant une vérité et cela sans savoir rien expliquer. . .

C'est très bête. . .Bêeete. . .Bêeete. . .Bêeete comme comportement.

Vous avez écrit :    

'' mais connaissait des suspects de cette affaire ''

Vous êtes si affirmatif. . .Expliquez moi!    

Expliquez moi aussi les éléments qui vous laisse à croire que cb aurait fait partie des tueurs du brabant.

Cordialement Denis
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 271
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 23:18

@ guy mayeu,

Je ne détiens pas plus que vous la vérité.

Il est impossible à un blogueur quidam d'apporter les preuves que CB ou MB ou autres sont ou pas les TBW ou font partie de leurs complices et c'est pour cela qu'il ne faut exclure aucun suspect.

Nous avons chacun notre théorie, mais ce qu'il ne faut pas avoir, ce sont des apriori et des jugements de qualité sur des personnages en particulier. Ce qui nous ferait probablement passer à côté de la vérité.

Bien à vous

Denis
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1224
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 11 Jan 2018 - 23:34

Je ne vous demandais pas des preuves Denis, mais des éléments objectifs qui vous laisseraient à penser que CB est peut-être coupable.

Si je ne crois pas au fait que cb ait eu quelque responsabilité dans les TBW, c'est qu'il ne m'en a jamais été présenté ni sur ce forum, ni dans la presse.

Je ne me permettrait jamais de critiquer sans raison un individu, mais van dame raconte des histoires à dormir debout et présente ca comme étant des preuves, sans prêter attention à l'espoir perdu d'avance qu'il tend aux familles, du temps qu'il fait perdre à l'enquête. . .Mais là, encore une fois, il s'agit de mon jugement. . .Ce rustre fait peut-être de son mieux avec les moyens cérébraux et testiculaires qui lui ont été accordé à la naissance.

Bien à vous Denis et merci de votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 12 Jan 2018 - 1:49

Apparemment la cellule n'accorde plus autant de crédit à certains PR. Notamment ceux obtenus par hypnose. En particulier celui du chauffeur de la golf à Alost. Étonnant que des MI divergent tant. Ils ne sont pas certifiés ISO c'est clair. Autant dire qu'ils n'ont pas de méthode scientifique. On compte vraisemblablement sur une femme (en l'occurrence) providentielle. Des divergences malheureuses aussi en matière d'expertise balistique. Ce serait pourtant les armes qui relient les faits. Le reste s'apparente plutôt a des conjectures. Un énorme problème renforcé par la manipulation supposée de l'enquête. Qui peut aujourd'hui présenter des éléments indiscutables d'un lien entre seulement deux faits ? Combien de tueurs sont restés à ce jour impunis ? Leur nombre est certainement inversement proportionnel aux connexites. Y a-t-il seulement une ombre de complot ? Sinon peut-être dans la volonté (inconsciente ?) des enquêteurs de lier des faits (très) relativement semblables. Malheureusement l'homme est un primate, il a une très forte propension à singer ses semblables, en bien ou en mal. Peut-être un engouement pour un nouveau (?) modèle de délinquance jusqu'alors victorieuse a-t-il été refroidi en même temps que Tueur à Alost. Lorsqu'on fait face à un problème qu'on imagine complexe, on peut passer à côté de sa solution si elle est simple.




Dernière édition par Etienne le Lun 29 Jan 2018 - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 29 Jan 2018 - 13:16


http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=qrva&language=fr&cfm=qrvaXml.cfm?legislat=54&dossierID=54-Bxxx-866-2311-2017201819993.xml

Titre L'enquête sur les tueries du Brabant wallon (QO 21807).
Date de dépôt 07/12/2017

Lors de la concertation avec le Collège des procureurs généraux, il a été décidé d'accorder plus de moyens humains et matériels à l'enquête. Les informations et indications arrivent par différents canaux: la police fédérale et la police locale, le ministre de la Justice, le juge d'instruction et les procureurs généraux. Toutes les informations sont transmises à la cellule d'enquête qui est chargée de les lister dans un tableau en indiquant quelle action a été entreprise et quel en est le résultat. Cette méthode avait déjà été utilisée par le passé dans le cadre d'une campagne d'appel à témoins. En ce qui concerne les victimes, le parquet fédéral mettra également son expertise à disposition pour intervenir en qualité de point de contact fédéral central. Depuis notamment la piste du gendarme C.B., de nombreux nouveaux devoirs d'enquête ont déjà eu lieu. D'autres sont encore en cours.

L'implication du parquet fédéral et du Comité P est axée sur leur expertise et expérience spécifiques.

Pour le parquet fédéral, il s'agit notamment des stratégies de recherche et des méthodes particulières de recherche, en plus de l'assistance aux victimes. Le Comité P examinera notamment plus en détail les liens avec l'ex-gendarmerie. En ce qui concerne la réexécution d'anciens actes d'enquête qui avaient donné à l'époque des résultats nuls ou négatifs, le procureur général m'a donné la réponse suivante: "Tous les éléments matériels contenus dans le dossier ont été analysés une nouvelle fois de 2012 à 2014 à la lumière de l'évolution des nouvelles technologies. Ces analyses ont fourni une nouvelle trace génétique (empreinte génétique) découverte sur un morceau de gilet pare-balles trouvé à Ronquières en novembre 1986.". À l'évidence, tous les éléments pertinents sont examinés et réexaminés de manière plus intensive si nécessaire. En ce qui concerne le carnet d'adresses trouvé, le procureur général m'a communiqué ceci: "Le 3 octobre 2017, les enquêteurs ont découvert la caravane. Elle était complètement détruite et les portes étaient ouvertes. L'intérieur présentait également des traces de vandalisme. Les étagères et les meubles étaient ouverts et vides. À la suite de la découverte d'un carnet d'adresses qui ne semble pas appartenir au gendarme C.B., le juge d'instruction a décidé de fouiller la caravane et le terrain une nouvelle fois. L'endroit est sous la surveillance de la police jusqu'à ce que cette fouille soit exécutée.". Le ministre de la Justice ne peut toutefois donner aucune consigne dans une instruction, menée par le juge d'instruction. Le dossier est suivi par l'intermédiaire du Collège des procureurs généraux et on veille à ce que les ressources humaines et matérielles nécessaires soient dégagées pour mener l'enquête de manière encore plus intensive et étendue.


Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Lun 29 Jan 2018 - 14:22

Les armes qui relient les faits. Certes

Vu la présence d'agents doubles dans ces dossiers, et d'opérations de désinformation, les mêmes armes peuvent aussi relier des camps qui s'opposent.

En ce, elles relient aussi les faits.
Mais il en résulte une autre interprétation de ces faits.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Mar 30 Jan 2018 - 20:08

Bonjour Limir,
Pensez-vous que des membres de la cellule, actuels ou anciens, aient participé à certains faits attribués aux TBW lorsque vous évoquez des agents doubles? Ou pensez-vous à de la coaction dans le chef de responsables des forces de l'ordre? Ou à l'ingérence d'un procureur? Ne pensez-vous pas que certains enquêteurs aient pu être tentés de manipuler l'enquête pour tenter de rompre le carcan imposé par les magistrats? Selon un vieux magistrat, aujourd'hui assis, bien trop médiatisé à mon sens, autrefois instructeur, l'enquête se déroule normalement. Que lui faudrait-il? Chacun jugera.
Quel est votre sentiment vis-à-vis de la réforme annoncée de la fonction de juge d'instruction?
Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Mer 31 Jan 2018 - 1:07

Merci pour toutes ces questions. Il faudrait écrire un livre pour y répondre.

Je me limiterai à cadrer mon intervention.
Dans ce dossier, j’essaye de ne pas penser, mais d’appuyer mes interventions sur ce qui apparaît incontestable.

Les TBW se sont produites dans le contexte (historique) de la guerre froide.

Elles se sont produites à un moment particulièrement sensible, celui où les équilibres se re-modulaient.
Dans de telles circonstances, les débordements de violences sont plus fréquents et plus visibles (ex. guerres de mafia en Italie).

Dans le cadre de la guerre froide, l’usage d’agents doubles était courant, à l’Ouest et à l’Est. C’est donc une donnée dont il convient de tenir compte.

Ceci ne signifie évidemment pas que le contexte de la guerre froide est l’unique contexte dont il faut tenir compte concernant les TBW, comme je l’ai déjà évoqué par ailleurs. Les faits que l’on a rassemblé sous le vocable TBW n’ont pas une seule cause.

Cela ne signifie dès lors pas non plus qu’il y aurait une seule cause à l’usage répété d’armes identiques.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Mer 31 Jan 2018 - 7:35

Bonjour,
Merci Limir de votre réponse.
Il n'est en effet pas impossible que certains faits et manipulations s'inscrivent dans le contexte géopolitique de la guerre froide. Il ne peut pas plus être exclu que certains auteurs n'aient rien à voir directement avec cette situation internationale. En l'état du dossier, même si on évoque constamment la fermeture de portes, je crois qu'aucune piste ne peut être exclue. Toute explication est encore plausible pour l'un ou plusieurs faits. S'il me semble que les attaques de 85 puissent être de nature politique en ce qu'elles viseraient à la déstabilisation d'un état ou à tout le moins à un infléchissement de sa posture géostratégique, j'ai difficile à concevoir que le vol de victuailles dans une épicerie dans un pays étranger de surcroît, participait à un tel plan, j'imaginerais plutôt une récupération ou tout simplement un concomitance, un proximité spaciotemporelle. Un indice ne constitue pas une preuve. Le commanditaire envisagé ne peut être qu'une personne très intelligente rompue à la révolution de problèmes complexes avec des intervenants multiples et de nombreuses interactions. Un stratège, un spécialiste des dominos et des échecs. Quant à savoir s'il à obtenu satisfaction que ce soit au niveau des ses objectifs stratégiques ou personnels, je pense à la vengeance d'une injustice, lui seul pourrait ou aurait pu nous le dire. Il est vraisemblable qu'il ne soit plus de ce monde.
Certaines armes, comme le pistolet en 22LR, créent des liens ; l'emploi de munitions propres à la gendarmerie, semble constituer une ultime signature, à moins qu'il ne s'agisse d'une manipulation de plus. La question de savoir si in fine la gendarmerie a été renforcée ou déforcée semble avoir trouvé sa réponse lors de sa dissolution. Échec ou réussite?
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 9 Fév 2018 - 13:49

Le triplement d'effectifs ... la nomination de ce nouveau magistrat fédéral ... donnent à penser que la piste "Christiaan Bonkoffsky" est sérieuse ...
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 9 Fév 2018 - 23:51

La piste le la brigade Diane ne peut plus être négligée. Elle n'aurait jamais dû l'être dès lors qu'Arsène Pint voyait sa marque dans la tactique des TBW. Je n'ai pas encore saisi pourquoi des gendarmes avaient adopté une tactique (observation, interdiction d'accès, exécution) plus appropriée à un commando en opex.
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 259
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Dim 11 Mar 2018 - 15:11

Repris d'un "post" datant de 2008...

Description du géant (source : www.bendevanijvel.com )
On répète sans cesse dans les informations au sujet des tueurs du Brabant wallon que les bandits d'Alost portaient des masques de carnaval. Tous les témoins contestent fermement, David Van De Steen, l'un des principaux témoins aussi. "Je les ai très bien vus. Ils ne portaient absolument pas de masques. Un cache-nez leur dissimulait la bouche et le nez. Le haut de leur visage était visible. Ils s'étaient maquillés d'une couche de fond de teint foncé. C'était frappant, on voyait la démarcation plus claire de leur peau derrière leurs oreilles. Ils étaient attifés de perruques ridicules, noires et épaisses, comme celles du père-fouettard. Quand ils sont apparus, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une blague, que c'étaient des "Vuil Jeannetten" (personnages du carnaval d'Alost). L'un d'eux dépassait d'une tête les deux autres. Il était large de carrure et mesurait 1,90 m. Il était manifestement le chef. Il courait en hurlant vers le magasin. Il criait en français et en néerlandais. Un néerlandais pas très correct, on aurait dit qu'il le connaissait à peine. Il donnait des instructions à ses complices et gueulait que tout le monde devait se coucher par terre et ne surtout pas regarder."
Le géant portait un long manteau vert. Pas un imper, mais un de ces pardessus que les hommes portent souvent par dessus leur costume. Il avait attaché les deux boutons du haut, de manière à ce que les pans s'envolent quand il courait. On voyait alors que d'un côté il portait un révolver à la ceinture, de l'autre côté des grenades. Enfin, je pense qu'il s'agissait de grenades, mais cela aurait aussi pu être un chargeur. Il tirait avec un double canon (?), un fusil de chasse dont les canons avaient été vite et mal sciés. Il tenait l'objet dans une main, et tirait également à une seule main. Quand les malfaiteurs sont ressortis avec leur butin, le grand, qui portait le sac contenant l'argent, m'a vu à nouveau. J'étais couché à côté de mon camarade de classe. "Ne pas regarder", cria-t-il. J'ai quand même regardé. Le cache-nez avait glissé. J'ai vu qu'il avait un furoncle, juste à côté du nez.
Un témoin sans importance
Après toutes ces années, la police ne s'est jamais fort préoccupée de ce témoins important. Elle s'est quelques fois présentée au témoin avec quelques photos. Il était encore à l'hôpital. Reconnaissait-il quelqu'un ? Personne. A chaque fois, l'affaire était réglée en quelques minutes. Mais le témoin n'a jamais oublié le visage du géant. Des années plus tard, il a vu une photo sur la couverture d'un hebdomadaire, et il a reconnu la figure du géant de la bande d'Alost. Il a revu ce regard froid, bleu clair, les yeux à demi ouverts qu'il avait vus à l'époque. Il a vu le furoncle et le visage dur. Sur la photo, il a dessiné un cache-nez et des boucles noires. Il en était sûr, c'était bien lui l'assassin. La photo était celle de Patrick Haemers.


La connection avec CB semble être établie depuis longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Dim 11 Mar 2018 - 15:34


Il faut garder en mémoire que Patrick Haemers et Paul Latinus se connaissaient fort bien.

C'est notamment ce que déclare Michel Libert :

"Ils se connaissaient fort bien et P. Latinus m'a informé à l'époque d'une franche collaboration (à son niveau) avec le concerné.

Je n'ai personnellement jamais rencontré P. Haemers car ce n'était pas le moment adéquat pour rencontrer d'autres contacts, ajoutait Paul Latinus."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christiaan Bonkoffsky
Revenir en haut 
Page 21 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» christian Barnard : les greffes du coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: