les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Beersel, 7 octobre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
jullll



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Lun 21 Sep 2015 - 12:54

pas de réponse concrète a ma question, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Lun 21 Sep 2015 - 13:00




ssst


il se peut que

Citation :
Fox(trot) Romeo est un surnom ds la communication radio de la police je présume


est celle de son chef à l'époque :

Frans Reyniers (ex-commissaire en chef de la police judiciaire de Bruxelles)


il faut que des membres vont à l'Albertina pour chercher cet article de presse

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Lun 21 Sep 2015 - 13:23

Revenir en haut Aller en bas
capitaine buridan



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 13/09/2015

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Lun 21 Sep 2015 - 17:33

J' ais lu cet article sur le blog d' un type qui serait journaliste , hoho a relayé le texte via ce site , c' est le même mais en plus complet .
Je ne sais quoi en penser ....
Je ne peux pas poster de lien mais le blog se trouve sur une page nommé" objectif securite.be " , vous trouverez facilement , l' article sur les pistes inexploitée est interressant si bien sur les propos relaté sont exacte.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1125
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Lun 21 Sep 2015 - 17:50

capitaine buridan a écrit:
J' ais lu cet article sur le blog d' un type qui serait journaliste , hoho a relayé le texte via ce site , c' est le même mais en plus complet .
Je ne sais quoi en penser ....
Je ne peux pas poster de lien mais le blog se trouve sur une page nommé" objectif securite.be " , vous trouverez facilement , l' article sur les pistes inexploitée est interressant si bien sur les propos relaté sont exacte.

http://objectifsecurite.be/objectif-s-curit/super-marche-delhaize-a-beersel-retrospective-sur-l-attaque-du-7-octobre-1983.html

Je ne connaissais pas ce site qui regorge d'infos sur les TBW, je vais l'éplucher avec intérêt. Ce n'est probablement pas un journaliste (ce qui n'est pas plus mal vu le niveau affligeant des journalistes en Belgique) et ce n'est probablement pas qqn de gauche non plus vu ses centres d'intérêts lol!
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mar 22 Sep 2015 - 9:10

merci hoho javais pas lu cette parti du site


il y a donc trois versions sur l'histoire de fredo dont 2 sont issues des déclarations de popol (sur nom le menteur)


1. 0 que j'ai lu ds un bouqin ou ds un article inconnu :
Citation :
Fredo aurait essayé de recuperer le prime de 10 millions en plaçant des (memes)attributs que celle des TBW chez une bande où il faisait perquisition

ou qqs chose ds ce genre (vers novembre dec 1983 car fin 1983 il est foutu dehors de la pj de bruxelles soi-disant pour avoir tenu une maison de debauche)

fin de la vague 1 !

2.0  la version raconté par Popol aux auteurs du bouqin "les prot de sion"

Citation :

Patrice, devenu méfiant, suite aux événements, ne se déplace plus que dans une Mercedes CL600 blindée, digne d’un chef d’État. Automatique, à cause de son genou... brisé à coup de barre de fer par des gorilles du Mossad lorsqu'ils ont "récupéré" Chamrate.
Un matin, Patrice passe me voir, il tient en main trois feuilles A4 dactylographiées qu'il me remet : « Lis tout ça et planque-le tout dans le coffre avec toutes les autres preuves, j'ai fait pareil dans un coffre à l'étranger... » !
Puis il disparaît en me disant : « Je suis pressé, on m'attend d'urgence... »
Je lis, et je tombe sur mon cul, c'est le témoignage écrit et signé de « Popolino » qu'il a envoyé à Patrice...
Citation :

Monsieur De Bruyne, j'ai obtenu votre adresse par une indiscrétion de Patrick Henderickx. Je suis encore plongé dans la conversation que nous avons eu dernièrement, lui et moi, place Dumon, près de ses bureaux, à la fois charmé par cette personnalité étonnante que tout le monde saluait avec respect dans la galerie ou nous étions attablé et aussi abasourdi par son récit sur les tueries… Moi qui avait fait mon enquête toute personnelle dans ce dossier, parce que je voulais faire payer ceux qui avaient tenté de me faire porter le chapeau de ce dossier affreux et si sanglant…, je réalisais que l’homme en face de moi était bien renseigné et très justement renseigné sur cette affaire et sur les éléments concrets des raisons de ces tueries gratuites. Raison d’état !!!! Je ne savais pas m’arracher à son récit, je ne pouvais pas ne pas réaliser que ce personnage attachant avait touché au but. C’est pour cela que je veux absolument vous témoigner à la fois mon respect pour ce qu’il fait mais aussi pour apporter mon témoignage sur ce sanguinaire épisode que la Belgique à connu :
De 1971 à 1983 et sous prétexte d’une collaboration, anti-drogue étroite entre la Belgique et les USA, des agents américains s’installent dans leur Ambassade, Boulevard du Régent à Bruxelles, sous l’autorité du secrétaire d’ambassade un certain Jeff…, lui-même agent de la CIA. Parmi ces agents il y a James Guy, Paul Hamilton, à l’époque chef de la DEA-Europe, établie à l’ambassade américaine de Paris et surtout, un dénommé Frank Eaton ancien sheriff d’une petite ville des Etats-Unis. Jusqu’en 1980, ils se retrouvent très régulièrement dans les bureaux du Commandant François alors patron du B.N.D (Bureau National des Drogues). Ces spécialistes américains prennent en charge la formation des inspecteurs du BND et fournissent également au commandant François des indicateurs et informateurs. Les résultats sont immédiats et les arrestations se succèdent. En échange, Frank Eaton demande alors au commandant François et ses collègues de réunir des informations politiques sur certaines organisations et personnes de tendance progressiste ; les infos doivent être fichées et systématiquement transmises à un membre de l’ambassade, le fameux Jeff…
Parmi les membres du BND, on retrouve certains gendarmes comme Madani Bouhouche impliqué plus tard dans l’assassinat de Juan Mendez puis accusé d’un important vol d’arme à la gendarmerie ainsi que du meurtre d’un diamantaire d’Anvers, mais, surtout, membre actif du WNP. Il y a aussi un certain Martial Lekeu, grand ami du commandant et de Paul Latinus. Début 80 les méthodes du BND sont découvertes ce qui provoque l’arrestation provisoire du commandant François. En 1982 lui et ses acolytes de BND seront condamné a des peines légères et parfois conditionnelles. Sur le banc des accusés une place reste vide et non des moindres, l’agent américain Frank Eaton principal instigateur des faits reprochés. L’ambassade américaine fit savoir qu'il bénéficiait de l’immunité diplomatique et donc qu’il ne pouvait être poursuivit en Belgique

Manipulation, protection et corruption !

Oui c’est vrai et je confirme formellement et avec preuves si il le faut, qu’en 1983, suite aux premières tueries attribué si faussement à la bande du Brabant wallon, le groupe GRB de la police judiciaire de Bruxelles qui était dirigé par le commissaire Franz R. et l’empereur des ripoux Georges M., avait procédé à des arrestations avec un groupe important de policiers qui était sur les ordres d’un autre ripoux le commissaire Freddo G.
Sur certaines indications provenant du lourd milieu Bruxellois dont je faisais partie, ils avaient pu arrêter trois personnes chez qui on avait découvert des riot-guns à portée de main sous leur lit et les mêmes masques de carnaval qui avaient servi à l’attaque meurtrière du Delhaize de Beersel (ou le gérant du magasin avait été tué).


Ces personnes lors de leur interrogatoire avaient donné des faux alibis, l’un d’eux avait un squelette tatoué sur son bras, ce qui avait été indiqué par une caissière du magasin... et pour couronner le tout, deux des trois personnes avaient été reconnues formellement par plusieurs caissières comme des gens qui étaient venu un jour avant en repérage des lieux.
N’importe qui dans un cas pareil aurait été mis sur mandat d’arrêt, n’importe qui avec un passé judiciaire ou pas aurait dû subir la pression d’une incarcération au secret…
Et bien non, pas eux…
Eux, après 23h d’arrestation ont été remis en liberté sur intervention de Franz R. et surtout injonction du tristement célèbre procureur du Roi de Nivelles Jean Deprêtre… Le même qui avait tenté de faire comdamner les petits truands de la filière boraine. Avec, cerise sur le gâteau, interdiction formelle donnée aux enquêteurs Bruxellois de continuer leurs investigations…, alors que ces gens étaient des « junkies » et auraient certainement faiblis sur la contrainte d’une incarcération et la gravité des accusations.
Il y eut même une interdiction formelle d'avertir la presse !
Qui dit, que si nous avions pu continuer à savoir le pourquoi et la raison, nous n’aurions pas pu arriver à un résultat plus concret sur les commanditaires des premiers actes et qui sait, arrêter ce qui allait devenir plus tard le plus grand fait criminel du vingtième siècle en Belgique et le pourquoi de ce rôle étrange joué par Jean Deprêtre dans ce dossier-là et celui des borains qui semblaient presque jouir d'être les lampistes de cette mascadade... Pourquoi ces erreurs voulues ? Voila ce que je voulais témoigner.
Encore aujourd’hui, 20 après, cela me turlupine l’esprit et je pense sérieusement à travailler avec Patrick pour essayer de toucher au but, pour autant qu’on nous laisse vivre jusque là...
Je crains en effet pour ma vie, la vôtre et celle de Patrick. Veuillez conserver mon témoignage dans une cachette connue de vous seul.




3.0 la version que on peut lire ds "beetgenomen" où Popol aurait déclaré que c'est Fredo (son ancien copain) qui a organisé (Beersel2) car en changant un billet de 5000-balles il aurait vu les montagnes d'argent que les employes comptait le soir ds le bureau .
Fredo habitait a 300 mètres de là .


il reste donc a con-firmer et dater ces trois versions.

Popol refuse d'en parler écrivait l'auteur  H.G.



une histoire alapopole  ,monté de toute pièces ou la vérité en pointillé ?


le responsable de securité de  Delhaize ne comprenait pas pourqoui cette attaque était catalogé "TBW"

mais le banc arrière du golf de la fille de 3CC (le chien muait) et la ballistique le prouvent ,olala !
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1267
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Sam 28 Jan 2017 - 17:15

SIEGE ARRIERE GOLF VAN CAMP

Le siège trouvé après Beersel 2, laisserai à penser que les tdb ont nettoyé le coffre juste
avant opération. . .un peu à la va vite. . .comme désorganisés dans leurs actes. . .

Sauf que ils sont structurés dans leur opération(rôles impartis à chacun)

et prémédités car: - ils ont prévu des masques intégraux( pas des foulards ou autre façon impro)
                           
                           - ils ont prévu des armes longues

                           - ils ont pris la peine de repeindre le véhicule, même sommairement, ils l'ont fait.

                           . . .et ils se débarrassent seulement du siège en arrivant ou en repartant

                           du Delhaize. . .

> donc ils sont organisés tout du long, sauf lorsqu'ils jettent le siège arrière. . .
                                                                   . . .Là, ca colle pas.

> que le siège de la golf se retrouve au Beersel2 était une INTENTION > c'est un DEPOT.

exactement comme 5 jours avant à Ohain, ils déposaient un Burberry arrivé là on ne sait comment?

Je pensais, dans cette période qui suit Nivelles, que les tdb adoptaient un nouveau style
et déposaient des objets afin de créer des liens vers d'autres qu'eux. . .

Car quand il y a DEPOT( et non perte) > obligatoirement > il y a MANIPULATION.  

Pourquoi alors, créer des liens plutôt que de fabriquer directement un coupable?    

Pourquoi alors ne pas y ajouter un élément incriminant directement un autre individu?

par exemple des papiers quelconque, du courrier publicitaire nominatif, un objet
sur lequel est apposé les empreintes digitales d'un autre, dans une poche ou perdu
pendant le ''nettoyage du coffre''.

On n'en saura jamais rien car le Burberry sera égaré une semaine et le siège arrière retrouvé
trois jours après le holdup.

Ce que l'on sait, c'est :

- il y a 2 dépôts coups sur coups

- Les 2 dépôts sont intentionnels

- l'intervalle entre ces 2 dépôts est de 5 jours

- lorsque le second dépôt est sensé s'effectuer( le 07 octobre 83), le premier dépôt est
  perdu par l'enquête ou pas encore retrouvé ce qui revient au même. . .                                      

  . . .C'est peut être même pour ca qu'ils reviennent à Beersel2, réitérer une manipulation
       non aboutie. . .

  CORDIALEMENT
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1267
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mar 31 Jan 2017 - 13:00

sur le site killersbrabant:

citation:
Auteur 1: 1m90 - Très maigre et de corpulence extrêmement fine. Avait une tache de naissance dans la nuque (2,5 cm de large et de 3,5 à 5 cm de haut).

Tache oui, de naissance?

je ne sais plus ou j'ai lu qu'elle était de type ''lie de vin''?

Si c'est le cas, la couleur, les dimensions, la position sur la hauteur, c'est peut être même

simplement un suçon.

CORDIALEMENT




Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Jeu 2 Fév 2017 - 12:25

le burburry mesure 46 indique un homme de petite taille comme ds l'attaque à ...où un kleermaker avait estimé sa mesure à 46 ou qqs chose ds ce genre.naturellement il y a des mesures differentes dependant du pays etc et on est partie pour un tour : on a donc un géant de 1m 55  à 1m 99

un des enqueteurs (T?) a fait des recherches sur le stock des burburrys et c'était un lot déclassé où qqs chose ds ce genre.

en effet ce burburry a été égaré une semaine ds un camionette de la gendarmerie mais comment les TBW étaient si bien renseignés ???  > F.G.?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1267
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Jeu 2 Fév 2017 - 14:47

K à écrit :

''en effet ce burburry a été égaré une semaine ds un camionette de la gendarmerie mais comment les TBW étaient si bien renseignés ???  > F.G.?''

pour ca, je crois qu'ils attendaient via les médias, l'annonce de l'arrestation du coupable

qu'ils fabriquaient via la trouvaille du Burburry.

En admettant qu'ils aillent laissé un élément incriminant dans le dépôt du Burburry, ils doivent plutôt

s'étonner de ne pas y voir de coupable arrêté. . .du coup, dans l'urgence, ils remettent

le couvert à Beersel avec le dépôt du siège arrière . . .rebelote des tdb. . .et rebelote des flics. . .


En effet: Si il y a DEPOT > OBLIGATOIREMENT > il y a MANIPULATION

             et si il y a manipulation, c'est que l'on cherche à incriminer quelqu'un d'autre.

             pourquoi ? simplement par ce qu'ils pensent qu'il y a suffisamment d'éléments dans

             l'enquête pour les présenter à un juge d'instruction. . .

Mais ils sont extrêmement réactifs, car entre le moment ou ils se sentent menacés,

entre Nivelles et Ohain et le moment ou ils apparaissent aux trois canard il y a très peu de temps!

Et pour manipuler, incriminer, il faut connaître qui l'on incrimine! Sinon ca marche pas.

Là ou ca n'a pas marché, c'est je crois au niveau de l'enquête. . .

LES TDB NE PERDAIENT PAS DES INDICES? ILS LES DEPOSAIENT. . .

C'EST L'ENQUETE QUI LES EGARAIENT OU NE LES TROUVAIENT PAS. . . . . .

Fredo Godfroid était-il toujours flics à ce moment ?

CORDIALEMENT
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Jeu 2 Fév 2017 - 16:28

non il est foutu hors de la pj en decembre 1983 puis a fait une 30-taines de casses entre autres à la cote vers 1988-1990 et la bande a été condamné à qqs années de tôle > archives le soir

il doit etre décédé il y a une 10 -zaines de années.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 11:27


Bonjour,

quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de ceci?
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 12:46


Capitaine Buridan en parle précisément page 3 à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Human



Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 14:55

falco a écrit:

Bonjour,

quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de ceci?

Pages 388 à 394 du livre "interdit" "Les Protocoles de Sion" !

Le mois de janvier 2006 se termine, et malgré les risques, j’achève mon livre.
Cela fait des semaines que je ne vois plus de voiture me suivre et j’en déduis qu’ils ont fini par se fatiguer ou se résigner ...
Mon sentiment de victoire est de très courte durée, car Patrice me contacte, de Monaco, et me demande d’aller voir sur Internet !
À l’adresse qu’il m’indique, je découvre alors une série de messages, le concernant, qui justifieraient son lynchage en place publique.
Allant jusqu'à l’accuser de "pédophilie antisémite", il est évident que les auteurs n’ont d’autre objectif que de le discréditer ou de le briser moralement.
L’ampleur de ce véritable forum mythomanesque, fera intervenir la LICRA, à la demande de Patrice, mettant fin définitivement à la rumeur.
Constat surprenant, l’un des manipulateurs, Juif avoué, publiait des photos de l’armée israélienne ainsi que des textes sacrés Juifs et des chansons militaires en Hébreu comme supports à ces menaces…
Du racisme à l'envers, le pire est que ce personnage se revendiquait de la Licra, ce qui a obligé cet organisme à le désavouer, mais du bout des lèvres...
Patrice a attaqué ce loustic en Justice après une plainte avec constitution de partie civile auprès du Tribunal de Paris.
Il s'avèrera qu'il s'agit d'un agent Mossad...
Patrice, devenu méfiant, suite aux événements, ne se déplace plus que dans une Mercedes CL600 blindée, digne d’un chef d’État. Automatique, à cause de son genou... brisé à coup de barre de fer par des gorilles du Mossad lorsqu'ils ont "récupéré" Chamrate.
Un matin, Patrice passe me voir, il tient en main trois feuilles A4 dactylographiées qu'il me remet : « Lis tout ça et planque-le tout dans le coffre avec toutes les autres preuves, j'ai fait pareil dans un coffre à l'étranger... » !
Puis il disparaît en me disant : « Je suis pressé, on m'attend d'urgence... »
Je lis, et je tombe sur mon cul, c'est le témoignage écrit et signé de « Popolino » qu'il a envoyé à Patrice...

Monsieur De Bruyne, j'ai obtenu votre adresse par une indiscrétion de Patrick Henderickx. Je suis encore plongé dans la conversation que nous avons eu dernièrement, lui et moi, place Dumon, près de ses bureaux, à la fois charmé par cette personnalité étonnante que tout le monde saluait avec respect dans la galerie ou nous étions attablé et aussi abasourdi par son récit sur les tueries… Moi qui avait fait mon enquête toute personnelle dans ce dossier, parce que je voulais faire payer ceux qui avaient tenté de me faire porter le chapeau de ce dossier affreux et si sanglant…, je réalisais que l’homme en face de moi était bien renseigné et très justement renseigné sur cette affaire et sur les éléments concrets des raisons de ces tueries gratuites. Raison d’état !!!! Je ne savais pas m’arracher à son récit, je ne pouvais pas ne pas réaliser que ce personnage attachant avait touché au but. C’est pour cela que je veux absolument vous témoigner à la fois mon respect pour ce qu’il fait mais aussi pour apporter mon témoignage sur ce sanguinaire épisode que la Belgique à connu :
De 1971 à 1983 et sous prétexte d’une collaboration, anti-drogue étroite entre la Belgique et les USA, des agents américains s’installent dans leur Ambassade, Boulevard du Régent à Bruxelles, sous l’autorité du secrétaire d’ambassade un certain Jeff…, lui-même agent de la CIA. Parmi ces agents il y a James Guy, Paul Hamilton, à l’époque chef de la DEA-Europe, établie à l’ambassade américaine de Paris et surtout, un dénommé Frank Eaton ancien sheriff d’une petite ville des Etats-Unis. Jusqu’en 1980, ils se retrouvent très régulièrement dans les bureaux du Commandant François alors patron du B.N.D (Bureau National des Drogues). Ces spécialistes américains prennent en charge la formation des inspecteurs du BND et fournissent également au commandant François des indicateurs et informateurs. Les résultats sont immédiats et les arrestations se succèdent. En échange, Frank Eaton demande alors au commandant François et ses collègues de réunir des informations politiques sur certaines organisations et personnes de tendance progressiste ; les infos doivent être fichées et systématiquement transmises à un membre de l’ambassade, le fameux Jeff…
Parmi les membres du BND, on retrouve certains gendarmes comme Madani Bouhouche impliqué plus tard dans l’assassinat de Juan Mendez puis accusé d’un important vol d’arme à la gendarmerie ainsi que du meurtre d’un diamantaire d’Anvers, mais, surtout, membre actif du WNP. Il y a aussi un certain Martial Lekeu, grand ami du commandant et de Paul Latinus. Début 80 les méthodes du BND sont découvertes ce qui provoque l’arrestation provisoire du commandant François. En 1982 lui et ses acolytes de BND seront condamné a des peines légères et parfois conditionnelles. Sur le banc des accusés une place reste vide et non des moindres, l’agent américain Frank Eaton principal instigateur des faits reprochés. L’ambassade américaine fit savoir qu'il bénéficiait de l’immunité diplomatique et donc qu’il ne pouvait être poursuivit en Belgique
Manipulation, protection et corruption !
Oui c’est vrai et je confirme formellement et avec preuves si il le faut, qu’en 1983, suite aux premières tueries attribué si faussement à la bande du Brabant wallon, le groupe GRB de la police judiciaire de Bruxelles qui était dirigé par le commissaire Franz R. et l’empereur des ripoux Georges M., avait procédé à des arrestations avec un groupe important de policiers qui était sur les ordres d’un autre ripoux le commissaire Freddo G.
Sur certaines indications provenant du lourd milieu Bruxellois dont je faisais partie, ils avaient pu arrêter trois personnes chez qui on avait découvert des riot-guns à portée de main sous leur lit et les mêmes masques de carnaval qui avaient servi à l’attaque meurtrière du Delhaize de Beersel (ou le gérant du magasin avait été tué).
Ces personnes lors de leur interrogatoire avaient donné des faux alibis, l’un d’eux avait un squelette tatoué sur son bras, ce qui avait été indiqué par une caissière du magasin... et pour couronner le tout, deux des trois personnes avaient été reconnues formellement par plusieurs caissières comme des gens qui étaient venu un jour avant en repérage des lieux.
N’importe qui dans un cas pareil aurait été mis sur mandat d’arrêt, n’importe qui avec un passé judiciaire ou pas aurait dû subir la pression d’une incarcération au secret…
Et bien non, pas eux…
Eux, après 23h d’arrestation ont été remis en liberté sur intervention de Franz R. et surtout injonction du tristement célèbre procureur du Roi de Nivelles Jean Deprêtre… Le même qui avait tenté de faire comdamner les petits truands de la filière boraine. Avec, cerise sur le gâteau, interdiction formelle donnée aux enquêteurs Bruxellois de continuer leurs investigations…, alors que ces gens étaient des « junkies » et auraient certainement faiblis sur la contrainte d’une incarcération et la gravité des accusations.
Il y eut même une interdiction formelle d'avertir la presse !
Qui dit, que si nous avions pu continuer à savoir le pourquoi et la raison, nous n’aurions pas pu arriver à un résultat plus concret sur les commanditaires des premiers actes et qui sait, arrêter ce qui allait devenir plus tard le plus grand fait criminel du vingtième siècle en Belgique et le pourquoi de ce rôle étrange joué par Jean Deprêtre dans ce dossier-là et celui des borains qui semblaient presque jouir d'être les lampistes de cette mascadade... Pourquoi ces erreurs voulues ? Voila ce que je voulais témoigner.
Encore aujourd’hui, 20 après, cela me turlupine l’esprit et je pense sérieusement à travailler avec Patrick pour essayer de toucher au but, pour autant qu’on nous laisse vivre jusque là...
Je crains en effet pour ma vie, la vôtre et celle de Patrick. Veuillez conserver mon témoignage dans une cachette connue de vous seul.
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 257
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 15:47

Ci dessus,
falco a écrit:


[ image : https://i62.servimg.com/u/f62/19/82/79/91/scan0012.jpg ]

Bonjour,

quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de ceci?

Je note que :

Dans le titre de l'article dont parle falco, au début de la troisième ligne :

"Venu(s) à quatre, les tueurs..."

Alors que dans le témoignage direct, basé sur des souvenirs (relativement) "frais" (max.3 ans plus tard), que l'on trouve @ 38:53 dans :
https://www.youtube.com/watch?v=eDiWFigPCHA

- Journaliste : Ils étaient combien ?
- Caissière : À trois
- Journaliste : À trois...
- Cassière : À trois...


De plus, Chronos, qui connaît (très) bien le dossier d'enquête, quoi qu'on en dise, a bien "martelé" qu'à chaque attaque de Delhaize le véhicule de fuite fut systématiquement laissé sans chauffeur sur le parking pendant les actions.

Donc je dirais : si "Objectif Sécurité" il y a, pour la crédibilité, Mr Roufosse, tu repasseras  !...

Rappelons au passage que ceci n'est qu'un ingrédient parmi une foison de la grande soupe aux rumeurs que l'on nous sert continuellement.

Quant au reste de l'article, je n'en sais pas plus.

Cordialement.

Roulio


Dernière édition par Roulio le Ven 5 Jan 2018 - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 16:11

@Roulio : après toutes ces années de lecture du forum et de passages de bouquins, si j'ai bien appris une chose c'est qu'il y a au moins une erreur sur un fait/nom/etc. dans chaque article...
Et c'est sans parler des manipulations volontaires de certains journalistes dans notre dossier.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 17:20

@Roulio,

Je viens de contacter par mail "objectif sécurité" en demandant une explication sur venus A QUATRE.

J'ai également demandé des infos sur les verbalisants ainsi que des précisions sur les PV, auditions, perquisitions et devoirs d'enquête.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 19:01

Patrice De Bruyne a énormément écrit sur ce forum, il avait demandé que tous ses messages soient supprimés, on en retrouve quand même quelques uns dans le cadre de citations.
Il se disait le filleul de Charly De Pauw, ses débats avec Robert Beijer étaient épiques mais il ne tolérait absolument pas la contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Ven 5 Jan 2018 - 21:30

@ Human et Falco,

L'essentiel de ces textes est tiré du livre de Leopold Van Eesbroeck, il raconte en effet la perquisition effectuée par Frèdo Godefroid, lorsque celui-ci était encore policier.
Van Eesbroeck dit aussi que Frédo voulait la prime offerte en faisant passer popolino comme l'indicateur qui avait permis l'arrestation de la bande.
Mais popolino laisse aussi entendre que cela pourrait-être frèdo qui aurait commandité cette attaque de Beersel.

Le début du courrier adressé à De Bruyne parle des américains mais cela ne vient certainement pas de Van Eesbroeck, car il n'a jamais parlé de cela dans son livre et sauf erreur de ma part, son degré de connaissance ne dépasse pas les marolles. (je parle en termes géographique).
Prenez ce document comme faisant partie de la trame d'un livre et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mar 13 Mar 2018 - 21:36

pages Acke 30+

F
Citation :
.G. demandait à L.V.E. de infiltrer la bande du Café GORDON de WATERLOO

qqun a connu ce café ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mer 14 Mar 2018 - 7:35

c'était probablement près du lion car doit y avoir un monument "GORDON"

https://www.wiki-braine-lalleud.be/index.php5?title=Monuments_Gordon_et_des_Hanovriens


vers la ferme papelotte , maransart et .....Coin coin coin

cela peut canarder si c'est si près du diable avec le feu ds la culotte

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mer 14 Mar 2018 - 7:42

https://www.google.be/maps/@50.6800955,4.4070885,17z

entre les patattes et les sausisses et le bivoac de napoleon se trouve le monument Gordon

https://www.google.be/maps/@50.6795586,4.4121407,3a,75y,220.77h,105.13t/data=!3m6!1e1!3m4!1szA69GPkpFj2Mapvyxs8wAw!2e0!7i13312!8i6656



donc il y a une possibilité que le café est devenu une friture derrière ce coin ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mer 14 Mar 2018 - 8:06

https://www.google.be/maps/@50.6794571,4.412162,3a,75y,220.77h,105.13t/data=!3m9!1e1!3m7!1snesISlcpk2Sfbmtqf_787Q!2e0!7i13312!8i6656!9m2!1b1!2i45

juste à coté (10 mètres) on voit de loin le lion

https://www.google.be/maps/@50.6794571,4.412162,3a,75y,295.38h,105.78t/data=!3m6!1e1!3m4!1snesISlcpk2Sfbmtqf_787Q!2e0!7i13312!8i6656

et pour les touristes avisés:

fait le promenade de Soeur Sourire de Fichermont à trois 3CC en passant

https://www.google.be/maps/@50.6699055,4.4156885,14.59z


on visite le lion et

l'endroit ou fut volé la voiture van lidth, le pigot en feu,
le diable en feu,
la ferme de hougoumont,
la ferme papelotte, l
e 3cc et si ta plus de sous ,

la friture près du monument gordon pour s'informer

ou se trouve la tombe du soeur S'ainte ds le monastère de Fichermont ,

onion news : olé

Trumpy  va y mettre des fleurs pour sa chanson dominique , nique  nique

car il va inaugerer un circuit "STORMY" au golf de Waterloo a son prochain voyage en Belgique . Great, Great country , French Fries and capotes anglaises!


Par là haemers habitait un peu plus loina un moment  mais il a eu son perquisition , pas de suite
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mer 14 Mar 2018 - 9:03

immatriculation

Citation :
Beersel2 : je pense :habitant vanderkindere ? mais ailleurs >
correction ds "de bende" de ponssaerts/dupont c'est "rue vanderkindere, ukkel " pour le santana pag 19

ds doc Acke : immatriculation

en effet :

Citation :
APN 459
après beersel2 vu qqs part à Ot. ?

à rechercher et reconf.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8217
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   Mer 16 Mai 2018 - 9:15

j'ai recopié le message ici

Citation :
Ce siège arrière a été identifié par un travailleur VW comme étant celui d'une Golf rouge.

En outre, Melle Van Camp a reconnu le siège de sa voiture par certaines particularités, notamment la présence de poils de son chien incrustés dans le tissu.

travailleur VW:c'est bien un temoin qui voulait rester anonyme qui a raconter cela

mais un bon jouranaliste a verifié auprès de vw (archives&musee) et là ils ont déclaré qu'il n'y a pas de lien entre couleur voiture et et fauteuil

donc ce témoin et un simulateur- pythomane  qui connaissait la couleur de la voiture et qui est là pour mettre les enqueteurs sur la piste de cette voiture noire , non identifié qui était rouge avant.

>>>il faut absolument mettre Beersel sur le dos du TBW


il y a aussi des incertitudes  sur le moment de la découverte de cette banquette mais cela a été recherché plus par mero je pense , qui a trouvé une article de presse qui contredit certains infos .

il faut aussi connaitre les déclarations du menteur Popol qui charge G. et aussi les déclarations du responsable securité de delhaize qui semble avoir declaré de ne pas comprendre pourqoui beersel2 est mis sur le dos des TBW(à verifier)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beersel, 7 octobre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beersel, 7 octobre 1983
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» info : 16 et 17 octobre 2010 à Toulouse
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» VENDREDI 8 OCTOBRE
» Le 13 octobre: Un automobiliste a vu les passagers d'une soucoupe (Toulouse)
» Mercredi 13 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Beersel, 7 octobre 1983-
Sauter vers: