les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nivelles, 17 septembre 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34, 35  Suivant
AuteurMessage
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 3 Nov 2014 - 13:54

Cyrano a écrit:
Chronos a écrit:
Non, je ne vois absolument ni invraisemblances, ni contradictions dans cette thèse. A condition bien sûr de bien comprendre comme je l’ai signalé précédemment que les auteurs de ces faits n’émargent pas au milieu classique du banditisme.

Maintenant si, vous, vous percevez des invraisemblances ou des contradictions, communiquez-les moi, je vous répondrai volontiers.

Je vois au moins deux grands contre-arguments à cette thèse (je parle de contre-arguments à la série des faits pris dans leur ensemble, pas de ceux qui pourraient être invoqués dans tel ou tel dossier précis):

- la disproportion flagrante entre les butins et la violence des faits.


Cet argument n’en est pas un !

Car vous partez du principe que la vie humaine a un certain prix pour tout le monde. Ce qui est bien sûr totalement faux !

L’histoire récente est d’ailleurs là pour nous rappeler qu’un individu peut être prêt à un tuer un autre juste pour lui voler un simple lecteur MP3. Ou à assassiner une famille entière juste pour leur voler leurs véhicules (faits de Dilbeek).

Concernant le cas qui nous préoccupe, dès le hold-up de l’armurerie Dekaise, nous pouvions constater qu’un des membres du trio n’hésitait pas à tuer de manière totalement gratuite. Car l’exécution d’une balle en pleine tête à bout portant du policier Haulotte alors qu’il gisait blessé sur le sol est bien un acte délibéré totalement gratuit.

On tue pour tuer et non pas pour faciliter le vol. Plus précisément, l’un des gangsters n’hésitait pas à tuer tous ceux qui osaient mettre des bâtons sur sa route ou qui n’obéissaient pas assez rapidement aux injonctions.


Cyrano a écrit:
Les truands connaissent et respectent en général un certain rapport "risque/bénéfice", c'est-à-dire qu'ils connaissent très bien la différence de "tarif" au niveau des peines entre vol avec ou sans violence, avec violence mais avec ou sans victimes, plus la circonstance aggravante qu'il y ait parmi les victimes des enfants ou des policiers, ce qui rend toujours un jury plus sévère...

Ce raisonnement en terme de rapport "risques/bénéfices", que j'ai moi-même déjà évoqué auparavant, est un raisonnement fait par certains truands (possédant souvent déjà une certaine expérience, un certain vécu judicaire). Mais il ne s'applique bien évidemment pas à tous les truands, loin s'en faut. Les exemples que j'ai cité ci-dessus sont là pour le démontrer à suffisance.


Cyrano a écrit:
Dans ce sens, l'expression de "tueurs fous" est bien appropriée: ils semblent n'obéir à aucune règle du milieu, mais pourtant, sur le plan opérationnel, ils sont d'une efficacité redoutable (ce qui s'oppose à votre vision de petits "quidams sans le sou"). On a l'impression qu'ils ont pied dans la grande criminalité et un pied en dehors, qu'ils n'agissent pas (uniquement) pour voler

Ah bon ? Vous trouvez réellement que sur le plan opérationnel, les tueurs du Brabant étaient d’une efficacité redoutable ?

Dans ce cas, nous n’avons de toute évidence pas la même notion du terme efficacité !!!

Je vous rappelle qu’à plus de six reprises en un peu plus de 3 ans, les tueurs ont du affronter les forces de l’ordre pour pouvoir prendre la fuite !

Autrement dit, à plus de 6 reprises en 3 ans, ils ont du risquer leur vie pour ne pas se faire arrêter ! Certainement un record au niveau mondial !
Un record qui révèle non pas une efficacité opérationnelle mais au contraire un amateurisme flagrant (manque de moyens, mauvais choix de cibles, mauvaise connaissance des systèmes de sécurité, reconnaissance insuffisante des lieux,…).

Un amateurisme qui se retrouve dans toutes les autres facettes du mode opératoire (incapacité à voler proprement un véhicule, incapacité à se fournir en armes, réemploi des mêmes véhicules et mêmes armes pour commettre différents faits, non emploi d’un véhicule relais pour faciliter la fuite,…).

Et qui cadre parfaitement avec le profil de quidam sans le sou n’appartenant pas au milieu du banditisme et n’ayant aucune expérience en la matière.

Cet amateurisme était compensé par une détermination sans faille et une faculté évidente à manier les armes (au moins pour l’un d’entre eux). C’est uniquement grâce à ces deux facteurs que les tueurs n’ont jamais été arrêtés en flagrant délit.


Cyrano a écrit:
- après les tueries de 1985, l'émoi est tel que les enquêteurs mobilisent tous leurs moyens et leurs contacts dans le milieu pour tenter de trouver les coupables. Ceci va, pendant de nombreux mois, fortement perturber la "bonne marche des affaires" dans le milieu criminel. Or on sait que ce milieu est marqué par une certaine solidarité contre l'adversaire commun qu'est la police et la justice, mais aussi par des conflits et des oppositions entre bandes rivales. Dans de tels cas, il y a presque toujours l'une ou l'autre information qui filtre afin que le calme revienne vite et que chacun puisse continuer à se livrer plus ou moins tranquillement à ses petits trafics habituels. Le fait que personne n'ait parlé donne à penser que les auteurs étaient en grande partie extérieurs à ce milieu.

Il me semblait pourtant avoir été clair dans mon message précédent :

Chronos a écrit:
 Il faut juste bien comprendre dès le départ que les tueurs du Brabant ne sont pas des truands ordinaires mais des quidams sans le sou et violents qui se sont mis à commettre des vols sur le tard pour sortir de la situation précaire dans laquelle ils se trouvaient.

(...)

Non, je ne vois absolument ni invraisemblances, ni contradictions dans cette thèse. A condition bien sûr de bien comprendre comme je l’ai signalé précédemment que les auteurs de ces faits n’émargent pas au milieu classique du banditisme.

Votre argument ne va en rien contre la théorie du vol pour mobile. Il démontre juste que les auteurs ne sont pas issus du milieu du grand banditisme (un avis que je partage entièrement). Ce n’est pas du tout la même chose !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7265
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 3 Nov 2014 - 14:22

Chronos,

Vous décrivez les tbw comme des amateurs, ayant commis des erreurs et ayant pu compter sur le facteur chance.

D'un autre côté vous pensez qu'ils étaient d'anciens légionnaires. Or, les légionnaires ont reçu une formation militaire solide,

Je pense qu'il y a une contradiction quelque part.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 3 Nov 2014 - 15:00

Depuis quand l’armée ou la légion enseigne-t-elle aux militaires comment commettre un hold-up dans les règles, comment voler un véhicule sans clé, ou chez qui faut-il s’adresser pour acquérir des armes en toute illégalité ?

Les tueurs du Brabant savaient utiliser des armes (ce qui s’apprend généralement à l’armée) mais ne savaient pas comment voler un véhicule proprement, comment neutraliser un système d’alarme ou comment minimiser les risques lors d’un hold-up, choses qui ne s’apprennent qu’au contact de truands expérimentés, et certainement pas à l’armée !

Les "tueurs" ne provenaient donc pas du milieu du banditisme, c'est une évidence, mais pouvaient très bien être d'anciens militaires. Cela n'a absolument rien de contradictoire.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7265
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 3 Nov 2014 - 15:03

Chronos a écrit:
Depuis quand l’armée ou la légion enseigne-t-elle aux militaires comment commettre un hold-up dans les règles, comment voler un véhicule sans clé, ou chez qui faut-il s’adresser pour acquérir des armes en toute illégalité ?

Les tueurs du Brabant savaient utiliser des armes (ce qui s’apprend généralement à l’armée) mais ne savaient pas comment voler un véhicule proprement, comment neutraliser un système d’alarme ou comment minimiser les risques lors d’un hold-up, choses qui ne s’apprennent qu’au contact de truands expérimentés, et certainement pas à l’armée !

Les "tueurs" ne provenaient donc pas du milieu du banditisme, c'est une évidence, mais pouvaient très bien être d'anciens militaires. Cela n'a absolument rien de contradictoire.

D'accord. Mais il ne faut pas perdre de vue aussi qu'à l'époque tout le monde devait faire son service militaire. Et on y apprenait un minimum comment se servir d'une arme. Miliciens ou militaires de carrière devaient faire face à une éventuelle guerre.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 24 Nov 2014 - 22:26

Bonsoir, j'ai toujours été surpris de lire sur le forum que le chalumeau employé au Colruyt de Nivelles était le chalumeau volé à Braine-l'Alleud. Ou avez-vous été chercher cette information.
Je suis également surpris qu'il est affirmé que les auteurs réfugiés dans la Saab ont été se cacher à l'arrière de la ferme d'Hougoumont. Comment pouvez-vous affirmez cela?
Je suis également interpellé par le fait que certains semblent être persuadés que Braine-l'Alleud est au centre de ces tueries, quels sont les éléments qui prouvent cela?
Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 24 Nov 2014 - 22:56

"Bonsoir, j'ai toujours été surpris de lire sur le forum que le chalumeau employé au Colruyt de Nivelles était le chalumeau volé à Braine-l'Alleud. Ou avez-vous été chercher cette information".

c'est une information déjà ancienne et il est bien difficile de vous dire exactement quelle est la source.

Est-ce que c'est le chalumeau et la bonbonne ou la bonbonne uniquement qui a été volée ?

Je ne pense pas me tromper en disant qu'encore récemment, sur le site de la cellule du Brabant wallon, dans la chronologie des faits, ce vol faisait l'objet d'une référence spécifique. Or, pour être retourné récemment sur le site, je me suis aperçu que ce vol n'est plus mentionné. Que faut-il en déduire ?
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 24 Nov 2014 - 23:07

Que faut-il en déduire, simplement qu'il n'y a aucun élément qui permet de relier les deux faits.
Quant à la source à ma connaissance il n'y à pas de source sérieuse, c'est simplement un lien qui a été fait car cela semblait une évidence alors que cela n'en était pas une. Si je peux me permettre sans offenser personne, il y a souvent des liens qui sont fait alors qu'aucun lien matériel ne les confirmes.
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Lun 24 Nov 2014 - 23:58

lesommetdumonde a écrit:
Bonsoir, j'ai toujours été surpris de lire sur le forum que le chalumeau employé au Colruyt de Nivelles était le chalumeau volé à Braine-l'Alleud. Ou avez-vous été chercher cette information.
La source est le rapport du juge Wezel datant de février 1984. Voici ce que mentionne le rapport:

"Vol qualifié commis à Braine-l'Alleud au préjudice des Ets Paul ANDRE le 28 mai 1983, vol notamment de bonbonnes qui sont très probablement celles qui ont servi à alimenter le chalumeau également volé qui a été utilisé pour découper la porte du Colruyt de Nivelles, le 17 septembre 1983 (Not. du Parquet de Nivelles no 17.29.1676/83)"

Et puis plus loin dans le même rapport concernant le vol de la Saab chez Jadot:

"A noter que ce garage est situé à quelques centaines de mètres des Ets Paul ANDRE (Not. du Parquet de Nivelles no 11.02.2728/83)"
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 9:08

suivant d'autres sources on a trouvé les bobonnes ou le chalumeau derrière le rangé de maisons en face du lieu ou fut retrouvé le SAAB .

un petit chemin utilisable suit la petite rivière par là.
une partie est praticable en voiture car il y a qqs maisons qui ont un accès à l'arrière


(n'oublier pas Platane qui habitait en face et pe aussi un autre personne habitait par là avec ses parents qui en est échappé de justesse de l'attaque de 1985 - et aussi que après cette attaque les premiers policiers qui arrivaient ont pensé que un des attaquant pourrait avoir était partis par là- vers ce petit chemin ).


avant que le station d'essence colruyr y fut installé vers 2009 et le grand magasin constriuite par là

devait y avoir des garages là en bas et c'est là où les TBW ont essayé de se cacher mais le proprio du 411? les a fait décamper .
il se peut que les TBW le connaisent car les bobonnes volées ds l'établissements aurait pu être chargé d'un lada vers une autre voiture sur le parking du 411 qqs temps après leur vol.

tout cela est ou a été sur ce site mais bon nombres d'informations sont à reconfirmer.

ils se peut aussi que ds cet établissements du 411 venait des transporteurs de Securitas qui pourrait bien connaitre les diff établissements de VW et l'usine de Forest.

l'ex du 411 vit encore il y a qqs annees car qqun l'a vu au cimetière .

les évènements du lundi ont confirmé une parti des donnees , les menaces et d'autres informations

m'ont confirmé que la source à du bon lard .

maintenant qui va degraisser le hutsepot de braine l'alleud
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 10:54

@ K
Il est certain qu'une bonbonne de gaz a été retrouvée, qu'elle est compatible avec un chalumeau de type oxypac. Probablement de même type que celui volé à Braine-l'Alleud, mais rien ne permet de dire qu'il s'agit des bonbonnes provenant du magasin Paul ANDRZ,de Braine-l'Alleud.
Pour en venir au 421 café de la chaussée d'Alsemberg à Braine-l'Alleud, je peux vous dire qu'il n'y a aucun élément qui permet d'établir un quelconque lien avec les tueries et donc avec la saab. La pizzeria DP a bien entendu fait l'objet d'une enquête approfondie, perquisition des box garages, après les faits et une nouvelle fois aucun lien n'a pu être établi.
Lorsque vous dites que D. C. a caché des armes dans les caveaux du cimetière du foriest à Braine-l'Alleud, cela est faux. Enquête et perquisition y ont été menées et rien de tout cela n'a été établi.
Faut pas confondre bruit qui court avec élément de preuve.
Quant au lundi suivant le vol de la voiture de Titi. J'ai lu sur le cite qu'un homme barbu passait devant chez Titi et qu'il lui semblait suspect. L'homme à la moto a très rapidement été interpellé et identifié. Cet homme n'avait rien à voir avec nos faits.
Le vol de la voiture là il y a des questions qui reste en suspens.
Je sais que certaines personnes sur le forum se centre sur Braine-l'Alleud mais malheureusement à ce jour il n'y a aucun élément de preuve qui permettent d'étayer tout cela
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 11:30

bien

j'ai pas écrit des bouqins sur ces histoires mais j'ai bien visité certaines lieux et plus.

j'ai parlé un peu avec des gens locaux et en effet le cimetière est bien situé pour expliquer une possible cache pendant le w.E. surtout aussi qu'un gardien y est retrouvé pendu aussi  vers 3:4:84 ou 4:3 :84 ?

le type semble avoir eu un moto aussi mais était symphatique d'approche  dixit un autre motard de Braine , mais cela n'exclu pas qu'il a du hebergé qq'un de force .

Si l'article en question retrouvée par hasard d'autres recherches ds le bib parle de plusieures passages en moto via la rue de la gare vers alconval le matin , cela n'explique pas  le hasard que le même après midi on vole justement là le BMW de titi qui en avait d'ailleurs deux ! identiques dixit un source ;

et on devait avoir retrouvé cette bmw sur le parking du cimetière des chiens après que la voiture avait été repéré le long de l'avenue du mérode à Limal près du nouveau cité "Beau site "( tiens!)


et c'est Campinne juste guerri , qui , retrouve le BMW abandonnée sur le parking du cimetière des chiens puis va a l'encontre plus loin sur le même parking d' une couple en train de se donner des bisous  .....qui n'ont rien vu puis décampent aussitôt que Campinne a le dos tourné .
des recherches de plusieures heures avec helicos et des dizaines de gendarmes ds le bois de l'ancien château de merode  n'ont rien donné.


cette histoire est complètement disparu sous le tapis.

mais pour le comprendre il faut savoir que le samedi matin qqs part chez la police judiciaire de bruxelles un telephone anonyme a indique qu'il fallait chercher les tuereurs de nivelles sur le camping la cala a génappes

recherches infructueuses sauf...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 11:44

que le reservoir du BMW semble  vide  et est déjà a zero quand il était volé

il semble avoir fait qu'un 40 aines de km ce qui peut lui avoir enmener a la cala puis au chiens


et c'est justekens ds ds les environs de la cala que fut tué par les gendarmes de nivelles un membre en fuite d'une bande qqs semaines avant  Nivelles

comme cela je tiens compte d'autres chemins aussi ! mais aucune preuve naturellement


Si on décortique Nivelles et on note d'abord toutes les possibilités avant de les rayés un par un , il faut d'abord les ramasser

et y mettre aussi

les dossiers sur lesquelles Morue avait travaillés et l'histoire de 4 jeunes gendarmes membre du groupe G aussi recherchés mais pas trouvés (footnote du doc du parlement)


jai aussi une question simple qui me tracasse :

combien de balles ont tué le chien du garage JADOT : 11 , dixit dupont ou moins ?
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 12:10

@ K.

Depuis le temps que je vous lis, je sais que vous vous renseignez et que vous vous déplacez sur différents cites.

Je pense sans vouloir donner de leçon à personne qu'il faut s'en tenir aux éléments connus et irréfutables. Ex: la saab volée à Braine est retrouvée à Braine, ça c'est irréfutable.

Lorsque vous parlez de C. et du cimetière de Braine-l'Alleud là cela devient du domaine de l'hypothèse
car je vous l'ai dit ci-dessus il n'y a aucun élément qui relie cela aux tueries.

Le vol de la voiture de Titi est toujours sous investigation.
Je précise que la voiture volée a été prise en chasse par la police et la GD, dès Braine-l'Alleud et jusqu'à Rixensart.

Sans preuve, il semblerait sans se tromper que ce vol n'est qu'une mise en scène, raison pour laquelle cette affaire est toujours en enquête.

L'histoire du Barbu en moto le matin du vol de la BM n'a absolument rien à voir avec les tueries.

C'est Titi qui trouvait ce motard suspect alors qu'il passait là depuis des années pratiquement le même jour et à la même heure. Là il y a probablement eu un appel à la police par l'épouse de titi pour agissement suspect pouvant expliquer le projet du vol de la voiture dans l'après midi.
Ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'est que le motard allait être très rapidement identifié vu que des policiers attendaient son passage de retour.

En ce qui concerne le camping dont vous parez il est situé à Glabaix et là aussi on y retrouve Titi, mais vous pouvez savoir que l'individu présente un intérêt pour la CBW mais cela n'est pas un scoop.

Bien à vous.


Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 12:30

@ k.

Le parcours de la BM est connu. Il est parti de Braine pour arriver à Rixensart.

La mort de KASIER lors d'un fusillade avec la GD n'a aucun lien avec la Tueries.

Le chien Jadot a été tué par 8 balles de 22lr.

Vous savez probablement que cette nuit là Marcel Morue de devait pas travailler il effectuait un remplacement aux levés. Il était donc impossible de savoir que c'est lui qui arriverait au Colruyt.

bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 15:27

merci pour ces informations

--le "chien" réniflant m'avait confirmé qu'il n y avait pas 11 balles comme l'avait écrit dupont ds un article.

mais je comprends bien qu'il faut precher le faux pour avoir accès à la vérité .

donc "moins de 5" est dans les possibilités ....

>>la saab volée à Braine est retrouvée à Braine,



j'essaie toujours de rester très basique mais j'exclus RIEN

des histoires comme :

le gérant, faisait des courses de voitures , semble comme toute garage été en souplesse avec le TVA, avoir prêté le saab pour tester pour une possible achat par la gendarmerie , affaires conclus aux 3CC

avec les stars de télé de la gendarmerie de l'époque etc

tant de histoires de cowboys circulent;ils faut le connaitre d'abord pour les éliminer par après.

les modifs soi- disant faites par les TBW l'étaient probablement déjà faites et bien dans le garage de jadot lui même qui essayait de vendre cette voiture tape à l'oeul à un client qui a fait défaut .

pour s'en sortir je pense que un simple arnaque à l'assurance est aussi dans les possibilités.
La voiture modifiée est simplement volée pour récuperer ces sous investis à travers.


c'est la que intervient le cascadeur A.V. qui organisait avec un gendarme de Braine l'alleud des fausses accidents de roulage .
inquiet par le nombre de voiture qui faisait des tonneaux et qui était perte totales la justice a pris les escros et condamnés il y a avait de dépanneurs et autres collègues de voitures de courses impliqués.

vu que A.V. faisait déjà du cinema on a même fait une programme de la RTBF sur ces exploits .


donc les rumeurs que le saab était vu plusieures fois à Braine avec ce chauffeur n'étaient pas impossible


la voiture est pseudo- volée par un copain et le pauvre bête a servi comme alibi ; puis caché qqs part ds un box ds les alentours de Braine puis là il s'est envolée une deuxième fois ....
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 15:43

Citation :
Lorsque vous parlez de C. et du cimetière de Braine-l'Alleud là cela devient du domaine de l'hypothèse


si C comme indiqué ici sur site avait travaillé aussi ds la ferme de gouhoumont  c'est possible qu'il connaissait les lieux ;

le fermier semble entendu les bruit pendant la nuit

le lendemain il trouve des débris /bouteilles ds son champ tout près à l'arrière de la ferme

le lendemain il prévient la police > rien
le lendemain la gendarmerie > rien

puis comme tout les fermiers à cet époque de l'année il prend son tracteur et laboure la terre

quand on y va (ferme en restauration) on peut trouver des couronnes de fleurs coqillicots  chaque année en mois de novembre qui y sont mis par les brittaniques  qui viennent con-mémorer la bataille de
Waterloo ds laquelle cette ferme a joué un grand rôle .
là derrière il n'y a q'un endroit où se cacher derrière les broussailles: une voitures peut s'arreter en gardant un  oeuil sur la route qui mène à cette ferme  ;Des que j'y mets un pied je tombe sur un douille de chasse très abimé par l'age , mais pas de la date de Napoleon ! pe  ! ! !

c'est rigolo !
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 15:53

Citation :
Je sais que certaines personnes sur le forum se centre sur Braine-l'Alleud mais malheureusement à ce jour il n'y a aucun élément de preuve qui permettent d'étayer tout cela


le proc critiqué de tout les malheurs a ds les derniers mois de sa vie envoyé les journalistes ds le mur ?
il a donné qqs initiales et a indiqué Braine comme la direction de fuite

je ne l'ai plus suivis  mais je sais que d'autres ont fait des recherches plus approfondis sans connaitre plus sauf qu'ils ont été ménacés.

le même depretre avait a un moment arrangé le procès des jeunes sudistes un peu ds laquelle il y avait aussi des fils et filles du beau monde , politiques , echevain?  donc sudistes & SUDISTES
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 15:58

Le vol de la voiture là il y a des questions qui reste en suspens.


il semble avoir eu deux BMW dont un avec une porte arrière réparé (trou)

les clés de reserve semblent avoir été ds la boite a gants


est ce que cette voiture avait des traces de vomissures quand il fut retrouvé ? sur le cimetière des chiens
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 146
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 16:18

@ K.

Je sais que je vais peut-être vous décevoir, mais je dois m'en tenir aux faits pour ne pas partir dans des explications qui ne reposent sur rien.

Nous parlons dans le cas présent de W.D. (Titi), lorsque sa voiture BMW série 7 a été volée le double des clés étaient bien dans la vide poche. Les auteurs du vol étaient au nombre de deux. Deux hommes pas de femme.

Le véhicule ayant été restitué immédiatement après de passage du labo, il n'a pas été fait état de vomissures dans cette voiture.

Une deuxième BMW ne me dit rien et je pense qu'il s'agit d'un fait qui n'est pas exact.

Bien à vous.

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mar 25 Nov 2014 - 17:55

au camping la cala qq'un avait situé un bm trainant par là depuis des années

en allant voir sur place cette carcasse semblaient etre changer en une version plus jeune.

il y avait aussi un père et un fils décédé en très peu de temps il y a deux , trois ans .
j'en sais pas plus .
----------------
pour le bm de titi j'en suis assez sur que cela a été sur site qqs part il avait deux bmw identiques.
il faut aussi signaler une autre bmw mais cela est ds les écrits de Portal q'on pouvait lire en partie sur l'autre site il y a 5 ans.


Portal situe un bmw , poussièreux , vu par des fermiers qui inspectaient leurs champs (au nord de l'échangeur de nivelles) pour contrer des braconniers tôt le matin après nivelles donc le dimanche matin.
mais l'histoire devient rigolote quand il ecrit que ces gus en BMW demandaient aux fermiers s'il avait vu que l'échangeur de nivelles était libre de contrôle policier (où le pont sur l'autoroute au nord)
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Jeu 18 Déc 2014 - 10:40

K a écrit:
tiens un libanais avait son affaire ds l'ancien acier Bol à nivelles ?

et un témoin a constaté la presence d'un santana immatr F à nivelles aussi qqs semaines avant Wavre et il avait dit:  tiens on a déjà le nouveau modèle en france et pas en belgique

Très probablement Marc Attala, fils de Pierre (affaire Dekaise)
Revenir en haut Aller en bas
Ben



Nombre de messages : 58
Localisation : Antwerpen
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 20 Mai 2015 - 9:20

"Je venais de me marier et j'étais en congé", se souvient Alain Berger. "Mes collègues étaient de permanence mobile et ils avaient sauté dans leur Ford Transit quand l'alarme effraction avait retenti au commissariat. "Cette fois-ci, on va les avoir", avaient-ils dit en partant, car ce n'était pas la première fois que des voleurs s'introduisaient par l'arrière du supermarché. Ils ignoraient bien sûr qu'ils allaient se trouver nez à nez avec des bandits qui ne leur laisseraient aucune chance."

Source: http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?pid=31879#p31879

Il y a quelqu'un qui a plus d'information concernant les cambriolages au Colruyt de Nivelles?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bendevannijvel.com
K



Nombre de messages : 7847
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 20 Mai 2015 - 11:49

c'est une nouvelle info

si on avait cet info on aurait pu le demander à un voisin là bas

quand j'ai fait un tour avec un membre ,un voisin confirmait qu'ils avaient RIEN entendus et sans le demander et mes voisin plus proche (expropriés pour agrandir le parking) RIEN non plus et en plus vous êtes les premiers à nous le demander !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7265
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 16 Sep 2015 - 19:32

Ce jeudi 17 septembre 2015, nous "fêterons" le trente-deuxième anniversaire de cette attaque. Pas de pitié, pas de pardon. Justice doit être faite!

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2549
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   Mer 16 Sep 2015 - 19:56

Bonsoir Michel, merci de nous rappeler cette date importante.
À titre personnel, je me suis fait extrêmement discret ces derniers mois. Pour toute une série de
raisons d'ailleurs qui n'ont pas forcément de lien direct avec l'affaire des tueries du Brabant et en tout cas le forum. Pour autant, de manière sporadique, je regardais s'il y avait quelque chose de neuf. Je n'ai pas décelé de rebondissements. Donc, logique avec moi-même et sauf erreur manifeste d'appréciation,j'en suis toujours au stade des révélations d'un ancien syndicaliste (jaune) et sur ses supposées accointances avec les services secrets de l'État. Pour parler de manière un peu plus concrète, surtout pour ceux qui ne nous ont pas suivi depuis quelque temps, cette personne, membre du forum, demeurant ou ayant demeuré en France, auraient été mandatée par les services secrets américains, directement ou par l'intermédiaire de leur homologue belge pour préparer au moins une attaque de la seconde vague. Je n'ai peut-être pas consacré suffisamment de temps à des recherches plus pointues, s'agissant de la crédibilité de cette thèse et de ses résultats concrets sur le plan judiciaire. Sauf erreur ou omission, à plus d'un an de distance si je ne me trompe pas, strictement rien ne transparaît. Rien n'abonde dans le sens d'un complot et de l'utilisation « de petite mains » manipulées à leur insu. Par voie de conséquence, j'ai quelques questions très simples à poser :
1. Est-ce qu'effectivement, depuis près de 14 mois, rien de nouveau n'est apparu dans cette affaire ?
2. Une nouvelle piste vient-elle confirmer ou infirmer entre-temps la situation décrite au point précédent ?
De mon côté, je me permets de donner mon avis :
1. Puisqu'il est question d'un rallongement de la prescription, nous constatons un ralentissement des investigations et un désinvestissement des enquêteurs.
2. Si la thèse développée en juillet 2014 recueille toujours la préférence des enquêteurs, notamment après la dernière émission d'investigation de la RTBF, dans l'un de ces volets, celui du complot d'extrême droite, pourquoi rien ne bouge ? Est-ce que des enquêtes complémentaires sont diligentées par les services de police ? Est-ce que des requêtes à caractère diplomatique ont été adressées aux services américains et notamment à l'OTAN ? La question n'est pas anodine car si l'on suit notre fameuse thèse de juillet 2014, nous justifions par avance du côté judiciaire un enterrement de première classe. C'est évidemment très commode.
Au plaisir de vous lire Michel et vous tous, membres du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nivelles, 17 septembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nivelles, 17 septembre 1983
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 31 sur 35Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34, 35  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Du 31 août au 8 septembre Neuvaine de la Nativité de Marie
» Neuvaine du 6 au 14 septembre
» Horaire examens septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Nivelles, 17 septembre 1983-
Sauter vers: