les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mouvement wallon et contexte politique

Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Le mouvement wallon et contexte politique   Lun 30 Avr 2018 - 17:21

30 novembre 1970 ; L'ONU vote la résolution 2649 (XXV Assemblée des Nations) " Importance, pour la garantie et l'observation effectives des droits de l'homme, de la réalisation universelle du droit des peuples à l'autodétermination et de l'octroi rapide de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux"

De 1974 à 1976 : la régionalisation préparatoire
En 1974, une loi a institué des comités ministériels régionaux et des conseils régionaux, composés
de sénateurs, ayant une compétence consultative. Simultanément, s'ébauchait un processus de régionalisation des budgets et des administrations.
C'est ainsi que le 26 novembre 1974, le Conseil régional wallon, composé de sénateurs, a tenu sa première séance à Namur, dans la salle du Conseil provincial, sous la présidence de Monsieur Franz Janssens.

En 1977, le législateur a supprimé les conseils régionaux de 1974 tout en maintenant les comités ministériels.

Ce n'est qu'en mars 1979 qu'un accord politique sur la régionalisation définitive est intervenu, fruit de dix ans de négociations.
Le 14 mai 1979, s'est tenue à Namur l'assemblée des parlementaires de la Région wallonne qui,sous la présidence de Monsieur Léon Hurez, était réunie pour entendre la déclaration de politiquerégionale d'un exécutif dont les membres exerçaient des compétences exclusivement régionales.
L'assemblée informelle ainsi formée (le conseil régional consultatif avait été supprimé en 1977) se réunira encore à Mons le 10 décembre 1979 et soulignera dans une résolution adoptée par la majorité des parlementaires des groupes socialiste et social-chrétien l'importance « que soient adoptés sans retard les textes qui concrétisent la réalité d'un pouvoir politique wallon constitutionnellement
responsable devant une assemblée élue habilitée à prendre de véritables lois régionales».

Août 1980: la mise en place des régions
Durant le début des années 1980, le travail de révision de la Constitution s'est poursuivi avec la création de la Communauté germanophone, elle aussi dotée d'un conseil détenant le pouvoir décrétal et d'un exécutif.

La quatrième révision de la Constitution belge sera finalement acquise en 1980 :
- la loi spéciale du 8 août 1980 de réformes institutionnelles crée des institutions régionales pour la Flandre et pour la Wallonie et approfondit les compétences des communautés ;
- la loi ordinaire du 9 août 1980 de réformes institutionnelles règle notamment le financement des communautés et des régions. La Région wallonne dispose ainsi d'une assemblée législative délibérante et d'un exécutif responsable devant elle. Les décrets ont désormais force de loi.
Le 15 octobre 1980, le Conseil régional wallon tenait sa première réunion à l'hôtel Sofitel de Wépion, sous la présidence de Monsieur Georges Glineur : la Région wallonne devenait un fait accompli.

À partir du 15 octobre 1980, les toutes premières réunions du Conseil régional wallon ont été organisées dans les salles de l’hôtel Sofitel, à Wépion, tandis que l’Exécutif continue de siéger à Bruxelles. Entre-temps, des travaux d’aménagement sont entrepris par la ville de Namur dans les locaux de l’ancienne Bourse de Commerce, place d’Armes. Datant des années trente, nanti d’une superbe verrière, le bâtiment fait l’objet de travaux intensifs adaptés aux besoins de la vie parlementaire. Tout est achevé pour la reprise des activités politiques, consécutives aux élections du 8 novembre 1981.

Durant le début des années 1980, le travail de révision de la Constitution s'est poursuivi avec la création de la Communauté germanophone, elle aussi dotée d'un conseil détenant le pouvoir décrétal et d'un exécutif.
23 décembre 1981 : prestation de serment des ministres wallons devant le Conseil régional wallon

26 janvier 1982 : premier Exécutif régional wallon hors du gouvernement belge
Au lendemain de l’adoption des importantes réformes institutionnelles de l’été 1980 et des élections législatives de novembre 1981, se met en place le premier Exécutif régional wallon responsable devant les seuls membres du Conseil régional wallon. Les membres de l’Exécutif ne font plus partie du gouvernement belge.

Du 26 janvier au 26 octobre 1982, c’est le libéral verviétois André Damseaux qui préside ce premier Exécutif wallon. Résonne des premiers échanges parlementaires wallons pour quelques années. À cette occasion, les membres de l’Exécutif wallon prêtent serment, pour la première fois, devant l’ensemble des parlementaires wallons devant lesquels ils sont responsables.
Armurerie Dekaise à Wavre le 30 septembre 1982 (un policier tué, deux gendarmes blessés),




------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sources ;
https://www.parlement-wallonie.be/historique
http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/histoire/timeline#[object%20Object]
http://www.un.org/french/documents/ga/res/25/fres25.shtml[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Le mouvement wallon et contexte politique   Mar 1 Mai 2018 - 3:01

Le 15 septembre 1983,
quatre-vingts personnalités wallonnes connues et moins connues exigèrent, par la signature du Manifeste pour la culture wallonne, la prise en compte d'une culture wallonne qu'ils voyaient mal gérée par la Communauté Wallonie-Bruxelles.

"Nous, signataires de ce texte, femmes et hommes, auteurs, musiciens, cinéastes, acteurs, chanteurs, peintres, écrivains, animateurs, scientifiques, journalistes, historiens,... souhaitons affirmer notre véritable appartenance: NOUS SOMMES ET NOUS NOUS SENTONS ÊTRE DE WALLONIE.

La Wallonie est confrontée, au travers d'une crise économique violente, à tous ceux qui contestent sa réalité et ses possibilités d'avenir. Avec tous les Wallons, il nous revient de faire face à ces menaces en affirmant dans le même mouvement notre unité et notre autonomie. Unité, autonomie: l'une ne saurait aller sans l'autre lorsqu'il s'agit d'une Région que l'histoire et les rapports de dépendance ont morcelée et parfois durablement divisée. De Tournai à Verviers, d'Arlon à Wavre, c'est un seul et même territoire qui va donner contour et profil à l'ensemble qu'il forme. La Wallonie entend désormais exister sur la carte des Etats comme entité propre.
"



http://www.larevuetoudi.org/fr/story/manifeste-pour-la-culture-wallonne-1983
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mouvement wallon et contexte politique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le contexte de l'évangile
» Les misérables, simple question de contexte historique
» Transformation du mouvement?
» Initiation à la vie politique Française Option B
» LA POLITIQUE ET DIEU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: