les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Christiaan Bonkoffsky

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant
AuteurMessage
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:29

@Michel : "Si ordre avait été donné qu'ils s'en aillent, les tueurs auraient attendus qu'ils soient loin." Peut-être, peut-être pas... ils aimaient la confrontation avec la police ce qui est un fait...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:34

Hoho a écrit:
@Michel : "Si ordre avait été donné qu'ils s'en aillent, les tueurs auraient attendus qu'ils soient loin." Peut-être, peut-être pas... ils aimaient la confrontation avec la police ce qui est un fait...

Alors il n'existe aucune raison de demander à la R4 de s'éloigner... Et finalement, ce n'est guère important puisque deux combis de la police communale sont arrivés en une ou deux minutes après le début des faits. Certains agents se sont cachés, d'autres ont fait face (Nevens,...). Les gendarmes n'étaient pas loin et prêt à couper la route.

L'info de De Witte est importante car il est vraiment choqué par ce "tuyau en or".

Maintenant, on peut encore dire que les gendarmes sont restés sur le rond-point et que les tueurs sont partis de l'autre côté.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:35

Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:38

michel a écrit:
Hoho a écrit:
@Michel : "Si ordre avait été donné qu'ils s'en aillent, les tueurs auraient attendus qu'ils soient loin." Peut-être, peut-être pas... ils aimaient la confrontation avec la police ce qui est un fait...

Alors il n'existe aucune raison de demander à la R4 de s'éloigner... Et finalement, ce n'est guère important puisque deux combis de la police communale sont arrivés en une ou deux minutes après le début des faits. Certains agents se sont cachés, d'autres ont fait face (Nevens,...). Les gendarmes n'étaient pas loin et prêt à couper la route.

L'info de De Witte est importante car il est vraiment choqué par ce "tuyau en or".

Maintenant, on peut encore dire que les gendarmes sont restés sur le rond-point et que les tueurs sont partis de l'autre côté.
Mais si Michel si je peux me permettre.

Ordre aurait pu être donné pour faciliter la tâche aux tueurs, et la patrouille a un peu tardé.
La confrontation n'était pas le but premier sinon ils n'auraient pas donné l'ordre.
Mais la confrontation n'était pas un problème non plus... Si elle devait arriver la bande etait de toute façon préparée
Ce n'était pas une prérequis à l'attaque, juste un moyen de la faciliter !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:40

Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Henry,

nous n'avons pas la même lecture de cette page. Il faut comprendre qu'à Alost le dispositif voulait que police et gendarmerie surveillent le supermarché armés de fusils à pompe (dans la R4 les gendarmes avaient une Uzi). Personnellement, je ne crois pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost. Et il n'est pas écrit que les tireurs d'élites (pour autant qu'il y en avait) avaient été priés de s"en aller.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:41

michel a écrit:
Hoho a écrit:
@Michel : "Si ordre avait été donné qu'ils s'en aillent, les tueurs auraient attendus qu'ils soient loin." Peut-être, peut-être pas... ils aimaient la confrontation avec la police ce qui est un fait...

Alors il n'existe aucune raison de demander à la R4 de s'éloigner... Et finalement, ce n'est guère important puisque deux combis de la police communale sont arrivés en une ou deux minutes après le début des faits. Certains agents se sont cachés, d'autres ont fait face (Nevens,...). Les gendarmes n'étaient pas loin et prêt à couper la route.

L'info de De Witte est importante car il est vraiment choqué par ce "tuyau en or".

Maintenant, on peut encore dire que les gendarmes sont restés sur le rond-point et que les tueurs sont partis de l'autre côté.


Je ne pense pas que les infos de Vermassen se limitent à cette histoire de R4.
Patience.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:44

Voilà ce que la presse flamande dit : Selon Het Laatste Nieuws et De Morgen, ce "tuyau en or" serait une explication d'un ancien gendarme de la brigade d'Alost. L'ex-gendarme affirme qu'il a dû donner l'ordre le 9 novembre 1985 de cesser la surveillance du Delhaize d'Alost une demi-heure avant la fermeture, soit quelques minutes avant l'attaque.

Donc, la patrouille aurait dû quitter à 19h30. Or l'attaque commence à19h36/37. A cette heure là la patrouille se trouvait encore sur parklaan.

@pami75

J'ose espérer que maitre Massen a d'autres infos.



_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Crockett



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:47

Henry a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Dans "De Bende: Een Documentaire" des mêmes auteurs on parle de tireurs d'élite sur les toits des grandes surfaces de manière générale, mais pas spécifiquement à Alost. La manière dont ce passage est écrit dans ma version néerlandaise laisse plutôt entendre que Alost était surveillée comme Wezenbeek-Oppem, par des gendarmes et policiers équipés de riot-guns, ce qui correspondrait à l'info de De Witte.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7789
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:50

Sonny Crockett a écrit:
Henry a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Dans "De Bende: Een Documentaire" des mêmes auteurs on parle de tireurs d'élite sur les toits des grandes surfaces de manière générale, mais pas spécifiquement à Alost. La manière dont ce passage est écrit dans ma version néerlandaise laisse plutôt entendre que Alost était surveillée comme Wezenbeek-Oppem, par des gendarmes et policiers équipés de riot-guns, ce qui correspondrait à l'info de De Witte.

C'est ce que je voulais dire. Merci sony Crocket. J'ai encore relu les archives de l'époque, il n'est nullement question de tireurs d'élite à Alost.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 22:58

michel a écrit:
Sonny Crockett a écrit:
Henry a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Dans "De Bende: Een Documentaire" des mêmes auteurs on parle de tireurs d'élite sur les toits des grandes surfaces de manière générale, mais pas spécifiquement à Alost. La manière dont ce passage est écrit dans ma version néerlandaise laisse plutôt entendre que Alost était surveillée comme Wezenbeek-Oppem, par des gendarmes et policiers équipés de riot-guns, ce qui correspondrait à l'info de De Witte.

C'est ce que je voulais dire. Merci sony Crocket. J'ai encore relu les archives de l'époque, il n'est nullement question de tireurs d'élite à Alost.

Au temps pour moi, alors, il ne me reste que le coeur gros pour avoir failli de me reposer quinze jour sur ce forum afin de me ressourcer et de relire à tête reposée toute ma documentation.
@ dans 15 jours.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 23:21

michel a écrit:
Sonny Crockett a écrit:
Henry a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Dans "De Bende: Een Documentaire" des mêmes auteurs on parle de tireurs d'élite sur les toits des grandes surfaces de manière générale, mais pas spécifiquement à Alost. La manière dont ce passage est écrit dans ma version néerlandaise laisse plutôt entendre que Alost était surveillée comme Wezenbeek-Oppem, par des gendarmes et policiers équipés de riot-guns, ce qui correspondrait à l'info de De Witte.

C'est ce que je voulais dire. Merci sony Crocket. J'ai encore relu les archives de l'époque, il n'est nullement question de tireurs d'élite à Alost.

Et de mon coté:study

minimouse
Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 18/02/2007
MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985 Lun 26 Fév 2007 - 22:45 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant


Mijnheer Michel en Benji87fr,

Vooreerst over het wapen in de koffer van een slachtoffer. Het is net omgekeerd. Het slachtoffer had in de weken voor de overval inderdaad altijd een geweer in de koffer van zijn Talbot Samba liggen, maar juist NIET op 9 november 1985!

Nog iets over de permanente bewaking van de Delhaize in Aalst.

Ook de Delhaize in Aalst viel onder de permanente bescherming van de "Task Force Tilmant" ("Titi") alhoewel hij buiten de provincie Brabant gelegen was. Dit werd toen niet officieel meegedeeld maar er waren verschillende Delhaize-doelen (en ook andere warenhuizen en privé-woningen van directieleden) die buiten de provincie Brabant lagen en die onder de permanente bescherming vielen van de groep "Titi". Maar dit werd toen geheim gehouden.

Ook in Aalst hebben er scherpschutters van de groep Dyane (ESI/SIE) op de daken van appartementsgebouwen gelegen in de buurt van de Delhaize. Helaas (toeval?) waren zij er NIET op 9 november 1985.

Nochtans was er WEL permanente politiebewaking op 9 november 1985 aan de Delhaize in Aalst. Deze werd om de 20 minuten verzekerd door de Gemeentelijke politie van Aalst afgewisseld met de rijkswacht (ook de BOB/BSR deed hieraan mee).

De overvallers hebben in Aalst aangevallen op het ogenblik dat een rijkswacht/BOB-patrouille (Renault R4) de parking (achteraan de Delhaize)verlaten had. De overvallers kenden dus het bewakingsschema van de politie in Aalst. (Het schema van de groep "Titi").

Er waren inderdaad rijkswachters aanwezig op het ogenblik van de overval in Aalst. De rijkswachters kwamen met hun R4 van de parking gereden -op het einde van hun dienst- en hebben dan aan de andere kant van het warenhuis (op de Parklaan) postgevat aan de vooringang van de Delhaize. Zij waren gewapend met een UZI machinepistool.

Toen de overval begon reden zij achteruit tot aan het rondpunt aan de Delhaize en hebben daar op versterking van de Gemeentepolitie gewacht. Nadien is er dan de schietpartij geweest tussen de vluchtende gansters en twee agenten van de Gemeentepolitie van Aalst (wat ze na 20 jaar in Jumet plots ontdekt hebben!). De rijkswachters in hun R4 hebben niet deelgenomen aan deze schietpartij.

Nog iets:

Enkele maanden geleden heb ik vernomen dat er nog een (anoniem) politievoertuig aanwezig was aan de Delhaize in Aalst. Het ging over een donker voertuig van de Gerechtelijke Politie van Brussel. Het zou over een... Golf GTI gaan! Deze wagen werd enkele minuten na de overval ook door rijkswachters opgemerkt in Denderwindeke. De GTI reed toen aan hoge snelheid met een blauw zwaailicht. (Let op: dit is NIET de GTI van de overvallers! Het gaat wel degelijk om een ander voertuig want het aantal deuren klopt niet met die van het overvalvoertuig!).

Er waren dus wel degelijk verschillende politieagenten aanwezig in Aalst op het moment van de overval.

Nog een klein detail. Weet u wie er voor de rijkswacht in de Task Force Tilmant zat? Dus, in de Task Force waar de bewakingsschema's van al de Delhaizes en andere supermarkten werden opgesteld? Raad eens...? Ik zal het u zeggen: Christiaen Amory...! (Verbaast het u nu nog dat de Bende het bewakingsschema in Aalst kende?)

Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 327
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 23:37

D'apres D. Van De Steen

" Il criait en français et en néerlandais. Un néerlandais pas très correct, on aurait dit qu'il le connaissait à peine."



Bonkoffsly parlait-il français ou néerlandais au quotidien ?
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 363
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Jeu 2 Nov 2017 - 23:55

dcmetro a écrit:
D'apres D. Van De Steen

" Il criait en français et en néerlandais. Un néerlandais pas très correct, on aurait dit qu'il le connaissait à peine."



Bonkoffsly parlait-il français ou néerlandais au quotidien ?

Assurément Néerlandais !
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 363
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 0:02

Rappelons-nous :

Bonkoffsky = Alost = Diane dans son 'CV'

MAIS

Bonkoffsky = 'Géant' = PR 19 = OVERIJSE = certificat (explicitement confirmé pour le 27/9/85 par Proc.Ch.D.V.)

DONC, la question du parler du 'Géant' serait plutôt à poser aux témoins de Braine/Overijse (Dr Jacques D. ?..)
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 3:25

Question: Aigle4 voit au Bois de la Houssière les tbw...Un corps est au sol... Qu'attendent-ils ? Une deuxième voiture...qui amène un médecin pour soigner le tueur touché à Alost?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 3:40


http://www.levif.be/actualite/magazine/pourquoi-justice-ne-sera-jamais-faite/article-normal-748603.html

Pourquoi justice ne sera jamais faite

02/11/17 à 21:00 - Mise à jour à 10:49
Du LeVif/l'Express du 03/11/17

Un ex-gendarme d'élite de haute taille s'est autoproclamé tueur du Brabant : confession posthume. Pour autant, un " géant " mort et enterré ne fait pas encore une bande. Encore moins un complot contre l'Etat. Quant à un procès...

Ils courent toujours, pour peu qu'ils soient encore de ce monde et qu'ils aient gardé du souffle. Non contents d'avoir semé la mort et la désolation, ils n'ont jamais eu à répondre de l'équipée sauvage menée en terre surtout brabançonne, entre 1982 et 1985. Leur mortelle randonnée les a menés, sans logique apparente, de Maubeuge à Wavre, d'Uccle à Hal, Nivelles et Beersel, de Braine- l'Alleud à Overijse et Alost. Ils prenaient des super- marchés pour cibles privilégiées, frappaient sans pitié, tiraient froidement sur tout ce qui bougeait, hommes, femmes, enfants, pour des butins sans rapport avec ces bains de sang. Ils sont devenus les " tueurs fous du Brabant ", les criminels les plus recherchés du royaume. Des tueurs sans visage, sans nom, sans mobile connu.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 6:41


Dans la "Dernière Heure" du 3 novembre 2017 :




Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 7:56

Tahchak a écrit:
Question: Aigle4 voit au Bois de la Houssière les tbw...Un corps est au sol... Qu'attendent-ils ? Une deuxième voiture...qui amène un médecin pour soigner le tueur touché à Alost?

Ou une pelle pour l'enterrer et des esclaves en sursis pour creuser un très grand trou... sans compter le véhicule qu'ils auraient eu pour repartir.

Maintenant, eut égard à leur psychologie d'êtres impitoyables, d'être surpris surtout s'ils croyaient leur itinéraire de repli fermé et protégé, le vieux ne s'est-il pas tout simplement approché dans l'intention d'intercepter le véhicules de témoins susceptible de donner l'alarme avant qu'ils aient pu évacuer le corps; comparer avec la scène de tuerie des époux Dewit et l'exécution des gendarmes venus inspecter les lieux.

Je suis persuadé que le réflexe d'appuyer sur le champignon a sauvé tous les occupants de la voiture d'une mort certaine. >Dommage qu'Aigle4 ne se soit pas trouvé au volant des véhicules de GD mis en cause pour leur "humeur vagabonde" ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:24














Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:29











Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:33







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:45


http://plus.lesoir.be/122434/article/2017-11-03/tueurs-du-brabant-un-nouvel-echec-serait-desastreux

Tueurs du Brabant: un nouvel échec serait désastreux

Mis en ligne le 3/11/2017 à 07:22

Pascal Martin

Rater à nouveau le coche conduirait à renforcer une suspicion déjà bien présente dans la population, persuadée qu’on lui a menti.

Il n’y a pas de fumée sans feu. C’est le sentiment qu’engendrent inévitablement les « révélations » qui se sont succédé depuis deux semaines sur les tueries du Brabant. Hier encore, l’avocat Jef Vermassen avançait qu’un «tuyau en or» avait été donné aux enquêteurs il y a une quinzaine de jours. Certains journaux flamands ont cru voir dans ce « tuyau » le témoignage d’un ex-gendarme dénonçant sa hiérarchie, coupable selon lui d’avoir fait suspendre la surveillance du Delhaize d’Alost quelques minutes avant l’attaque du 9 novembre 1985. Ce témoignage n’est en réalité pas neuf.

Disons-le d’emblée : aucune information ne doit être négligée dans un dossier qui reste telle une plaie ouverte au cœur de la Belgique. On ne peut toutefois s’empêcher de penser qu’il y a une certaine légèreté à étaler sans autre précaution l’existence d’un élément qui serait à ce point déterminant. C’est oublier que des familles vivent avec ce drame depuis plus de trente ans et que leurs espoirs déçus sont synonymes de souffrance.

L’enquête sur les tueries du Brabant fascine. Nourrit les fantasmes. Ce fut vrai dès le début, ne fût-ce qu’en raison de l’extrême violence des faits. En 2014 encore, l’arrestation de Jean-Marie Tinck avait affolé les esprits. L’homme qui s’était vanté d’être un des tueurs avait pourtant fini par être libéré par la Chambre des mises en accusation de Mons faute d’« indices suffisants de culpabilité ».
Relance de l’enquête

Mardi, en commission Justice de la Chambre, tous les partis ont abondé en faveur d’une relance énergique de l’enquête, chacun ayant une lecture définitive des faits et des investigations qui ont suivi. Pourtant, la plupart des hommes et des femmes politiques qui prennent aujourd’hui en main le dossier n’ont qu’une connaissance livresque des événements de 1985 et les pistes qu’ils demandent d’investiguer ont souvent été battues et rebattues, sans jamais conduire nulle part.

Mais, répétons-le, justice doit être faite. Il est donc salutaire de voir étoffée l’équipe d’enquêteurs qui travaille sur ce dossier. Les renforts annoncés par le ministre de la Justice Koen Geens sont d’autant plus remarquables qu’ils interviennent dans un contexte où la police peine à effectuer toutes ses missions, notamment parce que la lutte contre le terrorisme est gourmande en moyens financiers et humains.

L’attention des médias, l’intérêt du politique, le dossier et son potentiel intact de mystères… : si cette conjonction crée un climat propice à la relance des investigations, elle donnera a fortiori une résonance particulière à tout nouvel échec. Ce serait la faute de trop. Rater à nouveau le coche conduirait à renforcer une suspicion déjà bien présente dans la population, persuadée qu’on lui a menti. Une suspicion dommageable dans la mesure où elle contribuerait à brouiller un peu plus le rapport entre le citoyen et ses institutions.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:48


http://www.lalibre.be/actu/belgique/tueries-du-brabant-juste-avant-l-annee-noire-de-1985-la-gendarmerie-lancait-un-cri-d-alarme-59fb650dcd705114f0140336

Tueries du Brabant: Juste avant l’année noire de 1985, la gendarmerie lançait un "cri d’alarme"

Abonnés Ch. Ly. Publié le vendredi 03 novembre 2017 à 07h51 - Mis à jour le vendredi 03 novembre 2017 à 08h11

Petit rappel historique alors que l’enquête sur les Tueurs du Brabant s’oriente vers certains gendarmes.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 8:51

"Ou une pelle pour l'enterrer et des esclaves en sursis pour creuser un très grand trou... sans compter le véhicule qu'ils auraient eu pour repartir"... C'est effrayant, comme scénario...
"Surpris surtout s'ils croyaient leur itinéraire de repli fermé et PROTEGE"... vous pensez je suppose que l'accès était filtré par des gendarmes officiels, qui ont cru que le véhicule de Aigle4 était celui de complices et l'ont, par erreur laissé passer ? Dans ce cas, a-t-on archivé un ordre de mission précise de ces gendarmes cette nuit-là ? A-t-on pensé à une éventuelle complicité de gendarmes en uniformes pour couvrir le repli et barrer l'accès AU BOIS ? Le cas échéant, la clef de l'énigme pourrait être là...Car c'est là, effectivement, que tout s'est arrêté...Et je ne peux qu'admirer le sang-froid cette nuit-là, et le courage , encore aujourd'hui, d'Aigle4, dans son combat, avec David, pour la Vérité. IL est encore de nos jours des gens qui ont de nobles valeurs... Courage que je n'aurais pas eu,  comme d'autres, que je peux comprendre mais dont le témoignage me semble tellement indispensable pour LA VERITE ET LA JUSTICE.
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   Ven 3 Nov 2017 - 9:20

CS1958 a écrit:
michel a écrit:
Sonny Crockett a écrit:
Henry a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:


@Henry

Quelle est votre source car je ne me souviens pas qu'il y avait des tireurs d'élite à Alost.
Je vais revoir tout cela, j'espère ne pas me tromper auquel cas, je prends 2 semaines de repos.
Dans le livre 'Les tueurs de Dupont et Ponsaers page 75.
Vous allez devoir me supportez encore, désolé.

Dans "De Bende: Een Documentaire" des mêmes auteurs on parle de tireurs d'élite sur les toits des grandes surfaces de manière générale, mais pas spécifiquement à Alost. La manière dont ce passage est écrit dans ma version néerlandaise laisse plutôt entendre que Alost était surveillée comme Wezenbeek-Oppem, par des gendarmes et policiers équipés de riot-guns, ce qui correspondrait à l'info de De Witte.

C'est ce que je voulais dire. Merci sony Crocket. J'ai encore relu les archives de l'époque, il n'est nullement question de tireurs d'élite à Alost.

Et de mon coté:study

minimouse
Nombre de messages :  116
Date d'inscription :  18/02/2007
MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Lun 26 Fév 2007 - 22:45 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant  


Mijnheer Michel en Benji87fr,

Vooreerst over het wapen in de koffer van een slachtoffer. Het is net omgekeerd. Het slachtoffer had in de weken voor de overval inderdaad altijd een geweer in de koffer van zijn Talbot Samba liggen, maar juist NIET op 9 november 1985!

Nog iets over de permanente bewaking van de Delhaize in Aalst.

Ook de Delhaize in Aalst viel onder de permanente bescherming van de "Task Force Tilmant" ("Titi") alhoewel hij buiten de provincie Brabant gelegen was. Dit werd toen niet officieel meegedeeld maar er waren verschillende Delhaize-doelen (en ook andere warenhuizen en privé-woningen van directieleden) die buiten de provincie Brabant lagen en die onder de permanente bescherming vielen van de groep "Titi". Maar dit werd toen geheim gehouden.

Ook in Aalst hebben er scherpschutters van de groep Dyane (ESI/SIE) op de daken van appartementsgebouwen gelegen in de buurt van de Delhaize. Helaas (toeval?) waren zij er NIET op 9 november 1985.

Nochtans was er WEL permanente politiebewaking op 9 november 1985 aan de Delhaize in Aalst. Deze werd om de 20 minuten verzekerd door de Gemeentelijke politie van Aalst afgewisseld met de rijkswacht (ook de BOB/BSR deed hieraan mee).

De overvallers hebben in Aalst aangevallen op het ogenblik dat een rijkswacht/BOB-patrouille (Renault R4) de parking (achteraan de Delhaize)verlaten had. De overvallers kenden dus het bewakingsschema van de politie in Aalst. (Het schema van de groep "Titi").

Er waren inderdaad rijkswachters aanwezig op het ogenblik van de overval in Aalst. De rijkswachters kwamen met hun R4 van de parking gereden -op het einde van hun dienst- en hebben dan aan de andere kant van het warenhuis (op de Parklaan) postgevat aan de vooringang van de Delhaize. Zij waren gewapend met een UZI machinepistool.

Toen de overval begon reden zij achteruit tot aan het rondpunt aan de Delhaize en hebben daar op versterking van de Gemeentepolitie gewacht. Nadien is er dan de schietpartij geweest tussen de vluchtende gansters en twee agenten van de Gemeentepolitie van Aalst (wat ze na 20 jaar in Jumet plots ontdekt hebben!). De rijkswachters in hun R4 hebben niet deelgenomen aan deze schietpartij.

Nog iets:

Enkele maanden geleden heb ik vernomen dat er nog een (anoniem) politievoertuig aanwezig was aan de Delhaize in Aalst. Het ging over een donker voertuig van de Gerechtelijke Politie van Brussel. Het zou over een... Golf GTI gaan! Deze wagen werd enkele minuten na de overval ook door rijkswachters opgemerkt in Denderwindeke. De GTI reed toen aan hoge snelheid met een blauw zwaailicht. (Let op: dit is NIET de GTI van de overvallers! Het gaat wel degelijk om een ander voertuig want het aantal deuren klopt niet met die van het overvalvoertuig!).

Er waren dus wel degelijk verschillende politieagenten aanwezig in Aalst op het moment van de overval.

Nog een klein detail. Weet u wie er voor de rijkswacht in de Task Force Tilmant zat? Dus, in de Task Force waar de bewakingsschema's van al de Delhaizes en andere supermarkten werden opgesteld? Raad eens...? Ik zal het u zeggen: Christiaen Amory...! (Verbaast het u nu nog dat de Bende het bewakingsschema in Aalst kende?)


Mais qu'est ce donc comme service de garde qui quitte son poste avant que la relève n'ai pris le sien ? Si service de garde (sériex) il y avait ce soir là à Alost, la GTI ne serait pas sortie du parking. Il y a là déjà un cafouillage à éclaircir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christiaan Bonkoffsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christiaan Bonkoffsky
Revenir en haut 
Page 4 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» christian Barnard : les greffes du coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: