les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ohain, 2 octobre 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1175
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 7 Nov 2016 - 20:00

@guy mayeu:

Et ne pensez-vous pas que le témoin aurait pu reconnaître une personne de sa région?

Ce témoignage semble être important vu que l'auteur présumé se trouvait à visage découvert et a parlé au témoin...

Aucune suite apparemment à ce témoignage...

Plus de trente années plus tard, le témoin est-il toujours en vie? scratch
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 7 Nov 2016 - 20:51

@bernarddeboussu,

je ne sais rien de plus sur ce témoin, très crédible selon moi.
ce jour la au contrôle technique rien ne l identifiait comme étant un tdb,
pas de golf ''i love australia, regardez par la.''.

et aussi ,avant cette période de ''jeu de piste'', de' 'travestissement'', la golf van lindt était retrouvée dans les bois de lobbes.
c est pour cela que je pense aussi qu il y aille un point de chute dans cette région.

j imagine qu ils n ont pas jeté le véhicule a cote de leur maison ,mais qu il connaissaient les lieux.
il y a de grandes chances que dans leur sentiment caractériel de toute puissance, ils n aillent pas traverse toute la Belgique avec un camion plateau auquel ils avaient accès.
mais:-si ils étaient du voyage ou ferrailleur, ils auraient su quoi faire de la carcasse de la golf
-si ils étaient dans le vol automobile, ils auraient démarré une voiture du quartier pour filer
de braine l alleud le 17 septembre 83;mais ce n est pas dans leurs compétences.


cordialement
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1175
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 7 Nov 2016 - 21:03

@guy mayeu:

Bonne approche du sujet! Je suis d'accord avec vous! study
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Dim 30 Avr 2017 - 16:08

Frédéric a écrit:
Pour moi, il s’agit d’un assassinat ciblé est-il écrit plus haut.

C'est ce que je pense, également. Le restaurateur devait connaître au moins un des membres du trio. La motivation reste floue

Si M. Van Camp était personnellement visé par les tueurs (et le conditionnel est important car vouloir assassiner quelqu’un en tirant une seule balle de calibre 7.65, même en pleine tête, me semble hasardeux), le mobile est dans ce cas-là, au contraire, relativement aisé à entrevoir.

Premier constat, les cambriolages à Maubeuge et à Beersel ne laissent guère planer de doutes : avant de commencer à perpétrer des attaques de supermarché, la bande s’était spécialisée dans le vol de victuailles.

Ces bouteilles et autres denrées volées devaient être écoulées d’une manière ou d’une autre. Généralement, dans ces cas-là, cela se fait via l’intermédiaire d’un commerçant peu regardant sur la provenance des marchandises qui lui sont proposées. Ce commerçant peut très bien avoir été un épicier mais le vol de bidons d’huile à Nivelles laisse plutôt penser que cette personne devait être un restaurateur.

Deuxième constat : avant le bain de sang du Colruyt en septembre 1983, on ne parlait pas encore des tueurs du Brabant, aucun lien (ou presque) n’ayant été établi entre les différents crimes et délits qui seront plus tard imputés à la bande. La personne, quelle qu’elle fût, qui rachetait à cette époque-là les victuailles volées par les tueurs ne pouvait donc en aucun cas imaginer que son interlocuteur était l’un des gangsters qui avait commis le hold-up sanglant de Wavre ou celui du Colruyt de Halle puisque ces attaques s’apparentaient à des actes de grand banditisme, à mille lieues du simple vol de denrées alimentaires.

En revanche, après le cambriolage sanglant du Colruyt de Nivelles et son retentissement médiatique, il est difficile d’imaginer que cette même personne, en apprenant dans la presse en quoi consistait le butin du vol, n’ait pas eu au minimum un vague soupçon à l’encontre de son "fournisseur". Dans tous les cas, les tueurs étaient en droit de penser qu’il en serait ainsi et auraient eu tout intérêt à ne pas prendre le moindre risque.

Troisième constat : le meurtre de M. Van Camp survint très exactement 15 jours seulement après les faits dramatiques de Nivelles.

Quatrième constat : une partie des denrées achetées par M. Van Camp n’était pas repris dans sa comptabilité officielle, comme l’a démontré l’expertise de celle-ci.

En conclusion, il est possible que ces éléments pour le moins troublant relèvent du simple hasard et que les tueurs avaient pour seuls mobiles cette nuit-là de faire main passe sur la recette journalière et de s’emparer de la Golf stationnée devant le restaurant, M. Van Camp étant juste une victime collatérale de plus.

Mais si M. Van Camp était personnellement visé cette nuit-là, alors le mobile de ce crime paraît évident.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 1 Mai 2017 - 19:15


Bonjour Chronos,

le voleur de victuailles, à moins d'en être l'unique consommateur, voit le profit.

indices>>>>sujet : papiers / Le 28 novembre 2016 8:32
Citation de K :

''Le problème c'est que le voleur de vivres prend un maximum de vivre et pour cela une camionnette
est plus appropriée''

Il prend même le camion tout chargé, c'est plus simple, discret, rapide et rentable.

Vous avez écrit :

''et le conditionnel est important car vouloir assassiner quelqu’un en tirant une seule balle de calibre 7.65, même en pleine tête, me semble hasardeux)''

C'est très bien relevé, surtout que 2 semaines avant, ils ont du être étonné d'apprendre par la presse
qu'un des gendarmes du Colruyt avait survécu. Alors qu'ils étaient sensés l'avoir achevé.

Cordialement à vous Chronos
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 595
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 1 Mai 2017 - 21:26

Pa en camionnette,ont les repères de loin et sa n’avance pas, ses pour se faire choper. Surtout dans le B.W. sa à toujours été fort fliquer.
Mieux vaut bourrer la grosse voiture aux maximum. (Façon Gitan)
Je trouve la version de chrono la plus probable.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 1 Mai 2017 - 22:01


Bonsoir pierre,

on prend le camionneur, et surtout ses papiers en lui signifiant bien que l'on sait le retrouver si. . .
Vous verrez quand l'alerte sera donnée, il n'y a pas besoin d'avancer vite. . .En plus un camion qui
roule vite, c'est super repérable.

Des techniques plus rentables et plus simple il y en a un paquet accessible à des individus
sans moyens de départ.

Ce que Chronos relève d'intéressant ici, c'est le calibre utilisé, 7,65 qui infirme fortement
la théorie de l'assassinat.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 1 Mai 2017 - 22:03

7,65. . .1 seul coup de feu, pas 2 ou plus

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Lun 1 Mai 2017 - 23:06


Pierre à écrit :

''Mieux vaut bourrer la grosse voiture aux maximum. (Façon Gitan)
Je trouve la version de chrono la plus probable.''

Ca, c'est ce que les tdb font, avec la Santana à Maubeuge et à Nivelles.

Un voleur de victuailles voit le profit ou la consommation propre.
Ici ni profit (ou ils agiraient autrement, car ils sont performant ).
Pour la consommation propre, il y a trop grande quantité d'huile d'olive et de café.

mon avis concernant les vols de victuailles :

-Ils sont hédonistes ( donc festifs ), mais rien ne fuite.

-Ils préméditent, organisent, donc passent du temps ensemble, avant et après.

-Ils sont voleurs, bien qu'ils ait grandi à l'écart des voleurs traditionnels.

>>>>Ils ont une tanière pour cela, un central, leur ''chez eux'', là ou ils se débarbouillent, se débriefent , là ou ils boivent la bouteille bonus piquée pendant le hold-up ( je sais plus ou? )

Ils arrivent avec la nuit, peut-être même soupent-ils ensemble.

Ces vols de nourriture me font penser aux réassortiment de leur central, ou bien ils se tiennent
dans un endroit, genre l'étage d'un commerce ou l'huile d'olive et le café sont utilisés en
quantité, et ce geste est une politesse.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 595
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 0:06


On parle cambriolage de magasin la nuit. Ils ont été nombreux à le pratiquer régulièrement.
En général ses pour l’alcool ou le tabac. Je crois que sait Vanesbrok qui en parle dans son livre.
Une voiture suffi. Parfois certain retire la banquette pour en mètre plus. Et si on à un client pour de l'alimentaire pourquoi pas .
Découper une porte aux chalumeaux pour de l'huile et du café cella reste étonnant mais
théoriquement moins risquer qu’attaqué un camion. Ou de braquer

Pour la bal de 7,65. je trouve ça normal.
A bout portant sa a suffi. Et il évite une deuxième détonation.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 1:24

pierre a écrit:
Pour la bal de 7,65. je trouve ça normal.
A bout portant sa a suffi. Et il évite une deuxième détonation.

Oui et non. Oui parce que Van Camp a finalement succombé à ses blessures. Non parce qu’il n’a pas été tué sur le coup et qu’il était encore en vie lorsqu’il fût amené à l’hôpital.

Les chances de survie à un tir de calibre 7,65mm en pleine tête sont faibles mais elles existent. Pourquoi si votre volonté est de tuer un témoin gênant prendre ce risque ? Certainement pas pour faire moins de bruit puisqu'avant de prendre la fuite les truands tirèrent dans les pneus des véhicules en stationnement devant l'auberge.

Maintenant il est bien évidemment possible que l’individu qui a tiré sur Van Camp ignorait qu’une balle de ce calibre, même tirée en pleine tête, n’était pas obligatoirement mortelle. Surtout que la bande semblait déjà ignorer qu’il était possible de faire des comparaisons balistiques à partir de différents projectiles et ainsi d’établir des liens entre différentes affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 1:49

guy mayeu a écrit:

le voleur de victuailles, à moins d'en être l'unique consommateur, voit le profit.

indices>>>>sujet : papiers / Le 28 novembre 2016 8:32
Citation de K :

''Le problème c'est que le voleur de vivres prend un maximum de vivre et pour cela une camionnette
est plus appropriée''

Il prend même le camion tout chargé, c'est plus simple, discret, rapide et rentable.

Comme dans toute activité criminelle, il existe des réseaux organisés qui œuvrent à grande échelle et en marge de ceux-ci, de petits délinquants qui ne disposent ni de la même logistique, ni des mêmes moyens financiers, ni des mêmes contacts que ces réseaux.

Les tueurs appartenaient bien évidemment à cette seconde catégorie.

Voler des victuailles en grande quantité peut paraître à priori facile mais ça ne l’est en réalité pas car vous devez disposer d’une filière pour pouvoir écouler rapidement et discrètement toute cette marchandise volée (trouver une personne peu regardante prête à vous racheter tous les mois quelques bouteilles de vin est une chose, en trouver une capable de vous en racheter des centaines voire des milliers en est une autre !). Sans parler des contraintes logistiques et financières que la mise en place de cette activité à grande échelle engendrerait.

Donc le choix par la bande d'un véhicule tel qu'une VW Santana pour réaliser des vols à petite échelle n'avait en soi rien d'incongru.

guy mayeu a écrit:
Ce que Chronos relève d'intéressant ici, c'est le calibre utilisé, 7,65 qui infirme fortement
la théorie de l'assassinat.

D’un autre côté, le fait que les truands aient obligé les deux étudiantes à retourner à l’intérieur mais pas Van Camp tend plutôt à la conforter !

Si les malfrats avaient pour seuls objectifs de s’emparer d’un véhicule et de la recette, ils n’avaient dans ce cas-là aucune raison de laisser le restaurateur seul à l’extérieur, loin de tous regards, et normalement ils auraient dû l’obliger à rentrer avec les deux jeunes filles.

Les deux théories présentent donc du pour et du contre.

En définitive, seul le témoignage des étudiantes pourrait nous permettre de nous faire une idée plus précise sur les motivations des tueurs cette nuit-là.

Il serait aussi intéressant de comparer l'écriture du restaurateur avec l'écriture élégante présente sur les papiers retrouvés dans la forêt de Soignes. Sait-on jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 13:36

Ils devaient tout garder pour eux, et entasser boissons et victuailles dans un entrepôt connu de eux seuls.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 14:09

Chronos, vous avez écrit :

''Les deux théories présentent donc du pour et du contre.''

A peser aussi, le fait qu'un assassinat concentre les recherches sur la victime, sa vie, les gens qu'il voyait et augmente les chances pour les tueurs de voir les recherches se diriger vers eux.

Vous avez constaté :

''Deuxième constat : avant le bain de sang du Colruyt en septembre 1983, on ne parlait pas encore des tueurs du Brabant, aucun lien (ou presque) n’ayant été établi entre les différents crimes et délits qui seront plus tard imputés à la bande. La personne, quelle qu’elle fût, qui rachetait à cette époque-là les victuailles volées par les tueurs ne pouvait donc en aucun cas imaginer que son interlocuteur était l’un des gangsters qui avait commis le hold-up sanglant de Wavre ou celui du Colruyt de Halle puisque ces attaques s’apparentaient à des actes de grand banditisme, à mille lieues du simple vol de denrées alimentaires.

En revanche, après le cambriolage sanglant du Colruyt de Nivelles et son retentissement médiatique, il est difficile d’imaginer que cette même personne, en apprenant dans la presse en quoi consistait le butin du vol, n’ait pas eu au minimum un vague soupçon à l’encontre de son "fournisseur". Dans tous les cas, les tueurs étaient en droit de penser qu’il en serait ainsi et auraient eu tout intérêt à ne pas prendre le moindre risque.''

Pourquoi alors relier, balistiquement, l'assassinat aux autres tueries?

Car, si nécessité il y avait de le faire taire, nécessité il y avait de pratiquer autrement,

Non, ce jour d'octobre, ils attirent l'attention de tout le monde et ils le savent.

Vous avez constaté :

''Troisième constat : le meurtre de M. Van Camp survint très exactement 15 jours seulement après les faits dramatiques de Nivelles.''

Et qu'à partir de ce moment là, et pas avant, les tdb commencent à créer eux-mêmes des
liens dans l'enquête, ils la dirigent, la mènent loin d'eux, car ils en ont nécessité.

Vols de nourriture :

Si l'on retire Maubeuge (veille de 15 aout), et l'auberge des chevaliers (période de fêtes),
car elles donnent à manger à toutes les théories, il reste Nivelles.

-Que les quantités d'huile d'olive et de café sont superflues pour un ou trois individu,
mais ils ont le besoin de les dérober.

Leur tanière, c'est peut-être une arrière salle d'un commerce ou l'huile d'olive et le café sont
servi couramment, peut-être ont-ils le CLIENT UNIQUE dans la restauration comme vous l'avancez,
peut-être même l'un d'un d'eux tient-il une brasserie , une friterie, sa femme? . . .Il y a de grandes chances.

Le voleur a prit ce dont il avait besoin. On ne convoite pas de l'huile d'olive, et le café
en pareille quantité, et on ne le revend pas ca ne rapporte rien.

mais ce n'est pas avec Jacques Van Camp qu'ils étaient en affaire

Cordialement Chronos





Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1091
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 17:51

Quel type d'huile était-ce ? Est-ce qu'elle convenait pour la friture ?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 18:46


Sur killersbrabant :

-5 bidons de 5 litres d'huile arachide
-5 bidons de 5 litres d'huile de mais

En bon belge, je peux vous répondre que l'huile d'arachide convient à la cuisson(point de fumée 240 degrés).

L'huile d'olive ne se convoite pas, et si le besoin se fait sentir d'en voler en ces quantités,
c'est que derrière le besoin il y a une utilité>>>>Derrière l'utilité il y a la restauration.

(je me suis peut-être avancer trop vite en écrivant friterie)

Chronos à écrit :

''Ce commerçant peut très bien avoir été un épicier mais le vol de bidons d’huile à Nivelles laisse plutôt penser que cette personne devait être un restaurateur. ''.

Là, il y a évidence sur la destination.

Cordialement totor
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 595
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mar 2 Mai 2017 - 21:19

guy mayeu a écrit:
Chronos, vous avez écrit :

''Les deux théories présentent donc du pour et du contre.''


Pourquoi  alors relier, balistiquement, l'assassinat aux autres tueries?

Car, si nécessité il y avait de le faire taire, nécessité il y avait de pratiquer autrement,  



A mon avis il n'ont pas pensés ci loin ... (ils vol des bidons d'huile la nuit).
il y a un peux de tous dans la 1er vague.








Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
R4

avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 0:18

et voilà.. grâce à  d'infimes détails et un bon esprit de déduction.. vous avez pu résoudre l'affaire cheers cheers ... c'etait le tenancier d'une friterie... celle de la place flagey ? Avec la complicité de la friterie de Ronquiere ?

Blague à part il faut être sérieux y'a eu plein de morts.... il y a eu la terreur.. on ne va pas en prison pour le vol d'un bidon d'huile.. on ne tue pas pour ça non plus.. et donc on ne s'arme pas comme un commando.. on ne porte pas de gilet par Balle..

Si vous voulez faire des déductions logiques il faut tous les aspects soient logiques.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 1:22

R4 a écrit:
et voilà.. grâce à  d'infimes détails et un bon esprit de déduction.. vous avez pu résoudre l'affaire cheers cheers ... c'etait le tenancier d'une friterie... celle de la place flagey ? Avec la complicité de la friterie de Ronquiere ?

Blague à part il faut être sérieux y'a eu plein de morts.... il y a eu la terreur.. on ne va pas en prison pour le vol d'un bidon d'huile.. on ne tue pas pour ça non plus.. et donc on ne s'arme pas comme un commando.. on ne porte pas de gilet par Balle..

Si vous voulez faire des déductions logiques il faut tous les aspects soient logiques.

A Nivelles les tueurs n'avaient probablement pas pour objectif de voler des victuailles mais de s'emparer du contenu du coffre-fort. La présence de l'alarme volumétrique les a obligé à modifier leurs plans.

Par ailleurs, ce n'est pas parce que vous, vous ne serez pas prêt à tuer pour un bidon d'huile, qu'obligatoirement toute la terre entière pense comme vous. Pour information, tous les jours à travers le monde des meurtres sont commis pour des butins aussi dérisoires que celui-ci. Heureusement ces meurtres crapuleux sont moins courants dans nos contrées mais ce n'est pas pour autant qu'ils n'existent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 1:34

guy mayeu a écrit:


Pourquoi  alors relier, balistiquement, l'assassinat aux autres tueries?

La bande ignorait peut-être tout simplement qu’il était possible de faire des comparaisons balistiques entre deux projectiles ou deux douilles. Du moins jusqu’à ce que l’affaire des borains éclate.

Il ne faut pas perdre de vue que début des années 80 la balistique judiciaire n’était encore qu’à ses balbutiements et qu’il n’existait pas encore de banque de données balistiques dans notre pays.

Et puis, fait étrange, ils n'ont pas utilisé leurs armes habituelles mais les pistolets volés aux gendarmes.


guy mayeu a écrit:
Car, si nécessité il y avait de le faire taire, nécessité il y avait de pratiquer autrement,  

Comment par exemple ?


guy mayeu a écrit:
 Et qu'à partir de ce moment là, et pas avant, les tdb commencent à créer eux-mêmes des
liens dans l'enquête, ils la dirigent, la mènent loin d'eux, car ils en ont nécessité.  
 
Que voulez-vous dire ?

guy mayeu a écrit:
mais ce n'est pas avec Jacques Van Camp qu'ils étaient en affaire

Peut-être ... peut-être pas. Mais Van Camp devait bien être "en affaire" avec quelqu'un puisque certains approvisionnements n'étaient pas repris dans sa comptabilité.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 1:41

@R4,

''on ne va pas en prison pour le vol d'un bidon d'huile.. on ne tue pas pour ça non plus.. ''

L'hédonisme parle aussi de ''repoussement de tout déplaisir'', et tout le monde n'a pas
la même échelle de valeurs.

R4 à écrit :

''on ne porte pas de gilet par Balle..''

Certains préfèrent mettre toutes les chances de leur coté, mais rien ne nous dit qu'ils les portaient
à Nivelles et aux trois canards.
Et pour un esprit crapuleux, aventureux et voleur au courant pour ces gilets.
Pourquoi n'irait-il pas s'en équiper?

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 11:51


Chronos à écrit :

''Peut-être ... peut-être pas. Mais Van Camp devait bien être "en affaire" avec quelqu'un puisque certains approvisionnements n'étaient pas repris dans sa comptabilité.''

beaucoup (énormément) de patrons ont du black dans leur comptabilité.

Chronos à écrit :

''Comment par exemple ?''

Pas de corps, pas de meurtre. Pas de meurtre, pas d'enquête. Tout au plus une disparition
inquiétante. Pas de quoi faire l'objet d'un article dans la presse ni de relier ce fait
aux tueurs.
Ceci dans le cas ou les tueurs auraient été des proches d'un Jacques Van Camp impliqué et ne voulant pas voir l'enquête se focaliser sur eux.

Chronos à écrit :

''La bande ignorait peut-être tout simplement qu’il était possible de faire des comparaisons balistiques entre deux projectiles ou deux douilles. Du moins jusqu’à ce que l’affaire des borains éclate.

Pourtant c'est bien l'enquête les concernant, via la balistique, qui reliera juste avant leurs méfaits.

Citation Dupont-Ponsaers :

''L'autopsie des corps de Mme Dewit et de l'homme d'affaire Jacques Fourez devait enfin révéler
que chacun d'eux avait été abattu de plusieurs balles dans la tête par un pistolet de calibre 22 LR
déjà utilisé en décembre à l'auberge des chevaliers à Beersel, en janvier pour exécuter le chauffeur de taxi Constantin Angelou, en juin pour abattre le berger allemand du garage Jadot à Braine l'Alleud et
au cours de la nuit du 08 au 09 septembre1983, pour abattre le concierge de la filature
Wittock van Landeghem à Tamise.''

Chronos à écrit :

''Et puis, fait étrange, ils n'ont pas utilisé leurs armes habituelles mais les pistolets volés aux gendarmes''

Si c'est pour une analyse comparative, via les douilles, un des gendarmes a tiré à Nivelles.
Ils signent ici comme à Anderlues par la suite.

Chronos à écrit :

''Que voulez-vous dire ?''

Mon avis est qu'à Ohain et Beersel 2, le mobile des tdb, c'est faire diversion.


Toujours content de vous lire Chronos

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 14:38


Chronos à écrit :

''Il ne faut pas perdre de vue que début des années 80 la balistique judiciaire n’était encore qu’à ses balbutiements ''

Permettez moi Chronos, cette note d'humour noir : Avec les tdb, elle s'est mise à bégayer. . .

Mais plus sérieusement, les tueurs ont aussi, eux-mêmes, relié par la suite les tueries de Beersel2 (Siège golf Van Camp)
et d'Anderlues ( Golf Van Camp incendiée à coté des lieux du double assassinat ) au fait de Ohain.

D'où ma pensée, si ils voulaient faire taire monsieur Van Camp parce qu'il leur était proche,
pourquoi relier sa mort aux tueries? Ce n'est pas bon pour les tueurs.
Il n'est pas bon de se proposer en donnée dans pareille équation.

C'est, à mon sens un argument à peser dans la balance de notre recherche du pour et du contre, concernant l'assassinat ciblé ou non de monsieur Van Camp.

Chronos à écrit :

''Troisième constat : le meurtre de M. Van Camp survint très exactement 15 jours seulement après les faits dramatiques de Nivelles.''

Exact et 9 jours après que la presse eut fait état d'une seule et mêmes bande pour toute une série
de meurtres non-résolus.

Cordialement Chronos
Revenir en haut Aller en bas
R4

avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 18:05

@Guy @Chronos
C'est pas faux pour le profile et pour les échelles de valeurs.
Mais soit les deux vagues sont perpétrées par la même bande et dans ce cas il faut regarder les choses dans la globalité et donc il faut que chacune des hypothèses ne soit en tout cas  pas en pleine contradiction avec les autres faits. Soit les deux vagues sont perpétrées par des bandes différentes mais là on est dans le grand complot.

Pour le reste il est possible qu la vérité soit simple mais s'exprime de façon complexe parce tous les méfaits n'ont pas tous été fait dans le cadre d'un même mobile "principal" (le vol pouvant toujours être un mobile secondaire). Il y a peut être au milieu de tout ça des règlements de compte, des tentatives d'intimidation, du chantage et egalement des vols autre etc..
Le lien avec les denrées et les restaurants n'est probablement pas anodin. Mais la grandes variétés des actions ( vol la nuit de denrées, vol d'armes, des gilets, à Erp-kweps, d'une bijouterie, hold-up) et certaines caractéristiques (il ne savent pas voler de voiture mais savent les repeindre et les bricoler, ils savent tirer, ils prennent des risques énormes ( bois de la houssiere.. actions avec visage non masqués etc..), prennent la peine d'anticiper et voler des gilets, laisse derrière des indices apparemment de manière apparemment consciente (manipuler fait donc partie de leurs plaisirs ou mobiles) me paraît exclure l'hypothèse d'individus isolés aussi primitifs que ceux décrits par Chronos .. il de personnes organisées et sans doute pas aussi marginalisées que ça .. capables, capable d'entreprendre, d'anticiper et se donner les moyens d'agir et donc sans doute pas du quart monde.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   Mer 3 Mai 2017 - 20:44


@R4,

A la découverte de ce forum, l'argumentation éclairée de Chronos m'a convaincu qu'il s'agissait
bien d'une seule et même bande.

La couche sociale dont ils sont issu. . . Ca?
Mais pour réaliser ce qu'ils font, il ne faut pas être du quart-monde intellectuel.

Dans leur ''conduite intelligent'', on peut remarquer qu'ils s'instruisent, ils se tiennent
à la pointe. . .
Ex : les pare-balles. . .Des prototypes
les véhicules. . .Bons, neufs ou presque.
Des armes rares. . .Et efficace ( le calibre 10 est le meilleur canon scié que l'on puisse trouver )

Mais ce sont des vols ciblés, ils savent ou les trouver.
Ce qui veut dire aussi que si l'argent est leur objectif, ils sauront aussi le trouver en quantité et
-au moment de leur existence publique- ils ne sont pas dans le besoin financier.

Ce qui est certain, c'est qu'ils sont issu d'un quart-monde affectif.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ohain, 2 octobre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ohain, 2 octobre 1983
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» info : 16 et 17 octobre 2010 à Toulouse
» Rituel de Samain-31 octobre 2010
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» VENDREDI 8 OCTOBRE
» Le 13 octobre: Un automobiliste a vu les passagers d'une soucoupe (Toulouse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Ohain, 2 octobre 1983-
Sauter vers: