les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nivelles, 17 septembre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 22:56

guy mayeu a écrit:
Roulio,

vous avez écrit :  

''00:22:10 "C'est l'intervention de la police et l'échange de coups de feux avec la police qui les font déguerpir..."

C'est très véritiste, mais vu que leurs emplettes étaient déjà faites peut-être n'avaient-ils plus de raisons de rester au magasin, ils ont quand même prit le temps d'achever les agents, de leur prendre leurs armes et talkie, et de fouiller le combi, je crois.

Cordialement roulio

meme observation
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 22:57

Roulio a écrit:

Le Forum va-t-il automatiquement nous clôturer le présent fil et en créer un homonyme comme pour le fil C.B. ?
Suspense ! ...

Excellente question !

Comme vous je suis veritiste, mais au niveau de mon intime conviction je suis plutôt destabilisationiste
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1279
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 22:58

Il est important de constater qu'à aucuns moment les tueurs, au cours de leur histoire ne cèdent à la panique, ni ne semblent se presser ( Si à Dinant), je les vois mal déguerpir alors qu'encore une fois ils gardent le contrôle de la situation.
Le temps imparti à la fouille des gendarmes qui suit en atteste.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 23:02

dcmetro a écrit:


Comme vous je suis veritiste, mais au niveau de mon intime conviction je suis plutôt destabilisationiste

Je n'ai pas (plus) de conviction.

J'ai, par exemple, embrayé tout à l'heure sur le "sursaut libyen", voyant ce que j'avais "en magasin" sur la question...

J'ai donc plus "un peu de ceci et de cela en magasin" qu'une conviction. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 23:05

On touche ici du doigt un autre problème, et particulièrement quant à l'attaque de Nivelles, vu l'attitude entre autres du PR après les faits (coups de pied dans les douilles pas ramassées): la difficulté d'établir les faits constatés et faire le tri entre les légendes quasi-urbaines et une raisonnable partie de la vérité. C'est là que ceux qui ont accès (officiel ou pas) aux pièces du dossier (surtout les pièces initiales in tempore non suspecto) ont toujours beau jeu de dire aux membres motivés mais non accrédités qu'ils feraient mieux de circuler parce qu'ils n'y connaissent rien.

J'ajouterais que je préfère me poser des questions, avoir des doutes, que de faire mien un dogme "ayatollesque" présenté avec arrogance par celui qui s'en réclame, auto justifié par sa propre méthode (plus que par le fond de sa pensée ou par son imagination).

Tiens, ça me fait penser à l'imbécillité grotesque d'un adjudant de BSR devant la Commission Dutroux: "je n'ai pas prêté attention à ces éléments, parce que je pouvais les réfuter d'autorité par mon simple raisonnement policier" (sic !)... Mais je m'égare...
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 23:22

guy mayeu a écrit:
Il est important de constater qu'à aucuns moment les tueurs, au cours de leur histoire ne cèdent à la panique, ni ne semblent se presser ( Si à Dinant), je les vois mal déguerpir alors qu'encore une fois ils gardent le contrôle de la situation.
Le temps imparti à la fouille des gendarmes qui suit en atteste.


Cordialement

Absolument, j'ai aussi noté cela, jamais de comportement de gibier traqué, une certaine arrogance criminelle, comme des gens persuadés de leur invincibilité et/ou de leur supériorité

Je note également qu'il est très fréquent que des malfaiteurs "se plantent" en voiture au cours de leur fuite, car roulant a tombeau ouvert avec le stress d’être poursuivi

Pas le cas de nos bonhommes qui semblaient avoir un assez bon conducteur dans leur equipe
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 8 Nov 2017 - 23:27

Feu Follet a écrit:

J'ajouterais que je préfère me poser des questions, avoir des doutes, que de faire mien un dogme "ayatollesque"...

Pour moi, un principe essentiel est de garder une saine distance avec tous avis, annonces, événements... intervenant dans cette affaire tout en ne rejetant rien a priori.En restant "à l'écoute" en permanence, même si cela demande de plus en plus de travail avec le temps et les listes de suspects, hypothèses,.. et rumeurs... qui s'allongent sans cesse.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 1:27

michel-j a écrit:
Chronos a écrit:


Toutefois si cet individu devait malgré tout être finalement confondu (en partant bien sûr de l’hypothèse qu’il est bien l’un des tueurs), je ne tiens pas à ce qu’une incompétente puisse s’en attribuer le moindre mérite. Donc pour vous, j’en ai peut-être dis trop ou pas assez, mais de mon point de vue, j’en ai dit juste assez.

"Mieux vaut un assassin en liberté qu'un innocent en prison". Je peine à croire que telle est la philosophie qui a guidé votre carrière...   mais je vous convie à militer pour que cette devise soit gravée au fronton de tous les édifices abritant des forces de la loi...   et surtout celui des tribunaux. Les militants de gauche vous en seraient surement reconnaissants.

Maintenant...  sans le moindre souci de traîner une casserole de beauf ou de facho; je ne partage pas, mais alors pas du tout votre façon de voir. Surtout si vous avez eu un important parcours dans la profession comme la connaissance du dossier le laisse entendre.

Laisser courir un tel massacreur juste pour une question d'ego ????

Quant à cet individu portant beau (abstraction faite du floutage) devant son gâteau, comment est-il sorti de votre chapeau ? Le soupçonniez-vous déjà lorsque vous étiez en poste ?...  Si vous êtes si bien renseigné sur sa reconversion, c'est que des investigations ont été menées non seulement pour aboutir à lui (pas de dossiers ? de PV ?) mais aussi sur le territoire français...   sur commission rogatoire ? Par "braconnage judiciaire"...   sur foi d'un indic aux connaissances restreintes, à la mémoire sélective ou aux dispositions à lâcher du lest limitées par la trouille ?

Chronos, je vous lis avec la plus extrême attention...   mais si vous êtes certain de votre fait, là j'avoue franchement être scié par cette...  non dénonciation de crime par une personne ayant exercé dans l'autorité...   Un profil qui (pour moi...   mais ça n'engage que moi) vous colle très mal à la peau.

Ce n’est parce que je ne divulgue pas plus d’informations concernant cet individu sur ce forum que je n’ai pas pour autant communiqué les informations en ma possession à qui de droit ! La suite qui y est donnée ne dépend pas de moi.

Pour le reste, satisfaire la curiosité des membres de ce forum ne permettra aucunement, me semble-t-il, de faire avancer les choses.


michel-j a écrit:
Alors, si on en revient à nos "prédateurs" à la vocation tardive, voici de parfaits PiedsNickelés qui décident de s'attaquer à un coffre-fort (en super-marché, disons une bébête d'un minimum de 750 kg...   transportable. Encore eut-il fallu l'emporter...   dans la Saab ? Ou un plus volumineux bétail encore, "exclusivement" attaquable au chalumeau et sur place.

O.K ! Je présume que durant votre carrière vous avez pu examiner plus d'un coffre ayant subi l'outrage d'une caresse à l’oxyacétylénique. 9O% des coffres sont attaqués de face ( les subtilités de montage de ces engins élaborés pour décourager les amateurs ne sont pas à la porté du premier malandrin venu) et, pour rester dans les gammes les plus simples (ni peinture "oxygénivore" ou à émanations toxiques, ni aciers spéciaux "indécoupables" en double peau, pas de tablier de cuir retenant -ou pas- en sandwich une maille d'acier "pétante" -projection de gouttes en fusion- comme un feu d’artifice; non ! que du simple). Nos branquignoles parviennent à découper la tôle devant la fenêtre du blindage de béton réfractaire -le minimum- laissant passage au mécanisme d'ouverture...   et ?

Là il faut vraiment s'entendre...   des margoulins qui pulvérisent tous les records de monté en violence, je suis assez bon public pour admettre l'hypothèse...   mais d'où tiendraient-ils les capacités de s'attaquer à un coffre-fort ?...   sauf crétinisme record...   et là, on reste baba que de tels demeurés aient échappé à toute les forces de l'ordre mobilisées en leur honneur...   

Ils n’avaient probablement aucune capacité pour le faire mais devaient très certainement s’imaginer qu’il suffirait de … Un peu comme au cinéma. Pareil pour les tirs au niveau des réservoirs.

Quant au fait que ces individus malgré leur amateurisme n’aient jamais été identifiés en plus de 30 ans, la raison comme je l'ai déjà expliqué sur un autre fil en est simple : lorsque des faits criminels ne demandant ni tuyau particulier ni logistique conséquente sont commis par des gens inconnus de la justice évoluant en vase clos et en marge d'un environnement criminogène, à moins d’un témoignage providentiel, il est en réalité (quasi) impossible d’en identifier les auteurs (du moins sans recours aux caméras de vidéosurveillance urbaine, mais celles-ci n'existaient pas encore à cette époque).

Toutefois, ce type d’individu finit inévitablement par se faire prendre en flagrant délit. C’est ce qui arriva précisément aux tueurs à Maubeuge, Wavre, et Nivelles.

Mais à Maubeuge, là où n’importe quel autre primodélinquant se serait laissé arrêter sans opposer de résistance , les tueurs, eux, ont préféré risquer leurs vies et une condamnation autrement plus lourde que la peine légère qu’ils encouraient pour un simple cambriolage, et tout cela pour quelques bouteilles d’alcool.

Pour quelle raison ? Non pas parce qu’ils étaient surentrainés et certains de pouvoir prendre le dessus sur les policiers (on ne peut jamais en être sûr) mais parce que l’un des membres de la bande devait être intrépide, impulsif et violent. Des traits qu’on retrouve chez les psychopathes et qui expliquent qu’invariablement les vols commis par la bande finissaient en bain de sang.

Compte tenu des moyens mis en œuvre dans cette affaire, si les tueurs avaient été des truands chevronnés, des extrémistes ou des terroristes, avec ou sans protection de quelque nature que ce soit, l’affaire aurait certainement été résolue. Même s'il est vrai que notre police n'est pas des plus efficaces.


michel-j a écrit:
Chronos a écrit:
De deux, connaissez-vous des cas où des terroristes ont braqué un supermarché en tirant à tout va sur la clientèle pour repartir ensuite avec le contenu des caisses, et cela sans laisser la moindre revendication ? Ou si vous envisagez un autre mobile pour les tueries de 85, des cas similaires venant étayer les hypothèses ? Si oui, faites-les nous partager !

Je vous trouve bien cassant Chronos. D'autant que la question peut être retournée; pouvez-vous nous citer des cas CONTEMPORAINS de violences aussi débridée au regard de gains espérés quand même limités...

Relisez tout le paragraphe où j’ai tenu ces propos Michel car vous les ressortez de leur contexte !

Je ne faisais que reprendre l’argument de mon interlocuteur pour démontrer par l’absurde que son argument n’en était pas un (l'histoire criminelle moderne ne comportant aucun cas comparable à celui des TBW, quel que fût le mobile).

michel-j a écrit:
Chronos a écrit:
Mais dans la norme, voire supérieur à ce que la plupart des petits truands n’émargeant pas au grand banditisme et ne disposant pas de "tuyaux" ni d’un quelconque savoir-faire amassait.


Avec de telles débauches sanguinaires ?... Restez sérieux !... La seule attaque ultra violente pouvant s'apparenter à ce type d'action à l'époque fut le fait de gangsters Italiens venus spécialement pour l'occasion qui s'attaquèrent à l'escorte policière (Combi de GD, si je me souviens bien) avant de s'en prendre à la paye des ouvriers du Rotond... Or; il ne s'agissait pas du tout d'autochtones. Ceux-là avaient de bonnes raison de penser ne jamais être arrêtés... mais ils le furent !

Comme je l’ai déjà dit et répété, cette "débauche sanguinaire" (omniprésente dans les 2 vagues je vous le rappelle) ne provient que du seul fait que la bande était constituée d’un psychopathe et n’a donc aucun rapport avec l’importance du butin (l’individu en question tirant impulsivement sur tout ce qui se dressait sur son chemin et qui pouvait l’empêcher d’atteindre son objectif, que celui-ci fut quelques bouteilles de vin ou la recette d’un supermarché).

Aussi, il est vain de vouloir comparer les tueurs du Brabant à d’autres bandes de gangsters !


Dernière édition par Chronos le Jeu 9 Nov 2017 - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 1:36

CS1958 a écrit:
michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:

Et nous tombons donc sur la perspective d'une logique de prédateurs, clanique, soudée par la loi du silence, en vase clos. Mais avec une réserve: des antécédents avérés ou non et je rejoins la thèse Ruth. Je ne m'en suis jamais caché.

"Mon cher Guy, si je puis me permettre, il faut faire le distinguo 1/2émé vague. Mais tu as ton opinion là-dessus probablement".

Ooops !...   Y'aurait pas une petite contradiction, là CS ?...   Chronos=Ruth (association indiscrète ne dépendant ici que de vous), si j'ai bien compris, s'impose mordicus contre ce distinguo. Twisted Evil

Lapsus ? Rolling Eyes ...   envoi trop rapide Smile

Rassurez-nous Very Happy


J'ai déjà répondu ce matin à 4 heures.

Vous dites: "Chronos=Ruth (association indiscrète ne dépendant ici que de vous)".

Je ne comprends pas.
Je n'ai jamais dit cela.
Comment le saurais-je ?
J'ai bien souvent fait référence à M. Ruth parce que dans ses interviews il parlait "de bandits roués" ou une expression de ce style.
Je ne comprends vraiment pas. What a Face


Un intervenant, adepte patenté des raccourcis simplistes, a estimé que si un membre faisait étalage d’une bonne connaissance du dossier, était convaincu que les tueries étaient l’œuvre de bandits roués, et estimait une certaine personne en charge actuellement du dossier incompétente, alors forcément, ce membre ne pouvait être que Lionel Ruth.

Raccourci grotesque et ridicule bien sûr.

Mais depuis lors, certains membres de ce forum ont tendance à faire des amalgames à l’énoncé du nom de l’ancien chef d’enquête de la CBW.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 2:54

Feu Follet a écrit:
Sans vouloir taper sur le clou, je me souviens qu'un ami policier à Charleroi et surtout ex-gendarme, m'avait appris comment et pourquoi on était allé chercher Mr Ruth à Dinant, lors de la création de la CBW à Jumet, en 1987.  Son rôle semble avoir été similaire à celui de M Deprêtre à Nivelles.  Enquêter, sans faire de vagues, avec une sincérité initiale fortement chevillée à l'esprit de corps de notre GD nationale.  Bref, protéger l'institution, et surtout, "fermer des portes".  Il a utilisé cette expression un nombre incalculable de fois lors d'émissions de télé.  C'est sur, si on ferme des portes sans en ouvrir, l'enquête n'avance pas.

Fin de l'aparté.  Revenons-en à nos moutons - si j'ose dire !  Voilà donc nos lascars achetant de manière fort peu discrète un nécessaire à découper de la tôle et s'en servant pour découper, fort maladroitement, la porte arrière du Colruyt, pour attaquer un coffre-fort laissé sans dommage, pour n'emporter que de l'huile et du café, massacrer deux innocents, et attendre les autorités bien gentiment!!

Nous sommes d'accord, ce sont des amateurs, pas fichus de cambrioler un bâtiment ou de voler une voiture si on ne leur laisse pas les clés.  Ils parviennent à s'échapper, nouveau miracle.  Vous me direz que c'est la chance du débutant, possible.  Et ils sont vernis, parce qu'avec les indices laissés derrière eux, malgré une traque incessante de près de 35 ans, ils sont toujours introuvables, et impunis, là où des bandes bien plus professionnelles et efficaces se sont quant à elles faites chopper (Haemers, la Bande de Baasrode).

Les TBW restent donc les crétins congénitaux et quart-mondistes les plus chanceux et atypiques de l'histoire judiciaire belge...


Mais bien entendu, tout est possible, même dans notre petit pays où tout se sait...  Après tout, conviction n'est pas certitude ou vérité, et l'erreur est humaine.
M'enfin...
C'est ironique rassurez-moi ? Si pas, cf. ma signature
Revenir en haut Aller en bas
Jean-MARC D



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 12/01/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 10:51

Roulio a écrit:
Jean-MARC D a écrit:
CS1958 a écrit:
michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:


Et nous tombons
[...]

Rassurez-nous Very Happy


J'ai déjà répondu ce matin à 4 heures.

Vous dites: "Chronos=Ruth (association indiscrète ne dépendant ici que de vous)".

Je ne comprends pas.
Je n'ai jamais dit cela.
Comment le saurais-je ?
J'ai bien souvent fait référence à M. Ruth parce que dans ses interviews il parlait "de bandits roués" ou une expression de ce style.
Je ne comprends vraiment pas. What a Face

Lionel Ruth, ex sous officier gendarme devenu commissaire ...
D'après une connaissance, possédant l'intelligence d'une boule de pétanque et la perspicacité de 100 grs de lard salé.
Chef d'enquète...
C'était peu être un peu juste pour une affaire telle que celle=ci

A également du rendre des comptes à la justice

"Règlement de comptes à O.K. Forum" : 453ème épisode...

bonjour,

Mr Ruth était à l’époque fonctionnaire de police. A ce titre, il était employé par un service public au service du citoyen et percevait en contrepartie un traitement versé par l’état sur les deniers publics.
Un fonctionnaire est susceptible de devoir rendre des comptes au citoyen via les instances crées à cet égard.
Dans le cadre de ses fonctions d’enquêteur on a confié à Mr Ruth une mission consistant à l’identification et l’arrestation de ceux que l’on a appelle les TBW.
Mr Ruth a échoué dans sa mission.
Tout ce qui précède s’applique également aux autres enquêteurs qui ont précédé ou suivi Mr Ruth

Par contre, Mr Ruth est le seul qui a osé attaquer son employeur en justice – in fine les citoyens, y compris les victimes et leur ayants droits.


JMD
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 12:28

Je vais me montrer méchant une fois n'est pas coutume. En Belgique , chaque corporation défend ses membres considérant que le linge sale se lave en famille et qu'au pire on bénéficie de l'impunité par prescription ou du sursis pour une peine minimale. Il en est ainsi entre politiciens , et donc entre gendarmes, juges, policiers , enquêteurs. Oui, il y a eu dissimulations, mensonges,  protections, pour cacher l'incapacité des forces de l'ordre devant la criminalité généralisée. Et surtout la PEUR  de certains face aux psychopathes et terroristes bien protégés par leurs communautés. Il est des zones de non-droit que gendarmes, policiers,  pouvoir judiciaire, juges et jurés préfèrent ignorer, de peur pour leur propre vie . Un exemple? Facile: qui, à l'époque de Mottry osait investiguer dans son quartier? Qui oserait depuis des décennies affronter les Becker à Mons? Dans ces conditions, normal qu'on s'empresse de "fermer des portes". Le jeu est donc faussé dès le départ... 
Tournent les vies oh tournent les vies oh tournent et s'en vont
Tournent les vies oh Tournent les violons... JJG
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 17:37

Chronos a écrit:

Quant au fait que ces individus malgré leur amateurisme n’aient jamais été identifiés en plus de 30 ans, la raison comme je l'ai déjà expliqué sur un autre fil en est simple : lorsque des faits criminels ne demandant ni tuyau particulier ni logistique conséquente sont commis par des gens inconnus de la justice évoluant en vase clos et en marge d'un environnement criminogène, à moins d’un témoignage providentiel, il est en réalité (quasi) impossible d’en identifier les auteurs (du moins sans recours aux caméras de vidéosurveillance urbaine, mais celles-ci n'existaient pas encore à cette époque).

Toutefois, ce type d’individu finit inévitablement par se faire prendre en flagrant délit. C’est ce qui arriva précisément aux tueurs à Maubeuge, Wavre, et Nivelles.

Mais à Maubeuge, là où n’importe quel autre primodélinquant se serait laissé arrêter sans opposer de résistance , les tueurs, eux, ont préféré risquer leurs vies et une condamnation autrement plus lourde que la peine légère qu’ils encouraient pour un simple cambriolage, et tout cela pour quelques bouteilles d’alcool.

Pour quelle raison ? Non pas parce qu’ils étaient surentrainés et certains de pouvoir prendre le dessus sur les policiers (on ne peut jamais en être sûr) mais parce que l’un des membres de la bande devait être intrépide, impulsif et violent. Des traits qu’on retrouve chez les psychopathes et qui expliquent qu’invariablement les vols commis par la bande finissaient en bain de sang.

Compte tenu des moyens mis en œuvre dans cette affaire, si les tueurs avaient été des truands chevronnés, des extrémistes ou des terroristes, avec ou sans protection de quelque nature que ce soit, l’affaire aurait certainement été résolue. Même s'il est vrai que notre police n'est pas des plus efficaces.

Je trouve ce texte assez brillant, ca pourrait coller avec a peu pret tout

Sauf certains éléments de 85 comme l'extermination de la famille VanDeSteen, car a l’intérieur mème des envenimements de 85 il faut décomposer les actions

Caissière qui ouvre pas assez sa caisse = On est dans le cadre du cinglé de la gâchette qui allume tout obstacle ou victime récalcitrante

Mais les VanDeSteen... ne représentent aucun danger ... rien... Il faudrait pour cela que le psychopathe, prenne carrément plaisir a tuer, ce qui est tout a fait possible.

En fait il faudrait que se soit un petit clan soudé autour de tueur qui serait a la fois un bandit sans pitié mais ayant quelques gouttes de "Mass murderer" a l’américaine dans son tempérament. Ce trait de caractère pourrais lui être apparu entre 83 et 85

Cela pourrait boucler la boucle
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 17:47

dcmetro a écrit:
Chronos a écrit:

Quant au fait que ces individus malgré leur amateurisme n’aient jamais été identifiés en plus de 30 ans, la raison comme je l'ai déjà expliqué sur un autre fil en est simple : lorsque des faits criminels ne demandant ni tuyau particulier ni logistique conséquente sont commis par des gens inconnus de la justice évoluant en vase clos et en marge d'un environnement criminogène, à moins d’un témoignage providentiel, il est en réalité (quasi) impossible d’en identifier les auteurs (du moins sans recours aux caméras de vidéosurveillance urbaine, mais celles-ci n'existaient pas encore à cette époque).

Toutefois, ce type d’individu finit inévitablement par se faire prendre en flagrant délit. C’est ce qui arriva précisément aux tueurs à Maubeuge, Wavre, et Nivelles.

Mais à Maubeuge, là où n’importe quel autre primodélinquant se serait laissé arrêter sans opposer de résistance , les tueurs, eux, ont préféré risquer leurs vies et une condamnation autrement plus lourde que la peine légère qu’ils encouraient pour un simple cambriolage, et tout cela pour quelques bouteilles d’alcool.

Pour quelle raison ? Non pas parce qu’ils étaient surentrainés et certains de pouvoir prendre le dessus sur les policiers (on ne peut jamais en être sûr) mais parce que l’un des membres de la bande devait être intrépide, impulsif et violent. Des traits qu’on retrouve chez les psychopathes et qui expliquent qu’invariablement les vols commis par la bande finissaient en bain de sang.

Compte tenu des moyens mis en œuvre dans cette affaire, si les tueurs avaient été des truands chevronnés, des extrémistes ou des terroristes, avec ou sans protection de quelque nature que ce soit, l’affaire aurait certainement été résolue. Même s'il est vrai que notre police n'est pas des plus efficaces.

Je trouve ce texte assez brillant, ca pourrait coller avec a peu pret tout

Sauf certains éléments de 85 comme l'extermination de la famille VanDeSteen, car a l’intérieur mème des envenimements de 85 il faut décomposer les actions

Caissière qui ouvre pas assez sa caisse = On est dans le cadre du cinglé de la gâchette qui allume tout obstacle ou victime récalcitrante

Mais les VanDeSteen... ne représentent aucun danger ... rien... Il faudrait pour cela que le psychopathe, prenne carrément plaisir a tuer, ce qui est tout a fait possible.

En fait il faudrait que se soit un petit clan soudé autour de tueur qui serait a la fois un bandit sans pitié mais ayant quelques gouttes de "Mass murderer" a l’américaine dans son tempérament. Ce trait de caractère pourrais lui être apparu entre 83 et 85

Cela pourrait boucler la boucle


Je n'ai pas lu assez Chronos et je le regrette rétrospectivement. Il a totalement raison en regard de la référence précitée. J'ai remis à plus tard des messages complexes au nom de la faculté d'analyse et d'une certaine forme d'objectivité a posteriori. On ne peut réagir à chaud. Il faut du recul. Et bien souvent, pour une raison ou pour une autre, des messages nous échappent. Ce n'est pas facile de suivre un forum comme celui-ci, même avec la meilleure volonté du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 19:32

Effectivement, je lis des choses fort intéressantes, à condition de passer sur le forum en moyenne 3 fois par jour, car sur une journée, je lis 4 à 5 rubriques dans lesquels je trouve souvent beaucoup d'intelligence.
Et parmi plusieurs intervenants, dont les messages  font la richesse du forum, un des piliers essentiels est bien sûr cs1958. A tous ces intervenants je dis que si Dieu le veut, un peu-beaucoup aussi grâce à eux, sous l'impulsion combien méritante de Michel, un jour viendra où les victimes et leurs familles auront la Vérité, la seule qu'ils attendent depuis plus de 3 décennies.
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 323
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 19:49

CS1958 a écrit:
Et bien souvent, pour une raison ou pour une autre, des messages nous échappent. Ce n'est pas facile de suivre un forum comme celui-ci, même avec la meilleure volonté du monde.

D'ou ma signature... a ne pas prendre pour une remarque concernant Michel et son forum, mais plutôt la jungle des messages[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 20:16

Tahchakn au travers de votre propos, je fais totalement abstraction de ma personne et je ne mérite aucun traitement de faveur, aucun, croyez moi. Je retiens de votre propos les louanges méritoires à l'égard de Michel et je pense et vous faites une exacte appréciation des choses. Avez vous remarqué la glaciation du débat depuis quelques heures ? Je pense que vous avez compris certaines choses. Rien n'est anodin. Tout est signifiant. et vous dites, avec vos mots à vous "si Dieu le veut". Laîc et Républicain, j'y vois un message. J'ai pour ma part une logique tout à fait hors norme , une forme de substitution du sacré qui s'appelle "La Providence" à ce stade de mon examen de conscience. Concept hors sujet mais qui mérite un minimum de réflexion. Je ne peux que vous engager à prendre connaissance de ce forum à des années de distance. C'est un immense travail. Merci de ce rayon de soleil. Vous fêtes honneur à ce forum., Avec mes amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 20:22

dcmetro a écrit:
CS1958 a écrit:
Et bien souvent, pour une raison ou pour une autre, des messages nous échappent. Ce n'est pas facile de suivre un forum comme celui-ci, même avec la meilleure volonté du monde.

D'ou ma signature... a ne pas prendre pour une remarque concernant Michel et son forum, mais plutôt la jungle des messages
[/quote]

Bien sûr. Mais avouez qu'il y a une réelle richesse dans ce forum et tel est bien notre propos. Vous n'empêcherez jamais les propos iconoclastes. C'est dans la nature des chose. Je le déplore parfois. Ce n'est pas forcément facile à gérer.
Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 21:25

Bonsoir cs 1958... Volontairement, j'ai quitté mon pays, la Belgique, il y a quelques mois, écoeuré par bien des choses, et en dernier, des scandales politiques à répétition.
Un exilé, même volontairement comme moi, doit parfois se raccrocher à une branche ,question moral,  même si chaque jour brille le soleil... 
J'ai bien sûr mon petit jardin, des dizaines de plantes à soigner, des gens accueillants et dévoués qui m'entourent, la musique classique où évoluent des artistes extraordinaires . Je suis fasciné par xemple par Martha Argerich, qui a commencé le piano à 3 ans et est encore virtuose à plus de 80 ans _

https://www.youtube.com/watch?v=MkrwU5Pd93c Martha Argerich jouant le concerto n° 1 de Chopin. 
===
Mais il me reste encore un lien avec la Belgique grâce à Internet... J'y regarde de loin les gens qui font encore honneur à la Belgique, et parmi ces gens il y a les membres actifs du forum. Bien sûr tout n'y est pas parfait, mais c'est un site exceptionnel avec au moins deux douzaines d'intervenants exceptionnels, et peut-être plus encore... Ce soir je vais écouter Rachmaninoff , et ma dernière prière sera pour que Dieu vienne en aide aux hommes de bonne volonté, et en particulier à ceux qui donnent leur temps, ici , et constituent une grande famille , exceptionnelle par le fait que les membres, en majorité,  ne se connaissent pas, mais se témoignent un respect réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 9 Nov 2017 - 21:40

Tahchak, grand bien à toi. Ecoute la douzième symphonie de Chostakovitch. Enorme émotion. Ne te te fais pas d'illusions "et ma dernière prière sera pour que Dieu vienne en aide aux hommes de bonne volonté" Je retiens ton message. J'appelle cela la Providence. Si tu n'as pas d'armature morale dans la vie, tu n'es qu'un vaisseau fantôme balloté au gré du vent. Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 280
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 19 Nov 2017 - 19:00

J'ai réalisé une vidéo sur la route empruntée après l' attaque du Colruyt.

https://www.youtube.com/watch?v=M4FCkt4zQlU
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 19 Nov 2017 - 20:50

Je viens de voir la vidéo et très bonne idée mais il faut remettre cela dans la configuration des routes à cette époque et ils devaient passer à cette époque par le centre de Braine pour abandonner la Saab
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 280
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 19 Nov 2017 - 21:32

deach a écrit:
Je viens de voir la vidéo et très bonne idée mais il faut remettre cela dans la configuration des routes à cette époque et ils devaient passer à cette époque par le centre de Braine pour abandonner la Saab

A quelles rues pensez-vous ? Av Léon Jourez ?

Notez que toutes les routes empruntées dans cette vidéo existaient déjà en 1983.
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 19 Nov 2017 - 21:49

L'avenue de la belle province au pont de Braine n'existait pas
Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 280
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 19 Nov 2017 - 22:22

deach a écrit:
L'avenue de la belle province au pont de Braine n'existait pas

Vous avez raison, erreur dans mes infos.
Je ferai un correctif plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nivelles, 17 septembre 1983
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Du 31 août au 8 septembre Neuvaine de la Nativité de Marie
» Neuvaine du 6 au 14 septembre
» Canicule juillet 1983 (diagrammes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Nivelles, 17 septembre 1983-
Sauter vers: