les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La signature du crime

Aller en bas 
AuteurMessage
DuMort



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/02/2018

MessageSujet: La signature du crime   Mer 14 Fév 2018 - 20:06

Bonjours à tous et à toutes.

M'intéressant à cette affaire étrange depuis des années, je me permet de partager mes pensées (dire que je partage mes conclusions serait assez déplacé, cette affaire étant loin d'être 'classée).

L'affaire des Tueurs du Brabant est un étrange mélange des genres.

Savoir faire de truand et amateurisme confondant. Connaissance tactique et manque de professionnalisme flagrant. Larcins sans beaucoup d’intérêts et ultra-violence...

Ce dernier point n'a rien d'un sous produit barbare.

Tuer un autre être humain n'a rien de simple.

La plupart des criminels violents tuent assez peu. Même les militaires ont du 'mal' à entrainer correctement leurs troupes pour s'assurer qu'elles emploieront la violence 'légale' quand on leu demandera.

Très peu de psychopathes à pulsion violente deviendront des tueurs en série ou des tueurs de masse. Cela demande une volonté, un désir, et une habitude que l'on doit forcer.

Je ne parle pas d'effectuer une violence sociale à un autre être humain (humiliation, passage à tabac), mais bel et bien d'être présent quand on le détruit, volontairement.

Contrairement à ce que l'on pense généralement, tout un conditionnement psychologique, social, mais aussi biologique nous en empêche. C'est pourquoi la plupart des meurtres sont passionnels (fait sous le coup d'une émotion violente: peur, colère etc)

Je vous recommande à ce propos de vous référer aux travaux de Dave Grossman, un des consultants de l'armée américaine qui s'est intéressé au phénomène

On pense un peu vite qu'il suffit de relâcher les barrières sociales, morales pour commencer à pouvoir tuer à volonté'. En fait, non.

Il faut une désensibilisation spécifique, ou un entrainement spécifique. (Ou encore, comme souligné plus haut, une puissante émotion compatible avec l'usage d'une arme)

En criminologie, on appelle 'signature' les éléments présents non nécessaire à la réalisation d'un crime, mais important pour le ou les criminels. (pour des raisons psychologiques ou autres)

Ici, tuer était manifestement une signature. Et probablement, un des 'bénéfices' attendus par les tueurs. 'Aller au carton'.

Ce qui est tout de même très spécifique, la plupart des braqueurs n'aimant pas plus que cela faire usage de leurs armes. Ou tuer des enfants.

Avant de partir vers Gladio, les Stay behinds ou les services spéciaux, passons un coup du rasoir d'Occam.

Si le but était de tuer 'avec bénéfice' il y avait des moyens plus simples, moins dangereux (pour eux) et plus efficace de le faire.

Un groupe terroriste (même sous faux drapeau) aurait signé son forfait. (ne serait-ce que pour désigner un faux coupable). Et surtout, ces groupuscules étant tout sauf 'étanche', tout finit par se savoir....

Sans compter que des 'services spéciaux' nous auraient sortis des coupables idéaux.

Ce n'est pas impossible, mais c'est tout de même sacrément improbable.

Si on essaie de poser un regard 'neutre' sur cette affaire, en gardant le profil initial en tête, on peut avoir des éléments de comparaisons avec d'autres affaires comportant un 'modus operandis' comparable.

Un groupe de marginaux rencontrant un 'gourou' (pas forcément religieux) les amenant en définitive à une série d'actions personnelles dont la violence est en fait le vrai fond.

On peut penser à la Famille Manson, au final tragique du Temple Solaire, ou aux micro milices politico/religieuses se livrant au grand banditisme en Afrique...

Comme dans l'expérience de Milgram ou de Standford une personne investie d'une Autorité impose une série de taches destinées à déresponsabilisé un subordonné, puis à l'investir d'un Pouvoir, sans responsabilité (sauf envers Lui ou le groupe lui même)

On a du mal à s'imaginer à quel point ce type de processus est puissant.Dans le cadre de l'expérience de Milgram, de parfaits quidams se sont retrouvés à torturer à mort de parfaits inconnus (en fait des acteurs) à coup de chocs électriques.

Dans l’expérience de Standford, des étudiants 'classiques' se sont peu à peu transformés en garde chiourne sadiques.

Cependant, pour que ce genre de manipulation s'inscrive dans le temps (en non dans le cadre d'une expérience) il faut non seulement impliquer, mais désensibiliser progressivement et volontairement son récipiendaire.

Pour aguerrir une troupe, on ne la lance pas au combat. On l'endoctrine, on lui fait accomplir des missions de peu d'importance, on lui fait punir quelques 'traitres'. On la félicite. On soude les liens. On lui donne des responsabilités. Et on recommence.

Il y a un important effet d'entrainement. Pour préciser ma pensée. ce qui fait la différence entre une milice et une troupe militaire n’est pas nécessairement l'équipement ou la tactique.

Des militaires vont mettre le minimum nécessaire pour un maximum d'efficacité, dans le but de remporter la victoire et de rentrer chez soi. Pour une milice, la victoire est le prétexte de pillage, exactions, 'cartons'. C'est cela le vrai but, mais ce n'est possible qu'avec le prétexte adéquat.

Tout dépend donc de la volonté initiale sous tendant leur 'entrainement'. et bien sûr, de la personne qui en est à l'origine.

Si l'hypothède 'à la Manson' est juste, je vois plutôt un "Bonot" d'extrème droite, rêvant d'une revanche et d'exploits sanglants, et motivant/endoctrinant son groupe de pauvres types dans ce sens... avec le prétexte de se faire du fric au passage.

Plutôt avec un passif 'militaristique' que militaire, parce que ses 'exploits' sont plus 'mâlins' (et chanceux) que vraiment 'bien pensés'. Et que le rôle de la violence est plus prépondérant que celui d'un résultat évident.

Donc, mon hypothèse tourne plutôt autours d'une mélange, finalement assez décevant, d'une 'filière boraine' et d'un 'practical shooter' charismatique.

D'une montée en puissance de petits criminels minables se montant le bourrichon sous la houlette d'un gourou, et repoussant progressivement toute limite. Jusqu'à la mort du 'mentor' en question, abattu par un gendarme.

Les rescapés, petit 'clan' criminel probablement familial, se seraient alors mis 'au vert', se sont débarrassés d'un maximum de preuves incriminantes....puis seraient probablement retournés à leurs anciens savoir faire. Petit trafics, vols de voiture. Peut être prison. Et omerta.

J'ai bien conscience que cette hypothèse est très décevante. Elle part du principe que la plupart des criminels sont des minables, et que même s'ils commettent des forfaits hors de l'ordinaire, ils restent des minables.

Et que hélas, il ne faut pas reprocher au machiavélisme de l'Etat ce qui peut s'expliquer par l'incurie de ses services. Rasoir d'Occam, une fois de plus.

Cadavres exquis, chantages, déstabilisation, terrorisme... Ce sont des choses qui existent. Qui sont utilisées. Les victimes de cette atrocités mériteraient un complot de grande ampleur pour expliquer, donner un sens à la tragédie de leurs disparition.

Mais je crains que l'explication de branquignoles sous l'influence d'un salaud sanglant soit très vraisemblable.

Dean Corl, Patrick Dihls et tant d'autres 'monstres' ont su entrainer de parfaits crétins 'innocents' dans leurs crimes. De nombreux leaders de guérilla font de même.

De nombreux 'enfants soldats' sont retournés à un semblant de vie 'normale' une fois débarrassé de leur 'leader'. De nombreux disciples de Manson n'ont plus jamais fait parler d'eux. Et ne témoignent pas.

Qui prouve que j'ai raison ? Rien. C'est une hypothèse. Elle ne sera probablement pas populaire.

MAis c'est ce à quoi la 'signature' si particulière de ce crime, sanglante et maladroite, me fait penser.

Note: désolé, je ne peux pas publier de liens pour étayer mon argumentation avant 7 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 468
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: La signature du crime   Mer 14 Fév 2018 - 20:34

Je suis impatient. Entretemps vivez. Aérez vos méninges. Rencontrez des humains. Gaffe toutefois aux gourous
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 9:44

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 328
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 9:47

Revenir en haut Aller en bas
DuMort



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/02/2018

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 10:52

Oui, j'ai longtemps privilégié ce genre d'hypothèse, moi aussi.

Je n'ai aucune illusion sur la nature humaine, ou sur la bienveillance de la politique de haut niveau.

Utiliser/susciter des groupes terroristes par intermédiaire pour faire avancer ses projets. Cela s'est vu, et cela se voit encore.

( affaire George Bess...)

Ce qui ne 'cadre' pas, dans le cas qui nous préoccupe. Les 'services' ont les moyens d’arrêter les 'méchants' après coup, et/ou de nous présenter des coupables vraisemblables (pigeons).

Si en plus ils sont morts et qu'on retrouve des 'preuves matérielles', c'est une affaire vite classée.

C'est ainsi qu'on manipule l'opinion, qu'on fait tomber des gouvernements, qu'on vote des lois...

Laisser pourrir aussi longtemps ne profite pas à grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
espiritu pampa



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 13:05

@ DuMort

Faudrait p-ê mettre à jour votre liste de tueurs en série.

Ne "voyant" pas qui sont les autres, je n'ai vérifié que pour Patrick Dils (et non Dihls comme vous l'écrivez). Il s'agit d'un erreur judiciaire phénoménale. Indemnisée. Lisez le lien suivant :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Dils
Revenir en haut Aller en bas
DuMort



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/02/2018

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 13:42

Tout à fait. ma maudite dyslexie a encore fait des siennes. Je voulais parler de Francis Heaulmes (le routard du crime), qui a embringué un certain nombre de personnes dans ses meurtres, sans qu'aucune n'ait été condamnée par la suite.

Dils a probablement été condamné pour l'un des meurtres de Heaulmes, et n'était nullement complice, lui.

Méa Culpa, maxima culpa.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1177
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 15:06

Bonjour Dumort,

vous avez écrit :

Citation :
Je voulais parler de Francis Heaulmes (le routard du crime), qui a embringué un certain nombre de personnes dans ses meurtres, sans qu'aucune n'ait été condamnée par la suite.

Si, certains de ses complices ont été jugé et condamnés, Michel Guillaume par exemple.


Cordialement,
_________________________________________________________________________________

QUI A DONNE L'ORDRE DE LAISSER ALOST SANS DEFENSE CE JOUR LA ?
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 210
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: La signature du crime   Jeu 15 Fév 2018 - 17:36

Bonjour DuMort,

Je dois dire que j'adhère assez à votre raisonnement. Je pense, sans avoir la prétention d'en connaître plus que les éminents membres de ce forum qui suivent ces affaires depuis si longtemps, qu'il y a eu manipulation des faits à postériori, et que les médias ont été les vecteurs essentiels de cette manipulation. Mais nous savons tous que les médias sont inféodés aux politiques, ou bien, est-ce l'inverse?
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: La signature du crime   Mar 22 Mai 2018 - 0:13

DuMort a écrit:

Il faut une désensibilisation spécifique, ou un entrainement spécifique. (Ou encore, comme souligné plus haut, une puissante émotion compatible avec l'usage d'une arme)
Ca peut facilement s'explique par un mécanisme de défnse psychologique. Ce qui arrive souvent pour ceux qui exercent un métier qui côtoient une intermitente violence : urgentistes, etc...

Le plus étonnant c'est qu'ils prennent un soin particulier à effacer les traces derrière eux ;
- Ils tuent de sang froid (aussi bien en entrant qu'en sortant des super marchés)
- Ils achèvent leur victimes pour être certains qu'ils soient bien mort (laissé pour mort, ils pourraient éventuellement trouver un possibilité de fuite)
- Ils vont  même jusqu'à tendre une embuscade à une voiture de police qui les poursuit (ce qui revient au point précédent dans une certaine mesure)

- En ce qui qui concerne les vols ;
a) Une certaine catégorie peut être rangée dans la catégorie "trafic d'arme", inclus les gilet pare-balle et à moins qu'ils en ait eux-même besoin
b) Vol opportuniste qui est à mon sens intervient que pour aménager des fausses pistes, voire des règlement de compte ou "autres"
c) L'attaque, proprement, dite contre les supers marchés et les civils.

DuMort a écrit:

Un groupe terroriste (même sous faux drapeau) aurait signé son forfait. (ne serait-ce que pour désigner un faux coupable). Et surtout, ces groupuscules étant tout sauf 'étanche', tout finit par se savoir....
Sans compter que des 'services spéciaux' nous auraient sortis des coupables idéaux.

Pas quand c'est l'Etat qui organise ce genre de chose et ce qui s'appelle "le terrorisme d'Etat" (j'y reviendrais plus loin. Pour la définition du concept cliquez sur le lien)
Même si ANTHEE et FLAVION (indiquées sur la carte retrouvée) se trouvent à 5 minutes en voiture de "Rosée" (et qui  est un haut lieu du pacifisme anti-nucléaire bien connu par ceux qui ont servit à la base aérienne de Florennes)
Je ne pense pas que des activistes écologiques ou pacifistes ca aurait été crédible avec ces tueries.
Ca aurait été un peu difficile de trouver des coupables avec les militaires qui s'occupaient des menaces extérieures et ca aurait forcément éveillé leur attention parce qu'ils reconnaissent très vite la signature de "leur clientèle habituelle".
En conséquence de quoi ils auraient immédiatement identifié la menace si elle visait "les autorités"....
Mais cette menace ne visait pas "l'autorité" mais clairement "les civils"
Ce qui est un peu  déroutant est qu'ils n'ont fait qu'un minimum de victime (pour des terroristes "classiques") alors qu'ils avaient tout le loisir d'en faire beaucoup plus.

DuMort a écrit:

De nombreux 'enfants soldats' sont retournés à un semblant de vie 'normale' une fois débarrassé de leur 'leader'.
Pour eux c'est ca "la normalité des choses". Néanmoins,  ils mesurent tout le potentiel destructeur qui ne se justifie plus "dans une autre normalité".
Par contre, ca porte plutôt bien la signature des dits "escadrons de la mort" (pour la définition du concept cliquez sur le lien) dont l'utilisation est de maintenir une situation stable plutôt qu'induire à un changement. Et il peut y avoir des liens étroits entre eux et les forces officielles civiles, avec des participations communes et/ou une absence de poursuites. Sorte de milices paramilitaires plus ou moins mafieuses qui furent relativement courantes, entre autres, en Amérique du Sud durant les années 1970/80. Dont notamment les "tontons macoutes" Haitiens.
Et de plus, ca "colle" parfaitement au fait qu'il n'y ait aucune revendication à postériori puisqu'ils ne recherchent pas "la reconnaissance du public"
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La signature du crime   Mar 22 Mai 2018 - 13:36

Citation :
- Ils achèvent leur victimes pour être certains qu'ils soient bien mort (laissé pour mort, ils pourraient éventuellement trouver un possibilité de fuite)

le nombre de victimes qui ont eu droit à une ou plusieures coups de grâce est limité
mais je ne connait pas assez cet aspect:

nombre:

aalst (3), overijse (1), nivelles (2)  et ?



----------------------

Citation :
Même si ANTHEE et FLAVION (indiquées sur la carte retrouvée) se trouvent à 5 minutes en voiture de "Rosée" (et qui  est un haut lieu du pacifisme anti-nucléaire bien connu par ceux qui ont servit à la base aérienne de Florennes)
Je ne pense pas que des activistes écologiques ou pacifistes ca aurait été crédible avec ces tueries.
Citation :

29 Maart : Op 29 maart 1984 werden uit de opslagplaats van de militaire basis Florennes 193 30mm-obussen, bestemd voor de Mirages van de Belgische luchtmacht, gestolen. Hoewel de diefstal overdag plaatsvond, hadden de bewakers niets gezien en hadden de honden geen alarm geslagen. De inbrekers moeten ook goed geïnformeerd, of van binnenuit geholpen, zijn geweest om op het uitgestrekte terrein de opslagplaats te kunnen lokaliseren. Hoewel er niet meteen aanwijzingen waren, verdacht het parket onmiddellijk een aantal leden van de Belgische vredesbeweging. De vredesactivisten voerden immers al geruime tijd actie in Florennes tegen de fel omstreden kruisraketten die daar op de luchtmachtbasis zouden worden geplaatst. Terwijl politiediensten volop aan de gang waren met het ondervragen van vredesmilitanten en het controleren van hun alibi's, liep er bij de rijkswacht van Leopoldsburg een telefoontje binnen waarin gemeld werd dat de munitie op een parking langs de E313 teruggevonden kon worden. De anonieme beller beweerde verder ook dat de Leuvense student en vredesactivist Rudy Daems bij de diefstal was betrokken. Op de aangegeven plek vond de rijkswacht inderdaad 180 van de 193 gestolen granaten. De dertien ontbrekende tuigen waren inmiddels opgedoken in het Nederlandse Woensdrecht. De kisten met munitie bevonden zich in de caravan van ene John Wood, een infiltrant die in feite John Paul Gardiner heette. Hij werkte in dienst van de Nederlandse geheime dienst BVD en had als taak om de vredesbeweging te infiltreren en in een slecht daglicht te plaatsen. Later ontdekte men dat de tip die binnen liep bij de rijkswacht van Leopoldsburg eigenlijk afkomstig was van de BVD. -


Citation :

L'affaire de Florennes

Le 29 mars 1984, plusieurs coffres contenant des grenades [NDLR: il sagit en fait d'obus] pour avion ont été volées à la base aérienne de Florennes.
La gendarmerie de Leopoldsburg a reçu un coup de téléphone anonyme, dont l'auteur cite le nom d'un étudiant de Louvain, Rudy Daems, qui est un militant pacifiste, et indique l'endroit, le long d'une autoroute, où l'on pourrait retrouver les munitions.
La majeure partie de ces munitions fut effectivement retrouvée à l'endroit indiqué.
La partie manquante fut retrouvée au camp des militants pacifistes néerlandais situé non loin de la base aérienne de Woensdrecht, par quelques-uns de ces militants.
Wood, qui se faisait appeler Gardiner à l'époque, reconnut qu'il avait infiltré le milieu des militants pacifistes et qu'il avait commis le vol avec des militants belges.
Les militants pacifistes néerlandais organisèrent une sorte de «happening» au cours duquel ils transmirent les munitions à la police néerlandaise, en présence d'un avocat et de journalistes, pour montrer clairement qu'ils se distanciaient de l'affaire.
Wood fut extradé vers la Belgique avec quelque retard dû à un recours en cassation. Daems fut arrêté à Dinant et maintenu en détention provisoire. Le tribunal correctionnel de Dinant acquitta Daems et condamna Wood; l'acquittement de Daems fut confirmé en appel; quant à la peine infligée à Wood, elle y fut quelque peu allégée.
Wood a précisé que, pour les militants pacifistes néerlandais, son ordre d'infiltration émanait du BVD (Binnenlandse Veiligheids-dienst = Service de la sécurité intérieure, qui fait partie du ministère néerlandais de l'Intérieur). Il a également communiqué le numéro de téléphone de son correspondant au sein de ce service, ce qui a permis l'identification de ce dernier sur l'ordre de l'officier de justice
....




---------------------------------------------------

lu qqs part que des agents usa sont passé au depot le matin du vol .

le soir les tours de garde étaient allegés afin de faciliter le vol des obus ...

allez encore une salade qui finie mal :


le coq en néerlandais a du s' expliquer au program télé VPRO de Sonja B.

foutu dehors il est entré par la porte de devant aux instituts européen ! haha puis est mis en cause ds l'affaire ici dessous

Citation :
18.06.2012 /Commission européenne: les pannes frauduleuses du service de sécurité

"L'Europe desFraudes" de Jean Nicolas (XXVI)

Le dossier enregistré à la section financière duParquet de Bruxelles en date du 23 avril 1998 porte le numéro 70991589/98. Ilest parvenu à l’instruction cinq jours plus tard et a atterri au cabinet dujuge Van Espen sous le numéro 22/98. L’incrimination concerne une «infractioncommise par des dirigeants de société» et elle met en cause de hauts fonctionnaires de la Commission européenne et des dirigeants de la société de surveillance Group 4 Securitas. Parallèlement, une enquête interne se déroule àl’intérieur de la Commission via l’unité antifraude contre quatre fonctionnaires, à savoir MM. Claude Willème (personnage inévitable etincontournable à la Commission, sous-chef de la sécurité, ancien de la DGSE française et qu’on retrouve entre autres comme intermédiaire dans l’affaire Cresson-Perry), Pierre Eveillard (ancien membre influent du service de Sécurité, difficilement contournable avant 1995, mis en rapport avec Paul Vanden Boeynants et Jacques Santer), Pieter de Haan (chef du service de sécurité de la Commission) et un certain François. L’UCLAF a d’ailleurs faitparvenir son rapport d’enquête interne sur les fraudes découvertes et sur les personnages centraux, à savoir ces quatre fonctionnaires, au juge Jean-Claude Van Espen qui, en date du 3 mars 1999, effectua une perquisition judiciaire desept heures dans les locaux de la Commission


on voit bien comment ces quistôts de salades explosives et terroristes  ne reculent pour rien et sont recycler ds les firmes et departements de protection de nos chers politiciens : tu pense ! ils sont là pour les espioner !!

on y voit aussi la firme fondée par le commandant freddy :Moyen

cela a mal fini pour le coq qui a perdu sa vie et pension.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 0:14

K a écrit:


le nombre de victimes qui ont eu droit à une ou plusieurs coups de grâce est limité
mais je ne connait pas assez cet aspect:

nombre:

aalst (3), overijse (1), nivelles (2)  et ?

Le cas de Nivelle est assez emblématique ; Total = 3
- Le couple qui a été "liquidé" (2) venu "au mauvais moment, au mauvais endroit"
- Le gendarme qui est blessé puis "achevé"
- Ensuite embuscade et tir croisé sur la Golf de la Gendarmerie qui les avait pris en chasse (pas impossible à faire pour de gens bien entrainés)

Voir "Devoir d'enquête" (partie 2/2) à partir de la minute 21 ; https://www.dailymotion.com/video/x342rcc
La partie 1 ; https://www.dailymotion.com/video/x342br0
Ca donne une bonne vue d'ensemble chronologique avec des documents vidéo d'époque (2 X 41 minutes).

Je mets une copie des liens dans les docs vidéo
Les explications des enquêteurs forcément "approximatives"
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 0:55

K a écrit:

Les militants pacifistes néerlandais organisèrent une sorte de «happening» au cours duquel ils transmirent les munitions à la police néerlandaise, en présence d'un avocat et de journalistes, pour montrer clairement qu'ils se distanciaient de l'affaire.
C'est bien ce que je disais... ....même les pacifistes n'ont pas trouvé ca crédible.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 16:08

ça commencait mal (facilitation du vol a florennes) et fini mal (BVD) mais cet histoire de manipulation des pacifistes de Woensdrecht par ce Gardiner a quand même duré plusieurs mois . Gardiner essaie de pousser les pacifistes à faire des choses illegales comme entrer ds les bases de Woensdrecht et Florennes . gardiner était de tous les coups.

Stalin se mefiait des staliniens des plus ultras : il massacrait la moitié des ses propres generaux vers 1937 .

un jour des étudiants voulaient occuper le mercator pour y mettre des banderolles entre les mats

le matin venu un peleton de gendarmes ou policiers était à bord pour les accueillir .

vu le nombre de IRC et sous IRC de notre societé on peut se penser ds le pays de Ceaucescu

pour Wavre par exemple il y avait au moins 2 IRC pour les évènements du jour de l'attaque :

1.(Dek)
2. Pourtois
3. la firme du FAUL , centaure déjà pris ds des trafics d'armes en 1978 donc retourné et au même moment consulat de liban
4. Ton
5.. Nutribel , Monty II , Vanbaelen , l'americain...
6 les libanais mais quel fraction ?de la Falange

mais le patron de la Sur. a déclaré devant les comm. , semble -t-il , qu'il s'interesse bien aux trafics des armes mais que son patron l'a defendu de continuer .

Heureusement dit- il où j'aurais été déjà sous le sol !

le sol Liegois à côté de cools ?
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 19:08

K a écrit:

Heureusement dit- il où j'aurais été déjà sous le sol !

le sol Liegois à côté de cools ?
C'est juste qu'il faut prendre s'y prendre autrement et notamment avec de l'armement lourd.
Les juges anti-mafia italiens disposaient même de toutes les ressources militaires.
Bref, "la totale".... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 19:43

K a écrit:
illegales comme entrer dans les bases de Woensdrecht et Florennes . gardiner était de tous les coups.
Ca aussi ca ne pouvait pas fonctionner et voué à l'échec d'office.Rolling Eyes
Pour 2 raisons ;
- A l'époque, il faut bien le reconnaître, les gens étaient quand même beaucoup mieux éduqué et instruit que maintenant. M^me les pacifistes.
- Ils n'auraient eut aucune chance de s'en sortir. A l'époque, même si ca faisait 80 km de clôture (approximativement), de l'autre côté il y avait des gens avec des armes de guerre et ils s'en s'en seraient servit. Surtout que 1985 c'est l'époque du 85th Tactical Wing Missile avec un degré de sécurité "maximal"
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La signature du crime   Hier à 21:56

oui et les bases étaient en belgique en plus gardées par une boite de securité privé et c'étaient pas le clowns de securitas fondé par Moyen mais de monitor firme fondée par un ancien capitaine de sous- marin de israel  . Une autre organisation a essayé de rafler le contrat par après. cfr les messages de Herve qqs part
.

A un moment au luxembourg on avait soupsonné un des ses dirigants G. d'être le boemeleer  mais cela était fausse route., c'était des gendarmes de lux même !

Il avait refusé de fonder une boite analogue de monitor avec un cousin de Santer  et la boite a du changer de nom par deux fois  d'abord molitor puis ....un nom de hash..euh LSD ...faut le faire.

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2582p645-vague-d-attentats-au-luxembourg

vu que en lux on avait souflé aussi la redaction d'un journal  justement où ce santer avait travaillé a un moment on a pu constaté que il y avait un fort interet chez les boites de gardienage pour que ces pétards continuent un peu .

la même chose en belgique avec un ancien directeur de sec qui a declaré qu'il soupsonnait que les attaques sur les convois de sous servait à alimenter certaines caisses de partis politiques .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La signature du crime   

Revenir en haut Aller en bas
 
La signature du crime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: