les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vastapane, Dino et Aldo

Aller en bas 
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 15:38


http://plus.lesoir.be/archive/d-19950804-W37K3F?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Danytime%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3D%2522Dino%2520Vastapane%2522

VAGABONDAGES (V)
LES MILLIARDAIRES SONT DANS L'IMPASSE
CES LIEUX DIVERS QUI DEGAGENT UN TROUBLE PARFUM ECONOMIQUE

Mis en ligne le 4/08/1995 à 00:00

Marc Vanesse et Pierre Hannaert

Les milliardaires sont dans un clos. Leur petite rue pavée est défendue par une grille en fer forgé, flanquée de deux barrières automatiques d'un orange outrancier. Refermée sur elle-même, cette voie ne mène vers nulle part. À l'exception de ses demeures d'exception... Cet appendice en forme d'écrin délimite harmonieusement la fin de l'avenue Louise et l'entrée du Bois de la Cambre. Le plan de Bruxelles l'appelle le square du Bois. Les mauvaises langues, le «clos des milliardaires».

Le panneau sur la grille attise la curiosité: «Propriété privée - Accès réservé aux résidents». On s'interroge... Qui sont ces privilégiés à avoir réussi l'exploit de se retirer, en pleine ville, dans un espace aussi protégé? On imagine... Dans la torpeur estivale de l'après-midi, la vie semble suspendue au rythme des intérêts composés.

Après avoir franchi l'entrée, on découvre les façades ravalées de ces demeures seigneuriales construites au début du siècle. Chacune d'entre elles est précédée d'un jardinet. C'est une obligation. Chaque maison ou hôtel particulier du square du Bois doit concéder quelques mètres de verdure à Dame nature. Tel est la règle de cette co-propriété d'exception. La rue, les réverbères, la grille, les égouts et les trottoirs figurent aussi dans le patrimoine commun des habitants. Un sens du partage destiné à imprégner le lieu d'une touche de collectivisme.

UN PETIT VILLAGE

C'est un petit village, nous confie Jacqueline Vastapane, propriétaire d'un hôtel particulier aux confortables proportions. Chacun vit chez soi. Mais cela n'empêche pas le sens de l'entraide. Si un domestique a besoin d'un oeuf ou d'autre chose, il trouvera toujours bon accueil chez un serviteur voisin.

Dans son salon savamment décoré de peintures anciennes, la veuve de Dino Vastapane - surnommé le roi de l'apéritif pour avoir été l'importateur de plusieurs marques italiennes - revient à l'instant d'un séjour à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Élégante dans sa robe d'un jaune éclatant, soulignant une silhouette élancée de jeune première, Mme Vastapane allume une cigarette anglaise en faisant claquer son Dupont. De sa voix grave et posée, elle explique les raisons pour lesquelles elle a choisi de vivre dans l'un des lieux les plus huppés de la capitale.

Après le décès de mon mari, je ne me sentais pas la force de rester seule avec ma mère dans notre propriété de 40 hectares à l'extérieur de Bruxelles. Je cherchais une maison dans le square du Bois. On s'y sent si protégé. Dans un premier temps, Jacqueline Vastapane avait acheté la maison voisine de la résidence officielle du Secrétaire général de l'Otan. J'ai bien connu Lord Carrington et son épouse, une dame charmante avec laquelle je discutais fréquemment par-dessus la haie. En bonne anglaise, elle bichonnait son jardin. J'étais régulièrement invitée à la résidence pour assister à des concerts de jeunes solistes.

Autre locataire de cette imposante demeure défendue par une armée de caméras, Manfred Wörner, le prédécesseur de Willy Claes à la tête de l'Otan. Il partait chaque matin faire son jogging dans le Bois de la Cambre, accompagné de ses gardes du corps. Quant à notre ancien ministre des Affaires étrangères, il semble que son épouse ait préféré la tranquillité limbourgeoise aux ors d'une résidence de fonction...

Une autre personnalité belge occupe une splendide maison en pierres et briques, face au marronnier qui dessine la boucle refermant le square: le premier citoyen de Bruxelles, le chevalier François-Xavier de Donnéa de Hamoir. Une manière de rassurer les riverains sur les éventuels projets urbanistiques qui pourraient menacer leur quiétude. Dans les années 70, ils avaient eu fort à faire pour empêcher un tracé du métro aux allures envahissantes.

Mais revenons aux explications de Jacqueline Vastapane avant qu'elle ne se rende au Zoute pour y déposer sa mère. Après son arrivée au square du Bois, dans le voisinage immédiat de la résidence de l'Otan, Mme Vastapane a cherché à acheter une maison mieux en accord avec ses besoins. L'une d'entre elles était occupée par un Américain, un personnage déroutant pour ce havre de moralité bien pensante. Il avait fondé une agence de mannequins. Et je peux vous garantir que les filles défilaient chez lui pour autre chose que ses collections... C'était plutôt olé-olé! Ce champion de la bagatelle avait doublement dérogé aux règles communément admises au square du Bois: il y avait installé des bureaux, chose totalement interdite par le règlement de servitudes adopté avant 1920, et il y menait une vie aussi bruyante que dissolue.

Je lui ai demandé si sa maison était à vendre. Il m'a répondu: «tout est à vendre». Et nous sommes tombés d'accord sur un prix. J'ai immédiatement reçu des fleurs ou des cadeaux de mes voisins qui étaient ravis de voir partir ce personnage.

À l'origine, le terrain occupé par le square du Bois appartenait à Joseph Tasson, un industriel qui était par ailleurs conseiller provincial du Brabant, rappelle Xavier Duquenne, président du Comité de sauvegarde du Quartier Louise, le nez plongé dans ses actes notariés. En 1877, il avait racheté une superbe maison de campagne à cet endroit. Après sa mort, ses quatre filles y firent établir en 1913 une voie privée en impasse et lotirent la propriété, de sorte qu'il s'y forma un quartier luxueux voilant la partie droite du Bois de la Cambre. Cette propriété indivise imposait des servitudes à respecter par chaque partie prenante. Elles sont toujours en vigueur actuellement. C'est ainsi qu'il faut que chaque habitant du square soit «d'occupation honorable et bourgeoise». Par conséquent, il est strictement interdit d'y exercer une activité commerciale.

CHARMANT !

La construction a démarré avec les deux hôtels Louis XV dus à l'architecte Govaerts, trônant de part et d'autre de l'entrée, elle-même précédée par le groupe scuptural de Jacques de Lalaing: «Cavaliers luttant» (1906). Plusieurs personnalités de la capitale ont acquis ou construit leur maison dans ce qui s'appelait à l'époque le «square des millionnaires». Le sidérurgiste Lucien Boël y habite depuis 1935, le comte Lippens et la famille Coppée sont aussi installés là-bas. Le captain Townsend, le prétendant de la princesse Margaret d'Angleterre disparu en juin dernier, y a aussi vécu durant les années 50.

Pour Henri Simons, échevin de l'Urbanisme de la ville de Bruxelles, les habitants du square du Bois sont très jaloux de leurs privilèges. Le square est une propriété privée qui n'a pas de numéro cadastral, souligne le mandataire écolo. Ce droit (voie publique sur sol privé), qui est une exception tout à fait originale obtenue par arrêté royal, se transmet par acte notarié. Comme cette voirie est privée, son entretien est partagé entre les différents propriétaires. Les frais sont répartis au prorata de leurs mètres de façade. Et les numéros des maisons sont rattachés à l'avenue Louise.

Quant au prix des maisons, il oscille comme partout au gré des périodes de flambée ou de morosité. Un petit hôtel particulier est actuellement en vente. Avec ses 650 mètres carrés, ses huit chambres, ses six salles de bains et son immense salle de réception, il est proposé aux amateurs pour la modique somme de 59,5 millions. D'autres demeures, plus imposantes encore, sont estimées à plus de 100 millions de francs. L'une d'entre elles dispose, par exemple, d'un petit théâtre de 80 places. Sans parler de la maison Périer, décorée par Paul Delvaux (page suivante), et dont la valeur est inestimable.

Songeur, on quitte «le clos des milliardaires» pour entamer un brin de causette avec la libraire de La Cambre: Parfois ils viennent eux-mêmes ou ils envoient leur chauffeur. M. de Donnéa vient souvent. Charmant! Et sa dame aussi... Les lectures préférées des habitants du square? Beaucoup de revues comme «Paris-Match», «Points de vue», «L'Éventail» ou «l'Événement».

Un monde de différences...

_ _ _


Lord Carrington

https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Carington

Peter Alexander Rupert Carington, 6e baron Carrington est né le 6 juin 1919. Il est membre de l'Ordre de la Jarretière, Chevalier grand-croix de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges, membre de l'Ordre des compagnons d'honneur, décoré de la Croix militaire, membre du Conseil privé du Souverain du Royaume-Uni et Deputy Lieutenant. Ce politicien conservateur britannique a assuré la fonction de Ministre des Affaires étrangères britannique entre 1979 et 1982, et de secrétaire général de l'OTAN de 1984 à 1988.

De 1983 à 2002, il fut président de la Pilgrims Society. Il a également été président du comité directeur du groupe Bilderberg.

Carington a étudié au Collège d'Eton et à l'Académie royale militaire de Sandhurst. En 1938 il a succédé à son père en tant que 6e baron Carrington et a pris son siège à la Chambre des lords à son 21e anniversaire en 1940. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi en tant que commandant dans les Grenadier Guards et a reçu la croix militaire.

_ _ _


http://archives.sudpresse.be/une-proche-des-ferrero_t-20110512-H33UHH.html?queryand=30.000&firstHit=0&by=20&when=-1&sort=datedesc&pos=13&all=10696&nav=1

Une proche des Ferrero

Jeudi 12 mai 2011

La reine Paola n’a pas oublié ses origines italiennes. En Belgique, elle a quelques amis proches qui portent un nom qui fleure bon le sud. Parmi eux, il y a notamment Aldo Vastapane qui a été fait baron par le Roi. La Reine est aussi une proche des Ferrero. Ferrero? Oui, c’est le nom de la famille qui a inventé le fameux Nutella. Une famille richissime récemment endeuillée par le décès de Pietro (47 ans) d’une crise cardiaque alors qu’il faisait du vélo en Afrique du Sud. Lui et son frère Giovanni ont étudié en Belgique, leur père Michele ayant déménagé à Rhode-Saint-Genèse. La Reine a assisté à l’enterrement à Alba, le 27 avril, en présence de 30.000 personnes, dont Berlusconi.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 17:48


http://derijkstebelgen.be/nieuws/square-des-milliardaires-6-waar-ook-de-belgische-adel-thuis-is/

“Square des Milliardaires” (6): waar ook de Belgische adel thuis is





(...)

Weduwe Dino Vastapane

Jacqueline Lemaire huwde met Edouardo, Dino voor de vrienden, Vastapane. Die laatste werd in de jaren ’70 in de betere Brusselse kringen ‘de koning van het aperitief’ genoemd. Daar waren twee redenen voor. Dino Vastapane was de invoerder in België van heel wat aperitieven maar vooral van het op dat moment zeer populaire Martini. Daarnaast onderhielden hij en zijn broer Aldo zeer nauwe contacten met de toenmalige prins en later koning Albert. Hardnekkige geruchten blijven in Brussel circuleren dat Aldo ooit een affaire had met prinses Paola. Sommigen wijzen daarbij met de vinger naar Laurent, andere vinden dit ronduit prietpraat. Duidelijk is dat de broers Vastapane volledig ingeburgerd waren in de Brusselse zakenkringen van en rond Paul Vanden Boeynants. Aldo zou zich toeleggen op vastgoed en werd onder meer eigenaar van de winkels op de luchthaven van Zaventem, maar ook van het restaurant Le Cygne d’Or op de Grote Markt in Brussel. Zijn broer Dino overleed veel te vroeg in 1984. Zijn weduwe trok van Waver naar de “Square des Milliardaires”. “Toegegeven, ik voelde mij soms veiliger in Waver dan in Brussel, zei ze daarover lang geleden in een interview, maar ik zorg er voor dat ik nooit mijn sleutels en mijn geld op dezelfde plaats zitten heb. Ik kom niet meer buiten als het donker is en als de kantoren in de wijk verlaten zijn. Maar hier ben ik dichter bij mijn vrienden en mijn kennissen.”

(...)

De familie Lippens

Ridder François-Xavier de Donnéa

Familie De Sadeleer

Familie de Limon Triest

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 18:07


Main basse sur Bruxelles: argent, pouvoir et béton
Par Georges Timmerman
(1991)





_ _ _




_ _ _




_ _ _




_ _ _




_ _ _





_ _ _




_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Parfois associé à Pierre Salik ...




_ _ _





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 18:27


https://www.cairn.info/revue-courrier-hebdomadaire-du-crisp-1985-32.htm

Courrier hebdomadaire du CRISP
1985/32-33 (n° 1097-1098)

Actionnariat et participations des entreprises d'assurances





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 18:34


Dans un livre de Jean Wolf :

Les secrets du Maroc espagnol: l'épopée d'Abd-el-Khaleq Torrès
Par Jean Wolf
(1994)









_ _ _

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1160p270-moyen-andre

(...) Jean Wolf (1920-2010) était un journaliste free-lance belge, spécialiste du Moyen-Orient et de l'Afrique. Il sera dans les années 70 rédacteur en chef de la revue "Remarques Africaines" devenu "Remarques Arabo-Africaines", sera correspondant à Bruxelles du journal marocain "L'Opinion" et collaborateur de nombreux journaux et revues arabes, dont la "Revue du Liban". Grand ami du Maroc, il défendra les positions du Royaume en ce qui concerne le Sahara occidental. Il sera par ailleurs Président de l'Association Royale belge de la Presse Europe-Tiers Monde (future Association Royale de la Presse Nord-Sud). (...)

_ _ _


Un article du 20 novembre 1968 dans la revue "Remarques africaines". Il est signé par Jean Wolf (rédacteur en chef) qui a aussi écrit dans "Septembre". Jean Wolf devait bien connaître André Moyen. Dans l'article, il parle des "Amitiés belgo-marocaines".

Jean Wolf n'a pas été oublié au Maroc. Voir :

http://www.lemag.ma/Deces-a-Bruxelles-de-l-ecrivain-journaliste-belge-Jean-Wolf-grand-ami-du-Maroc_a41859.html

André Moyen n'a pas été oublié non plus.

Il est donc probable que André Moyen a connu les frères Vastapane.

Dans les "Amitiés belgo-marocaines", on retrouvait aussi Bernard Mercier.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mer 29 Nov 2017 - 21:02

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Jeu 30 Nov 2017 - 8:30

Revenir en haut Aller en bas
Trojan



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2014

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Lun 5 Nov 2018 - 19:39

Aldo Vastapane was tussen 1965 en 1974 de consul-generaal van Costa Rica in Brussel.

( source : Victor Valembois , Costa Rica et La Belgique )
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Lun 5 Nov 2018 - 21:01


A cette époque, les représentants du Costa Rica auraient pu faire la une des gazettes judiciaires... notamment Félix Przedborski...


Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mar 6 Nov 2018 - 0:02

Cette info est loin d etre indifférente.
Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   Mar 6 Nov 2018 - 0:03

Si je ne me trompe, un de nos consuls généraux a eu une crise cardiaque à moins de soixante ans en poste au Costa Rica?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vastapane, Dino et Aldo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vastapane, Dino et Aldo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» oeufs de dino
» Aldo Sterone
» les "caprices"
» Saint Jean-Paul 2: c'est pour bientôt
» 3°, ma première, première progression, vos avis SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: