les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nivelles, 17 septembre 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 41  Suivant
AuteurMessage
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 7 Mar 2007 - 21:13

Comme je l'ai déjà dit, je ne connais rien. A vous de me le dire. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
minimouse



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 7 Mar 2007 - 21:15

nobody a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, je ne connais rien. A vous de me le dire. Rolling Eyes
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Claude-1300



Nombre de messages : 547
Age : 54
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 8 Mar 2007 - 17:44

et, en parallèle à la carte d'essence insérée dans le lecteur DATS (le fut-elle ?), une autre question :

a-t-il été vérifié que la Mercedes nécessitait réellement un plein (ou un appoint) de carburant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://anneesdeplomb.topdiscussion.com
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 0:08

Question pertinente. Seuls les enquéteurs et des parties civiles pourraient y répondre.
J'aurai l'impression que non....mais je m'avance peut etre?
Revenir en haut Aller en bas
st@rik



Nombre de messages : 61
Localisation : brabant wallon
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 8:49

l'endroit ou les voitures de Tueurs se sont arrêtés pour tirer sur leurs poursuivants sur la chaussée de Nivelles ( en face de l'ex club "le diable amoureux" ) est il à votre avis le fruit du hasard ? la topographie des lieux était elle favorable à cet endroit la ?
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 10:10

st@rik a écrit:
l'endroit ou les voitures de Tueurs se sont arrêtés pour tirer sur leurs poursuivants sur la chaussée de Nivelles ( en face de l'ex club "le diable amoureux" ) est il à votre avis le fruit du hasard ? la topographie des lieux était elle favorable à cet endroit la ?

Oui et non, je pense que l'endroit est le fruit du hasard, car je ne pense pas que les tueurs avaient repérés cet endroit précis pour la prise en tenaille.
Par contre, il serait normal qu'au moment où ils se savent suivis, ils décident rapidement de prendre le meilleur endroit pour avoir toutes les chances de "gagner". Mais ce n'était certainement pas une priorité. On doit reconnaitre qu'ils ne se sont pas laissés dépassés par une situation inattendue (je parle de la poursuite).
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 12:11

Dans les procès-verbaux no 100472/87, 100622/87, 100701/87 et
20683/87 on parle de la présence de monsieur Bultot près du Colruyt de Nivelles le jour de l’attaque de ce supermarché (17 septembre 1983).
Voir le rapport parlementaire
Quels sont les devoirs faient pour les vérifications?
Revenir en haut Aller en bas
BMW



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 12:18

En parlant de Monsieur Bultot, La DH de ce vendredi nous apprend qu'il est de retour en Belgique.
Peut etre aurons nous de ses nouvelles sur ce forum, si ce n'est deja fait...
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 12:27

Vous pouvez mettre l'article dans le fil approprié...?
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Ven 9 Mar 2007 - 12:37

V.5. Le cambriolage du Colruyt de Nivelles

Les griefs relatifs à l’enquête menée dans cette affaire ont trait, une fois encore, à l’analyse des pistes. D’une part, il est signalé que le procureur du Roi Deprêtre, en colère, a eu l’audace (551) :
« d’envoyer les douilles tous azimuts sur le parking du Colruyt de Nivelles immédiatement après le triple meurtre ».
Par ailleurs, initialement les experts du service d’identification judiciaire du commissariat général de la police judiciaire n’auraient « pas eu le temps » d’analyser les empruntes digitales qui avaient été décelées. Ces empreintes n’ont du reste été envoyées à ce service que « bien plus
tard » (552).
Fin d'extrait

Inquiétant comme methode, "envoyer les douilles un peu partout?
scratch scratch scratch
Les délais,... mais ont elles été analysées?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 11:59

michel a écrit:
............... La gendarmerie prévenue par l'alarme du magasin interviendra rapidement. La camionnette de la patrouille va tomber nez-à-nez avec les tueurs sur le parking. Ceux-ci font directement feu avec leurs riot-guns sur les gendarmes. Le premier gendarme meurt immédiatement. Le second, grièvement blessé, fait le mort. Il a le temps toutefois de donner l'alerte..............
Des vrais professionnels du tir, des hommes entraînés aux opérations spéciales, n'auraient jamais laissé le deuxième Gd vivant!
La question n'est pas de savoir s'il faisait ou non le mort. Des professionnels ne seraient pas partis sans achever le Gd d'une ou deux balles dans la tête! Cela s'appelle en pratical shooting: "un corps, deux têtes”, ce qui veut dire, une cartouche pour arrêter la personne et deux cartouches dans la tête pour la tuer.
Au fait, quelqu'un a-t-il connaissance de la déclaration du gendarme survivant? Car lui, il a dû voir quelque chose, depuis son arrivée sur les lieux! Et ça au moins, ce devrait être un témoignage sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 12:19

Je lis dans le rapport de la commission d'enquête.
" Les époux Dewit-Fourez, en tant qu’indépendants,
étaient titulaires de cartes magnétiques auprès de la DATS,
qui était le fournisseur d’essence du Colruyt. Il s’agissait,
pour des indépendants, de justifier par factures en fin de
mois les frais d’essence de leur petite société immobilière.
Or, M. L’expert Niemal (?), qui était à l’époque un expert
en automobile et qui est malheureusement décédé, a précisé
dans son rapport que lorsque la Mercedes est arrivée à la
pompe à essence, il ne lui restait que 7 litres de carburant.
Si on tient compte de la configuration des lieux de l’époque,
on sait qu’en venant de Paris, une pompe à essence se
trouvait un peu avant Mons. La prochaine pompe à essence
se situait à Drogenbos. J’en ai déduit que, pensant qu’ils
allaient tomber en panne d’essence, les époux Dewit-Fourez
ont quitté l’autoroute pour se rendre au Colruyt de Nivelles
et s’approvisionner en essence dans le courant de la nuit ".

Dans ce cas, adieu l'hypothèse du règlement de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 12:33

raygil a écrit:
Je lis dans le rapport de la commission d'enquête.
" Les époux Dewit-Fourez, en tant qu’indépendants,
étaient titulaires de cartes magnétiques auprès de la DATS,
qui était le fournisseur d’essence du Colruyt. Il s’agissait,
pour des indépendants, de justifier par factures en fin de
mois les frais d’essence de leur petite société immobilière.
Or, M. L’expert Niemal (?), qui était à l’époque un expert
en automobile et qui est malheureusement décédé, a précisé
dans son rapport que lorsque la Mercedes est arrivée à la
pompe à essence, il ne lui restait que 7 litres de carburant.
Si on tient compte de la configuration des lieux de l’époque,
on sait qu’en venant de Paris, une pompe à essence se
trouvait un peu avant Mons. La prochaine pompe à essence
se situait à Drogenbos. J’en ai déduit que, pensant qu’ils
allaient tomber en panne d’essence, les époux Dewit-Fourez
ont quitté l’autoroute pour se rendre au Colruyt de Nivelles
et s’approvisionner en essence dans le courant de la nuit ".

Dans ce cas, adieu l'hypothèse du règlement de compte.
Voilà qui recentre bien le débat!
C’est ce que je dis toujours. La vérité est toujours simple mais ne plaît pas à ceux qui s’échinent à faire de superbes théories.
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Nivelles le 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:17

Présence de Bultot à Nivelles.
En 1987, un témoin dit avoir vu Bultot faire son jogging près du Colruyt de Nivelles en septembre 1983.. Si je comprends bien :
- En septembre 83, le témoin voit un joggeur, un illustre inconnu. Autrement dit, 200 m plus loin, il n’y pense même plus. ( Si le joggeur est une jolie blonde, on peut aller jusqu’à 300 m, une jolie brune 290 m )
- Environ 1300 jours plus tard, après avoir vu beaucoup d’autres joggeurs, le témoin voyant une photo de Bultot, se souvient que le joggeur de septembre 83, c’était le gars de la photo.
- Quand on sait que beaucoup de maris, interrogés sur leur lieu de travail, ont bien du mal de dire comment leur femme était habillée le matin même ….. on peut quand même douter de la crédibilité d’un tel témoignage.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7540
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:20

+1

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:34

B.R. a écrit:

Des vrais professionnels du tir, des hommes entraînés aux opérations spéciales, n'auraient jamais laissé le deuxième Gd vivant!
La question n'est pas de savoir s'il faisait ou non le mort. Des professionnels ne seraient pas partis sans achever le Gd d'une ou deux balles dans la tête! Cela s'appelle en pratical shooting: "un corps, deux têtes”, ce qui veut dire, une cartouche pour arrêter la personne et deux cartouches dans la tête pour la tuer.

Oui mais l'objectif du terrorisme n'est pas de tuer mais d'intaurer la terreur. Il n'est pas utile d'achever les gendarmes pour ca.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:37

raygil a écrit:
Je lis dans le rapport de la commission d'enquête.
" Les époux Dewit-Fourez, en tant qu’indépendants,
étaient titulaires de cartes magnétiques auprès de la DATS,
qui était le fournisseur d’essence du Colruyt. Il s’agissait,
pour des indépendants, de justifier par factures en fin de
mois les frais d’essence de leur petite société immobilière.
Or, M. L’expert Niemal (?), qui était à l’époque un expert
en automobile et qui est malheureusement décédé, a précisé
dans son rapport que lorsque la Mercedes est arrivée à la
pompe à essence, il ne lui restait que 7 litres de carburant.
Si on tient compte de la configuration des lieux de l’époque,
on sait qu’en venant de Paris, une pompe à essence se
trouvait un peu avant Mons. La prochaine pompe à essence
se situait à Drogenbos. J’en ai déduit que, pensant qu’ils
allaient tomber en panne d’essence, les époux Dewit-Fourez
ont quitté l’autoroute pour se rendre au Colruyt de Nivelles
et s’approvisionner en essence dans le courant de la nuit ".

Dans ce cas, adieu l'hypothèse du règlement de compte.

Comme le stipule l'expert, il s'agit d'une hypothese de sa part, pas de faits constatés. C'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:39

raygil a écrit:
Présence de Bultot à Nivelles.
En 1987, un témoin dit avoir vu Bultot faire son jogging près du Colruyt de Nivelles en septembre 1983.. Si je comprends bien :
- En septembre 83, le témoin voit un joggeur, un illustre inconnu. Autrement dit, 200 m plus loin, il n’y pense même plus. ( Si le joggeur est une jolie blonde, on peut aller jusqu’à 300 m, une jolie brune 290 m )
- Environ 1300 jours plus tard, après avoir vu beaucoup d’autres joggeurs, le témoin voyant une photo de Bultot, se souvient que le joggeur de septembre 83, c’était le gars de la photo.
- Quand on sait que beaucoup de maris, interrogés sur leur lieu de travail, ont bien du mal de dire comment leur femme était habillée le matin même ….. on peut quand même douter de la crédibilité d’un tel témoignage.

Propos subjectifs. On peut dire la meme chose de la majorité des temoins des commissions qui sont entendus bien des années plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:47

nobody a écrit:
raygil a écrit:
Je lis dans le rapport de la commission d'enquête.
" Les époux Dewit-Fourez, en tant qu’indépendants,
étaient titulaires de cartes magnétiques auprès de la DATS,
qui était le fournisseur d’essence du Colruyt. Il s’agissait,
pour des indépendants, de justifier par factures en fin de
mois les frais d’essence de leur petite société immobilière.
Or, M. L’expert Niemal (?), qui était à l’époque un expert
en automobile et qui est malheureusement décédé, a précisé
dans son rapport que lorsque la Mercedes est arrivée à la
pompe à essence, il ne lui restait que 7 litres de carburant.
Si on tient compte de la configuration des lieux de l’époque,
on sait qu’en venant de Paris, une pompe à essence se
trouvait un peu avant Mons. La prochaine pompe à essence
se situait à Drogenbos. J’en ai déduit que, pensant qu’ils
allaient tomber en panne d’essence, les époux Dewit-Fourez
ont quitté l’autoroute pour se rendre au Colruyt de Nivelles
et s’approvisionner en essence dans le courant de la nuit ".

Dans ce cas, adieu l'hypothèse du règlement de compte.

Comme le stipule l'expert, il s'agit d'une hypothese de sa part, pas de faits constatés. C'est différent.
Les 7 litres d'essence restant sont un constat et pas une hypothèse!
Ils devaient donc bien faire le plein.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:50

raygil a écrit:
Présence de Bultot à Nivelles.
….. on peut quand même douter de la crédibilité d’un tel témoignage.
+5
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:51

Ce n'est pas subjectif.
Vous ne pouvez pas vous souvenir d'une personne vue 4 ans auparavant si cette personne vous était inconnue à ce moment et si vous l'avez vue dans les circonstances de la vie courante.
Si ma photo est demain en première page, je doute que la vendeuse de la Rue Neuve sache qu'il s'agit du type à qui elle a vendu des chaussures il y a 4 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 13:52

nobody a écrit:
B.R. a écrit:

Des vrais professionnels du tir, des hommes entraînés aux opérations spéciales, n'auraient jamais laissé le deuxième Gd vivant!
La question n'est pas de savoir s'il faisait ou non le mort. Des professionnels ne seraient pas partis sans achever le Gd d'une ou deux balles dans la tête! Cela s'appelle en pratical shooting: "un corps, deux têtes”, ce qui veut dire, une cartouche pour arrêter la personne et deux cartouches dans la tête pour la tuer.
Oui mais l'objectif du terrorisme n'est pas de tuer mais d'intaurer la terreur. Il n'est pas utile d'achever les gendarmes pour ca.
Oui mais le professionnel a ses réflexes et l'achever terrorise encore plus!
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 18:12

raygil a écrit:
Ce n'est pas subjectif.
Vous ne pouvez pas vous souvenir d'une personne vue 4 ans auparavant si cette personne vous était inconnue à ce moment et si vous l'avez vue dans les circonstances de la vie courante.
Si ma photo est demain en première page, je doute que la vendeuse de la Rue Neuve sache qu'il s'agit du type à qui elle a vendu des chaussures il y a 4 ans.

Pas certains, mais fort probable.
Mais reconnaissez que pour la majorité des autres témoignages, l'argument est également valable?
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 18:15

B.R. a écrit:
nobody a écrit:
B.R. a écrit:

Des vrais professionnels du tir, des hommes entraînés aux opérations spéciales, n'auraient jamais laissé le deuxième Gd vivant!
La question n'est pas de savoir s'il faisait ou non le mort. Des professionnels ne seraient pas partis sans achever le Gd d'une ou deux balles dans la tête! Cela s'appelle en pratical shooting: "un corps, deux têtes”, ce qui veut dire, une cartouche pour arrêter la personne et deux cartouches dans la tête pour la tuer.
Oui mais l'objectif du terrorisme n'est pas de tuer mais d'intaurer la terreur. Il n'est pas utile d'achever les gendarmes pour ca.
Oui mais le professionnel a ses réflexes et l'achever terrorise encore plus!

Je n'en suis pas certain. La logique est la terreur, pas la mort en elle meme.
Difficile de l'expliquer via un forum. La mort en elle meme ne terrorise pas plus que la peur de celle ci.
Revenir en haut Aller en bas
kael

avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : au millieu du bois
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Sam 10 Mar 2007 - 20:19


en laissant le blesser vivant, et de ce fait pouvoir raconter l'horreur peut-être des fois plus terrifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nivelles, 17 septembre 1983
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 41Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Du 31 août au 8 septembre Neuvaine de la Nativité de Marie
» Neuvaine du 6 au 14 septembre
» Horaire examens septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Nivelles, 17 septembre 1983-
Sauter vers: