les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GILETS pareballes (volés chez Wittock)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Jeu 5 Avr 2007 - 21:22

Plusieurs éléments indiquent que les auteurs du vol avec mort d'homme chez le fabricant textile Wittock-Vanlandegem seraient aussi les tueurs du Colruyt. Le vol de gilets pareballes ultra performant à l'époque semble marquer le début des raids meurtriers. On suppose que ces gilets ont servi aux tueurs. Il semble intéressant de savoir quel fut leur 'itinéraire'? A-t-on une idée précise à ce propos. Des gilets de ce type ne se trouvent pas sous le sabot d'un cheval. Combien ont été volés? Combien retrouvés? Dans quel contexte les éventuelles découvertes? Pourquoi a-t-on groupés les armes dans un sac commun jeté dans le canal et pas les gilets? Peut être ont-ils poursuivis leur 'carrière' ?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 0:25

billbalantines a écrit:
Plusieurs éléments indiquent que les auteurs du vol avec mort d'homme chez le fabricant textile Wittock-Vanlandegem seraient aussi les tueurs du Colruyt. Le vol de gilets pareballes ultra performant à l'époque semble marquer le début des raids meurtriers. On suppose que ces gilets ont servi aux tueurs. Il semble intéressant de savoir quel fut leur 'itinéraire'? A-t-on une idée précise à ce propos. Des gilets de ce type ne se trouvent pas sous le sabot d'un cheval. Combien ont été volés? Combien retrouvés? Dans quel contexte les éventuelles découvertes? Pourquoi a-t-on groupés les armes dans un sac commun jeté dans le canal et pas les gilets? Peut être ont-ils poursuivis leur 'carrière' ?

Renseignement complémentaire: selon le Soir du 19/09/1983, il y a 7 gilets qui ont été volés chez Wittock. Combien ont été retrouvés et où?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 0:58

et je reste avec ma question: pourkoi 7 ni plus ni moins?
combien de personnages ont-ils été affichés (sans boublon) ?
si le nombre est de 7 ont peut dire que des cette date du vol des gillet.. on savait évuentuellement qui allait participer (qui sait)?
Revenir en haut Aller en bas
CharlyN
Invité



MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 1:01

Il ne s'agissait peut-être pas d'un vol utilitaire mais d'envoyer un signal ??
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 1:02

gigike a écrit:
et je reste avec ma question: pourkoi 7 ni plus ni moins?
combien de personnages ont-ils été affichés (sans boublon) ?
si le nombre est de 7 ont peut dire que des cette date du vol des gillet.. on savait évuentuellement qui allait participer (qui sait)?
C'est vrai que ce chiffre est interpellant... peut-être n'y en avait-il que sept? Il était question de gilets 'prototypes' non? Quelqu'un sait pourquoi cette firme travaillait là-dessus? Commande pour qui? Marché public en préparation? Achat de l'armée? gendarmerie? services spéciaux?
Revenir en haut Aller en bas
felix



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 29/07/2006

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 3:06

Je n'ai aucune information sur ces gilets pare-balles, malheureusement.
Bon, pourquoi 7??? Et pourquoi pas 6 ou 10 ou 15???
De combien de gilets avaient-ils besoin? Un par personne? Deux?
3 tueurs, deux gilets par tueurs, ça fait 6. Et un septième au cas où.
7 gilets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Dim 22 Avr 2007 - 3:15

lol ce n'est pas un chat ici, minimouse peut éventuellement savoir
quand on ne sait pas on s'abstient...
sacré felix
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Jeu 19 Juil 2007 - 22:06

billbalantines a écrit:
gigike a écrit:
et je reste avec ma question: pourkoi 7 ni plus ni moins?
combien de personnages ont-ils été affichés (sans boublon) ?
si le nombre est de 7 ont peut dire que des cette date du vol des gillet.. on savait évuentuellement qui allait participer (qui sait)?
C'est vrai que ce chiffre est interpellant... peut-être n'y en avait-il que sept? Il était question de gilets 'prototypes' non? Quelqu'un sait pourquoi cette firme travaillait là-dessus? Commande pour qui? Marché public en préparation? Achat de l'armée? gendarmerie? services spéciaux?


On n'a pas encore de réponses!

Important???
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Jeu 6 Sep 2007 - 18:52

Il semble que un ou plusieurs gilets (ou des parties de ceux-ci ?) aient été retrouvé(s) dans le canal de la Ronquière avec les armes. D'après le post Armes Ronquière-. Si quelqu'un veut améliorer la traduction de la partie concernée...
Revenir en haut Aller en bas
maximenicolai

avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Sam 2 Oct 2010 - 6:13

gillets prototypes, il y en avait autant que volés...

la société en belgique est une filiale d'une autre société européenne.

au niveau belge aucune commande en cours mais bcp d'interet

ensuite ...c'est le noeud du probleme et une des preuves des implications qui nécessite un deputé au senateur...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2014
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Sam 2 Oct 2010 - 8:51

maximenicolai a écrit:


ensuite ...c'est le noeud du probleme et une des preuves des implications qui nécessite un deputé au senateur...

Ou un "ex"... avec un carnet d'adresses et des compromissions colossales "à droite et à gauche"... métaphore "politique", bien entendu !
Revenir en haut Aller en bas
Boemerang



Nombre de messages : 139
Localisation : Pays-Bas
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Ven 3 Aoû 2012 - 13:42

Le gilet pareballes.







La tache... traces de sang ??
Revenir en haut Aller en bas
Boemerang



Nombre de messages : 139
Localisation : Pays-Bas
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Ven 1 Mar 2013 - 2:25



Les parties de la deuxieme veste pare-balles:


CBW:
Morceaux de gillets pares-balles trouvé dans les sacs au "Large de Fauquez" à Ronquières.
Stukgesneden kogelvrije vest teruggevonden in "Large de Fauquez".
»killersbrabant.be

Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Mar 8 Déc 2015 - 0:08

Des plaques de métal (acier ou titane), de céramique ou de polyéthylène fournissent une protection supplémentaire au niveau des organes vitaux.



gilet par ball
Histoire
Veste en soie

Les premiers ancêtres du gilet pare-balles étaient faits de soie ou de lin.
Ils ressemblaient aux jaques,vêtements matelassés médiévaux constitués de 18 à 30 couches

Le 28 juin 1914, François Ferdinand, l'archiduc d'Autriche, portait une de ces vestes lors de son assassinat. Cependant, elle ne put le protéger de la balle de .32 ACP tirée par Gavrilo Princip qui l'a atteint au cou.

--
La compagnie Wilkinson Sword développa parallèlement un gilet à l'épreuve des Shrapnels des Flak
(FlugzeugAbwehrKanone) allemands pour les pilotes de la RAF (Royal Air Force). Ces gilets, faits de plaques de manganèse insérées dans une veste de nylon balistique développé par la firme Dupont,
---
L'armée rouge développa quant à elle des modèles nommés SN-38, SN-39, SN-40 et SN-42. « Stalynoi Nagrudnik » le numéro représentant l'année de conception.
-----
En 1968, l'« American Body Armor » fut fondé et produisit une combinaison de nylon recouverte de plusieurs plaquettes d'acier. Ce type de gilet fut vendu par la compagnie d'arme à feu Smith & Wesson, sous le nom de « Barrier vest » pour les forces de police.
------
Dans le milieu des années 1970, DuPont Corporation introduisit la fibre synthétique de Kevlar, qui était conçue pour renforcer les pneus.
en parallèle au Kevlar. On distingue deux grandes familles de fibres dans la fabrication des gilets pare-balles modernes.
----
1993 Nexia, les scientifiques réussirent à produire de grandes quantités de soie d'araignée en insérant les 2 gènes dans des glandes mammaires de chèvres...
----
Zylon
Il a été développé dans les années 1980 par Toyobo, une firme japonaise.
Ce matériau a été notamment utilisé comme remplaçant du Kevlar pour sa légèreté dans les gilets pare-balles équipant les forces de police américaines jusqu'en 2005. Il est aussi utilisé comme matériaux à voile.
-----
le twaron
Basée sur des recherches antérieures par Monsanto et Bayer, une fibre para-aramide nettement plus tenace (résistance à la rupture voisine de 3 GPa)2 et rigide (le module d'élasticité peut dépasser 100 GPa) a été également mise au point dans les années 1960-1970 par Du Pont et AkzoNobel.
------
AkzoNobel, trust multinational néerlandais dont le siège se trouve à Amsterdam,
Nobel Industries, spécialiste de produits chimiques pour l'industrie papetière, a été formé en 1984 par la fusion de KemaNobel et Bofors. En 1871, Alfred Nobel (inventeur de la dynamite)

1973, à introduire un para-aramide appelé Kevlar. Une fibre similaire appelée Twaron avec une structure chimique voisine a été présentée par Akzo en 1978, en raison de brevets déposés sur le processus de production dans les années 1980. La marque Twaron est aujourd'hui détenue par la société Teijin.
-----
le GoldFlex de Honeywell.
------
Dyneema

Polyéthylène de masse molaire très élevée
il est jusque 15 fois plus résistant à l'abrasion que l'acier. Son coefficient de frottement est nettement plus faible que celui du nylon ou de l'acétal et est comparable à celui de polytétrafluoroéthylène (PTFE, Téflon), mais l'UHMPE possède une meilleure résistance à l'abrasion que le PTFE4,5 . Il est inodore, insipide et non toxique

L'UHMPE a été commercialisé dans les années 1950 par Ruhrchemie AG, qui a changé de nom au fil des ans, les matériaux d'aujourd'hui sont produits par Ticona, Braskem et Mitsui.

Les fibres d'UHMPE, commercialisées dans les années 1970 par la société de produits chimiques DSM, sont largement utilisées dans la protection balistique, pour des applications dans le secteur de la défense, et de plus en plus dans les dispositifs médicaux.
-----
Les principaux aramides sont :

   les polyarylamides (PAA) : Ixef de Solvay ;
   le poly(métaxylylène adipamide) : PA MXD-6 (polyamide semi-aromatique semi-cristallin) ;
   les polyphtalamides (en) (PPA) (polyamides semi-aromatiques semi-cristallins) : Amodel d'Amoco ;
   les polyamides semi-aromatiques amorphes (PA 6-3T) : Trogamid de Hüls (de) ;
   les méta-aramides (poly(métaphénylène isophtalamide), PA MPD-I) : Nomex de Du Pont de Nemours ;
   les para-aramides (poly(paraphénylène téréphtalamide), PA PPD-T) : Kevlar de Du Pont de Nemours, Twaron d'Akzo.

Applications

Les para-aramides sont utilisés dans de nombreuses applications à haute technologie dans l'aéronautique, l'aérospatiale, la construction navale, le secteur militaire, les équipements de sécurité (gilets pare-balles, casques et gants anti-coupures), l'automobile et le sport et loisir (raquettes de tennis (cordage), ski et pièces de bicyclette).

donnay wilson tapie(fil fourez(?)http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1378p30-fourez-jacques
http://www.dhnet.be/archive/borg-et-agassi-a-l-origine-du-mythe-51b7e75de4b0de6db996ea69

-----
Amoco
Elle construisit également des moteurs de missiles dont le MGM-51 Shillelagh.
Accidents et catastrophes

Le 16 mars 1978, le supertanker Amoco Cadiz s'echoua au nord de Landunvez dans le Finistère en France, causant une des plus grandes marées noires de l'histoire. Plus d'une décennie après, Amoco dut payer 120 millions de dollars de dommages à la France.

Le 21 octobre 1980, une explosion sur un site d'Amoco à New Castle (Delaware), tua 6 personnes et causa 46 millions de dollars de dégâts, et amena la perte de 300 emplois.

Dans les années 1980 et 90, 6 ingénieurs en chimie du campus de recherche de Naperville (Illinois) développèrent une forme mortelle du cancer du cerveau. Les chercheurs qui conduisirent une étude de trois ans sur ces cancers déterminèrent que ces cas étaient liés au lieu de travail sans pour autant déterminer la cause exacte de ces cancers.

Le superpétrolier Amoco Milford Haven, sistership du tristement célèbre Amoco Cadiz, chargé 144 000 tonnes de brut, et 1 200 tonnes de mazout et de diesel, fait naufrage dans la baie de Gênes le 14 avril 1991. L'accident du Haven a été le plus grand déversement de pétrole brut en Méditerranée.
---
Le Bételgeuse était un pétrolier français, qui explosa dans la baie de Bantry en Irlande en 1979.
------
Le Kevlar est une fibre synthétique qui possède de très bonnes propriétés mécaniques en traction (résistance à la rupture de 3 100 MPa et module entre 70 et 125 GPa) et fatigue. Il n'est toutefois pas aussi performant que la fibre de carbone,


   Le Kevlar de base est surtout utilisé pour le renforcement des pneumatiques et d'autres caoutchoucs.
   Le Kevlar 29 est principalement utilisé dans des applications industrielles telles que des câbles, ou bien pour remplacer l'amiante, la doublure de freins, pour le renforcement de la coque d'un bateau, ou encore pour la fabrication des gilets pare-balles.
   Le Kevlar 49 est le grade ayant la plus grande résistance à la traction de tous les aramides. Il est utilisé dans certains plastiques, pour le renforcement de coques et pour la fabrication de certaines pièces d'avions et de cadres de vélos.


Utilisation
Gants anti-coupures en Kevlar.

Le PPD-T possède différentes propriétés intéressantes, telles la résistance à la chaleur[précision nécessaire], à l'élongation ou au cisaillement. Il est donc utilisé dans de nombreux domaines où ces caractéristiques sont recherchées :

   gilets pare-balles, casques (associé à une ou plusieurs autres fibres telle(s) la fibre de verre ou de carbone) (tissage + résistance) ;
   renforts de vêtements plus ou moins importants en fonction de la personne ;
   voiles et coques de bateaux (résistance à l'élongation et aux solutions alcalines) ;
   domaine aéronautique, aérospatial (ailes d'avions…) ;
   matériel sportif (patinage de vitesse, snowboard, ski, canoë-kayak, escrime, raquettes ou cordage, pelote basque, aviron, etc.) ;

   pneumatiques (résistance au cisaillement) ;
------
en 1839 Charles Goodyear dépose le brevet de la vulcanisation du caoutchouc et en 1845 l’écossais Robert William Thomson, invente le premier pneumatique à partir de bandage en caoutchouc (...)
L'Éclair est la première voiture sur pneus (1895)
--------
RAFINERIE DE FELUY
En raffinage-pétrochimie, la plateforme d’Anvers est un fleuron de Total avec plus de 1 200 collaborateurs. 3e raffinerie européenne, elle produit des carburants, des combustibles et les produits de base destinés à ses deux unités pétrochimiques. Elle alimente également l’usine de Feluy,  le plus grand site de production de polymères de Total en Europe. -
------
gilets pare-balles, casques (associé à une ou plusieurs autres fibres telle(s) la fibre de verre ou de carbone

La fibre de verre est un filament de verre. Par extension, les matériaux composites renforcés de cette fibre sont aussi appelés fibre de verre. Les fibres de verre, constituent avec les verres creux, les verres plats et les verres cellulaires, les principales familles de verre

La fibre de verre est, historiquement, plus ancienne que la fibre optique de 30 ans. Elle fut en effet brevetée en 1930, contre les années 1960 pour la fibre optique

Chaussé du premier ski métallique, Jean Vuarnet remporte les Jeux olympiques de Squaw Valley en 1960 avec l'Allais 60.

En 1964, Rossignol connaît un succès international avec le premier ski en fibre de verre, le Strato.
Jean Vuarnet va dans la foulée donner son nom à une marque de lunettes de soleil, ayant donné son accord aux opticiens Roger Pouilloux et Joseph Hatchiguian, créateurs du verre Skylinx en 1957, pour qu'ils l'utilisent, créant ainsi une marque de renommée international

En décembre 1995, la femme de Jean Vuarnet, Edith Bonlieu, et son fils cadet, Patrick, périssaient dans le massacre de la secte dite Ordre du Temple solaire
(autre victime fils marie delperdange de thionville (?)
----

Fibre de basalte
------

Affaire Elf
L'entreprise d'exploitation, raffinage et de distribution pétrolière Elf-Aquitaine

Les différents volets de l'affaire Elf

   Affaire Bidermann
   Affaire des raffineries Leuna
   Affaire Dumas (qui est aussi un volet de l'affaire des frégates de Taïwan)
   Affaire Thinet
   Affaire de la maison du Dr Maillard
   Affaire Ertoil (rachat du raffineur Ertoil en Espagne)
   Affaire de la FIBA3 (French international bank of Africa)

Maurice Bidermann, né Maurice Zylberberg, le 4 avril 1932 à Anderlecht en Belgique de parents juifs-polonais est un industriel dans le secteur du textile-habillement.
Régine, de son vrai nom Régina Zylberberg, également connue sous son nom d'épouse Régine Choukroun, est une femme d'affaires et chanteuse française, née le 26 décembre 1929 à Anderlecht en Belgique.
(...)
Parallèlement et jusqu’en 1978, l’entreprise familiale devient le groupe Bidermann par la succession de plusieurs acquisitions d’entreprises en difficultés, parfois sous l’impulsion des pouvoirs publics afin de sauver des emplois, notamment :

   Lerner (Paris) : uniformes administratifs (armée, RATP, police, douanes, etc.) ;
   Prouvost-Crépy (Nord) : vêtements pour hommes ;
   Balsan en 1974 (Indre, 600 personnes) : rachat de trois usines à Châteauroux pour la production d’uniformes administratifs et de surfaces textiles (tapis, moquette, etc.) ;
   Big-Chief en 1975 (Vendée, 1000 personnes) : prêt à porter pour femmes sous le label « Peroche » ;
   Henry Thiery en 1975 (Paris, Marseille) : chaîne de distribution, fusionnée plus tard avec la chaîne Armand Thiery et regroupant au total 48 magasins ;
   Ugeco en 1976 (Vendée) : uniformes administratifs et militaires.

.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 814
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 22 Aoû 2016 - 22:59

7 gilets volés, un par personne, soit 2 équipes distinctes, de 3 ou 4 personnes...

L'information concernant l'existence des prototypes a du valoir son pesant d'or, et les complicités sont faciles à imaginer... Quant à les prouver, c'est une autre paire de manches.
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 320
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 6 Mar 2017 - 1:16

Je pense qu'il n'est pas toujours nécessaire de chercher une logique mathématique derrière tout. Des truands veulent des gilets pare-balles, ils sont dans le feu de l'action, ils ouvrent leur sacs et enfournent ce qu'ils peuvent... ils ne vont pas commencer a compter "Alors... nous sommes 1 2 3 4... donc il nous faut 4 gilets... on en a pris un en trop, on va le reposer"
Revenir en haut Aller en bas
Kangourou



Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 11:01

Mettons-nous dans la peau des TBW.

Ils ont pensé à se protéger - or, très rares sont les malfrats qui y pensent, ce sont plus souvent les forces de l'ordre qui enfilent de tels gilets PAR REFLEXE - et puis il leur a fallu voler de tels gilets qui ne se trouvent pas facilement.

Comment ont-ils pu savoir qu'il y en avait à Temse ? Internet n'existait pas à l'époque.

N'a-t-on pas dit que les gilets volés étaient des prototypes destinés à séduire la gendarmerie pour qu'elle en achète ?

QUI pouvait savoir que de TELS GILETS étaient à Temse ?
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 12:23

@Kangourou, il faut regarder le fil sur l'attaque (les faits) en question

Je me souviens qu'on avait évoqué l'annuaire téléphonique entre autre...
Revenir en haut Aller en bas
Kangourou



Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 13:47

Je ne crois pas à l'annuaire téléphonique.

D'autant moins qu'il s'agissait d'une société de textile et qu'y filer du kevlar était top secret à l'époque, hormis pour ... la gendarmerie qui avait chargé cette société de mettre au point des gilets pare-balles que la gendarmerie testait dans ses installations avant de les tester à Temse.

On y revient toujours.

L'enquête devrait s'intéresser aux responsables de ce programme au sein de la gendarmerie et à l'identité des gendarmes qui y ont été associés, notamment ceux qui les ont soumis à l'épreuve du feu.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7718
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 14:38

La gendarmerie, l'armée hollandaise, des firmes de sécurité privées... Cela fait beaucoup de monde.

Sans oublier, le concierge qui savait très bien ce qui se trouvait dans l'usine. Twisted Evil

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 14:46

Kangourou, cela a déjà fait l'objet d'un grosse enquête, sans résultat.

Voir aussi la conclusion de la deuxième commission parlementaire à ce sujèt:

Il n'entre pas dans le cadre du présent rapport de décrire en détail les résultats de chacune des étapes de l'enquête de Verdurmen. Une telle démarche n'aurait du reste guère de sens. Les résultats étaient chaque fois pratiquement identiques: avant le 10 septembre 1983, il n'y avait pas de contacts réguliers entre la gendarmerie et la firme Wittock- Van Landeghem. Un examen du rapport de synthèse et de ses annexes, que Verdurmen a rédigés à l'intention de Hennuy, ne conduit en effet qu'à une seule conclusion, à savoir celle à laquelle il est arrivé et qui est reproduite intégralement ci-dessus.

Il reste évidemment l'assertion de Humo - qui peut en effet être dissociée des assertions précédentes - selon laquelle la cellule Delta ou une autre cellule d'enquête n'a jamais tenté - indépendamment ou non d'une quelconque enquête sur l'existence éventuelle de liens entre la gendarmerie et la firme Wittock-Van Landeghem avant le 10 septembre 1983 - de découvrir si les agresseurs n'avaient pas été informés par un gendarme sur ce qui se passait à la firme en question. Nous n'avons plus eu la possibilité de vérifier dans la documentation de la cellule Delta si une telle enquête a eu lieu. Nous avons toutefois parcouru les parties principales du dossier judiciaire pour voir quelles enquêtes ont été effectuées (605). Le résultat de ces investigations est qu'il ne fait aucun doute que l'on a examiné dès le 13 septembre 1983, sur ordre du juge d'instruction Serrus, « quelles personnes ou firmes (éventuellement quels services) savaient que la firme Wittock-Van Landeghem fabriquait (éventuellement testait) des gilets pare-balles ».

Cette investigation - effectuée au moyen d'une enquête administrative auprès de cette firme et à l'aide de déclarations d'un nombre limité de collaborateurs et complétée par la suite, en 1986, par une enquête écrite auprès des acheteurs des gilets en question - n'a fourni aucun élément indiquant que la gendarmerie entretenait également des relations commerciales avec la firme, ce qui explique qu'aucune enquête sur la gendarmerie n'a été effectuée dans les années quatre-vingt.

Celui qui souhaite malgré tout vérifier si un gendarme n'est pas impliqué dans cette affaire doit se rendre compte que le ou les informateurs éventuels peuvent parfaitement provenir d'ailleurs. Verdurmen a en effet constaté qu'au moment de l'attaque, 61 exemplaires des gilets pare-balles avaient déjà été vendus en Belgique et que toutes les entreprises de gardiennage de Belgique savaient déjà que la firme en question fabriquaient ces gilets. Qui plus est, 400 exemplaires avaient déjà été vendus à l'armée néerlandaise et on travaillait en 1980 à une commande pour la gendarmerie française.


Donc entre-autre l'info était connue auprès de Wackenhut et Sécuritas cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Kangourou



Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 30/07/2017

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 14:55

Peut-être, mais les auteurs d'attaques à main armée s'équipent quasiment jamais de gilets pare-balles. Je ne dénombre pas de précédents sur Internet, hormis celui des TBW.

Et l'analogie avec le propre mode opératoire des gendarmes me paraît également très parlant. Ils s'équipent comme des gendarmes en opération ... et non pas comme les traditionnels braqueurs de banques et diligences ...
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 20:53

Pour les attaques de fourgons, c'est assez répandu je pense. Et c'est la version moderne de la dilligence
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 163
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 21:36

Bonsoir à tous.

Retirez les faits de tamise, des faits reprochés aux tueurs du brabant, car il ne faut pas faire d'amalgame. ( X est un chauffard il tue trois personnes sur la route lors de trois accidents différents. Il est recherché par la police qui ne le trouve pas. Y vient par la suite à tuer une personne lors d'un accident de la route et il prend la fuite. Pas de témoin. La police pense immédiatement à X. Et pourtant X n'a rien à voir dans ce quatrième accident).

Analysé les faits rien que les faits!!!!!!!.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1267
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   Lun 7 Aoû 2017 - 21:46

@lesommetdumonde,

Vous avez écrit :

''Et pourtant X n'a rien à voir dans ce quatrième accident). ''

Tout à fait, même si x et y roulent dans une Saab identique.

La balistique n'a-t-elle pas relié ces faits?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GILETS pareballes (volés chez Wittock)   

Revenir en haut Aller en bas
 
GILETS pareballes (volés chez Wittock)
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crise chez mes beaux parents :-(
» Ma visite chez l'endocrinologue Echographie, Scintigraphie,
» 1er rendez vous chez l'orthophoniste
» Constipation chez bébé
» comment être sure que l' énergie que je puise chez mon amie ne lui fais aucun mal ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices :: Armes et munitions-
Sauter vers: