les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La piste des cadavres exquis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: La piste des cadavres exquis   Dim 20 Nov 2005 - 13:09

Les cadavres exquis (outre le fait d'être un procédé poétique) désigne une stratégie menée par certains groupes terroristes en Italie notamment. Elle consiste à tuer un maximum d'innocents alors qu'en fait une seule personne est visée. Est-ce que ce fut le cas durant les tueries (surtout en 1983)? Certains éléments tentent à le prouver.

Lors de la première vague, il apparaît que certaines victimes aient été l'objet d'une exécution. On pense évidemment ici au taximan grec, au concierge de l'Auberge des Chevaliers, au couple du Colruyt de Nivelles et au patron de l'Auberge des trois Canards. Tous furent tués sans raison. Quel était le dénominateur commun entre ces personnes? Les enquêteurs ont recherché les liens pouvant exister entre les victimes. Apparemment, il n'en existait pas. Apparemment.
Les autres attaques de 1983 faisaient-elles partie de cette stratégie du cadavre exquis c'est à dire des agressions commises dans le but d'égarer les enquêteurs?

La thèse des exécutions camouflées par d'autres massacres pourrait donc expliquer les tueries de 1983. Elle devient plus difficile pour expliquer les tueries de 1985. Cependant, des éléments sont troublants. A Overijse, c'est un indicateur de police qui fut abattu. Plus étonnant encore et toujours à Overijse, c'est un membre de la famille du procureur du Roi de Nivelles Jean Depêtre, qui était au sommet de l'enquête sur les tueries du Brabant, qui trouva la mort. A Alost, les tueurs abattirent un homme dont on a dit qu'il fut longtemps mêlé à un gros trafic de diamants en Afrique. Il reste toutefois difficile de croire qu'en 1985 les tueurs aient pris le risque de mener de telles opérations destinées à exécuter des personnes bien précises. Le risque pour eux de rater leur "cible" était beaucoup trop grand.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Dim 16 Juil 2006 - 19:19

"c'est un membre de la famille du procureur du Roi de Nivelles Jean Depêtre,"

Vous connaissez le nom et l'endroit?

"Les autres attaques de 1983 faisaient-elles partie de cette stratégie du cadavre exquis c'est à dire des agressions commises dans le but d'égarer les enquêteurs?"

Si c'est le cas, ca a bien fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Dim 16 Juil 2006 - 19:23

FB a écrit:
"c'est un membre de la famille du procureur du Roi de Nivelles Jean Depêtre,"

Vous connaissez le nom et l'endroit?

"Les autres attaques de 1983 faisaient-elles partie de cette stratégie du cadavre exquis c'est à dire des agressions commises dans le but d'égarer les enquêteurs?"

Si c'est le cas, ca a bien fonctionné.

Je ne connais pas le nom que le Procureur n'a pas donné. Mais cela se passait à Overijse en 1985.

Cadavres exquis pour certaines attaques de 1983? Peut-être. Le tout noyé dans d'autres attaques. Mais il manque les preuves.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Dim 6 Aoû 2006 - 22:18

D'autres personnes pouvaient egalement amener questions???
Dans le livre "guere civil" on lit :
Page 61

Beaurir et l' État-major général n'hésitent pas le moins du monde a mener la commission en bateau. Juste avant que la commission ne rende visite à la BSR bruxelloise afin de vérifier sur place si la gendarmerie respecte les règles en matière de fichage politique des citoyens, le colonel Vernaillen, commandant de district a Bruxelles, se voit confier la mission de cacher la partie la plus délicate du bac de fiches aux membres du parlement."

Le même Vernaillen reçoit en 1980 du banquier Léon Finne, un adhèrent du CEPIC, des informations a propos des plans de coup d'Etat venant de la droite musclée. Il cite les noms de Vanden Boeynants, de son successeur au ministère de la Défense nationale José Desmarets, de l 'ancien officier des paras Jean Militis, du commandant de l'armée Vivario, du procureur Raymond Charles et... du commandant Beaurir. La commission n'apprend strictement rien au sujet de cette question explosive."


Encore une personne qui parle de tentative de coup d'etat et qui sera assassinée.
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: La piste des cadavres exquis   Lun 7 Aoû 2006 - 23:16

Non, FB, vous utilisez la technique de l'amalgame. Il est facile de sous-entendre que Monsieur Finné a été assassiné parce qu'il aurait parlé de projet de coup d'état. Je comprends que ces théories de série B plaisent au plus grand nombre.
Je crois que M.Finné a été la première victime à Overijse. S'il était partculièrement visé et s'il devait être tué ce jour-là, expliquez-moi pourquoi les tueurs sont d'abord allés à Braine-l'Alleud puis après ce que l'on sait, sont partis à Overijse et, là, comme par hasard, M.Finné les attendait pour se faire assassiner.
Que les enquêteurs se soient intéressés aux victimes, tout à fait normal. Mais il est aussi normal que les 28 victimes avaient une famille, des amis, une vie sociale et professionnelle et même des idées politiques.
Si vous voulez que ce forum suscite un débat constructif, il faut cesser de pratiquer le copié-collé avec des sites ....... qui ont toutes les réponses à toutes les affaires.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Sam 12 Aoû 2006 - 8:54

Si vous le dites... Very Happy Very Happy Very Happy
Pour votre info, ces paragraphes sont retirés d'un livre et non d'un site (meme si ils s'y trouvent aussi). Le livre "Guere civil".

Neanmoins, il y a des liens vers des ordres de chevalerie qui seraient bon d'eclaircir. Dans ces ordres , on retrouvent des noms bien connus ainsi que des personnes qui detournaient des sommes énormes. Certains ont été condamnés par la justice.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Sam 12 Aoû 2006 - 11:55

FB a écrit:
Neanmoins, il y a des liens vers des ordres de chevalerie qui seraient bon d'eclaircir. Dans ces ordres , on retrouvent des noms bien connus ainsi que des personnes qui detournaient des sommes énormes. Certains ont été condamnés par la justice.

Ceux de l'abbaye d'Aulnes?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Sam 12 Aoû 2006 - 13:40

Dans cette affaire, selon moi, on ne doit pas compartimenter mais reculer pour avoir une vue d'ensemble.
Parler de piste terroriste, ou piste banditisme, ou piste moeurs, ou piste x,...est une erreur.
Exemple : On peut se débarrasser d'une personne, sans que pour cela, se soit le but principal des attaques.

Certains ordres de chevalerie qui entouraient le cercle des nations, tel l'ordre du Rouvre meriteraient que l'on se penche un peu sur eux.
Leur liste de membres, leur objectif, le temoignage de certains membres, etc...
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Ven 2 Mar 2007 - 14:05

IV.3.2. Les négligences en ce qui concerne l’enquête sur les victimes

Lorsque nous parlons de « négligences en ce qui concerne l’enquête sur les victimes », nous visons un grief, assez généralement exprimé, selon lequel l’enquête sur les tueurs du Brabant ne s’est pas suffisamment intéressée aux caractéristiques communes des victimes, notamment aux caractéristiques les reliant aux auteurs possibles des faits. Quant au terme « victimes », il doit, selon les critiques, être interprété de manière plus large et ne pas viser seulement les personnes qui ont été ssassinées sur le lieu du délit. L’analyse comparative doit également porter sur les personnes au sujet desquelles on prétend, par exemple, qu’elles étaient des indicateurs de la police et qui ont perdu la vie dans le cadre des actions des tueurs du Brabant (518).
Que faut-il entendre plus concrètement par ces caractéristiques communes ? M. Coveliers en donne une définition assez générale dans ses ouvrages (519) :
« Des journalistes ont souligné que de nombreuses victimes présentaient des caractéristiques communes, certaines d’entre elles étaient membres du CEPIC, l’aile extrême droite du Parti social-chrétien. »
Et :
« Précédemment, quelques membres des services de police avaient déjà indiqué, fût-ce officieusement, que de nombreuses victimes faisaient partie de groupement d’extrême droite. Un lien a également été établi entre certaines d’entre elles et des enregistrements vidéo sur lesquels certains notables se livraient à des actes sexuels déviants. »
Deux de ces journalistes étaient Ponsaers et Dupont. Sur la base de déclarations, partielles et complètes, ils avancent par exemple que Van Camp, l’exploitant du restaurant « Aux trois canards », assassiné le 2 octobre 1983, avait été tué parce que « la bande » dont il faisait partie craignait qu’il fasse à la police des révélations sur l’attaque du Colruyt de Nivelles. Cet homme aurait par ailleurs joué le rôle d’informateur de « la bande » en vue de l’attaque de l’entreprise textile Wittock-Van Landeghem; sa bellesoeur y exerçait une fonction dirigeante. Et le couple Fourez- Dewit, assassiné lors de l’attaque à Nivelles, fréquentait régulièrement le restaurant de Van Camp, mais aurait aussi été en possession d’une cassette contenant des images obscènes de notables de la capitale. Par la suite, ils décrivent le personnage de Finné, tué lors de l’attentat à Overijse le 27 septembre 1985. Il semble s’être agi en l’occurrence de quelqu’un qui était très bien connu dans les milieux du Cépic, mais qui jouait aussi un rôle important en tant qu’informateur de la police judiciaire. Au début des années 80, il avait raconté au colonel de gendarmerie Vernaillen qu’un complot se tramait au sein de la gendarmerie pour faire un coup d’état; plusieurs officiers supérieurs de la gendarmerie et un ministre seraient impliqués dans ce complot. Vernaillen a d’ailleurs déclaré plus tard que lui-même — pas plus que beaucoup d’autres — n’avait rien cru de ce récit (520).
Compte tenu de ce qui précède, il convient de citer le point de vue de Gijsels et Barrez. Selon eux, il y avait encore des liens plus étroits entre certaines des victimes que ne le suggèrent Ponsaers et Dupont. Le premier affirme que Finné, Van Camp, Dewit et un « agent immobilier » (Fourrez, CF/RV) participaient régulièrement aux « ballets roses ». Et selon Barrez, Finné n’était pas le seul à être membre du Cépic (521) :
« Et Léon Finné, et Jacques Van Camp et Elise Dewit et probablement aussi Jacques Fourrez, qui a été tué en même temps qu’elle, étaient membres d’une même organisation. Cette organisation est le Cépic, l’aile droite du PSC, les démocrates chrétiens francophones. (...) Toujours à propos des victimes : le concierge tué à Beersel a un passé d’extrême droite et pour Juan Mendez l’extrême droite n’était pas non plus inconnue. »
Barrez renvoie à Bultot pour expliquer pourquoi on a précisément assassiné ces personnes-là (522) :
« Si ces personnes sont assassinées, c’est qu’elles en savent trop, qu’elles sont des témoins principaux dans cette affaire, parce que, quelle qu’en soit la raison, on veut se débarrasser des témoins, ceux-ci étant devenus gênants, certains d’entre-eux faisant peut-être du chantage. Ces gens ont en tout cas été assassinés parce qu’ils étaient au courant de ce trafic (d’armes et de drogue, CF/RV). »
Selon Bultot, cela signifiait concrètement que Mendez avait été éliminé parce qu’il fournissait des certificats end user falsifiés dans le but de camoufler la véritable destination des livraisons d’armes; Finné parce qu’il s’occupait des aspects financiers du trafic d’armes; Van Camp parce qu’il en savait trop sur les membres de la bande des « tueurs »;
et Fourez-Dewit parce qu’ils organisaient les distractions sexuelles prévues à l’occasion de la conclusion d’importants contrats pour la livraison d’armes et de drogue.
C’est dans le prolongement de cette déclaration qu’il convient de situer l’affirmation de Bultot et d’autres selon laquelle, dans certains cas, les attaques des « tueurs du Brabant » n’ont servi qu’à camoufler l’assassinat des personnes visées. En d’autres mots, ces personnes auraient été enlevées à un autre endroit et emmenées sur les lieux de l’attaque avant d’y être assassinées, ou encore dirigées d’un endroit vers ces lieux; dans le cas de Fourez-Dewit, des gendarmes pourraient les avoir dirigés vers ces lieux (523).
Pour autant qu’il s’agisse d’indicateurs qui n’ont pas été assassinés sur l’un ou l’autre lieu où des crimes ont été commis, on renvoie régulièrement à l’assassinat, perpétré en août 1985, d’un certain Jules Montel, qui aurait disposé d’un UZI de la collection de Mendez. Barrez renvoie à Bruno Vandeuren, abattu en 1989 quelques semaines avant l’entretien qu’il aurait dû avoir au sujet des « tueurs du Brabant » avec Coveliers. Le nom d’un certain François Enteryckx circule également à ce propos; lui aussi a été abattu. On a émis la possibilité qu’il se soit rendu coupable d’une indiscrétion à l’égard d’un indicateur de l’Administration d’informations criminelles (AIC) quant au rôle joué par Bouhouche dans les attaques des « tueurs du Brabant » (524).
Divers auteurs, divers témoins — Capelle et De Bock — ont estimé devant la première commission d’enquête et cette commission également, que l’enquête comparative sur les victimes n’a pas été assez approfondie. Dans certains cas, elle a été trop sommaire ou trop tardive (525). Un seul auteur fait toutefois observer que la BSR de Wavre a effectué en son temps une enquête sur les victimes de lapremière série d’attaques (526). Le juge d’instruction Troch l’a confirmé devant la première commission d’enquête parlementaire
(527) :
« Le témoin confirme qu’il a connaissance de ce rapport (de la BSR de Wavre, CF/RV) et que les hypothèses sont actuellement examinées. Il confirme également que les enquêtes qu’il a menées ont également concerné les victimes. »
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Sam 10 Mar 2007 - 22:01

Vous etes vraiment un comique. Un document inconnu de la justice... Very Happy Very Happy Very Happy
"Le troisième rapport date du 14 août 1985 et est également écrit par Bihay seul. C’est dans ce rapport que Dussart, Balfroid et Bihay posent pour la première fois clairement l’implication de l’extrême droite dans les « tueries du Brabant », plus particulièrement l’implication de gendarmes
d’extrême droite. Selon les déclarations qu’ils ont déposées à Termonde (voir § III.1.3.), cette prise de position est à l’origine de toutes les difficultés qu’ils ont eues avec le procureur Deprêtre et le commandement de la gendarmerie. A propos de ce troisième rapport, il convient cependant de souligner qu’un certain nombre d’insiders à la gendarmerie
— tel le colonel Lhost — avaient déjà eu connaissance d’un tel point de vue, notamment par le biais du rapport du commandant de district Kensier de Bruxelles, datant de 1984 et qui a été commenté ci-avant (voir § VI.3.5.). Ce « nouveau » point de vue de Dussart, Balfroid et Bihay ne
peut dès lors avoir été tellement « nouveau » pour tout le commandement de la gendarmerie....etc"

Repris de la commission parlementaire, alors comme document ultra secret inconnu de tous, on fait mieux...
Qui sait le guignol?
scratch scratch scratch Very Happy Very Happy Very Happy

Mais meme si vous ne comprenez rien à l'affaire et ne maitrisez rien; cela n'enlève rien à la qualité du fond de cette piste soulevé par monsieur Balfroid.
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1089
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Jeu 21 Oct 2010 - 13:27

" Billbalantines " revient sur différents threads à cette piste dite " cadavres exquis " qu'il relie à d'autres. Intéressant.

Personnellement, je suis ces différents raisonnements parce que depuis le début, pour moi, la piste est séduisante ( subjectif ) mais pas que.... A mon sens, trop de coïncidences ne font plus coïncidences mais une suffisante convergence de variables aléatoires ( théorie des probabilités ) pour que " les caractéristiques communes des victimes " ne soit pas purement fortuites.

C'est pourquoi je remonte le sujet en recommandant la (re)lecture du post de " nobody ", Les négligences en ce qui concerne l’enquête sur les victimes.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Jeu 21 Oct 2010 - 21:37

jc1243401 a écrit:
" Billbalantines " revient sur différents threads à cette piste dite " cadavres exquis " qu'il relie à d'autres. Intéressant.

Personnellement, je suis ces différents raisonnements parce que depuis le début, pour moi, la piste est séduisante ( subjectif ) mais pas que.... A mon sens, trop de coïncidences ne font plus coïncidences mais une suffisante convergence de variables aléatoires ( théorie des probabilités ) pour que " les caractéristiques communes des victimes " ne soit pas purement fortuites.

C'est pourquoi je remonte le sujet en recommandant la (re)lecture du post de " nobody ", Les négligences en ce qui concerne l’enquête sur les victimes.

Je confirme que cette piste n'exclut pas d'autres hypothèses. On peut faire venir sur les lieux des gens dont on en profite pour se débarrasser. D'une pierre deux coups...
Je penche pour cette lecture dans le cas Fourez-Dewit. Et je me demande si ce n'est pas le même modus que pour Zwarts, les faux gendarmes. Et BR nous a dit ce que cela signifie en terme de 'liquidation'. Pas de témoins.
De même pour Finné à Overijse. On lui téléphone sur son cellulaire voiture. Rendez-vous comme des dizaines d'autres pris sur un parking comme cet homme de 'l'ombre' en a régulièrement. Il n'a pas de raison de se méfier.
Idem pour d'autres noms qu'on ignore, les 'Vandensteen'? et/ou Palsterman?
L'idée du Coup d'Etat vers 1973 ne me paraît pas farfelu. A l'époque l'OTAN laisse faire les 'colonels' en Grèce. Un projet est prouvé en Italie, il avorte à la même date (73-74); donc en Belgique peur du gauchisme post-soixante-huitard.
Et j'ai découvert un autre mort suspect qui s'apprêtait à révéler aussi des faits liés à un projet de coup d'Etat chez nous. Mort par accident de la route, un chauffard, mère suicidée peu après..., dans les milieux para, on a évoqué un 'meurtre'.
Le nom va me revenir. Marlair doit le connaître, idem les sportifs, c'est le marathonien para-commando qui s'est effondré dans les dernieres centaines de mètres aux JO...
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1276
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   Ven 22 Oct 2010 - 20:11

Bou... aurait-il pu tuer le couple ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La piste des cadavres exquis   

Revenir en haut Aller en bas
 
La piste des cadavres exquis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eclat et Nature
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» Exposition de véritables cadavres humains à LYON
» séparer les différentes couches d'une piste audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: La piste des cadavres exquis-
Sauter vers: