les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anderlues, 1 décembre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Henry

avatar

Nombre de messages : 2324
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 1 Juin 2018 - 10:22

falco a écrit:




Les tbw ont encore agi, les borains sont innocents.

La question est simple et la poser, c’est presque y répondre.
Pourquoi les TBW ont-ils fait innocenter les Borains ?

Cordialement

Pas dit, et comme déjà expliqué précédemment, en imaginant que les borains passent aux assises, le ministère public aurait eu beau jeu d'expliquer aux jurés que ce fait était une manoeuvre de complices et du coup nos borains auraient encore plus suscité l'opprobe dans l'opinion public.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 1 Juin 2018 - 10:39


Bonjour Henry,

J'entends bien ce vous dites et vous avez raison en ce qui concerne l'opinion publique.

Il n'empêche que l'enquête sur Anderlues a été négligée car il était possible à ce moment d'identifier des participants, notamment le conducteur de la Golf I Love Australia, qui devait habiter la région.

Il ne faut pas oublier que le jour des faits, Baloo a été libéré tôt en début d'après-midi et qu'il a pu contacter ses complices TBW, afin que cette mise en scène imaginée par Baloo, vol suivi de meurtres,
soit effectuée alors que les borains étaient incarcérés.

Il ne faut pas oublier non plus qu'il connaissait bien la région. Il avait un parent qui habitait près du bois de Hourpes. Il venait parfois prendre un verre au café du coin, juste là où les tueurs sont entrés dans le bois.

Mais il avait un alibi en or puisque le 1er décembre à l'heure des faits, il buvait un verre dans un café en région montoise avec un policier.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 1 Juin 2018 - 11:28

Bonjour à tous,

comme c'est vendredi je vais me fendre d'un commentaire qui va franchemnt prendre  à total rebrousse-poil nombre d'avis exprimés dernièrement sur Anderlues.

> Beersel, début octobre 83 : on cherche toujours les TBW
> Fin octobre ~ les borains sont arrêtés
> puis, la bande souhaitant poursuivre ses activités tout en capitalisant sur ces faux-coupables, se met à prospecter dans une autre zone pour des actions/cibles d'un autre genre et va d'ailleurs se surpasser en grimage pour l'occasion.
Ils ne porteront ni masques ni cagoules POUR EMPECHER DE LAISSER CROIRE QU'ILS SONT PEUT-ETRE LES TBW. Non ! Tueur prendra d'ailleurs un soin extrême à modifier son apparence.
VOIR : https://youtu.be/bpOnGQopXRI
( N.B. > si le "gonflage" des joues vous laisse dubitatif, je vous propose de relire cette intervention de Robert Beijer où il parle de feu son compère et d'"accessoire dentiste dans la bouche"

Bref, ils veulent poursuivre les méfaits en espérant que cela ne soit pas attribué aux TBW pour ne pas casser l'aubaine des Borains.
Et à Landelies, la Golf prospectait probablement en prévision d'une telle action.
Ils reconnaissaient les itinéraires de fuite par exemple, ou cherchaient une cible.....
> puis vint l'attaque de la bijouterie qui n'a pas dû se passer comme prévu.
La TBW-attitude ayant bien malgré tout repris le dessus : "tire tire !"
[ je n'oublie pas qu'une première libération de Borains a lieu fin novembre début décembre (imprécis pour moi) et que cela a pu jouer un rôle dans le choix de passer à l'action le 1/12/83)
> puis incendie de la golf Van Camp à Hourpes (rappel : 1 voiture = 2 coups, mais pour le coup, avaient-ils vraiment prévu de brûler leur voiture 'façon-TBW' après le casse ?
La Golf incendiée à Hourpes possèdait-elle encore son num de chassis qui permît de l'identifier comme celle de Catherine Van Camp, donc des TBW ?  )
> et le lendemain, qu'apprennent-ils > caramba ! toute la presse parle des TBW pour Anderlues !.
Leur tentative de poursuivre les braquages est donc un fiasco.
Mais ils le pressentaient peut-être déjà dès que les choses ont tourné de manière autre qu'attendue dans la bijouterie. Ce qui les aurait replacé en "mode-TBW" car on ne gère jamais une situation crtique mieux qu'en étant soi-même, en possession de tous ses moyens. Car au final, identifiés ou pas, le plus important restait de ne pas se faire prendre.
> ils décident alors d'arrêter tout illico presto pour ne pas davantage mettre à mal cette inespérée méprise de la justice en leur faveur.
Ils ne pourront donc pas continuer en se faisant prendre pour des "non-TBW".
> et comme nous l'observons, en 82 83 et 85, rien ne se passe en fait d'attaques pendant les grandes vacances (sauf Maubeuge) .
La "reprise" a toujours lieu en septembre.
Or, fin mai 85 Cocu est libéré.
Donc, nos vrais malfrats n'ont dès lors plus rien à préserver et décident de reprendre les attaques.
D'autant plus que la reprise de celles-ci suggèrera que Cocu ait repris du service une fois libéré.
> Il décident donc de retourner au charbon.  Ce sera pour septembre (vacances obligent).

Mais franchement, qu'est-ce que des bêtes féroces comme les TBW avaient à faire du sort de minables borains ???
("minable" fut le mot employé par Mme la Juge Lyna sur la VRT )

Bon weekend et bonne réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 1 Juin 2018 - 17:12



Bonjour Roulio,

Comme toute idée bien argumentée, je respecte votre opinion et je ne la critique pas.

Je me permets quand même de vous faire remarquer que le conducteur de la golf, ayant eu une altercation avec un pêcheur, à Landelies, près de l'étang "La Clairière", ne prospectait pas dans le but de trouver une cible.
En effet, il connaît très bien la région et y habite même ( probablement dans les entités de Montigny-le-tilleul, Thuin, Anderlues, Fontaine-L'Evêque). Et ce, du fait qu'il ait été revu deux semaines plus tard après l'incident avec le pêcheur, au contrôle technique de Lobbes. Il présentait à ce moment une voiture non identifiée équipée de plaques marchand.

A l'époque, il n'était pas possible de se présenter à n'importe quelle station, celle-ci dépendant du lieu de domicile.

Il lui était aussi inutile de reconnaître les lieux, trajets, de fuite puisqu'il les connaissait déjà d'une part parce qu'il ne devait pas habiter très loin, mais aussi parce qu'il les avait déjà empruntés par le passé. Plusieurs véhicules des tbw ayant déjà été incendiés au bois de Hourpes.

Le n° de châssis de la Golf avait été effacé, mais on avait oublié d'effacer sa réplique, celui appelé "secret", c'est ainsi d'ailleurs que la golf fut identifiée comme celle de Catherine Van Camp.

Quand à l'exclamation " tire, tire" de l'auteur couché à terre, s'adressant à son complice, c'est que le bijoutier venait juste d'arriver et peut-être même de tirer et le blesser, raison pour laquelle il était couché et blessé, il avait peine à agir lui-même.
Aux dires d'un témoin, un des auteurs a quitté les lieux la jambe raide.

Ce que les tbw en avaient à faire des borains, c'est qu'au moins un d'eux était un tbw et on ne laisse pas un copain dans la merde quand on peut l'aider.

Bien cordialement Roulio


Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 2 Juin 2018 - 1:53

falco a écrit:


Bonjour Roulio,

Comme toute idée bien argumentée, je respecte votre opinion et je ne la critique pas.

Je me permets quand même de vous faire remarquer que le conducteur de la golf, ayant eu une altercation avec un pêcheur, à Landelies, près de l'étang "La Clairière", ne prospectait pas dans le but de trouver une cible.
En effet, il connaît très bien la région et y habite même ( probablement dans les entités de Montigny-le-tilleul, Thuin, Anderlues, Fontaine-L'Evêque). Et ce, du fait qu'il ait été revu deux semaines plus tard après l'incident avec le pêcheur, au contrôle technique de Lobbes. Il présentait à ce moment une voiture non identifiée équipée de plaques marchand.

A l'époque, il n'était pas possible de se présenter à n'importe quelle station, celle-ci dépendant du lieu de domicile.

Il lui était aussi inutile de reconnaître les lieux, trajets, de fuite puisqu'il les connaissait déjà d'une part parce qu'il ne devait pas habiter très loin, mais aussi parce qu'il les avait déjà empruntés par le passé. Plusieurs véhicules des tbw ayant déjà été incendiés au bois de Hourpes.


Il est pour le moins hasardeux de tirer des conclusions à partir d’un simple témoignage, de surcroît s’il a été produit plus de 15 ans après des faits !

Concrètement, pour appréhender correctement ce hold-up, 2 questions essentielles doivent être posées :

1. Pourquoi la cible choisie fût une petite bijouterie et non pas un supermarché Delhaize (ou Colruyt).

2. Pourquoi la cible choisie ne se trouvait pas en Brabant Wallon mais à plus de 50 km de la périphérie bruxelloise.

Quant à l’affirmation que les auteurs avaient en rentrant dans la boutique pour intention première d’exécuter le couple, compte tenu de l’effet de surprise, il est à se demander pourquoi dans ce cas ils durent faire feu à plus d’une vingtaine de reprises pour y parvenir !

Il est à noter par ailleurs que les tueurs ne portaient également ni cagoules ni masques lors de l’attaque de l’armurerie Dekaise (là aussi une petite boutique). Ils n’ont pour autant ni abattu l’armurier, ni les clients !

Ce détail ne veut donc rien dire (encore plus si la porte de la bijouterie était sécurisée). D'ailleurs, lors des attaques de la seconde vague, et malgré la présence sur les différents lieux de nombreux témoins, Tueur ne portait également ni cagoule ni masque mais simplement une perruque et un chapeau, le bas de son visage étant juste caché (lorsqu’elle ne tombait pas) par une écharpe.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 2 Juin 2018 - 9:20


Bonjour Chronos,

2. la cible a été choisie par un auteur qui habite la région et qui connait bien le bois de Hourpes donc pas besoin de trop réfléchir. C'est du connu.

1. l'attaque d'un supermarché aurait pris trop de temps. Ici, on entre, on tue et on part avec des bricoles pour laisser croire à un vol et non pas le but réel.

S'ils ont fait feu à autant de reprises, c'est bien la preuve qu'ils étaient venus pour faire un massacre. En outre, çà ne s'est sans doute pas passé comme ils l'auraient voulu puisque le bijoutier revient à la boutique armé. Il a probablement tiré et blessé un des auteur qui était d'ailleurs couché à terre.

C'est vrai que chez Dekaise, ils étaient aussi à visage découvert, mais là, c'est tout autre chose. Je préfère ne pas en parler.

Je sais que vous avez une théorie bien précise de tous ces faits, avec trois hommes, tueur, géant et vieux.
Je n'ai pas la même opinion que vous.

Bien cordialement Chronos.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anderlues, 1 décembre 1983
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Affaire Poussin
» Messages spirituels - Décembre -
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Ephéméride 2 Décembre......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Anderlues, 1 décembre 1983-
Sauter vers: