les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anderlues, 1 décembre 1983

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Dim 7 Nov 2010 - 0:32

J'avais pas vu que t'avais remis un autre article, j'ai compris en fait ils l'ont meulé mais en fait ils savaient pas que le numéro était frappé 2 fois sur le chassis.
Je veux pas en remettre une couche mais çà prête presqu'à rire, franchement çà me fais penser à des mecs que je connais qui veulent faire comme à la télé mais en fait n'y connaissent rien.
La seule différence c'est que normalement ces mecs là se font serrer au bout de 2 semaines à cause de leurs conneries... finalement les tbw se sont fait chopper en flag une fois sur 2 et dès leur coup de Maubeuge, la seule différence c'est que eux ils tirent sur les flics, pas qu'ils sont plus malin, non?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8288
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 23 Nov 2010 - 20:48

.


Dernière édition par K le Dim 28 Sep 2014 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8288
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 7 Déc 2010 - 18:52

.


Dernière édition par K le Dim 28 Sep 2014 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 20 Juin 2011 - 19:05

22. ANDERLUES, 1er DECEMBRE 1983




Anderlues est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut. Au 1er juillet 2004, la population totale de cette commune est de 11 512 habitants, répartis sur 17,14 km².

Les faits :

Les tueurs s'introduisent en plein jour dans une bijouterie. Ils abattent immédiatement la bijoutière. Son mari, à l'arrière-boutique, prend une arme pour se défendre. Il n'en aura pas le temps. Il est aussi assassiné.

Que trouve-t-on dans une bijouterie? De l'or, des bijoux, des pierres précieuses, des montres de valeur. Mais cela n'intéresse pas les tueurs. Ils s'emparent de quelques objets sans valeur et repartent tranquillement. Le vol n'était donc pas le mobile de ce double meurtre. Si le vol n'était apparemment pas le mobile des tueurs, c'est qu'ils étaient venus pour exécuter leurs victimes.





Les victimes

Que sait-on de Maria krystina et Jean Szymusik?

Un couple d'origine polonaise sans histoire. Aucune raison de s'attaquer à eux. Sans histoire ? Je reprends ici un extrait de PV repris dans une des annexes de la commission d'enquête bis" :

(…) qu’il est apparu, au travers de nombreux renseignements et confidences, que, si Jean Szymusik paraissait être un commerçant honnête, il n’en était pas moins en rapport avec des individus suspects qui auraient pu lui proposer des activités plus lucratives et qui ne seraient peut-être pas étrangères à sa mort ni à celle de son épouse.""(...) en multipliant par la suite nos recherches dans le milieu des trafiquants de bijoux, nous avons acquis la quasi certitude que Szymusik était mêlé à un trafic illicite d’or et de diamants. Il aurait un moment, voulu jouer « cavalier seul », mais cela lui aurait été fatal. Il aurait causé préjudice à une puissante organisation à la tête de laquelle on retrouverait des gens de la haute finance, ayant de puissants intérêts dans certaines activités parallèles." Rapport C.E. – Procès verbal N° 21664/88.

Cela n'amène-t-il pas à voir de manière différente l'affaire d'Anderlues ?





Butin

Comme pour Maubeuge, l'Auberge du Chevalier, et celle de Van Camp, personne ne sait ce qu'ils ont pris ! Je lis :

« des montres, des réveils et des bijoux. ».

Pour combien de marchandise ils ont pris ? A Maubeuge, tous disent que le butin était dérisoire mais en fait il semble bien que des centaines de bouteilles de Champagne ont été volées. A Beersel, il semble que le butin ne soit pas si faible que cela.

Qu'en est-il d'Anderlues ? Dans une petite bijouterie, on trouve facilement des bijoux de 500, 1000 euros, s'ils ont tout pris cela peut vite monter à des sommes intéressantes, encore une fois, on néglige le butin. Ont-ils pris la caisse ? Le portefeuille des victimes ? Tout ce qu'ils ont pris a Anderlues, ils l’ont jeté après. A Anderlues, il semble qu'ils n'aient pas pris la caisse ni les portefeuilles. Pas le temps peut-être?
Le mobile

Cette attaque est très étonnante. Les enquêteurs venaient de procéder à l'arrestation de la Filière Boraine. Il existait une arme "chaude" et des débuts d'aveux. Pourtant, les TBW lancent cette attaque alors qu'ils auraient dû rester dans l'ombre pour mieux accuser les Borains.
Il existe deux possibilités pour expliquer cette attaque sanglante.

1. Les tueurs voulaient donner un alibi aux Borains. « Les attaques continuent, donc les Borains ne peuvent être coupables ». Leurs avocats ont insisté sur ce point. Les Borains seraient donc impliqués dans l'affaire. Leurs complices auraient agi pour les innocenter. A la cellule d'enquête, on reste encore persuadé aujourd'hui encore que la filière boraine reste un axe d'enquête intéressant.

Michel Baudet, avait fait, la veille, une déclaration visionnaire.

«Nous sommes innocents. Vous seriez bien étonnés s'il y avait demain une nouvelle tuerie avec les mêmes armes»…

Le but était de donner un alibi à Becker, fraîchement libéré et aux les Borains encore en « tôle ».

2. L'attaque d’ Anderlues était programmée depuis longtemps. Arrestations ou pas, les tueurs devaient commettre ce hold-up obligatoirement. Dans les procès-verbaux de 1990, on rappelle déjà ce qui avait été dit en 1987, à savoir que les époux Szymusik n’ont pas été victimes d’un simple hold-up mais ont été liquidés par une « Organisation », parce qu’il l’avaient trompée. Le fait nouveau est que cette action, bien préparée, aurait été commise par des tueurs à gages.

Les époux Szymusik avaient le pressentiment que quelque chose de grave allait se passer, mais sont quand même restés en Belgique.

Les meurtriers et leurs commanditaires n’avaient toutefois rien à craindre, parce que « l’Organisation » a « placé des gens à elle partout : dans l’administration, dans les barreaux, dans la police. » Ses activités illégales seraient du reste nombreuses: non seulement le trafic de diamants, mais également le trafic de drogue, le trafic d’armes, le trafic de voitures de luxe, le trafic d’art, etc. Le meurtre des époux Szymusik s’inscrirait plus précisément dans le cadre:

« (…) d’un important trafic d’or et de diamants qui existe depuis les années ’60 entre Anvers et Milan, et sur lequel la mafia italienne a le contrôle. Ce trafic, dont le mécanisme m’a été parfaitement décrit, exige la complicité de « bijoutiers » installés en Belgique, dont Szymusik aurait fait partie (…). »

On indique ensuite un certain nombre d’événements et de développements qui, selon un certain informateur, sont très importants pour comprendre ce qu’il en est réellement. Il s’agit notamment du rôle joué par « les Italiens » de Morlanwelz dans « l’organisation », du meurtre de la femme d’un diamantaire de la région de Bruxelles, meurtre dans le cadre duquel des liens ont été établis avec Bultot et Léon De Staerke, et de la maîtresse d’un (ancien) magistrat nommément cité. La pertinence de ces trois éléments n’est pas toujours très claire pour ce qui concerne la bonne compréhension de l’organisation et certainement pour ce qui concerne le meurtre des époux Szymusik. Quoi qu’il en soit, ce rapport se termine par l’observation selon laquelle « l’Organisation » utilise « des méthodes identiques à celles des négriers de la construction. »

Différents points du récit ci-dessus sont approfondis dans les rapports adressés ultérieurement au juge Hennuy chargé de l’instruction du dossier. Une fois encore, on y évoque des individus dont il a déjà été amplement question antérieurement....





Les principales questions sont les suivantes. En premier lieu, on affirme pouvoir déduire d’entretiens avec des informateurs que Bultot, Beijer et Bouhouche font également partie de « l’organisation », et ceci en fonction de : « (…) tant de leur compétence personnelle que de la confiance que l’on mettait en eux. Beijer aurait été l’interlocuteur des milieux diamantaires anversois; Bouhouche auraitété en charge de la stratégie; Bultot, de par ses relations nombreuses, sa connaissance des armes et son goût prononcé pour la violence, se serait occupé de l’exécution des coups,sans pour autant y participer. »
« En second lieu, il est indiqué que non seulement le couple Szymusik a été liquidé par la « Mafia italienne de Morlanwelz », mais également un autre bijoutier, plus encore quelqu’un « qui en connaissait trop sur le trafic de bijoux et qui était prêt à faire certaines révélations. » Pour camoufler la liquidation de cette personne, elle a été assassinée — selon l’avis de celui qui a rapporté ces informations — dans le cadre d’une attaque mise en scène dans ce but. En troisième lieu, on attache peu d’importance aux relations entre les « Italiens » de Morlanwelz et certains personnages et groupes de la mafia en Italie. La/les source(s) qui ont fourni les données à ce sujet ne sont pas identifiées. La personne rapportant ces informations indique toutefois quelques possibilités de mieux comprendre cette relation, comme l’analyse d’une autre enquête judiciaire. L’analyse qu’il a ensuite faite lui-même n’est rien de plus qu’un résumé point par point des attaques qui occupaient une place centrale dans cette enquête. Il n’est pas question de la moindre comparaison, ou relation, avec l’affaire Szymusik. Ni d’une tentative de placer les auteurs de ces attaques dans le cadre plus large de « l’organisation ». En soumettant ces rapports à une lecture analytique, il est possible de présenter graphiquement les données qu’ils contiennent de différentes manières. Nous ne dévoilons ciaprès que les lignes principales du récit, dépouillées de toute information ayant trait à des personnes et à des entreprises. Le contexte réel dans lequel cette information a été traitée ne peut être présenté ici, pour des raisons de protection de la vie privée et de sécurité d’une part et pour garantir les intérêts légitimes de la recherche d’autre part ».

Source : extrait d'un rapport PJ de Nivelles

« Jean Claude Darville, identification et enquête préliminaire (non officielle) effectuée par B.S.R. Bruxelles (1e chef Machiels) Ancien mercenaire au Zaïre.
A fait partie de groupe action pour différents services étrangers. A voyagé dans de nombreux pays, notamment Afrique, Iran, Amérique du Sud et Brésil où il a une plantation dans la province du Matto Grosso à proximité de celle de Jean Scramme. Relations les plus proches : Robert Darville, armurier Bruxelles et Tête d’Oeuf non identifié actuellement. Serait le principal organisateur des groupes action du B.W. Serait l’exécuteur du couple de bijoutier à Anderlue. Aurait été aperçu par des témoins lors d’une marche nocturne para-militaire à proximité du plan incliné de Ronquière en compagnie de plusieurs personnes dont une femme et un enfant de + 12 ans (qui serait sa femme et son fils). Cette piste n’a jamais été employée comme elle aurait dû l’être. Jean Claude Darville reste (sauf preuve du contraire) le suspect n°1 du B.W. »

On a beaucoup parlé de Robert Darville comme l'artificier de Haemers dans cette affaire. Darvielle, disparu dans la nature…

“DARVILLE Jean-Claude, de brabant 125, 1030 Schaerbeek, né à Uccle le 13.10.1946, demeurant à Ixelles Avenue Louise 399, connu pour des faits de vol et détention d'armes, abus de confiance, menaces, coups et blessures”

L’enquête continue

En 2004, des fouilles furent encore effectuées dans cette bijouterie :

Tueries - fouilles dans la bijouterie d'Anderlues ! Nouvelle Recherche. Le 1er décembre 1983, les tueurs du Brabant wallon abattent un couple de bijoutiers. La justice cherche le vrai mobile – ANDERLUES.

Pour autant que la météo le permette, c'est lundi prochain que des fouilles débutent en principe dans les bois de la Houssière (Braine-le-Comte) pour éventuellement exhumer les restes d'un des tueurs du Brabant wallon. Rappelons aux plus jeunes que, de mi-1982 à novembre 1985, des tueries ont fait 28 victimes en Belgique, que les auteurs n'ont jamais été démasqués et que c'est l'honneur de la justice et de la police belges de continuer de chercher. Comme hier à Anderlues. Le jeudi 1er décembre 1983, les tueurs attaquent une petite bijouterie, rue de la Station, à Anderlues. Un couple de bijoutiers, Maria Krystina Slomka et son mari, Jean Szymusik, sont tués sur place. Leurs enfants, qui se cachaient à l'étage, assistent à une partie de la scène. Il se fait que la police avait arrêté quinze jours plus tôt de petits truands de la région de Mons et que l'un d'eux, Michel Baudet, avait fait, la veille, une déclaration visionnaire. «Nous sommes innocents. Vous seriez bien étonnés s'il y avait demain une nouvelle tuerie avec les mêmes armes» Et c'est ce qui se passe le 1er décembre 1983 à Anderlues comme pour mettre les Borains hors coup. Ceux-ci allaient d'ailleurs être libérés et finalement acquittés Les tueurs s'en prenaient à des armuriers, à des restaurants et des supermarchés. Une bijouterie de quartier, c'était atypique. Après Anderlues, il n'y a plus eu d'agressions pendant dix-huit mois. 1983/2004: 21 ans qu'on recherche le vrai mobile d'Anderlues. A 50 mètres de la bijouterie se trouve un Colruyt: les tueurs pensaient-ils l'attaquer et un incident les en a-t-il dissuadés qu'ils se seraient rabattus sur la boutique? Des renseignements récents ont suggéré qu'ils avaient peut-être voulu récupérer quelque chose. On est allé jusqu'à supposer l'existence d'un coffre ou d'une cache et c'est bien la raison pour laquelle la cellule Brabant wallon et la Protection civile ont entrepris, hier, discrètement, de fouiller jusque dans les fondations de la bijouterie Szymusik. Leurs recherches devaient se poursuivre au finish jeudi soir. Un résultat? A la recherche d'une cache secrète, les policiers ont découvert quelque chose qui pouvait y ressembler mais, nuance-t-on, «était peut-être déjà connu». Trop tôt, en tout cas, pour tirer des conclusions. «On verra demain.»
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1138
Age : 79
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 20 Juin 2011 - 23:51


Trop is te veel. C'est une véritable annexion du portail. Huit messages a rallonges sur 33 minutes pour nous blablater des détails mille fois entendus et qui n'apporte strictement rien. Ou est l'intérêt de ces déballages copier-coller ? Le forum y perd son intérêt. Qu'attend Michel pour ramener ces nouveaux intervenants à plus de rigueur communicatrice. Je crois que c'est prévu dans les régles du forum. Autrement le portail prêchera dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 21 Juin 2011 - 10:14

Il s'agit d'une synthèse Monsieur Dislaire, soit le point à la date de ce jour sur un dossier spécifique. Il est dommage que vous ne vous en soyez pas rendu compte. Maintenant, si vous n'y voyez aucun intérêt, il vous suffit de ne pas lire. Cela vous évitera de tenir des propos désobligeants.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 21 Juin 2011 - 10:46

Ah oui, je comprends mieux maintenant en lisant votre notice. Effectivement, le moins que l'on puisse dire, c'est que nous ne sommes pas du même bord.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 7 Juil 2012 - 2:06

Becker à un concours de billard à FLENU avec deux gendarmes, au moment de l'attaque d'Anderlues, Arrow ça tient ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Sam 7 Juil 2012 - 2:14

« (…) d’un important trafic d’or et de diamants qui existe depuis les années ’60 entre Anvers et Milan, et sur lequel la mafia italienne a le contrôle. Ce trafic, dont le mécanisme m’a été parfaitement décrit, exige la complicité de « bijoutiers » installés en Belgique, dont Szymusik aurait fait partie (…). »

Mafia de Morlanwetz ? Bongiorno ?afro
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 24 Juil 2012 - 15:44

Sur le nouveau site officiel (killersbrabant)

http://www.killersbrabant.be/facts/19831201-anderlues_fr.php

On peut lire:

L’une des filles SZYMUSIK, qui entend les détonations, descend l’escalier. Elle aperçoit son père; il se tient près de la cuisine, son revolver en main. Un homme est couché dans la cuisine et crie à son complice : " Tire, tire...". C’est alors que la jeune fille voit un homme armé d’une arme de poing à canon long.

-> Selon le témoignage de la fille des victimes: Un des auteurs est couché par terre et aurait pu se faire descendre par le bijoutier.

Véhicule utilisé
Une voiture Volkswagen Golf GTI de couleur noire. Il s'agit de la VW Golf GTI rouge volée à Ohain le 02 octobre 1983 et qui a été repeinte.


-> Ce qui permet de relier cette affaire aux autres faits de 83 (et donc d'"innocenter"les borains)
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 24 Juil 2012 - 16:31

Signalement des auteurs
Agé d'environ 40 ans - 1m70 - Costaud sans être corpulent - Carrure large - Visage rond - Habillement correct.
Idem que le premier. Avait des favoris descendant jusqu'aux lobes des oreilles.
Un peu plus grand que les deux autres : +/- 1m80 - Paraissait être un peu plus jeune et moins costaud. Vêtu d'un manteau genre chasseur.

Comme la description d'un des conducteur des véhicules d'Alost.
Revenir en haut Aller en bas
derf



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 25 Juil 2012 - 0:48

CS1958 a écrit:

Avait des favoris descendant jusqu'aux lobes des oreilles.

C'était les années 80 quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 25 Juil 2012 - 9:20

Certes, aujourd'hui les soupçons se porteraient sur Bradley Wiggins ? cheers

derf a écrit:
CS1958 a écrit:

Avait des favoris descendant jusqu'aux lobes des oreilles.

C'était les années 80 quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 25 Juil 2012 - 10:07

J'exclus les Maréchaux d'Empire rendeer
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 731
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 25 Juil 2012 - 11:04



pas de trace de sang qui pourrait confirmé?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
CS1958



Nombre de messages : 3169
Age : 60
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mer 25 Juil 2012 - 11:25

pierre a écrit:


pas de trace de sang qui pourrait confirmé?

Le bijoutier n'a pas eu le temps de tirer si vous évoquez la possibilité du sang d'un des TBW.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7818
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 2 Déc 2013 - 19:40

Anderlues, c'était il y a trente ans. Une pensée pour le couple abattu et pour leurs filles qui ont dû vivre sans leurs parents.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7818
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 2 Déc 2013 - 21:22

michel a écrit:
Anderlues, c'était il y a trente ans. Une pensée pour le couple abattu et pour leurs filles qui ont dû vivre sans leurs parents.
Lorsqu'on consulte le site de la cbw, il est question tout de même du vol de bijoux pour 140 000 fb (3500 euros). Ce n'est pas négligeable non plus. On a vu des gens se faire tuer pour moins que çà.

http://www.killersbrabant.be/facts/19831201-anderlues_fr.php

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8288
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 2 Déc 2013 - 22:29

.


Dernière édition par K le Dim 28 Sep 2014 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Lun 2 Déc 2013 - 23:12

il y avait à Anderlues un dancing ouvert et tenu par un ancien chanteur connu, mais je ne tombe plus sur son nom
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8288
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Mar 3 Déc 2013 - 7:09

.


Dernière édition par K le Dim 28 Sep 2014 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 6 Déc 2013 - 0:35

michel a écrit:
michel a écrit:
Anderlues, c'était il y a trente ans. Une pensée pour le couple abattu et pour leurs filles qui ont dû vivre sans leurs parents.
Lorsqu'on consulte le site de la cbw, il est question tout de même du vol de bijoux pour 140 000 fb (3500 euros). Ce n'est pas négligeable non plus. On a vu des gens se faire tuer pour moins que çà.

http://www.killersbrabant.be/facts/19831201-anderlues_fr.php
Le bijoutier n'a vraisemblablement pas été tué pour faciliter le vol mais bien parce qu'il a voulu s'opposer à celui-ci en sortant son arme. Les détonations, qui ont du alerter tout le quartier, ont obligé les truands à agir ensuite dans la précipitation et à n'emporter que le minimum. Ce qui explique le faible butin.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1158
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 6 Déc 2013 - 2:19

K a écrit:
plastic ber...? qui apparait ds d'autres aff?

--------plein de dancings en feu et baguarre >piso ?

http://archives.lesoir.be/un-cleint-econduit-pourrait-avoir-boute-le-feu-au-carro_t-19940831-Z08G48.html
non un chanteur encore plus ringard
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 6 Déc 2013 - 8:19

On a dit un chanteur... Lui, c'est pas lui qui chantait... Laughing 
K a écrit:
plastic ber...? qui apparait ds d'autres aff?

--------plein de dancings en feu et baguarre >piso ?

http://archives.lesoir.be/un-cleint-econduit-pourrait-avoir-boute-le-feu-au-carro_t-19940831-Z08G48.html
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8288
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   Ven 6 Déc 2013 - 17:09

.


Dernière édition par K le Dim 28 Sep 2014 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anderlues, 1 décembre 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anderlues, 1 décembre 1983
Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Affaire Poussin
» Messages spirituels - Décembre -
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Ephéméride 2 Décembre......
» Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Anderlues, 1 décembre 1983-
Sauter vers: