les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 encyclopédie sur les cartouches militaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mer 28 Nov 2007 - 12:13

Il se passait encore de drôle de choses dans la région de Givet assez récemment :

Paramilitaires en Ardenne

(28/10/2005)

© PIRARD
Lire aussi

* Rudolf Adolf, châtelain d'Agimont
* Garde forestier tenu en joue

Des flamingants se livrent à de drôles de jeux dans nos forêts

AGIMONT Un château dans les Ardennes belges et les 25 hectares de forêt qui l'entourent servent-ils de base à des extrémistes flamingants, nostalgiques? Depuis le 9 octobre, l'IGS, l'Inspection générale des services de police, est en charge d'un dossier qui pose la question. Ce dossier s'appuie sur la démarche d'habitants du village d'Agimont, entité de Hastière, qu'inquiètent ces gens bizarres qu'ils surprennent à s'entraîner de nuit, de week-end comme en semaine, avec des armes, en tenue de combat, à des jeux de commando qui pour eux vont bien plus loin que le paintball.

La plainte à l'IGS parle d'activités «paramilitaires» et dénonce, s'agissant de la police locale, ce qu'elle appelle de l' «inertie» et des »blocages». Et pourtant. Assez récemment, un garde forestier a surpris un de ces exercices. Bien qu'en tenue de la Division Nature et Forêts de la Région wallonne, l'homme, qui était seul, a été braqué et tenu en joue, visé à la tête, par un groupe de 15 jeunes gens néerlandophones en tenue de l'armée allemande. Le garde forestier, qui était en mission de police, n'a dû son salut qu'au GP 9 mm de service qu'il portait à la ceinture.

Agimont, quasi sur la frontière française, pas loin de Givet. Au bout du village, un château du temps des croisades, reconstruit au XIXe, et qui a complètement brûlé le 29 août 2003. Le propriétaire, Rudolf Adolf Cuylits, 51 ans, qui provient d'Anvers, attend depuis 2 ans l'argent des assurances, mais ça coince au parquet de Dinant qui flaire l'incendie criminel.

Pour l'instant, les Cuylits exploitent le domaine en terrain de paintball. Et ça déplaît au village qui en a souverainement marre de ces gros 4x4 qui leur viennent de Flandre, des Pays-Bas et d'Allemagne, de tous ces gugusses déguisés en militaires, avec des tenues qui les font ressembler aux GI dans les rues de Tikrit, et des rassemblements en rangs par quatre qui s'engagent, en peloton, dans les bois, sac au dos, pistolet à la cuisse, et traitent au passage de «dikke koe» (grosse vache, NdlR) les femmes du village.

Ce qui a mis la puce à l'oreille, c'est l'incident du talkie-walkie. Un soir, un villageois a allumé un talkie- walkie. Il s'est aperçu que l'appareil utilisait la fréquence des comiques dans les bois. Et qu'il pouvait donc l'employer pour leur envoyer de la musique. Il leur a mis, pour les tester, des chants hitlériens, le Panzerlied, le Parademarsch der Legion, le Funkerlied, le Morgen marschieren Wir, le Lied der Sturmartillerie, Unser Rommel, le Grossdeutsche Lied, le Heija Safari, et de la propagande nazie, la chute d'Anvers le 18 mai, la capitulation belge le 28. «Ça les rendait dingues. Ils en réclamaient. Noch, noch, Muziek, muziek...»

A travers les vitres teintées des gros 4x4, les petits curieux du village ont vu de drôles d'insignes accrochés aux rétros, notamment des éclairs brisés (insigne du 34e Waffen Grenadier, les nazis hollandais envoyés sur le front de l'Est).

Comme le softair, le paintball est un loisir conçu pour s'amuser. Il fonctionne sur des principes clairs et non équivoques, et c'est bien pour ça qu'il se joue en principe en salopette, pas en uniforme allemand.

Chemin de Voldelée, dans les bois, un agent des Eaux et Forêts a trouvé un drapeau «comme dans le reportage de J.-Cl. Defossé» (VMO?), et l'a remis à la police de Heer-Agimont. Le facteur aeu un incident avec le propriétaire du château, Rudi Cuylits: «Mes vrais prénoms sont Rudolf, Adolf, comme Adolf Hitler». Les Cuylits qui possèdent déjà 25 hectares (et bientôt 5 de plus) veulent encore s'étendre. Ils ont acheté une première maison rue du Manoir et les propriétaires du 5, du 6, du 8 et du 10 ont reçu des propositions. Enfin, le village parle de chasse au gibier humain avec des gens qu'on déguise en animaux: tigres, lapins, chiens, et qu'on tire. Incroyable et pourtant nous ramenons une combinaison de chien avec des taches noires et des oreilles de dalmatien et une croix sur la bonnette, à hauteur de la tête.


source : http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/132922/paramilitaires-en-ardenne.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mer 28 Nov 2007 - 13:22

Et comme d habitude : enquête ?? résultats ??
on a le sentiment que tout peut encore se passer en Belgique parce que rien n a servi de leçon !
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mer 28 Nov 2007 - 15:52

Cela me rappelle ... Cool

Qui est ce qui disait que ce n'était pas TER-MI-NE ?
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: ENCYCLOPEDIE relative aux cartouches militaires   Lun 25 Fév 2008 - 19:19

Un exemplaire de cette ENCYCLOPEDIE a été incendié dans la Bois de la Houssière entre le 2 et le 9 novembre 1985 avec d'autres revues d'armes, divers documents et des chèques estampillés DELHAIZE, volés lors des faits commis à OVERIJSE le 27 septembre 1985.

Le mot « Kalachnikov » est souligné à la page 89 et à la page 87 le mot URSS est souligné. De même, avec toutes les munitions de cal. 7,62 mm Otan.

A la page 9, qui parle toujours du même type de munitions, le mot Etats Unis est passé au marqueur.





page 9



page 89



page 87
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Dim 23 Mar 2008 - 17:28

Le genre de bouquin que l'on ne trouve pas au rayon "chasse et pèche" de votre GB le plus proche.
La personne qui s'est procuré ce genre de bouquin fréquente le milieu des connaisseurs, armureries, clubs de tir. On s'éloigne de la piste de simples ferrailleurs apprentis tueurs.

(imprimé en 1983, donc certainement acheté neuf en magasin spécialisé)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Lun 24 Mar 2008 - 10:23

Vendu à moins de 50 exemplaires en Belgique. On aurait dû retrouver à l'époque les commerces le vendant...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Fage



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Dim 18 Jan 2009 - 21:45

Même avant ebay, les bouquins de référence circulaient par delà les frontières...
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Jeu 22 Jan 2009 - 18:56

le titre du topic "encyclopédie sur les armes" n'est pas correct. le titre correct c'est "encyclopédie sur les cartouches militaires".

Ce livre est ciblé pour les amateurs qui rechargent des cartouches de tout genre en quantité parfois importante.

moi j'en connais un d'amateur qui rechargeait ses cartouches a cette époque, vous aussi vous le connaissez il vient parfois nous dire bonjour sur ce forum...


Dernière édition par Dimitri le Jeu 22 Jan 2009 - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Jeu 22 Jan 2009 - 19:51

michel a écrit:
Il se passait encore de drôle de choses dans la région de Givet assez récemment :

Paramilitaires en Ardenne

(28/10/2005)

© PIRARD
Lire aussi

* Rudolf Adolf, châtelain d'Agimont
* Garde forestier tenu en joue

Des flamingants se livrent à de drôles de jeux dans nos forêts

AGIMONT Un château dans les Ardennes belges et les 25 hectares de forêt qui l'entourent servent-ils de base à des extrémistes flamingants, nostalgiques? Depuis le 9 octobre, l'IGS, l'Inspection générale des services de police, est en charge d'un dossier qui pose la question. Ce dossier s'appuie sur la démarche d'habitants du village d'Agimont, entité de Hastière, qu'inquiètent ces gens bizarres qu'ils surprennent à s'entraîner de nuit, de week-end comme en semaine, avec des armes, en tenue de combat, à des jeux de commando qui pour eux vont bien plus loin que le paintball.

La plainte à l'IGS parle d'activités «paramilitaires» et dénonce, s'agissant de la police locale, ce qu'elle appelle de l' «inertie» et des »blocages». Et pourtant. Assez récemment, un garde forestier a surpris un de ces exercices. Bien qu'en tenue de la Division Nature et Forêts de la Région wallonne, l'homme, qui était seul, a été braqué et tenu en joue, visé à la tête, par un groupe de 15 jeunes gens néerlandophones en tenue de l'armée allemande. Le garde forestier, qui était en mission de police, n'a dû son salut qu'au GP 9 mm de service qu'il portait à la ceinture.

Agimont, quasi sur la frontière française, pas loin de Givet. Au bout du village, un château du temps des croisades, reconstruit au XIXe, et qui a complètement brûlé le 29 août 2003. Le propriétaire, Rudolf Adolf Cuylits, 51 ans, qui provient d'Anvers, attend depuis 2 ans l'argent des assurances, mais ça coince au parquet de Dinant qui flaire l'incendie criminel.

Pour l'instant, les Cuylits exploitent le domaine en terrain de paintball. Et ça déplaît au village qui en a souverainement marre de ces gros 4x4 qui leur viennent de Flandre, des Pays-Bas et d'Allemagne, de tous ces gugusses déguisés en militaires, avec des tenues qui les font ressembler aux GI dans les rues de Tikrit, et des rassemblements en rangs par quatre qui s'engagent, en peloton, dans les bois, sac au dos, pistolet à la cuisse, et traitent au passage de «dikke koe» (grosse vache, NdlR) les femmes du village.

Ce qui a mis la puce à l'oreille, c'est l'incident du talkie-walkie. Un soir, un villageois a allumé un talkie- walkie. Il s'est aperçu que l'appareil utilisait la fréquence des comiques dans les bois. Et qu'il pouvait donc l'employer pour leur envoyer de la musique. Il leur a mis, pour les tester, des chants hitlériens, le Panzerlied, le Parademarsch der Legion, le Funkerlied, le Morgen marschieren Wir, le Lied der Sturmartillerie, Unser Rommel, le Grossdeutsche Lied, le Heija Safari, et de la propagande nazie, la chute d'Anvers le 18 mai, la capitulation belge le 28. «Ça les rendait dingues. Ils en réclamaient. Noch, noch, Muziek, muziek...»

A travers les vitres teintées des gros 4x4, les petits curieux du village ont vu de drôles d'insignes accrochés aux rétros, notamment des éclairs brisés (insigne du 34e Waffen Grenadier, les nazis hollandais envoyés sur le front de l'Est).

Comme le softair, le paintball est un loisir conçu pour s'amuser. Il fonctionne sur des principes clairs et non équivoques, et c'est bien pour ça qu'il se joue en principe en salopette, pas en uniforme allemand.

Chemin de Voldelée, dans les bois, un agent des Eaux et Forêts a trouvé un drapeau «comme dans le reportage de J.-Cl. Defossé» (VMO?), et l'a remis à la police de Heer-Agimont. Le facteur aeu un incident avec le propriétaire du château, Rudi Cuylits: «Mes vrais prénoms sont Rudolf, Adolf, comme Adolf Hitler». Les Cuylits qui possèdent déjà 25 hectares (et bientôt 5 de plus) veulent encore s'étendre. Ils ont acheté une première maison rue du Manoir et les propriétaires du 5, du 6, du 8 et du 10 ont reçu des propositions. Enfin, le village parle de chasse au gibier humain avec des gens qu'on déguise en animaux: tigres, lapins, chiens, et qu'on tire. Incroyable et pourtant nous ramenons une combinaison de chien avec des taches noires et des oreilles de dalmatien et une croix sur la bonnette, à hauteur de la tête.


source : http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/132922/paramilitaires-en-ardenne.html

Combien de kilomètres séparent le chateau du ni chatelain, ni aristo, ni baron, et pas forcément bon voisin, et le QG de Bruly de Pesche d'où l'Adolphe ( le vrai), dirigea la campagne de France en 40 ?

Ah ! Fichue nostalgie ! Quand tu les tient !

Sont vraiment cons dans les ministères ! Pourquoi ils n'effectuent pas d'exercices de tirs et bombardements à munitions réelles pour corser un peu le jeu de ces "adorables bambins attardés" ?

Pas chiches, ces cons ?

Pourtant certains oseraient... si, si ! J'en connais ces courtois prêts à renvoyer la politesse afro
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Sam 24 Jan 2009 - 17:48

@Michel,

pourquoi pas renommer le titre de ce topic?

je pense que le titre exact a son importance, quand on sait que avec cette encyclopédie furent retrouvé des éléments qui relient a J Bultot. et sachant que J Bultot confectionnait lui meme ses cartouches et en grande quantité.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Sam 24 Jan 2009 - 17:53

Vos désirs sont des ordres. Le titre a été modifié.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Les armes et mun dans le monde   Ven 8 Oct 2010 - 15:07

Aux membres du Forum

Les armes à feu
longues
à caractère historique

400 pages abondamment illustrées - pour ne pas
dire décorées - des armes ( et leurs munitions )
qui ont marqué leur époque ( depuis fin 19ième )
Un opus coloré que tout amateur du genre doit
posséder.
De l'Iran au Costa-Rica en passant par l'Empire austro-
hongrois et l'Estonie, la planète " armes " toute entière
est mise en images et en textes.

Pour l'obtenir: Edi-Print
Tef: 02/427.23.46
ediprint@skynet.be

L'auteur: Pierre-Yves Fievez
Commissaire de Police Fédérale

Au demeurant, en service à la CBW

" Honni soit qui mal y pense ! "

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Dim 7 Aoû 2011 - 16:53

Wikipedia : 7,62 × 51 mm OTAN

« En 1954, sous l'influence des États-Unis, l'OTAN adopte, pour les fusils d'assaut et mitrailleuses moyennes, un nouveau cartouche : le 7,62 x 51 mm OTAN. L'uniformisation des munitions des armes des membres de l'OTAN est aujourd'hui effective, pour tous les types d'armement. En conséquence, la FN Herstal s'empresse d'adapter le FAL qu'elle vient de concevoir pour la nouvelle munition qui est aussi adoptée pour les HK G3 et US M14. La munition est appelée également 7,62 N, 7,62 mm NATO ou même .308 Winchester dans les pays anglo-saxons. La nouvelle munition est toutefois critiquée pour sa puissance excessive pour une arme légère. Le tir automatique est difficilement contrôlable et la taille des munitions limite à la fois la contenance des chargeurs à 20 coups mais aussi le nombre de munitions qu'un soldat peut emmener en opération. Ainsi, les armées japonaise et espagnole utilisèrent des versions sous-chargées de la 7,62 OTAN. 7,62 étant le diamètre interne du canon mesuré à "plat de rayures". L'ogive elle, est de ce fait sur-calibrée afin d'atteindre le fond des rayures et de s'en imprégner pour permettre la rotation. s les années 1960, après avoir testé des prototypes de FA, l'Armée de terre française l'a principalement adoptée pour ses mitrailleuses polyvalentes Arme Automatique 7,62 N Modèle F1 et ses fusils de précision FR-F2. Dans les années 1970, l'OTAN adopte pour les fusils un nouveau calibre développé par l'armée américaine : le 5,56x45mm. La 7,62 reste toutefois utilisée pour les mitrailleuses moyennes (exemples : MG3 et FN MAG), et certaines armes de tireur d'élite. Depuis quelque temps, la munition revient en force sur les variantes lourdes de fusils d'assaut tels que le HK 417 et le SCAR H. En effet, la guerre urbaine nécessite des balles de calibre suffisant pour perforer des parois plus importantes. En 2005, la munition est fabriquée dans plus de 50 pays et existe dans une multitude de variantes destinées aux militaires, aux chasseurs et aux tireurs sportifs ».
Revenir en haut Aller en bas
Boemerang



Nombre de messages : 142
Localisation : Pays-Bas
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Sam 18 Aoû 2012 - 17:49

Repost photo:

Citation :
CWB:


ENCYCLOPEDIE relative aux cartouches militaires

Un exemplaire de cette ENCYCLOPEDIE (copie de la couverture ci-dessous) a été incendié dans le Bois de la Houssière entre le 2 et le 9 novembre 1985 avec d'autres revues d'armes, divers documents et des chèques estampillés DELHAIZE, volés lors des faits commis à OVERIJSE le 27 septembre 1985.

Le mot « Kalachnikov » est souligné à la page 89, et à la page 87, le mot "URSS" est souligné. De même, avec toutes les munitions de cal. 7,62 mm OTAN.

A la page 9, qui parle toujours du même type de munitions, le mot "Etats Unis" est passé au marqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Boemerang



Nombre de messages : 142
Localisation : Pays-Bas
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Sam 18 Aoû 2012 - 18:02

Cette encyclopédie a été trouvé sur ce site » G-maps


Citation :
CBW:
Découverte d’un foyer d’incendie à Braine-Le-Comte
Entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 1985, Braine-Le-Comte, dans le bois de la Houssière au lieu dit "Mon Idée"
Delhaize Overijse

Divers objets et documents, arrosés d’essence, ont été brûlés à cet endroit entre le samedi 2 novembre et le samedi 9 novembre 85.


Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 29 Avr 2014 - 16:45

Citation :
Je suis convaincu que les tueurs lisaient la revue AMI.

Peut-être même abonnés, pour acheter des armes d'occasion dès parution de la revue.

Peut-être un achat par correspondance pour l'encyclopédie.

Citation :
Quelques exemples: à la page 89 décrivant le fusil d'assaut AK-47, le mot Kalachnikov - dans le titre - était souligné au marqueur. L'AK 47 est un produit Kalachnikov.

Il est sûr que ce type d'indice éloigne des truands habituels, qui ne prendraient pas le temps de consulter une encyclopédie. Cela correspond plutôt à un autodidacte qui cherche à s'instruire, ou bien une personne instruite.

Sur un article de presse, à propos d'un auteur des faits, on parle d'une écriture "élégante".

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueurs-du-brabant-les-indices-914-51b7cd2fe4b0de6db98f06c4
Revenir en haut Aller en bas
siffloteur



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 16:49

Et si on avait plutôt affaire à un revendeur d'armes agréé, qui serait aussi, mettons garagiste, pompiste (carte ESSO) et pratiquant le tir.
Peutêtre même qu'il aurait pignon sur rue, juste de l'autre côté du bois...il suffit de passer le pont et de remonter vers Ittre, quelqu’un à-t-il déjà envisagé cette piste?
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1061
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 20:01

siffloteur a écrit:
Et si on avait plutôt affaire à un revendeur d'armes agréé, qui serait aussi, mettons garagiste, pompiste (carte ESSO) et pratiquant le tir.
Peutêtre même qu'il aurait pignon sur rue, juste de l'autre côté du bois...il suffit de passer le pont et de remonter vers Ittre, quelqu’un à-t-il déjà envisagé cette piste?

Et aussi gendarme, ancien mercenaire et restaurateur ??
Revenir en haut Aller en bas
thiry



Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 10/10/2013

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 20:16

qui peut m'expliquer cette carte esso?, j'ai eu une carte de stationnement avec esso à l'arrière qui était dans mon opel kadette, mais en quoi est liée cette carte?
Revenir en haut Aller en bas
thiry



Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 10/10/2013

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 20:25

Boemerang a écrit:
Repost photo:

Citation :
CWB:


ENCYCLOPEDIE relative aux cartouches militaires

Un exemplaire de cette ENCYCLOPEDIE (copie de la couverture ci-dessous) a été incendié dans le Bois de la Houssière entre le 2 et le 9 novembre 1985 avec d'autres revues d'armes, divers documents et des chèques estampillés DELHAIZE, volés lors des faits commis à OVERIJSE le 27 septembre 1985.

Le mot « Kalachnikov » est souligné à la page 89, et à la page 87, le mot "URSS" est souligné. De même, avec toutes les munitions de cal. 7,62 mm OTAN.

A la page 9, qui parle toujours du même type de munitions, le mot "Etats Unis" est passé au marqueur.

je sais que beaucoup me prennent pour un fabulateur , mais ce bouquin je l'ai eu en main étant plus jeune, j'en suis sur et certain, c'est la première chose qui m'avais frappé en allant sur le site des tueurs de brabants..

il y avais un tas de livre sur la guerre , les avions de la guerre 40-45, et il y avait ce livre. et si je me souviens bien il y avais très peu d'images , mais beaucoup de textes.
Revenir en haut Aller en bas
siffloteur



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 20:56

@ totor,
je ne sais pas si la personne dont je parle a été gendarme ou mercenaire ou restaurateur, par contre elle exerce bien les fonctions/loisirs évoquées dans mon post.
Bien que de nombreux indices me portent vers cette piste, je ne veux pas nommer quiconque, et ce, pour des raisons évidentes de déontologie.
Maintenant, je souhaite livrer les réflexions qui m'ont mené à cette piste, pour que ceux dont c'est le métier, et qui ne manquent pas j'imagine de fréquenter ce forum puissent investiguer et valider/invalider ces "suppositions"
1) X(on va l’appeler comme ça) est tireur niveau national
2)X possède un magasin d'arme et à ce titre
3) x possède également une station essence depuis les années 70
4)x a froidement abattu un homme venu le cambrioler
5) le magasin de x est situé exactement entre le pilori et le bois de la houssière
Revenir en haut Aller en bas
siffloteur



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mar 3 Juin 2014 - 23:37

Et aussi dans le journal de Nivelles:

Double surprise, le 22 mai 2010, sur la chaussée de Nivelles à Ittre. Un habitant rentre chez lui et découvre qu’un inconnu est en train d’embarquer de la ferraille dans une camionnette. Le présumé voleur est tout aussi étonné. Un coup de semonce, suivi d’un second tiré dans la carrosserie du véhicule. Pas un petit calibre, du riot gun ! Devant le tribunal, le voleur, Hamza S., 27 ans, d’Anderlecht, déclara que rien n’indiquait qu’il embarquait autre chose que de la ferraille traînant en rue.

Quant au tireur, Philippe D., 56 ans, d’Ittre, il estima son comportement adéquat. « Prévenir les policiers ne sert à rien. Ils arrivent deux heures après un appel. Depuis cet incident, j’ai encore subi cinq vols de mazout. Je crois avoir bien fait… »

L’homme avait à répondre de trois préventions, menaces par geste, port d’arme illégal et détention d’armes sans autorisation. Les policiers découvrirent en effet un pistolet GP 9 mm, un revolver Smith & Wesson Magnum, une carabine FN 22 LR, une Winchester à répétition et un riot gun calibre 12 qui n’avaient pas été déclarés.

« Je pratique le tir sportif depuis trente ans et je fréquente des stands de tir. J’ignorais les dispositions nouvelles de la législation en la matière. Même mon beau-frère, qui est policier, dit ne pas s’y retrouver… »

Le tribunal les a tous deux condamnés avec sursis, le voleur à cinq mois de prison, le tireur à neuf mois.¦

J. Vd.
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mer 4 Juin 2014 - 0:36

Celui que vous citez serait (en plus) dépanneur ?  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
siffloteur



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/05/2014

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Mer 4 Juin 2014 - 9:11

Non,
il s'agit de 2 personnes distinctes:
-Le pompiste/armurier/tireur sportif/tir sur un cambrioleur 2001
-Le dépanneur/installateur de coffre fort/scaphandrier(ça ne s'invente pas)/tir sur voleur ferraille au Riotgun 2011.

tous 2 sont installés à Ittre.
Je ne veux accuser personne, mais peutêtre en savent-ils plus que la plupart des gens sur les TBW, eux ou leurs employés...

Points à vérifier:
-Provenance des armes non déclarées
-Qui installait les coffres forts dans les grandes surfaces attaquées?
-L'armurier était-il abonné aux revues trouvées à la Houssière?(très petite diffusion)
-Le pompiste/Armurier était-il approvisionné par le Même grossiste en arme que Dekaise, car actuellement c'est le cas.
-Le pompiste et le dépanneur sont-ils inscrits au même club de tir?
-Le beau frère policier du dépanneur est-il lié de près ou de loin à l'enquête sur les TBW ou des éléments déjà explorés de cette affaire.
-Existe-t-il un lien entre l'auberge de Beersel, angelou, Dekaise et nos 2 comparses, autre que le canal.
-existe-t-il un lien entre Tinck et nos hommes
-Le rapprochement visuel entre les portraits robots et les 2 hommes ainsi que leurs employés, car cela pourrait très bien ne pas impliquer du tout les 2 patrons, mais leurs employés, ou des personnes ayant accès à leur magasins et atelier.


Et bien d'autres choses encore... mais je crois que l'on peut commencer par là.
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Dim 20 Sep 2015 - 17:22

Des revues d'armes, une encyclopédie sur les cartouches...

De quoi renvoyer à mes "posts" sur le fil "papiers"...

Au moins un des auteurs s'intéresse aux munitions disponibles et à leur évolution dans le temps.

Ce "curieux" recherche des munitions spéciales, dotées de propriétés bien spécifiques, soit pour faire des "dégâts", soit dans un but plus technique (comme perforer des blindages ou des gilets pare-balles)...

D'où mes recherches en termes de munitions, évoquées sur les fils "papiers" et "nivelles", en ce qui concerne les alliages et leur nomenclature...

"ANU 75" m'a conduit aux obus-flèches et plus précisément à le fameuse cartouche de Jean-Claude SAUVESTRE, disponible en calibre 12 ... et donc utilisable dans un riot-gun.

Mais pourquoi utiliser une "balle-flèche"... précise, puissante, fort pouvoir d'arrêt et de pénétration...

Avaient-ils l'intention de se frotter à des représentants des forces de l'ordre plus aguerris que ceux qu'ils ont rencontrés jusqu'alors? scratch study
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: encyclopédie sur les cartouches militaires   Aujourd'hui à 4:59

Revenir en haut Aller en bas
 
encyclopédie sur les cartouches militaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» identification 2 munitions
» (1956) Des militaires canadiens voient et photographient un ovni Alberta, Canada
» Les sociétés militaires privées – un danger pour la démocratie et la paix
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969
» LES OUVRIERS MILITAIRES DE LA MARINE DE 1808 A 1813

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices :: Autres éléments matériels-
Sauter vers: