les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ohain, 2 octobre 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 28 Déc 2009 - 12:00

J'ai lu qq parts qu'ils ont vendu l'affaire plus tard....quand?
et que son maman est renversé des années après, mais elle était "perdu" un peu par l'age donc ici accident!

Reste l'environnement criminel et dangereux à trois coin coins parce qu'il sont retourner vivre à Bruxelles dixit postal

n'oublions pas que Kaplan a volé son porsche 924.
Je pense qu'ils etaient ds le collimateur d'un groupe de voyous

n'oublions pas le deuxième 504 volé pas si loin du diable amoureux mi 1986 et eutilisé par la bande de haemers

doit y avoir une petite commerce ds les environs du 3coin coin ou la fille a "parlé" avec des clients: où?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 28 Déc 2009 - 23:27

Cusmenne Claude a écrit:
dans un autre fil, je pose la question de savoir ce qu'est devenue la fille Van Camp, qui à témoigné avoir reconnu l'un des agresseurs, ( les enquèteurs,lui ont demandé si elle pouvait le prouver....) mais, mes questions restent sans réponses ......

Le gars de Woluwe impliqué dans la 'drogue' pourrait être Haemers. Car il a habité à Lasne et à WSLambert.
La fille Van Camp s'est mise en ménage avec l'actuel patron du 'Gros vélo' le resto situé sur la place d'Ohain, je pense...
On peut la rencontrer en allant boire un verre ou manger... Du moins c'était le cas il ya...5 ans
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 29 Déc 2009 - 11:56

Haemers habitait à qqs deux km de là jusqu'en mi 1986

il disait d'avoir jamais mis le pieds ds coincoin mais il n'a pas dit à 100 metres ou à 200 mètres du coinc coin...
Revenir en haut Aller en bas
dcmetro



Nombre de messages : 314
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 2:42

Ce fait est interressant.Il s'agirait de savoir si les tueurs etaient venus pour descendre Van Kamp ou pour se procurer une nouvelle voiture apres l'affaire de nivelles...

Si on part du principe que les tueurs ont eliminé Angelou et Vanden Eynde pour des motifs precis, on peut supposer qu'ils aient pu faire de meme pour Van Kamp, dans ce cas la golf ne serait qu'un "bonus"

On peut aussi s'imaginer que les tueurs circulant par la ont appercu ce petit bolide rouge qu'ils semblent affectionner particulierement,garé devant l'etablissement. Ils ont alors attaqué l'auberge pour la voler.Le meurtre de Van Kamp ne serait alors qu'un dechainement gratuit de violence de plus.

Qu'en pensez vous ?? etaient-ils venus pour Van Kamp ou pour la golf ??
Revenir en haut Aller en bas
swansongunsung

avatar

Nombre de messages : 374
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 9:45

billballantines a écrit:
Le gars de Woluwe impliqué dans la 'drogue' pourrait être Haemers.
Je pense plutot à Vincent Louvaert.

- Louvaert faisait partie intégrale de la bande de Woluwé.
- Louvaert était accusé par Vittorio de certain faits liés aux tueries.
- Louvaert etait accuse par Van Binst de la meutre de Van Camp.

Les témoignages de Vittorio et Van Der Binst étaient rétractés plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 10:03

Citation :
etaient-ils venus pour Van Kamp ou pour la golf ??

ils sont pas venus mais habitaient tout près ds les environs

la mère ou la fille semblait avoir reconnu qq'un.

n'oublions pas le 504 retrouvé à 200 metres 6 mois plus tot
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 11:49

alors, il faut suggérer à Eddy Vos...d'entendre au plus vite Catherine Van Camp...et cette fois, de vérifier ses dires au plus vite, sans lui demander, si elle peut prouver que ...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 12:42

la fille ou la mère en ont parlé ds un magasin du coin avec des clients
ce magasin n'existe plus.
les policiers n'ont pas de formation pour "parler" au temoins ,ils interrogent.
un psy aurait pu en sortir des info's .

Maintenant c'est trop tard.

En plus on leurs a mis les impots sur le dos.....
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 13:01

ne peut on retrouver le PV d'audition de Catherine Van Camp..? J'entends, lorsqu'elle à été entendue par la CBW..? Quels étaient la nature de ses soupcons ? Il me semble, (a prendre sous toutes réserves)....qu'elle aurait reconnu la voix de quelqu'un étant lui aussi dans l' horeca..., j'ai bient dit sous toutes réserves ..!!!
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 13:34

cette voix avait p.e. travaillé un peu au 3cc...
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 8 Fév 2010 - 14:10

donc une porte à garder "ouverte" et inexploitée......CQFD
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 5 Mai 2010 - 19:52

Si ils sont venus pour Van Camp il faut chercher du côté CEPIC !!!
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Jeu 6 Mai 2010 - 10:22

encore et toujours le CEPIC.......
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Jeu 1 Juil 2010 - 15:47

Mottard&Haquin p183

Citation :
4. EXAMEN DE L'INFORMATION OUVERTE A LA SUITE DE FAITS COMMIS A OHAIN A L'AUBERGE DES 3 CANARDS,

LE 2 OCTOBRE 1983

1. Exposé des faits
41. A l'époque des faits, la famille Van Camp exxploite l'auberge des 3 canards, sise à Ohain (Lasne) 51, Route de la Marache.
Le mari, M. Jacques Van Camp, né en 1924, est architecte. Malgré rampleur de ses relations dans le milieu des affaires, son activité professionnelle a suubi un fort ralentissement.
Aussi, les époux Van Camp ont décidé de reprendre le restaurant« Les 3 Canards » à partir d'avri11975.
Mme Germaine Doom, née en 1930, en est officielllement la tenancière. Mais son mari, Jacques Van Camp, y joue, en fait, le röle de patron.
Leur fille, Catherine, née en 1956, participe à 1'exxploitation du restaurant, depuis son retour d'Austraalie enjuin 1983. Le personnel de l' auberge est composé presque exclusivement d'étudiants.
42. Le samedi, 1 er octobre 1983, de nombreux clients ont fréquenté 1'auberge. Les derniers sont partis vers minuit. Les trois membres de la famille Van Camp et les quatre étudiants, qui avaient contribué à assurer le service ce soir-là, ont soupé à leur tour. Le repas a été préparé à leur intention par un cuisinier de métier qui vient donner un coup de main, à titre d'ami.
Vers minuit et demi, Jacques Van Camp est sorti chercher quelques accessoires de vélo dans une remise extérieure.
Vers 1 h. du matin, tout étant remis en place, Jaccques Van Camp s' est proposé pour reconduire trois étuudiants dans la GolfGTI rouge appartenant à sa fille et immatriculée FGK 991.
L'ami cuisinier, quant à lui, allait reprendre la rouute avec sa voiture Alfa Sprint et la quatrième étudiannte avec la Renault R4 appartenant à Jacques Van Camp.
43. Jacques Van Camp sort le premier, suivi de deux étudiantes. Celles-ci ont à peine franchi le seuil de la porte d'entrée lorsque deux in di vi dus masqués surgissent. Le premier maîtrise Jacques Van Camp et 1'entraîne vers le parking. Le second refoule les autres dans la cuisine. Illeur intime 1'ordre de se couch er et leur réclame de l' argent ainsi que les clés des voitures.

Comme ils ne s'exécutent pas assez vite, 1'agresseur tire un coup de feu dans le frigo. Le fruit de cette sommmation est maigre. Personne n'a d'argent sur soi et seul1'ami cuisinier possède les clés de sa voiture.
Celui qui tient en respect sept personnes dans la cuisine est décrit comme étant assez grand (1m7001m80), très nerveux et de corpulence moyenne, voire bedonnant. Il parle français avec un léger accent et aurait prononcé une phrase, dans une langue étrangère, que personne n'a comprise. Les témoins ont pensé que ce devait être de rarabe.

Sa figure est recouverte par un masque élastique représentant un vieillard aux dents mal plantées et dont un reil est poché. Il porte des gants roses, du gennre gants de vaisselle. Son pantalon bleu est évasé à la base. Son pistolet possède un canon assez long et il est silencieux.
Il est possible que l' autre agresseur, ou peut-être un troisième, ait fouillé le tiroir-caisse du restaurant mais il était vide. La recette avait été placée dans le ti~ roir d'un meuble du premier étage, ou se situe 1'apparrtement des tenanciers. Cet appartement n'a pas été fouillé.
L'homme au masque de vieillard s'est retiré avec les c1és de 1'Alfa Sprint comme seul butin. Les témoins ont perçu ensuite trois coups de feu discrets et le bruit d'une voiture qui démarre. C'était la Golf GTI de Catherine Van Camp. Après quelques instants d'hésiitation, les sept témoins ont constaté que Jacques Van Camp gisait sur le parking, couché sur le dos, sa veste de daim lui recouvrant le visage.
Une ambulance et un médecin ont été alertés la victime a été transportée à la c1inique d'Ottignies. Elle est décédée sans avoir repris connaissance, à 4 h50. Une balle de calibre 7.65 lui avait traversé la tête. Elle était entrée derrière et en bas de 1'oreille droite. Elle était sortie à 1'extrémité ga uche du front en éc1atant la base du crane.
Trois autres balles du même calibre avaient crevé un pneu gauche à chacune des trois voitures qui se trouvaient sur le parking: une Porsche 924, 1'Alfa Sprint et la Renault R4.
Suivant les experts, il est vraisemblable que deux pistolets différents, de calibre 7.65 mm ont été emmployés par les agresseurs.


l'enquête:


44. A 1h09, le service 900 est alerté. Une ambulannce et un médecin sont arrivés rapidement. Ils sont reejoints, vers 1 h 30 par la permanence mobile de la genndarmerie de Braine-1'Alleud avisée des faits à 1h15. Le signalement de la voiture Golf GTI est diffusé à 1h30 par radio et à 3 h par télex. Dès 1h19, la police de Braine-1'Alleud occupait le carrefour de la Chausssée de Charleroi. De nombreux corps de police sont venus sur place et ont enquêté. Le juge d'instruction, rejoint par le ministère public, la police judiciaire de Nivelles, le laboratoire de la police judiciaire de Bruxelles et un expert en balistique, est arrivé vers 5h10.
La visite des lieux a été suivie d'une autopsie, do nt la valeur policière est faible.
Le dossier comprend 89 pièces d'enquête datées d'octobre 1983 et au total109 enquêtes exécutées au cours des trois derniers mois de 1983 sous la direction de Monsieur Wezel, alorsjuge d'instruction à Nivelles.


Ces pièces rapportent :
_ les nombreuses auditions qui ont été faites des sept témoins;
_ 1'enquête exécutée auprès des voisins, des arabes résidant dans les environs, des débitants de boisssons proches et de c1ients du restaurant;
- l'enquête sur l'origine des masques portés par les agresseurs;
, - un.e com~ission rogatoire faite à Paris au sujet d une vOIture mIse en fourrière de la même marque et portant le même numéro d'immatriculation que la Porsche des époux Van Camp.


En outre, le dossier contient une farde séparée relatant une enquête à Düsseldorf.
Depuis le début mars 1984jusque finjanvier 1987 le dossier a été traité par lejuge d'instruction, M. Schli~ cker: 64 pièces d'enquête sont datées de 1984, 38 de 1985,36 de 1986 et une de 1987.
Outre la poursuite des recherches dans divers milieux suspects, l'activité des membres de la famille Van Camp a été scrupuleusement examinée .
------


a) une expertise comptable, précédée de perquisiitIon~ ~n mars 1984, semble révéler que certains appprOVISlOnneIhents de l'auberge en denrées n'étaient pas mentionnés dans la comptabilité 6fficielle. En ouutre, ~ne enquête laisse penser que Mme Van Camp auraIt acheté, à prix réduits, des denrées alimenntaires de luxe. Elle provenaient de vols à la SABENA.
b) La con~.uite de.Jacques Van Camp a été suspecctee parce qu Il aurmt eu une attitude équivoque en m~rs 1983lorsque la police est venue l'avertir que sa vOIture Porsche avait été volée à Woluwé-St-Lambert ou il résidait. Le voleur a été identifié. Il s'agit de Monsieur M.K., né en 1962, qui ne semble pas être étranger à certaines révélations faites sur l'activité de l'exxtrême droite.
c) Le comportement de Jacques Van Camp comme architecte et sur le plan de sa moralité a été fouillé.

45. Il existe, en outre, diverses recherches classées dans des fardes séparées, l'une d'elles, tend à identiifier le propriétaire d'un imperméable trouvé, après les faits, au coin de la façade arrière et du pignon droit du restaurant. Une autre farde conti ent une enquête reelative à un détenu évadé de Tournai, M. Philippe De Staerke, identifié sur photo par un témoin comme s'étant trouvé à Lasne dans son café le 1 er octobre vers 23h30. -
46. Ce dossier a été communiqué au mini stère public le 2 février 1987, lequel a requis le dessaisisseement dujuge d'instruction le 4 février 1987. La Chammbre du Conseil a fait droit à ces réquisitions le 5 février 1987. L'ordonnance con state que l'affaire est connexe sous le rapport balistique, au triple meurtre de Nivelles, dans la nuit du 16 au 17 septembre 1983 et qu'en outre la voiture Golf GTI de Catherine Van Camp aurait servi lors du hold-up de Beersel du 7 octobre 1983 ainsi q).l'à l'occasion du double meurtre d'Anderrlues du 1 er décembre 1983, toutes affaires dont le juge d'instruction de Nivelles a été dessaisi par ordonnannce du 26 janvier 1987.

47. Le dossier sera traité désormais par le juge d'instruction, M. Lacroix, vice-président du tribunal de première instanee de Charleroi. Cent pièces sont rédigées en 1987 et 59 du 1 erjanvier au 9 mai 1988, date du dernier PV versé à la copie du dossier qui nous a été remise.
L'information a porté en ordre principal sur un sujet marocain qui, suivant la tenancière d'un café de Lasnes, se serait trouvé dans eet établissement le 1 er octobre vers 23h3Ü en compagnie de De Staerke, déjà cité.
II a été recherché, en outre, si la victime avait été en relation avec Latinus, Bultot, ou toute autre personnne suspectée d'avoir eu des activités d'extrême droite.

II a été recherché, en plus, quelle valeur il convenait d'accorder à des déclarations de prisonniers qui prétenndaient avoir reçu ou surpris des confidences de memmbres du groupe Cocu.
Enfin, 1'information a tenté de mieux préciser l' arme employée par l'agresseur qui avait tiré un coup de feu dans le frigo de 1'auberge. Au cours de ces 4 ans et 7 mois d'enquête, de nombreuses pistes ont été vérifiées au départ d'indications données par des listes de susspects tenues par la gendarmerie ou par des indicaateurs restés anonymes.
le tout sans resultat.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 622
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Jeu 1 Juil 2010 - 18:04

.....L'information a porté en ordre principal sur un sujet marocain qui, suivant la tenancière d'un café de Lasnes, se serait trouvé dans eet établissement le 1 er octobre vers 23h3Ü en compagnie de De Staerke, déjà cité. ....


K. Boirouj ?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Jeu 1 Juil 2010 - 18:10

rien trouvé pr le moment
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 6 Juil 2010 - 13:50

peut on savoir, pourquoi, toutes les questions posées à propos de Catherine Van Camp sont toujours restées sans réponse, sachant que, il existe des PV, mais et surtout, une interview de l'intéressée realisée en fin 2004 début 2005...curieux tout de même non ?
Revenir en haut Aller en bas
Ben



Nombre de messages : 58
Localisation : Antwerpen
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 9 Juil 2010 - 10:29

Une interview avec Catherine Van Camp : www.bendevannijvel.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bendevannijvel.com
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 9 Juil 2010 - 10:33

trouvé

ds le bouqin "la bande" 2-ieme édition;

j'ai lu et égaré de bende 1 édition et je constate que il y a des erreurs de traduction ds la version française mais ce deuxième edition contient pe plus d' infos que la première édition .

qq sait s'il y a encore des editions ulterieures?.

le sujet est retourné en afr du nord.

je vais le poster ds qq semaines
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 9 Juil 2010 - 10:55

Bedankt Ben

après qqs lectures de bouqins ce qui me frappe c'est que :

1.: van Camp est allé dehors ds un cabinet chercher des affaires pour réparer un velo ou qq chose vers 00H30 !!!!!!!!

2.: Le cuisto travaillait en "ami" pour "aider" et il avait son propre voiture

3;:les deux filles étudiantes étaient des soeurs et VC voulait les ramener en voiture donc ils n'étaient pas venus en velo

4.: il y avait des logement a l'étage pour la fille ou les patrons.

5 VC avait aussi un R4 là (pour faire des commissions?)

6.: l'impermeable est retrouvé DEHORS à l'arrière côté droit de la maison

7.: Le patron vient de sortir avec les deux filles mais au même moment deux sont entrés ds le resto par l'arriere ? et immediatement ils (un -deux)sont ds le resto et ds la cuisine )

donc il y a probablement un troisieme tbw dehors : trois et pas deux personnes.

etc.
il me semble ici de nouveau il faut faire un plan du batiment pour comprendre ce qui s'est passé vraiment avec la position des 6-7 témoins.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 9 Juil 2010 - 11:02

Citation :
la tenancière d'un café de Lasnes

il faut essayer de situer ce café pour voir le temps que cela prend pour

- marcher ,
- rouler en velo (volé) ou
- en voiture pour arriver chez van Camp.

Si la tenanciere était juste en peut en déduire des choses pe.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Sam 10 Juil 2010 - 8:48

K, le café de Lasnes ? il me semble avoir lu, "Le messager de Bruxelles"
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Jeu 15 Juil 2010 - 18:44

claude

la bande van binst& C° c'était meessager
pour de staercke aucun info que ce soit le meme café
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1025
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 16 Juil 2010 - 8:45

si, dans l'interview de Catherine Van Camp, le messager de Bruxelles est le café ou les deux lascars sont vus et identifiés par la patronne.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7855
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Ven 16 Juil 2010 - 16:51

tout à fait Claude

Vous devenez un connaisseur redoutable:

Citation :
Le juge d'instruction Jean-Marie Schlicker, qui a mené l'enquête sur l'assassinat de votre père et sur ses activités pendant des années, pense que votre père a tenté de résister et que c'est pour cela qu'il est mort. Cela ressemblait quand même davantage à un meurtre pour faciliter le vol qu'à un règlement de comptes, a-t-il déclaré devant la commission.

"Je l'ai toujours pensé. Je crois que les auteurs voulaient vraiment la Porsche. Peut-être étaient-ils furieux quand ils se sont aperçus que mon père n'avait pas les clefs. Peut-être s'est-il défendu en effet et a-t-il arraché le masque du malfrat avec qui il était aux prises. Il l'aurait alors vu et serait devenu un témoin gênant."

L'enquête sur votre père a commencé après que la justice ait relâché deux suspects qui avaient été arrêtés deux jours après le meurtre. Il s'agissait de Philippe De Staercke et de l'illustre inconnu Mohammed El Bourajradji, dont la seule chose qu'on sait de lui est qu'il a été jardinier à Waterloo. Une arrestation deux jours après les faits, il doit s'agir de l'élucidation la plus rapide de l'histoire judiciaire belge.

"Exact. Quelques mois avant l'assassinat de mon père, en janvier, des membres de la bande De Staercke avaient volé la voiture de mon père. Ils avaient roulé dans Bruxelles et avaient abandonné le véhicule quelques heures plus tard, à quelques centaines de mètres de l'endroit où ils l'avaient volé."

Murat Kaplan a reconnu ce vol. Comment êtes-vous si sûre qu'il appartient à l'entourage de De Staercke ?

"C'est en tous cas ce que les enquêteurs nous ont dit. La patronne de l'époque du Messager de Bruxelles, une brasserie-restaurant d'Ohain, avait vu De Staercke dans son établissement la nuit des faits, en compagnie d'un autre homme."

Ils s'y seraient trouvés une heure environ avant les faits. La patronne les aurait reconnus dans un "album de famille du grand banditisme" qui lui était présenté par un enquêteur. C'est noté dans le rapport de la deuxième commission d'enquête. Comme d'habitude, l'alibi de De Staercke était assez confus, mais cela ne fait pas de lui un meurtrier.

"Absolument pas, mais ils ont donc bien été arrêtés. Je suppose que les enquêteurs disposaient encore d'autres éléments. Peut-être que l'aubergiste avait vu ou entendu quelque chose qui permettait de faire le lien entre ses deux clients et le meurtre ?"

D'après ce même rapport parlementaire, cette dame aurait été menacée dans les jours suivant l'arrestation, à la suite de quoi elle se serait rétractée.

"Je l'ignore. Ce dont je suis sûre, c'est que celui qui a tiré sur nous dans la cuisine est actuellement en prison."



Si on deduit un possible participation de de staercke on peut en conclure que le deuxieme gars present connait la même langue parlé et utilisée ds la cuisine.
il y avait plein de grecques ds l'entourage de de staecke (les frères papadopoulos ) mais

je pense que la fille van camp , étant grand voyageuse aurait reconnu cette langue.

Si on envisage le language "tsigane" il faut en trouvé quelques extraits pour savoir comment cela sonne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ohain, 2 octobre 1983
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» info : 16 et 17 octobre 2010 à Toulouse
» Rituel de Samain-31 octobre 2010
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» VENDREDI 8 OCTOBRE
» Le 13 octobre: Un automobiliste a vu les passagers d'une soucoupe (Toulouse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Ohain, 2 octobre 1983-
Sauter vers: