les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La piste libanaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
undercover

avatar

Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 11 Déc 2007 - 14:16

On peut dire que la chaine publique martelle...

study study study Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 11 Déc 2007 - 16:03

undercover a écrit:
On peut dire que la chaine publique martelle...

study study study Very Happy Very Happy Very Happy

Elle souhaite peut-être arrêter quelque chose sans aller jusqu'à Poitiers.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 11 Déc 2007 - 20:54

Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7138
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Jeu 13 Déc 2007 - 12:50

Henry a écrit:
Une émission basée sur la famille Gemayel est proposée ce jeudi 13 en soirée sur la RTBF.
Cela peut aider à comprendre certains posts.

L'histoire du clan Gemayel se confond avec celle, violente, du Liban. Un documentaire retrace la saga de la famille chrétienne maronite, qui n'a pas été épargnée par les drames et les assassinats. La une, 22h.

Le 21 novembre 2006. Alors qu'il se déplace dans un quartier de la banlieue nord de Beyrouth, la voiture de Pierre Amine Gemayel, ministre de l'Industrie, est percutée par un autre véhicule. Trois individus armés sortent de ce véhicule et tirent avec des armes automatiques munies de silencieux sur la voiture. Grièvement blessé à la tête, le ministre est conduit dans un hôpital voisin; il décède peu de temps après son admission en urgence.

Gemayel. Le nom est connu. Le père, Amine, fut président du Liban, entre 1982 et 1988. L'oncle, Béchir, fut également élu, avant d'être lui aussi assassiné, avant même son investiture. Le grand-père, enfin, fonda le parti phalangiste. Une vraie dynastie donc, sur laquelle revient le documentaire de Michel Bazille, "Les Gemayel, une histoire libanaise" ** (La une, 22h).

Le parti pris est clair, et à vrai dire, inévitable: celui de tracer un parallèle entre l'histoire de la famille et celle du pays, qui n'ont jamais cessé de se confondre. Et comme le Liban n'a connu que trop rarement le calme et la paix depuis son indépendance, la trajectoire des Gemayel a pareillement connu la violence et les drames. Le documentaire est ainsi centré sur Amine Gemayel, que l'on retrouve dans la maison de Bikfaya, où la grande famille chrétienne maronite s'est installée dès 1545.

Indépendance

De retour en 2000 après un exil de 12 ans, il a retrouvé son pays mais aussi la peur et les menaces depuis l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafiq Hariri, en 2005. On le suit ainsi lourdement escorté, ou en visite au caveau familial: "Parfois, vous vous demandez : "Est-ce qu'il faut payer un tel tribu ? Est-ce que vous devez seul porter ce fardeau ? Est-ce que cette famille est obligée de payer un prix aussi fort pour son dévouement à la cause nationale, pour ce Liban ?" Et puis je sens que ces jeunes martyrs vous donnent la force, vous donnent l'énergie et, à partir de là, vous vous retroussez les manches et vous vous dites : "Gare à l'abdication.""

A la tête du clan, il y avait le Cheikh Pierre Gemayel, décédé en 2006. C'est le grand-père autoritaire, le patriarche. Quand il revient des Jeux olympiques de 1936, à Berlin, il est impressionné par la spectacle qu'offre le régime hitlérien. Il fonde alors le parti phalangiste (ou parti Kataeb). "Nous voulons créer une école morale et civique. Nous ne sommes ni fascistes, ni communistes, ni socialistes, nous sommes Libanais. Le libanisme par dessus tout", explique-t-il pour prôner l'indépendance du pays.

C'est cette indépendance que revendiquent encore et toujours les Gemayel aujourd'hui. Jusqu'aux plus jeunes générations, qui reprennent l'engagement familial. Samy Gemayel, 27 ans, frère de Pierre Gemayel explique en souriant: "Dès qu'ils croient en avoir fini avec les Gemayel, il y en a un autre qui sort d'on ne sait où. Chez nous, c'est comme dans une armée, un soldat tombe, un autre se lève. Ils ne se débarrasseront jamais de nous. Ils nous auront toujours sur le dos."


© La Libre Belgique 2007

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 24 Déc 2007 - 1:01

michel a écrit:
fialin a écrit:
Michel a écrit:
Tout cela reste très hypothétique.

Pour le moins... La principale préoccupation des phalangistes libanais à l'époque était plutôt, en matière d'armement, de se procurer de l'armement lourd.

Sur le plan financier, les butins successifs sont beaucoup trop modestes pour être d'une utilité quelconque dans le cadre d'un conflit armé.

Enfin je vois mal les phalangistes, à l'époque en pleine offensive de soutien diplomatique, risque de se brouiller définitivement avec un pays comme la Belgique.

Oui, cela reste très hypothétique. Pourtant, la piste libanaise fut suivie par les enquêteurs. Les tueurs lors de l'attaque de l'armurerie Dekaize se sont emparées d'armes (dont une Beretta, mitrailette avec silencieux) qui intéressaient les Libanais. Un toxicomane décédé en 1983 et qui se vantait d'être membre de la bande a accusé un de ces Libanais de posséder une des armes utilisées par les tueurs. Cette arme se serait retrouvée ensuite au Liban. Mais vu la situation de ce pays, aucun enquêteur n'a jamais pu se déplacer jusque là-bas.

Il est vrai que les phalangistes n'avaient pas intérêt à se brouiller avec les Belges mais c'est sans compter sans certains éléments non-contrôlés.

La piste libanaise n'explique pas à elle seule les TBW mais elle peut peut-être expliquer l'attaque de Wavre et aussi celle de Tamise.

Voici des éléments objectifs affirmés par la défense et la famille de l'un des 'libanais' souvent cité à savoir Maroun Hage. Il apparaît qu'il n'avait pas de casier judiciaire (?) mais était bien toxicomane profond... . De plus, il serait un ancien diplomate d'Arabie Saoudite..., tiens, tiens comme l'ami Faez El Ajjaz??? Le monde est décidément petit. Et puis question aussi des TBW et de l'arme disparue dans le rapport de la BSRde Wavre. Mais ici la version est différente, il est question 'des armes de chez dekaize et des gilets de Tamise' pas moins...

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7138
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 24 Déc 2007 - 12:24

Quel fut le verdict?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 24 Déc 2007 - 17:09

Ecris par un des rares journalistes corrects...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7138
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 12 Juin 2010 - 21:33

A lire à ce sujet :


http://amman.web-log.nl/amman/2010/03/trainingskampen.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mer 21 Sep 2011 - 20:21

SEPTEMBRE 1982:
Massacre de Shabra & Chatyla par les Phalanges chrét./ 3000 morts

Les Ingram silencieux de Dekaize?


"Sur le thème, central, des rapports entre commandements israéliens et responsables des Forces Libanaises, au premier rang desquels Elie Hobeika, tué il y a deux ans (2002, NdT) à Beyrouth la veille d’un possible voyage en Belgique pour témoigner contre Ariel Sharon, sont sortis récemment d’importants documents de preuves, qui sont arrivés chez les avocats des victimes par une source anonyme des services secrets états-uniens ou israéliens. Jusqu’à présent cependant, pas le moindre élément de vérité n’est arrivé ni du côté israélien, ni du côté phalangiste : donnée que la publication de cette recherche en anglais, et le temps qui passe, pourraient changer. « Après avoir fini ce travail de vingt années -nous dit Bayan el Hout avant de retourner à ses travaux- j’espère que maintenant, grâce aussi à la mobilisation internationale "Per non dimenticare Sabra e Chatyla" (Pour ne pas oublier Sabra et Chatyla, organisation toujours active, fondée par l’auteur de l’article, NdT) qui voit arriver aujourd’hui des délégations provenant de plusieurs pays, Italie, Espagne, Usa, Malaisie, France, le monde commencera à donner la même valeur au sang des Palestiniens, et surtout que les responsables de ce crime atroce seront jugés et qu’ils paieront pour leur crime. Il n’y a pas d’autre voie, si nous voulons la paix, que de passer par la porte étroite et inconfortable de la mémoire et de la justice ».
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 3 Oct 2011 - 14:28

Willy-nilly:

Citation :
Massacre de Shabra & Chatyla par les Phalanges chrét./ 3000 morts

Les Ingram silencieux de Dekaize?

je pensais : c'est pas possible: il n'a pas controlé les dates.


mais après coup pas si mal car :

quand il interrogent M.V à Court St Etienne qqs part en 83 il font perquisition et trouvent
49 moderateurs de son sans finition.

tout laisse à croire que la production venait de débuter quand Dek est attaqué mais rien ne le prouve:

quel constructeur de 250 pièces va adjuster ces machines pour une serie de 50 pièces?
aussi simple qu'un tuyau avec une peu de tarage(?)

c'est bidon

tout laisse à croire qu'il y a la possibilité que la première partie de 200 des 250 était déjà parti plus tôt et que le massacre des PLo pourrait avoir eu lieu avec des moderateurs;

auncune preuve de cela naturellement dans la presse

mais si on pouvait trouver cela , cela expliquerai que toutes les services ont décider de tout couvrir d'un chape de plomb

la Belgique exporte des moderateurs defendus , qui ont servi à une genocide !!!!?,

tu comprends , rien ne peut passer de cela , quite à organiser une fausse attaque pour s'approprier les soi- disant prototypes.

tordu oui , très tordu , mais pas impossible

et bien comprehensible que tout doit être verrouillé ds les differentes recherches.

et que même les victimes de Alost n'ont pas eu acces aux dossiers de dekaise

circulez , il n'y rien à voir.


mais allez je crois plus dans les commissions /retrocommissions des grandes commandes d'armes dont les benefices ont ete mal partageés , et pas ds cette histoire du massacre


De l'autre coté : quel sont les guerres pour laquel on utilise des moderateurs ?

aucun : on essaye à impressioner l'adversaire avec un maximum de bruit

quit a tirer en l'air

les moderateurs c'est pour faire des massacres en silence
pour des laches qui veulent que personne le sait.

même pas pour des services de protection


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 21:35

plein de informations contradictoires à confirmer et à controler


les troupes americaines partent le 10 septembre tandis que c'était prévus le 20 septembre 1982

les français suivent aussi

le massacre commence le ... et dure deux nuits

certaines sources disent que le massacre a commencé plus tôt et a duré 5 jours

donc pourrait avoir commencé avant le meurtre de Bechir Gemayel

Bachir a toujours dit qu'il voulait raser les camps du PLO > donc certains pensent que tout était planifié
mais acceleré par le meurtre de BESHIR G.

P.S. :certains de refugies étaient des chretiens aussi (comme ARAFAT) et etaient déjà expulser avant
de Jordanie(black septembre)


les israeliens mettent tout sur les phalanges , les rumeurs indiquent que des Isr. en civil sont entré possiblement aussi au début


ils envoyent des missiles d'éclairantes pendant deux jours puis déclarent que ce n'est que après qu'ils ont compris l'ampleur du massacre

donc question importantes: comment tuer 700 à 5000 civils avec des armes de guerres sans que les israeliens l'ont entendu?

Ou les soldats Israeliens étaient complices et étaient sourd des deux oreilles ou on a utilisés des réducteurs de bruits.......


Heureusement on a eu plainte par hasard en Belgique par 21 survivants ......déboutés après

mais il doit y avoir encore quelqu'un d'époque qui est ds son jus pour nous dire ce qu'il a entendu.


Apres Bachir , so, frère advocat Amin et plus raisonable a tenu qqs années les rènes ;
il n'a pas ete soufle ou tue

boudewijn l'a reçu qqs part en 1983

c'est aussi boudewijn qui a authorisé l'agence PLO à Bruxelles en 1975 pour plaire au roi de saoudie arabie;
Je pense que cela était avant eurosystems;

un autre Gemayel Pierre , amin , cousin vers 2003 , a été tué ds sa voiture avec des silencieux


le cercle était fermé?






Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 21:41

la Soeur de Hage Maroun serait pe la femme du President Amin Gemayel

si Beshire G n'avait q'un frère.=Amin

dixit l'article dessus
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 22:17



Wicki

Citation :
Contexte de la guerre du Liban

De 1975 à 1990, le Liban connaît une guerre qui oppose des groupes armés différents alliés à des pays étrangers de la région. Les Chrétiens maronites, d'abord alliés à la Syrie, s'allient ensuite à Israël, qui leur fournit armement et formation pour combattre les factions de l'OLP. Israël soutient également l'Armée du Liban Sud de Saad Haddad depuis 1978. Des massacres ont lieu lors des affrontements de ces groupes, notamment le massacre de Damour, le 20 janvier 1976 (750 chrétiens tués par l'OLP), le massacre de Chekka et le premier massacre du Mont-Liban dirigés par l'OLP contre des populations maronites, tandis que le Massacre de Karantina en janvier 1976 et le Massacre de Tel al-Zaatar en août 1976 sont tous deux dirigés par les Phalangistes contre des camps palestiniens. La guerre civile dans son ensemble a fait 100 000 victimes au Liban8.


vu le changement des allies , pe y avait des fractions à l'interieur des libanais maronnites
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 22:40

h oui

par exemples les Chamoun et d'autres :

wicki:

Citation :
Bachir Gemayel (arabe : بشير الجميل), né le 10 novembre 1947 et mort assassiné le 14 septembre 1982, est une personnalité politique libanaise de la famille Gemayel.

Biographie[modifier]

Bachir Gemayel naît dans une importante famille maronite. Fils de Pierre Gemayel, il fonda la milice des Forces libanaises en 1976, regroupant presque toutes les milices chrétiennes de Beyrouth-Est et du mont Liban au moment des massacres des populations chrétiennes dans des villages du sud-liban (Damour, Jieh...).

Il prend alors la tête de la milice chrétienne et s’impose par la force comme chef du camp chrétien dans la guerre qui fait rage face aux milices palestiniennes de Yasser Arafat. Il affronte ses rivaux chrétiens comme Tony Frangié et Dany Chamoun qui dirigeait la milice des Tigres. On lui attribue également les carnages du « samedi noir » durant lequel des dizaines de civils musulmans furent égorgés par la milice phalangiste. Sa fille Maya est assassinée le 23 février 1980 lors d'un attentat.

Reconnu comme interlocuteur par les États-Unis, il ouvre le dialogue avec les pays arabes et passe une alliance politique et militaire avec Ariel Sharon et Rafael Eitan pour chasser les Palestiniens du Liban. Au cours de l’intervention militaire israélienne, il est élu président de la République libanaise1. Voulant se séparer du problème palestinien et voulant faire la paix avec Israël, Bashir Gemayel finit par déranger la politique mise en œuvre par toutes les puissances régionales, qui pensaient trouver une solution au conflit israélo-palestinien à travers le Liban. Il est assassiné trois semaines plus tard, le 14 septembre 1982 par un membre du PSNS (Parti social nationaliste syrien), sans avoir prêté serment. Un massacre punitif, perpétré par ses partisans s’ensuivit dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila dans la nuit du 17 au 18 septembre. Son frère Amine lui succède à la présidence.

Habib Tanious Chartouni, militant pro-syrien, a avoué avoir assassiné Bachir et est appréhendé et présenté au nouveau président, Amine Gemayel. Il s'échappe et est à nouveau capturé quelques heures plus tard. Il est jugé par la justice libanaise et emprisonné à la prison de Roumieh. Il est illégalement relâché de la prison par l'armée syrienne en 19902.


j'essaie d'établir la raison du commande des 250 silencieux


c'est pas pour aller pêcher du coté d'Israel , il n'y pas d'eau .


Habib Tanious Chartouni, militant pro-syrien: militant de quel parti de liban :

jespère que c'est pas un maronnite comme on a pu lire que c'est les les maronnites travaillent avec les syriens au debut

si c'est un maronnite pro syrien pourqoui alors faire un massacre contre les gens de PLO
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 22:51

MERDE ,merde

c'est vraie , ils se tuent entre maronites en plus et ils tuent les refugies PLO, partielement aussi chretiens , décidement je n'y comprends rien du tout

Wicki:

Citation :
Habib Chartouni


Habib Tanious Chartouni (né en 1956) est un militant du Parti social nationaliste syrien (PSNS) depuis 1977 et est suspecté d'avoir posé la bombe ayant tué le président libanais Bashir Gemayel le 14 septembre 19821..

Assassinat de Gemayel[modifier]

Habib Chartouni, de confession maronite, vivait à Achrafieh à Beyrouth, dans l'immeuble où se trouvait le quartier général des phalanges libanaises, juste au-dessus. Il avait de bonnes relations avec les membres du parti2.

Avec l’aide de Nabil Alam, un autre membre du PSNS, il aurait préparé l'assassinat du président-élu Bashir Gemayel, jugé trop proche des Israéliens. En effet il fut élu président alors que le parlement était entouré par les chars israéliens.

Le 14 septembre 1982, soit le 23e jour après l'élection de Gemayel et 9 jours avant que celui-ci devienne officiellement président, Gemayel était réuni avec une centaine de hauts-responsables des forces libanaises dans son QG à 16h.

À 16h10, une très forte explosion détruit le bâtiment, on estime la charge à 200 kg de TNT. La bombe tue Gemayel et 26 autres personnes présentes dans le QG. Deux jours après, c'est le massacre de Sabra et Chatila.

Chartouni aujourd’hui[modifier]

Habib Chartouni est libéré de la prison de Roumieh en 1990 par les forces armées syriennes1. Contrairement à Samir Geagea, il n'a pas été amnistié.

Lors d’un meeting de solidarité à Chartouni et Alam, Ali Hamiyé a été emprisonné pour avoir déclaré qu'Habib Chartouni était un héros du Liban.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Mar 4 Oct 2011 - 23:07



http://www.lekiosqueauxcanards.com/article-massacre-de-sabra-et-chatila-ving-huit-ans-apres-rien-de-nouveau-51405125.html

Citation :
Selon le journaliste Robert Fisk, se référant à une dépêche AP du 15 septembre, « Le ministre de la Défense Ariel Sharon associe l'assassinat (du leader phalangiste Gemayel) à l'OLP: "il symbolise le terrorisme meurtrier des organisations terroristes de l'OLP et de leur partisans" ». Selon le journaliste Uri Dan, les Israéliens avaient appris "qu'un Libanais téléguidé par Damas avait actionné à distance une bombe placée à proximité du bureau de Gemayel". Selon le journaliste Alain Ménargues, qui se réfère à des sources phalangistes, cet agent syrien nommé Habib Tanios Chartouni avait été identifié et arrêté par les Phalangistes" le 16 septembre vers 17h30". Peu après commence le massacre punitif de Sabra et Shatila.


qui peut m'expliquer cela ???




Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 16:47

Citation :
Een greep uit de
vele getuigenissen die zijn afgelegd door de moeder van Latinus, door gewezen
WNP-metgezellen maar ook door een viertal leden van de Belgische Staatveiligheid (voor
wie Latinus een tijdlang als informant had ,leert dat Latinus dossiers bezat over
internationale wapen- en drugstrafieken, over afrekeningen in het Libanese milieu in
Brussel
, over de rol van de Israëlische en Amerikaanse geheime diensten Mossad en CIA in
ons land, over geheime commissielonen afgeleid bij Distrigas, enzovoort. Latinus wist onder
meer hoe WNP zich liet financieren met. geheime fondsen ondermeer van Modulmed
Med, het bedrijf van mobiele klinieken die in het ABOS-dossier al heel wat stof heeft doen
opwaaien. Per verkocht klinimobiel was aan WNP een bijdrage van 50.000 frank beloofd. Er
werden dertien dergelijke betalingen gedaan, alleen kwam het geld niet terecht waar het
had moeten komen.

Latinus savait qqs chose sur les massacres à l'interieur du milieu libanais à Bruxelles


qqun a un idee de quel massacres il s'agit ? avant 1980 ou d'époque des tueurs ?

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 17:05

les disputes vont tourner autour de la politique (1) ou du commerce de drogue (2)

la situation à Bruxelles va etre une réflection-copie de la situation ds le pays mère

qqs part les maronites sont groupés par la force vers 1980 mais en plus
ils avaient d'abord été alliées avec les Syriens pour après les voir comme des ennemis

en plus il y une certaine clivage gauche- droite et en effet Beshir Gemayel est tué par un maronite de gauche tandis que ils avaitent déjà blamé et tué les PLO-OLP à Sabra et Chatilla


mais cela ne les importait pas trop car c'était planifié de raser les camps du PLO avec ou sans des Silencieux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kamal_Joumblatt

pour les shiites:
http://www.approches92.com/belbe.htm
-------------------

ou c'était pour le commerce de la drogue qui rapportait du fric pour soutenir les differents fractions.

Question:Est ce que ds le procès Francois il y avait des traces de Libanais ????
?


Dernière édition par K le Sam 8 Oct 2011 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 17:09

Haquin a tjs eu beaucoup d estime pour Francois ,
Pour moi ,affaire Francois =affaire recente de NEYRET
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 17:22

je connais l'histoire en france mais cela est encore à l' étude

la question ici c'est :qui connait les massacres à bruxelles ds le milieu des libanais

quel dossiers tenait Latinus , dixit sa mère ?

ne me sort pas la soucoupe volante PINON c'est le monstre de Loch Ness

les belles libanaises m'interessent aussi ,mais surtout celle qui venaient à ALOST


Minimouse en demandait qqs chose 2007 mais un ancien du bureau de la drogue(,) à vite lancé la discussion vers d'autres horizons.

pourqoui les victimes de Alost n'ont jamais eu access aux dossiers de Wavre ?
parce que il y avait des libanais(es) aussi ????
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 17:26

puis quand on lit la presse de 1983-1984 on voit reapparaitre des nouveau les noms du proces François ils disent
dans la presse

tous on repris le même chemin , fraichement liberé.

je doit donc regarder où je peut trouver les histoires autour de ce proces

gendarme Raes p;e;?
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 17:32

K a écrit:
je connais l'histoire en france mais cela est encore à l' étude

la question ici c'est :qui connait les massacres à bruxelles ds le milieu des libanais

quel dossiers tenait Latinus , dixit sa mère ?

ne me sort pas la soucoupe volante PINON c'est le monstre de Loch Ness

les belles libanaises m'interessent aussi ,mais surtout celle qui venaient à ALOST


Minimouse en demandait qqs chose 2007 mais un ancien du bureau de la drogue(,) à vite lancé la discussion vers d'autres horizons.

pourqoui les victimes de Alost n'ont jamais eu access aux dossiers de Wavre ?
parce que il y avait des libanais(es) aussi ????
PINON :monstre du LOCH NESS 100/100 ok
maar pour les LIBANAISES ,la ,c est + sérieux .......mais personne n en veut bom cheers
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7584
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 8 Oct 2011 - 20:26

pourtant déjà en 2007 un membre s'interessait au libanais(es):

Citation :
minimouse

Réponses: 198
Vues: 4606
Rechercher dans: Autres pistes Sujet: La piste libanaise Mer 21 Fév 2007 - 0:25
Mijnheer FB,

Bestaat de mogelijkheid om u, en uw ex-collega 'B', te ontmoeten -buiten deze site om- in verband met de Libanese piste?

Ook in Aalst lopen er in de jaren '80 sporen naar Libanon (Maroun, Chebib, Lekeu, Bouhouche, Beier). Er zijn er nog andere.

Sinds lang hadden wij u (jullie) daarover graag eens gesproken. Kan dat?

Vriendelijke groeten.



et puis un ancien de francois a enmené la discussion sur d'autres voies.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11796
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Sam 15 Oct 2011 - 15:10

En lien avec le Liban on pourrait notamment penser à Freddy Bracke (BYBLOS BANK SA a son siège à Beyrouth) :

Head of Operations - Controller
BYBLOS BANK SA, Brussels

Privately Held; 11-50 employees; Banking industry

1982 – 1987 (5 years)

_ _ _


Il y a aussi un lien avec Ecoovie :

HAQUIN,RENE

Page 8

Jeudi 9 mars 1989

La secte Ecoovie: quel fric cachent les fumées de l'énigmatique Indien Tiam ?

Trois mois d'instruction judiciaire n'ont pas suffi à disperser les fumées qui noient les activités d'une série de personnes et de sociétés liées d'une façon ou de l'autre à l'énigmatique Canadien Pierre-Doris Maltais, mieux connu sous d'autres noms tels que Tiam ou Norman William. Son arrestation, suivie de celle de Keteleer, ont fait détaler une poignée d'individus qui eux aussi s'affublent d'identités changeantes et des plus suspectes.

L'affaire fait peur parce qu'elle touche à la secte Ecoovie qui a terrorisé des familles françaises et belges et qui visait probablement à s'installer en Belgique, parce qu'elle révèle aussi un montage d'associations et de sociétés «bidon» qui en ont abusé plus d'un, parce qu'enfin le parfum des fumées de l'Indien sent la combine et l'argent douteux, avec peut-être même un arrière-goût de poudre...

Entre les (rares) certitudes de l'enquête menée sous l'autorité du juge Van Espen et ce qui se dit ou s'écrit, la distance est celle qui sépare la chose établie de la chose pressentie. Exemple: les autorités judiciaires ne connaissent même pas encore aujourd'hui avec certitude l'identité de l'homme (qui se dit indien de la tribu mic-mac) arrêté à Bruxelles le 9 décembre sous le nom de Pierre-Doris Maltais, celui qu'on appelle le gourou d'Ecoovie. Le Canada, dont Maltais a la nationalité, ne semble guère pressé de fournir au juge les éléments d'identification. Ainsi, Interpol-Ottawa n'a toujours pas transmis les empreintes demandées. Maltais, dont on affirme qu'il appartint à la mouvance terroriste du Front de libération du Québec, ne fait par ailleurs jusqu'ici l'objet d'aucune demande d'extradition.

Quant à la puissance financière dont se réclame Norman William (des immeubles, d'importants dépôts bancaires, des oeuvres d'art...), on n'en trouve guère de trace.

Mystérieux millions

D'où viennent alors les millions qui ont servi au rachat du château de Sainval à Tilff par une énigmatique fondation Pont-Spoerry, dont un des personnages clés est le Français Robert Pont alias Michel Pons, accolyte de l'Indien dans les activités d'Ecoovie? Peut-être du commerce de tisanes, d'herbes et de confitures fait par Ecoovie? C'est aussi à ce «pasteur» qu'appartiendraient les films à caractère pédophilique remis par un intermédiaire au juge Van Espen et qui semblent provenir du château de Sainval. Dans ce contexte pas très clair, le commissaire de Tilff et un policier liégeois font déjà les frais de leurs petites enquêtes personnelles: le parquet de Liège va requérir leur renvoi en correctionnelle comme on sait, l'un pour recel, l'autre pour vol de documents touchant à Ecoovie et à Sainval.

Par l'intermédiaire de personnages douteux tels que le pasteur namurois Dessart, Norman William est entré en relations avec diverses personnalités belges et avec des hommes d'affaires étranges tels que le Belge Gustave Keteleer, arrêté lui aussi depuis décembre.

Norman William et sa bande, qui louent (sans payer) trois immeubles du boulevard Poincaré à Bruxelles où se trouvent les sièges du Conseil mondial des peuples et d'autres succursales associatives, présentent des projets de développement tiers-mondistes et ont probablement réussi à obtenir des aides financières publiques, notamment de l'opération 11.11.11., comme l'a révélé ces jours-ci La Libre Belgique. Ils s'intéressent aussi à la paix dans le monde, à l'oecuménisme, à la survie des Indiens d'Amazonie mais roulent en Mercedes munies de documents irréguliers et campent alternativement nus sous des tippies indiens et fringués dans les suites les plus chères des grands hôtels. C'est dans leur sillage que des personnalités telles qu'un ambassadeur, un ancien parlementaire, des scientifiques réputés ou des chasseurs de (faux) titres de chevalerie ou de noblesse sont aujourd'hui éclaboussés et tentent un peu tard de prendre la distance.

Café ou terrorisme?

Par Keteleer, le petit monde de Norman William met aussi le doigt dans des engrenages d'une autre envergure, puisqu'il s'agit ici de fabuleux contrats portant sur des centaines de millions de dollars en échange de fournitures à livrer au Moyen-Orient. Ces dollars furent initialement payés à l'administration Carter par l'Iran du Chah dans les années septante, avant l'arrivée de Khomeyni.

Ce serait un intermédiaire libanais d'une certaine envergure, Hassan Zubaidi, qui aurait reçu pour ces transactions en 1980 des commissions fabuleuses (3,5 milliards de dollars) transformées en promissory notes, en traites indonésiennes payables à terme. Zubaidi était un des financiers de l'O.L.P. et dans certains milieux palestiniens l'on dit aujourd'hui que par son intermédiaire, Israël et les Etats-Unis voulaient semer la discorde entre dissidents palestiniens. Ce qui expliquerait que Zubaidi, basé d'abord à Beyrouth, se soit retrouvé ensuite à Damas, en Syrie, d'où il utilisa Keteleer pour écouler les promissory notes indonésiennes en Europe, en échange de diverses fournitures (farine, café, construction, bus...).

Keteleer, dont on connaît l'essentiel de la version, affirme que les contrats liés aux promissory notes ne pouvaient toucher à des commandes d'armements. Il précise par ailleurs n'avoir rien conclu d'autre avec Norman William que d'envisager la mise en oeuvre de projets communs.

Mais Keteleer ne sait peut-être pas tout. Ainsi Zubaidi était-il déjà aussi en contact avec Norman William et le pasteur Dessart dans un projet axé sur le Sénégal, qui prétendait avoir pour objectif la récolte de fonds pour faire reverdir le désert. Zubaidi, dit-on encore, aurait été pris au piège d'un chantage libyen et impliqué ensuite dans une entreprise de blanchissement d'argent provenant de trafics de drogue pour financer des trafics de voitures et d'armements au bénéfice de filières terroristes.

L'intermédiaire

A noter que le nom du pasteur namurois Francis Dessart revient inlassablement dans tout ce dossier, chaque fois qu'on se demande comment l'un ou l'autre de ces personnages ont été mis en contact. Dessart a ainsi joué les intermédiaires tant entre Norman William et Keteleer, des politiciens, un diplomate ou des scientifiques qui s'en mordent aujourd'hui les doigts. C'est encore Dessart, homme proche d'un commissaire de la Sûreté, qui avait publié le petit livre vert de Khadafi et qu'on retrouve lorsque se nouent les relations entre Zubaidi et Norman William puis Keteleer. C'est aussi Dessart qui insistait auprès de l'équipe namuroise du mensuel Dialogue international pour réaliser un gros reportage sur Ecoovie, à l'époque où Norman William vint déposer un tippie chez le directeur de l'équipe, Hamady Abdel Jelil à Wépion...

Revenons à l'enquête du juge Van Espen. Les enquêteurs, on le sait, ont fait poser quelques questions à Djakarta par notre représentation diplomatique sur place: elles sont relatives à ces promissory notes indonésiennes dont une, de 2,8 millions de dollars, a été saisie à Grammont. Sont-elles fausses, ont-elles fait l'objet d'un troc par un proche du président Suharto (le général Hartomo dont on retrouve la signature au bas des traites), sont-elles sans valeur ou l'Indonésie doit-elle les honorer?

Comment de telles sommes, s'il s'agit de traites à honorer, ont-elles pu tomber dans les mains de personnages d'aussi peu de surface que Gustave Keteleer? Les enquêteurs n'ont pas encore de réponse à toutes ces questions. Et c'est évidemment de ces réponses que dépend principalement le maintien ou non en détention de Keteleer, qui avait aussi entraîné le bourgmestre de Vielsalm, Marcel Remacle, dans cette aventure embrouillée et très éclaboussante...

RENÉ HAQUIN.

Revenir en haut Aller en bas
CLEMENTL.



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La piste libanaise   Lun 30 Avr 2012 - 15:10

@ Herve

Sujet: Re: La piste libanaise Sam 15 Oct 2011 - 15:10

"...C'est dans leur sillage que des personnalités telles qu'un ambassadeur, un ancien parlementaire, des scientifiques réputés ou des chasseurs de (faux) titres de chevalerie ou de noblesse sont aujourd'hui éclaboussés et tentent un peu tard de prendre la distance."

auriez vous des infos sur l'Ambassadeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La piste libanaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La piste libanaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» séparer les différentes couches d'une piste audio
» La guerre au Liban vue par une Libanaise maronite
» Cuisine du Monde : caviar d'aubergine à la libanaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: