les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Canal de Ronquières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28
AuteurMessage
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mer 27 Jan 2016 - 18:42

http://www.echtekrant.be/nieuws/staat.pdf

page 167 :

Citation :
The piece of paper was a fragment of a
February 1984 speech that Bultot had given at the Triton club during a shooting com
petition he had organized. This event had been patroned by Cecile Goor, secretary of
state Pierre Mainil (also of CEPIC) and the Cultural Department of the US Embassy
in Brussels. In that same month, also at the Triton, Bultot had given a demonstration
to civil servants, law enforcement officers and intelligence agents about the use of kev
lar in car doors.

2 démonstrations, Bultot dit qu'elle n'était pas présente à la deuxième, mais ce document dit que le papier a été écrit lors d'une compétition de tir lors de la première démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mer 27 Jan 2016 - 19:17

@Hoho:

N'était-ce pas cette même Cécile GOOR qui parraina le lancement du bateau des Scouts maritimes où Jean-Marie TINCK participa? scratch
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mer 27 Jan 2016 - 20:54

même si les papiers vienent de Claudine on ne pourrait pas envisager que ceux qui ont jeté les papiers pourraient esperer que les bouts de papiers ne soient pas consommés entièrement pour lancer une manipulation.

Donc pas de manipulation ds ces papiers même si ils pourraient venir des certains documents pour Bultot ou pas , volées ou pas

cs papiers semblent retrouvé avant que ALOST a eu lieu et au même endroit a peu près , on a après alost trouvé la voiture VW ,calciné , ds ce décharge (tourelle) mais ce décharge n'est pas l'endroit indiqué où Lamm. a indiqué que les exercices de tir ont eu lieu 4 ans plus tôt

ou je me trompe comme un éléphant.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Jeu 28 Jan 2016 - 7:30

Citation :
on ne pourrait pas envisager que ceux qui ont jeté les papiers pourraient esperer que les bouts de papiers ne soient pas consommés entièrement pour lancer une manipulation.

je peux me tromper

je pense qu'il y a un feu oui mais comment ce feu a été trouvé ,

certains disent c'est des motards de braine le comte d'autres écrivent des gendarmes de écaussines.

après 25 ans personne ne le sait ?

plein de merde avait été ramassé ds ds sacs avec lequels le lab ne pouvait rien faire puis ils ont disparus avec les poubelles.

et par hasard on sort de ces tas des papiers non consommé qui indiquent pe un piste vers B.
incroyable non ?


donc le problème n'est pas ces papiers mais comment ils ont été decouvertes car des motards qui font du cross ds un bois ont autres chose à faire que de fouiner ds un feu, même si cela était sur leur piste
ils y passent autour.

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Jeu 28 Jan 2016 - 7:52

VERSION de Bultot ds son bouqin.

Citation :
Le 9 novembre,
ils attaquent le Delhaize d'Alost, un gosse de 14 ans qui roulait à vélo est criblé de balles !!! Huit personnes sont hachées par les balles !!!
Après avoir perpétré leur horrible forfait, les tueurs conduisent leur véhicule au bois de la Houssière.
Là, ils mettent consciencieusement le feu à leur voiture, à tel point qu'il sera complètement impossible d'y retrouver le moindre indice.
Par contre, ils vont se déplacer de cinq cent mètres pour brûler certains papiers !?!?
On va ainsi trouver des chèques volés aux super-marchés, afin de bien authentifier qu'il s'agit réellement d'une action des tueurs.
En plus de ces chèques, les tueurs vont déposer un jeu de rébus pour les enquêteurs : on trouve à moitié calcinés des commandes à distance pour vidéos, des revues de tir, une encyclopédie sur les armes et les munitions, un ticket de train Bruxelles-Ostende, une photo dont on ne voit plus que le crâne blond d'un enfant, un morceau de papier où on distingue les mots manuscrits suivants : genou, ventre, centre de doul...
Il est étrange de constater le soin apporté à l'incendie de la voiture et la destruction « bâclée » de tels indices !!!
Il faut savoir que mon fils est très blond et celui de Claudine Falkenburg aussi.
Claudine prend régulièrement le train pour se rendre à Ostende !
Mon ennemi invisible doit maintenant diriger les enquêteurs vers moi !
Il lui faudra juste une petite semaine !!


Etant criminologe il connait le dossier ds ses moindres recoins ....je pense

en plus il a bien mis en avant les differentes dates dans son bouqin car cela est primordial pour les advocats de la defense de savoir exactement ce qui c'est passé .


Dernière édition par K le Jeu 28 Jan 2016 - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Les Lieux :: Le Canal de Ronquières   Jeu 28 Jan 2016 - 7:53

Et les gars; le "centre de doul" , c'est pas moi !

Encore une fois, le cheminement de ce bout de papier si opportunément découvert pour impliquer Bultot et Cie est bien expliqué , de même que l'origine des déboires de ce garçon. Manipulation organisée pour amuser les enquêteurs. Remuer cette affaire ne peut nous servir qu'à mieux comprendre que les tueries ont été bien dirigées... et que ce n'est pas le fait de truands comme le prétendait encore récemment un enquêteur au- dessus de tout soupçon.

Des truands tuent par intérêt, des psychopathes assassinent par plaisir....et n'éprouvent aucune empathie pour leurs victimes, ce qui leur permet de nier des évidences.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Jeu 28 Jan 2016 - 8:00

suivant killrsbrabant

il y a deux feux possible

1.0 : Découverte d’un foyer d’incendie à Braine-Le-Comte
Entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 1985, Braine-Le-Comte, dans le bois de la Houssière au lieu dit « Mon Idée »

Divers objets et documents, arrosés d’essence, ont été brûlés à cet endroit entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 85.


2.0 : Découverte d’une VW Golf incendiée dans le bois de la Houssière à Braine-Le-Comte
Dans la nuit du samedi 10 novembre au dimanche 11 novembre 1985, Braine-Le-Comte, dans le bois de la Houssière

Découverte d’une VW Golf 3 portes incendiée dans le bois de la Houssière à Braine-Le-Comte.


---------------

pour faciliter l'identification des CONS qui enmerdent le CBW avec des fausses informations ils ne mentionent pas si ce Golf est vraiment identifié comme celle de ALOST ni les eventuelles bazaaar et papiers autour de cette véhicule .

Par contre ils indiquent le même endroit sur la carte mais ne sont pas sûr des dates (des deux tas) où (un et deux tas) de feu et la place et date du golf

certains disent que après la découverte ils auraient du observer l'endroit car la voiture est venu après , d'autres disent que des gendarmes étaient en faction ds un cafe à Tourinne? tout près , va savoir.

son


-----------------

Alors il faut se debrouiller avec ce que écrit Bultot car les journalistes ne le savent pas non plus car
xyz versions circulent.
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Jeu 28 Jan 2016 - 22:18

@K: A été retrouvé au bois de la Houssière, entre les restes du butin des attentats d'Overijse et de Braine-l'Alleud, dans les environs d'une Golf incendiée, un manuscrit partiellement brûlé provenant, selon expertise, certainement de Claudine Falkenburg, l'ancienne amie de Bultot. Source: Commission 2

Ces papiers ont donc été trouvés dans le tas situé au lieu dit Mon Idée (voir le beau jeu de mot) et non pas à côté ni dans la Golf incendiée comme faussement écrit dans les articles de presse de l'époque. Et la Golf incendiée n'était pas celle d'Alost.

Voir aussi le commentaire de Bultot:

En ce qui concerne les notes de mon amie, une contre expertise a FORMELLEMENT démontré que l'expert Guillaume est un farfelu. J'envoie ici le rapport de l'expert etonné de l'impudence de Guillaume. L'expert Guillaume a déclaré avec 4 mots a moitiés calcinés: Il s'agit de l'écriture de l'amie de Bultot mais … quand elle etait plus jeune.

Le 17 septembre 1991, Madame A.M. Stroobants, graphologue et experte auprès des Tribunaux a établi un rapport à ma demande. Paragraphe 2 et 3: "Il est très difficile d'établir un rapport d'expertise sur un document ne contenant que cinq mots. C'est insuffisant de déterminer avec certitude à qui appartient l'écriture tracée sur ce papier. D'autant plus que le document est calciné et petit."

Guillaume a souvent été ridiculisé par des avocats en cour d'Assises, entre autre par Graindorge.
Source: son texte et commentaire sur www.youtube.com
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Les Lieux :: Le Canal de Ronquières   Ven 29 Jan 2016 - 9:33

L'expertise , bonne ou mauvaise, sérieuse ou farfelue, avait pour but de ramener les soupçons vers Bultot. Car enfin qui pourra expliquer pourquoi l'expert compare ces quelques mots avec l'écriture de Falkenburg ??

Pourquoi comparer avec l'écriture de cette dame, elle n'est pas la seule femme en Belgique... donc quelqu'un l'a désignée comme auteur possible, question : QUI ???

Et on en revient au cheminement de papiers subtilisés dans le bureau de Bultot par le Cocu ...

Il y a donc quelque part, une personne qui "oriente " l'enquête, certainement dans un but précis... sûrement pour la faire progresser, ainsi que les résultats en attestent.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Ven 29 Jan 2016 - 12:19

récapitulation des possibilités (en evolution.....)

il y a deux feux possible mais trois sources autour de lieu "Mon Idée'


ce lieu semble un ancienne carrière de sable (?) où des motards (jeunes<35 ans) semblent avoir leurs habitudes mais ce lieu sert aussi comme décharge de détritus pour certains "ecologistes" du coin donc habitant à moins de 2 km.

CBW:

Citation :
1.0 : Découverte d’un foyer d’incendie à Braine-Le-Comte
Entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 1985, Braine-Le-Comte, dans le bois de la Houssière au lieu dit « Mon Idée »

Divers objets et documents, arrosés d’essence, ont été brûlés à cet endroit entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 85.

Scenario possible:

si on peut lire qqs part que ce sont des motards de Braine le Comte qui ont trouvé le feu ,
cela doit être le samedi pendant la journée  du 9 novembre 85 et là
en voyant le reste du feu consumer le tas  sur leur route où ils ont l'habitude de faire leur circuits de moto

ils s'arrêtent pour foutre un pied là dedans et le disperser hors du chemin de leur habitude ,

comme cela ils réjetent des bouts de feux partout et craignant un feu de forêt ,
( à controler si il avait plu pendant cette semaine du 2 au 9 novembre)
ils les éteignent avec leurs bottes de motor-cross)
En regardant de près ils voient des cheques avec l'estampille de Delhaize de Overijse et ils previenent la police .

Ceux là arrivent le 9 novembre ds l'après midi et enmenent le tas de papiers et font PV 1 (source 1)

mais ils font aussi un tour ds les environs et y enmenent d'autres sacs de détritus.(sources deux) PV?
cela doit être ces sacs qui disparaissent ds le labo car ils ne pouvaient rien faire avec.....

ds ce scenario il y a des témoins à retrouver qui ont eteints le feu qui couvait encore et qui ne pouvait pas être plus vieux que de deux jours dependant de la pluie cette semaine là

Si le CBW demande des info's depuis le deux novembre c'est que les mêmes motards y sont passées la semaine avant et n'ont pas vu ce feu de papiers sur ce chemin ds les bois du lieu dit "Mon idee" à ce moment là....

Ces témoins motards peuvent être le premier source de la manipulation et c'est interessant de savoir ce que leurs est advenus ds la vie par après.
(en plus certaines sources disent que des moto's ont joué un rôle ds les affaires TBW ce qui me parait normal car comment foutre le feu à une voiture ds un bois sans y avoir une deuxième voiture mais cela n'est pas discret car il peut être remarqué et reconnu. il me semble plus facile de cacher un moto ds les sous- bois que de cacher une caisse.)

(De l'autre coté  on ne enmenent pas un sac de détritus sur une moto non plus.

et si on va ds un bois il y a de endroits plus discret où foutre le feu à des papiers que de le faire ds un chemin où les motards de cross avaient des habitudes , donc celui qui y a mis le feu savait que le samedi il allait être découcerte le samedi matin?

Le depositeur de ce premier paquet suit avec attention ce remue menage ds ce lieu "Mon idee" previent ces copains que la cote et libre apres le depart des ramasseurs de poubelles et lancent l'idee de y deposer leur voiture golf2 GTI volé a ERPS KWERPS la nuit suivante sous le nez et la barbe d'une autre equipe de gendarmerie qui est ds un cafe ala Tourinne si des info's dispersées ici qqs part son correctes

mais je ne peux confirmer que le golf2 GTI de ERPS Kwerps est bien celui utilisé pour Overijse et que c'est bien celui qui a cramé des le bois de la Houssière au lieu dit Mon Idee car il y a le problemes avec les 2 ou 4 portes :

CBW

Citation :
2.0 : Découverte d’une VW Golf incendiée dans le bois de la Houssière à Braine-Le-Comte
Dans la nuit du samedi 10 novembre au dimanche 11 novembre 1985, Braine-Le-Comte, dans le bois de la Houssière

Découverte d’une VW Golf 3 portes incendiée dans le bois de la Houssière à Braine-Le-Comte.


à suivre
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Ven 29 Jan 2016 - 18:30

ce scenario a au moins un hic:

vous partez en vacances et faisez 1000km tranquillo en respectant la vitesse à peu près par routes secundaires et nationales  . vous doublez une 30-taines de voitures mais combien de moto's ?:

aucun moto , car un motard par définition est un excellent chauffard qui au dessus toutes les lois.

la cimetière en est plein .


donc vous voyez un motard sur un cross moto s'arrêter devant un feu sur son chemin ?

non il va passer à travers le feu et s'occupe de ses problèmes et pas de celle d'un con qui y a mis en feu sa poubelle. Il va certainement pas prevenir la police car son moto n'est pas assuré et faire du cross ds un bois est illégal en plus.


donc quel garde -chasse est passé par là alerté par ce feu ?

qui gérait ce bois et qui était le propriétaire ....VDB???comme certains plaisantains suggère il y a qqs temps.? pour y élèver des phaisants pour la chasse ou des cochons pour ses saussisses ?

plustôt des champignons car ...végétarien.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Ven 29 Jan 2016 - 21:17

site BVN situe aussi cette evenement vers 13h30
objets trouvées ds un feu par des motorcrossers

mais j'y vois aussi le témoinage du fameux Kuros à prendre avec des pin-cettes:

Citation :
 9 November 1985
3u00 : Een groep van zes personen stapt net voor sluitingstijd een café binnen op de Grote Markt van Aalst. De eigenaar vind dat deze groep zich verdacht gedraagt en legt op 12 november klacht neer bij de politie. Later zal blijken dat het hier wel degelijk om de Bende gaat.
13u30 : Motorcrossers vinden in het bos van Houssière een aantal bewijsstukken die daar werden achtergelaten door de Bende van Nijvel.
Namiddag : In Sint-Stevens-Woluwe horen getuigen schoten en merken ze een Ford Taunus op.
± 16u00 : Philippe De Staerke maakt zijn tocht door het warenhuis.
Iets na 16u00 : Tegenover het Delhaizewarenhuis op de Parklaan staat een grijze Mercedes geparkeerd. De inzittenden hebben een gesprek met personen in een Audi 100.
± 17u00 : Philippe De Staerke keert terug naar huis.
18u00 : Philippe De Staerke verlaat zijn gezin.
18u00 : Een getuige ziet aan een villa in Hoeilaart drie mannen aan een Ford Granada staan.
18u45 : Getuigen zien in het Bos van Houssière een grijze Mercedes, een donkere Golf GTI en drie mannen waarvan één gewapend.etc


il va falloir trouver des sources d'origines...


Dernière édition par K le Sam 30 Jan 2016 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 30 Jan 2016 - 10:36

13h30 se confirme mais qui sont ces témoins..
en plus je cherche e date de la deuxieme perquisition
B est liberé par la plaidoirie de mtre françois qui denonce que Lyna veut encore faire des recherches mais depuis 4 mois ne fait RIEN


B qui semble menacé déjà le semaine après sa liberation le 30 aout 1985 dixit dodjack /contract pour Mous. sur la tête de Bult.donc vers le 7 septembre 1985

B veut aller faire un tour d'un mois après le 17 novembre vers le paraguay et l'annonce via son advocat a JI LYNA

avec overijse le 27 septembre et 9 novembre ALOST  la deuxième perquisition doit avoir lieu par là

qqs part


aout perqui ?non !

timeline:basé sur le texte du site de Bultot

Citation :
30 aout liberation
7 septembre menaces
27 septembre Braine -overijse
l'assassinat de son indic Jules Montel
Peu après ce meurtre, le Conseiller à la Cour d'Appel Wezel, qui s'occupe de son affaire, se déplace exceptionnellement jusqu'à la prison pour y entendre Claude Leroy
Juste après cette conversation, le conseiller Wezel clôture l'instruction et inscrit l'affaire à l'audience.
Il est à noter que le conseiller Guy Wezel venait juste d'être nommé à ce poste important, auparavant il était juge d'instruction à Nivelles et il était en charge du dossier des tueurs du Brabant Wallon. Il n'a découvert aucun suspect !
Au mois d'octobre 1985, j'achète un ticket d'avion avec départ pour le Paraguay le 17 novembre 1985 et retour le 17 décembre 1985.

Je rencontre Borsu sur la place Keym de Watermael-Boisfort, en compagnie du Grand Philippe et je l'avertis de mon départ.
Maître Guy François écrit à madame Lyna, mon juge d'instruction, pour lui signaler mon voyage d'un mois.


13 octobre Elections B (père sur liste forces N.n° 22)
Début novembre, Daniel Gilson demande...
Au même moment, le procès de Claude Leroy débute
plusieures jours...
Lors d'une interruption d'audience, Claude m'appelle et me serre la main.
A ma stupéfaction, il me chuchote à l'oreille que le lendemain il me remettra un document (doc dekaize)va m'aider dans mes recherches !
Et effectivement, le lendemain, quelle n'est pas ma surprise de recevoir pendant une interruption d'audience, un dossier ultra-secret de la B.S.R. (Brigade Spéciale de Recherche) de la Gendarmerie, écrit par le sous-officier Balfroid, et ce, au nez et à la barbe des gendarmes de faction !!

retour chez soi:
Je prends aussitôt contact avec Francis Dossogne pour lui faire part de cette découverte ! Je lui remets une copie du dossier.
De son côté, Francis me révèle encore un autre dossier encore plus surprenant : l'affaire Pinon !!

Pour l'instant, le procès de Claude Leroy se termine et je peux assister à la dernière audience avant le prononcé. J'ai entendu le réquisitoire du Procureur Général, il requiert 5 ans d'emprisonnement. Le réquisitoire sera très dur comparé à la peine relativement modique réclamée en fin de son discours !!


Aux environs du 5 ou 6 novembre 1985,
un des premiers tireurs avec lequel je prends contact n'est autre qu'Antoine Delsaut !!
Je lui demande s'il ne désire pas me vendre l'une ou l'autre arme en noir qu'il possède. Je lui expliquer être aussi à la recherche d'une ou de deux mitraillettes « modernes » Uzi ou Beretta ou Ingram !!!
Je ne me méfie absolument pas de sa réponse...

-Je ne possède pas d'arme en noir et malheureusement, je ne sais pas t'aider. Or il ment !!! Et je m'en étonne !!!
Lors d'une perquisition menée plus tard à son domicile, on saisira une demi-dizaine d'armes en noir. Elles seront emmenées à la P.J. de Bruxelles, où elles disparaîtront, récupérées par un service supérieur (en clair, récupérées par la Sûreté de l'Etat !).
Ce que j'ignore totalement et que je suis à cent lieues de deviner : Delsaut enregistre ma communication téléphonique... d'où ses précautions oratoires !!!
Les autres amis, suite à mes ennuis judiciaires récents, préfèrent s'abstenir !!!
Je vais donc contacter un trafiquant d'armes bien connu et avec lequel j'avais eu des conversations alors qu'il était détenu : Jean Baugnet.
Il ne dispose pas de mitraillette, mais peut me fournir cinq armes toutes neuves sur le champ !!

Le soir même, je prends livraison de quatre revolvers S.W. 38 spécial tout neufs dans leur boîte d'emballage mais aux numéros soigneusement limés et d'un pistolet FN 9mm court. Je lui règle la somme de 110.000 FB.

Le lendemain, de bonne heure, j'apporte le tout à Daniel Gilson. Il attend que son interlocuteur le recontacte, ce qu'il doit faire incessamment !
J'accepte donc de patienter un peu pour le remboursement mais je suis pressé,


9 novembre 13h30 feu a mon idee
9 novembre ALOST
9 novembre voiture overijse en feu a mon idee

nous sommes le 13 ou le 14 novembre et mon départ pour le Paraguay est fixé pour le 19.

Au Plein Pot, j'organise une réunion avec Francis Dossogne et l'assistante sociale qui a recueilli comme moi les propos de Van Deuren.

J'organise donc une réunion au Plein Pot le 13 ou 14 novembre 1985.
L'assistante sociale est de gauche, je dirais même très à gauche. Elle-même, dans les milieux qu'elle fréquente a aussi entendu parler des difficultés que rencontrent certains enquêteurs.
Certains éléments nous donnent à penser que les tueries seraient liées à l'affaire Pinon !!

15 novembre 1985. Annexe du Palais de Justice de Bruxelles.
Le quatrième étage de l'annexe du Palais de Justice abrite le Parquet de Bruxelles. Un jeune magistrat fringuant vient d'avoir un contact très particulier, une information qui doit rester secrète lui est révélée.
Il prend sa plume et, conformément à ses instructions reçus, Monsieur Bart Van Lyssebeth, Substitut du Procureur du Roi, écrit consciencieusement :
« Avons appris que Monsieur Jean Bultot dissimule en son domicile des objets de nature suspecte, entre autre des armes et des munitions » !!!


17-19 nov départ prévu


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 30 Jan 2016 - 11:53

pas de trâce de cette perquisition où l'agent de sureté se tire avec une malette de B

mais après cette date cela se complique avec les photo's trouvés chez bultot pendant la perquisition de

Fievez

donc pas de trâce d'eventuelle ramassage de photo's que on aurait pu disperser le 9 novembre au lieu dit de mon idée avant le 9 novembre

ou ces photo's recuperées après le 16 novembre sont mis ensemble avec le brol ramassé le 9 novembre ?
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 30 Jan 2016 - 17:29

Citation ( extrait du message de "K" )

15 novembre 1985. Annexe du Palais de Justice de Bruxelles.
Le quatrième étage de l'annexe du Palais de Justice abrite le Parquet de Bruxelles. Un jeune magistrat fringuant vient d'avoir un contact très particulier, une information qui doit rester secrète lui est révélée.
Il prend sa plume et, conformément à ses instructions reçus, Monsieur Bart Van Lyssebeth, Substitut du Procureur du Roi, écrit consciencieusement :
« Avons appris que Monsieur Jean Bultot dissimule en son domicile des objets de nature suspecte, entre autre des armes et des munitions » !!!

----------------------------------------------------------------------------

Tu m'étonnes... encore du travail de notre cher "cocu" , information SE relayée vers le Parquet.
Là une oreille attentive rédige l'ordre destiné à "faire tomber" Bultot... et qui est ce ? Ce cher Van Lyssebeth qui prépare ainsi sa future carrière...
Comme signalé dans un certain récit, une fois nommé au poste d'ADG, il continuera à entretenir des contacts réguliers avec son prédécesseur Raes , sûr que ce n'est que par amitié, pas pour continuer à brouiller les pistes... en désignant des quidams à la vindicte judiciaire.
Beau ramassis de pourris.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 30 Jan 2016 - 18:01

cela vient du site de Bultot

mon problème avec ce time table est que j'avais des années avant votre bouqin déjà une histoire analoge avec une malette (de bultot cette fois ) recuperé par un agent de la sureté et je l'avais mis au mois de

aout 1985 avec reference pag 72 d'un bouqin mais laquelle ?


mais le site de Bultot declare clairement que il est liberé parce que son advocat a pu prouver que LYNA faisait rien pendant 4 mois alors quelle declare qu'il y avait encore des devoirs à executer:

Bultot:

[quote]

Le 30 août 1985,
le fourgon cellulaire me conduit à nouveau à Bruxelles pour ma comparution devant la Cour d'Appel. Il fait beau dehors !
....
Citation :
Les gendarmes me retirent les menottes dans le prétoire, j'y découvre un Maître GUY FRANCOIS avec un sourire d'encouragement plus marqué que d'habitude. Il me glisse à l'oreille que le nouveau Président de la Cour n'est pas de ceux qui se contentent d'entériner mais « Qu'il écoute avant de prendre une décision !! »
La rage contenue en moi se transforme aussitôt en espoir fou ! Le procureur Général répète devant la cour son petit laïus connu et archiconnu :
« Il reste des devoirs à accomplir ! »
Toujours sans les préciser, bien entendu !! Maître FRANCOIS prend à son tour la parole ! Il démontre qu'aucun devoir n'a été effectué en quatre mois et qu'en ce qui me concerne, l'instruction était déjà terminée AVANT ma détention. Maître FRANCOIS n'élève pas la voix, il ne fait pas d'effet de manche, il décortique, il explique, il démontre !!
Le Président me demande alors de m'exprimer !!
Je suis effaré, je n'ai rien préparé, voilà quatre mois qu'aucun magistrat ne m'a demandé de prendre la parole. Je pense avoir dit que mon avocat avait parfaitement résumé la situation mais je n'en suis plus très sûr car l'émotion m'étranglait et fausse ma mémoire.


décidement on aime recuperer des malettes .....
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Lun 1 Fév 2016 - 12:14

mierda

j'étais con&vaincu que

Citation :
pour les bouts de papiers retrouvé dechirés et brulés je retrouve cette possibilité:

Citation :
>>jan 1985 vol des doc/portefeuille de BULTOT > PV dans "Non stop" cafe Elsene , dixit bultot p73

mais ds quel bouqin ....


mais une rélecture du site B montre que en ce janvier 1985 se passent plusieures de drôle de choses

et manupilations , aussi derrière le dos de Bultot entre autres des déclarations anonymes

dommage que les jistoires de "cocu et cocue" sont si difficile à placer ds le temps ....


de là , declarer que ces "déclarations anonymes" provoquent une perquisition est par contre ....loin.

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Lun 1 Fév 2016 - 12:27

copcol site b

Citation :
Devant BORSU, je lui déclare :
« Mais enfin Pol, pourquoi t'acharnes-tu contre moi qui suis arrêté comme toi ? »
D'abord incrédule, il s'aperçoit ensuite qu'on s'est joué de lui.
Brusquement, il déclare à BORSU qu'il faut acter immédiatement qu'il retire ce qu'il vient de dire contre moi.
Je jubile tandis que BORSU fulmine. Il arrête de taper à la machine et malgré mes protestations, il interrompt notre confrontation.

Un jeune et arrogant commissaire, BEAUDESSON, flanqué d'un immense adjoint m'embarquent et nous partons vers 17 heures à la prison pour faire une perquisition à mon domicile de directeur.
Perquisition vraiment de pure forme, ils fouillent mon bureau et surtout ma chambre. Ils ne trouvent rien, fatalement puisqu'il n'y a rien à trouver !
Ils ne se priveront pas d'émettre quelques remarques amères sur le désordre qui règne chez moi !
Retour au Palais de justice où on me laisse seul.
Entre-temps, VAN ESBROEK est travaillé par l'équipe de BORSU. Moi, on me laisse tranquille jusqu'au moment où, vers 18 heures 30, ils s'aperçoivent que je suis armé !
Je rappelle que j'ai un port d'arme permanent octroyé par Monsieur le Procureur du Roi.
Ils se mettent à cinq pour me désarmer !!!
Au soir (13 mars 1985), au grand dam de BORSU, le procureur du Roi décide de ne pas m'envoyer à l'amigo mais de me garder dans les locaux de la P.J.

j'ai ajouter la date suite au texte avant ce passage


donc si le papiers ont été récuperé cela doit être avant car pendant la perquisition on a rien trouvé

la deuxième perquisition se passe après les évènements à "mon idée"

les papiers trouvés n'ont pas pu être lié à ce grand casanova .

oublions cette paragraphe et retournons au golf cramé à "mon idee " .

ou se trouve le 2° numero caché ds un golf 2 de VW qqs part sur le chassis ?

personne ne le sait après 25 ans ...?

Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Ven 10 Juin 2016 - 13:51

Extrait de l'interview d'Eric Lammers:

Le 5 novembre 1986 vous avez été amené par les gendarmes Ruth et Lachlan au bois de la Houssière. Pouvez-vous donner plus de précisions sur cette descente sur les lieux?

Si mes souvenirs sont bons, le second inspecteur se nommait Dossogne, je crois.

Mise à part le Bois de la Houssière, avez-vous encore été amené à d’autres endroits ce même jour?

Après cette visite sur les lieux, nous avons été boire un verre dans un café avant de rentrer à la prison.

Quelle était le but de cette visite au Bois de la Houssière?

Leur montrer où nous avions fait des tirs d’entraînement, avec quelles armes et vers quelle direction.

Avez-vous encore été amené par après par des enquêteurs au Bois de la Houssière? Si oui, au même endroit? Si oui, est-ce que la situation de ce lieu y avait changé depuis votre visite du 5 novembre 1986 ?

Plusieurs jours plus tard nous y sommes retourné. Le sol avait été complètement retourné affraid  et ils m’ont dit avoir été surpris de n’y avoir trouvé ni douille ni vieilles balles. Comme si quelqu’ un avait tout nettoyé derrière nous.

Le 6 novembre 1986 la cellule Delta découvre les sacs des TBW dans le large de Fauquez à Ronquières. Quelle est votre impression sur cette pêche miraculeuse et sur le faite que cette découverte à lieu le lendemain de votre visite au bois de la Houssière?

Je n’y avait pas fait attention à l’époque. Vous me l’apprenez.


Une pure coïncidence qui n'en n'est pas une?  scratch
On a emmené Lammers au Bois de la Houssière le 5.11.86. Il y retourne quelques jours après et constate que le sol y avait été complètement retourné. Et c'est justement le lendemain de son agréable promenade avec Ruth dans le bois, le 6.11.86, qu'on trouve par miracle les armes et des douilles des TBW dans des sacs immergés dans la canal à un endroit oú, un an auparavent, aucun sac n'a été remarqué. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Lun 13 Juin 2016 - 12:34

mero,
vous insinuez que le retournement de la terre a été fait par DELTA ?
alors comment ses accompagnateurs savaient qu'il n'y avait RIEN ?

Citation :
Plusieurs jours plus tard nous y sommes retourné. Le sol avait été complètement retourné  et ils m’ont dit avoir été surpris de n’y avoir trouvé ni douille ni vieilles balles.

ILS en bold et souligné :c'est donc clair que le sol est retourné par des equipes y envoyé par les gendarmes de la première visite .

où ils voulaient durant la deuxième visite retourner la terre mais la terre était déjà retournée

cela n'est pas clair ds les réponse de LAMMERS donc vous pouvez  RIEN conclure.

mais si on est biasé  "complot"  cela vous donne du blé à mouliner .

pe on peut penser que les sacs étaient d'abord cachées là et que Delta les a trouvés en cherchant des douilles et balles qqs semaines avant que LAMMERS a indiqué l'endroit !!!
et on est partie pour un tour ou deux trois...

c'est pas plus interessant de decortiquer les évènements avec le viet con  du début Wavre et de la fin suleiman?

remarque le complot n° 235:

les juges TROCH , Lacroix et substit Acke partent en ATLANTA voir Lekeu

Lekeu avait des affaires à ANVERS dixit le gendarme RAES

les duponts font l'attaque Suleiman à ANVERS

Beijer s'enfuit et téléphone à Lekeu qui vient d'à peine arriver chez lui à Orlando

les juges , justekens , revenus de ATLANTA s'installent ds leur bureaux et apprennent ce qui s'est passé pendant leur absence
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Lun 13 Juin 2016 - 12:47

et juste avant cette voyage à atlanta

Citation :
ON N'A JAMAIS VRAIMENT FAIT L'ENQUETE SUR LES ENQUETES

HAQUIN,RENE

Page 7

Vendredi 22 septembre 1989

Commission parlementaire sur le banditisme

On n'a jamais vraiment fait

l'enquête sur les enquêtes

Avec l'audition du procureur du Roi de Charleroi, M. Thomas Defourny, jeudi matin, la commission parlementaire sur le banditisme et le terrorisme a constaté, une fois encore, que l'enquête sur les enquêtes n'a pas été faite. Le pouvoir judiciaire, fort soucieux du respect de son indépendance, ne s'est pas lui-même attaché à vérifier si les grains de sable des dossiers des tueries du Brabant pouvaient révéler une volonté d'empêcher les enquêtes d'aboutir. D'où le souci de la commission parlementaire de gratter cette piste...


Où en sont aujourd'hui les enquêtes de Nivelles reprises en 1987 par le juge Lacroix?

«Il n'y a pas d'actualité brûlante, pas d'inculpation nouvelle en vue, répond en substance M. Defourny. On dissèque la piste d'extrême droite, les noms qui apparaissent aussi dans le dossier Latinus. Les juges Lacroix et Troch se voient tous les quinze jours, les cellules de Jumet et de Termonde gardent le contact. Le juge Lacroix a envoyé au juge Collin, chargé à Bruxelles du dossier Haemers, une liste de points qui l'intéressent dans ses enquêtes. Les contacts avec la cellule Mendez, à Nivelles, devront probablement être réactivés. Je crois nécessaire de maintenir la cellule de Jumet sur ces crimes qu'on ne peut pas lâcher ainsi. Avec plus de moyens, elle pourrait exploiter plus vite toutes les pistes et plus vite «fermer les portes» à certaines hypothèses qu'il faut vérifier pour qu'on ne vienne pas, quand il sera trop tard, nous reprocher de ne l'avoir pas fait.»

La formule de cellules d'enquête, de task forces, appliquée actuellement pour les grandes affaires, contrarie l'organisation des corps de police d'où sont détachés les hommes et pèse sur le travail judiciaire. En quinze ans, le nombre d'affaires à fixer devant le tribunal est passé à Charleroi de 500 à 3.000, pour trois magistrats supplémentaires seulement. Pour l'avenir, M. Defourny est d'avis qu'il faudra redessiner les arrondissements judiciaires, devenus trop petits, qu'il faudra créer un véritable service national de police judiciaire avec direction technique, pas l'actuelle brigade nationale, sorte d'emplâtre qui n'est pas véritablement intégré dans le système.

Comment expliquer l'échec des enquêtes sur les tueries? Simple manque de coordination? Que penser des manquements, des erreurs, des fautes commises? A-t-on cherché dans les dossiers?

«S'il y a eu des erreurs, je pense qu'elles ne sont pas particulières à ces enquêtes, répond, prudent, le procureur de Charleroi. Un dossier en désordre, une pièce à conviction égarée, ça arrive. Il est vrai que des choses curieuses sont apparues qui ne correspondent pas à la pratique habituelle. Je ne suis pas convaincu qu'il s'agisse d'erreurs volontaires ni qu'elles aient définitivement torpillé les enquêtes. Après le dessaisissement de Nivelles, nous avons tout de même renvoyé les Borains devant les assises. Je ne pense pas qu'on se soit trompé à 100 %. Il reste un mystère, c'est qu'on n'ait pas abouti avec les moyens communs de la police. D'où la comparaison que font certains avec l'enquête sur l'attentat de la gare de Bologne, où on a fait l'enquête sur l'enquête. Nous n'en sommes pas encore arrivés à considérer qu'une enquête sur l'enquête puisse constituer ici la piste principale. Mais, ponctuellement, en raison... je ne dirai pas d'erreurs... mais de circonstances, des devoirs ont été refaits. Pour moi, ça ne débouche pas sur la conviction qu'on ne trouve pas les auteurs des tueries parce que l'enquête aurait été torpillée. Mais je sais que le juge Lacroix fait interroger des policiers et des gendarmes pour vérifier certaines choses qui le tracassent.»

«J'avais dit que notre commission aurait dû dès le début se rendre à Bologne. Pour savoir si l'enquête a été torpillée, il fallait faire l'enquête sur l'enquête...» lance le député Laurent.

L'inventaire des manquements, des lacunes, des erreurs, la commission l'avait demandé l'an dernier au premier substitut Jonkheere, de Charleroi, qui l'avait promis. Elle ne l'a pas reçu. Le procureur Defourny va le rappeler à son substitut. Le chef du parquet admet aussi qu'on n'a guère tiré les leçons du procès de la filière boraine en matière d'expertises: le recours à des experts privés reste la pratique courante, même s'ils sont lents (les rapports rentrent dans des délais de trois mois à un an en moyenne) et chers (17 rapports contradictoires d'experts pour le seul rüger de Michel Cocu, qui ont coûté plus de trois millions...). D'évidence, il manque en Belgique un institut national de criminalistique, pourtant créé sur papier en 1971...

Audition, l'après-midi, du colonel de gendarmerie Liénard, du Hainaut, qui a détaché quatorze hommes à la cellule d'enquête de Jumet et se refuse à envisager l'implication de gendarmes dans les tueries du Brabant.

L'ancien patron de la PJ de Mons, le commissaire (en retraite) Hoyois, a ensuite longuement insisté sur deux points: pour lui, la police judiciaire créée en 1919 est d'abord une institution policière essentielle dans la lutte contre le crime, ses membres sont compétents et motivés mais manquent de moyens matériels, mais la PJ reste d'autre part la police criminelle la moins bien payée d'Europe. Si l'on applique strictement les lois et les circulaires, avec des moyens appropriés, le système policier pourra fonctionner...

Le commissaire Hoyois a déploré qu'en Belgique il faille des événements aussi dramatiques que les tueries pour qu'on se préoccupe de réorganiser les polices. Il avait fallu l'assassinat d'un général à Bruxelles dans les années 50 pour qu'on donne à la PJ des conditions de travail convenables, conclut-il.

RENÉ HAQUIN.


Enquete sur l'enquete sur l'enquete ?
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Mer 13 Juil 2016 - 19:48

Extrait d’un article du VIF publié le 3 octobre 1985, soit plus de 13 mois avant la découverte soi-disant téléguidée de Ronquières :


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 17 Sep 2016 - 14:01


(extrait)

http://www.dhnet.be/actu/faits/une-empreinte-adn-sur-un-gilet-pare-balles-des-tueurs-du-brabant-57dc228e35704b54e6c425a1

Une empreinte ADN sur un gilet pare-balles des tueurs du Brabant

Les familles réunies le 4 octobre. Un rapport du Comité P confirme les craintes de manipulation policière.

Gilbert Dupont   Publié le samedi 17 septembre 2016 à 11h03 - Mis à jour le samedi 17 septembre 2016 à 11h17

Une nouvelle empreinte génétique a été trouvée dans l’enquête sur les tueurs du Brabant. Le procureur De Valkeneer confirme. Selon nos informations, l’INCC l’a trouvée sur un morceau d’un des gilets pare-balles qui fut repêché dans le canal Bruxelles-Charleroi à Ronquières le 6 novembre 1986. L’empreinte se trouvait sur ou dans le col de la veste.

Si son intérêt direct pour l'enquête est incertain, elle prouve en tout cas qu'il reste possible de progresser dans ce dossier par des éléments matériels.

Elle prouve surtout que les enquêteurs suivent une piste.

Et là arrive notre deuxième information : le rapport du comité P sur la problématique dite de Ronquières. Avec l'empreinte ADN du gilet pare-balles, le procureur De Valkeneer, interrogé hier, situe maintenant cette conviction "à 99,9 %".

Des tests par l'INCC ont prouvé qu'une empreinte génétique se dissolvait dans l'eau après 8 à 15 jours. Les sacs retirés le 6 novembre 1986 du canal y avaient donc été jetés fin octobre ou début novembre 1986. Comment les enquêteurs ont-ils été capables de désigner quasi au mètre près l'endroit où les plongeurs devaient chercher ?

C'était l'objet de l'enquête confiée au comité P sur les pièces à conviction de Ronquières. "Extrêmement fouillé", le rapport du comité P "conclut dans le sens qu'une manipulation a été faite à l'endroit où les pièces ont été trouvées."

Le procureur général Christian De Valkeneer en tire cette autre conclusion : "Des gens (en lien avec les tueurs) ont été actifs jusqu'en 1986."

Or, l'on considérait depuis trente ans que tout s'était arrêté à la nuit de la tuerie (neuf tués) au Delhaize d'Alost le 9 novembre 1985 : ça reporte d'un an.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11301
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Sam 17 Sep 2016 - 15:49


(suite)

Enfin M. De Valkeneer précise la manipulation policière. Trois scénarios sont sur la table et tous mettent en cause un ou des enquêteurs qui travaillaient depuis Termonde pour le juge Freddy Troch, et qu'on appelait le Groupe Delta.

Dans un scénario, les tueurs du Brabant avaient un ou des complices chez les enquêteurs, savaient ce qui se passait et étaient renseignés par eux.

Un autre scénario est appelé "hypothèse noire" par le procureur De Valkeneer qui ne souhaite pas préciser plus avant.

Hier, le procureur indique que l'enquête se trouve ainsi "sur un noeud colossal". Le Comité P qui s'y est attaqué s'y est cassé les dents. Des anciens enquêteurs du groupe Delta ont été entendus. Christian De Valkeneer constate : "Personne ne veut parler. On est face à un mur."

Le 4 octobre prochain, il n'est pas pensable que "la problématique de Ronquières" ne soit pas évoquée à la réunion des familles des victimes qui se tiendra à Charleroi, la première depuis juin 2014.

Quant à cette nouvelle empreinte génétique, son intérêt dépend de l'emplacement où elle a été trouvée. Il sera minime si elle se trouvait dans le replis ou le piquetage du col du gilet pare-balles.

Ce n'est pas non plus la première : d'autres ont été trouvées il y a des années, entre autre sur un mégot dans un cendrier du taxi Mercedes de Constantin Angelou. Il n'a toujours pas donné de résultat. En 2012, il avait été décidé de reprendre systématiquement les pièces à conviction et les soumettre à l'INCC.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Canal de Ronquières   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Canal de Ronquières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 28 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: