les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le DOSSIER X1 et consorts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 7:29

Il est vrai que j'etais un peu hors sujet ..
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 14:20

et qui peut prétendre que TBW et "X" n'ont aucun lien ?
Revenir en haut Aller en bas
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 14:37

FAITESVITE a écrit:
, laissez le temps de répondre !
je peux pas faire mieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 16:01

X2 parlait des Tueuries. Très intéressant d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
chien jaune



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 17:15

ha c'est lié ?
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 17:20

Cusmenne Claude a écrit:
et qui peut prétendre que TBW et "X" n'ont aucun lien ?

Oui mais ce serait bien qu'on explique clairement les liens ... On ne peut pas TOUT lier aux TBW, alors pourquoi X et pas d'autres affaires ?
Je n'ai rien lu de clair sur ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 18:23

SiscoF a écrit:
Cusmenne Claude a écrit:
et qui peut prétendre que TBW et "X" n'ont aucun lien ?

Oui mais ce serait bien qu'on explique clairement les liens ... On ne peut pas TOUT lier aux TBW, alors pourquoi X et pas d'autres affaires ?
Je n'ai rien lu de clair sur ce fil.

Disons que certains noms cités dans les volets X reviennent dans le dossier TBW.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
chien jaune



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 19:58

joyeuses pâques
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Ven 22 Avr 2011 - 21:30

Cusmenne Claude a écrit:
et qui peut prétendre que TBW et "X" n'ont aucun lien ?

Si on se réfère au livre de MJVHijswik et De Coninck sur les 'X' le lien est Bouhouche ! Et des gendarmes d'extrême-droite qui couvrent les réseaux pédo-criminels. Dont essentiellement l'industriel R.B dit 'le serpent' pour les connaisseurs. Avec son hangar le long de la E40 où s'organisaient des réjouissances entre affairistes, politiques et ... délinquants sexuels. Sous la haute protection du colonel de gendarmerie L et les sbires Bouhouche et consorts.
Alors si lien il y a, il se trouve là. Les 'victimes' de certaines tueries (Finné, Fourez-Dewit, Van Camp et ? seraient liés à ces dossiers également en tant que 'témoins' ou protagonistes).
Tout cela c'est actuellement 'allégué' par X1. Point final. Aucune preuve ni recoupements. RB nous dira que c'est du délire. Et c'est peut-être vrai. Je n'ai pas de certitude en la matière. Mais il y a une série de faits cités dans le livre, de lieux qui sont vérifiables
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Sam 23 Avr 2011 - 0:35

Merci Michel & Billbalantines
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Mer 2 Mai 2012 - 10:46

Le gendarme Bille définitivement blanchi dans l'affaire de la manipulation du témoin X1?


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Ruf Nachtergaele



Nombre de messages : 121
Age : 68
Localisation : Renaix
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: arrêt de 07 02 2012   Mer 2 Mai 2012 - 12:30





michel a écrit:
Le gendarme Bille définitivement blanchi dans l'affaire de la manipulation du témoin X1?

cet arrêt de 07 02 2012, lequel est mentionné dans le document, concerne l'affaire Pissens .....; voyez

http://www.scribd.com/doc/81742929/arrest-07-02-2012

Revenir en haut Aller en bas
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Dim 3 Juin 2012 - 18:56

tient ,forum reouvert ...il en manque quelques morceaux neanmoins ....
- bah , tout ce temps perdu ...qui cela sert t il ....
Revenir en haut Aller en bas
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Dim 3 Juin 2012 - 19:30

citation: il me reste a souhaiter que vous continuerez a faire preuve du meme engagement pour la suite de votre carriere ....
- c'est de l'humour .....?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Lun 6 Aoû 2012 - 12:00



Pour information, deux articles de " Alternative libertaire " ( 2000 ) :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/102138615/Alternative-libertaire-2000


Revenir en haut Aller en bas
w424785



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Lun 6 Aoû 2012 - 22:00

JACQUES HAUSTRAETE STOND ZOWEL OP HET TAFELPLAN IN BESLAG GENOMEN TIJDENS DE HUISZOEKING BIJ Lydia montaricourt en kwam ook voor in het dossier dutroux
Revenir en haut Aller en bas
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: le deputé pourra t il shooter dans la fourmilière ?   Mer 5 Sep 2012 - 15:34

XN8&list=UUw3ey4_jB2pVhJY3u9dpUPA&index=1&feature=plcp[/url]
Revenir en haut Aller en bas
h4 o



Nombre de messages : 162
Age : 48
Localisation : 50,765645,3,004798
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Mer 5 Sep 2012 - 15:37

http://www.youtube.com/watch?v=wc9hmZ7FXN8&feature=plcp
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Jeu 6 Fév 2014 - 14:04

L'affaire KB-Lux est le plus emblématique des dossiers de grande fraude fiscale inaboutis qui ont émaillé les années 1980 et 1990. Une fraude - sans doute la plus énorme de l'histoire belge - estimée à 400 millions d'euros. Mais les 14 prévenus de ce dossier fleuve ont obtenu de ne pas être jugés et ils ne le seront probablement jamais. Parmi eux : onze banquiers, dont Remi Vermeiren, ancien président de la KBC, Damien Wigny, ancien patron de la banque luxembourgeoise, et Etienne Verwilghen, actuellement directeur à la KBC. Des poids lourds.

Lorsque Jean-Claude Leys, alors juge d'instruction à Bruxelles, avait clôturé son enquête en octobre 2000, on pensait pourtant que la Belgique allait enfin connaître son grand procès de la fraude fiscale. Sur la base de documents bancaires volés par quatre ex-employés de la KB-Lux, le magistrat à la pipe (qu'il ne fume plus depuis plusieurs années) avait mis au jour des montages frauduleux, à partir des fameux prêts back-to-back, impliquant les banques s£urs du holding Almanij, la KB-Lux et la KBC, ainsi que plusieurs milliers de leurs clients.

En 1997, Leys avait arrêté les plus gros poissons présumés : Damien Wigny, qui a passé près de trois semaines en prison, les époux Verkest, impliqués dans la crise de la dioxine (la cour d'appel de Gand les a définitivement condamnés dans ce dossier-là, le 10 décembre 2010), et la sulfureuse Rita Verstraeten, ancienne coiffeuse à Molenbeek, au passé trouble, héritière du magnat du tabac Roger Gosset.

A l'issue d'une instruction houleuse de treize ans, au cours de laquelle le juge a fait l'objet de tentatives de déstabilisation (filature par des détectives privés, pneus crevés...), 38 inculpés ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel. Le parquet reverra, plus tard, ses prétentions à la baisse. Mais très vite, l'affaire KB-Lux a tourné au bras de fer entre le milieu de l'enquête et les avocats des banquiers. Avec un rare acharnement, ces derniers ont saisi le Comité P et multiplié les plaintes pénales contre Leys et plusieurs inspecteurs de l'ex-PJ. Ils leur reprochaient d'avoir manipulé les preuves.

DOUBLE GIFLE POUR LES ENQUÊTEURS

En principe, des documents volés ne peuvent être pris en compte par la justice, car il s'agit d'une pratique déloyale. A moins que la justice ne tombe dessus fortuitement, à la faveur d'une autre enquête par exemple. Le juge Leys et les inspecteurs, qui ont monté le dossier KB-Lux, assurent que c'est ce qui s'est passé en 1995, suite à la lettre de dénonciation d'un certain Richard Vandergoten, incarcéré à la prison de Saint-Hubert. Ce dernier y accusait un certain Jean-Pierre Leurquin d'avoir détourné sa pension d'invalide. Toujours selon la lettre, Leurquin, indicateur de la police, placé sur liste noire, détenait des listings de la KB-Lux qu'il aurait tenté de monnayer avec un homme d'affaires parisien. Le parquet de Bruxelles a aussitôt ouvert une information judiciaire. Et c'est ainsi que les documents sont entrés dans la procédure. Par la bande.

Cette version a été vivement contestée par les avocats des inculpés qui accusent les policiers d'avoir d'abord organisé de fausses perquisitions pour pouvoir verser les documents volés au dossier. Le parquet n'étant pas convaincu par la recevabilité des pièces, les péjistes auraient alors manigancé l'histoire Vandergoten, avec leur indic Leurquin. Le juge Leys aurait ensuite couvert leur chipotage en modifiant des procès-verbaux. Mais, après enquête, ni le Comité P ni la Cour de cassation n'ont retenu d'éléments à charge des enquêteurs et de Leys (aujourd'hui avocat général à Mons).

Lors du procès KB-Lux, en 2009 et 2010, le tribunal correctionnel de Bruxelles puis la cour d'appel ont néanmoins suivi la thèse de la défense et déclaré, avec des attendus cinglants, les poursuites pénales irrecevables. Une double gifle pour l'enquête et une contradiction remarquable entre ces jugements et la décision de la Cour de cassation à l'encontre de Leys. En outre, si la manière dont les documents volés à la KB-Lux sont entrés dans la procédure pose problème, leur authenticité n'a jamais été remise en cause. C'est tellement vrai que près de 9 000 clients du groupe KB ont accepté, sur cette base, des transactions avec l'administration fiscale. Ces mêmes documents ont également permis au fisc belge d'envoyer plus 60 000 informations à des administrations étrangères. Le 21 décembre 2010, le parquet général a introduit un pourvoi en cassation contre l'arrêt de la cour d'appel. Une action plus symbolique que déterminante. Car, même si l'arrêt était cassé, un nouveau procès aurait peu de chance de se tenir, les faits incriminés étant bientôt prescrits. Le fonds de l'affaire KB-Lux ne sera donc sans doute jamais examiné par un tribunal. Quant aux clients de la KB qui ont subi un redressement fiscal, ne pourraient-ils pas se retourner contre l'Etat en lançant une procédure en dommages et intérêts ? Le dossier de la plus grande fraude fiscale supposée serait alors un ratage sur toute la ligne...

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/kb-lux-l-heure-des-comptes/article-4000263714887.htm
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Jeu 6 Fév 2014 - 14:19

Qui est vraiment Michèle Hirsch ?

Grande gagnante du procès KB Lux, l’avocate remporte une nouvelle belle victoire dans le cadre de l’affaire des sociétés de liquidités, obtenant l’acquittement du prince Henri de Croÿ. Redoutable pénaliste, cette femme de conviction occupe une place à part au barreau de Bruxelles. Celle d'une icône collectionnant les combats judiciaires hors du commun.

Michèle Hirsch. Le nom de cette avocate bruxelloise ne vous dit rien ? C'est que vous n'avez pas bien suivi cette fameuse affaire KB Lux. Une saga judiciaire qui lui colle à la peau depuis une quinzaine d'années. Dans ce dossier, c'est elle qui a assuré la défense de Damien Wigny, l'ancien patron de la KB Lux, à l'époque filiale luxembourgeoise de la banque flamande Kredietbank (aujourd'hui KBC).

Convaincue que le juge Leys et ses enquêteurs n'ont pas respecté les règles de loyauté en matière d'instruction pénale, elle a mené, avec son confrère Adrien Masset, l'armada d'avocats des plaignants. Avec succès puisque l'arrêt rendu par la cour d'appel de Bruxelles, le 10 décembre dernier, a acquitté tous les inculpés.

Une des rares pointures féminines du barreau

Damien Wigny ne doit certainement pas regretter de l'avoir choisie au milieu d'une liste de pénalistes concoctée par l'ancien cabinet De Bandt, van Hecke et Lagae (devenu aujourd'hui Linklaters), dont la KB était un fidèle client, pour le défendre. C'est grâce à elle qu'il ne sera donc pas poursuivi, ainsi que les 13 autres prévenus dans le cadre de ce dossier KB Lux, considéré comme l'une des plus grosses affaires de fraude fiscale présumée que la Belgique ait connue.
De quoi renforcer encore un peu plus le statut de pointure du barreau bruxellois de Michèle Hirsch. Même si, modeste dans ses propos, l'intéressée ne voit pas les choses sous cet angle. «Cette victoire est d'abord celle de mon client, Damien Wigny, argumente-t-elle. C'est lui qui a mené ce long combat contre l'injustice, faisant preuve d'un courage extraordinaire. Notamment lors de son arrestation en 1997, lorsque je suis devenue son avocate. Sans sa ténacité et sa confiance, je n'aurais jamais pu mener avec lui ce long combat contre l'injustice.»

Ah, l'injustice ! Michèle Hirsch martèle, comme à son habitude, maniant les phrases bien senties comme d'autres la langue de bois. «Je ne supporte ni la tricherie ni l'opacité du silence, poursuit-elle. La détention de quelqu'un dans des conditions qui me paraissent injustes, cela m'est insupportable.» Et d'insister, paraphrasant l'ancien bâtonnier Jakhian : «Lorsque la justice se met en situation d'être jugée, la société est en danger de mort. Cela reflète assez bien ce que j'ai ressenti dans cette affaire KB Lux.»

De tous les combats contre l'impunité

Grande dame du barreau ? L'affaire KB Lux n'est effectivement pas sa première grande victoire. Avocate chevronnée, pénaliste formée à l'ULB, spécialisée en droit pénal des affaires, droit pénal international (notamment en matière de compétence universelle), droit des victimes, droit pénal européen et droit pénal de l'environnement, Michèle Hirsch possède bien d'autres faits d'armes à son actif. Et pas uniquement sur le terrain des affaires financières, on l'aura compris.
En 30 ans de barreau, les multiples facettes de son talent l'ont d'abord menée à se distinguer dans des procès totalement étrangers au monde du business. Des rescapés du génocide rwandais aux femmes battues en passant par les enfants victimes de violences sexuelles. Sans oublier certaines affaires retentissantes liées au monde politique.

A cet égard, on se souviendra qu'avec la défunte Anne Krywin, elle a défendu un ancien ponte du PS bruxellois, Merry Hermanus, dans le procès Agusta-Dassault. Mais aussi l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, Edith Cresson, lorsque celle-ci était commissaire européenne, et l'Etat d'Israël dans le cadre de la plainte devant la justice belge contre l'ancien Premier ministre en fonction Ariel Sharon. «Une grosse affaire, se souvient Michèle Hirsch. La loi de compétence universelle a changé après notre intervention.» C'était une affaire également très médiatique, qui, comme d'autres auparavant, ne lui a pas valu que des commentaires positifs. A cause de l'ego et de l'opportunisme que lui prêtent certains ? Cette femme que l'on dit chaleureuse n'est pourtant ni une militante ni le docile maillon d'un réseau ou d'une communauté. «Je n'accepterai jamais de faire partie d'un club qui m'accepterait comme membre», rétorque-t-elle, citant Groucho Marx. D'accord. Mais «elle peut tout de même se montrer agaçante dans la mesure où elle veut toujours avoir le dernier mot», juge un ténor du barreau.

Aussi crainte que respectée

Qu'importe ! Me Hirsch n'a pas peur de son ombre. Elle ose prendre des risques, dit-on. Et rend ses confrères prolixes lorsqu'il s'agit de la décrire. Opiniâtre et loyale sont les termes qui reviennent le plus souvent dans la bouche de ses confrères avocats qui la connaissent bien. «Au barreau, elle est aussi crainte que respectée», lâche l'un d'entre eux. C'est aussi une personnalité très émotive qui ne se confie pas facilement. «Une travailleuse doublée d'une femme de feeling», commente un autre de ses pairs.
D'où lui vient cette empathie qui la place d'instinct du côté des victimes ? En grande partie de son histoire familiale et de ses parents déportés. Née d'une mère assistante sociale et d'un père connu pour être l'un des tout premiers thérapeutes familiaux européens, elle aurait voulu être psychanalyste. Mais après une année de médecine, elle bifurque vers le droit : «C'était écouter les gens ou parler à leur place», dit-elle en fille d'immigrée, avant d'ajouter qu'«en combattant l'injustice, je me reconstruis».

La suite, ce sont les premiers pas dans le métier au cabinet de l'avocat Jules Wolf, un ancien résistant. Elle y alterne causes sociales, difficiles voire carrément désespérées, avant d'ouvrir une parenthèse en tant qu'assistante à l'université. Professionnelle ambitieuse, très attachée aux droits de l'homme, par ailleurs favorable à la dépénalisation de la prostitution libre, Michèle Hirsch s'illustre alors assez vite sur le terrain des dossiers sensibles. On la retrouve ainsi dans les dossiers Spartacus, des prostituées de Bruxelles ou l'affaire de la champignonnière, pour ne citer que ceux-là.

De fil en aiguille, elle fonde son propre cabinet, avec sa s£ur Carine, spécialisée en droit bancaire et financier. Une association qui ne compte aujourd'hui que des femmes, «engagées au fil des rencontres», confie Michèle Hirsch. On y travaille beaucoup en équipe. Et cela fonctionne. Avec des affaires financières qui font de plus en plus l'objet de poursuites pénales, le département «droit pénal financier» ne chôme pas. «Il arrive que les grands cabinets de la place nous confient certains aspects de leurs dossiers pénaux», avance Michèle Hirsch fièrement.

Est-ce cela qui fait courir Michèle Hirsch, cette mère de trois enfants à la cinquantaine animée par le refus du paraître? Un besoin de reconnaissance ? Sans aucun doute. Un insatiable besoin de réussite ? Oui, mais surtout aux yeux d'un certain establishment qui ne l'a pas toujours ménagée, mais où elle est, aujourd'hui, aussi crainte que respectée. Tout en étant imprévisible, en ce sens qu'on peut, paraît-il, difficilement entrevoir sa stratégie à l'avance. Quand on vous disait que Me Hirsch était une avocate pas comme les autres...

SÉBASTIEN BURON

http://trends.levif.be/economie/actualite/people/qui-est-vraiment-michele-hirsch/article-4000431385433.htm
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Mer 9 Juil 2014 - 19:49

Nous avons toute une liste d’hôpitaux (28 exactement) dans lesquels Savile a pu commettre ses méfaits.

(...)

Sidney Cooke, envoyé en taule pour le meurtre d’un ado de 14 ans lors d’une partouze pédophile, en 1985

(...)
Dans les années 80, un député, Geoffrey Dickens, avait déjà demandé des explications sur des affaires de réseaux pédophiles dans les orphelinats, qui avaient été largement étouffées dès que des politiciens en exercice avaient été nommés. Evidemment, il n’a jamais eu de réponse et a été violemment attaqué. Mais, il était seul. D’ailleurs, certains se demandent si il n’a pas été assassiné.

(...)
En 1982, un agent des douanes saisit un lot de cassettes pédopornographiques en provenance d’Amsterdam, ramenées au port de Douvres par un pédophile notoire appelé Russel Howard Tricker, qui a émigré à Amsterdam où il vit toujours[3]. Tricker a été retenu par les douanes pendant deux heures, les vidéos ont été filées au MI5 et Tricker est reparti.

(...)
Entre temps, les agents des douanes avaient regardé quelques morceaux de ces vidéos, et sur l’une d’elles un ministre conservateur a été identifié. Mais, sa hiérarchie a exigé le silence total

(...)
Pourtant, il a failli être arrêté, et a même avoué aux flics avoir été présent à des partouzes pédophiles, dont celle qu’on voit sur la vidéo.

(...)
Cette victime a expliqué que ce réseau pédophile l’avait envoyé à Amsterdam, qui était alors le Pattaya européen, un vrai paradis à pédophiles. D’autres garçons ont aussi été envoyés là-bas. Et selon lui, Sidney Cooke était un membre de ce réseau.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/angleterre-plus-de-130-deputes-154212
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Dim 10 Avr 2016 - 11:42

Un article fort instructif sur le témoin X1 par les sceptiques néerlandais (les sceptiques sont des gens qui remettent en cause vu le manque de preuve des choses telles les superstitions, les fausses croyances, le paranormal, les OVNI,...). C'est en néerlandais mais si vous ouvrez le lien avec google chrome, il vous proposera une traduction automatique. C'est du googllien, mais cela reste compréhensible.

http://skepsis.nl/getuige-x1/

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Dim 10 Avr 2016 - 14:05

Whoknows a écrit:
Et si la piste de l'extrême-droite est juste, et s'il y avait à l'époque des policiers ou gendarmes d'extrême-droite,

Suivant cette hypothèse, est-ce qu'un réseau, impliquant Jean-Pierre Van Rossem et consorts, est une possibilité?  Dans le dossier Dutroux on peut trouver un témoignage tres intéressant. Le témoin disait que un tel réseau existait et savait qu'il était inevitable que il risquait d'être découvert un jour. L'envoi des témoins bidons pour saboter une enquête était alors prévu à l'avance. C'était facile alors de déclencher le méchanisme de protection, le jour que le réseau risquait d'être découvert.

Cette question m'intéresse parce que ce témoignage était fait avant que l'histoire des X's ne soit rendu publique.. Mais il y a d'autres éléments indépendants, que j'espère pouvoir mettre sur ce site, qui donnent beacoup de crédit a ce témoignage et, si le témoin dit vrai, permet l'identification de l'individu qui a créé et déclenché le mechanism de protection.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Lun 11 Avr 2016 - 14:57

Je devance Aurore (qui suivra de main de maître, je n'en doute pas vu sa très bonne connaissance du dossier) sur les erreurs du livre "les dossiers X".

Les auteurs ont voulu démontrer que la piste punk avait été emmenée sur un plateau par Pascal L., une connaissance de Nihoul. Vingt ans après, les auteurs et l'équipe De Baets en sont encore convaincus...

On sait depuis 1984(!!!) que celui qui a mis les flics sur cette piste est un marginal du nom de Serge S. qui a balancé le nom de Serge Braeckman.

Sans ces deux Serge, pas de piste punk.




_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Lun 11 Avr 2016 - 15:12

Comme promis dans l'autre fil, je dis pourquoi je trouve le livre, Les Dossiers X, trompeur voire mensonger.

On commence avec Clooth et l'alibi dont on parlait.

Clooth a de bonnes raisons de s’énerver. Lors d’un interrogatoire précédent, il avait donné un alibi pour ses activités du 13 février 1984. Il a l’esprit trop confus pour lire attentivement son dossier pénal, mais s’il le faisait, il s’apercevrait que cet alibi a été vérifié et qu’en plus – miracle – il est en béton. Le 13 février, le jour du meurtre, il s’est cassé la main droite et s’est rendu à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek pour la faire plâtrer. Une attestation de l’hôpital le confirme.

Et ils citent pv 24640.

Mais si on regarde le PV

L'hopital militaire a confirmé qu'un platre avait ete mis a Clooth le 13 janvier 84 suite a une fracture de la main droite.

Tu as dit qu'il s'agit une simple erreur. Pour moi c'est impossible de faire une faute aussi énorme! Ce qui est plus grave, c'est que ce PV ne faisait pas partie des fameuses disquettes qui ont fait l'objet d'une fuite. Alors la plupart des gens étaient obliges de faire confiance aux journalists.

Parce qu'on parle des punks. Voila encore un alibi en béton, selon les journalistes. Regardons ce qu'ils écrivent au sujet de l'alibi de Thill.

C’est dans cette ambiance que la PJ apprend – horreur – qu’un des quatre inculpés a un alibi en béton. Renaud Thill fait son service militaire en Allemagne et il était présent à la caserne le 13 février 1984. Les enquêteurs pensent que le registre a été trafiqué, mais le labo judiciaire et les autorités militaires leur démontrent qu’ils se trompent.

Mai qu'est-ce qu'on lit dans le PV's que les journalists utilisaient au sujet de l'alibi de Thill?

Audition de KIRCHNER Serge (06 Octobre 59)
Etait chef poste au camp de Propsteierwald du 13 fevrier 84 a 0800 heures au 14
fevrier 84 a 0800 heures.
Reconnait avoir fait des ratures sur le rapport de garde vu qu'il avait inscrit 0800
heures au lieu de 2000 heures .


Et soudainement on se rend compte que les enqueteurs ont fait un excellent boulot. Un alibi 8h-20h était certainement un alibi en beton. Mais il est beaucoup moins solide si Thill commence a 20h. Improbable qu'il ait assiste au meutre, certes, mais possible qu'il ait joue un role après que CVH a quitté l'ecole. Et franchement, si on fait des ratures dans le rapport de garde (et d'habitude les militaires respirent l'horaire 24 heures), est-ce qu'on peu etre certain que Thill commencait véritablement a l'heure? Cet alibi est suspect.

Le journalists savaient cela mais persistaient a dire que Thill avait un alibi en beton. Pour moi, c'est trompeur.

Encore un exemple. Les journalistes citent un PV comme un exemple d'un n-ieme aveu bidon de Clooth, qui ne voulait strictement rien.

Le 16 janvier 1985, Clooth répète ses aveux devant le magistrat instructeur et jure que cela restera «sa dernière version des faits et la seule qui soit exacte». Bien sûr, il se rétracte à nouveau le 17 juin 1985.

Mais dans ce cas il y a quelque chose de différent. Parce que si on lit le pv on peut voir un élément concret.

Pour prouver sa sincérité, dit que les pages du cahier de Christine VAN HEES qui a été retrouvé dans le squat du Boulevard Brand Whitlock ont été utilisées comme papier de toilette.

Suivi d'un saisi lorsque les enqueteurs ont cherché.

différentes feuilles de papier quadrillées vierges presentant des taches brunatres pouvant etre de la matiere fécale

Tu sais que le cahier don't on parle a une importance capitale. Il était identifié par le pere de CVH, avec les pages manquants. Si on pouvait voir que ces pages correspondaient avec le cahier (pas difficile) cela serait une étape énorme. Mais il n'y a pas de PV a ce sujet.

Les journalists se contentent de dire que l'aveu ne valait rien et ne dit rien sur cet élément concret. Pour moi c'est trompeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le DOSSIER X1 et consorts   Aujourd'hui à 22:48

Revenir en haut Aller en bas
 
le DOSSIER X1 et consorts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 41 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI
» Dossier: Les policier et le phénomène ovni
» Dossier/débat: les découvertes scientifiques et les aspects du phénomène ovni
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis
» dossier d'inscription et numéro d'interne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: