les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Profileur canadien

Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7718
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 13:16

https://parismatch.be/actualites/societe/118664/les-tueries-du-brabant-sont-une-affaire-criminelle-les-autres-theories-sont-farfelues

Le Québécois Jacques Landry dont les méthodes d’interrogatoire ont permis de résoudre l’affaire Alexia Daval en France a étudié le dossier des tueries du Brabant. Pour lui, « c’est une affaire criminelle et rien d’autre ».

«L’extrême droite, la gendarmerie, la déstabilisation de l’État et toutes ces pistes sont complètement farfelues. Les tueries du Brabant sont une affaire criminelle et rien d’autre ». C’est Jacques Landry qui s’exprime de la sorte. Cet ex-policier retraité de la Sûreté du Québec a beaucoup fait parler de lui dans les médias hexagonaux ces derniers temps, en raison de sa contribution indirecte à la résolution de l’affaire du meurtre d’Alexia Daval, le fait divers qui a tenu la France en haleine. C’est en s’inspirant de sa méthode d’interrogatoire que les gendarmes de la section de recherche de Besançon sont parvenus à faire craquer le mari de la victime, Jonathann Daval, qui a fini par avouer être l’auteur du crime.

Cette méthode, baptisée « Progreai » (pour Processus général de recueil des entretiens, auditions et interrogatoires), se fonde sur une approche très différente de celle de l’audition classique, au cours de laquelle les enquêteurs confrontent le plus souvent le suspect aux indices matériels, aux éléments de police scientifique et aux éventuels témoignages, dans l’espoir qu’il passe aux aveux. Le crime et ses preuves éventuelles sont au centre de l’interrogatoire. A l’inverse, l’ex-policier de la « Belle Province » s’intéresse prioritairement au suspect et à ses motivations. L’objectif étant de cerner sa personnalité, son parcours de vie, sa situation sociale, familiale et économique, de manière à comprendre ce qui a provoqué le passage à l’acte, qu’il s’agisse d’un crime ou d’un délit. Cette approche repose sur une écoute attentive de l’individu avec lequel on crée du lien, en dehors de toute logique de confrontation et en dépit de la gravité du geste commis. Petit à petit, les mécanismes de défense cèdent et l’auteur finit par se livrer. Aux dires de son créateur, la méthode « Progreai » atteint un taux de réussite de 80 %.

Lire aussi > Tueries du Brabant : La gendarmerie dans la ligne de mire

Actuellement, Jacques Landry dirige la société « Polygraphie Jacques Landry Inc. » qui propose à sa clientèle une gamme variée de services et de formations dans le domaine de l’enquête. Formé à la polygraphie dans les meilleures écoles d’Amérique du Nord, il s’est spécialisé dans l’interrogatoire de suspects de crimes majeurs. Au cours des vingt dernières années, il a créé une série de programmes de formation en techniques d’audition, en analyse de déclarations de suspects et en identification de profils criminels. Formateur jusqu’en 2010 à l’Institut de police du Québec, il est actuellement chargé de cours en criminologie à l’Université de Montréal.

« Des criminels ultra violents et antisociaux »
Il y a une dizaine d’années, Jacques Landry et ses collègues de la Sûreté du Québec se sont longuement penchés sur le dossier qui hante la Belgique depuis trente ans : les tueries du Brabant. Comme l’avait confirmé à l’époque à Paris Match l’ancien magistrat instructeur carolo Jean-Claude Lacroix, le rapport d’analyse des Québecois s’était révélé assez sentencieux. Ils pointaient une série de carences dans l’enquête, notamment au niveau des auditions de témoins, jugées trop peu professionnelles et de nature à vicier les investigations.

Pour remédier à cela, des recommandations avaient été faites, mais le juge Lacroix nous confiait en 2007 qu’il serait impossible de les appliquer : « Pour des raisons matérielles évidentes – les faits remontent à vingt ans – », disait-il, « mais aussi parce que les policiers québécois ont recours à des techniques d’audition dont s’inspire par exemple l’école de gendarmerie de Fontainebleau, mais qui sont encore largement inconnues en Belgique ». C’est en partie pour pallier ce déficit de compétences que la profileuse belge Danièle Zucker, formée aux techniques nord-américaines, avait été engagée par la suite à la cellule d’enquête, où elle a consacré deux ans à l’étude de la première vague des tueries.

Ces initiatives avaient cependant rencontré de fortes réticences. Notamment de la part de certains responsables de la cellule d’analyse comportementale de la police fédérale, lesquels ont adopté une attitude ayant eu pour conséquence d’entraver la collaboration avec les spécialistes de la Sûreté du Québec. A telle enseigne que Jean-Claude Lacroix avait dû mener une mission de bons offices auprès de ces derniers pour rétablir le dialogue. Du reste, on connaît les réserves exprimées publiquement par le procureur Général de Liège, Christian De Valkeneer (qui vient de céder la tutelle de l’enquête à la procureure fédérale Marianne Capelle), à l’égard du travail de profiling réalisé par Danièle Zucker, le magistrat l’ayant qualifié en 2012 d’ « escroquerie intellectuelle ».

Or, pour Jacques Landry qui a rencontré Danièle Zucker à deux reprises et pris connaissance de son travail, celui-ci lui est apparu « sérieux, rigoureux et parfaitement objectif ». Et il ajoute : « Fort de mes quarante-deux années d’expérience, je peux vous assurer que n’importe quel analyste criminel qui connaît son métier en viendrait aux mêmes conclusions qu’elle. Du reste, je connais bien les profileurs américains avec lesquels elle a travaillé sur cette affaire, notamment Roy Hazelwood, c’est une référence dans sa discipline ».

Lire aussi > Tueries du Brabant : entre espoirs et doutes

Les conclusions de Danièle Zucker, lesquelles privilégiaient la piste criminelle et non celle impliquant dans les tueries l’extrême droite, d’anciens gendarmes ou encore des agents d’une puissance étrangère, Jacques Landry les fait siennes également : « Si l’on s’en tient, comme nous l’avions fait dans notre analyse, aux seuls faits, en prenant en compte le mode opératoire des tueurs, les circonstances de lieux et de temps, le récit des témoins, les profils des victimes, les véhicules et les armes utilisés, les butins dérobés, etc., je ne vois pas comment on peut creuser autre chose que la piste criminelle ». Et le Québécois d’esquisser le profil des tueurs de la manière suivante : « Des criminels ultra violents, antisociaux, motivés par l’adrénaline et le profit immédiat. Ca ressort clairement du dossier si on veut bien ne pas le voir au travers du prisme des hypothèses et des préjugés ».

A la question de savoir si, plus de trente ans après les faits, il lui paraît encore possible de démasquer leurs auteurs ou, si au contraire, nous sommes là face à un «cold case» insoluble, Jacques Landry répond :

«Pourquoi pas ? Ici, au Québec, nous avons une brigade spécialement chargée des « cold case » et elle obtient de bons résultats. Je crois qu’une équipe d’enquêteurs déterminés peut encore aboutir. A condition de repartir des fondamentaux sans se perdre en conjectures sinon ils n’iront nulle part. Ils doivent en revenir aux questions basiques : de quelle façon les crimes ont-ils été commis ? A quels endroits ? A quels moments ? Avec quelles voitures, quelles armes ? Pour quelle raison de la nourriture a-t-elle été simplement dérobée à certains moments ? Tout ça, ça parle».

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 16:41

Tiens, encore un gourou qui sait tout... Fascinant !
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 17:57

Sait-il seulement que le rapport Zucker ne traite que de la première vague ?
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 18:19

je n'ai aucun avis sur les hypothèses débattues, concernant le TBW. Cependant, pour avoir travaillé en profondeur avec Karin Hutsebaut, puis pour avoir examiné le boulot de Michèle Agrapart-Delmas, j'ai pu observer que le profilage n'a pas encore découvert la criminalité institutionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 282
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 19:04

@ Feu Follet

Que savons qu'il sait?
Que sait-il que nous ne savons pas?
Que faudrait-il savoir que nous ne savons pas?
Et qui sait quelque chose et qui ne veut pas le faire savoir?

Désolé, je peux pas faire mieux ce soir.

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 665
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 19:23

Un personnage intéressant qui a une somme d'expériences impressionnante. Il semble avoir un avis tranché et pas depuis hier. Il préconise le retour aux bases du métier d'enquêteur. C'est ce que l'on fait quand on est dépassé par une situation. Apparemment il a bénéficié d'une fuite de taille. Grâce au juge Lacroix ou à sa profileuse ? Le hic c'est que la piste des "prédateurs et rien que des prédateurs" n'a mené à rien. Intéressante sa méthode d'audition. Mais je crains qu'elle ne fonctionne pas avec des gens qui la connaissent ou des gens méfiants. Sa notoriété la rend inopérante sur des suspects "roués" ou bien "conseillés". Une femme providentielle, une méthode miracle, un héros, une révélation, une distraction, la reprise des tueries... que nous faut-il pour avoir une chance d'attraper les ordures qui ont commis ces tueries ?
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Mer 21 Fév 2018 - 21:26

Je pense que le profilage, tout expérimental et efficace qu'il puisse être, n'est a priori pas une science exacte. J'observe simplement - avec ravissement et un petit sourire en coin - l'arrogance désinvolte avec laquelle il règle péremptoirement la question. Et qu'il ait raison ou pas importe peu.

Si j'osais, je dirais "de quoi je me mêle"... Et pour paraphraser Henry, le profilage utilisé par la cellule n'a ciblé que la première vague...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13520
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 9:23


Ce scénario ne peut expliquer ni la manipulation de Ronquières ni la mise en cause de la DIA par Joël Lhost. Un article très décevant de Frédéric Loore...

Revenir en haut Aller en bas
question belge



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2015

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 14:20

Bonjour.
Donc rien n’est à remettre en question ? Ni sur la forme ni sur le fond ?
Au final les tueries ce n’est qu’un problème belgo-belge, pas de place pour un spécialiste français ou canadien ou on ne sait quoi d’autre pour peu qu’il n’adhère pas à la théorie du complot ?

Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 282
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 14:35

Tout est à remettre en question, sauf la mort de 28 personnes!

A commencer par :
- Un "biesse" vol à l'étalage à Dinant, dont le lien (très ténu) avec les affaires est retrouvé en '86 au fond de l'eau à Ronquières. 
- Un cambriolage à Maubeuge qui tourne mal au détriment d'un gardien de la paix... Les liens, arme FN 7.65 dont l'expertise devient de plus en plus douteuse avec le temps qui passe; la VW Santana aux plaques d'immatriculation franco-belges,... quelle(s) certitude(s)?
- ...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13520
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 15:01


J'ai du mal à croire qu'un ancien militaire américain comme Robert Roy Hazelwood, spécialiste des crimes sexuels, puisse avoir un avis pertinent sur les tueries du Brabant.

http://criminalminds.wikia.com/wiki/Robert_R._Hazelwood

Il y a actuellement une piste très sérieuse qui est suivie et qu'il faut creuser jusqu'au bout.

Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 15:05

"au Canada dans
un dossier relatif à la possession d'armes. En fait, des
membres des services de renseignement canadiens
ont, à l'époque, proposé de lui vendre ces armes"

http://www.ais-info.org/doc/informes/1997%20Enquete%20Parlamentaire%20visant%20a%
20elaborer%20une%20politique%20en%20vue%20de%20lutter%20contre%
20les%20pratiques%20illegales%20des%20sectes.%20Part%2002.pdf

Revenir en haut Aller en bas
question belge



Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2015

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 15:33

HERVÉ
Bien sur que votre théorie est pertinente et vous nous la faites partager avec force et conviction , devrions nous remettre tout votre apport en question par le seul fait que vous ne faites ou ne faisiez partie d’aucun office ou officine auquel vous faites référence ?


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13520
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 15:51


Il serait bien présomptueux de ma part d'affirmer que je connais toute la vérité mais il ne faudrait pas pousser la naïveté trop loin, surtout à un moment où une piste sérieuse est étudiée en profondeur.

Mme Zucker n'a travaillé que sur la première partie des attaques et elle l'a fait uniquement avec Lionel Ruth ... qui a été écarté de l'enquête par après.

Selon Douglas De Coninck du Morgen, c'est Paul Vanden Boeynants qui avait fait en sorte que Lionel Ruth fasse partie de la cellule... ce qui ne me rassure pas.

Toujours est-il que depuis son départ, les recherches ont beaucoup progressé.

Quant au soutien apporté par Armand De Decker à la profileuse ...

https://www.youtube.com/watch?v=cGF0rO4ZeQE&t=112s








_ _ _


Danièle Zucker a envoyé ses "recherches" à des "superviseurs" américains ... qui sont des anciens de la CIA, du FBI, du Secret Service, etc

https://www.facebook.com/The-Academy-Group-Inc-810502852307803/

Cela permet aux "services" US de connaître l'état de l'enquête... tout en étant payés par le contribuable belge...


Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 282
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Profileur canadien   Jeu 22 Fév 2018 - 16:09

Ha, le bel Armand et ses deux frisés...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Profileur canadien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Profileur canadien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait du Canadien André Bessette(frère André) qui sera canonisé le 17 octobre
» le puit canadien
» site canadien.
» J'ai honte d'etre canadien
» Un sculpteur catholique canadien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: