les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La piste libyenne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13780
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 21:59


https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

(...)   Le général Lemnitzer, spécialiste des actions secrètes et le général Lauris Norstad, commandant des forces américaines en Europe protestent contre la "passivité" du président et tiennent la CIA pour responsable du fiasco cubain. Ils imaginent alors un stratagème capable de forcer la main au président Kennedy et de le contraindre à une intervention armée à Cuba. Ils décident alors de présenter le plan, œuvre du général de brigade William H. Craig, intitulé « Northwoods », au « Groupe spécial élargi ». (...)

_ _ _

En ce qui concerne les réseaux "stay-behinds", au niveau international, leurs actions étaient coordonnées par le Pentagone et l’OTAN et leur dernière réunion connue se déroula à Bruxelles en octobre 1990.

_ _ _

Selon le témoignage de Joël Lhost, le SDRA prenait ses ordres auprès de la DIA et c'est la DIA qui lui a demandé "d'ouvrir la route" aux tueurs du Brabant jusqu'à l'aéroport de Chièvres (contrôlé par les Américains) après les attaques de Braine l'Alleud et d'Overijse. Lyman Lemnitzer était à l'origine de la DIA. On peut noter que Guillaume Vogeleer travaillait aussi pour la DIA à son arrivée en Asie et que Jacques Monsieur (proche de Pierre Salik) a très probablement travaillé pour la DIA (en plus du service secret militaire belge).

_ _ _

N'oublions pas non plus le rôle de André Moyen lors de la création des réseaux "stay-behind". Cet anti-communiste acharné est à l'origine de l'assassinat de Julien Lahaut. Il était un léopoldiste militant. Il deviendra aussi proche du prince Albert et de la princesse Paola.

_ _ _

L'origine des réseaux "stay-behind" est liée à la CIA et au MI6. Que ces services secrets aient des contacts au plus haut niveau dans les pays européens ne fait aucun doute :

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-ancien-chef-du-renseignement-luxembourgeois-met-en-cause-le-grand-duc?id=7884166

(...)  "Nous disposons de rapports crédibles qui nous disent que la Cour, que le grand-duc lui-même, ont des contacts permanents avec les services de renseignement britanniques", affirme Marco Mille, ancien directeur du SREL (...)

_ _ _

Lyman Lemnitzer était membre de l'ASC (American Security Council), au coeur du complexe militaro-industriel des USA. Il en a été de même de John K. Singlaub, ami de Robert Close (WACL, etc). On doit aussi noter que Alexander Haig (SACEUR lui aussi) était membre de l'IEPS présidée par Robert Close (avec Armand De Decker et Yves du Monceau de Bergendal comme vice-présidents).

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:06

GODFROID a écrit:


Jeter l'opprobre sur des Grands Corps de l'Etat sans l'ombre d'une preuve un peu crédible me paraît plus que léger.  

Et plonger la tête dans le sable en s'affirmant que "ça n'existe pas" est beaucoup plus social.

Cher monsieur, moi qui ne suis pas un saint, je connais aussi la Belgique... et les sordide magouilles, non pas de "grands corps d'état" (majuscules injustifiées à mes yeux tant que les tenant du titre protégeront pas leur silence complice les déviants) comme la grandiloquence vous le fait clamer, mais de sombres canailles étant parvenues à se hisser dans les rangs de citoyens sans doute honnête... mais pervertis par l'esprit de corps et la "majesté" de la fonction.

Ne vous en déplaise, même si je ne tiens pas à ouvrir une officine de délation, mes attaques ciblées n'ont (assez curieusement) jamais donné lieu à des poursuites de la part des intéressés... assez curieux, non, pour une "élite" aimant à se gargariser de la majesté de sinécures si durement gagnées... par le copinage et l'ouverture de "crédits-renvois-d'ascenseurs" ?

Qu'il existe de hommes intègres dans tous corps de métier, je n'en doute pas une seule seconde. Et encore heureux, devrais-je dire... oui mais voilà; sont-ils à ce point aveugles ou ahuris de ne pas voir les magouilles qui les entourent et qui, de-ci de-là, parviennent à percer les barrages de la censure, ou autocensure d'une presse subventionnée ?

Je vous invite à lire plus avant ce forum avant de vous faire le chantre de la droiture universelle des gens qui nous gouvernent.
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:12

Je dois malheureusement confirmer de par mes expériences professionnelles une grande partie des propos de michel-j de 22h06.
Revenir en haut Aller en bas
GODFROID



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:18

michel-j a écrit:
GODFROID a écrit:


Jeter l'opprobre sur des Grands Corps de l'Etat sans l'ombre d'une preuve un peu crédible me paraît plus que léger.  

Et plonger la tête dans le sable en s'affirmant que "ça n'existe pas" est beaucoup plus social.

Cher monsieur, moi qui ne suis pas un saint, je connais aussi la Belgique...   et les sordide magouilles, non pas de "grands corps d'état" (majuscules injustifiées à mes yeux tant que les tenant du titre protégeront pas leur silence complice les déviants) comme la grandiloquence vous le fait clamer, mais de sombres canailles étant parvenues à se hisser dans les rangs de citoyens sans doute honnête...   mais pervertis par l'esprit de corps et la "majesté" de la fonction.

Ne vous en déplaise, même si je ne tiens pas à ouvrir une officine de délation, mes attaques ciblées n'ont (assez curieusement) jamais donné lieu à des poursuites de la part des intéressés...    assez curieux, non, pour une "élite" aimant à se gargariser de la majesté de sinécures si durement gagnées...   par le copinage et l'ouverture de "crédits-renvois-d'ascenseurs" ?

Qu'il existe de hommes intègres dans tous corps de métier, je n'en doute pas une seule seconde. Et encore heureux, devrais-je dire...   oui mais voilà; sont-ils à ce point aveugles ou ahuris de ne pas voir les magouilles qui les entourent et qui, de-ci de-là, parviennent à percer les barrages de la censure, ou autocensure d'une presse subventionnée ?

Je vous invite à lire plus avant ce forum avant de vous faire le chantre de la droiture universelle des gens qui nous gouvernent.

En aucun cas, la Gendarmerie et l'Armée (les Grands Corps de l'Etat dont je parle) ne "nous gouvernent". J'ai en outre l'heur de croire que ce sont des défenseurs absolus de la démocratie.

Je ne sais pas qui vous avez en tête en parlant des "intéressés" qui ne vous ont pas poursuivi et c'est donc assez difficile de se faire une idée.

De nouveau, il est évident qu'il y a des brebis galeuses, des assoiffés de pouvoir prêts à vendre leur mère pour un poste, des décérébrés qui flirtent avec la délinquance et l'extrémisme tout en restant et profitant du "système". J'en connais. Mais en aucun cas, je n'ai d'indices ni de preuves que tout le système et la hiérarchie de ces Corps aient pu, de près ou de loin, se rendre collectivement responsables de ces faits. Le nombre de systèmes de contrôle et le contrôle social rendent cela peu crédible.

Ce serait donc assez correct d'arrêter généralisations et approximations sur des choses absolument pas prouvées.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:32

GODFROID a écrit:
Denis a écrit:
@ Godfroid , Pas LA Gendarmerie, mais des gendarmes.

Faux, la plupart des "commentateurs éclairés" mettent en cause la gendarmerie dans son ensemble. La dernière ineptie étant le fait qu'un officier de la Gd aurait ordonné la fin de la surveillance à Alost juste avant la tuerie et ce, alors que c'était un commissaire de la police qui était en charge de cette surveillance.

@ GODFROID,
Non Monsieur, nous ne mettons pas en cause le fait que les tueurs aient attaqués lors du changement de garde et non, nous n'attaquons pas la gendarmerie sur ce cas et ce uniquement parce cela aurait été un hasard pur que les tueurs attaquent justement à ce moment.
Non, nous demandons qui à pris la décision de ne pas protéger Alost ce jour tel que cela avait été prévu dans les mesures de protection décidées par la coordination policière.
Des policiers devaient se trouver si pas sur les toits du magasin au moins sur les toits environnants et paradoxalement, ce jour, personne n'était présent.
Alors, qui (comme dirait VdB) au singulier comme au pluriel à pris cette décision et surtout qui l'a communiquée aux tueurs.
Car pour venir à Alost, ce jour, il fallait connaître cette décision et cela n'est pas à la portée d'un psychopathe et de deux suiveurs.
Alors comme Guy Mayeu le fait depuis quelques temps je remets cette question.

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:37

Ne pas généraliser; oui, sans doute... accorder un satisfecit général, bien loin de moi cette idée ! Le cirque à bien trop duré pour lui tirer encore des chèques en blanc.

Contrairement à vous (et sans généraliser) nous sommes une majorité ici à être persuadés que des hommes de "grands corps" ont failli à leur devoir... en de multiples occasions; vous arrivez à peine...
prenez donc le temps de lire, des fils entiers leur sont consacrés... témoignages ou copies de documents à la clef.

Quant à la correction... c'est comme l’honneur ou l'honnêteté intellectuelle; à sens unique elle ne possède qu'une valeur artificielle.

Maintenant, que vous vous atteliez au rôle d'avocat du diable... grand bien vous fasse... mais je doute que vous trouviez beaucoup de personnes pour s'intéresser à vos plaidoyers.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
GODFROID



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:53

michel-j a écrit:
Ne pas généraliser; oui, sans doute...   accorder un satisfecit général, bien loin de moi cette idée ! Le cirque à bien trop duré pour lui tirer encore des chèques en blanc.

Contrairement à vous (et sans généraliser) nous sommes une majorité ici à être persuadés que des hommes de "grands corps" ont failli à leur devoir...   en de multiples occasions; vous arrivez à peine...
 prenez donc le temps de lire, des fils entiers leur sont consacrés...   témoignages ou copies de documents à la clef.

Quant à la correction...   c'est comme l’honneur ou l'honnêteté intellectuelle; à sens unique elle ne possède qu'une valeur artificielle.

Maintenant, que vous vous atteliez au rôle d'avocat du diable...   grand bien vous fasse...   mais je doute que vous trouviez beaucoup de personnes pour s'intéresser à vos plaidoyers.

Bien cordialement.

Il est évident que des membres de la Police et de la Gendarmerie ont failli ! Il est évident que des anciens gendarmes ont eu un comportement plus que nuisible, suspect et amoral dans cette affaire. Pour l'Armée, à part des conjectures sans fondement, je ne vois pas de preuves ...

Mais ce fut aussi le cas des magistrats (RESPONSABLES des enquêtes, que veut donc dire RESPONSABLE ?), des politiques (sans commentaires, je pourrais devenir grossier), des journalistes, des avocats et ... même des citoyens-enquêteurs-inquisiteurs multipliant les hypothèses pour servir on ne sait quel intérêt.

Tous les jours, nous constatons des manquements dans les "services publics". Est-ce une raison pour tout remettre en cause ? On réinstaure la "justice citoyenne" de 1793 ?
Revenir en haut Aller en bas
GODFROID



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 22:59

Henry a écrit:
GODFROID a écrit:
Denis a écrit:
@ Godfroid , Pas LA Gendarmerie, mais des gendarmes.

Faux, la plupart des "commentateurs éclairés" mettent en cause la gendarmerie dans son ensemble. La dernière ineptie étant le fait qu'un officier de la Gd aurait ordonné la fin de la surveillance à Alost juste avant la tuerie et ce, alors que c'était un commissaire de la police qui était en charge de cette surveillance.

@ GODFROID,
Non Monsieur, nous ne mettons pas en cause le fait que les tueurs aient attaqués lors du changement de garde et non, nous n'attaquons pas la gendarmerie sur ce cas et ce uniquement parce cela aurait été un hasard pur que les tueurs attaquent justement à ce moment.
Non, nous demandons qui à pris la décision de ne pas protéger Alost ce jour tel que cela avait été prévu dans les mesures de protection décidées par la coordination policière.
Des policiers devaient se trouver si pas sur les toits du magasin au moins sur les toits environnants et paradoxalement, ce jour, personne n'était présent.
Alors, qui (comme dirait VdB) au singulier comme au pluriel à pris cette décision et surtout qui l'a communiquée aux tueurs.
Car pour venir à Alost, ce jour, il fallait connaître cette décision et cela n'est pas à la portée d'un psychopathe et de deux suiveurs.
Alors comme Guy Mayeu le fait depuis quelques temps je remets cette question.

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour ?

Excellente question dont la réponse a (probablement) été donnée le ... 9 novembre 1985 au magistrat en charge de l'enquête. C'est évidemment la première chose, si elle est avérée, que le magistrat aura vérifiée. Le policier en charge (Tilman, sauf erreur), le commandant de brigade d'Alost, les policiers impliqués dans la surveillance ont fait des dépositions, consignées dans des PV, vérifiées par la Justice et les enquêteurs de tous poils. 32 ans que la réponse est connue ...
Revenir en haut Aller en bas
Denis



Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 23:11

Qui a donné l'instruction au Commandant d'Alost ? C'est ça la question.
Si quelqu'un lui a donné un ordre ...
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mar 14 Nov 2017 - 23:20

On est bien d'accord que l'on parle de la surveillance générale de ce jour et non du changement de rôle de garde.
Alors si la réponse est connue, pourquoi ne l'explique t-on pas depuis 32 ans alors que des soupçons terribles courent sur un corps que je qualifie de respectable.
Le secret de l'instruction, permettez-moi de sourire pour ne pas dire plus, le secret de l'instruction n'a jamais existé dès que le parquet veut se mettre en avant.
32 ans que la Belgique veut connaître la vérité et bien, on doit pouvoir aider la vérité en donnant des indications précises et claire et ne pas se contenter de dire que l'on connaît la réponse en ne parlant que du changement de garde.
Car si on reste sur cette position, je peux dire aux tueurs qu'ils avaient autant de chance de gagner au lotto


Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mer 15 Nov 2017 - 12:38

Ce qui présente le plus grand intérêt concernant ce forum, ou d'autres site de "libération de parole", c'est l'encouragement à franchir le pas après lecture de premiers témoignages pour toute personne effrayée par le poids de la "machine judiciaire".

J'en reviens une fois encore à Coluche, fin observateur des mœurs de la fin de siècle dernier, lorsqu'il évoquait un lascar victime de brutalités policières; "Porter plainte où, au commissariat ?".

Au vu du nombre d'anciens gendarmes repris dans cette affaire, pour certains des criminels de sang froid avérés mais scandaleusement "sous-punis" par les tribunaux, il est évident qu'un citoyen lambda s'abstiendra de franchir le pas en premier, et à juste raison. La fusion "G-D Police" n'a que très légèrement érodé la méfiance des citoyens envers cet appareil "encore plus gros", plus angoissant.

A titre perso, et pour ceux qui posséderaient copie des pièces judiciaires, j'en appel à la publication de celle-ci pour qu'enfin nous sachions;

-Qui a reçu les ordres
-Qui a donné les ordres
-Une copie de la logistique de surveillance (pièce très certainement fournie comme "justificatif").
-Le nom des divers enquêteurs s'étant penchés sur cette fraction du dossier.

Avec ces cotes il sera possible de savoir si ces déplacements relevaient, oui ou non, d'une répartition logique "d'effectifs en sous-nombre" pour la surveillance de toutes les cibles potentielles.

Ces infos mises à la portée de tous pourront peut-être délier la langue de certains témoins ou acteurs involontaires de cet épisode clef.

Car il est clair et indubitable que si la protection a été levée et calculée pour permettre l'attaque; plus rien ne peut contredire une volonté de déstabilisation dont l'ampleur restera à déterminer... sans faillir de la part d'enquêteurs sous le feu des projecteurs... position tout à fait honorable et socialement soutenue lorsque l'on n'a rien à cacher.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mer 15 Nov 2017 - 12:43

GODFROID a écrit:



Excellente question dont la réponse a (probablement) été donnée le ... 9 novembre 1985 au magistrat en charge de l'enquête. C'est évidemment la première chose, si elle est avérée, que le magistrat aura vérifiée. Le policier en charge (Tilman, sauf erreur), le commandant de brigade d'Alost, les policiers impliqués dans la surveillance ont fait des dépositions, consignées dans des PV, vérifiées par la Justice et les enquêteurs de tous poils. 32 ans que la réponse est connue ...

Et nous en revenons une fois de plus au point d'immobilisme...   ou alors; au turbo emballant la machine.

On se fout éperdument de savoir qui a pris connaissance de quoi tant qu'une saine enquête n'aura pas trié le bon grain de l'ivraie.

Ou il y a eu malversation délibérée...   ou il y a eu négligence...  ou il y a eu incompétence.

Ces trois hypothèses ne relèvent pas du tout de la même juridiction, du même degré d'implication, ni de l'orientation à donner en priorité aux recherches pour que cesse la perte de temps et d'argent...   Et pour qu'enquêteurs et magistrats regagnent un tant soit peu la confiance publique indispensable à leur rang, il faut que les choses soient tirées au clair...  quitte à déplaire aux notaires !
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mer 15 Nov 2017 - 15:02

michel-j a écrit:


Ces infos mises à la portée de tous pourront peut-être délier la langue de certains témoins ou acteurs involontaires de cet épisode clef.

Car il est clair et indubitable que si la protection a été levée et calculée pour permettre l'attaque; plus rien ne peut contredire une volonté de déstabilisation dont l'ampleur restera à déterminer...   sans faillir de la part d'enquêteurs sous le feu des projecteurs...   position tout à fait honorable et socialement soutenue lorsque l'on n'a rien à cacher.

Propos indiscutables comme d'habitude.

Si la protection prévue a été levée pour permettre l'attaque, il est clair que cela provient d'un haut niveau.
Si cela a été fait dans le but de soulager l'appareil et cela peut-être compréhensible, il est patent alors que les tueurs en ont été informés car je suppose que l'on ne s'engage pas dans une opération pareille sans préparation, à ce moment là, la complicité de membres de gendarmerie/police d'Alost est indiscutable.
Il est certain alors que si le dispositif avait été allégé pour les raisons précitées, il es alorst inadmissible que la relève ait été faite avec tant de légèreté, les équipes auraient du se rejoindre, procéder à un débriefing et seulement se quitter, c'est l'ABC d'une relève de garde et surtout dans le cadre de professionnels.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mer 15 Nov 2017 - 16:12

Ou la protection a été levée pour protéger les protecteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Hubert Bonisseur de La Ba



Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Mer 15 Nov 2017 - 17:28

Hoho a écrit:
Ou la protection a été levée pour protéger les protecteurs ?

Je n'ai pas bien compris @Hoho, vous pourriez éclairer ma lanterne par ces temps obscures ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 882
Age : 52
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: La piste libyenne   Ven 17 Nov 2017 - 0:13

Je crois que notre nouveau membre oublie trop vite le contexte particulier de l'époque. Et en réponse à cet aphorisme vide de sens "les faits rien que les faits", je répèterai que les faits ne parlent pas d'eux-mêmes. Par ailleurs, logique de base, l'absence de preuve "judiciaire" d'un fait ne rend pas ce fait inconsistant, fût-il purement hypothétique ou théorique. Si nous avions les preuves de telle ou telle chose dans ce dossier, il serait élucidé, et nous ne serions pas ici à en débattre.

Dans l'affaire Kennedy, Garrison a répété plusieurs fois, quand on lui reprochait de mettre en cause la CIA ou le FBI, glorieuses institutions dans l'Amérique des années 60, qu'il ne fallait pas des centaines de brebis galeuses pour qu'une machination fonctionne. Une seule au bon endroit pouvait suffire.

Je partage l'avis de Michel-J et d'Henry, et je fais mienne leur question:

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La piste libyenne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La piste libyenne
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» séparer les différentes couches d'une piste audio
» La piste du retrovirus
» peut-être une piste pour les retards sans diagnostic...
» Dimensions piste de saut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: