les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nivelles, 17 septembre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Frédéric



Nombre de messages : 942
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 28 Juil 2018 - 21:08

A 1h30 du matin, il y a peu de chances de croiser du monde.
Et si monde se présente, on peut le laisser repartir.

Un rendez-vous du couple à cet endroit avec un homme de confiance était possible. Il d'y a d'autres hypothèses...

Si le meurtre est ciblé, on bascule dans l'hypothèse d'une équipe au service de...

Regardez comment le site officiel présente le sujet, laissant toutes les portes ouvertes :

"Une voiture MERCEDES blanche arrive à la station essence du supermarché COLRUYT. Pratiquement au même moment, un vol est commis dans ce COLRUYT par un ou plusieurs individu(s) qui découpent la porte blindée située à l’arrière du bâtiment avec un chalumeau.
L’alarme se déclenche et les gendarmes arrivent peu après sur place. Ils sont accueillis par des tirs de Riot Gun et d’armes de poing de différents calibres, tuant l’un des gendarmes. Le second est laissé pour mort; leurs armes de service sont emportées par les auteurs.Lorsque les renforts arrivent sur place, ils découvrent leurs collègues, mais également deux corps sans vie dissimulés derrière des caddies. Ceux du couple qui s’était arrêté à la station essence à bord de la MERCEDES.Leur voiture n’est pas retrouvée sur place. Et pour cause, les malfrats se sont enfuis à son bord.
Butin
40 paquets de café Maragogype de 500 gr.10 paquets de café Maragogype de 2,5 Kgs.5 bidons d’huile de maïs de 5 litres.5 bidons d’huile d’arachide de 5 litres.Des pralines."


Bref, un butin sans rapport avec les moyens mis en oeuvre. Peut-être l'idée de faire croire à la piste manouche.
Beaucoup d'interrogations autour de cette simple affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 942
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 28 Juil 2018 - 21:23

Le butin est trop maigre pour ces individus qui ont volé des gilets pare-balle la semaine d'avant. A mon avis, un simple leurre qui dissimule une autre opération : descendre Faurez (ou et quand, je ne sais pas) coûte que coûte. Ils pouvaient savoir que l'alarme allait faire venir la police du coin, qui était elle aussi attendue.

A mon avis, il s'agit d'une opération rusée, calculée, destinée à abattre Faurez et les policiers locaux. Rien à voir avec du grand banditisme. Le grand banditisme fuit logiquement les forces de l'ordre, ne les attend pas de pied ferme.
Je pense aujourd'hui que les TBW relèvent en apparence du grand banditisme, mais qu'il y a de véritables opérations para-militaires derrière tout cela, de la part d'un groupe au service de quelqu'un. Cet aspect est très soigneusement masqué, et il faut soigneusement étudier chaque détail pour s'en apercevoir.

NB : Pour Faurez, l"histoire des ballets roses, non. De l'argent en masse, oui. De la politique, peut-être aussi.
Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 441
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 28 Juil 2018 - 21:43

Ne croyez-vous pas, Frédéric, que monter une "embûche" pareille pour éliminer les époux Faurez n'est un peu tiré par les cheveux?
S'il y avait un "contrat" sur leur têtes, il y aurait quantité de moyens à la fois moins risqués et plus discrets pour les éliminer, non?
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 385
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 28 Juil 2018 - 22:17

Personnellement, à condition d'accepter de "réduire la voilure" dans l'optique d'une élimination organisée,
j'ai développé un hypothèse entièrement basée sur une vision pratique et logique des choses.

Mais cela ne devient possible qu'en pensant à une élimination "à la baraki" et non à l'élimination "à la services secrets".

Si je trouve le temps d'un jour finaliser ça....
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Dim 29 Juil 2018 - 0:05

La nuit du vendredi au samedi était assez mouvementée. Il y avait du monde sur les routes.
Les voleurs/tueurs sont de vrais barges. Ils auraient dû attendre 2 heures de plus. A 1h il était immanquable qu'ils croiseraient du monde.
En l'occurrence, cela leur a permis de doubler leur capacité d'emport. Car la seule Saab pour emporter tout ce bon café... On a évoqué un camion mais cela ne devait pas être vrai. Ou alors ils envisageaient de prendre quelque chose de beaucoup plus lourd.
Malheureusement Adriano n' est plus là pour nous donner plus d'explications. Voilà quelqu'un qui a su convaincre le juge Lacroix de sa présence sur les lieux mais que personne n' a pu faire parler. Sans doute une faille de notre système, on nous dit juste ce qu'on veut bien nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 15 Aoû 2018 - 21:49

Etienne a écrit:
Bonjour,
Cela me semble très compliqué à mettre en oeuvre.
Coordonner l'action de l'équipe des tueurs et celle d'une équipe de voleurs alors qu'on ne sait pas quand l'opportunité du meutre se présentera, relève de l'impossible.
Mon cher Etienne, je vais vous démontrer que "l'impossible" est parfaitement possible.
Je vais également vous démontrer qu'ils savaient approximativement quand Jacques Fourez et sa compagne reviendront de Paris.
Je vais même vous expliquer comment ils ont fait.
Une belle attaque coordonnée qui démontrera qu'ils sont directement impliqués dans ces tueries. Parce que faire autrement relève (lui) de l'impossible

Laissez moi le temps de rassembler les éléments et faire le schéma pour les enquêteurs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 15 Aoû 2018 - 22:27

Bonsoir Cheshire cat,
Je brûle d'impatience.
Je vous donnerais bien quelques noms.
Mais non. Ou alors en MP.
Le problème c'est d'expliquer comment et pourquoi tous les intervenants disparates ont collaboré à ce fait absurde et tragique.
Mon hypothèse est que le mobile n'était ni le café ni l'élimination d'une victime, mais tout simplement pour la perplexité.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 15 Aoû 2018 - 23:10

Etienne a écrit:
Bonsoir Cheshire cat,
Je brûle d'impatience.
Je vous donnerais bien quelques noms.
Mais non. Ou alors en MP.
Le problème c'est d'expliquer comment et pourquoi tous les intervenants disparates ont collaboré à ce fait absurde et tragique.
Mon hypothèse est que le mobile n'était ni le café ni l'élimination d'une victime, mais tout simplement pour la perplexité.
Ils se connaissent depuis longtemps...
Le "fil rouge" c'est "les ballets roses". Les braquages servent à faire diversion. Un rideau de fumée pour que tout le monde croit que ce sont des braquages qui ont mal tournés.
Les tueurs personnes ne les connait en Belgique parce qu'ils étaient au Liban dans les années 70 et jusqu'en 1980 (environ 10 ans). Depuis 1981, Albrecht était un agent de la sécurité de l'État de la RDA (Bloc de l'Est- Pacte de Varsovie) sous le nom de code "King" (XV 5297/81).
Le ministère de la Sécurité d’État (Ministerium für Staatssicherheit, MfS), dit la Stasi (abréviation de Staatssicherheit), était le service de police politique, de renseignements, d'espionnage et de contre-espionnage de la République démocratique allemande (RDA).

Bref, les gendarmes avaient affaire des mercenaires qui ont aussi le soutien et la complicité des services d’espionnage soviétiques.
Ils n'auraient pas essayé de s'en prendre aux installations militaires comme l'on fait les CCC...
Il est même probable que tous ces tueurs soient des agent de la Stasi et qu'ils y sont fichés comme Herpp l'a aussi été Wink
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 15 Aoû 2018 - 23:25

Cheshire cat,
J'ai découvert votre message sur le fil suggestions...
http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1922p175-suggestions-aux-enqueteurs-de-la-cbw#110592
Vos auteurs ne sont pas les miens.
Cela ne m'étonne pas.
Une petite question subsidiaire?
Pourquoi vos méchants voulaient-ils tuer Monsieur Fourez ainsi que son épouse?
Et encore une pour la route: pourquoi leur objectif atteint ne sont-ils pas directement partis?
L'hypothèse que des voleurs surpris et amenés à tuer des importuns, abandonnent leur larcin semble solide, surtout qu'ils n'étaient pas sûr le point de réaliser le casse du siècle.
Pour rester à côté des cadavres d'un double meutre, il faut être inconscient. Plus le temps passe, plus le risque de payer augmente.
Ou bien ils aimaient tellement ce café (que pourtant ils ont abandonné dans la Mercedes sans en avoir bu) qu'ils couraient volontiers le risque d'être pris et condamnés pour ces meutres mais aussi d'être tués par les gendarmes qui arriveraient tôt ou tard.
Des tueurs du genre de vos Libanais n'auraient pas inutilement confronté les forces de l'ordre, les gendarmes à Nivelles et ensuite les policiers à Braine sans parler de l'épisode hallucinant de la Saab à la chaussée d'Alemberg.
Cette histoire rocambolesque ne cadre pas avec vos auteurs aguerris à la guerre et assassins professionnels.
Elle plus cohérente avec mes auteurs disparates issus du monde de la criminalité et de la délinquance au service d'un psychopathe arnachiste narcissique.
Qui a dit : "le chef des tueurs est un gendarme et il s'appelle Dani".
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 0:38

Etienne a écrit:
Cheshire cat,
J'ai découvert votre message sur le fil suggestions...
http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1922p175-suggestions-aux-enqueteurs-de-la-cbw#110592
Vos auteurs ne sont pas les miens.
Cela ne m'étonne pas.
Une petite question subsidiaire?
Pourquoi vos méchants voulaient-ils tuer Monsieur Fourez ainsi que son épouse?
Ils ont pour mission d'éliminer tous les témoins de ce réseau "ballet rose"

Etienne a écrit:

Et encore une pour la route: pourquoi leur objectif atteint ne sont-ils pas directement partis?
L'hypothèse que des voleurs surpris et amenés à tuer des importuns, abandonnent leur larcin semble solide, surtout qu'ils n'étaient pas sûr le point de réaliser le casse du siècle.
C'est l'hypothèse des policiers mais ce n'est pas la bonne.
De toute facon ils n'ont pas la moindre idée de à qui ils ont affaire...

Citation :
Pour rester à côté des cadavres d'un double meutre, il faut être inconscient.
Il y en aura un de plus après et qui est le gendarme....

Citation :
Plus le temps passe, plus le risque de payer augmente.  
Au contraire, ils attendent les gendarmes pour les éliminer....
Udo s'est déjà évadé en franchissant le "rideau de fer" avec une demi douzaine de policiers allemands aux trousses.
Bref, échapper aux gendarmes belges, "c'est du gâteau"....
Citation :
 Ou bien ils aimaient tellement ce café (que pourtant ils ont abandonné dans la Mercedes sans en avoir bu) qu'ils couraient volontiers le risque d'être pris et condamnés pour ces meutres mais aussi d'être tués par les gendarmes qui arriveraient tôt ou tard.
Pour ca il faut d'abord qu'ils les attrapent.
Citation :
Ou bien ils aimaient tellement ce café (que pourtant ils ont abandonné dans la Mercedes sans en avoir bu) qu'ils couraient Des tueurs du genre de vos Libanais n'auraient pas inutilement confronté les forces de l'ordre, les gendarmes à Nivelles et ensuite les policiers à Braine sans parler de l'épisode hallucinant de la Saab à la chaussée d'Alemberg.
Cette histoire rocambolesque ne cadre pas avec vos auteurs aguerris à la guerre et assassins professionnels.
Au contraire....  
Ils attendaient les gendarmes pour les tuer et donner l'impression d'un braquage qui a mal tourné.
Par ailleurs c'est une menace qu'il faut éliminer pour éviter une poursuite par la suite. Mais c'est raté de peu puisque l'un des gendarme a eut beaucoup de chance
L'embuscade qui s'en est suivit n'était pas prévue  mais ils ont géré la situation au mieux. Et c'est à dire qu'ils ont tendu une embuscade au véhicule qui les suivait (même technique, ils attendent les gendarmes comme sur le parking et ils tirent dessus à bout portant).
Les gendarmes ont foncé droit dans le traquenard mais ils ont eut la présence d'esprit de passer au travers et d'accélérer "pied au plancher".

Le café c'est "un extra" juste pour se faire plaisir et de plus c'est gratuit.... Laughing

Citation :
Elle plus cohérente avec mes auteurs disparates issus du monde de la criminalité et de la délinquance au service d'un psychopathe arnachiste narcissique.
Qui a dit : "le chef des tueurs est un gendarme et il s'appelle Dani".
C'est un "sous-fifre" et ils ont découvert qu'il renseignait aussi le sureté de l'Etat . Un sordide marchandage à probablement fait qu'on le fasse sortir de prison et ensuite tout le monde s'est entendu pour que ca devienne "un accident de bucheronnage" aux yeux du public. Mais comme personne n'y a cru, ca vaut pas plus que "la version officielle" ou la dite "vérité judiciaire" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 1:28

Bonjour,
Bouhouche a pris 20 ans. Je ne sais pas combien il en a fait. Probablement le tiers s'il a eu une bonne conduite.
A Braine-l'alleud, ce sont des policiers qui se sont fait tiré dessus.
Ils ont eu beaucoup de chance. Un seul à été légèrement blessé.
Le gendarme qui a survécu, a eu aussi de la chance, énormément.
Cela montre que nos tueurs ou bien ont fait preuve de pitié ou bien n'étaient pas très efficaces.
L'hypothèse de la police et la réalité des faits n'est pas l'abandon du larcin et la fuite après le meurtre des 2 témoins. Ils sont restés pour finir le vol. Ils ont cachés les corps au cas où d'autres personnes venaient tanker. Pour éviter qu'elles partent à la vue des cadavres et ainsi pouvoir les tuer aussi. Ils avaient bien l'intention de tuer quiconque serait venu les déranger dans leur "prédation".
Ils devaient aller au bout de leur scénario.
Des tueurs comme vos Libanais auraient mis une balle ou trois dans la tête de leur cible et n'auraient pas demander leur reste.
Vous croyez que les gendarmes auraient poursuivi une berline avec leur Bedford?

L'hypothèse des ballets n'est pas la mienne.
Je respecte les idées des autres tant que je ne peux établir qu'elles sont fausses.
D'où viennent ces histoires de cassettes qui disparaissent?
Un bonne histoire doit-elle toujours comporter un volet sexuel et un complot au plus haut niveau?
Pourquoi un gendarme "de base" ne pourrait-il pas être le commanditaire?
Quant à VDB, en tant que chef d'entreprise, n'est-il pas logique qu'il n'ait pas eu d'affinité pour le communisme?
Fallait-il vraiment convaincre les Belges de la nécessité d'une défense forte vis-à-vis du Pacte de Varsovie?
A mon avis, on dépense beaucoup moins aujourd'hui en pourcentage du PIB et en valeur absolue pour notre armée qu'alors.
Après le Printemps de Prague, même "nos" communistes et socialistes avaient compris.
Personnellement je n'ai jamais cru que les Russes viendraient à Bruxelles. La percée de Fulda devait rester une imagerie ou phantasme de militaire.
Ceci dit toutes ces têtes nucléaires pointées sur les nôtres ce n'était pas sympa.
La folie est humaine. Elle ne concerne pas seulement les tueurs fous du Brabant Wallon.

Reste que : pour avoir la paix, préparons la guerre.


Dernière édition par Etienne le Jeu 16 Aoû 2018 - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 1:54

Etienne a écrit:

Cela montre que nos tueurs ou bien ont fait preuve de pitié ou bien n'étaient pas très efficaces.
Ils n'ont aucune pitié et c'est juste qu'ils ont ont cru que le policier était mort
Dans le cas contraire il l'auraient achevé sans le moindre remord..
Par ailleurs, bbouche ne pouvait pas savoir à quelle heure le couple reviendrait de Paris.
Il fallait absolument un complice à Paris pour savoir à quelle heure le couple se mettrait sur le chemin du retour.
Ils auraient même pu changer leurs projets en dernière minute et passer la nuit à Paris
C'est donc la seule facon de prévoir leur arrivée à Nivelle avec un minimum d'exactitude  Laughing

Etienne a écrit:

L'hypothèse de la police et la réalité des faits n'est pas l'abandon du larcin et la fuite après le meurtre des 2 témoins. Ils sont restés pour finir le vol. Ils ont cachés les corps au cas où d'autres personnes venaient tanker. Pour éviter qu'elles partent à la vue des cadavres et ainsi pouvoir les tuer aussi. Ils avaient bien l'intention de tuer d'autres personnes pour pouvoir terminer leur vol.
Ou aller au bout du scénario.
Des tueurs comme vos Libanais auraient mis une balle ou trois dans la tête de leur cible et n'auraient pas demander leur reste.
Ca va de soi qu'ils ont "rangé" les cadavres pour que ca ne fasse pas trop "désordre" puisqu'ils devaient accomplir une seconde mission qui est l’espionnage industriel chez colruyt. Néanmoins ils n'ont pas pris ces précautions avec les policiers
Ils ne prendraient certainement pas autan de risque pour voler quelques kilos de café

Citation :
Vous croyez que les gendarmes auraient poursuivi une berline avec leur Bedford ?
Oui mais ils auraient commencé par donner l'alerte et appeler des renforts.
Les policiers se sont fait tués (ou presque) "d'entrée de jeu" et la question ne se pose donc plus.  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 2:14

L'assassinat des époux Fourez reste à démontrer.
Ce n'est pas parce qu'une chose est possible, qu'elle est avérée.
Vos Libanais sont-ils toujours en vie?
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 2:30

Michel a écrit:
Je n'ai jamais cru à cette affaire de cambriolage. Mon impression est que le couple a été emmené à cet endroit pour y être exécuté et que les tueurs ont camouflé le tout en cambriolage.

Comment emmené ce couple à cet endroit et à ce moment là? Le couple revenait de Paris. On peut imaginer qu'ils suivaient une autre voiture d'individus à qui ils faisaient confiance. La première voiture se serait arrêtée au Colruyt où attendaient les tueurs. On peut imaginer aussi que le couple à la Mercedes blanche bien reconnaissable fut obligée de suivre un véhicule de police ou de gendarmerie qui les aurait mené dans un guets-apens.

Le meurtre du couple Fourez ne peut en aucun cas avoir été le mobile des tueurs cette nuit-là.

Si M. Fourez s'est rendu à cette pompe d'essence, c'est parce que le réservoir de son véhicule était quasiment vide et qu'elle se situait sur la route de son domicile.

Il y a fait le plein à l'aide de sa carte de crédit délivrée par l'enseigne de la pompe en question (DATS).

C'est seulement une fois le plein terminé et alors qu'il retournait prendre le volant de son véhicule qu'un des truands a commencé à lui tirer dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 2:36

Chronos a écrit:

Si M. Fourez s'est rendu à cette pompe d'essence, c'est parce que le réservoir de son véhicule était quasiment vide et qu'elle se situait sur la route de son domicile.
Il y a fait le plein à l'aide de sa carte de crédit délivrée par l'enseigne de la pompe en question (DATS)
.
Et c'est bien pour ca que ca rends ses mouvements prévisibles et qu'ils savaient donc où il avait l'habitude d'aller se ravitailler en carburant. Sans cette carte de crédit, il aurait été chercher de l'essence dans une autre pompe à essence et il n'aurait pas été obligé d'aller chez DATS.

Etienne a écrit:
L'assassinat des époux Fourez reste à démontrer.
Ce n'est pas parce qu'une chose est possible, qu'elle est avérée.
Vos Libanais sont-ils toujours en vie?

Selon wiki, Albrecht à 79 ans et doit être le doyen.
Odfried Hepp a 60 ans
Sur base de ca on peut dire que les autres sont aussi vivants.....
Ceux qui sont arrivé au cloruyt ce sont des gendarmes


Michel Morue ;
michel a écrit:
Maréchal des Logis à la gendarmerie. Abattu par la bande à Nivelles en septembre 1983 lors du cambriolage du Colruyt. Il était âgé de 31 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 16 Aoû 2018 - 23:51

Cheshire cat a écrit:
Chronos a écrit:
Si M. Fourez s'est rendu à cette pompe d'essence, c'est parce que le réservoir de son véhicule était quasiment vide et qu'elle se situait sur la route de son domicile.
Il y a fait le plein à l'aide de sa carte de crédit délivrée par l'enseigne de la pompe en question (DATS)

Et c'est bien pour ca que ca rends ses mouvements prévisibles et qu'ils savaient donc où il avait l'habitude d'aller se ravitailler en carburant. Sans cette carte de crédit, il aurait été chercher de l'essence dans une autre pompe à essence et il n'aurait pas été obligé d'aller chez DATS.

Sauf que M. Fourez aurait très bien pu tomber à court d’essence à n’importe quel moment de son parcours entre Paris et Bruxelles. Et devoir par conséquent se rendre à une station située le long de l’autoroute. Dans ce cas, il n’aurait eu aucune raison de s’arrêter à Nivelles.

Il aurait même pu ne pas tomber du tout à court d’essence parce qu’il aurait fait le plein à Paris, avant de prendre la route. Et se rendre d’une seule traite jusqu’à son domicile.

Nul ne pouvait donc être certain que M. Fourez se rendrait ce jour-là, à cette heure-là, à cette pompe d’essence-là !

De plus, s’il avait été personnellement visé, les truands n’auraient eu aucune raison d’attendre qu’il ait terminé de faire le plein avant de passer à l’action.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 2:07

Chronos a écrit:
Sauf que M. Fourez aurait très bien pu tomber à court d’essence à n’importe quel moment de son parcours entre Paris et Bruxelles.
Quand on a l'habitude de faire de longues distances on pense toujours à faire le plein avant de partir.
Il savait donc qu'il pourrait faire l'aller-retour Bruxelles-Paris sans devoir se ravitailler.
Il s'est gardé un marge de sécurité et il s'est donc arrêté à Nivelles

Si on roule sur de longues distances et sans moyen de communication disponible, on prend aussi l'habitude de donner l'heure de son départ. Ce, pour que l'alerte puisse être donnée si on a trop de retard sur l'heure d'arrivée présumée. C'est particulièrement utile quand on doit traverser la brousse sur des pistes vierges de toute civilisation...  Wink

Chronos a écrit:

De plus, s’il avait été personnellement visé, les truands n’auraient eu aucune raison d’attendre qu’il ait terminé de faire le plein avant de passer à l’action.
Ils avaient l'intention de voler la voiture, donc, il vaut mieux lui laisser le temps de faire le plein du réservoir.
De plus, remplir le réservoir à postériori c’était très risqué parce que ca prend quand même un certain temps.

Citation :

Nul ne pouvait donc être certain que M. Fourez se rendrait ce jour-là, à cette heure-là, à cette pompe d’essence-là !
Il y avait quand même de très fortes probabilités...
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 2:41

Cheshire cat,
À votre avis, ils avaient un plan B?
Au cas où par exemple sous pression à cause d'une PSA trop élevée, Monsieur Fourez ait dû se soulager avant Nivelles et en eut profiter pour remplir son réservoir à l'endroit où il vida sa vessie.
Cette probabilité non plus n'est pas nulle.
A votre avis, endéans quel délai devrait-il être éliminé ? Et quand bien même l'eût-il été prestement quelle assurance avait le commanditaire de son assassinat que la révélation des ballets n'aurait pas lieu.
Subsidiairement je me demande si on tuait encore en 80, pour étouffer quelques affaires de chair.
Aujourd'hui cela serait même un must, vous ne pensez pas que Berlusconi affirme sa puissance au figuré autant qu'au lit avec ses bonga2?
Je serais plus enclin à imaginer que Monsieur Finné a été specifiquement occis car il aurait été sur le point de dénoncer une grande conspiration.
A combien évaluez-vous la probabilité que les victimes allaient faire le plein à cet endroit précisément ?
Des dates et des figues comme dirait l'ami K.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 9:24

Etienne a écrit:
Cheshire cat,
À votre avis, ils avaient un plan B?
Au cas où par exemple sous pression à cause d'une PSA trop élevée, Monsieur Fourez ait dû se soulager avant Nivelles et en eut profiter pour remplir son réservoir à l'endroit où il vida sa vessie.
Cette probabilité non plus n'est pas nulle.
1. Madame a retiré ses chaussures... Ca veut dire qu'elle a beaucoup marché, qu'elle avait mal aux pieds et probablement une circulation sanguine légèrement déficiente, et enfin, qu'elle est fatiguée. Ce qui veut dire que plus ca s'éternise, plus elle risque d'être de mauvaise humeur  Laughing
2. De toute façon la cible était à abattre donc...  Rolling Eyes ...partie remise.

Citation :
A votre avis, endéans quel délai devrait-il être éliminé ?
En 1983 ils ont pris leur temps et fait un minimum de dégâts. Tout aurait été finit pour fin 84/début 85 mais il y a quelque chose qui est venu contrarier leurs plans.
Il faut que je trouve ce qu'il s'est passé fin 83/début 84 et pourquoi il y a "un blanc" jusqu'en septembre 85  scratch
Si ils ont fait autan de dégâts à partir de septembre 85, c'est qu'ils étaient mis "sous pression" et pressés d'en finir...
Pas à cause des "ballet roses" mais à cause d'un autre événement qui les a mis dans l'urgence d'en finir..
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 10:22

Bonjour Cheshire cat,
Pourquoi aucun fait n'a été attribué pendant presque deux ans.
Probablement car ils avaient d'autres occupations.
L'un ou l'autre était indisponible. Peut-être en prison.
Ou bien ils ont commis d'autres méfaits ailleurs où ils n'ont pas été identifiés comme des faits commis par une même bande.
Peut-être les tueurs ont "voyagé" comme le font les "gens du voyage".
Perso, Je pense que les auteurs de la seconde vague ne sont pas les mêmes.
Leur modus operandi et leur motivation ne sont pas les mêmes qu'en 82 et 83.
Ils se sont servi de cette histoire de tueurs fous pour mener un plan d'attaques qui avait pour but de déstabiliser la Belgique. Au passage, ils se sont constitués un butin et ont tenté d'obtenir une rançon des enseignes visées. Je n'exclus pas que d'autres enseignes ait été menacées et aient payé. Cela expliquerait pourquoi elles n'ont pas été attaquées bien qu'ayant fait l'objet de reconnaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 10:37

Pourquoi s'arrêter ? Par calcul peut-être. Ils ont probablement réévalué le risque et la balance bénéfice escompté / risque encouru. Cela au vu de ce qu'ils avaient amassé et du résultat obtenu.
La Belgique a bel et bien été ébranlée. Elle a beaucoup changé depuis. La Flandre est passée des mains catholiques à celles des libéraux de droite voire d'extreme-droite. La Wallonie aussi à évolué vers plus de radicalisme. Dans un premier tant les forces de l'ordre ont été renforcées.
Toutefois la gendarmerie a payé l'ambition "autonomiste" (de puissance absolue) de ses cadres par sa dissolution dans une police intégrée.
Ça ne veut pas toujours réussir.
Sauf pour Bob
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 10:45

Où ont été retrouvées les chaussures de Madame Fourez?
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 956
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 11:13

Etienne a écrit:
Bonjour Cheshire cat,
Pourquoi aucun fait n'a été attribué pendant presque deux ans.
Probablement car ils avaient d'autres occupations.
L'un ou l'autre était indisponible. Peut-être en prison.
Personne n'a pu les attraper parce qu'ils avaient la possibilité de disparaître avant même que les forces de l'ordre leur mettent le grappin dessus. Ce qu'il ont été obligé de faire mais pour une autre raison.
Il y a quelque chose qui est venu contrarier leurs plans et ce qui les a forcés à tout arrêter.
Il y a "un blanc" jusqu’à environ juillet 85 où les conditions sont redevenues favorables, puisque ca a recommencé en septembre 85. Ils avaient donc prévu une marge pour les "contre-temps" et les incontournables retards possibles.
Ils sont partis sans prendre la moindre précaution puisqu'ils ont tout envoyé dans la canal sans même prendre la précaution de dissimuler convenablement "tout ca". Ce qui signifie qu'ils avaient "des délais" et tout devait être finit pour début ou mi-1986. Reste aussi à savoir pourquoi...
A contrario, sans contrainte de temps, ils auraient minimisé les dégâts comme il l'ont fait en 1983...

Citation :
Où ont étés retrouvées les chaussures de Madame Fourez?
Dans la Mercedes et elle en est sortie pieds nus sans même prendre le temps de se rechausser...
Ce qui est, bien sûr, compréhensible.
https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/nivelles

Elle  a probablement retiré ses chaussures en fin de journée après être montée (à Paris) dans la Mercedes parce qu'elle avait les pieds gonflés (voire les jambes lourdes) et ce qui signifie une insuffisance veineuse probablement d'origine héréditaire. Le sang stagne au niveau des jambes et a du mal à s’oxygéner, d’où la sensation de lourdeur et le gonflements des pieds.  Ca se produit aussi en fin de grossesse et auquel cas nous aurions aussi une victime supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1105
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 12:39

Les vestes noires. Ah bon.
C'est bien écrit, romancé.
Il y a sûrement une bonne proportion d'informations correctes dans ce récit.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 888
Age : 52
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 17 Aoû 2018 - 12:55

Etienne a écrit:
La Belgique a bel et bien été ébranlée. Elle a beaucoup changé depuis. La Flandre est passée des mains catholiques à celles des libéraux de droite voire d'extreme-droite. La Wallonie aussi à évolué vers plus de radicalisme. Dans un premier tant les forces de l'ordre ont été renforcées. Toutefois la gendarmerie a payé l'ambition "autonomiste" (de puissance absolue) de ses cadres par sa dissolution dans une police intégrée. Ça ne veut pas toujours réussir.

Dans la réalité des faits, je ne pense pas que que la Gendarmerie ait réellement été punie ou sanctionnée. Elle a été renforcée après ces affaires, et malgré la réforme Octopus après l'affaire Dutroux, malgré sa dissolution officielle, force est de constater que la plupart des officiers de Gendarmerie sont devenu chefs de corps de police locale ou directeurs et/ou commissaires-généraux de la police fédérale...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nivelles, 17 septembre 1983
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Neuvaine du 6 au 14 septembre
» Canicule juillet 1983 (diagrammes)
» Salon du Bourget 1983

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Nivelles, 17 septembre 1983-
Sauter vers: