les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Canal de Ronquières

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant
AuteurMessage
katleen

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 39
Localisation : gilly
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 15:15

Citoyen a écrit:
Roulio a écrit:
La réflexion que je viens de vous livrer m'est venue pendant la rédaction d'u MP à destination d'un membre.

Je vous la livre en substance :

Nous observons que les deux camps s'affrontent de manière toujours plus féroce avec des arguments toujours mieux affutés tant et si bien qu'il est devenu plus difficile que jamais, à tout esprit ouvert, de se positionner dans cette logique.
D'autant plus que cette dernère est construite sur un principe d'exclusion mutuelle stricte.
Si ce sont des prédateurs ALORS ils NE peuvent être des terroristes
Et vice versa.

Je me demande si la clé qui permette de trancher la question vers plus de vérité ne nous est pas donnée en grandes majuscules de manière flagrante et hurlante par cette inextricable situation, elle-même.

Car, observons bien quels sont les arguments avec lesquels les uns et les autres défendent leurs hypothèses et OÙ celles-ci interviennent chronologiquement dans la ligne du temps de l'Affaire :
Il me semble bien clair que les "terroristiens" vont vous parler de la seconde vague.
Tandis que les "prédatoriens" vont insister sur les faits de la première vague avec, peut-être, quelques difficultés à expliquer le cas délicat de Nivelles.

Et concernant cette tendance des uns de rappeler la première vague et des autres d'insister sur le seconde, ajouté à cela le nouvel éclairage que vient de donner la piste "Bonkoffsky"/Alost
(+ caisse estampillée "Gendarmerie" repêchée comme si "on" voulait nous crier
"MAIS APPRENEZ A LIRE BON DIEU, BIEN-SÛR QUE DES GENDARMES SONT IMPLIQUES DANS LES TBW"),
je commence sérieusement à pencher pour la thèse :

- d'une vague de banditisme commise pas des prédateurs, qui, après des fortunes diverses dans des attaques vespérales ou nocturnes d'épicerie ou supermarchés auraient finalement "essayé" une bijouterie sans réel succès et auraient décidé pour une raison "interne" quelconque de raccrocher les gants.

- qu'ensuite, d'opportunistes membre des forces de l'ordre, (AYANT UN LIEN OBLIGATOIRE MÊME TÉNU AVEC LA BANDE DE LA 1ÈRE VAGUE OU, À TOUT LE MOINS ACCÈS À/POSSESSION DE LEURS ARMES) rêvant de faire parler la poudre POUR DES MOTIVATIONS A DÉTERMINER, et forts de tous les détails qu'avait, à l'époque déjà donné la presse sur le mode opératoire, le profil des auteurs de la première vague passée, sans oublier tout les détails consignés dans le dossier d'enquête policière constitué jusqu'alors, auraient fomenté pendant plus d'un an et demi ce qu'ils allaient faire passer pour le "retour des tbw".
DE TOTAUX COPYCATS EN SOMME
Les bouc-émissaires étaient tout désignés : les prédateurs de la 1ère vague, qui avaient en fait bel et bien raccroché.


Faites le test vous verrez que cette grille de lecture franchit quasiment tous les obstacles.

J'ajoute que les éléments déterminants pour ce plan de copycats auraient été fournis par l'attaque de Nivelles.
> le fameux tir croisé : fait de "joyeux ahuris" (Ruth) qui aura laissé une image persistante de tueurs entrainés (les GD de la 2nde ne pouvaient pas rêver mieux)
> la confirmation de la bande comme étant des tueurs de sang froid, et de flics, donnant naissance à l'appellation "Bende Van Nijvel" . D'ailleurs les faits de la "Bende" avaient-ils déjà été relatés aux Flamands avant Nivelles et cette appellation ?  Je n'en suis pas sûr...

Donc des Alostois (par exemple) auraient saisi l'occasion en or de passer à l' "action'.

Et si ceux de la 2nde vague ne s'étaient pas cachés sous la couverture copycat de la premire vague, Les tueries du Brabant auraient duré deux soirs seulement avec 16 victimes à la clé.
> Christian Smets fut quasiment le seul à m'éclairer là-dessus (voir interview forum)
en disant d'entréede jeu : "je n'appelle tueries que Braine/Over et Alost"

Mais en même temps, c'est l'occasion rêvée de cette couverture possible qui aura offert l'opportunité d'exécuter un seconde vague.

Ronquières 1986 (pêche miraculeuse) manipulée ?
> bien-sûr > pour lier les deux vagues et renforcer la couverture de copycat

Si Caisses munitions "GD" Ronquières 2017 sont une manpulation, ALORS elles constituent en quelque sorte l'inverse de la manipulation de 1986 elles démontent le lien artificiel de 1986 entre les deux vagues.
Comme si certaines personnes en coulisses avaient décidé qu'il était temps d'arrêter le leurre organisé visant à camoufler depuis cette époque la seconde vague comme étant un coup de gendarmes.


Je suis persuadé que cette hypothèse a du bon



oui très intéressant
Je pense également comme vous.
La bijouterie je reste persuadée qu'ils l'ont attaquée en désespoir de cause étant le seul commerce encore ouvert. Je pense qu'ils visaient plutôt le colruyt et qu'ils ont trouvés porte close. C'est biensûr que mon avis!
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1459
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 15:53


La bijouterie à Anderlues à été attaqué vers 18h30, les Colruyt/Delhaize devaient encore être ouvert
à cette heure.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 16:31

Question qui me préoccupe depuis 2-3 jours...
Les TBW auraient-ils pu mettre les pieds dans le tunnel du Canal de Godarville (voir sur Google) ? Exercices de tir, planque, se débarrasser d'un corps, jeter des armes et pièces à conviction dans les sables mouvants... Une partie carrossable,pour les chevaux, jadis, tirant des péniches (canal devenu marécages). 
On n'est pas loin du site de Ronquières , et "on" ne risque pas d'être dérangé, sauf par des chauves-souris. Y a-t-on déjà pensé, ici? à la cellule de Charleroi? Après tout, pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 320
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 17:36

Tahchak a écrit:
Question qui me préoccupe depuis 2-3 jours...
Les TBW auraient-ils pu mettre les pieds dans le tunnel du Canal de Godarville (voir sur Google) ? Exercices de tir, planque, se débarrasser d'un corps, jeter des armes et pièces à conviction dans les sables mouvants... Une partie carrossable,pour les chevaux, jadis, tirant des péniches (canal devenu marécages). 
On n'est pas loin du site de Ronquières , et "on" ne risque pas d'être dérangé, sauf par des chauves-souris. Y a-t-on déjà pensé, ici? à la cellule de Charleroi? Après tout, pourquoi pas ?

Moi j' y avais pensé. Voir mon post du Mar 31 Oct 2017 - 6:52.

CQB241 a écrit:
Pour moi, si on a repêché les objets en 1986, c'est parce qu'on les a mis là pour qu'on les trouve. Et ce afin de lier les 2 vagues.
On a joué la même pièce de théâtre avec les mêmes accessoires (peut-être avec les mêmes metteurs en scène) mais avec des acteurs différents.

Il y à tellement d' endroits, à Ronquières ou ailleurs, pour balancer ces objets que je ne peux croire à autre chose qu' un acte délibéré.
L'ancien tunnel de Godarville me semble beaucoup plus approprié.


Si la découverte de 1985 est bien truquée, que faire des dires de Franck O. lors de cette nuit de Novembre 85 ?

Quant à la découverte de 2017, elle me laisse bien perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 19:21

Merci pour la réponse...
Les dires de Franck O ? C'est Aigle4 ou quelqu'un d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 320
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 19:55

Franck O. était le propriétaire de la friterie au Large de Fauquez.
Il a dit avoir entendu des gens jeter des objets dans le canal en 1985.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 23:40

Merci pour la réponse, cqb241.
Quid d'un médecin, amené par une femme ? C'était ce soir-là? 
Dommage que personne ne rassemble tout ce qui a pu être suggéré entre la fuite à Alost, hayon arrière levé et voiture brûlée dans le Bois de Houssières, heure par heure, ou quart d'heure par quart d'heure... Réponse consultable par parties civiles dans le dossier? C'est là qu'il faut creuser... Concentrer toutes les recherches, sur un projet précis, "Alost=Houssières=Ronquieres"   au lieu de partir dans tous les sens comme on le fait depuis 30 ans. Y mettre tous les moyens, au risque de ne rien trouver...
Nom d'une pipe, c'est bien cette nuit-là que tout s'arrête...
===
Vous me direz que renoncer à punir d'autres tueurs pour Nivelles et tous ces morts de la première vague, c'est moche. Oui, je sais...
Mais combien de crimes crapuleux en Belgique, d'assassinats, de hold-ups sanglants impunis, ignorés, depuis 30 ans ?  IMPUNIS pour l'éternité...
+++++
La gendarmerie se grandirait  à collaborer enfin, au maximum, crime avoué... à moitié pardonné, aux yeux d'une population qui, de jour en jour, remet de plus en plus en question les institutions du pays.
Et cela doit se faire par la Vérité sur cette fameuse soirée et cette fameuse nuit où les tbw ont joué le dernier acte de cette sanglante tragédie
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 4 Nov 2017 - 23:50

Tahchak a écrit:
Merci pour la réponse, cqb241.
Quid d'un médecin, amené par une femme ? C'était ce soir-là? 
Dommage que personne ne rassemble tout ce qui a pu être suggéré entre la fuite à Alost, hayon arrière levé et voiture brûlée dans le Bois de Houssières, heure par heure, ou quart d'heure par quart d'heure... Réponse consultable par parties civiles dans le dossier? C'est là qu'il faut creuser... Concentrer toutes les recherches, sur un projet précis, "Alost=Houssières=Ronquieres"   au lieu de partir dans tous les sens comme on le fait depuis 30 ans. Y mettre tous les moyens, au risque de ne rien trouver...
Nom d'une pipe, c'est bien cette nuit-là que tout s'arrête...
===
Vous me direz que renoncer à punir d'autres tueurs pour Nivelles et tous ces morts de la première vague, c'est moche. Oui, je sais...
Mais combien de crimes crapuleux en Belgique, d'assassinats, de hold-ups sanglants impunis, ignorés, depuis 30 ans ?  IMPUNIS pour l'éternité...
+++++
La gendarmerie se grandirait  à collaborer enfin, au maximum, crime avoué... à moitié pardonné, aux yeux d'une population qui, de jour en jour, remet de plus en plus en question les institutions du pays.
Et cela doit se faire par la Vérité sur cette fameuse soirée et cette fameuse nuit où les tbw ont joué le dernier acte de cette sanglante tragédie

Encore une fois bien de votre avis, d'autant plus que si on arrivait a separer les differents faits, on pourrait revoir la notion de prescription sur certains faits et obtenir certaines reponses
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 901
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Dim 5 Nov 2017 - 1:40

Tahchak a écrit:
Dommage que personne ne rassemble tout ce qui a pu être suggéré entre la fuite à Alost, hayon arrière levé et voiture brûlée dans le Bois de Houssières, heure par heure, ou quart d'heure par quart d'heure... Réponse consultable par parties civiles dans le dossier? C'est là qu'il faut creuser... Concentrer toutes les recherches, sur un projet précis, "Alost=Houssières=Ronquieres"   au lieu de partir dans tous les sens comme on le fait depuis 30 ans. Y mettre tous les moyens, au risque de ne rien trouver...
Nom d'une pipe, c'est bien cette nuit-là que tout s'arrête...

Pour votre information c’est précisément ce que la juge Michel a fait lorsqu’elle reprit le dossier en 2009 (vous n’avez pas vu la reconstitution les 30 dernières heures ?). Elle y a concentré tous les moyens avec pour tout résultat qu’un énorme fiasco. Ce qui était d’ailleurs tout à fait prévisible tellement cette méthode d'investigation relève de l'absurde.

Tahchak a écrit:
Vous me direz que renoncer à punir d'autres tueurs pour Nivelles et tous ces morts de la première vague, c'est moche. Oui, je sais...
Mais combien de crimes crapuleux en Belgique, d'assassinats, de hold-ups sanglants impunis, ignorés, depuis 30 ans ?  IMPUNIS pour l'éternité...

Encore faudrait-il que vous parveniez à démontrer que les attaques de 1985 ne soient pas autres choses que des hold-up sanglants et que les auteurs de celles-ci ne sont pas les mêmes que celles de 1982/83.


Tahchak a écrit:
La gendarmerie se grandirait  à collaborer enfin, au maximum, crime avoué... à moitié pardonné, aux yeux d'une population qui, de jour en jour, remet de plus en plus en question les institutions du pays.
Et cela doit se faire par la Vérité sur cette fameuse soirée et cette fameuse nuit où les tbw ont joué le dernier acte de cette sanglante tragédie

L'ex-gendarmerie ne peut pas reconnaître des actes qu’elle n’a pas diligentés ou simplement couverts. Maintenant si vous possédez de preuves du contraire, faites-le nous savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 901
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Dim 5 Nov 2017 - 2:22

Roulio a écrit:
La réflexion que je viens de vous livrer m'est venue pendant la rédaction d'u MP à destination d'un membre.

Je vous la livre en substance :

Nous observons que les deux camps s'affrontent de manière toujours plus féroce avec des arguments toujours mieux affutés tant et si bien qu'il est devenu plus difficile que jamais, à tout esprit ouvert, de se positionner dans cette logique.
D'autant plus que cette dernère est construite sur un principe d'exclusion mutuelle stricte.
Si ce sont des prédateurs ALORS ils NE peuvent être des terroristes
Et vice versa.

Je me demande si la clé qui permette de trancher la question vers plus de vérité ne nous est pas donnée en grandes majuscules de manière flagrante et hurlante par cette inextricable situation, elle-même.

Car, observons bien quels sont les arguments avec lesquels les uns et les autres défendent leurs hypothèses et OÙ celles-ci interviennent chronologiquement dans la ligne du temps de l'Affaire :
Il me semble bien clair que les "terroristiens" vont vous parler de la seconde vague.
Tandis que les "prédatoriens" vont insister sur les faits de la première vague avec, peut-être, quelques difficultés à expliquer le cas délicat de Nivelles.

Et concernant cette tendance des uns de rappeler la première vague et des autres d'insister sur le seconde, ajouté à cela le nouvel éclairage que vient de donner la piste "Bonkoffsky"/Alost
(+ caisse estampillée "Gendarmerie" repêchée comme si "on" voulait nous crier
"MAIS APPRENEZ A LIRE BON DIEU, BIEN-SÛR QUE DES GENDARMES SONT IMPLIQUES DANS LES TBW"),
je commence sérieusement à pencher pour la thèse :

- d'une vague de banditisme commise pas des prédateurs, qui, après des fortunes diverses dans des attaques vespérales ou nocturnes d'épicerie ou supermarchés auraient finalement "essayé" une bijouterie sans réel succès et auraient décidé pour une raison "interne" quelconque de raccrocher les gants.

- qu'ensuite, d'opportunistes membre des forces de l'ordre, (AYANT UN LIEN OBLIGATOIRE MÊME TÉNU AVEC LA BANDE DE LA 1ÈRE VAGUE OU, À TOUT LE MOINS ACCÈS À/POSSESSION DE LEURS ARMES) rêvant de faire parler la poudre POUR DES MOTIVATIONS A DÉTERMINER, et forts de tous les détails qu'avait, à l'époque déjà donné la presse sur le mode opératoire, le profil des auteurs de la première vague passée, sans oublier tout les détails consignés dans le dossier d'enquête policière constitué jusqu'alors, auraient fomenté pendant plus d'un an et demi ce qu'ils allaient faire passer pour le "retour des tbw".
DE TOTAUX COPYCATS EN SOMME
Les bouc-émissaires étaient tout désignés : les prédateurs de la 1ère vague, qui avaient en fait bel et bien raccroché.


Faites le test vous verrez que cette grille de lecture franchit quasiment tous les obstacles.

J'ajoute que les éléments déterminants pour ce plan de copycats auraient été fournis par l'attaque de Nivelles.
> le fameux tir croisé : fait de "joyeux ahuris" (Ruth) qui aura laissé une image persistante de tueurs entrainés (les GD de la 2nde ne pouvaient pas rêver mieux)
> la confirmation de la bande comme étant des tueurs de sang froid, et de flics, donnant naissance à l'appellation "Bende Van Nijvel" . D'ailleurs les faits de la "Bende" avaient-ils déjà été relatés aux Flamands avant Nivelles et cette appellation ?  Je n'en suis pas sûr...

Donc des Alostois (par exemple) auraient saisi l'occasion en or de passer à l' "action'.

Et si ceux de la 2nde vague ne s'étaient pas cachés sous la couverture copycat de la premire vague, Les tueries du Brabant auraient duré deux soirs seulement avec 16 victimes à la clé.
> Christian Smets fut quasiment le seul à m'éclairer là-dessus (voir interview forum)
en disant d'entréede jeu : "je n'appelle tueries que Braine/Over et Alost"

Mais en même temps, c'est l'occasion rêvée de cette couverture possible qui aura offert l'opportunité d'exécuter un seconde vague.

Donc si je vous suis bien, de mystérieux commanditaires faisant partie des forces de l’ordre :

- auraient réussi à identifier les truands ayant commis les vols meurtriers de 82/83 (ce que, soi-dit en passant, plusieurs centaines d’enquêteurs n’ont toujours pas réussi à faire en 35 ans).

- se seraient emparés par un tour de passe-passe de leurs armes et de leurs gilets pare-balles.

- auraient engagé un profileur de renommé mondial pour faire de sorte que le mode-opératoire des actions de 85 soit identique même dans les plus infimes détails à celui de 1982/83 (il en faut bien un de renommé mondial pour réussir cette prouesse à la lecture de certaines conclusions des travaux de Mme Zucker).

- se seraient donnés toutes les peines du monde pour engager trois individus correspondant précisément au signalement des auteurs des faits 82/83. A croire d’ailleurs que notre police regorge d’assassins en puissance prêts à massacrer une quinzaine d’innocents citoyens, dont des enfants, pour quelques liasses de billets.

- auraient le jour des attaques, d'une part, donner des ordres pour lever des barrages, alors qu’il aurait été autrement plus simple et plus discret de donner des instructions aux exécutants pour les contourner, et, d'autre part, ordonner à une patrouille de quitter son poste de surveillance alors qu’il aurait suffi d'opter pour une cible non surveillée.

- auraient conservé pendant plus d’une année des preuves compromettantes (pour celui qui les détenaient) avant finalement de décider de les jeter dans le canal juste un peu avant les nouvelles fouilles (et pourquoi pas directement avant les premières ?). Et cela dans quel but ? Relier des faits qui étaient déjà liés balistiquement ? Quel intérêt ?  Mais heureusement, nos génies du mal qui pensent à tout (même à imiter la manie d'un des truands de 82/83 de tout découper en morceaux) n’ont pas pensé que des objets séjournant dans l’eau quelques jours ne ressortiraient pas dans le même état que s’ils y étaient restés un an.

Et pourquoi la mise en place de toute cette grande machination ? Pour que les attaques de 1985 soient attribuées aux tueurs du Brabant et non pas à une bande inconnue ? Mais qu’est-ce que cela aurait réellement changé en finalité ? Rien ou presque, les interrogations quant au mobile réel des auteurs de ces tueries auraient de toute manière été peu ou prou les mêmes. Alors ?

Reste la question de la finalité de ces odieux crimes commandités par, je vous cite, "d’opportunistes membres des forces de l’ordre". Un meilleur financement de la gendarmerie ? Une telle mesure avait été  prise en octobre 1984 et juillet 1985. Et puis les moyens utilisés auraient été totalement disproportionnés par rapport à l'objectif. Une tentative de déstabilisation de l’état ? En commettant trois attaques de supermarché ? Drôle d'idée.


Roulio a écrit:
Ronquières 1986 (pêche miraculeuse) manipulée ?
> bien-sûr > pour lier les deux vagues et renforcer la couverture de copycat

Et que faites-vous des analyses balistiques ? Et des 2 témoins qui ont vu les tueurs jeter les sacs dans le canal ?  Je vous invite aussi à examiner attentivement les photos du "baby-coffre" qui a été repêché et plus précisément celle où on le voit ouvert. Et posez-vous les bonnes questions.

Roulio a écrit:
Si Caisses munitions "GD" Ronquières 2017 sont une manpulation, ALORS elles constituent en quelque sorte l'inverse de la manipulation de 1986 elles démontent le lien artificiel de 1986 entre les deux vagues.
Comme si certaines personnes en coulisses avaient décidé qu'il était temps d'arrêter le leurre organisé visant à camoufler depuis cette époque la seconde vague comme étant un coup de gendarmes.

Cette caisse et ces armes n'ont en réalité rien à voir avec les tueries du Brabant. Maintenant si l'INCC devait finalement prétendre le contraire, il deviendrait alors là opportun de se poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Dim 5 Nov 2017 - 7:36

Monsieur Chronos, en admettant que mon approche est mauvaise, et mène au fiasco, è défaut pour vous, preuves à l'appui, de proposer autre chose , autant économiser temps et argent en disant aux parents des victimes: on a tout essayé, c'en est devenu du carnaval, il y a 30 ans qu'on vous a menés en bateau... alors, par respect pour vous, on arrête tout... Vous donner encore de l'espoir, c'est du sadisme... Le spectacle est terminé, oubliez le passé, vivez le présent, rêvez d'un monde meilleur... La vi continue... le monde a changé... Aujourd'hui, quand on veut faire "son massacre" (devenu à la mode comme faire son selfie), c'est plus net, revendiqué , et surtout très efficace en return (beaucoup de victimes, peu de coût d'investissement), il suffit de louer un gros camion , monter sur un trottoir, et foncer dans le tas, en criant "Dieu est le Très grand", qu'on soit croyant ou pas, déséquilibré ou pas, ...
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 495
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Dim 5 Nov 2017 - 17:42

Merci Chronos pour votre intervention détaillée.
(Il était temps, vous sembliez avoir disparu Smile > Humour !)
Et puisque détaillée, elle vaut d'autant plus la peine que l'on y réfléchisse, bien entendu.

Cependant il serait naïf de penser que si vous pouvez souvent opposer des arguments aux hypothèses des uns et des autres (arguments qu'il faut reconnaître comme s'appuyant sur des faits, observations..., essentiellement = bon point incontestable) cela ne reste que des déductions faites à partir de ce que l'enquête a pu rapporter, vérifier....

Mais ce que cette enquête aux moyens hors-normes n'a pas pu endiguer, c'est bien le flot continuel de soupçons et zones d'ombres auquel cette affaire a habitué le Public depuis toujours.

Et les responsables actuels de cette enquête continuent, à mon sens, de mépriser ce qui se laisse répandre dans la Population en fait de bruits, de demi-vérités etc etc...

Donc, chronos, je vous encourage à vous distinguer de cette attitude des gens qui en savent beaucoup, et du concret, tout en continuant à se taire sur les choses vagues ou moins concrètes qui circulent.
Car vous connaissez le dicton : il n'y a pas de fumée sans feu. C'est ce que les gens retiennent en tout cas.

Essayez donc de  tout autant démonter les choses qui vous paraissent farfelues en faisant plus que dire qu'elles sont farfelues, svp.
De nos jours, l'information circule tellement (trop) bien que bien des rumeurs naissent de faits qui sont juste mal interprétés.

En conclusion, je dirais qu'en 2017, il y a lieu de travailler autant sur ce qui existe que sur ce qui n'existe pas.
Les deux se confondant si vite dans la Société actuelle...



Merci en tout cas d'être passé et d'avoir réagi.

J'espère pouvoir compter sur vos commentaires éclairés sur la prochaine "tartine" que je prépare.
Celle-ci ne parlera pas de gendarmes, du tout je pense.
Sans pour tant contredire mes propos que vous avez relevés.
Vous pourrez lire ma prochaine "longue" publication sans "tiquer" (humour Nr 2), et j'espère qu'elle ne contiendra pas que de la matière à "oui mais...."

Bien à Vous chronos

(P.S. : j'aurais préféré vous envoyer le présent message par MP, mais, hélas, je crains avoir vu que ce n'est pas possible)
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 901
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 2:05

@ Roulio

A dire vrai, j’avais bien aimé votre toute première intervention (même si je n’avais pas trouvé le temps d’y répondre) et entre autres ces quelques passages :

Roulio a écrit:

Je trouve qu'il faudrait se poser les bonnes questions et honnêtement.
C'est à dire pour se rapprocher de la vérité et pas d'une vérité qu'on est persuadé de trouver comme ci comme ça.

Et surtout passer d'abord beaucoup de temps sur les fondamentaux : les faits, et tous leurs aspects.

(…)

Et si tout cela n'était qu'un écran de fumée qui cacherait du terrorisme ou un complot quelconque ?

OK, mais alors je demande pourquoi cette grande illusion se serait-elle "limitée" à des attaques armées, de quelques commerces, tous situés autour de Braine l'Alleud (je préciserais même, autour de Mont Saint-Pont.. > relire les messages de Wolf) et nulle part ailleurs en Belgique, (ni même à Bruxelles) ni dans les autres provinces. Bref, pratiquement jamais en dehors de ce fameux triangle "brainois" (Wavre-Alost-Houssière).

(…)

Mais de toute façon, que viendrait faire une grande opération nationale de "déstabilisation" dans un contexte aussi local et typique d'agissements d'une bande...tout à fait locale elle aussi ???

 

Votre discours, pourtant empreint d’un réel bon sens, a pour le moins bien changé en 2 petites semaines !

Mais peut-être que lors de votre prochaine publication, que je ne manquerai pas de lire, vous vous inspirerez plus de ces sages paroles, dont vous en reconnaitrez, sans trop de peine je pense, l’auteur :

Citation :
Je respecte et écoute tout le monde.
Simplement  il est important de se demander comment et sur base de quoi  on en arrive à supposer, déduire, imaginer, développer, extrapoler ...quand on le fait, dans cette affaire.

Bien cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14283
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 6:46


http://www.sudinfo.be/1981591/article/2017-11-06/tueries-du-brabant-les-munitions-repechees-dans-le-canal-charleroi-bruxelles-tro

Publié le Mardi 7 Novembre 2017 à 06h19

Tueries du Brabant: les munitions repêchées dans le canal Charleroi-Bruxelles, trop neuves pour être crédibles

Les enquêteurs attendent évidemment beaucoup des expertises balistiques concernant les armes et les munitions retrouvées dans le canal Charleroi-Bruxelles par trois jeunes en mai dernier et remises aux enquêteurs voici une quinzaine de jours. La bonne nouvelle, c’est que les armes sont exploitables et que les spécialistes de l’INCC annoncent leur rapport pour cette semaine.

La moins bonne, c’est que pour certains qui ont eu accès à ces fameuses munitions, il y aurait un « stûût » comme on dit : les munitions de 9 mm seraient en bien meilleur état que les autres, des 7.62 et des 22 longues et courtes notamment. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Du côté du procureur général de Liège Christian Devalkeneer, on ne se mouille pas, si on ose dire : «  Il faut vraiment attendre les conclusions de l’INCC, on ne va pas dire blanc aujourd’hui et se dédire demain…  »

Brillantes !

Difficile de s’avancer à coup sûr, donc. Mais ceux qui ont vu cette fameuse boîte métallique de teinte bleue sont formels : on voit toujours qu’elle est bleue, on devine l’inscription « gendarmerie » et la mention S/92, et à l’intérieur, le millier de munitions de 9 mm semblent en fort bon état, brillantes même.

Au contraire des autres munitions qui auraient, elles, subi, l’inévitable corrosion de 30 années de canal… Parce qu’elles n’ont pas été conservées dans des conditionnements d’égale qualité ? Ou parce qu’elles n’ont pas séjourné aussi longtemps dans le canal Charleroi-Bruxelles ? Après l’affaire du sac d’armes repêché à Ronquières en 1986, dont il est finalement apparu qu’il n’avait séjourné qu’une dizaine de jours dans l’eau, et les soupçons de manipulation qui ont alors pesé sur l’enquête, la question se pose inévitablement… Et la réponse est attendue avec impatience ! D’autant que le 9 mm correspond à quasiment toutes les armes qui ont été volées à l’armurerie Dekaize en 1982, revolvers, pistolets et armes automatiques. Trouvera-t-on ? « Notre détermination est intacte » insiste Christian Devalkeneer !

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 9:08

Chronos a écrit:


Maintenant si vous possédez de preuves du contraire, faites-le nous savoir.

Tout d'abord bonjour Chronos...   et content de constater que vous vous portez bien.

Comme précédemment dit, je ne suis hostile à aucune thèse...  assez convaincante pour être suivie. Vous possédez l'indéniable avantage de connaître  tout ou en partie le dossier...   bien !

Alors je ne puis m'empêcher de me demander ce qui a bien pu empêcher la CBW d'investiguer plus avant et de confondre les coupables...   ou il y a matière à agir...   ou il n'y a que des suspicions et vous tournez en rond dans la même mare opaque que tout un chacun, mare dont on n'entrevoit le fond qu'à l'occasion de pêches miraculeuses. Et la frontière Française n'a rien  d'un obstacle son Code Pénal possède la même origine que le Belge et s'interprète de manière tout aussi acrobatique quand il s'agit de "réussir un coup"...   voulu et ouvertement encouragé par la classe politique.

De grâce, ne venez pas nous vanter les grandeurs de l'Etat de droit, du droit des citoyens et autres fariboles du genre dans la mesure où, en Belgique comme en France, le droit frappé dans l'airain se respecte scrupuleusement pour les classes privilégiées (droits généralement pensés pour ne pas nuire à certaines prérogatives) et s'applique au nombre d'articles multiplié par le carré des magistrats (interprétation des textes) quand il s'agit de stigmatiser le manant contrevenant...   et quand la loi s'oppose(rait) au bon déroulement d'une enquête, comme l'écrivait un grand pénaliste français au procureur d'une ville frontalière dans le cadre d'une célèbre affaire Franço-Belge ou tous les droits, y compris ceux de l'Homme furent foulés aux pieds au profit de la seule "morale"; " Vous qui lisez le Code pénal d'un derrière distrait".

Votre théorie...   oui...   mais a part saborder celle des autres pour faire valoir la votre...   force nous est de reconnaître qu'elle repose aux yeux du lecteur sur les mêmes bases sur une interprétation personnelle que RIEN ne vient étayer, sinon vos affirmations.

Alors, je sais que mes propos concernant le mode de fonctionnement des institutions répressives ont de quoi choquer, tout au moins les intervenants nouvellement inscrits, mais je tiens quand même à affirmer que si je m'expose aussi "inconsidérément" à des poursuites pour un manque de respect envers les-dites institutions...   c'est que je détiens des côtes de dossier en démontrant toute la validité.

Je sais donc, et pour cause ! que si l'on veut en haut lieu la peau d'un contrevenant (même pas criminel de sang) doubler le bandeau sur les yeux du symbole (Ô ! combien violenté) de la justice (minuscule de rigueur) ON PEUT.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 9:39

michel-j a écrit:
Chronos a écrit:


Maintenant si vous possédez de preuves du contraire, faites-le nous savoir.

Tout d'abord bonjour Chronos...   et content de constater que vous vous portez bien.

Comme précédemment dit, je ne suis hostile à aucune thèse...  assez convaincante pour être suivie. Vous possédez l'indéniable avantage de connaître  tout ou en partie le dossier...   bien !

Alors je ne puis m'empêcher de me demander ce qui a bien pu empêcher la CBW d'investiguer plus avant et de confondre les coupables...   ou il y a matière à agir...   ou il n'y a que des suspicions et vous tournez en rond dans la même mare opaque que tout un chacun, mare dont on n'entrevoit le fond qu'à l'occasion de pêches miraculeuses. Et la frontière Française n'a rien  d'un obstacle son Code Pénal possède la même origine que le Belge et s'interprète de manière tout aussi acrobatique quand il s'agit de "réussir un coup"...   voulu et ouvertement encouragé par la classe politique.

De grâce, ne venez pas nous vanter les grandeurs de l'Etat de droit, du droit des citoyens et autres fariboles du genre dans la mesure où, en Belgique comme en France, le droit frappé dans l'airain se respecte scrupuleusement pour les classes privilégiées (droits généralement pensés pour ne pas nuire à certaines prérogatives) et s'applique au nombre d'articles multiplié par le carré des magistrats (interprétation des textes) quand il s'agit de stigmatiser le manant contrevenant...   et quand la loi s'oppose(rait) au bon déroulement d'une enquête, comme l'écrivait un grand pénaliste français au procureur d'une ville frontalière dans le cadre d'une célèbre affaire Franço-Belge ou tous les droits, y compris ceux de l'Homme furent foulés aux pieds au profit de la seule "morale"; " Vous qui lisez le Code pénal d'un derrière distrait".

Votre théorie...   oui...   mais a part saborder celle des autres pour faire valoir la votre...   force nous est de reconnaître qu'elle repose aux yeux du lecteur sur les mêmes bases sur une interprétation personnelle que RIEN ne vient étayer, sinon vos affirmations.

Alors, je sais que mes propos concernant le mode de fonctionnement des institutions répressives ont de quoi choquer, tout au moins les intervenants nouvellement inscrits, mais je tiens quand même à affirmer que si je m'expose aussi "inconsidérément" à des poursuites pour un manque de respect envers les-dites institutions...   c'est que je détiens des côtes de dossier en démontrant toute la validité.

Je sais donc, et pour cause ! que si l'on veut en haut lieu la peau d'un contrevenant (même pas criminel de sang) doubler le bandeau sur les yeux du symbole (Ô ! combien violenté) de la justice (minuscule de rigueur) ON PEUT.

Michel-j, j'aimerais connaitre votre avis sur cette argumentation de Chronos :




Donc si je vous suis bien, de mystérieux commanditaires faisant partie des forces de l’ordre :

- auraient réussi à identifier les truands ayant commis les vols meurtriers de 82/83 (ce que, soi-dit en passant, plusieurs centaines d’enquêteurs n’ont toujours pas réussi à faire en 35 ans).

- se seraient emparés par un tour de passe-passe de leurs armes et de leurs gilets pare-balles.

- auraient engagé un profileur de renommé mondial pour faire de sorte que le mode-opératoire des actions de 85 soit identique même dans les plus infimes détails à celui de 1982/83 (il en faut bien un de renommé mondial pour réussir cette prouesse à la lecture de certaines conclusions des travaux de Mme Zucker).

- se seraient donnés toutes les peines du monde pour engager trois individus correspondant précisément au signalement des auteurs des faits 82/83. A croire d’ailleurs que notre police regorge d’assassins en puissance prêts à massacrer une quinzaine d’innocents citoyens, dont des enfants, pour quelques liasses de billets.

- auraient le jour des attaques, d'une part, donner des ordres pour lever des barrages, alors qu’il aurait été autrement plus simple et plus discret de donner des instructions aux exécutants pour les contourner, et, d'autre part, ordonner à une patrouille de quitter son poste de surveillance alors qu’il aurait suffi d'opter pour une cible non surveillée.

- auraient conservé pendant plus d’une année des preuves compromettantes (pour celui qui les détenaient) avant finalement de décider de les jeter dans le canal juste un peu avant les nouvelles fouilles (et pourquoi pas directement avant les premières ?). Et cela dans quel but ? Relier des faits qui étaient déjà liés balistiquement ? Quel intérêt ? Mais heureusement, nos génies du mal qui pensent à tout (même à imiter la manie d'un des truands de 82/83 de tout découper en morceaux) n’ont pas pensé que des objets séjournant dans l’eau quelques jours ne ressortiraient pas dans le même état que s’ils y étaient restés un an.

Et pourquoi la mise en place de toute cette grande machination ? Pour que les attaques de 1985 soient attribuées aux tueurs du Brabant et non pas à une bande inconnue ? Mais qu’est-ce que cela aurait réellement changé en finalité ? Rien ou presque, les interrogations quant au mobile réel des auteurs de ces tueries auraient de toute manière été peu ou prou les mêmes. Alors ?

Reste la question de la finalité de ces odieux crimes commandités par, je vous cite, "d’opportunistes membres des forces de l’ordre". Un meilleur financement de la gendarmerie ? Une telle mesure avait été prise en octobre 1984 et juillet 1985. Et puis les moyens utilisés auraient été totalement disproportionnés par rapport à l'objectif. Une tentative de déstabilisation de l’état ? En commettant trois attaques de supermarché ? Drôle d'idée.


Je travaille depuis 1986 sur divers trafics qui sont autant d'illustrations de votre philosophie enthousiaste pour l'Etat de droit. J'ai bien apprécié les analyses de Marc Toussaint au sujet des tbw, c'est assez dire que j'aurais donc dû répondre "oui" au sondage sur l'implication de gendarmes. Ce sont les arguments de Chronos qui m'ont fait répondre "sans opinion".
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 10:20

Chronos a écrit:


Petite précision pour justifier cette récup'; c'est aussi sur cette "certitude" (pas des voyous ordinaires) que s'étaient fondées mes recherches dès 1985...   recherches poursuivies conjointement avec d'autres membres de ce forum ensuite;


Donc si je vous suis bien, de mystérieux commanditaires faisant partie des forces de l’ordre :

- auraient réussi à identifier les truands ayant commis les vols meurtriers de 82/83 (ce que, soi-dit en passant, plusieurs centaines d’enquêteurs n’ont toujours pas réussi à faire en 35 ans).

Quoi d'extraordinaire à cette base de réflexion ? Le BIC regroupait un ramassis de flics devenus voyous, de voyous se prenant pour des flics, donnant tant dans le trafic d'armes que le trafic de drogue au point de ressembler au SAC...   dont les transfuges avaient précisément passé la frontière en 1981. Le procureur Leroy dont chacun aura souvenir des extravagances...   un policier Carolo qui prête ses uniformes à des truands étrangers pour commettre le HU de Chatelineau...  Un commissaire de Charleroi qui recyclait les armes saisies pour les revendre à des collectionneurs ou...  d'autres malfrats...   une liste exhaustive de cette veine pourrirait ce forum !!...   Il n'est pas ici question de flanquer tous les policiers, magistrats et gendarmes dans le panier de la crapulerie...   mais juste admettre que ce sont des hommes "comme les autres"...   possédant dans leurs rangs des déviants comme le Milieu a ses indics (aucune idée sur la parité...   certaines recherches ne passionnent pas les émules d'Albert Londres)...   d'autant que ce schéma existe TOUJOURS de nos jours; voir l'actualité sur les dérapages de hauts policiers français...  et les poursuites contre des déviants belges de la GD et police =#0000ff]Un"flic" (ou même deux) a la convivialité de certains petits malfrats...   voir même de petits trafiquants de bouffe ou de restaurateurs peu scrupuleux, pourquoi pas...   rencontre de bistrot, copain de régiment ou d'école; quoi d'extraordinaire ? Il sait qu'ils cambriolent...   et après ? Qu'est-ce qui dit que lui aussi ne profite pas de la manne de temps à autres ? Mais un jour ils passent à la vitesse supérieure et le flic les sermonne au nom de l'amitié et leur pique leurs armes...   ou les convainc de les planquer.

- auraient engagé un profileur de renommé mondial pour faire de sorte que le mode-opératoire des actions de 85 soit identique même dans les plus infimes déts)ails à celui de 1982/83 (il en faut bien un de renommé mondial pour réussir cette prouesse à la lecture de certaines conclusions des travaux de Mme Zucker).

Pourquoi un profileur ? Au vu des résultats obtenus, il est largement permis de s'interroger sur le bien fondé de la chose !! Tous les malfrats, tous les flics ne sont pas des abrutis...   certains réfléchissent (parfois) et d'autres se toquent même de faire de la politique...   Alors, le copie-cat, pourquoi serait-il aussi absurde qu'il ait pu germer dans l'esprit du flic ange gardien des petits malfrats, ou celui d'un de ses collègues aux velléités de renforcement de l'état de droit(e) ?...   Il faut lire d'autre fils sur les "penseurs" peu ou prou soupçonnés dans cette affaire...   les "ingénieux" autres que les B&B et leur rêve de super racket sur les non moins super-marchés...   les "généraux" avides de voir l’avènement du Rex Mundi, le super Reich planétaire promis pour "la fin des temps"...   théorie farfelue, donc ?

- se seraient donnés toutes les peines du monde pour engager trois individus correspondant précisément au signalement des auteurs des faits 82/83. A croire d’ailleurs que notre police regorge d’assassins en puissance prêts à massacrer une quinzaine d’innocents citoyens, dont des enfants, pour quelques liasses de billets.

Pourquoi "engager" des "étrangers" alors que l'on a la convivialité d'un vivier inépuisable d'esprits bien formatés à droite (appelons un chat un chat), en pleine forme physique et pour une bonne part dotés de physiques athlétiques ? Tiens ! On parle même d'un groupe G aussi prometteur de grand décollage et aussi mystérieux (semble-t-il) que son homologue anatomique...   deux pintes, voir un bédeau partagé pour le frisson de l'interdit, et c'est parti ! Casque à pointe, Heidi Heido !!


- auraient le jour des attaques, d'une part, donner des ordres pour lever des barrages, alors qu’il aurait été autrement plus simple et plus discret de donner des instructions aux exécutants pour les contourner, et, d'autre part, ordonner à une patrouille de quitter son poste de surveillance alors qu’il aurait suffi d'opter pour une cible non surveillée.


Si tous les hauts gradés de la GD étaient parvenus à leur poste sur la seule base de leurs capacités intellectuelles, il faudrait expliquer pourquoi elle a traversé tant de tempêtes...   et collecté tant de casseroles. Là comme partout ailleurs, niveau QI çà n'est pas toujours le "I" qui s'impose comme dominant. Sur de son impunité, pourquoi un responsable du standard ne se serait-il pas permis de déplacer des pions sur l'échiquier en ayant toujours l'excuse de la malchance à invoquer ? (Personnellement, je ne crois pas à cette thèse...   les "plans" d'urgence sont d'une simplicité biblique à décrypter dès lors qu'on sait se servir d'une carte d'état major...   à plus forte raison si on baigne dans l"esprit "maison")


- auraient conservé pendant plus d’une année des preuves compromettantes (pour celui qui les détenaient) avant finalement de décider de les jeter dans le canal juste un peu avant les nouvelles fouilles (et pourquoi pas directement avant les premières ?). Et cela dans quel but ? Relier des faits qui étaient déjà liés balistiquement ? Quel intérêt ?  Mais heureusement, nos génies du mal qui pensent à tout (même à imiter la manie d'un des truands de 82/83 de tout découper en morceaux) n’ont pas pensé que des objets séjournant dans l’eau quelques jours ne ressortiraient pas dans le même état que s’ils y étaient restés un an.


Bis repetita...   Bouhouche n'a-t-il pas conservé une arme chaude ?...   Mendez n'a-t-il pas acquis un H&K hyper-bouillant, dont le vol avait traumatisé la brigade la plus "pointue" du royaume ?...  Ici encore, mille exemples à citer....    Pourquoi auraient-ils été obligatoirement informés de la date et du lieu de la première fouille...   alors que la seconde a surement du être claironnée...   pour le reste; personne ne songe non plus à leur décerner un prix Nobel de prévisions...   si ce n'est qu'en focalisant les recherches sur le corps entier de la GD ils pouvaient fort bien croire à l'effet de masse...   et compter sur la répulsion de l'institution à admettre ses failles...   exactement comme pour la magistrature que la mauvais pub insupporte

Et pourquoi la mise en place de toute cette grande machination ? Pour que les attaques de 1985 soient attribuées aux tueurs du Brabant et non pas à une bande inconnue ? Mais qu’est-ce que cela aurait réellement changé en finalité ? Rien ou presque, les interrogations quant au mobile réel des auteurs de ces tueries auraient de toute manière été peu ou prou les mêmes. Alors ?

Rien ?...   Ah bon !...   Et la psychose collective crée par "le grand retour" qui a touché jusqu'aux plus hautes sphères de l'état, vous en faites quoi ?...   Passé à la trappe ?...   quand à l'effet nul...   c'est de la mauvaise foi, de l'esprit de corps, ou quoi ?...   Vous zappez les grands classiques ?...  A qui a profité ce crime, au final ?  

Reste la question de la finalité de ces odieux crimes commandités par, je vous cite, "d’opportunistes membres des forces de l’ordre". Un meilleur financement de la gendarmerie ? Une telle mesure avait été  prise en octobre 1984 et juillet 1985. Et puis les moyens utilisés auraient été totalement disproportionnés par rapport à l'objectif. Une tentative de déstabilisation de l’état ? En commettant trois attaques de supermarché ? Drôle d'idée.

Question drôle d'idée...   on a quand même vu nettement plus comique !


Cette caisse et ces armes n'ont en réalité rien à voir avec les tueries du Brabant. Maintenant si l'INCC devait finalement prétendre le contraire, il deviendrait alors là opportun de se poser des questions.



Ben vous voyez qu'on peut s'entendre sur la probabilité d'un fait !
Very Happy

Sérieusement...   l'idée d'un enchaînement de méfaits ayant subi "une mutation" reste, faute de mieux, la piste la plus intéressante à mes yeux.

Concernant votre certitude quant à de vulgaires prédateurs...   un truc me chiffonne; si tant est qu'ils n'avaient AUCUN contact extérieur à leur clan (de "frais généraux", en fait) vous additionner la somme de tous les fric-fracs de la 1° vague, vous divisez par trois...   et vos prédateurs visant la grande vie (c'est bien là le sel but d'un prédateur, non ?) ils ont bouffé quoi pendant 2 ans ?...   Ils se serraient la ceinture ?...   avec de l'argent mal acquis qui, c'est archi connu, tient aussi bien dans la main que de l'eau déminéralisée ?

Chronos...   je veux bien suivre; mais avec des indices étayés...   pas avec le seul dénigrement des hypothèses de travail différant de la votre.

Bien cordialement.


Dernière édition par michel-j le Mar 7 Nov 2017 - 11:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 10:48

frederic lavachery a écrit:


Je travaille depuis 1986 sur divers trafics qui sont autant d'illustrations de votre philosophie enthousiaste pour l'Etat de droit. J'ai bien apprécié les analyses de Marc Toussaint au sujet des tbw, c'est assez dire que j'aurais donc dû répondre "oui" au sondage sur l'implication de gendarmes. Ce sont les arguments de Chronos qui m'ont fait répondre "sans opinion".

Premier souhait exhaussé.

Concernant ma vision du caractère à géométrie variable de "l'état de droit", vous devez fort bien vous douter que l'acidité de mes propos n'est pas due à un excès de bile. Je sais, et pour cause, combien cette notion peut devenir floue lorsqu'un petit potentat de parquet s'est mis dans l'idée d'avoir la peau d'un homme...   ou quand deux ministres de la "justice (ironie suprême) aussi réputés pour leur anosmie pécuniaire règlent leurs comptes au téléphone, l'un exigeant de l'autre une lettre de cachet à l'encontre d'un trublion remuant -au nom de la "morale", l'un et l'autre connaissant pertinemment la rigueur de l'abeas corpus- à défaut de quoi il se verrait contraint d'évoquer les dessous d'une gigantesque arnaque portant sur des aéronefs sensés frétiller de l'empennage au survol de champs pétrolifères marins (le bouffon demandeur a obtenu gain de cause concernant sa démarche -gratuite pour le sollicité- mais n'a jamais vu le premier rond de sa "commission")

Le problème que pose l'implication (ou non) de la gendarmerie se voit ici dédoublé. Que cette institution qualifiée d'Etat dans l'Etat de façon quasi unanime ait nourri dans son sein quelques brebis galeuses...   rien de nouveau ni d'exceptionnel...   mais il s'est agi pour la plupart de malversations banales...   ou, quand crimes de sang il y eut, les faits furent imputables à d'anciens membres (B & B, pour exemple...   aux peines d'ailleurs incroyablement symbolique en regard des faits qui ne leur furent...  jamais reprochés)...   mais dans le cas présent, nous sommes bel et bien confrontés à ce que l'on nomme aujourd'hui des "crimes de masse"...   des assassinats de population qu'on ne trouve généralement que dans les pays d'Amérique Latine ou des pays en voie de développement quand ils sont imputables à la police, la gendarmerie ou l'armée...  Pour trouver de tels bains de sang avant les années de plomb, il faut remonter aux années d'airain...   et les charges ou les feux de salve de la "cavalerie" contre le peuple.

L'esprit de corps a-t-il joué un rôle dans cet enquête (peu importe que ce fut à juste raison ou pas, là n'est pas la question) ? Pur ma part, je dirai; OUI !...    Oublions une seconde le dernier "géant" en date (on se croirait presque à un défilé carnavalesque si le drame n'était toujours aussi poignant) et basons-nous simplement sur la déclaration de "l'ami"; "Si j'avais parlé, je ne serais plus là"....   C'est EXACTEMENT le type de pensée qui prédominait à l'époque au sein de la GD...   sauf pour les fringants hommes de la CBW qui, eux, en voulaient...   mettre au risque de se mettre en danger vis à vis de la loi...   Si si ! Ca a existé ! Smile

J'oubliais un détail; j'ai moi aussi le plus grand respect pour le point de vue ramant à contre-courant de Chronos... Mais j'ai la faculté de pouvoir suivre point par point la théorie d'une personne tout en conservant mes convictions... sauf, bien entendu, mise à mal de celles-ci, ce qui n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
ginlo



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 11:10

@michel-j

CHAPEAU BAS

Et vous savez pourquoi, non....

Je suis tombé dedans " la potion magique" déjà en 1982 comme dans une BD très prisée.

Et c'est dans les vieilles marmites qu' on trouve, non pas la soupe, MAIS LA VERITE....qui arrive lentement ???
,
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 11:35

Question VERITES:
Un ancien membre de la SE, ancien participant à ce forum, s'est donné la peine de rédiger -il en a surtout pris le risque !- un témoignage pour la postérité; "Les années noires vous intéressent ?". Ce livre est toujours en vente sur Amazone au prix de 26,95€ (frais de port inclus...   Méfiance des spéculations à plus de 80€ qui pullulent). Possible aussi de le trouver sur facebook dans "tueries-ou tueurs du Brabant"...   ou quelques exemplaires de l'auteur (en MP pour la marche à suivre).

Petite anecdote, ferment de cette grande Histoire (épurée et mensongère); Gérald s'est bien entendu retrouvé sur la sellette pour avoir proféré un tel "crime à lèse majesté"...   3 inspecteur de la CTBW l'ont longuement auditionné pour s'entendre décoder l'ouvrage "à tiroirs" (normal si l'on veut s'épargner les procès)...  L'un a fait valoir ses droits à la pension, les deux autres ont réclamé et obtenu un retour en brigade.

Interpellant, non ?

A ce sujet il m'est même venu à l'idée de demander à Michel d'ouvrir un fil rien que sur ce livre...   pour ceux qui l'ont lu, bien évidemment !...   Pas ceux qui l'ont si violemment dénigré sans jamais l'avoir eu en mains que l'auteur en a quitté le forum, écœuré.

Bien sur, le panel des mis en cause débordait de cette bonne vieille GD si mise à mal en ces temps qui courent. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 12:02

michel-j a écrit:
frederic lavachery a écrit:


Je travaille depuis 1986 sur divers trafics qui sont autant d'illustrations de votre philosophie enthousiaste pour l'Etat de droit. J'ai bien apprécié les analyses de Marc Toussaint au sujet des tbw, c'est assez dire que j'aurais donc dû répondre "oui" au sondage sur l'implication de gendarmes. Ce sont les arguments de Chronos qui m'ont fait répondre "sans opinion".

Premier souhait exhaussé.

Concernant ma vision du caractère à géométrie variable de "l'état de droit", vous devez fort bien vous douter que l'acidité de mes propos n'est pas due à un excès de bile. Je sais, et pour cause, combien cette notion peut devenir floue lorsqu'un petit potentat de parquet s'est mis dans l'idée d'avoir la peau d'un homme...   ou quand deux ministres de la "justice (ironie suprême) aussi réputés pour leur anosmie pécuniaire règlent leurs comptes au téléphone, l'un exigeant de l'autre une lettre de cachet à l'encontre d'un trublion remuant -au nom de la "morale", l'un et l'autre connaissant pertinemment la rigueur de l'abeas corpus- à défaut de quoi il se verrait contraint d'évoquer les dessous d'une gigantesque arnaque portant sur des aéronefs sensés frétiller de l'empennage au survol de champs pétrolifères marins (le bouffon demandeur a obtenu gain de cause concernant sa démarche -gratuite pour le sollicité- mais n'a jamais vu le premier rond de sa "commission")

Le problème que pose l'implication (ou non) de la gendarmerie se voit ici dédoublé. Que cette institution qualifiée d'Etat dans l'Etat de façon quasi unanime ait nourri dans son sein quelques brebis galeuses...   rien de nouveau ni d'exceptionnel...   mais il s'est agi pour la plupart de malversations banales...   ou, quand crimes de sang il y eut, les faits furent imputables à d'anciens membres (B & B, pour exemple...   aux peines d'ailleurs incroyablement symbolique en regard des faits qui ne leur furent...  jamais reprochés)...   mais dans le cas présent, nous sommes bel et bien confrontés à ce que l'on nomme aujourd'hui des "crimes de masse"...   des assassinats de population qu'on ne trouve généralement que dans les pays d'Amérique Latine ou des pays en voie de développement quand ils sont imputables à la police, la gendarmerie ou l'armée...  Pour trouver de tels bains de sang avant les années de plomb, il faut remonter aux années d'airain...   et les charges ou les feux de salve de la "cavalerie" contre le peuple.

L'esprit de corps a-t-il joué un rôle dans cet enquête (peu importe que ce fut à juste raison ou pas, là n'est pas la question) ? Pur ma part, je dirai; OUI !...    Oublions une seconde le dernier "géant" en date (on se croirait presque à un défilé carnavalesque si le drame n'était toujours aussi poignant) et basons-nous simplement sur la déclaration de "l'ami"; "Si j'avais parlé, je ne serais plus là"....   C'est EXACTEMENT le type de pensée qui prédominait à l'époque au sein de la GD...   sauf pour les fringants hommes de la CBW qui, eux, en voulaient...   mettre au risque de se mettre en danger vis à vis de la loi...   Si si ! Ca a existé ! Smile

J'oubliais un détail; j'ai moi aussi le plus grand respect pour le point de vue ramant à contre-courant de Chronos...   Mais j'ai la faculté de pouvoir suivre point par point la théorie d'une personne tout en conservant mes convictions...   sauf, bien entendu, mise à mal de celles-ci, ce qui n'est pas le cas.

Merci Michel. J'ai toujours été chatouillé, dans mes convictions sur le rôle des tbw comme élément de la période géopolitique d'alors, par des incohérences apparentes pour un objectif de terrorisme politique. Et je me méfie de mes propres penchants pour la "théorie du complot", encore que cette expression soit une invention de borgnes pour rassurer les aveugles. Chronos a ravivé mon sentiment sur ces incohérences.

Sur l'Etat de droit : il ne faut pas mépriser l'idéologie qu'il véhicule, non seulement elle est d'une efficacité remarquable dans son usage par les journalistes et experts de plateaux de télés pour prévenir tout désordre, mais elle a de profondes racines historiques. Ces racines nourrissent toujours le cours actuel de l'Histoire, tout comme celles des religions, mythes et croyances. Qu'ils s'agissent de droits fondamentaux ou de hiérarchie des normes, il s'agit toujours de garantir les hiérarchies sociales et l'ordre institutionnel par la soumission du pouvoir de police à un ordre constitutionnel ou à un ensemble de normes supérieures que le citoyen peut opposer au Pouvoir. Ce n'est pas que théorique. En Urss, je me serais retrouvé au goulag, en France je n'ai eu droit qu'à quelques semaines de secret à la Santé pour atteinte à la Sûreté de l'Etat, et en Belgique à une comparution burlesque en cour d'Assise.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 12:04

michel-j a écrit:
Question VERITES:
Un ancien membre de la SE, ancien participant à ce forum, s'est donné la peine de rédiger -il en a surtout pris le risque !- un témoignage pour la postérité; "Les années noires vous intéressent ?". Ce livre est toujours en vente sur Amazone au prix de 26,95€ (frais de port inclus...   Méfiance des spéculations à plus de 80€ qui pullulent). Possible aussi de le trouver sur facebook dans "tueries-ou tueurs du Brabant"...   ou quelques exemplaires de l'auteur (en MP pour la marche à suivre).

Petite anecdote, ferment de cette grande Histoire (épurée et mensongère); Gérald s'est bien entendu retrouvé sur la sellette pour avoir proféré un tel "crime à lèse majesté"...   3 inspecteur de la CTBW l'ont longuement auditionné pour s'entendre décoder l'ouvrage "à tiroirs" (normal si l'on veut s'épargner les procès)...  L'un a fait valoir ses droits à la pension, les deux autres ont réclamé et obtenu un retour en brigade.

Interpellant, non ?

A ce sujet il m'est même venu à l'idée de demander à Michel d'ouvrir un fil rien que sur ce livre...   pour ceux qui l'ont lu, bien évidemment !...   Pas ceux qui l'ont si violemment dénigré sans jamais l'avoir eu en mains que l'auteur en a quitté le forum, écœuré.

Bien sur, le panel des mis en cause débordait de cette bonne vieille GD si mise à mal en ces temps qui courent. Rolling Eyes

A ce sujet il m'est même venu à l'idée de demander à Michel d'ouvrir un fil rien que sur ce livre...

Excellente idée pour un excellent bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 12:40

frederic lavachery a écrit:


Qu'ils s'agissent de droits fondamentaux ou de hiérarchie des normes, il s'agit toujours de garantir les hiérarchies sociales et l'ordre institutionnel par la soumission du pouvoir de police à un ordre constitutionnel ou à un ensemble de normes supérieures que le citoyen peut opposer au Pouvoir.


Oulah ! Sur que vous prêchez un convaincu...   et des sites excellemment bien documentés dans le genre existent...   mais voilà, même chez les Anars je fais figure de dissident car le son réitéré d'une seule cloche me file...   le bourdon.

L'élite (surtout prétendue telle grâce au nombre de 0 roulant en cascade derrière un chiffre positif bien planqués dans les paradis fiscaux avec la complicité de tous les pouvoirs en place qui se sont succédés, heureux de pouvoir bénéficier d'une manne reconnaissante en période électorale...   ou pour le financement de vacances et autres douceurs privées) l'élite, disais-je, a parfaitement conscience de sa faiblesse face à une majorité dont la colère peut se muer en révolution, invention de ce bon docteur Guillotin en guise de symbole et d'argument préféré.

Et pour se protéger de la versatile populace (sa manipulation occupant une place prépondérante de l'enseignement dispensé dans tous les hauts collèges se targuant de majesté, style ENA...   "nommés dans le Sahara, dans 5 ans ils importent du sable"; dixit un des plus grands philosophes méconnu du siècle dernier) quoi de mieux que les archers du roi, ou les reîtres lors d'occasions épiques -dangereuses pour le maintien de la majesté de l'Histoire et la légitimité grandilocante des élus- pour assurer la sécurité d'une infime minorité de gobergeant dans les bienfaits de la tonte du mouton heureux de pouvoir qui lui est accordé de bêler dans les isoloirs ou dans les Café du Commerce ?

Ce n'est pas que théorique. En Urss, je me serais retrouvé au goulag, en France je n'ai eu droit qu'à quelques semaines de secret à la Santé pour atteinte à la Sûreté de l'Etat, et en Belgique à une comparution burlesque en cour d'Assise.

Ou comme Boulin à apprendre les rudiments de la natation en apnée prolongée dans 50cm d'eau, ou Cools victime de saturnisme fatal du aux courants de plomb de l'agitation politique.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 13:41

michel-j a écrit:
frederic lavachery a écrit:


Qu'ils s'agissent de droits fondamentaux ou de hiérarchie des normes, il s'agit toujours de garantir les hiérarchies sociales et l'ordre institutionnel par la soumission du pouvoir de police à un ordre constitutionnel ou à un ensemble de normes supérieures que le citoyen peut opposer au Pouvoir.


Oulah ! Sur que vous prêchez un convaincu...   et des sites excellemment bien documentés dans le genre existent...   mais voilà, même chez les Anars je fais figure de dissident car le son réitéré d'une seule cloche me file...   le bourdon.

L'élite (surtout prétendue telle grâce au nombre de 0 roulant en cascade derrière un chiffre positif bien planqués dans les paradis fiscaux avec la complicité de tous les pouvoirs en place qui se sont succédés, heureux de pouvoir bénéficier d'une manne reconnaissante en période électorale...   ou pour le financement de vacances et autres douceurs privées) l'élite, disais-je, a parfaitement conscience de sa faiblesse face à une majorité dont la colère peut se muer en révolution, invention de ce bon docteur Guillotin en guise de symbole et d'argument préféré.

Et pour se protéger de la versatile populace (sa manipulation occupant une place prépondérante de l'enseignement dispensé dans tous les hauts collèges se targuant de majesté, style ENA...   "nommés dans le Sahara, dans 5 ans ils importent du sable"; dixit un des plus grands philosophes méconnu du siècle dernier) quoi de mieux que les archers du roi, ou les reîtres lors d'occasions épiques -dangereuses pour le maintien de la majesté de l'Histoire et la légitimité grandilocante des élus- pour assurer la sécurité d'une infime minorité de gobergeant dans les bienfaits de la tonte du mouton heureux de pouvoir qui lui est accordé de bêler dans les isoloirs ou dans les Café du Commerce ?

Ce n'est pas que théorique. En Urss, je me serais retrouvé au goulag, en France je n'ai eu droit qu'à quelques semaines de secret à la Santé pour atteinte à la Sûreté de l'Etat, et en Belgique à une comparution burlesque en cour d'Assise.

Ou comme Boulin à apprendre les rudiments de la natation en apnée prolongée dans 50cm d'eau, ou Cools victime de saturnisme fatal du aux courants de plomb de l'agitation politique.

L'Etat est criminel par nature. Mais il est toujours concret, complexe. Même lorsqu'il est monolithique, il présente des failles. L'Etat de droit est une théorie générale de traitement de ces failles. S'il y a affaire Boulin ou affaire Cools, c'est bien parce qu'il y a des failles exploitables au sein même de la sphère publique organisée par le régime, exploitables par n'importe qui pourvu qu'il trouve les bons leviers et les bons points d'appui. Tout l'art de gouverner consiste à réguler la sphère publique dans la gestion des failles, non ?
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 328
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mar 7 Nov 2017 - 14:24

michel-j a écrit:
Chronos a écrit:


Petite précision pour justifier cette récup'; c'est aussi sur cette "certitude" (pas des voyous ordinaires) que s'étaient fondées mes recherches dès 1985...   recherches poursuivies conjointement avec d'autres membres de ce forum ensuite;


Donc si je vous suis bien, de mystérieux commanditaires faisant partie des forces de l’ordre :

- auraient réussi à identifier les truands ayant commis les vols meurtriers de 82/83 (ce que, soi-dit en passant, plusieurs centaines d’enquêteurs n’ont toujours pas réussi à faire en 35 ans).

Quoi d'extraordinaire à cette base de réflexion ? Le BIC regroupait un ramassis de flics devenus voyous, de voyous se prenant pour des flics, donnant tant dans le trafic d'armes que le trafic de drogue au point de ressembler au SAC...   dont les transfuges avaient précisément passé la frontière en 1981. Le procureur Leroy dont chacun aura souvenir des extravagances...   un policier Carolo qui prête ses uniformes à des truands étrangers pour commettre le HU de Chatelineau...  Un commissaire de Charleroi qui recyclait les armes saisies pour les revendre à des collectionneurs ou...  d'autres malfrats...   une liste exhaustive de cette veine pourrirait ce forum !!...   Il n'est pas ici question de flanquer tous les policiers, magistrats et gendarmes dans le panier de la crapulerie...   mais juste admettre que ce sont des hommes "comme les autres"...   possédant dans leurs rangs des déviants comme le Milieu a ses indics (aucune idée sur la parité...   certaines recherches ne passionnent pas les émules d'Albert Londres)...   d'autant que ce schéma existe TOUJOURS de nos jours; voir l'actualité sur les dérapages de hauts policiers français...  et les poursuites contre des déviants belges de la GD et police =#0000ff]Un"flic" (ou même deux) a la convivialité de certains petits malfrats...   voir même de petits trafiquants de bouffe ou de restaurateurs peu scrupuleux, pourquoi pas...   rencontre de bistrot, copain de régiment ou d'école; quoi d'extraordinaire ? Il sait qu'ils cambriolent...   et après ? Qu'est-ce qui dit que lui aussi ne profite pas de la manne de temps à autres ? Mais un jour ils passent à la vitesse supérieure et le flic les sermonne au nom de l'amitié et leur pique leurs armes...   ou les convainc de les planquer.

- auraient engagé un profileur de renommé mondial pour faire de sorte que le mode-opératoire des actions de 85 soit identique même dans les plus infimes déts)ails à celui de 1982/83 (il en faut bien un de renommé mondial pour réussir cette prouesse à la lecture de certaines conclusions des travaux de Mme Zucker).

Pourquoi un profileur ? Au vu des résultats obtenus, il est largement permis de s'interroger sur le bien fondé de la chose !! Tous les malfrats, tous les flics ne sont pas des abrutis...   certains réfléchissent (parfois) et d'autres se toquent même de faire de la politique...   Alors, le copie-cat, pourquoi serait-il aussi absurde qu'il ait pu germer dans l'esprit du flic ange gardien des petits malfrats, ou celui d'un de ses collègues aux velléités de renforcement de l'état de droit(e) ?...   Il faut lire d'autre fils sur les "penseurs" peu ou prou soupçonnés dans cette affaire...   les "ingénieux" autres que les B&B et leur rêve de super racket sur les non moins super-marchés...   les "généraux" avides de voir l’avènement du Rex Mundi, le super Reich planétaire promis pour "la fin des temps"...   théorie farfelue, donc ?

- se seraient donnés toutes les peines du monde pour engager trois individus correspondant précisément au signalement des auteurs des faits 82/83. A croire d’ailleurs que notre police regorge d’assassins en puissance prêts à massacrer une quinzaine d’innocents citoyens, dont des enfants, pour quelques liasses de billets.

Pourquoi "engager" des "étrangers" alors que l'on a la convivialité d'un vivier inépuisable d'esprits bien formatés à droite (appelons un chat un chat), en pleine forme physique et pour une bonne part dotés de physiques athlétiques ? Tiens ! On parle même d'un groupe G aussi prometteur de grand décollage et aussi mystérieux (semble-t-il) que son homologue anatomique...   deux pintes, voir un bédeau partagé pour le frisson de l'interdit, et c'est parti ! Casque à pointe, Heidi Heido !!


- auraient le jour des attaques, d'une part, donner des ordres pour lever des barrages, alors qu’il aurait été autrement plus simple et plus discret de donner des instructions aux exécutants pour les contourner, et, d'autre part, ordonner à une patrouille de quitter son poste de surveillance alors qu’il aurait suffi d'opter pour une cible non surveillée.


Si tous les hauts gradés de la GD étaient parvenus à leur poste sur la seule base de leurs capacités intellectuelles, il faudrait expliquer pourquoi elle a traversé tant de tempêtes...   et collecté tant de casseroles. Là comme partout ailleurs, niveau QI çà n'est pas toujours le "I" qui s'impose comme dominant. Sur de son impunité, pourquoi un responsable du standard ne se serait-il pas permis de déplacer des pions sur l'échiquier en ayant toujours l'excuse de la malchance à invoquer ? (Personnellement, je ne crois pas à cette thèse...   les "plans" d'urgence sont d'une simplicité biblique à décrypter dès lors qu'on sait se servir d'une carte d'état major...   à plus forte raison si on baigne dans l"esprit "maison")


- auraient conservé pendant plus d’une année des preuves compromettantes (pour celui qui les détenaient) avant finalement de décider de les jeter dans le canal juste un peu avant les nouvelles fouilles (et pourquoi pas directement avant les premières ?). Et cela dans quel but ? Relier des faits qui étaient déjà liés balistiquement ? Quel intérêt ?  Mais heureusement, nos génies du mal qui pensent à tout (même à imiter la manie d'un des truands de 82/83 de tout découper en morceaux) n’ont pas pensé que des objets séjournant dans l’eau quelques jours ne ressortiraient pas dans le même état que s’ils y étaient restés un an.


Bis repetita...   Bouhouche n'a-t-il pas conservé une arme chaude ?...   Mendez n'a-t-il pas acquis un H&K hyper-bouillant, dont le vol avait traumatisé la brigade la plus "pointue" du royaume ?...  Ici encore, mille exemples à citer....    Pourquoi auraient-ils été obligatoirement informés de la date et du lieu de la première fouille...   alors que la seconde a surement du être claironnée...   pour le reste; personne ne songe non plus à leur décerner un prix Nobel de prévisions...   si ce n'est qu'en focalisant les recherches sur le corps entier de la GD ils pouvaient fort bien croire à l'effet de masse...   et compter sur la répulsion de l'institution à admettre ses failles...   exactement comme pour la magistrature que la mauvais pub insupporte

Et pourquoi la mise en place de toute cette grande machination ? Pour que les attaques de 1985 soient attribuées aux tueurs du Brabant et non pas à une bande inconnue ? Mais qu’est-ce que cela aurait réellement changé en finalité ? Rien ou presque, les interrogations quant au mobile réel des auteurs de ces tueries auraient de toute manière été peu ou prou les mêmes. Alors ?

Rien ?...   Ah bon !...   Et la psychose collective crée par "le grand retour" qui a touché jusqu'aux plus hautes sphères de l'état, vous en faites quoi ?...   Passé à la trappe ?...   quand à l'effet nul...   c'est de la mauvaise foi, de l'esprit de corps, ou quoi ?...   Vous zappez les grands classiques ?...  A qui a profité ce crime, au final ?  

Reste la question de la finalité de ces odieux crimes commandités par, je vous cite, "d’opportunistes membres des forces de l’ordre". Un meilleur financement de la gendarmerie ? Une telle mesure avait été  prise en octobre 1984 et juillet 1985. Et puis les moyens utilisés auraient été totalement disproportionnés par rapport à l'objectif. Une tentative de déstabilisation de l’état ? En commettant trois attaques de supermarché ? Drôle d'idée.

Question drôle d'idée...   on a quand même vu nettement plus comique !


Cette caisse et ces armes n'ont en réalité rien à voir avec les tueries du Brabant. Maintenant si l'INCC devait finalement prétendre le contraire, il deviendrait alors là opportun de se poser des questions.



Ben vous voyez qu'on peut s'entendre sur la probabilité d'un fait !
Very Happy

Sérieusement...   l'idée d'un enchaînement de méfaits ayant subi "une mutation" reste, faute de mieux, la piste la plus intéressante à mes yeux.

Concernant votre certitude quant à de vulgaires prédateurs...   un truc me chiffonne; si tant est qu'ils n'avaient AUCUN contact extérieur à leur clan (de "frais généraux", en fait) vous additionner la somme de tous les fric-fracs de la 1° vague, vous divisez par trois...   et vos prédateurs visant la grande vie (c'est bien là le sel but d'un prédateur, non ?) ils ont bouffé quoi pendant 2 ans ?...   Ils se serraient la ceinture ?...   avec de l'argent mal acquis qui, c'est archi connu, tient aussi bien dans la main que de l'eau déminéralisée ?

Chronos...   je veux bien suivre; mais avec des indices étayés...   pas avec le seul dénigrement des hypothèses de travail différant de la votre.

Bien cordialement.

je partage a 100% le contre argumentaire de Michel J
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Canal de Ronquières
Revenir en haut 
Page 3 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: