les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anderlues, 1 décembre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 20 Oct 2018 - 21:39


@Etienne,

Ceux qui estiment Bouhouche dans les forces de l'ordre, c'est parce que ils sont franchement d'extrême droite ou qu'ils rêvent de passer à l'acte, pour se prouver une masculinité dont ils n'ont preuve.
Moi ils me feraient plutôt marrer si leur connerie n'était pas si dangereuse, je crois que c'est Norman Mailer qui à écris qu'il y avait des horreurs moins monstrueuse que la connerie.
Des néo nazis qui s'organisent entre '' pas fini '' et créent des milices, des entrainements et ce afin de défendre la Belgique contre l'envahisseur. . .Ils sont juste comme bla bla Bultot. . . 2 coups de feu et ils vont se planquer en Afrique Very Happy


Cordialement Etienne,
_________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?


Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 20 Oct 2018 - 21:49

@Glen,

vous avez écris :  

Citation :
Que les autorités ont des empreintes ne change rien a l'affaire, puisque ces empreintes ne mènent a personne fiché dans la banque de données.Et donc ces empreintes peuvent appartenir à la majorité des belges (ou même des personnes d'un autre pays)qui n'ont jamais étés en prison ou commis des actes répréhensibles nécessitant une prise d'empreinte.

Totalement d'accord avec vous, mais le fait qu'ils ne portaient pas de gants ce jour de Décembre 1983
démontre que :  

1) Additionné à la balistique, à la Golf, au bois de Hourpes, les empreintes conduiraient les enquêteurs aux tueurs, donc que ce fait leur serait attribué. Ils ne cherchaient pas à opérer discrètement que du contraire.

2) L'incendie n'a pas pour but d'effacer les empreintes digitales, mais bien de signaler très vite la présence de ce véhicule.


Cordialement Glen,
_________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 20 Oct 2018 - 22:04

Ils ne sont pas tous efféminés. Les sous-estimer serait une grave erreur. Il y a les nostalgiques d'un ordre perdu. Il y a aussi ceux qui estiment que leur race est supérieure et agissent parfois avec la bienveillance d'un paternalisme diachronique.
Il y a aussi ceux aiment être dirigés de manière musclée pour qui l'autorité est une bénédiction car elle leur offre de se soumettre dans l'honneur plutôt que d'accepter consciemment l'affreuse réalité de leur médiocrité personnelle. Eh oui, Il y a des tarés grands blonds au regard azur.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 13 Nov 2018 - 5:27


Dans l'émission INDICES du 30 Octobre 2018, le témoignage du gendarme Jocelyn Meysters est révélateur de la nature de nos salopards.

Ils vont achever monsieur Szymusik, lui dérober son arme, et alors que son portefeuille est apparent dans la poche de son pantalon. . .Ils n'y touchent pas! ( Comme pour Jacques Vancamp 2 mois avant)

Pareil pour le tiroir caisse qui n'a pas été ouvert, ou si ouvert, pas vidé. . .

Cela me fait penser a une des tricheries de faux jean depretre qui racontait ses calembredaines face caméra : '' Le mobile, c'est l'argent ''. . .Qui peut encore croire de telles conneries ?  

Et lui, depretre, quel était son mobile pour mentir ainsi ?

Et pourquoi, toujours aujourd'hui, certains se comportent encore de la sorte ?


Cordialement,
_________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?


Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 13 Nov 2018 - 21:37

J'ai lu quelque part (mais je ne sais plus où) que l'argent de la drogue à l'époque aurait été écoulé contre des diamants et bijoux à Anvers et que ceux-ci auraient été notamment revendus dans le Borinage (circuit de blanchiment) ...

Un quelconque lien potentiel avec le tandem Bouhouche et Beijer qui étaient affectés aux stups (et qui auraient magouillé dans leur service) et les crimes d'Anderlues ?


Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 13 Nov 2018 - 22:02

Cet argent ne les intéressait pas.
Ils auraient pu prendre la peine de faire semblant.
Un message. Lequel et à l'intention de qui ?

Des hédonistes qui méprisent l'argent ?
Ça ne tient pas.
Ils avaient tout faux, le cuistre, dame Zucker et le FBI.
J'ai un doute quant au FBI.
Décidément nos amis d'outre-manche sont parfois "bizarre".
Mais nous leur devons tellement.

Un mobile pour mentir comme Jean Deprêtre l'a fait?
Pour protéger des amis, les institutions.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 13 Nov 2018 - 22:52


Cela démontre déjà que :  

1)l'argent n'est pas le mobile de l'opération.

2)que les tueurs n'en manquent pas. . .

De toute manière, il est clair que les tueurs prennent ce qu'ils veulent, là ou ils le veulent et quand ils le veulent. . . La fête, ca coute un peu des sous et le premier des abrutis sait que c'est dans les banques, les fourgons et les postes etc, que l'ont en trouve en quantité. . .

Le cuistre affirme devant les caméras de '' devoir d'enquête '' que c'est la réaction du bijoutier
qui a déclenché leur fureur meurtrière. . .Sauf que le témoignage d'une des filles du couple abattu
explique bien que madame Szymusik était déjà au sol lorsque le bijoutier est arrivé. . .La disposition des lieux et des corps tel que Jocelyn Meysters l'expose, va aussi en ce sens.

Je ne crois pas que le cuistre soit bête à ce point. . .Je me demande pourquoi il contrefait la réalité,
parce que c'est ce qu'il fait et il le sait. . .Ou alors il a des raisons d'en vouloir à son créateur pour autre chose que la fève mal digérée qui est restée coller sous son menton.


Cordialement Etienne,
_________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?


Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 14 Nov 2018 - 0:31

Il pourrait en être. Un partisan d'un nouvel ordre.
J'ai lu qu'il était pote avec un certain Bill chauffeur de VDB. Bien sûr rien n'est prouvé et ce n'est pas un crime d'avoir un tel ami. Je me demande si une enquête a été menée sur les personnages-clés de l'enquête qui n'ont pas eu de résultats. Aujourd'hui des membres du Comité P sont inclus dans la cellule. Ils ont certainement beaucoup (trop) de travail.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 14 Nov 2018 - 1:36


Ce qui est sur, c'est qu'il travesti la vérité, il ment, et que les mobiles des menteurs ne sont jamais nobles. . .Souvenez vous des paroles de Daniel Cirlande lorsqu'il dit que tout est truqué. . .Ce n'est quand même pas les victimes qui déguisent ce qui est! Faut arrêter là!

Nous savons ou les menteurs se trouvent, à Jumet. . Et je constate aussi que les victimes resterons victimes, c'est comme ca, elles le décident par soumission, la Belgique est une bergerie, autant que Ruth est un fourbe.


Cordialement,
_________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?


Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 870
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 14 Nov 2018 - 3:24

Après la théorie complétement absurde et totalement incohérente des tueurs semant des petits cailloux et faisant tout afin de lancer les enquêteurs sur une fausse piste (le "tout" se résumant à une banquette abandonnée sur un parking et à un soi-disant bout de papier qui aurait été placé dans la veste retrouvée au restaurant Les 3 canards et qui se serait comme par hasard mystérieusement et fort inopinément volatilisé), puis, une fois que ces enquêteurs se sont focalisés sur une fausse piste, faisant tout pour qu’ils sachent que les individus arrêtés ne sont pas les bons (quoique de plus logique !), voici la théorie des tueurs perpétrant un hold-up en emportant avec eux de nombreux bijoux afin que les enquêteurs ne puissent avoir de doute quant au mobile de cette attaque mais qui ne prendraient pas la peine de voler tout l'argent se trouvant dans la caisse et le portefeuille de la victime, de sorte qu'ils puissent finalement se douter que le mobile réel ne serait pas celui-là. Comprenne qui pourra.

Pas étonnant que l’auteur de ces crétineries soit bien incapable de percevoir, quelles que soient les démonstrations faites, une once d’intelligence chez autrui.

Et dire que cette personne a une haute opinion d’elle-même et qu’elle se permet de critiquer et d'insulter, de manière sournoise et hypocrite si nécessaire, quiconque n’abonde pas dans son sens.

Alors certes, contrairement à d’autres, aux premiers abords, elle apparaît bien sympathique, mais en grattant légèrement le vernis, on peut malgré tout apercevoir toute la noirceur de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 14 Nov 2018 - 6:26


Oufti! Chronos qui perd encore pied. . .

Citation :
Après la théorie complétement absurde et totalement incohérente des tueurs semant des petits cailloux et faisant tout afin de lancer les enquêteurs sur une fausse piste (le "tout" se résumant à une banquette abandonnée sur un parking et à un soi-disant bout de papier qui aurait été placé dans la veste retrouvée au restaurant Les 3 canards et qui se serait comme par hasard mystérieusement et fort inopinément volatilisé), puis, une fois que ces enquêteurs se sont focalisés sur une fausse piste, faisant tout pour qu’ils sachent que les individus arrêtés ne sont pas les bons (quoique de plus logique !), voici la théorie des tueurs perpétrant un hold-up en emportant avec eux de nombreux bijoux afin que les enquêteurs ne puissent avoir de doute quant au mobile de cette attaque mais qui ne prendraient pas la peine de voler tout l'argent se trouvant dans la caisse et le portefeuille de la victime, de sorte qu'ils puissent finalement se douter que le mobile réel ne serait pas celui-là. Comprenne qui pourra.

Ce n'est pas vraiment ce que j'explique. . .Mais bon je n'insiste pas car il ne sert à rien de chercher des violettes entre les pavés, ca ne pousse pas. . .Je met ca sur le compte de vos récents problèmes de santé.

Cela fait 2 fois que vous me traitez d'hypocrite. Vous oubliez que l'hypocrite vous a envoyé ses coordonnées ? Alors venez m'en parler directement ( mais vous êtes un peu court pour cela )et je vous ferai percevoir la noirceur de mon âme, sur ce point vous ne vous êtes pas trompé, cela doit être une première pour vous, bravo Chronos.

Je ne vous adresse plus le clavier, mais si vous persistez en ce sens, n'oubliez pas que contrairement à vous, je n'éprouve aucune difficulté à trouver un mec ou une fiotte.

NB: Sur un fil qui vous est consacré, Jean-Marc D. vous a récemment questionné quant aux raisons d'un de vos échecs , ayez au moins la politesse de lui répondre. Je vous promet de ne pas m'en mêler.


Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 870
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 2:16

Parce que vous n’avez toujours pas compris que je n’étais pas Lionel Ruth ??? Décidément, votre cas est vraiment désespéré !

Si vous aviez un minimum de jugeote, à la lecture de certaines de mes interventions, vous auriez directement compris que je ne pouvais pas être cette personne, ni d’ailleurs n’importe quel autre enquêteur ayant fait partie un jour de la CBW. Il faut croire dès lors que vous en êtes totalement dépourvu !
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 5:49

Mais bon sang, ou avez vous lu que je vous traitais de LR ?
Je vous ai posé la question il y a longtemps en M.P. et vous m'avez répondu que non .
Je dois cependant vous avouer qu'en arrivant sur ce forum, je me suis demandé, l'espace d'un instant, si vous n'étiez pas Michèle Martin, tant vous y êtes publiquement détesté.

Gardez votre mal être  pour vous et cessez de vous adresser à moi, je ferai de même, point.


________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7887
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 11:05

Messieurs, nous sommes ici entre gentlemen (et gentlewomen). Pas d'invectives entre nous svp. Cela ne fait pas avancer l'affaire et ce n'est bon pour personne. Vous avez fait le choix du pseudonyme, je respecte cela car c'est le principe d'un tel forum. Merci donc de garder votre sang froid.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 11:53

Ce qui étonne dans le dossier des TBW est cette alternance de faits minables et crapuleux (Maubeuge, auberge de Beersel, Mons, Trois Canards, Anderlues) et de faits de "grand banditisme" (Braine, Overijse, Alost).

Dans "Un Justicier dans la ville", le héros pallie les lacunes de la justice. Dans d'autres films, on y voit à l'œuvre de simples citoyens, lassés des échecs et des prévarications des circuits officiels, qui enquêtent, capturent et font eux-mêmes passer en jugement les crapules qu'elles ont identifiées et qui exigent alors d'être livrées à la police …

Il ne s'agit malheureusement que de cinéma.


Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 12:21

Personne par le banditisme ne devient grand.🤨
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 17:07

club_le-happy-few a écrit:
Dans les procès-verbaux de 1990, on rappelle déjà ce qui avait été dit en 1987 : les époux Szymusik n’ont pas été victimes d’un simple hold-up, mais ont été liquidés par une « organisation », parce qu’il l’avaient trompée. Le fait nouveau est que cette action, bien préparée, aurait été commise par des tueurs à gages. Les époux Szymusik avaient le pressentiment que quelque chose de grave allait se passer, mais sont quand même restés en Belgique. Les meurtriers et leurs commanditaires n’avaient toutefois rien à craindre, parce que « l’organisation » a « placé des gens à elle partout : dans l’administration, dans les barreaux, dans la
police. » Ses activités illégales seraient du reste nombreuses: non seulement le trafic de diamants, mais également le trafic de drogue, le trafic d’armes, le trafic de voitures de luxe, le trafic d’art, etc. Le meurtre des époux Szymusik s’inscrirait plus précisément dans le cadre:  
« (…) d’un important trafic d’or et de diamants qui existe depuis les années ’60 entre Anvers et Milan, et sur lequel la mafia italienne a le contrôle. Ce trafic, dont le mécanisme m’a été parfaitement décrit, exige la complicité de « bijoutiers » installés en Belgique, dont Szymusik aurait fait partie (…). »

On indique ensuite un certain nombre d’événements et de développements qui, selon un certain informateur, sont très importants pour comprendre ce qu’il en est réellement. Il s’agit notamment du rôle joué par « les Italiens » de Morlanwelz dans « l’organisation », du meurtre de la femme d’un diamantaire de la région de Bruxelles, meurtre
dans le cadre duquel des liens ont été établis avec Bultot et Léon De Staerke, et de la maîtresse d’un (ancien) magistrat nommément cité. La pertinence de ces trois éléments n’est pas toujours très claire pour ce qui concerne la bonne compréhension de l’organisation et certainement pour ce qui concerne le meurtre des époux Szymusik. Quoi qu’il en soit, ce rapport se termine par l’observation selon laquelle
« l’organisation » utilise « des méthodes identiques à celles des négriers de la construction. »

Différents points du récit ci-dessus sont approfondis dans les rapports adressés ultérieurement au juge Hennuy. Les principales questions sont les suivantes.

En premier lieu, on affirme pouvoir déduire d’entretiens
avec des informateurs que Bultot, Beijer et Bouhouche font
également partie de « l’organisation », et ceci en fonction
de : « (…) tant de leur compétence personnelle que de la confiance
que l’on mettait en eux. Beijer aurait été l’interlocuteur
des milieux diamantaires anversois; Bouhouche aurait
été en charge de la stratégie; Bultot, de par ses relations
nombreuses, sa connaissance des armes et son goût prononcé
pour la violence, se serait occupé de l’exécution des coups,
sans pour autant y participer. »


En second lieu, il est indiqué que non seulement le couple Szymusik a été liquidé par la « mafia italienne de Morlanwelz », mais également un autre bijoutier, plus encore quelqu’un « qui en connaissait trop sur le trafic de
bijoux et qui était prêt à me faire certaines révélations. »
Pour camoufler la liquidation de cette personne, elle a été assassinée — selon l’avis de celui qui a rapporté ces informations — dans le cadre d’une attaque mise en scène dans ce but.

En troisième lieu, on attache peu d’importance aux relations entre les « Italiens » de Morlanwelz et certains personnages et groupes de la mafia en Italie. La/les source(s) qui ont fourni les données à ce sujet ne sont pas identifiées.

La personne rapportant ces informations indique toutefois quelques possibilités de mieux comprendre cette relation, comme l’analyse d’une autre enquête judiciaire. L’analyse qu’il a ensuite faite lui-même n’est rien de plus qu’un résumé point par point des attaques qui occupaient une
place centrale dans cette enquête. Il n’est pas question de la moindre comparaison, ou relation, avec l’affaire Szymusik.
Ni d’une tentative de placer les auteurs de ces attaques dans le cadre plus large de « l’organisation ».
En soumettant ces rapports à une lecture analytique, il est possible de présenter graphiquement les données qu’ils contiennent de différentes manières. Nous ne dévoilons ciaprès que les lignes principales du récit, dépouillées de toute information ayant trait à des personnes et à des
entreprises. Le contexte réel dans lequel cette information a été traitée ne peut être présenté ici, pour des raisons de protection de la vie privée et de sécurité d’une part et pour garantir les intérêts légitimes de la recherche d’autre part.




Je relis cette contribution avec intérêt, suite à la lettre circulaire adressée aujourd'hui par un magistrat "anonyme" au parquet et aux présidents de partis.

Beijer & Bouhouche ont attenté à la personne du Major Vernaillen, ainsi qu'à celle de Goffinon et consorts, qui enquêtaient dans le dossier François, une affaire de stups. La raison de cet attentat n'est nulle part explicitée. Beijer dit uniquement : "c'était la guerre". Le magistrat anonyme sous-entend que ces attentats auraient été commandités. A priori, si l'on veut rester logique, par quelqu'un qui souhaitait enrayer cette enquête et intimider les enquêteurs. Et le Major Vernaillen dit aujourd'hui que l'attentat qui le concernait, aurait été un des premiers actes des TBW ...

Il est dit ailleurs qu'à cette époque, l'argent de la drogue était échangé à Anvers contre des bijoux et des diamants, et que ceux-ci étaient ensuite écoulés par des bijoutiers dans le Borinage.

Les Szymusik auraient-ils fait partie de ce circuit de blanchiment et se seraient-ils révélés de mauvais élèves ?


Revenir en haut Aller en bas
glen



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 17:57

Puisque Anderlues a été attribuer au TBW, on devrait conclure en lisant ce article, que nos tueurs agissaient sur ordre de la maffia de la drogue et des diamants.
Ce qui paraît pour le moins surréaliste au vu de leurs méfaits antérieurs.
Cette hypothèse est sortie un certain temps, je ne sais d'où, a quand même été analysée, mais rien de concret n'en ai sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Manicon



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 02/05/2018

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 18:07

Sachant les sommes brassées par les différents traffics évoqués, j'ai énormément du mal à imaginer qu'une prétendue organisation aille se fourvoyer avec d'énormes risques à la clé, dans des attaques minables.
Car, en dépit des nombreuses victimes dénombrées, les tueries du Brabant sont des attaques minables.
Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 18:15


Bonjour à toutes et tous,

Mon cher Glen, je vous invite à lire ou relire mes 5 posts en page 15 de ce fil, lundi 15 octobre 2018 à 18.32 h.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
C.P.



Nombre de messages : 533
Age : 61
Localisation : Hainaut
Date d'inscription : 05/01/2018

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 19:24

Bienvenue dans le club, Clint.
" Les gendarmes félons" ne sont jamais bien loin, mais je ne suis convaincu qu'ils soient les TBW.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 20:09

Les butins sont très inégaux.
Ils sont quand même partis plusieurs fois avec plusieurs centaines de milliers de francs.
L'argent n'est pas toujours le mobile.
Ce simple constat devrait amener à s'interroger sur l'unicité de la bande.
Les expertises balistiques devraient être réévaluées.
Aller aux procès avec des expertises sujettes à controverse c'est aller au casse-pipe.
Revenir en haut Aller en bas
glen



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 20:10

falco a écrit:

Bonjour à toutes et tous,

Mon cher Glen, je vous invite à lire ou relire mes 5 posts en page 15 de ce fil, lundi 15 octobre 2018 à 18.32 h.

Cordialement

Bonsoir Falco,
Je connaissais déjà vos posts sur ce fil et je les ai relus avec attention.
L'histoire des châteaux et des répercussions est très intéressante.
Par contre, je ne vois pas de relations avec le post sur Szymusik que vous mettez par après.
Ni de relations avec les TBW.
Ou alors vous m'expliquer comment les tueurs qui nous concernent ont étés engagés subitement par une maffia (qui existe, je ne le nie pas du tout) pour aller tuer les soi-disant blanchisseurs d'argent, ou de diamant qu'étaient (comme vous voulez l'affirmer) nos pauvres bijoutiers d'Anderlues qui vivaient tranquillement avec leurs 2 enfants.
Il y eu des recherches d'ailleurs sur cette hypothèse, mais ont n'a rien, mais alors RIEN trouver de ce côté là.
Revenir en haut Aller en bas
glen



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 20:52

Etienne a écrit:
Les Szymusik sont comme Jacques Van Camp et José Vanden Eynde des victimes planifiées.
Pour moi, c'est une évidence.
Et moi j'affirme que Michael Jackson, Claude François, Johnny Halliday et Freddie Mercury ne sont pas morts et vivent ensemble sur une île déserte.
Prouvez moi le contraire...vous voyez ou je veut en arriver?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 1410
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Jeu 15 Nov 2018 - 20:55

JVC est mis à l'écart directement, le couple Szymusik est abattu sans attente, sans un mot, sans une sommation. Ils savaient en arrivant que cela se passerai comme ca. . .Comme en 1985.



Cordialement,
________________________________________________________________________________

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anderlues, 1 décembre 1983
Revenir en haut 
Page 18 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Affaire Poussin
» Messages spirituels - Décembre -
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Ephéméride 2 Décembre......
» Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Anderlues, 1 décembre 1983-
Sauter vers: