les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ronald Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Ven 23 Nov 2007 - 18:42

michel a écrit:
Il devrait pourtant avoir encore des choses à dire sur le personnage...

Pas tant sur le personnage qui est très connu de la littérature spécialisée (allez lire les cahiers du GRIP consacré au trafic d'armes) mais sur ses liens en relation avec les affaires qui nous occupent...
Autour de Lasne et de Van Camp très présent...
Revenir en haut Aller en bas
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Sam 24 Nov 2007 - 11:18

La cellule ferme toutes les portes !!!
Bientôt on pourra faire du révisionisme comme les nazzis à propos de la shoa...
Dans 10 ans, après avoir fermé toutes les portes, on dira que les TBW n'on jamais existé, c'est un fantasme d'illuminés qui voient des complots partout...
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Sam 24 Nov 2007 - 13:15

magnum a écrit:
La cellule ferme toutes les portes !!!
Bientôt on pourra faire du révisionisme comme les nazzis à propos de la shoa...
Dans 10 ans, après avoir fermé toutes les portes, on dira que les TBW n'on jamais existé, c'est un fantasme d'illuminés qui voient des complots partout...

Elle n'a justement rien fermé... malheureusement pour tous ceux qui essayent d'y voir clair. Le reste c'est du baratin pour l'opinion publique.
Revenir en haut Aller en bas
René De Witte



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Sam 24 Nov 2007 - 17:44

Onderzoek naar Bende-slachtoffers leidt naar Brusselse zakenkringen rond VdB

Witwascircuits en trafieken van drugs, wapens, diamanten en edele metalen

(tijd) - Tussen een aantal slachtoffers van de Bende van Nijvel bestonden verbanden die nauwelijks op toeval kunnen berusten. Dat kregen de leden van de parlementaire Bende-commissie dinsdagavond achter gesloten deuren te horen van substituut Jean-François Godbille. Een zevental Bende-slachtoffers speelde mee in een verdoken wereld van witwassen en van trafieken van wapens, drugs, diamant en edele metalen. Deze onderwereld had directe en indirecte banden met de Brusselse bovenwereld rond Paul vanden Boeynants en een aantal van zijn zakenvrienden.Substituut Jean-François Godbille legde dinsdag tijdens een publieke zitting van de Bende-commissie uit hoe volgens hem in de jaren 70 en 80 een crimineel netwerk zich had geënt op de administratieve en economische bovenstructuur van ons land. De aanslagen van de Bende van Nijvel ziet hij als mogelijke afrekeningen in dit milieu. Details wilde Godbille alleen maar achter gesloten deuren kwijt en dan wel op voorwaarde dat er geen vragen zouden worden gesteld over de vennootschappen PDG en Cidep. Deze twee bedrijven vormen nog altijd het voorwerp van een gerechtelijke procedure tegen baron Benoît de Bonvoisin.


Slachtoffers


Het onderzoek naar de Bende heeft zich voornamelijk beperkt tot het zoeken naar ballistische verbanden. Doorgedreven slachtofferonderzoek was taboe. Zon onderzoek zou verbazingwekkende verbanden hebben blootgelegd tussen de slachtoffers. Godbille werkt al jaren in die richting. Volgens echos die wij konden opvangen concentreerde Godbille dinsdag zijn betoog achter gesloten deuren rond de Banque Copine als witwascentrum, Euromeat als transportkanaal voor allerhande trafieken, en een aantal medische laboratoria dat zijn plaats had in een wereld van drugsproductie. Godbille wees de parlementairen op een verpletterende reeks connecties. Op zich bewijzen die verbanden nog niets, maar ze zijn zo talrijk dat ze diepgaand onderzoek hadden verdiend.


In verband met de intussen failliet gegane Banque Copine kan men niet omheen de figuur van Léon Finné, ex-filiaalhouder van de bank en door de Bende vermoord in september 1985. Finné was betrokken bij illegale geldtransfers van Zaïre naar Luxemburg. Finné onderhield ook nauwe contacten met de wapenwereld.


Copine was gelieerd met de instelling Crédit Commercial et Financier en de daarmee verbonden herverzekeringsmaatschappij North Europe Insurance & Reinsurance. Bij North Europe duiken in het aandeelhouderschap de namen op van Vastapane en De Pauw, twee nauwe Brusselse zakenrelaties van VdB. Beheerder bij North Europe was Ronald Rossignol, een man die aanzienlijke sommen had geleend van Jacques van Camp, gewezen architect uit de groep Blaton die in de horeca was gestapt. Uitstekende klanten van zijn restaurant waren VdB en rijkswachtgeneraal Beaurir. Van Camp werd in oktober 1983 door de Bende vermoord.


Via de fiduciaire Office de Représentation Fiscale (met Blaton als een van de klanten) was Van Camp gelieerd met José vanden Eynde. Deze ex-bediende van de fiduciaire werd in december 82 door de Bende vermoord.


Diamanten


In de witwasmachine die op poten werd gezet, speelde de trafiek van diamanten en edele metalen ook een belangrijke rol. Volgens bepaalde bronnen draaiden het diamantairsechtpaar Szymusik en de taxichauffeur Constantin Angelou - alle drie in 1983 slachtoffers van de Bende - in dit circuit mee.


Ook Elise Dewit en haar partner Jacques Fourez - allebei in september 1983 door de Bende vermoord - waren geen onbekenden in het Brusselse milieu rond VdB. Elise Dewit werkte ooit bij de Brusselse notaris Lefère en ontvreemdde daar gewestplannen die betrekking hadden tot de rakettenbasis van Florenne. Aan de installatie van de basis ging driftige grondspeculatie vooraf.


Lefère stelde ook de notariële aktes op van onder meer het Brusselse World Trade Center (een project rond vastgoedpromotor Charly de Pauw en VdB) en van Euromeat, het vleestransportbedrijf van VdB dat in 1980 door de rijkswacht doorgelicht werd wegens mogelijke drugtransporten in diepgevroren vlees.


In november 1983 werd Paul Cams vermoord. Deze eigenaar van een aantal klinische labos nam het Brusselse hotel-restaurant Carlton - de pleisterplaats van VdB, De Pauw en andere leden van de Brusselse jetset - over. Cams wilde er een casino oprichten. In de agendas van Cams vond men het adres terug van Euromeat. De moord op Cams werd nooit aan de Bende toegeschreven. Cams geniet in het verhaal van Godbille wel een prominente plaats. RDW/DS
Revenir en haut Aller en bas
René De Witte



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Sam 24 Nov 2007 - 18:00

un article paru dans le Financieel-Economische Tijd et de ma main.
Sorry, in het Nederlands.
Revenir en haut Aller en bas
lagloupette02



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: godbille   Dim 25 Nov 2007 - 12:19

René De Witte a écrit:
Onderzoek naar Bende-slachtoffers leidt naar Brusselse zakenkringen rond VdB

Witwascircuits en trafieken van drugs, wapens, diamanten en edele metalen

(tijd) - Tussen een aantal slachtoffers van de Bende van Nijvel bestonden verbanden die nauwelijks op toeval kunnen berusten. Dat kregen de leden van de parlementaire Bende-commissie dinsdagavond achter gesloten deuren te horen van substituut Jean-François Godbille. Een zevental Bende-slachtoffers speelde mee in een verdoken wereld van witwassen en van trafieken van wapens, drugs, diamant en edele metalen. Deze onderwereld had directe en indirecte banden met de Brusselse bovenwereld rond Paul vanden Boeynants en een aantal van zijn zakenvrienden.Substituut Jean-François Godbille legde dinsdag tijdens een publieke zitting van de Bende-commissie uit hoe volgens hem in de jaren 70 en 80 een crimineel netwerk zich had geënt op de administratieve en economische bovenstructuur van ons land. De aanslagen van de Bende van Nijvel ziet hij als mogelijke afrekeningen in dit milieu. Details wilde Godbille alleen maar achter gesloten deuren kwijt en dan wel op voorwaarde dat er geen vragen zouden worden gesteld over de vennootschappen PDG en Cidep. Deze twee bedrijven vormen nog altijd het voorwerp van een gerechtelijke procedure tegen baron Benoît de Bonvoisin.


Slachtoffers


Het onderzoek naar de Bende heeft zich voornamelijk beperkt tot het zoeken naar ballistische verbanden. Doorgedreven slachtofferonderzoek was taboe. Zon onderzoek zou verbazingwekkende verbanden hebben blootgelegd tussen de slachtoffers. Godbille werkt al jaren in die richting. Volgens echos die wij konden opvangen concentreerde Godbille dinsdag zijn betoog achter gesloten deuren rond de Banque Copine als witwascentrum, Euromeat als transportkanaal voor allerhande trafieken, en een aantal medische laboratoria dat zijn plaats had in een wereld van drugsproductie. Godbille wees de parlementairen op een verpletterende reeks connecties. Op zich bewijzen die verbanden nog niets, maar ze zijn zo talrijk dat ze diepgaand onderzoek hadden verdiend.


In verband met de intussen failliet gegane Banque Copine kan men niet omheen de figuur van Léon Finné, ex-filiaalhouder van de bank en door de Bende vermoord in september 1985. Finné was betrokken bij illegale geldtransfers van Zaïre naar Luxemburg. Finné onderhield ook nauwe contacten met de wapenwereld.


Copine was gelieerd met de instelling Crédit Commercial et Financier en de daarmee verbonden herverzekeringsmaatschappij North Europe Insurance & Reinsurance. Bij North Europe duiken in het aandeelhouderschap de namen op van Vastapane en De Pauw, twee nauwe Brusselse zakenrelaties van VdB. Beheerder bij North Europe was Ronald Rossignol, een man die aanzienlijke sommen had geleend van Jacques van Camp, gewezen architect uit de groep Blaton die in de horeca was gestapt. Uitstekende klanten van zijn restaurant waren VdB en rijkswachtgeneraal Beaurir. Van Camp werd in oktober 1983 door de Bende vermoord.


Via de fiduciaire Office de Représentation Fiscale (met Blaton als een van de klanten) was Van Camp gelieerd met José vanden Eynde. Deze ex-bediende van de fiduciaire werd in december 82 door de Bende vermoord.


Diamanten


In de witwasmachine die op poten werd gezet, speelde de trafiek van diamanten en edele metalen ook een belangrijke rol. Volgens bepaalde bronnen draaiden het diamantairsechtpaar Szymusik en de taxichauffeur Constantin Angelou - alle drie in 1983 slachtoffers van de Bende - in dit circuit mee.


Ook Elise Dewit en haar partner Jacques Fourez - allebei in september 1983 door de Bende vermoord - waren geen onbekenden in het Brusselse milieu rond VdB. Elise Dewit werkte ooit bij de Brusselse notaris Lefère en ontvreemdde daar gewestplannen die betrekking hadden tot de rakettenbasis van Florenne. Aan de installatie van de basis ging driftige grondspeculatie vooraf.


Lefère stelde ook de notariële aktes op van onder meer het Brusselse World Trade Center (een project rond vastgoedpromotor Charly de Pauw en VdB) en van Euromeat, het vleestransportbedrijf van VdB dat in 1980 door de rijkswacht doorgelicht werd wegens mogelijke drugtransporten in diepgevroren vlees.


In november 1983 werd Paul Cams vermoord. Deze eigenaar van een aantal klinische labos nam het Brusselse hotel-restaurant Carlton - de pleisterplaats van VdB, De Pauw en andere leden van de Brusselse jetset - over. Cams wilde er een casino oprichten. In de agendas van Cams vond men het adres terug van Euromeat. De moord op Cams werd nooit aan de Bende toegeschreven. Cams geniet in het verhaal van Godbille wel een prominente plaats. RDW/DS

L'enquête sur les victimes des tueurs du Brabant wallon mène vers les milieux d'affaires autour de Vanden Boeynants

Circuits de blanchiment et trafic de drogue, d'armes et de métaux précieux

(tijd) – Il existait entre les victimes des tueurs des liens qui ne peuvent pas être dûs au hasard. C'est ce qu'a laissé entendre le substitut Godbille, à huis clos, mardi soir, à la commission d'enquête parlementaire. 7 victimes s'adonnaient, dans l'ombre, à des trafics d'armes, de drogues, de diamant et de métaux précieux. Ce milieu entretenait des relations directes et indirectes avec le monde qui gravitait autour de Vanden Boeynants et quelques uns de ses amis. Le substitut Godbille a expliqué mardi, lors d'une audience publique, comment, d'après lui, dans le courant des années 70 et80 un réseau criminel s'était construit en prenant appui sur les structures administrative et économique de notre pays. Il pense que les crimes du Brabant wallon pourraient être des règlements de comptes dans ce milieu. Godbille n'a voulu expliquer les détails qu'à huis clos, et à condition qu'on ne pose pas de questions sur les sociétés PDG et CIDEP, qui font encore toujours l'objet d'une procédure judiciaire conte le baron Benoît de Bonvoisin.

Les victimes

L'enquête sur les tueries s'est principalement concentrée sur les recherches de liens balistiques. Une enquête approfondie sur les victimes était taboue. Une telle enquête aurait mis au jour des liens surprenants entre les victimes. Godbille travaille dans ce sens depuis des années. D'après les échos qui nous sont parvenus, Godbille a axé sa démonstration à huis clos autour de la Banque Copine qui blanchissait l'argent, Euromeat qui servait au transport de toutes sortes de trafics, et un certain nombre de laboratoires médicaux qui avaient leur place dans le monde de la drogue. Godbille a montré un nombre incroyable de connections. En soi, ces relations ne prouvent encore rien, mais elles sont si nombreuses qu'elles auraient mérité une enquête approfondie.

Léon Finné était une personnalité incontournable dans la Banque Copine qui, depuis, est tombée en faillite. Il était l'ex-gérant d'une filiale et a été assassiné lors des attaques en septembre 1985. Il était impliqué dans des transferts illégaux du Zaïre vers le Luxembourg. Il entretenait des liens étroits avec le milieu des armes.

Copine était liée à l'institution Crédit Commercial et Financier et les sociétés d'assurance et de réassurance North Europe Insurance and Reinsurance. Chez North Europe on retrouve les noms de Vastapane et De Pauw, deux relations d'affaires très proches de Vanden Boeynants. L'un des administrateurs de North Europe était Ronald Rossignol, qui avait prêté de gros montants à Jacques Van Camp, un ancien architecte du groupe Blaton qui s'était tourné vers l'horéca. Parmi les clients connus de son restaurant, on retrouvait Vanden Boeynants et le général de gendarmerie Beaurir. Van Camp fut assassiné par les tueurs en octobre 83. Par le biais de la fiduciaire Office de Représentation Fiscale (dont un des clients était Blaton), Van Camp était lié à José Vanden Eynde. Cet ancien employé de la fiduciaire fut assassiné en 82 par les tueurs.

Les diamants

Dans le système de blanchiment qui avait été mis sur pied, le trafic de diamants et métaux précieux jouait aussi un rôle important. D'après certaines sources, le couple de diamantaires Szymusik et le chauffeur de taxi Constantin Angelou – tous les trois assassinés en 1983 par les tueurs – faisaient aussi partie du circuit.

De même, Elise Dewit et son compagnon Jacques Fourez – tous les deux tués en 83 par la bande – n'étaient pas des inconnus dans le milieu bruxellois qui gravitait autour de Vanden Boeynants. Elise Dewit avait travaillé pour le notaire Lefère et y avait dérobé des plans de secteur qui avaient trait à la base militaire de Florennes spéculations immobilières ont précédé l'installation de cette base.

Lefère avait également établi des actes notariés, entre autres ceux du World Trade Center de Bruxelles (un projet immobilier autour de Charly Depauw et Vanden Boeynants) et d'Euromeat, l'entreprise de transport de viande de Vanden Boeynants qui avait eu maille à partir avec la justice en 1980 pour le transport de drogue dans de la viande congelée.

Paul Cams a été assassiné en 1983. Ce propriétaire de laboratoires cliniques avait repris l'hôtel-restaurant bruxellois Le Carlton – lieu de rencontre favori de Vanden Boeynants, Depauw et autres jet-seteurs bruxellois. Cams projetait d'y ouvrir un casino. Dans l'agenda de Cams on a retrouvé l'adresse d'Euromeat. Le meurtre de Cams n'a jamais attribué aux tueurs du Brabant wallon. Toutefois, Cams bénéficie d'une attention particulière de Godbille dans ses explications. (RDW/DS)
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 17:20

En admettant que l’assassina de Monsieur Finné soi un contrat exécuter, il y a forcement une autre raison pour que cella ce fasse dans ces conditions
scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 19:21

pierre a écrit:
En admettant que l’assassina de Monsieur Finné soi un contrat exécuter, il y a forcement une autre raison pour que cella ce fasse dans ces conditions
scratch

Par exemple, le faire apparaître comme l'innocente victime d'un braquage manqué... ce qui évite une enquête trop fouillée sur son passé.
Deux balles dans la joue, une dans le front, je pense...
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 19:47

peut etre , mais pour camoufler une execution , il n etait pas nécessaire de commettre une action ussi sanglante et spectaculaire ?????
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 20:01

Je vois mal les attaques de 85 être des exécutions ciblées camouflées. Comment les tueurs pouvaient être sûrs que M. Finné (ou n'importe quelle autre cible) se trouvait dans le Delhaize dans les quelques minutes de leur action ?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 20:06

billbalantines a écrit:
pierre a écrit:
En admettant que l’assassina de Monsieur Finné soi un contrat exécuter, il y a forcement une autre raison pour que cella ce fasse dans ces conditions
scratch

Par exemple, le faire apparaître comme l'innocente victime d'un braquage manqué... ce qui évite une enquête trop fouillée sur son passé.
Deux balles dans la joue, une dans le front, je pense...

Sorry, pour la précision sur les coups de feu, je me suis trompé de victime. J'évoquais jacques Fourez et non Léon Finné.
Mais pour mr Finné, il a pu être dirigé vers cet endroit via son téléphone de voiture. Il aurait dû se rendre en principe à l'aéroport pour accueillir quelqu'un venant du Zaïre.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Lun 26 Nov 2007 - 12:57

Tuer une personne, exécuter un contrat,...cela se prépare.
Donc si cela a été le cas, aucun souci pour savoir qu'il était la à cette heure bien précise.

Le probleme n'est pas le lieu, des contrats peuvent etre exécutés sous n'importe quelle forme, et à n'importe quel endroit.

Il y a peu de temps, on a empoisonné un bonhomme dans un restaurant londonnien. Quand on veut, on peut.

Donc l'argument que les "enqueteurs" et autres avancent en disant; :
comment savoir qu'il pouvait etre la à cette heure bien précise,...c'est de la connerie.

Il faudrait un peu étudier les modus operandi de tueurs pour bien comprendre ?


Dernière édition par le Mar 27 Nov 2007 - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 10:17

undercover a écrit:
Tuer une personne, exécuter un contrat,...cela se prépare.
Donc si cela a été le cas, aucun souci pour savoir qu'il était la à cette heure bien précise.

Le probleme n'est pas le lieu, des contrats peuvent etre exécutés sous n'importe quelle forme, et à n'importe quel endroit.

Il y a peu de temps, on a empoisonné un bonhomme dans un restaurant londonnien. Quand on veut, on peut.

Donc l'argument que les "enqueteurs" et autres avancent en disant; :
comment savoir qu'il pouvait etre la à cette heure bien précise,...c'est de la connerie.

Il faudrait un peu étudier les modus operandi de tueurs pour bien comprendre ?

N'existait-il pas d'autres moyens plus simples et plus discrets pour éliminer une personne?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 15:45

michel a écrit:
undercover a écrit:
Tuer une personne, exécuter un contrat,...cela se prépare.
Donc si cela a été le cas, aucun souci pour savoir qu'il était la à cette heure bien précise.

Le probleme n'est pas le lieu, des contrats peuvent etre exécutés sous n'importe quelle forme, et à n'importe quel endroit.

Il y a peu de temps, on a empoisonné un bonhomme dans un restaurant londonnien. Quand on veut, on peut.

Donc l'argument que les "enqueteurs" et autres avancent en disant; :
comment savoir qu'il pouvait etre la à cette heure bien précise,...c'est de la connerie.

Il faudrait un peu étudier les modus operandi de tueurs pour bien comprendre ?

N'existait-il pas d'autres moyens plus simples et plus discrets pour éliminer une personne?

Bien sur, tout comme ce journaliste. Au lieu de l'empoisonner, il aurait pu avoir un accident de la route, il aurait pu se pendre, ...etc Mais non, les services secrets de l'est ont choisi le poison. Pourquoi ?
Un message a transmettre ?

Et bien voila, donc pourquoi voulez vous qu'ils soient discrets?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 16:38

Si on voulait éliminer Léon Finné, c'est qu'ils avaient des raisons de le faire taire. Organiser une double attque de ce type pour abattre un seul homme me semble fort risqué. De plus, 22 ans après les faits certains continuent de s'interroger : "et s'il n'avait pas été abattu par hasard?".

Un crime crapuleux, une disparition me semble plus discret : qui parlerait encore de Léon Finné aujourd'hui?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 17:30

Et si tout simplement Monsieur Finné connaissait les agresseurs ?
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 19:16

dans ce cas , il devait vraisemblablement avoir compris lors des tueries précédentes ?????? et se protéger ?????
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 20:19

michel a écrit:
Si on voulait éliminer Léon Finné, c'est qu'ils avaient des raisons de le faire taire. Organiser une double attque de ce type pour abattre un seul homme me semble fort risqué. De plus, 22 ans après les faits certains continuent de s'interroger : "et s'il n'avait pas été abattu par hasard?".

Un crime crapuleux, une disparition me semble plus discret : qui parlerait encore de Léon Finné aujourd'hui?

Cette réaction est effectivement fondée. Trois réponses possibles me viennent à l'esprit
1. L'objectif était double. Profiter d'une opération pour faire coup double en se débarassant d'une personne gênante.
2. Montrer à des gens précis, la détermination dont les auteurs étaient capables. Ce qui suppose un 'enjeu' dont on ne connaît pas les termes... ( à mettre en relation avec le pot commun des armes jetées à ronquières. Pourquoi ne pas les avoir dispersées? Idem pour la plaque de voiture de la Santana..., tous les morceaux ensemble?)
3. Enfin dernière hypothèse pas exclue, que Finné se soit trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Comme Fourez et Dewit? Comme Van den Eynde? comme Van Camp? Comme Palsterman à Alost??? Si on répond 'non' à la 3eme hypothèse, il faut trouver le point commun entre ces victimes? Peut-être uniquement 'le courtier' chargé de les expédier dans un autre monde... ; peut être le Congo qui revient pour au moins 2 victimes ; les ballets roses pour 3 ou 4 victimes??? Tout est dans les nombreuses fardes du dossier...
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Mer 28 Nov 2007 - 22:22

EVE a écrit:
dans ce cas , il devait vraisemblablement avoir compris lors des tueries précédentes ?????? et se protéger ?????
Pas nécessairement, cela ne devait pas être les mêmes bandes et "peut-être" que Monsieur Finné qui connaissait beaucoup de monde s'est véritablement trouvé au mauvais moment au mauvais endroit.

Et maintenant une autre idée et je m'en excuse d'avance auprès de Patricia, ce n'est que l'idée d'un type qui pense des tas de choses.
Imaginons que Monsieur Finné qui est et nous le savons un collaborateur de la police ait infiltré un groupement qui veut secouer la Belgique en perpétrant un coup fumant destiné à faire réagir l'état.
Finné se trouve à Overisje car il sait qu'il va y avoir du mouvement et apprend entretemps grâce à son téléphone mobile les meurtres de Braine, il veut réagir et marque son opposition, il devient un homme qui en sait de trop et est éliminé.
Fiction me direz-vous oui mais ni plus ni moins que d'autres et en tenant compte du fait que Monsieur Finné avait déjà informé la gendarmerie d' un projet X et que de plus il était d'après Robert Beijer surnommé le cowboy.
N'est pas appellé cowboy, un gars qui reste dans son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 11:59

michel a écrit:
Si on voulait éliminer Léon Finné, c'est qu'ils avaient des raisons de le faire taire. Organiser une double attque de ce type pour abattre un seul homme me semble fort risqué. De plus, 22 ans après les faits certains continuent de s'interroger : "et s'il n'avait pas été abattu par hasard?".

Un crime crapuleux, une disparition me semble plus discret : qui parlerait encore de Léon Finné aujourd'hui?

Tout dépend de l'objectif que vous cherchez.
Même si on parle de monsieur F 20 apres, et alors?
Vous avez avancé sur l'enquête ? Non...

Pourquoi cela patoge t il, selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 12:18

je pense que si l'on voulait se débarrasser de Léon Finné, il existait des moyens plus simples. Cela me paraît incroyable de mettre au point deux opérations de ce type (et puis recommencer ensuite à Alost. Pourquoi?) pour abattre une seule personne et attirer l'attention sur lui.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 13:21

michel a écrit:
je pense que si l'on voulait se débarrasser de Léon Finné, il existait des moyens plus simples. Cela me paraît incroyable de mettre au point deux opérations de ce type (et puis recommencer ensuite à Alost. Pourquoi?) pour abattre une seule personne et attirer l'attention sur lui.

C'est parce que cela parait incroyable que cela est intéressant, mais je ne parle que d'une attaque, car comme vous le savez pas mal de personnes ont disparues et se connaissaient l'une l'autre.

Mais comme je l'ai dit et répété, je prefere voir cette affaire avac recul et non le nez sur une attaque bien précise.

Et que l'on dise, il y avait des motifs pour abattre monsieur F , comme d'autres d'ailleurs. Mais comment des services de police pouvaient trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 13:25

Certains semblaient se connaître en effet. Mais quel terrible(s) secret(s) ces gens possédaient pour se faire abattre? Il y a d'autres moyens pour faire taire les gens.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 13:32

michel a écrit:
Certains semblaient se connaître en effet. Mais quel terrible(s) secret(s) ces gens possédaient pour se faire abattre? Il y a d'autres moyens pour faire taire les gens.

Quel terrible secret ce journaliste connaissait il pour se faire empoisonner par les rouges, dans un restaurant de surcroit ?

On aurait pu l'empoisonner chez lui, cela aurait été plus discret ?


Dernière édition par le Jeu 29 Nov 2007 - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Jeu 29 Nov 2007 - 13:57

Un message donné à un maximum de personnes avec un maximum de publicité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ronald Rossignol   Aujourd'hui à 2:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Ronald Rossignol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le théologien Ronald Conte dit connaitre les dates de Garabandal
» RONALD REAGAN . Contact extraterrestre . De quoi parlait - il dans son discours à l' ONU ?????
» Ronald L. Conte Jr (ses prophéties)
» le Ronald Reagan
» Rossignol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: