les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ruth, Lionel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 11:04

Cher monsieur,

Je ne suis pas équipé pour mettre l'art. sur le Forum.
Désolé.
Peut-être sur " Le Soir en ligne " ?

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 11:12

.

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/societe/493041/nouvelles--pratiques-mafieuses--au-comite-p-

Nouvelles "pratiques mafieuses" au Comité P ?

La presse évoque, ce mardi matin, des indélicatesses au Comité P, la police des polices. Un ancien commissaire tente-t-il de se venger ?

Un ancien commissaire aux comptes du Comité permanent de contrôle des services de police, dit Comité P, Gil Bourdoux, lui-même mis en cause pour des "pratiques mafieuses", a décidé de contre-attaquer, en portant une série de faits à la connaissance de la Commission d'accompagnement parlementaire, du procureur général de Bruxelles, ainsi que des ministères de l'Intérieur et de la Justice, rapporte mardi le journal 'Le Soir'.

Des membres protégés ?

M. Bourdoux évoque ainsi des protections accordées à certains membres du Comité P, parfois haut placés, des dépenses abusives et la création d'un emploi fictif. L'ex-commissaire aux comptes, de 1999 à 2010, met en cause nommément certains de ses collègues, les accusant d'avoir, selon les cas, eu en parallèle à leur fonction une activité de type commercial, via une société de consultance, ou d'avoir cumulé avantages et frais.

Clientélisme

Un autre quotidien francophone fait lui aussi état d'une récente dénonciation anonyme au Comité P, évoquant des marchés accordés par un "très haut fonctionnaire de la sécurité du pays" à un concessionnaire et une société de téléphonie mobile de sa localité. "La direction du Comité P aurait analysé les images vidéo pour tenter d'identifier le dénonciateur, mais se serait assis sur le fond de l'affaire", a dénoncé M. Bourdoux.

.
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 11:26

Dans la DH, on parle d'un corbeau sans citer Monsieur Bourdoux mais il ne s'agit peut-être pas de la même affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 11:39

Si mes souvenirs sont bons, quelques temps après les événements "chauds" des TBW, et après avoir été désaisi, on a vu à la tête du Comité P......Freddy Troch.........
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 11:53

Content d'avoir suggéré dans le fil " Suggestions aux enquêteurs de la CBW " de dénoncer les pressions. C'est bien, on va plus loin encore : on dénonce les " pratiques mafieuses "; je n'osais en espèrer tant.
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 12:20

« Le Comité P ne joue pas son rôle »
http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-05-04/le-comite-p-ne-joue-pas-son-role-767950.php

Selon Gil Bourdoux, un ancien membre Comité P, la « police des polices » ne jouerait pas son rôle. Il évoque une série de faits. Accusé par d’anciens collègues de « pratiques mafieuses », Gil Bourdoux, membre du Comité P de 1999 à 2010, porte une série de faits à la connaissance de la Commission d’accompagnement parlementaire, du procureur général de Bruxelles, ainsi que des ministères de l’Intérieur et de la Justice.

Repères : Le Comité P est un organe de contrôle externe de tous les agents ayant une compétence de police. Il est contrôlé par la Chambre des représentants qui nomme ses membres.

Gil Bourdoux a été Commissaire aux comptes du Comité P de 1999 à 2010.
L’analyse complète dans le Soir

1. Walter Peeters : juge et consultant. Selon Gil Bourdoux, Peeters aurait eu en parallèle la fonction de conseiller du Comité P et une activité de type commercial. Ce qui est illégal.

2. Frank Schuermans : chère carte de crédit. Gil Bourdoux reproche à Schuermans des dépenses injustifiées, le cumul d’avantages et de frais et l’utilisation de la carte de crédit du Comité P pour des frais personnels.

3. Affaire Debeck bis ? Selon Gil Bourdoux, le dernier président en date du Comité P Bart Van Lijsbeth, avec l’accord de l’ex-président Cumps, aurait recruté en 2009 quelqu’un qui n’était pas prévu au cadre et qui avait échoué lors d’un examen précédent.

4. Cela ne doit pas se savoir. Gil Bourdoux dénonce l’étouffement du fond d’une affaire évoquant des marchés accordés par un haut fonctionnaire à un concessionnaire et une société de téléphonie mobile de sa localité.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 4 Mai 2010 - 14:21

.

Dans le journal "Le Soir", sous le titre "Indélicatesses au Comité P", Gil Bourdoux (commissaire aux comptes du Comité P de 1999 à 2010) évoque des protections accordées à certains membres du Comité P, parfois haut placés, des dépenses abusives et la création d'un emploi fictif.

Gil Bourdoux a lui-même été accusé par d'anciens collègues de "pratiques mafieuses".

L'article parle de quatre "affaires" : Walter Peeters (juge et consultant), Frank Schuermans (carte de crédit), Bart Van Lijsbeth (recrutement non conforme) et une dénonciation anonyme.

Je ne vois pas de liens clairs avec les thèmes de ce forum mais, comme le demande l'article, "les gardes-chasses sont-ils pires que les braconniers ?"

.
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri



Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 27 Mai 2010 - 8:29

Concernant Ruth pour l'instant soupsonné d'avoir conservé une arme de bultot sans la verser au dossier.

Dans le bouquin en ligne de jean bultot sur son blog;
http://mozsnake.skyrock.com/4.html

"Je retéléphone moi-même au Juge. S'il ne peut venir, je ne parlerai qu'à deux flics : Ruth et Laclan.
Ces deux gendarmes font partie de la trop petite élite des flics corrects et courtois : il y a manière et manière de faire son travail !"

et plus loin

"J'y retrouve deux gendarmes qui furent toujours corrects : l'adjudant Laghlan et son adjoint Ruth."

.
Revenir en haut Aller en bas
aga



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Ven 19 Sep 2014 - 10:37

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueries-du-brabant-l-ex-chef-d-enquete-a-la-retraite-541af94b35708a6d4d5733a9
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Ven 19 Sep 2014 - 15:06


Je prendrais les déclarations de Lionel Ruth avec des réserves ... C'est lui qui a "travaillé" avec la profileuse, il était avec Lammers (qu'il a sorti de prison) près de Ronquières peu de temps avant la découverte des sacs, l'opinion de "wolf" à son sujet est peu flatteuse, il a privilégié la thèse du banditisme (à abandonner avec ce que l'on sait de la manipulation) ...

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 19:20


7/7

Lionel Ruth, ex-chef d'enquête dans le dossier des "Tueurs du Brabant" et son épouse infirmière ont comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi dans une affaire de faux et escroqueries liées à des prescriptions médicales. Le commissaire devait également s'expliquer sur une arme relative aux Tueries retrouvée dans ses bureaux alors qu'elle aurait dû être restituée à son propriétaire.


En 2008, le Grand Hôpital de Charleroi (GHDC) se constituait partie civile contre Françoise C., une infirmière qui effectuait des prestations comme salariée et comme indépendante, via sa société de soins à domicile. Un patient s'était plaint d'avoir été avisé par l'INAMI de prestations dont il n'avait pas fait l'objet. L'enquête menée par l'INAMI a révélé que Françoise C. était la recordwoman de Belgique en matière de soins de plaies pour les années 2006 et 2007, période durant laquelle elle était pourtant en burn-out.

Selon le parquet, elle aurait effectué 4.857 prestations de ce type sur une année, en plus des soins classiques. L'enquête menée par l'INAMI a permis de constater que 366 prescriptions médicales n'avaient pas été réellement signées par les médecins qui auraient approuvé les soins prodigués par la prévenue. Or, celle-ci a rentré des attestations auprès des mutuelles pour toucher les tiers-payants.

"Trois griefs ont été retenus : 617 prestations n'ont pas été réellement prestées, 1.511 sont considérées comme des erreurs administratives avec surévaluation et 5.687 prestations n'ont pas été prescrites par un médecin", constate le parquet qui précise que bon nombre de patients étaient des proches ou des voisins du couple et que certains soins prétendument réalisés étaient contre-indiqués et n'auraient jamais été prescrits par un médecin.

Au total, le préjudice s'élève à 38.000 euros, déjà remboursés par Françoise C..

Lionel Ruth, lui, se voyait reprocher le fait d'avoir paraphé certaines attestations. Le commissaire explique qu'il était actionnaire de la sprl de son épouse et qu'il a agi en toute bonne foi, pour l'aider dans son travail administratif lorsqu'elle était en burn-out. Défendue par Me Namurois, l'infirmière a sollicité l'acquittement expliquant qu'elle préparait effectivement les prescriptions médicales pour les médecins et qu'elle les plaçait dans un signataire, pour les récupérer une fois signées. "Il se peut que des remplaçants, des stagiaires ou même des secrétaires aient signé ces documents", a plaidé l'avocat.

Lors des perquisitions menées dans ce dossier, une arme relative à l'enquête sur les Tueries du Brabant avait été retrouvée dans une armoire de la Cellule de Jumet. Saisie en 1986, elle avait été rendue à sa propriétaire en 1991 mais cette dernière n'avait pas voulu la récupérer. Or, aucun document de sortie n'a été rédigé à l'époque. En 2008, la propriétaire a dû se régulariser auprès du Gouverneur et a demandé une attestation à M. Ruth qui l'a rédigée, inscrivant que l'arme était saisie alors qu'elle ne l'était pas. Sur ce point, le parquet n'a pas insisté, le commissaire n'ayant aucun intérêt à faire un faux. Ce dernier a d'ailleurs plaidé la bonne foi.

Jugement le 3 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 19:46

Faut-il pour autant jeter l’opprobre sur Monsieur Ruth ?
La référence aux tueries du Brabant permet difficilement de se faire une idée sur la crédibilité de son comportement dans le cadre des investigations, surtout au regard des multiples dysfonctionnements qui ont émaillé cette affaire. Je pense notamment à ce fameux RUGER dont l’analyse en Allemagne n’était pas favorable au parquet et par voie de conséquence dans le contexte au juge instruction de l’époque, magistrat dit sous influence. Ce rapport est resté dans les tiroirs pour des raisons qui sont très bien explicitées dans le rapport de la commission d’enquête de 1997 (en cours de relecture !). On voit d’ailleurs que les responsabilités sont partagées, quel que soit le niveau hiérarchique dans la magistrature. Reste à déterminer le rôle de l’intéressé en novembre 1986, ce qui reste à éclaircir pour les profanes.
En ce qui concerne cet ancien enquêteur, et indépendamment de la présomption d’innocence puisque l’affaire est en délibéré, faut-il distinguer le comportement professionnel comportement personnel ? Le comportement personnel semble guidé par les liens du mariage, sous réserve de l’appréciation de la juridiction saisie. Est-ce que le comportement personnel, essentiellement dans la sphère privée, est de nature à jeter la suspicion sur le comportement professionnel et la rectitude de l’homme qui exerce une fonction ?
Concrètement, est-ce que les diligences effectuées par l’enquêteur sont remises en cause ? Ont-elles eu une incidence sur l’état actuel de la procédure ?
De manière générale, il y a deux approches. La première, continentale, consiste à établir une distinction entre le versant professionnel et le versant privé. La seconde, anglo-saxonne, consiste à considérer que les vices supposés dans la vie privée sont les révélateurs d’un comportement vicié dans la vie professionnelle.
Compte tenu des déboires d’un certain nombre d’enquêteurs au fur et à mesure du temps, téléguidés ou non, seuls les témoignages sur la compétence et la probité de cet enquêteur dans le cadre des tueries du Brabant est susceptible de nous éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 19:47

CS1958 a écrit:

7/7

Lionel Ruth, ex-chef d'enquête dans le dossier des "Tueurs du Brabant" et son épouse infirmière ont comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi dans une affaire de faux et escroqueries liées à des prescriptions médicales. Le commissaire devait également s'expliquer sur une arme relative aux Tueries retrouvée dans ses bureaux alors qu'elle aurait dû être restituée à son propriétaire.


En 2008, le Grand Hôpital de Charleroi (GHDC) se constituait partie civile contre Françoise C., une infirmière qui effectuait des prestations comme salariée et comme indépendante, via sa société de soins à domicile. Un patient s'était plaint d'avoir été avisé par l'INAMI de prestations dont il n'avait pas fait l'objet. L'enquête menée par l'INAMI a révélé que Françoise C. était la recordwoman de Belgique en matière de soins de plaies pour les années 2006 et 2007, période durant laquelle elle était pourtant en burn-out.

Selon le parquet, elle aurait effectué 4.857 prestations de ce type sur une année, en plus des soins classiques. L'enquête menée par l'INAMI a permis de constater que 366 prescriptions médicales n'avaient pas été réellement signées par les médecins qui auraient approuvé les soins prodigués par la prévenue. Or, celle-ci a rentré des attestations auprès des mutuelles pour toucher les tiers-payants.

"Trois griefs ont été retenus : 617 prestations n'ont pas été réellement prestées, 1.511 sont considérées comme des erreurs administratives avec surévaluation et 5.687 prestations n'ont pas été prescrites par un médecin", constate le parquet qui précise que bon nombre de patients étaient des proches ou des voisins du couple et que certains soins prétendument réalisés étaient contre-indiqués et n'auraient jamais été prescrits par un médecin.

Au total, le préjudice s'élève à 38.000 euros, déjà remboursés par Françoise C..

Lionel Ruth, lui, se voyait reprocher le fait d'avoir paraphé certaines attestations. Le commissaire explique qu'il était actionnaire de la sprl de son épouse et qu'il a agi en toute bonne foi, pour l'aider dans son travail administratif lorsqu'elle était en burn-out. Défendue par Me Namurois, l'infirmière a sollicité l'acquittement expliquant qu'elle préparait effectivement les prescriptions médicales pour les médecins et qu'elle les plaçait dans un signataire, pour les récupérer une fois signées. "Il se peut que des remplaçants, des stagiaires ou même des secrétaires aient signé ces documents", a plaidé l'avocat.

Lors des perquisitions menées dans ce dossier, une arme relative à l'enquête sur les Tueries du Brabant avait été retrouvée dans une armoire de la Cellule de Jumet. Saisie en 1986, elle avait été rendue à sa propriétaire en 1991 mais cette dernière n'avait pas voulu la récupérer. Or, aucun document de sortie n'a été rédigé à l'époque. En 2008, la propriétaire a dû se régulariser auprès du Gouverneur et a demandé une attestation à M. Ruth qui l'a rédigée, inscrivant que l'arme était saisie alors qu'elle ne l'était pas. Sur ce point, le parquet n'a pas insisté, le commissaire n'ayant aucun intérêt à faire un faux. Ce dernier a d'ailleurs plaidé la bonne foi.

Jugement le 3 novembre.

On pense ce que l'on veut de Ruth mais une perquisition sur le lieu de son travail dans une affaire concernant surtout sa femme me semble un brin exagérer... Ou il fallait le faire tomber... Pas impossible vu les relations Règlements de compte à Ok Corral entre Michel, Raynal, Vos, De Valkeneer et Ruth.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1387
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 20:18

Avis partagé, Michel. La faiblesse humaine est recevable pour tous, mais je penses que dans le cas présent Lionel n'a pas sur prévoir qu'à "trop savoir et se taire", il devenait un parfait fusible.

Juste une question pour ramener le compteur à zéro;

A combien s'élève le nombre de morts et de débarqués parmi les enquêteurs ayant bossé sur ces dossiers... malodorants ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 20:55


Le même article est aussi sur

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141006_00539482

Je crois qu'il faut faire toute la clarté sur la manipulation de l'enquête. Sans tirer de conclusions hâtives, je constate qu'il y a plus de progrès depuis que Lionel Ruth a été exclu de la cellule que pendant les deux (presque trois) décennies précédentes.

Je me souviens de ce que Wolf a écrit à son sujet.

Je me souviens aussi que Lionel Ruth avait laissé entendre qu'il fallait s'intéresser aux milieux du braconnage ... nous sommes à mille lieues de cela maintenant.... Sans parler de la "profileuse" avec laquelle il a travaillé... alors que la seconde commission d'enquête avait déjà recommandé d'éclaircir le mystère de Ronquières !

Quant à plaider la bonne foi pour une fraude de 38 000 euros, il est difficile d'y croire...

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 21:17

HERVE a écrit:

Le même article est aussi sur

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141006_00539482

Je crois qu'il faut faire toute la clarté sur la manipulation de l'enquête. Sans tirer de conclusions hâtives, je constate qu'il y a plus de progrès depuis que Lionel Ruth a été exclu de la cellule que pendant les deux (presque trois) décennies précédentes.

Je me souviens de ce que Wolf a écrit à son sujet.

Je me souviens aussi que Lionel Ruth avait laissé entendre qu'il fallait s'intéresser aux milieux du braconnage ... nous sommes à mille lieues de cela maintenant.... Sans parler de la "profileuse" avec laquelle il a travaillé... alors que la seconde commission d'enquête avait déjà recommandé d'éclaircir le mystère de Ronquières !

Quant à plaider la bonne foi pour une fraude de 38 000 euros, il est difficile d'y croire...



Que Lionel Ruth n’ait pas été en harmonie avec votre thèse est une chose, que vous sortiez de votre réserve, sur ce sujet particulier, en considérant que l’intéressé est coupable sans même attendre le jugement, me paraît un peu stalinien. En ce qui concerne la seconde commission d’enquête, je me permets de vous rappeler que celle-ci avait déjà souligné que les enquêteurs ne s’étaient pas suffisamment intéressés à la piste de l’extrême droite et de la déstabilisation de l’État. Ce n’est pas récent puisque cela remonte à 1997. Quels sont les progrès à ce jour ? On n’a pas vraiment le sentiment que les choses avancent dans votre sens. Je me permets de vous le dire en toute cordialité. elephant
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 21:18

Pas plus que dans un autre sens d'ailleurs malgré les efforts déployés....
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Lun 6 Oct 2014 - 21:50

J'ai surtout retenu les interventions de Wolf au sujet de Nivelles. Je vais rechercher sur ce site ses interventions sur d'autres sujets.
En ce qui concerne Lionel Ruth et la personne qui lui est régulièrement associée, en l'occurrence Madame Zucker, on peut se demander qui a influencé l'autre ? Était-ce le résultat objectif d'une analyse commune ? Le procureur du roi n'a pas été tendre avec elle. Je me souviens des échanges dans l'Express, il n'y a pas si longtemps. A-t-elle reçue pour mission d'analyser uniquement la première vague ? C'est visiblement le cas. Pourquoi ? Pourtant, à l'époque, Ronquières était censé établir l'unicité des deux vagues.
Si j'ai bien compris, Lionel Ruth plaidait en faveur des prédateurs tandis qu'Eddy Vos penchait pour le banditisme traditionnel, éventuellement venu de France.
Ces enquêteurs étaient censés bien connaître le dossier.
Qui dans cette cellule avait le sentiment qu'il s'agissait d'une entreprise de déstabilisation de l'État, venant de l'extrême droite, de services étrangers ? Aujourd'hui, la balance pencherait dans ce sens. Est-ce réellement le cas ?
Peut-on envisager parmi les enquêteurs un clivage police par rapport à anciens gendarmes, francophones par rapport à néerlandophones, sensibilité de gauche par rapport à sensibilité de droite ?
Deux têtes de proue il y a de cela encore quelques années, deux points de vue apparemment radicalement différents. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 6:09


Je vais peut-être un peu vite en soupçonnant Lionel Ruth mais il me semble en tout cas clair que les deux anciens chefs d'enquête refusaient de prendre en compte une possible manipulation de l'enquête. Vos insistait pour que les nouveaux enquêteurs travaillent avec les anciens. Or, les progrès récents de l'enquête sont liés à une mise en cause d'anciens enquêteurs.

Quant à Wolf, je pense à deux messages en particulier :

WOLF

Réponses: 274
Vues: 10627 Rechercher dans: Articles de presse Sujet: TDB : un enquêteur soupçonné Jeu 25 Fév 2010 - 19:24
Bonsoir

Sacré Mr L R,il en oublie des choses dans ses tiroirs...... Il avait aussi caché le carnet reprenant mon audition dans son tiroir,après avoir pris le carnet de note des mains de Monsieur Marc Simon( Mosieur Marc Simon que je salue au passage). Et croyez moi,quatre heure d'audition à donner les détails et des noms,celà fait fait plusieurs pages.

Wolf



Sujet: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985
WOLF

Réponses: 374
Vues: 11796 Rechercher dans: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985 Sujet: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985 Jeu 23 Juil 2009 - 8:25

Bonjour Titu

Je pense avoir depuis quelques temps balancé pas mal d'info sur ce site que je ne fréquente pas depuis longtemps.

Les infos en questions sont le résultat de recherche et d'enquete personnelle.

D'autre élément telle le fait de la société "d'intérim" sont des infos qui me sont parvenues il y à peine quelques jours et ce depuis l'autre bout du monde. Et pare des gens ,avec qui on est amis,ou mort.

Je n'ai pas l'habitude d'être un faintaisiste et de balancer n'importe quoi pour tenir en haleine des membres d'un forum. De un parce que mon temps est précieux et de deux par respect pour 28 personnes et leur famille.

(...)

Vous ne pouvez pas imaginé parfois à quel point il est difficille de garder pour soi des informations qu'elles concernent cette affaire ou d'autre,d'être tenu au secret et la nuit de vous réveillez en demandant dans qu'elle monde de pourriture vous vivez et comment des gens réprésentant le peuple peuvent être pourrit à ce point

Si je vous donnais demain les noms et non plus des initiales,si demain,l'un ou l'autre bon enquêteur venait a s'en servir,Après demain,je suis persuadé qu'il serrait éjecter de la Cellule avec perte et fracas.

Plus de vingt ans que cette cellule existe et qu'elle fait de l'archéologie.

Sont ils tous con,Non surement pas.ou le travail de chacun est il analysé et chaque fois qu'un enquêteur s'oriente dans la bonne direction il est évincé de la cellule pour un prétexte fallacieux.

Pourquoi un aussi bonne enquêteur que Marc Simon à t'il quitté la cellule ?
ainsi que trois autres,tous au départ originaire de la police judiciaire.

Pourquoi,une brave dame venue témoignier sur les faits de Braine l'alleud et donnant des informations recoupant mes infos,à deux Pjsistes qui l'écoutaient et qui n'en revenait pas de cette information précise furent priés d'abandonner là leur entretien et se virent remplacés par un idiot au cheveux gominé et au petit sourire narquois qui dit à cette brave dame que son témoiniage était tellement important qu'il se voyait obligé de levée son anonymat au point que cette personne à quittée la cellule en pleurant et se jurant bien de ne plus jamais parlé de quoi que soit à personne.

Pas mal,comme moyen de faire pression sur un témoin fiable

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 9:00


http://www.sudinfo.be/1118504/article/2014-10-06/charleroi-lionel-ruth-l-ancien-chef-d-enquete-de-la-cellule-brabant-wallon-devan

Publié le Lundi 6 Octobre 2014 à 18h35

Charleroi: Lionel Ruth, l'ancien chef d'enquête de la cellule Brabant Wallon devant le tribunal !

Rédaction en ligne

Un commissaire de la police judiciaire fédérale devant le tribunal, ce n’est pas courant… Lionel Ruth a un peu l’impression d’être victime d’une chasse aux sorcières, dit-il. S’il est poursuivi, c’est pour deux choses totalement différentes : à cause d’une arme dans l’enquête des tueurs du Brabant et à cause de la comptabilité de son épouse, qui est infirmière à domicile.

Lionel Ruth est un jeune retraité, il a quitté la police judiciaire fédérale le 1er août dernier. Après un parcours plutôt impressionnant : le jeune gendarme entré en 1976 est devenu commissaire et a consacré plusieurs décennies de sa carrière à l’enquête sur les tueurs du Brabant wallon… Alors, disons que, du palais de justice de Charleroi, ce n’est pas les salles d’audience qu’il connaît le mieux. S’il est poursuivi, c’est un peu par ricochet !

Au départ, l’enquête cible plutôt son épouse, qui est aujourd’hui poursuivie pour des faux et une escroquerie à l’égard de l’INAMI entre 2005 et 2008. À l’époque Françoise est infirmière à l’IMTR à trois-quarts temps. Mais elle exerce aussi le métier d’infirmière à domicile en SPRL. Ce sont ces activités-là qui sont visées par la justice. Elle se serait ainsi fait rembourser indûment une série de prestations, ce qu’elle conteste largement.

Quant à Lionel Ruth, il reconnaît avoir paraphé certaines attestations de son épouse, pour l’aider dans son travail administratif. Rien de plus : « Et j’ai arrêté quand l’INAMI a dit que ça n’allait pas. » Quant à l’arme trouvée dans son bureau à la cellule du brabant wallon, même le parquet a laissé tomber.





Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 9:29

HERVE a écrit:

Je vais peut-être un peu vite en soupçonnant Lionel Ruth mais il me semble en tout cas clair que les deux anciens chefs d'enquête refusaient de prendre en compte une possible manipulation de l'enquête. Vos insistait pour que les nouveaux enquêteurs travaillent avec les anciens. Or, les progrès récents de l'enquête sont liés à une mise en cause d'anciens enquêteurs.

Quant à Wolf, je pense à deux messages en particulier :

WOLF

Réponses: 274
Vues: 10627 Rechercher dans: Articles de presse   Sujet: TDB : un enquêteur soupçonné    Jeu 25 Fév 2010 - 19:24
Bonsoir

Sacré Mr L R,il en oublie des choses dans ses tiroirs...... Il avait aussi caché le carnet reprenant mon audition dans son tiroir,après avoir pris le carnet de note des mains de Monsieur Marc Simon( Mosieur Marc Simon que je salue au passage). Et croyez moi,quatre heure d'audition à donner les détails et des noms,celà fait fait plusieurs pages.



Wolf



Sujet: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985
WOLF

Réponses: 374
Vues: 11796 Rechercher dans: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985   Sujet: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985    Jeu 23 Juil 2009 - 8:25

Bonjour Titu

Je pense avoir depuis quelques temps balancé pas mal d'info sur ce site que je ne fréquente pas depuis longtemps.

Les infos en questions sont le résultat de recherche et d'enquete personnelle.

D'autre élément telle le fait de la société "d'intérim" sont des infos qui me sont parvenues il y à peine quelques jours et ce depuis l'autre bout du monde. Et pare des gens ,avec qui on est amis,ou mort.

Je n'ai pas l'habitude d'être un faintaisiste et de balancer n'importe quoi pour tenir en haleine des membres d'un forum. De un parce que mon temps est précieux et de deux par respect pour 28 personnes et leur famille.

(...)

Vous ne pouvez pas imaginé parfois à quel point il est difficille de garder pour soi des informations qu'elles concernent cette affaire ou d'autre,d'être tenu au secret et la nuit de vous réveillez en demandant dans qu'elle monde de pourriture vous vivez et comment des gens réprésentant le peuple peuvent être pourrit à ce point

Si je vous donnais demain les noms et non plus des initiales,si demain,l'un ou l'autre bon enquêteur venait a s'en servir,Après demain,je suis persuadé qu'il serrait éjecter de la Cellule avec perte et fracas.

Plus de vingt ans que cette cellule existe et qu'elle fait de l'archéologie.

Sont ils tous con,Non surement pas.ou le travail de chacun est il analysé et chaque fois qu'un enquêteur s'oriente dans la bonne direction il est évincé de la cellule pour un prétexte fallacieux.

Pourquoi un aussi bonne enquêteur que Marc Simon à t'il quitté la cellule ?
ainsi que trois autres,tous au départ originaire de la police judiciaire.

Pourquoi,une brave dame venue témoignier sur les faits de Braine l'alleud et donnant des informations recoupant mes infos,à deux Pjsistes qui l'écoutaient et qui n'en revenait pas de cette information précise furent priés d'abandonner là leur entretien et se virent remplacés par un idiot au cheveux gominé et au petit sourire narquois qui dit à cette brave dame que son témoiniage était tellement important qu'il se voyait obligé de levée son anonymat au point que cette personne à quittée la cellule en pleurant et se jurant bien de ne plus jamais parlé de quoi que soit à personne.

Pas mal,comme moyen de faire pression sur un témoin fiable

(...)



Bonjour Hervé, je vous remercie de ces rappels.
Les messages en question sont déjà anciens. La cellule a changé entre-temps de configuration. Que sont devenus les révélations de Wolff ? Si celles-ci sont crédibles, elles ont certainement été exploitées. Si tel n'a pas été le cas, pourquoi ? Avez-vous un avis sur le sujet ?
Apprécier en tant que membre du forum la crédibilité d'une personne détentrice de révélations apparaît hasardeux. Pourquoi passer par le canal du forum alors que l'interlocuteur obligé et la cellule du Brabant wallon ? À supposer que Wolff se heurte à un mur, quels sont concrètement nos pouvoirs ? Ou alors il faut que l'intéressé soit moins elliptique.
C'est ce que j'ai compris de votre message mais je me trompe peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 10:25

HERVE a écrit:

Je prendrais les déclarations de Lionel Ruth avec des réserves ... C'est lui qui a "travaillé" avec la profileuse, il était avec Lammers (qu'il a sorti de prison) près de Ronquières peu de temps avant la découverte des sacs, l'opinion de "wolf" à son sujet est peu flatteuse, il a privilégié la thèse du banditisme (à abandonner avec ce que l'on sait de la manipulation) ...


Message engagé et libidineux
Une fois de plus. Bientôt le huit-millième cheers

- Que Ruth aie travaillé avec la profileuse cela doit il entraîner des "réserves"?
-Ruth n'a pas sorti Lammers de prison: il n'en à pas le pouvoir.
Vous ne cherchez qu'à le salir : parce qu'il a privilégié la piste banditisme et écarté Ronald Reagan, les avions renifleurs et le Shah d'Iran ?
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 11:49

L'enquête menée par l'INAMI a révélé que Françoise C. était la recordwoman de Belgique

Au total, le préjudice s'élève à 38.000 euros, déjà remboursés par Françoise C..

617 prestations n'ont pas été réellement prestées, 1.511 sont considérées comme des erreurs administratives avec surévaluation et 5.687 prestations n'ont pas été prescrites par un médecin"

Lionel Ruth, lui, se voyait reprocher le fait d'avoir paraphé certaines attestations.

---
les pv d enquete doivent aussi etre paraphés?

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 11:54

Le mot "libidineux" me semble tout-à-fait déplacé ...

Ceci dit, les membres du forum doivent tirer toutes les conséquences de la manipulation de Ronquières, qui ne fait plus aucun doute. Lionel Ruth était tout-à-fait dans l'erreur. Espérons pour lui que c'était involontaire.

Une manipulation interne implique plus que probablement un ou des gendarmes.

A cette époque, la gendarmerie dépendait de l'armée.

Qui étaient les personnes qui savaient mieux que les autres ce qui se passait dans l'armée ?

Qui pouvait donner des ordres à la gendarmerie, sans passer par un juge d'instruction ?

Quant à la profileuse, j'ai déjà donné mon opinion à ce sujet. Je m'étonne du choix de Mme Zucker pour sa supervision ... Voici à qui elle donne les informations qu'elle récolte :

(...)   After 11 years in the U.S. Army, Hazelwood served 22 years with the FBI. With the FBI, he spent 16 years in the Behavioral Sciences Unit of the FBI Academy, where he specialized in adult serial sexual crime. (...)  Currently, Hazelwood serves as senior vice president of the Academy Group, Inc., an international crime consulting firm whose members are top behavioral science experts -- all FBI, CIA or Secret Service veterans. He is frequently interviewed by the media and has appeared on numerous television programs including, "New Detectives"; "American Justice"; "Dateline"; and "FBI Profilers."

Hazelwood holds a M.S. degree in counseling and guidance and a B.S. degree in sociology. He has taught at George Mason University, the University of Virginia, the University of Pennsylvania, the FBI Academy and the U.S. Army Military Police School.

Voir aussi :

http://www.nleomf.org/assets/pdfs/nlem/oral-histories/FBI_Depue_interview.pdf

(...)

So we began to branch out in the Behavioral Science Unit, as well. I was invited to speak at the CIA Adjudicator’s Conference once. Dick Ault, who was my Assistant Unit Chief, I guess you would call him, and I went over and Dick had been doing some research in the area of traitors and spies.

And when we spoke to the conference, we suggested that they might do something similar to what we did … going into the prisons and interviewing traitors. When we came back from that visit to CIA, Dick picked up the ball on that and began to pursue it, and worked with military intelligence, the CIA and the FBI, and they put together a research project called Slammer

(...)

Revenir en haut Aller en bas
aga



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 14:28

Michel
Citation :
On pense ce que l'on veut de Ruth mais une perquisition sur le lieu de son travail dans une affaire concernant surtout sa femme me semble un brin exagérer... Ou il fallait le faire tomber... Pas impossible vu les relations Règlements de compte à Ok Corral entre Michel, Raynal, Vos, De Valkeneer et Ruth.

Effectivement, cet enquêteur a réellement "mouillé sa chemise"; peut-être un peu de trop pour certains !?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Ruth, Lionel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Pour Lionel(Angélina)
» Le 9 juillet: Lionel Masta et Thoubten
» BERTHIER Lionel-Charles-Joseph. chef d'escadron.
» Petite Tache, Lionel Le Néouanic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: