les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La piste libanaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: La piste libanaise   Ven 9 Déc 2005 - 9:45

Les tueries ont éclaté pendant la guerre du Liban. Il existe une communauté libanaise en Belgique ayant gardé de bonnes relations avec la mère patrie.

Juste avant l'attaque de l'armurerie Dekaize, l'armurier avait reçu des Libanais liés aux phalanges intéressés par des armes spéciales. ce sont ces armes qui furent volées avec d'autres par la bande. Les témoins ont également affirmé que l'un des auteurs était de type maghrébin.

On sait également qu'une des voitures volée par la bande le fut par des Arabes et que lors d'une attaque les auteurs s'exprimaient entre-eux dans une langue identifiée comme de l'arabe. L'enquête se dirigea à l'époque vers les voisins arabes de l'auberge des trois Canards.

L'attaque de Tamise était prévue pour se procurer des gilets militaires pare-balles très utiles lors de guerre civile.

On peut dès lors imaginer que les phalanges libanaises ont participé aux tueries. Certaines autres attaques auraient été destinées à se procurer des fonds pour le financement de la guerre.

Tout cela reste très hypothétique.
Revenir en haut Aller en bas
fialin



Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 12 Déc 2005 - 10:14

Michel a écrit:
Tout cela reste très hypothétique.

Pour le moins... La principale préoccupation des phalangistes libanais à l'époque était plutôt, en matière d'armement, de se procurer de l'armement lourd.

Sur le plan financier, les butins successifs sont beaucoup trop modestes pour être d'une utilité quelconque dans le cadre d'un conflit armé.

Enfin je vois mal les phalangistes, à l'époque en pleine offensive de soutien diplomatique, risque de se brouiller définitivement avec un pays comme la Belgique.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Déc 2005 - 17:33

fialin a écrit:
Michel a écrit:
Tout cela reste très hypothétique.

Pour le moins... La principale préoccupation des phalangistes libanais à l'époque était plutôt, en matière d'armement, de se procurer de l'armement lourd.

Sur le plan financier, les butins successifs sont beaucoup trop modestes pour être d'une utilité quelconque dans le cadre d'un conflit armé.

Enfin je vois mal les phalangistes, à l'époque en pleine offensive de soutien diplomatique, risque de se brouiller définitivement avec un pays comme la Belgique.

Oui, cela reste très hypothétique. Pourtant, la piste libanaise fut suivie par les enquêteurs. Les tueurs lors de l'attaque de l'armurerie Dekaize se sont emparées d'armes (dont une Beretta, mitrailette avec silencieux) qui intéressaient les Libanais. Un toxicomane décédé en 1983 et qui se vantait d'être membre de la bande a accusé un de ces Libanais de posséder une des armes utilisées par les tueurs. Cette arme se serait retrouvée ensuite au Liban. Mais vu la situation de ce pays, aucun enquêteur n'a jamais pu se déplacer jusque là-bas.

Il est vrai que les phalangistes n'avaient pas intérêt à se brouiller avec les Belges mais c'est sans compter sans certains éléments non-contrôlés.

La piste libanaise n'explique pas à elle seule les TBW mais elle peut peut-être expliquer l'attaque de Wavre et aussi celle de Tamise.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Dim 16 Juil 2006 - 17:27

La piste est intéressante.
Bouhouche n'etait il pas d'origine libanaise?
Juan Mendez ?
Ce dernier bossait à la FN sur des prototypes?
Etait ce les meme que ceux volés à la gendarmerie?
Y avait il un modele chez dekaise?
La FN fournissait elle des armes au Liban officiellement ou officieusement?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Dim 16 Juil 2006 - 17:44

FB a écrit:
La piste est intéressante.
Bouhouche n'etait il pas d'origine libanaise?
Juan Mendez ?
Ce dernier bossait à la FN sur des prototypes?
Etait ce les meme que ceux volés à la gendarmerie?
Y avait il un modele chez dekaise?
La FN fournissait elle des armes au Liban officiellement ou officieusement?

Je me suis toujours demandé qu'elle était l'origine de Bouhouche. Avec un nom comme cela, il n'était pas gaulois...

Mendez était me semble-t-il un ingénieur commercial qui travaillait avec l'Amérique du Sud.

La FN devait fournir des armes au Liban. D'une façon directe ou indirecte.
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Dim 16 Juil 2006 - 17:49

Si j'ai bon souvenir bouhouche etait libanais ou quelques chose comme ca. Il faudrait retrouvé l'affaire du négociant libanais Ali Souleiman, un de ces ami. Toujours libanais....

Mendez travaillait sur des prototypes d'armes, et des contacts vers les libanais existaient.


Pour info, un article intéressant qui passa inapercu :

"Le Soir en Ligne, le 08/11/2002, 06 h 00

Diamant: la justice belge est-elle en mesure de combattre les trafiquants de diamants qui opéreraient à Anvers?

Le «Libanais» d'Anvers répond à l'ONU


AP



ALAIN LALLEMAND

Schupstraat nº15, le cœur du quartier diamantaire anversois. Dans les locaux d'Asa Diam, la tête du « clan » Ahmad, Ali Saïd Ahmad, nous reçoit sans chaleur, et pour cause : depuis la mi-octobre, ses sociétés sont officiellement accusées, par un panel d'experts des Nations unies, de participer au pillage des ressources naturelles du Congo (lire ci-contre). On le dit proche des milices chiites libanaises, le groupe Amal, le Hezbollah. Il nie tout sauf que, désormais, les banques se méfient de lui, le privent de facilités.

Derrière ses verres fumés - souvenir de l'attaque dont il fut victime en 1989 de la part de l'ex-gendarme Madani Bouhouche, et dans laquelle il perdit un œil -, le maître des lieux a la mine sombre. C'est comme cela depuis le 11 septembre 2001, dit-il. Avec ces accusations qui lient le diamant à Al-Qaïda, au terrorisme islamique. Ça n'a pas de sens : le diamant, c'est un milieu de professionnel, où tout le monde se connaît. Moi, je suis là depuis 1975...

Au crédit d'Ali Saïd Ahmad, une évidence : jamais la police belge ou le Haut conseil du diamant (HRD) n'ont pu confirmer, de manière ferme, les accusations portées contre ce diamantaire d'origine libanaise naturalisé belge. Pourtant, le HRD connaît depuis plusieurs mois la nature des accusations que les experts des Nations unies s'apprêtaient à couler dans leur rapport final. Et le clan Ahmad, convoqué par le HRD, s'est expliqué devant cette instance professionnelle. Leurs explications n'étaient pas non-crédibles, nous dit prudemment un employé du HRD, et les Nations unies n'ont jamais fourni de preuve.

Pourtant, Ali Saïd Ahmad est dans le collimateur des Belges bien avant les accusations des Nations unies. Bien avant le 11 septembre 2001, le service belge de renseignement militaire (SGR) évoquait lui aussi la « fausse monnaie », le « blanchiment », les liens chiites... (lire ci-contre). Alors ?

Comment les Nations unies peuvent-elles parler d'« organisations criminelles » ?, lance Ali Saïd. Les liens avec le terrorisme moyen-oriental ? Ce sont des foutaises ! Si je faisais du blanchiment, je ne serais pas ici, mais en prison. Nous sommes actifs dans l'immobilier, c'est vrai. Mais nous n'avons pas de relation avec le groupe Amal, nous n'avons pas de relation avec Nabih Berri. Je le souhaiterais, parce qu'alors je serais un homme riche... Foutaise également que nous aurions géré leur argent.

Les militaires belges suspectent Ali Saïd Ahmad d'avoir été en affaires avec le marchand d'armes Jacobus Witteveen. Même démenti : Je ne l'ai jamais rencontré, ne le connais pas. Si j'ai acheté des avions, où sont-ils ?

La famille Ahmad possède quatre sociétés en Belgique, dont trois sont actives dans le diamant : Triple A Diamonds, Sierra Gem (épinglées toutes deux par les experts de l'ONU) et Ahmad Diamond. La quatrième, Asa Diam, s'occupe d'exports de nourriture et textiles vers l'Afrique (Tanzanie, Zambie, Congo, Angola). Ali Saïd peut-il nier l'accusation selon laquelle il aurait acheté 150 millions de dollars de diamants au Congo ? Cela, il s'en garde : les trois sociétés diamantaires achètent au Congo. Mais les achats arrivent officiellement, de Kinshasa à Zaventem puis Anvers, via des vendeurs installés au Congo et titulaires de licences.

Bref : la bouteille à encre. Qui trompe qui ? Et la justice belge est-elle capable, elle, d'y voir plus loin ? Jeudi après-midi, le sénateur Agalev Michiel Maertens posait une question orale au ministre de la justice, Marc Verwilghen : le Parquet d'Anvers a affirmé ne pas disposer d'assez de personnel pour traiter les dossiers levés par l'ONU. Et ce 28 octobre, le Procureur général d'Anvers a même affirmé que les « diamants du sang » n'étaient pas une priorité... Si le ministre Verwilghen approuve les déclarations défaitistes du Parquet, n'est-ce pas contraire à toutes les orientations prises par les Nations unies (et par-delà, contraire aux intérêts du secteur diamantaire anversois) ? Quelles instructions ont été données aux enquêteurs belges en la matière lorsqu'on sait que des personnages clés présumés du trafic de diamant (comme Sanjivan Ruprah) ont été interceptés chez nous, relâchés, arrêtés à nouveau à l'étranger et circulent désormais librement en Belgique ? La Belgique, ce mardi encore au sommet d'Interlaken, en Suisse, ne s'est-elle pas engagée fermement contre les « diamants de la guerre » ?

© Rossel et Cie SA, Le Soir en ligne, Bruxelles, 2002
"

Cela peut montrer l'importance de la piste libanaise et qui amena la mise à l'ecart de certains enquêteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Dim 16 Juil 2006 - 22:31

ok j'ai lu avec beaucoup d'attention l'article, cependant là où j'y perd mon Latin est quand vous dites " Cela expliquerai pourquoi certain enquêteurs ont été écartés". J'aime apprendre alors là c'est le moment de m'instruire.

Je vois avec plaisir que vous êtes intervenu sur presque tous les sujets de ce Forum. Comment avez-vous appris l'existence de celui-ci ?

J'aime poser des questions franches et directes du style : Quelle est votre motivation dans cette affaire êtes-vous concernés de près ou de loin par celle-ci. A la question de savoir "Je vous sent amère" vous m'avez répndu oui ... quelle en est la raison ???

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 17 Juil 2006 - 7:21

Je pense que le sujet du forum sont les tueries du Brabant et non moi....

Comme bon nombre de personnes, je me pose des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: La piste Libannaise   Lun 12 Fév 2007 - 15:19

FB a écrit:
Cela peut montrer l'importance de la piste libanaise et qui amena la mise à l'ecart de certains enquêteurs.
C'est bizarre quand même qu'au procès, l'avocat général ne voulait pas me croire quand j'affirmais que Suleiman (père) faisait partie du mouvement Chiite Amal et que son activité était d'alimenter leurs fonds par le trafic d'or, de diamant et d'ivoire. Il a fallu le rapport de l'ONU quelques années plus tard pour me donner raison.
Il est vrai que ce n’était pas le procès de la victime. Mais est-ce une raison pour fermer les yeux.
Ce n’est pas ainsi qu’on trouve les mobiles!
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: La piste Libannaise   Lun 12 Fév 2007 - 15:37

Le livre de G. Dupont parle de cette histoire de pistolet qu'on n'a jamais été récupérer au Liban.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 12 Fév 2007 - 15:39

Et cela va dans le sens de l'enquête menée par la BSR de Wavre.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 12 Fév 2007 - 16:39

michel a écrit:
Et cela va dans le sens de l'enquête menée par la BSR de Wavre.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
auliffe
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 12 Fév 2007 - 17:43

L'info sur le GP"libanais" vient de Francis Van Binst,citant Vincent Louvaert qui aurait vendu cette arme à Hage Maroun...

L'extrait,est recopié du groupe msn "debendevannijvel",qui a lui-même emprunté aux archives "De Morgen",excellentes.

Vincent Louvaert zou, aldus Van Binst, het wapen waarmee Jacques Van Camp vermoord werd, verkocht hebben aan Hage Maroun, een van de leden van de delegatie christelijke falangisten die onderhandelde met Dekaise over de prototype-geluidsdempers. Als men Maroun hierover aan de tand voelt, geeft hij toe Louvaert gekend te hebben. Maroun benaderde zijn moeder voorheen nog met het voorstel Libanese producten te verkopen. Maroun geeft zelfs toe een GP 9 mm gekocht te hebben van Louvaert. In feite gaf hij er Louvaert in ruil een uurwerk en juwelen ter waarde van 18.000 frank voor. Volgens Maroun zijn GP 9 mm-pistolen zeer gegeerd in Beiroet. Op 9 november 1983 rolt er een telex binnen waarin gemeld wordt dat de voorzitter van het hof van cassatie te Beiroet akkoord is om een Belgische rogatoire commissie te ontvangen. De bewuste GP 9 mm ligt voor de commissie beschikbaar in de sector Ouzai. Er is nooit een rogatoire commissie vertrokken om het wapen te gaan ophalen.

Par ailleurs, on parle aussi de cette commission rogatoire inaboutie dans
le rapport de la 2me commission.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:30

auliffe a écrit:
L'info sur le GP"libanais" vient de Francis Van Binst,citant Vincent Louvaert qui aurait vendu cette arme à Hage Maroun...
Voilà enfin une information qui a le mérite d'être précise.

Question: Les enquêteurs BW ont-ils fermé cette porte?

Avant que quelqu'un ne dise que je cache des choses, je remarque un nouvel hasard. La fille de Hage Maroun, recrutée à l'ULB par un de mes agents, a travaillé très sporadiquement dans notre agence ARI.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:42

Difficile, impossible même de remettre la main sur cette arme au Liban. Dommage. Fort dommage...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:43

B.R. a écrit:
Avant que quelqu'un ne dise que je cache des choses, je remarque un nouvel hasard. La fille de Hage Maroun, recrutée à l'ULB par un de mes agents, a travaillé très sporadiquement dans notre agence ARI.

Je suis certain que l'on vous dira qu'il ne s'agit pas d'un hasard...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:49

FB a écrit:
Si j'ai bon souvenir bouhouche etait libanais ou quelques chose comme ca. Il faudrait retrouvé l'affaire du négociant libanais Ali Souleiman, un de ces ami. Toujours libanais....
Mendez travaillait sur des prototypes d'armes, et des contacts vers les libanais existaient.
-Bouhouche était d’origine algérienne par son père. Il semble même qu’il souffrait psychologiquement de cette origine, vu ses courants de pensées.
-Le négociant libanais Ali Souleiman n’était pas un de ses amis. Il n’a connu le personnage que lors de l’intervention malheureuse a Anvers ou je l'ai entraîné!
-Mendez n’a jamais travaillé sur des prototypes d’armes et n’avait aucun contact avec des libanais. En tant qu’ingénieur à la FN, il était représentant pour la vente des armes en Amerique du Sud et faisait ce travail en toute légalité et avec succès.

Cela nous éloigne du Liban plus que cela ne nous en rapproche me semble-t-il!
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:52

Bouhouche n'était-il pas d'origine arménienne plutôt?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 8:55

michel a écrit:
B.R. a écrit:
Avant que quelqu'un ne dise que je cache des choses, je remarque un nouvel hasard. La fille de Hage Maroun, recrutée à l'ULB par un de mes agents, a travaillé très sporadiquement dans notre agence ARI.

Je suis certain que l'on vous dira qu'il ne s'agit pas d'un hasard...
En effet, j’ai passé plusieurs heures à devoir m’expliquer à ce sujet avec les enquêteurs. De même, le Hage Maroun a fait l’objet en son temps de plusieurs enquêtes de la BSR drogue de Bruxelles pour ses activités délictueuses dans la came! Encore un autre hasard!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 9:06

michel a écrit:
Bouhouche n'était-il pas d'origine arménienne plutôt?
De sa propre bouche, c’est « algérienne », je suis formel à ce sujet. Mais il évitait toujours ce genre de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 9:14

Voici quelques mots sur Hage Maroun (en néerlandais):

Zesentwintig december 1994. Een huurder van een flatgebouw in Sint-Jans-Molenbeek meldt stinkende walmen bij hem en zijn buren. De politie komt ter plekke en vindt het rottende lijk van de 61-jarige Maroun Hage en zijn 21-jarige vriendin Mounia Chahin. Vier dagen eerder was het duo met kogels doorzeefd. Hage bleek een BOB-tipgever uit het drugmilieu en werd genoemd in het dossier van de Bende van Nijvel. Na een moeizaam onderzoek werd gisteren een van de daders wegens roofmoord door het Brusselse hof van assisen veroordeeld tot 15 jaar cel. Tien jaar lang was de Libanees Hage diplomaat op de ambassade van Saoedi-Arabië in Brussel. Later zou hij zich op de horeca storten en via een ommetje langs het nachtclubmilieu bij de handel in wagens belanden. De man ging gebukt onder de schulden, was een trouw casinobezoeker en had steeds meer last van zijn drugverslaving. Maar voor de rijkswacht was en bleef hij een betrouwbare bron voor informatie over het drugmilieu.
In 1985 duikt Hage al op in een vertrouwelijk rapport van de BOB van Waver. Voor de allereerste keer werd daarin een internationale organisatie beschreven, "die West-Europa wil destabiliseren". Een van de middelen daartoe zou de Bende van Nijvel geweest zijn. Tot ergernis van de Nijvelse procureur, die weinig geloofde in een dergelijke complottheorie en de betrokken speurders van de zaak haalde. Maroun Hage, roepnaam Mouallem, behoorde tot een aristocratische Libanese familie. Zijn zus was de echtgenote van de Libanese president Gemayel, de roerganger van de falangistische, extreem-rechtse, christelijke milities uit de burgeroorlog. Een familieband die Hage - volgens de Waverse BOB - een baan opleverde als controleur van de dokken die in de Antwerpse haven zijn voorbehouden aan christelijke Libanezen. Bovendien was hij in de running om directeur te worden van het christelijke stuk van de haven van Beiroet, waardoor hij de volledige controle zou verwerven over alle mogelijke illegale handeltjes. Een daarvan was die in wapens. Volgens getuigen kocht Hage wapens en kogelvrije vesten op, die gebruikt waren bij twee van de bloedige raids van de Bende van Nijvel. Hij zou ook de opdracht gegeven hebben om een Libanees te laten vermoorden. Het onderzoek naar de moord op Hage en zijn vriendin zou nog jarenlang aanslepen. Pas op 19 februari 1998 loopt bij de gerechtelijke politie de anonieme tip binnen dat twee jonge vrouwen, Yasmine Ben Hadi en Naïma El Atmani, de dubbele moord op hun geweten hebben. De bron lijkt de speurders betrouwbaar, vooral omdat die preciseert dat de moord met een pistool van het kaliber 22 gepleegd werd. Terwijl de media verkeerdelijk melding hadden gemaakt van kaliber 6,35. Bovendien werd een maand eerder het lijk van één van de twee verdachten, Yasmine Ben Hadi, opgevist uit het kanaal Brussel-Charleroi bij Neder-Over-Heembeek. De vrouw was gewurgd vóór ze in het water gedumpt werd. In de loop van het onderzoek werd ook haar compagnon verhoord, maar dat leverde geen nuttige informatie op. Zij was weliswaar een goede bekende van Hage en zijn vriendin, maar dat waren wel meer mensen. Bovendien zijn de getuigenissen tegenstrijdig. Nu eens heet het dat beiden een vuurwapen in hun bezit hadden, dan weer was het ofwel El Atmani ofwel Ben Hadi. Ook het motief voor de moorden werd nooit helemaal duidelijk. Een van de sporen is dat Hage al te hoge commissies vroeg op kraken, inbraken die hij zelf mogelijk maakte door informatie in te winnen bij prostituees. Het onderzoek lijkt vast te zitten, tot er zich nieuwe verwikkelingen voordoen. Plots verklaart de echtgenoot van Yasmine Ben Hadi dat hij op de dag van de moord zijn vrouw en haar compagnon - die een lesbische verhouding hadden - bij Hage afzette. Later zouden ze hem vertellen dat ze alle twee geschoten hadden op Hage. In maart 1998 liet de onderzoeksrechter Naïma El Atmani aanhouden, al bleef ze ontkennen zelf geschoten te hebben. Wat het motief betreft hield de jury het eergisteren al, in navolging van de openbaar aanklager, op roofmoord. En gisteren volgde de strafmaat: 15 jaar cel.


Source : http://groups.msn.com/DeBendevanNijvel/denkpistes.msnw?action=get_message&mview=0&ID_Message=1197&LastModified=4675550897457941737

On retiendra que l'individu était originaire d'une riche famille du Liban et que sa soeur était l'épouse du président Gémayel (à vérifier quand même).

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 9:31

michel a écrit:
On retiendra que l'individu était originaire d'une riche famille du Liban et que sa soeur était l'épouse du président Gémayel (à vérifier quand même).
Cela devrait être facile à vérifier! Mais il est quand même étonnant qu'étant le frère de la femme du président, il ait mené une vie plutôt misérable dans notre pluvieux pays!
A moins que ce ne fut une couverture de plus!
Revenir en haut Aller en bas
auliffe
Invité



MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 11:54

"Question: Les enquêteurs BW ont-ils fermé cette porte?"

A l´évocation des noms Louvaert et Van Binst, le chef d´enquête actuel

a de grands éclats de rire moqueurs...conclusion ?

Il semble en effet que Van Binst ait déclaré beaucoup de choses,notamment concernant l´implication de Martial Lekeu...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7238
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 12:07

auliffe a écrit:
"Question: Les enquêteurs BW ont-ils fermé cette porte?"

A l´évocation des noms Louvaert et Van Binst, le chef d´enquête actuel

a de grands éclats de rire moqueurs...conclusion ?

Il semble en effet que Van Binst ait déclaré beaucoup de choses,notamment concernant l´implication de Martial Lekeu...

Ah bon?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
nobody

avatar

Nombre de messages : 962
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 13 Fév 2007 - 13:01

michel a écrit:
auliffe a écrit:
"Question: Les enquêteurs BW ont-ils fermé cette porte?"

A l´évocation des noms Louvaert et Van Binst, le chef d´enquête actuel

a de grands éclats de rire moqueurs...conclusion ?

Il semble en effet que Van Binst ait déclaré beaucoup de choses,notamment concernant l´implication de Martial Lekeu...

Ah bon?

Je confirme.
Mais est ce une référence?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La piste libanaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La piste libanaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» séparer les différentes couches d'une piste audio
» La guerre au Liban vue par une Libanaise maronite
» Cuisine du Monde : caviar d'aubergine à la libanaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: