les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Genval, 11 février 1983

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7798
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Genval, 11 février 1983   Dim 20 Nov 2005 - 13:19

Attaque d'un supermarché Delhaize.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7798
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mer 5 Mar 2008 - 11:24

L'attaque du Delhaize de Genval fut menée par trois individus armés et masqués.Ils tireront quelques coups de feu dans le plafond et s'empareront d'un peu plus de 15 000 euros avant de disparaître avec la Peugeot 504 vers la Hulpe.

Cette affaire ressemble peu à ce qu'ils avaient l'habitude de faire : pas de morts, pas de blessés, un butin finalement relativement important. Du banditisme classique. Ou un coup de semonce pour avertir Delhaize qu'ils n'ont pas à traiter avec des rigolos?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
rob1



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Ven 7 Mar 2008 - 13:38

Pas mal d'attaques de la première vague font "banditisme classique".
Dinant, Ixelles, Lembeek.
Maubeuge sort du lot à cause du faible butin, agressivité des hommes, et l'appel qu'ils semblent avoir eux-même passé.
Dekaize, le coup n'est pas ce qu'il y a de plus ordinaire à cause des PM silencieux, mais le reste ca peut cadrer.
Beersel, je pense que c'est un cambriolage qui a mal tourné, donc ca serait du banditisme classique.
Mons, là c'est nettement moins classique.

Ensuite les premiers braquages, ca fait encore banditisme. Genval : rien. Uccle 1 blessé, Hal 1 mort.

A Tamise un mort une blessée grave, mais les tueurs semblent avoir épargné les enfants. Ensuite Nivelles, c'est le plus grave de cette vague, 3 morts dont une femme, plus le gendarme "achevé" qui a survécu. Auberge 3 coin-coins d'Ohans, 1 mort. Nouveau braquage à Beersel, 1 mort. Anderlues : 2 morts dont une femme, pas de butin. Les enfants à l'étage ont été épargnés.

On sort assez progressivement du banditisme vers ce ressemble à du crime gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 882
Age : 52
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Sam 13 Mar 2010 - 14:28

Il y a en effet une sorte de crescendo qui interpelle. Dinant ressemble à un vol très classsique, Maubeuge beaucoup moins. Genval est le premier "braquage" de supermaché, si je ne m'abuse. Il évoque les attaques sur les Delhaize de 1985, les morts en moins...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Lun 20 Juin 2011 - 18:47

13. GENVAL, 11 FEVRIER 1983



Le premier Delhaize

L’attaque d'un supermarché Delhaize à Genval fut menée par trois individus armés et masqués. Ils tireront quelques coups de feu dans le plafond et s'empareront d'un peu plus de 15 000 euros avant de disparaître avec la Peugeot 504 volée à Watermael-Boisfort, et ce, vers La Hulpe. Le Delhaize est un peu en contrebas de la chaussée principale. Le carrefour de la Mazerine est à gauche et en tournant à gauche on va vers Ohain/Lasne, tout droit vers La Hulpe et le ring à Groenendael. En début de soirée, quatre individus surgissent dans le supermarché Delhaize de Genval. Hold-up classique: aux caisses du magasin, des individus armés jusqu’aux dents et les traits dissimulés sous des masques de carnaval se font remettre tout l’argent immédiatement disponible. Une caissière et des clients sont menacés. Un coup de feu s’écrase dans l’ordinateur du magasin, les fils du téléphone sont arrachés et à l’instant de prendre la fuite, un dernier coup de feu part en direction d’un automobiliste plus que courageux, M J. C., qui avait tenté d’empêcher la fuite de la Peugeot 504 des gangsters en interposant sa voiture. Cet automobiliste ne fut pas blessé grâce au réflexe qu’il eut de plonger sur le tableau de bord et de se plaquer sur le volant. La balle a brisé les vitres et traversé l’habitacle de part en part.





Selon les experts. Les truands étaient armés de fusils à pompe et d’au moins un pistolet de calibre 38. Policiers et gendarmes furent une nouvelle fois pris de court en Brabant wallon. Ce qui permet de penser que l’agression avait une nouvelle fois été bien préparée.

Comment situer l’attaque ?

Cette affaire ressemble peu à ce qu'ils avaient l'habitude de faire : pas de morts, pas de blessés, un butin finalement relativement important. Du banditisme classique. Pas mal d'attaques de la première vague font "banditisme classique". Dinant, Ixelles, et Lembeek. Ou un coup de semonce pour avertir Delhaize qu'ils n'ont pas à traiter avec des « rigolos » ?

En revanche, Maubeuge sort du lot à cause du faible butin (?), de l’agressivité des hommes, Dekaize ? Le coup n'est pas ce qu'il y a de plus ordinaire à cause des armes volées dont certaines, hors du commun. Beersel ? C’'est un cambriolage qui a mal tourné (?).Donc du banditisme classique qui a dégénéré... Mons, là c'est nettement moins classique. Ensuite les premiers braquages : Genval (rien), Uccle, un blessé, Hal…Un mort. A Tamise, un mort également ainsi qu’une blessée grave, en Flandre,

Ensuite Nivelles, l’évènement le plus grave de cette vague ; trois morts dont une femme, et le gendarme "achevé" qui a survécu. L’Auberge des « Trois Canards » d'Ohain, un mort. Nouveau braquage à Beersel, un mort, Anderlues, deux morts dont une femme, pas de butin (?). On sort assez progressivement du banditisme vers ce ressemble à du crime gratuit. Il y a en effet une sorte de crescendo qui interpelle.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Sunain

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mer 29 Fév 2012 - 22:03

Plusieurs questions se posent par rapport au modus operandi, dans l'attaque du Delhaize de Genval.

1) Est-ce que c'était la même équipe ?

2) Premier magasin Delhaize, teste la sécurité avant d'autres attaques ?

3) Manoeuvre de diversion en opérant d'une autre manière, pour augmenter la pression sur les enquêteurs et les concentrer sur autre chose explorer une nouvelle piste afin de les éloigner peut-être du but ?

4) Tester de nouvelles recrues, baptême du feu évaluation dans le feu de l'action avec un risque contrôlé du danger ?

5) Tester le temps de réaction de la gd et de la police locale et l'arrivée des renforts limitrophe à la commune où se déroule l'attaque ?

Deprêtre parle d'un certain Jandrain qui est un ami proche de Latinus dans cette attaque, que sait-on exactement sur lui ?

Dans le cadre de notre premier rapport d’expertise, nous
avions relevé, dans l’examen de l’axe de recherche Latinus,
cette non-exécution d’apostilles par le gendarme Dussart,
certaines de ces apostilles concernant des liens possibles
avec les tueries du Brabant, notamment une concernant le
nommé Jandrain (voir notre premier rapport d’expertise
du 16 janvier 1997, p. 30; adde audition de M. Deprêtre,
5 février 1997, 2e partie, pp. 1 et 2 : une des apostilles, celle
du 18 octobre 1985, de M. Schlicker, indiquait qu’une
personne suspecte semblait correspondre aux descriptions
faites de certains auteurs du vol avec violence de la Peugeot
504 et des faits du Delhaize du Genval, M. Deprêtre
s’interrogeant sur la personne de M. Jandrain
).
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Jeu 1 Mar 2012 - 0:29

Genval et un cas délicat parce que, si mes souvenirs sont bon, les policiers ont pu déterminer le kilomètrage exact parcourru par la 504 entre sont vol et le moment ou on la retrouve...et il est très faible.
Mais Genval c'est aussi un braquage on ne peut plus classique...comment être sur qu'on a bien affaire aux tbws?
Le problème c'est que je pense que la 504 joue un role important par exemple dans la determination de la zone de confort...mais si ce casse n'est pas à leur actif, çà fausse tout!

Maintenant même si il n'y a pas de victime, c'est pas un braquage si propre que çà, quand ils tirent sur le mec dans sa voiture ils visent la tête, pas les pneus...on aurait tout aussi bien pu avoir 1 mort sur ce braquo, çà ressemble quand même fichtrement aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 882
Age : 52
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Ven 2 Mar 2012 - 22:23

Avec le recul effectivement, Genval se démarque un peu de la première vague, alors que pour le reste, j'ai tendance, comme Henry, a faire une scission nette entre les deux vagues...

Petite remarque sans prétention aucune de ma part, quant aux armes utilisées à Genval: par rapport aux "assassinats" de Vanden Eynde et d'Angelou, on semble avoir préféré le gros calibre, en choisissant les riot guns calibre 12 et une arme de poing en .38, au lieu du .22. Ceci dit, ça n'a peut-être aucune signification particulière...
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Sam 3 Mar 2012 - 0:08

C'est pour çà que je me demande si ils tiennent compte ou pas de Genval pour determiner la zone de confort, ect...
C'est dommage parce que Genval est le seul événement ou on retrouve une voiture dont on connait le kilometrage exact (si je me rappelle bien ils volent la 504 alors que le proprio venait de faire le plein et avait noté son kilometrage)...et en plus il est très faible, on pouvait donc determiner un territoir restrain ou devait forcément se trouver l'endroit où ils cachaient les vehicules.
Alors evidemment si ce n'est pas eux çà pose un enorme problème, tout est faux.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 882
Age : 52
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Sam 3 Mar 2012 - 0:41

Une autre façon "volontaire" de brouiller les pistes, déjà en 1983 ? Très possible...
Revenir en haut Aller en bas
Giuseppe0356



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 2 Avr 2013 - 0:47

c'est bizarre de voir que les attaques dans les delhaize ont empiré au fur et à mesure , comme si il pouvait y avoir chantage , la première attaque ne fait pas de victimes , puis 1 blessé , 1 mort , puis 2 , 3 , 5 et 8 morts pour finir!
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 2 Avr 2013 - 0:59

Giuseppe0356 a écrit:
c'est bizarre de voir que les attaques dans les delhaize ont empiré au fur et à mesure , comme si il pouvait y avoir chantage , la première attaque ne fait pas de victimes , puis 1 blessé , 1 mort , puis 2 , 3 , 5 et 8 morts pour finir!

et en plus c'est une suite de Fibonacci Smile

fibonacci
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 2 Avr 2013 - 20:40

Giuseppe0356 a écrit:
c'est bizarre de voir que les attaques dans les delhaize ont empiré au fur et à mesure , comme si il pouvait y avoir chantage , la première attaque ne fait pas de victimes , puis 1 blessé , 1 mort , puis 2 , 3 , 5 et 8 morts pour finir!

L'hypothèse du 'racket' est alors compatible. Pour demander une 'protection' il faut que la menace soit élevée...
Payez et on vous débarrasse de ces 'problèmes' !
J'ai fini par imaginer un parallèle avec 'l'impôt' révolutionnaire que réclame aux entreprises certains 'mouvements' en amérique latine ou plus près de chez nous au pays basque avec l'ETA?
Si cela avait donné des idées à certains?
Un forumeur a laissé entendre que Claude Dubois était en relation avec un suspect des TBW à Vilvoorde. Hors c'est à lui qu'on attribue une mallette où il est question d'actions de Delhaize. Qui est le suspect connu par Claude DUBOIS? Un associé de son dancing le 'top ten'? Philippe De Staercke?
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:20

totor a écrit:
tomboy a écrit:
totor a écrit:


...et en le rendant réparé ! drôle de vengeance...on pourrait aussi imaginer "un voyou rentre par effraction fait le ménage, la vaisselle et la lessive car le propriétaire de la maison avait piqué un slip appartenant au voyou par inadvertance au lavomatic"

tout d'abord les voleurs quels qu'ils soient n'allaient pas circuler avec un véhicule attirant l'attention donc ils l'ont réparé.
et puis quand il a été retrouvé le 03 mars 1983 ils espéraient peut-être s'en servir encore

effectivement c'est crucial de savoir si ils voulaient récupérer ce véhicule ou si c'est une coincidence,

le récupérer semble stupide aussi, pour quelle raison veut-on le récupérer absolument si l'expertise judiciaire a déjà eu lieu

combien de coups de feu ont été tirés sur le véhicule, était-il criblé de balles ou une seule balle à travers les vitres ?




Ca m'étonnerait qu'ils veuillent encore s'en servir puisque le véhicule était muni de ses vraies plaques et donc signalé comme volé, laissé en rue donc il n'a pas fallu longtemps avant que la police s'en aperçoive.

"Une caissière et des clients sont menacés. Un coup de feu s’écrase dans l’ordinateur du magasin, les fils du téléphone sont arrachés et à l’instant de prendre la fuite, un dernier coup de feu part en direction d’un automobiliste plus que courageux, M J. C., qui avait tenté d’empêcher la fuite de la Peugeot 504 des gangsters en interposant sa voiture. Cet automobiliste ne fut pas blessé grâce au réflexe qu’il eut de plonger sur le tableau de bord et de se plaquer sur le volant. La balle a brisé les vitres et traversé l’habitacle de part en part. "

"L’Audi fut mystérieusement votée chez le garagiste et retrouvée, quelque temps plus tard, non loin de l’endroit présumé du meurtre du chauffeur de taxi grec Constantin Angelou. Les voleurs, jamais identifiés, avaient obturé les impacts de projectiles laissés lors de la fusillade sur le parking du supermarché de Genval.
Comme si cette réparation avait été leur unique objectif."
Revenir en haut Aller en bas
tomboy



Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 31/03/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:30

totor a écrit:

"L’Audi fut mystérieusement votée chez le garagiste et retrouvée, quelque temps plus tard, non loin de l’endroit présumé du meurtre du chauffeur de taxi grec Constantin Angelou. Les voleurs, jamais identifiés, avaient obturé les impacts de projectiles laissés lors de la fusillade sur le parking du supermarché de Genval.
Comme si cette réparation avait été leur unique objectif."

vous pensez vraiment que c'est pour s'excuser auprès du conducteur de l'audi 100 qu'ils ont tenu à la réparer eux-mêmes ?
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:38

Non je n'avais pas pensé au fait que des trous attireraient l'attention, c'est logique qu'ils les bouchent je vous le concède.

Mais bon d'un autre côté ce véhicule a du peu rouler depuis son vol au garage, je dirais un trajet de nuit entre la concession VAG de Waterloo et une cache contenant du matériel de carrosserie, et puis un trajet entre la cache et la rue Lesbroussart à Ixelles, probablement de nuit aussi. De nuit un bout de scotch couleur carrosserie suffit à masquer un trou...mais quel était le niveau de finition des réparations ? Juste mastiqué à la va-vite ou repeint dans les règles de l'art ?

En tout cas le véhicule n'a pas été incendié, ils ne se sont pas servis en pièces détachées...une certaine forme de respect...il parait que le proprio aurait été joueur de foot...les hommes savent pourquoi Wink

K a écrit:
Donc c'est un homonyme car on a sur Wicki

Jacques Culot, est un footballeur belge né le 5 août 1933[1].

Biographie Il joue comme défenseur au Royal Charleroi SC avant d'être transféré en 1955 au Royal SC Anderlechtois. Avec les Mauves, il remporte le championnats de Belgique en 1956 et 1959.

Il a été appelé à jouer avec les Diables Rouges en 1957 et 1958

Mais michel dit le contraire :

michel a écrit:
Kranz a écrit:
michel a écrit:
K a écrit:


ancien footballeur qui a joué qq matchs à l'international avec Jurion part qq temps en Grèce et en Mroc avant de revenir et de se lancer un peu ds la politique non .
à confirmer

Certainement pas.


Pourquoi "certainement pas" ? S'agit-il d'une autre personne ?

Oui à une certitude proche des 99%. Je ne peux hélas m'en expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:49

Chronos a écrit:
totor a écrit:
Ils ont déplacé l'audi quattro qui valait bien plus à l'époque que l'audi 100, c'est exactement ce qui s'est passé à Erps-Kwerps où ils ont déplacé des véhicules pour atteindre la GTI qui les intéressait, ils savaient donc pourquoi ils venaient.

Et si vous entrez dans une concession remplie de voitures, la plupart je pense à l'époque avec les clés sur le contact vous n'allez pas repartir avec une criblée de balles alors qu'il en existe des neuves dans le show-room ! Ou alors vous êtes soit un fou soit un bras cassé soit un bricoleur compulsif !

Chez un concessionnaire, les véhicules neufs situés dans le showroom sont généralement plus difficiles à faire sortir en toute discrétion.

Par contre, faire sortir un véhicule se trouvant dans l'atelier est moins compliqué car il vous suffit d'ouvrir la porte de garage. Mais vous devez faire attention à ne pas voler un véhicule présent pour réparation mécanique car vous risquez de ne pas aller bien loin avec !

Choisir l'Audi 100 perforé de quelques impacts qu'il vous suffit d'obturer ne me semble donc pas un si mauvais choix dans ces circonstances.

En finalité, il est possible d'imaginer que l'un des truands avait besoin temporairement d'un véhicule car il n'en possédait pas et devait se rendre régulièrement à Bruxelles pour préparer avec les autres membres de la bande les hold-up d'Uccle et de Halle. Décidés à voler une voiture, les truands se sont introduits dans l'atelier du concessionnaire VW et en voyant l'Audi 100, se sont dit que ce véhicule pourrait très bien faire l'affaire.

Cette théorie expliquerait pourquoi le véhicule a été abandonné le jour du hold-up de Halle. Le vol de l'Audi ne serait donc que le fruit du hasard et d'un simple concours de circonstances. Il serait intéressant de connaître le nombre de kilomètres parcourus avec ce véhicule entre son vol et sa découverte pour pouvoir accréditer on non cette thèse. Il serait également intéressant de connaître les circonstances exactes de sa découverte et si le véhicule retrouvé était muni ou non de plaques d'immatriculations.

Pas besoin d'un véhicule puissant pour faire des trajets d'un point A à un point B, non je pense vraiment que qqch d'assez subtil nous échappe avec le vol de ce véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:54

Ici on explique que les bandits ont menacé le proprio de l'Audi 100 sur le parking du Delhaize Genval pour l'obliger à leur céder son véhicule, un car-jacking improvisé en somme :

Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 2:58

Tiré de Wikipedia :

"En 1982 sort une nouvelle Audi 100 qui affiche un Cx record de 0,30. Avec seulement 136 ch pour sa version la plus puissante à sa sortie, elle atteignait une vitesse maximale de 200 km/h. La version deux portes est abandonnée, la version break reprend l'appellation Avant et peut (pour un court voyage) transporter 7 personnes grâce à la troisième banquettes située dans le coffre (en option). En 1988, l'Audi 100 est mise à jour. Extérieurement, elle adopte les poignées de porte intégrées inaugurées par l'Audi 80 type 89. L'intérieur est revu, le tableau de bord est arrondi (façon Porsche). La finition est qualifié d'exemplaire et digne de rivaliser avec Mercedes par exemple. En 1989, une série spéciale Sport est au catalogue.les motorisations 2,3 L, 2,2 L Turbo, 2,5 L TDI sont disponibles en quattro et Avant. Les options de cette série comprennent des ailes élargies; cinq jantes Ronal Aero en 7,5x15" ET35, chaussées en 215/60; le toit ouvrant; le volant et pommeau de levier de vitesse en cuir; la sellerie sport rayée; les manomètres additionnels au bloc compteur, suspension abaissée…"
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 3:09

1) Était-ce une version 1976 ou une 1982 ?

2) Incohérence entre l'article et la chronologie de tomboy :

tomboy a écrit:


En tout cas cet événement est symptomatique.
En relisant la chronologie des faits, nos TBW se montrent très proactifs durant l'hiver 1983 :

28/01/1983 vol d'une Peugeot 504
11/02/1983 attaque Delhaize de Genval
14/02/1983 vol d'une golf à Plancenoit
22/02/1983 vol d'une Audi 100 à Waterloo
25/02/1983 attaque du Delhaize d'Uccle Fort Jaco
03/03/1983 attaque du Colruyt de Halle

Si tous ces coups ont demandé un minimum de préparation, de repérages, celui du 22/02 a été improvisé et intercalé dans la série avec une aisance et une rapidité surprenantes et de ce fait forcément il y a dû y avoir une complicité pour le commettre

Or dans l'article ils disent que l'Audi 100 a été volée 2 jours après l'attaque de Genval.

3) Ils parlent dans l'article du fait que des voitures neuves ont du être déplacées pour voler l'audi 100, ce qui confirme bien qu'ils venaient uniquement pour celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 12:23

totor a écrit:
1) Était-ce une version 1976 ou une 1982 ?

2) Incohérence entre l'article et la chronologie de tomboy :

tomboy a écrit:


En tout cas cet événement est symptomatique.
En relisant la chronologie des faits, nos TBW se montrent très proactifs durant l'hiver 1983 :

28/01/1983 vol d'une Peugeot 504
11/02/1983 attaque Delhaize de Genval
14/02/1983 vol d'une golf à Plancenoit
22/02/1983 vol d'une Audi 100 à Waterloo
25/02/1983 attaque du Delhaize d'Uccle Fort Jaco
03/03/1983 attaque du Colruyt de Halle

Si tous ces coups ont demandé un minimum de préparation, de repérages, celui du 22/02 a été improvisé et intercalé dans la série avec une aisance et une rapidité surprenantes et de ce fait forcément il y a dû y avoir une complicité pour le commettre

Or dans l'article ils disent que l'Audi 100 a été volée 2 jours après l'attaque de Genval.

3) Ils parlent dans l'article du fait que des voitures neuves ont du être déplacées pour voler l'audi 100, ce qui confirme bien qu'ils venaient uniquement pour celle-là.

Si les photos publiées sur le site Killersbrabant représentent réellement la voiture, alors il s'agit de l'ancienne version (C2)

Pour le reste ne vous fiez jamais aux articles de presse !

Le vol a bien eu lieu le 22/02/83 et il m'étonnerait fort que des voitures neuves se soient retrouvées dans un atelier de réparation !

Si le véhicule avait été une Fiat ou une Ford par exemple ou si le véhicule était en attente chez un garagiste namurois ou carolo, je n'aurais pas cru un seul instant à la thèse de la coïncidence.

Mais le fait que l'Audi se trouvait précisément chez un concessionnaire VW du Brabant Wallon, quand on connaît l'attirance des tueurs pour les VW et quand on connaît leur zone d'action, me conforte dans l'idée qu'il s'agit bien tout simplement d'une coïncidence.

En tout cas, à mes yeux, c'est la seule thèse qui résiste à une analyse critique des faits !
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 12:28

totor a écrit:
Chronos a écrit:
totor a écrit:
Ils ont déplacé l'audi quattro qui valait bien plus à l'époque que l'audi 100, c'est exactement ce qui s'est passé à Erps-Kwerps où ils ont déplacé des véhicules pour atteindre la GTI qui les intéressait, ils savaient donc pourquoi ils venaient.

Et si vous entrez dans une concession remplie de voitures, la plupart je pense à l'époque avec les clés sur le contact vous n'allez pas repartir avec une criblée de balles alors qu'il en existe des neuves dans le show-room ! Ou alors vous êtes soit un fou soit un bras cassé soit un bricoleur compulsif !

Chez un concessionnaire, les véhicules neufs situés dans le showroom sont généralement plus difficiles à faire sortir en toute discrétion.

Par contre, faire sortir un véhicule se trouvant dans l'atelier est moins compliqué car il vous suffit d'ouvrir la porte de garage. Mais vous devez faire attention à ne pas voler un véhicule présent pour réparation mécanique car vous risquez de ne pas aller bien loin avec !

Choisir l'Audi 100 perforé de quelques impacts qu'il vous suffit d'obturer ne me semble donc pas un si mauvais choix dans ces circonstances.

En finalité, il est possible d'imaginer que l'un des truands avait besoin temporairement d'un véhicule car il n'en possédait pas et devait se rendre régulièrement à Bruxelles pour préparer avec les autres membres de la bande les hold-up d'Uccle et de Halle. Décidés à voler une voiture, les truands se sont introduits dans l'atelier du concessionnaire VW et en voyant l'Audi 100, se sont dit que ce véhicule pourrait très bien faire l'affaire.

Cette théorie expliquerait pourquoi le véhicule a été abandonné le jour du hold-up de Halle. Le vol de l'Audi ne serait donc que le fruit du hasard et d'un simple concours de circonstances. Il serait intéressant de connaître le nombre de kilomètres parcourus avec ce véhicule entre son vol et sa découverte pour pouvoir accréditer on non cette thèse. Il serait également intéressant de connaître les circonstances exactes de sa découverte et si le véhicule retrouvé était muni ou non de plaques d'immatriculations.

Pas besoin d'un véhicule puissant pour faire des trajets d'un point A à un point B, non je pense vraiment que qqch d'assez subtil nous échappe avec le vol de ce véhicule.

Personnellement, quitte à voler un véhicule, même si c'est juste pour me déplacer d'un point A vers un point B pendant quelques jours, j'opterais plus pour une Audi 100 que pour une 2CV !

Et puis, en cas d'éventuel contrôle, avec un véhicule puissant j'ai au moins des chances de pouvoir semer les véhicules de police !


Dernière édition par Chronos le Mar 21 Mai 2013 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 13:04

Il y a aussi le fait que les véhicules neufs, en show-room, ne contiennent pas ou très peu de carburant.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 15:01

Chronos a écrit:


Si le véhicule avait été une Fiat ou une Ford par exemple ou si le véhicule était en attente chez un garagiste namurois ou carolo, je n'aurais pas cru un seul instant à la thèse de la coïncidence.

Mais le fait que l'Audi se trouvait précisément chez un concessionnaire VW du Brabant Wallon, quand on connaît l'attirance des tueurs pour les VW et quand on connaît leur zone d'action, me conforte dans l'idée qu'il s'agit bien tout simplement d'une coïncidence.

En tout cas, à mes yeux, c'est la seule thèse qui résiste à une analyse critique des faits !

Je ne comprends pas votre raisonnement désolé...

perplexe a écrit:
Il y a aussi le fait que les véhicules neufs, en show-room, ne contiennent pas ou très peu de carburant.

Oui mais rien n'empêche de venir avec des jerrycans d'essence, surtout qu'ils sont probablement venus en voiture jusqu'à la concession VAG de Waterloo.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   Mar 21 Mai 2013 - 15:51

totor a écrit:
Chronos a écrit:


Si le véhicule avait été une Fiat ou une Ford par exemple ou si le véhicule était en attente chez un garagiste namurois ou carolo, je n'aurais pas cru un seul instant à la thèse de la coïncidence.

Mais le fait que l'Audi se trouvait précisément chez un concessionnaire VW du Brabant Wallon, quand on connaît l'attirance des tueurs pour les VW et quand on connaît leur zone d'action, me conforte dans l'idée qu'il s'agit bien tout simplement d'une coïncidence.

En tout cas, à mes yeux, c'est la seule thèse qui résiste à une analyse critique des faits !

Je ne comprends pas votre raisonnement désolé...

Le vol de l’Audi peut s’expliquer de deux manières :

- soit les truands lorsqu’ils pénétrèrent chez le concessionnaire VW savaient que l’Audi s’y trouvait et voulaient voler précisément ce véhicule.

Mais dans ce cas, aucune explication rationnelle ne peut expliquer pour quelle raison les truands désiraient s’emparer de ce véhicule. (Les théories de la récupération des balles, de la provocation aux enquêteurs ou des menaces au propriétaire ne tenant pas la route)

- soit les truands cherchaient à voler un véhicule quelconque et ignoraient que l’Audi se trouvait dans ce garage. Ils l’ont volé parce que ce véhicule leur semblait le plus intéressant de ceux qui se trouvaient cette nuit là dans l’atelier. Il s’agit donc dans ce cas là que d’une pure coïncidence.

Nous savons que les truands avaient une préférence pour les VW et que leur champ d’action était le Brabant Wallon. Donc la théorie de la coïncidence est tout à fait plausible.

Nous pouvons dès lors imaginer que les truands, cherchant un véhicule à voler, pénètrent dans l’atelier VW de Waterloo, tombent par hasard sur l’Audi et décident de repartir avec ce véhicule là.

La théorie de la coïncidence n’aurait pas été crédible si le véhicule endommagé se trouvait chez un garagiste d’une autre marque (Fiat, Ford,..) puisqu’ils n’ont jamais manifesté d’intérêt pour ces autres marques.

Elle n’aurait également pas été plausible si le garagiste s’était situé par exemple en province de Namur ou du Hainaut puisqu’ils n’ont jamais perpétré de vol de voiture dans ces régions.

J’espère avoir été un peu plus clair cette fois-ci dans mes explications.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Genval, 11 février 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Genval, 11 février 1983
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Évangile et Méditation du Mercredi 6 février 2008
» Évangile et Méditation du samedi 2 Février 2008
» La Chaussée-sur-Marne (Marne), journée du 3 février...
» Canicule juillet 1983 (diagrammes)
» Salon du Bourget 1983

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Genval, 11 février 1983-
Sauter vers: