les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ruth, Lionel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 15:14

Dislaire d'accord avec Proudhon?...ce serait la preuve que tout est possible!  Very Happy cheers

libidineux:
...
B. − Adjectif
1. [Chez Proudhon en parlant d'une pers.] Qui ne pense qu'à soi aux dépens des autres

---
Pour les nuls:

Pierre-Joseph Proudhon: précurseur de l'anarchisme...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Proudhon
---
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 16:59

"Libidineux"" shocking de la part de Herve
Ah la langue française!!! study
Herve s'est cru assimilé à un vieux croûton "cochon, coquin, croustillant, débauché, dépravé, déréglé, dévergondé, gaillard, gaulois, gras,graveleux, grivois". pale
Loin de moi cette idée: c'est lui qui s'expertise dans son miroir le matin:c'est lui qui apparemment extrapole, une fois de plus.

Je prenais comme adjectif "libidineux" au sens de " inconvenant, indécent, malsain" ...
ce qu'il connaît très bien puisque c'est son fond de commerce:)
Et j'avoue quand même une petite touche de libidineux pour la saveur et le plaisir de prendre mon pied ...libidineusement cheers
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 17:06

HERVE a écrit:
Le mot "libidineux" me semble tout-à-fait déplacé ...

Ceci dit, les membres du forum doivent tirer toutes les conséquences de la manipulation de Ronquières, qui ne fait plus aucun doute. Lionel Ruth était tout-à-fait dans l'erreur. Espérons pour lui que c'était involontaire.

Une manipulation interne implique plus que probablement un ou des gendarmes.

A cette époque, la gendarmerie dépendait de l'armée.

Qui étaient les personnes qui savaient mieux que les autres ce qui se passait dans l'armée ?

Qui pouvait donner des ordres à la gendarmerie, sans passer par un juge d'instruction ?

Quant à la profileuse, j'ai déjà donné mon opinion à ce sujet. Je m'étonne du choix de Mme Zucker pour sa supervision ... Voici à qui elle donne les informations qu'elle récolte :

(...)   After 11 years in the U.S. Army, Hazelwood served 22 years with the FBI. With the FBI, he spent 16 years in the Behavioral Sciences Unit of the FBI Academy, where he specialized in adult serial sexual crime. (...)  Currently, Hazelwood serves as senior vice president of the Academy Group, Inc., an international crime consulting firm whose members are top behavioral science experts -- all FBI, CIA or Secret Service veterans. He is frequently interviewed by the media and has appeared on numerous television programs including, "New Detectives"; "American Justice"; "Dateline"; and "FBI Profilers."

Hazelwood holds a M.S. degree in counseling and guidance and a B.S. degree in sociology. He has taught at George Mason University, the University of Virginia, the University of Pennsylvania, the FBI Academy and the U.S. Army Military Police School.

Voir aussi :

http://www.nleomf.org/assets/pdfs/nlem/oral-histories/FBI_Depue_interview.pdf

(...)

So we began to branch out in the Behavioral Science Unit, as well. I was invited to speak at the CIA Adjudicator’s Conference once. Dick Ault, who was my Assistant Unit Chief, I guess you would call him, and I went over and Dick had been doing some research in the area of traitors and spies.

And when we spoke to the conference, we suggested that they might do something similar to what we did … going into the prisons and interviewing traitors. When we came back from that visit to CIA, Dick picked up the ball on that and began to pursue it, and worked with military intelligence, the CIA and the FBI, and they put together a research project called Slammer

(...)


N'est elle pas tenue par le secret professionnel comme tout enquêteur ?
Le visa méthodologique d'Hazelwood ?
Une certitude ?
Revenir en haut Aller en bas
aga



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/02/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 7 Oct 2014 - 17:38

@CS1958
Citation :

N'est elle pas tenue par le secret professionnel comme tout enquêteur ?
Le visa méthodologique d'Hazelwood ?
Une certitude ?
Elle n'est pas tenue au secret professionnel mais à un devoir de réserve; sauf si elle a recueilli des aveux ou des témoignages directs.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mar 21 Oct 2014 - 7:47


La DH de ce jour consacre deux pages à une interview de Lionel Ruth. Rien de neuf de sa part : les tueries, c'était du grand banditisme, il fallait laisser la profileuse continuer, etc

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 11:24

Toujours le même ronron.
Mais il va bientôt falloir changer la litière... cat
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 11:26

Et In Arcadia Ego a écrit:
Toujours le même ronron.
Mais il va bientôt falloir changer la litière... cat
Sleep
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 16:19

L'article est lisible ici :

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=709&p=7

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 16:29

Et bien, 25 ans de travail "full-time" sans pression aucune et pas la moindre piste pour de simples prédateurs ?
A un moment, faut arrêter là Laughing
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 19:58

Aussi désolant cela puisse-t-il paraître, un quart de siècle sans pression ce fut 25 ans de... dépression !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 20:02

L'erreur fondamentale de l'enquête dès le départ fut de considérer que les tueurs avait déjà été au feu avant de commettre les massacres.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Mer 22 Oct 2014 - 20:57

Emission rtbf 22/10/2014. L'analyse de Ruth et de Bouchard (expert français) me semble correcte mais l'enquête va aller dans un autre sens.

Finalement, on est de plus en plus perdu.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 184
Age : 47
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 8:38

L'analyse de Ruth se tient pour la première vague mais pour la seconde, je suis plus sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 10:08

Pour mon analyse le plus intéressant à suivre dans cette joute est Lionel Ruth qui a travaillé et commandé la Cellule d'enquête pendant 25 ans et qui, rangé des affaires, peut se permettre une approche plus décontractée et plus réaliste que touts les bateleurs qu'on a vu défiler.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 10:12

dislairelucien a écrit:
Pour mon analyse le plus intéressant à suivre dans cette joute  est Lionel Ruth qui a travaillé et commandé la Cellule d'enquête pendant 25 ans et qui, rangé des affaires, peut  se permettre une approche plus décontractée et plus réaliste que touts les bateleurs qu'on a vu défiler.


... Sauf que son crédit est quand même amoindri dans l'opinion suite aux difficultés judiciaires précédemment évoquées Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 10:16

dislairelucien a écrit:
Pour mon analyse le plus intéressant à suivre dans cette joute  est Lionel Ruth qui a travaillé et commandé la Cellule d'enquête pendant 25 ans et qui, rangé des affaires, peut  se permettre une approche plus décontractée et plus réaliste que touts les bateleurs qu'on a vu défiler.
Mais non voyons, Ruth a indiqué qu'il n'avait jamais eu de pression.
Il changerait d'approche maintenant ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 14:52

Ces pourtant clair, Ruth et sa jolie copine ne parle que de la 1erre vague : Quand ont parle TBW il faut bien distingué les fait de la 1erre période, celle du banditisme classique, avant CCC, et la deuxieme, après CCC, celle du copycat et du terrorisme qui n'a duré que deux soirée sur l'espace d'un mois.

La confusion es faite et entretenue, uniquement sous prétexte que certain rapport balistique confirme l'utilisation de même armes dans les deux vagues, mais ceci est un leur, comme la trouvaille de Roncière qui tante également de lié les deux vagues, ceci fait partie du plan "copycat de la 1erre vague".( tant que l'on s’intéresse aux banditismes, on ne retrouvera jamais les terroristes.) Ce plan à réussi.

je pence qu'il es normal de ne pas avoir utilisé les membres du WMP pour les faits de la deuxieme vague car ce n'étais pas des braqueurs, il n'avaient pas l'expérience nécessaire d'un Haemers par exemple. il me semble q'un Braqueur et un membre du WMP n'ont pas le même profil, ce sont des personnes qui n'ont pas la même motivation
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 15:06

Ci bien accompagné, moi aussi je serrai parti en Suisse sans l'aval de ma direction
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
romain gary



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Jeu 23 Oct 2014 - 22:24

Bonjour à tous.

Je suis d'accord avec vous Michel. Hier on nous a vendu deux histoires: celle du Procureur du Roi et celle du journaliste.

J'ai entendu Mr Rogge l'après midi à la radio dans "un jour dans l'historie". Il était désabusé. La passion n'y était plus...

Le ton de Mr. Ruth m'a déplu: je me méfie des hommes goguenards. Ils cachent toujours quelque chose... Il a quand même quelque rancœurs à l'endroit de ceux qui l'ont évincé.

Le procureur était combatif nuancé prudent. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas de preuve contre Mr. Tinck qu'il est innocent et que la Justice est une bande d'incapable...

Ce qui fait le lien: ce sont les armes. Il y a au cœur de l'affaire des marchands d'armes sales qui s'en sont servi pour mouiller tel ou tel brigand. Et pour créer des liens balistiques.

Des marchands et/ou prêteurs d'armes sales.

C'était là le trait d'union
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Ven 24 Oct 2014 - 2:38

pierre a écrit:
Ces pourtant clair, Ruth et sa jolie copine ne parle que de la 1erre vague : Quand ont parle TBW il faut bien distingué les fait de la 1erre période, celle du banditisme classique, avant CCC, et la deuxieme, après CCC, celle du copycat et du terrorisme qui n'a duré que deux soirée sur l'espace d'un mois.

La confusion es faite et entretenue, uniquement sous prétexte que certain rapport balistique confirme l'utilisation de même armes dans les deux vagues, mais ceci est un leur, comme la trouvaille de Roncière qui tante également de lié les deux vagues, ceci fait partie du plan "copycat de la 1erre vague".( tant que l'on s’intéresse aux banditismes, on ne retrouvera jamais les terroristes.) Ce plan à réussi.

Après 8 ans de présence sur ce forum, il serait peut-être temps de se mettre à étudier les faits et les indices !

Peut-être alors remarquerez-vous que le mode opératoire utilisé lors des faits de 85 est dans le moindre détail celui utilisé pour les hold-up de 83 ! Alors que ce mode opératoire est pourtant extrêmement singulier.

Aussi, avec ou sans le rapport balistique, avec ou sans la découverte de Ronquières, tout indique que les auteurs sont bel et bien les mêmes lors des deux vagues.

Et je ne parle même pas du signalement des auteurs qui comporte de nombreuses similitudes entre les deux vagues malgré que ces signalements soient pour le moins atypiques (un homme grand et mince a la peau blanche, un homme relativement âgé, et un psychopathe au teint basané et à l'allure athlétique). Ou du chapeau perdu par l'un des truands à Alost qui est en tout point identique (même marque, même modèle, même couleur) à celui retrouvé à Nivelles. Ou de la manie d'un des truands à tout découper. Et de plein d'autres petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Ven 24 Oct 2014 - 5:04

Chronos a écrit:
pierre a écrit:
Ces pourtant clair, Ruth et sa jolie copine ne parle que de la 1erre vague : Quand ont parle TBW il faut bien distingué les fait de la 1erre période, celle du banditisme classique, avant CCC, et la deuxieme, après CCC, celle du copycat et du terrorisme qui n'a duré que deux soirée sur l'espace d'un mois.

La confusion es faite et entretenue, uniquement sous prétexte que certain rapport balistique confirme l'utilisation de même armes dans les deux vagues, mais ceci est un leur, comme la trouvaille de Roncière qui tante également de lié les deux vagues, ceci fait partie du plan "copycat de la 1erre vague".( tant que l'on s’intéresse aux banditismes, on ne retrouvera jamais les terroristes.) Ce plan à réussi.

Après 8 ans de présence sur ce forum, il serait peut-être temps de se mettre à étudier les faits et les indices !

Peut-être alors remarquerez-vous que le mode opératoire utilisé lors des faits de 85 est dans le moindre détail celui utilisé pour les hold-up de 83 ! Alors que ce mode opératoire est pourtant extrêmement singulier.

Aussi, avec ou sans le rapport balistique, avec ou sans la découverte de Ronquières, tout indique que les auteurs sont bel et bien les mêmes lors des deux vagues.

Et je ne parle même pas du signalement des auteurs qui comporte de nombreuses similitudes entre les deux vagues malgré que ces signalements soient pour le moins atypiques (un homme grand et mince a la peau blanche, un homme relativement âgé, et un psychopathe au teint basané et à l'allure athlétique). Ou du chapeau perdu par l'un des truands à Alost qui est en tout point identique (même marque, même modèle, même couleur) à celui retrouvé à Nivelles. Ou de la manie d'un des truands à tout découper. Et de plein d'autres petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route.



Pas du tout, ce mode opératoire, comme vous dite, est commun et banal pour la plupart des  braquages de grande surface.
Voyez cette exemple récent, vous croyez qu'ils ont quoi que ce soit avoir avec nos TBW

Le 1/10/2014
Vers 19h00, trois hommes encagoulés ont attaqué le Carrefour Market, installé dans la rue E. Foulon à Roux. Tandis que l'un des malfaiteurs restait au volant d'une Golf noire, ses deux complices ont pénétré dans le commerce et menacé les personnes présentes. Les auteurs, dont un était muni d'une arme lourde, ont fait main basse sur la caisse et ont quitté les lieux après avoir tiré un coup de feu en l'air. 


En résumer, ce mode opératoire est commun à bon nombre de braquage de grande surface que ce soit en 83,85 ou 2014, et oui parfois, il y a mort d'homme.
En revanche, ce qui est plus inquiétant et extrêmement singulier, en fait, unique aux monde, ces le carnages commun des trois et uniques fait de 85, 17mort et le nombre de blessé qui va avec, probablement une centaine de tirs en deux sortie, et spécialement, pour être bien sur que l'on oublie pas, des petits enfants à bout portant.


Pour l'histoire du bonnet, cella s'appel semer un faut indice, et pour la découpe et autre plein de petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route, je ne vois pas trais bien à quoi vous attaché de l'importance.

que pensez vous des déclarations des membres WMP, Libert et Lammers, de celle de Lekeu du groupeG concernant le repérage et les projet d'attaque de grande surface.
des document Bultot retrouvé aux alentours de la golf incendié de vos prédateur/ ferrailleur.
des paroles de M.B. quand il prévient que les tueries du Brabant sont terminées.
que pensez vous du témoignage du jeune rescapé de Alohst qui dessine et reconnais formellement Hammers, sachant que sa femme reconnais dans sont livre qu'il fesait des allé retour Rio BXL

Pour moi le missterre le plus complet plane toujours sur la 2emme vague, moins sur la 1erre, Zunker a probablement raison.


Terrorisme :
influencer ou changer la politique d’un pays en terrorisant sa population civile.   Wiki

Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Ven 24 Oct 2014 - 21:53

Chronos a écrit:


Après 8 ans de présence sur ce forum, il serait peut-être temps de se mettre à étudier les faits et les indices !

Peut-être alors remarquerez-vous que le mode opératoire utilisé lors des faits de 85 est dans le moindre détail celui utilisé pour les hold-up de 83 ! Alors que ce mode opératoire est pourtant extrêmement singulier.

Aussi, avec ou sans le rapport balistique, avec ou sans la découverte de Ronquières, tout indique que les auteurs sont bel et bien les mêmes lors des deux vagues.

Et je ne parle même pas du signalement des auteurs qui comporte de nombreuses similitudes entre les deux vagues malgré que ces signalements soient pour le moins atypiques (un homme grand et mince a la peau blanche, un homme relativement âgé, et un psychopathe au teint basané et à l'allure athlétique). Ou du chapeau perdu par l'un des truands à Alost qui est en tout point identique (même marque, même modèle, même couleur) à celui retrouvé à Nivelles. Ou de la manie d'un des truands à tout découper. Et de plein d'autres petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route.

Il ne vous est donc jamais venu à l'esprit que les auteurs de la deuxième vague avaient peut-être cherché à ressembler à ceux de la première pour apporter un maximum de confusion dans l'enquête ?
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Sam 25 Oct 2014 - 1:22

pierre a écrit:
Chronos a écrit:
pierre a écrit:
Ces pourtant clair, Ruth et sa jolie copine ne parle que de la 1erre vague : Quand ont parle TBW il faut bien distingué les fait de la 1erre période, celle du banditisme classique, avant CCC, et la deuxieme, après CCC, celle du copycat et du terrorisme qui n'a duré que deux soirée sur l'espace d'un mois.

La confusion es faite et entretenue, uniquement sous prétexte que certain rapport balistique confirme l'utilisation de même armes dans les deux vagues, mais ceci est un leur, comme la trouvaille de Roncière qui tante également de lié les deux vagues, ceci fait partie du plan "copycat de la 1erre vague".( tant que l'on s’intéresse aux banditismes, on ne retrouvera jamais les terroristes.) Ce plan à réussi.

Après 8 ans de présence sur ce forum, il serait peut-être temps de se mettre à étudier les faits et les indices !

Peut-être alors remarquerez-vous que le mode opératoire utilisé lors des faits de 85 est dans le moindre détail celui utilisé pour les hold-up de 83 ! Alors que ce mode opératoire est pourtant extrêmement singulier.

Aussi, avec ou sans le rapport balistique, avec ou sans la découverte de Ronquières, tout indique que les auteurs sont bel et bien les mêmes lors des deux vagues.

Et je ne parle même pas du signalement des auteurs qui comporte de nombreuses similitudes entre les deux vagues malgré que ces signalements soient pour le moins atypiques (un homme grand et mince a la peau blanche, un homme relativement âgé, et un psychopathe au teint basané et à l'allure athlétique). Ou du chapeau perdu par l'un des truands à Alost qui est en tout point identique (même marque, même modèle, même couleur) à celui retrouvé à Nivelles. Ou de la manie d'un des truands à tout découper. Et de plein d'autres petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route.



Pas du tout, ce mode opératoire, comme vous dite, est commun et banal pour la plupart des  braquages de grande surface.
Voyez cette exemple récent, vous croyez qu'ils ont quoi que ce soit avoir avec nos TBW

Le 1/10/2014
Vers 19h00, trois hommes encagoulés ont attaqué le Carrefour Market, installé dans la rue E. Foulon à Roux. Tandis que l'un des malfaiteurs restait au volant d'une Golf noire, ses deux complices ont pénétré dans le commerce et menacé les personnes présentes. Les auteurs, dont un était muni d'une arme lourde, ont fait main basse sur la caisse et ont quitté les lieux après avoir tiré un coup de feu en l'air. 
 


C’est bien ce que je dis, vous ne connaissez absolument rien aux faits !!!

Et vous êtes de toute évidence bien incapable de distinguer les spécificités d’un mode opératoire par rapport à un autre. L’exemple que vous avez fourni en atteste.

Il faut savoir que le mode opératoire utilisé par les tueurs du Brabant était tellement particulier, tellement spécifique, qu’il serait même en réalité possible pour un profiler d’attribuer ou non un fait à la bande sans la moindre expertise balistique ! On peut ainsi par exemple être certain que le hold-up du GB d’Houdeng-Goegnies qui eu lieu en mai 1983 n’a pas été réalisé par la bande car le mode opératoire utilisé ne correspond en rien au leur.

Voici, pour votre gouverne, toutes les caractéristiques et spécificités du mode opératoire utilisé par la bande pour commettre en 1983 leurs méfaits :

- recours quasi automatique à une violence disproportionnée

- tirs systématiques sur tous ceux qui ont essayé d’entraver le bon déroulement des hold-up

- butins relativement peu élevés

- vol de véhicule uniquement avec clé (plutôt rare à cette époque tellement il était facile de voler une voiture sans clé)

- utilisation généralement d’un véhicule de type VW Golf GTI, couleur sombre

- réemploi d’un même véhicule pour commettre plusieurs faits

- utilisation du système de doublette pour la plaque d'immatriculation du véhicule de fuite

- non utilisation d’un véhicule relais pour faciliter la fuite

- retrait de la banquette arrière du véhicule (manière de faire pour le moins extrêmement atypique)

- absence généralement de chauffeur dans le véhicule pendant l’attaque (manière d’opérer fort peu courante car fort risquée)

- abandon généralement du véhicule à l’écart du supermarché pendant l’attaque (manière d’opérer fort peu courante)

- présence systématique de trois auteurs pour commettre les faits, pas un de plus, pas un de moins

- à partir d'automne 83, utilisation de fusils à pompe lors des hold-up (armes peu courantes pour commettre des hold-up)

- réemploi d’armes "chaudes"

- arrachage systématique des fils téléphoniques ou mise hors service du téléphone (élément particulièrement caractéristique)

- principales cibles visées lors des hold-up : des supermarchés Delhaize situés dans le Brabant Wallon

- hold-up réalisé généralement les vendredis soirs peu avant la fermeture

- direction de fuite systématique après les attaques commis en Brabant Wallon : Ixelles

- recours à un déguisement varié : port de masques, de perruques, de chapeaux, de longs imperméables, de paires de lunettes,...

- mode opératoire à l’intérieur des supermarchés lors des 2 dernières attaques de 83 : un individu reste à l’entrée du magasin et oblige les caissières à vider leur caisse dans un sac tout en tenant en respect les clients, les 2 autres comparses montent à l’étage dans les bureaux pour faire main passe sur le contenu du coffre

- pour l’attaque du Delhaize de Beersel, la dernière attaque de supermarché commise en 1983, prise d’un otage avec le canon d’une arme pointée sur la nuque de celui-ci pour forcer les caissières et le gérant à s’exécuter.


Je vous laisse maintenant étudier les caractéristiques du mode opératoire utilisé par les truands lors des attaques de 1985.

En vous informant correctement, vous constaterez que toutes ces caractéristiques, aussi atypiques ou peu courantes soient-elles pour certaines, se retrouvent bel et bien dans le mode opératoire utilisé pour commettre les faits de 1985.

Un tel niveau de similitude dans le mode opératoire ne peut être expliqué que d’une seule et unique manière : les trois individus qui ont commis les faits de 82/83 sont les mêmes trois individus qui ont commis les faits de 85. Il n’existe pas d’autres explications rationnelles possibles.

En réalité la seule véritable question qu’il faut se poser dans cette problématique est la suivante : les individus qui ont perpétré les faits de 82/83 étaient-ils capables de commettre les faits de 85.

La réponse à cette question a été indirectement donnée par les médias dans les heures qui suivirent les attaques de Braine l’Alleud et d'Overijse en septembre 1985 : sans connaître les résultats des expertises balistiques, sans connaître les détails du mode opératoire de ces attaques, ces médias, télévisions et presses écrites, titrèrent quasiment à l’unisson : "les tueurs du Brabant Wallon sont de retour". Inutile dès lors en réalité de chercher plus loin puisque le signalement des auteurs, les armes et le mode opératoire sont les mêmes pour les 2 vagues.

La seule question en suspens est le pourquoi de cette violence poussée à son paroxysme par l'un des truands lors des attaques de 1985. J'ai apporté, arguments à l'appui, un élément de réponse dans le sujet "Anderlues 1er décembre 1983".
Revenir en haut Aller en bas
Chronos



Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Sam 25 Oct 2014 - 1:55

Kranz a écrit:
Chronos a écrit:


Après 8 ans de présence sur ce forum, il serait peut-être temps de se mettre à étudier les faits et les indices !

Peut-être alors remarquerez-vous que le mode opératoire utilisé lors des faits de 85 est dans le moindre détail celui utilisé pour les hold-up de 83 ! Alors que ce mode opératoire est pourtant extrêmement singulier.

Aussi, avec ou sans le rapport balistique, avec ou sans la découverte de Ronquières, tout indique que les auteurs sont bel et bien les mêmes lors des deux vagues.

Et je ne parle même pas du signalement des auteurs qui comporte de nombreuses similitudes entre les deux vagues malgré que ces signalements soient pour le moins atypiques (un homme grand et mince a la peau blanche, un homme relativement âgé, et un psychopathe au teint basané et à l'allure athlétique). Ou du chapeau perdu par l'un des truands à Alost qui est en tout point identique (même marque, même modèle, même couleur) à celui retrouvé à Nivelles. Ou de la manie d'un des truands à tout découper. Et de plein d'autres petits détails qui fait que votre théorie ne tient absolument pas la route.

Il ne vous est donc jamais venu à l'esprit que les auteurs de la deuxième vague avaient peut-être cherché à ressembler à ceux de la première pour apporter un maximum de confusion dans l'enquête ?


Avec un tel niveau de similitudes entre les deux vagues, il ne s’agit plus de ressemblances mais d’une copie parfaite en tous points !

Déjà que l’intérêt de faire passer un acte de terrorisme pour un acte de banditisme m’échappe (le terrorisme a pour but de faire passer un message politique ou idéologique, si vous faites passer votre acte terroriste pour un acte de banditisme, vous rendez peut-être plus difficile votre identification mais vous rendez surtout votre action vaine puisqu’aucun message ne sera passé !)

Mais alors que dire de l’intérêt de faire passer un acte de terrorisme pour un acte de banditisme commis par une bande bien précise !

Surtout quand on voit à quel point il aurait été extrêmement difficile de réaliser une pareille prouesse. Pour ce faire, il aurait fallu :

- trouver trois tueurs correspondant physiquement aux truands de 82/83 (un véritable exploit quand on sait, contrairement à ce que vous avez l’air de penser, que les individus capables de tuer hommes, femmes, et enfants pour de l’argent ne courent pas les rues et que les profils recherchés étaient pour le moins atypiques)

- identifier les auteurs des faits de 82/83, mais également s’approprier non seulement leurs armes (fusils à pompe, mitraillettes, revolvers, canardière,..) mais également leurs gilets pare-balles et même leurs cartouchières. Ici aussi un véritable tour de force quand on sait que depuis plus de 30 ans des centaines d’enquêteurs n’ont toujours pas réussi à identifier ces auteurs.

- recourir aux services d'un profiler pour pouvoir reproduire de manière aussi parfaite le mode opératoire de la bande (pareil tâche n'est pas à la portée du premier venu). Sans parler des complicités nécessaires parmi les enquêteurs pour pouvoir disposer de toutes les informations nécessaires.

Et tout ça pour vouloir obtenir quel résultat ? Pour juste apporter un maximum de confusion dans l’enquête ?

Allons un peu de sérieux !

Il existe une totale disproportion entre les moyens à mettre en œuvre pour atteindre l'objectif et l'objectif à poursuivre.

Seul les individus atteints de paranoïde aiguë peuvent penser que cela soit réellement faisable !
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Dim 26 Oct 2014 - 1:25

Bonsoir.


Les enquêteurs semblent revenir, à nouveau, sur leurs propres traces.  Je crois toutefois qu'il ne faut pas s'emballer et se ruer sur une seule version plausible.  Plusieurs solutions restent envisageables à cette énigme.  Par exemple, le fait que les attaques aient été perpétrées par trois personnes ne prouvent pas que les membres de la bande (ou des bandes ?) n'aient été que trois.  Mais ça n'infirme rien non plus...  Comme disait le colonel X, "la vraie question reste le pourquoi.  Le qui et le comment sont là pour amuser la galerie".

Et revenons en à Ronquières, parce que ça pose vraiment question: la découverte de ces sacs - providentielle ou pas - avait permis de lier balistiquement et judiciairement les faits des deux vagues, comme si il était important qu'on comprenne que les 2 vagues étaient bien liées.  Question: pour qui était-ce important ?  Pour le public et la Justice ?  Pas sûr...  Le message avait peut-être un autre destinataire.

Quant à la "qualité" des auteurs, nul doute qu'il y ait eu parmi des voyous "classiques".  Un casseur de bagnole, des junkies, des psychopathes, pourquoi pas ?  Je me souviens que certains journalistes avaient évoqué - fin des années 80 que les braqueurs pouvaient être grassement payés pour les attaques, vu la violence de celles-ci par rapport aux faibles butins engrangés.

Ce qui peut faire la différence entre les deux vagues est peut-être plus la qualité des victimes que celle des auteurs.  La question n'a elle non plus jamais été vidée.  Vous me direz: "aucune preuve".  C'est vrai.  Mais l'absence de preuves d'une manipulation n'est pas la preuve de l'absence de celle-ci...

Dernière chose, l'objectif final, le ou les vrais mobiles de tout ça restent officiellement obscurs, mais ces événements n'étaient peut-être pas en bout de chaîne.

C'est pourquoi se ruer sur une seule piste en pensant qu'elle découlera des faits de manière cohérente me semble illusoire.  L'explication peut être la plus simple (principe de parcimonie et corrélations statistiques), mais elle pourrait aussi être multiple, voire complexe.  Après tout, on pourrait aussi imaginer que tout ça avait démarré comme une série de braquages classiques faits par des prédateurs chanceux, et que certaines personnes ont imaginé une autre fin à ce scénario, dans un but de déstabilisation.  On peut y voir un complot, mais aussi une manipulation visant à faire gober cette thèse.

Je me répète sans aucun doute, mais nous ne faisons ici que des constructions théoriques, et beaucoup des thèses exposées ici par chacun d'entre nous restent plausibles, bien qu'elles apparaissent contradictoires les unes face aux autres.  Personne n'a la moindre preuve définitive à l'appui d'une théorie unique qui expliquerait tout de manière rationnelle.  C'est bien pour cette raison que nous sommes sur ce forum, non ?  Si une seule des thèses développées avait eu la chance d'être prouvée, nous ne serions plus là à en débattre.

Pour en revenir à notre beau gosse dinantais, ce qui me gêne ce n'est pas tant sa thèse que sa suffisance, et surtout les raisons "corporatistes" qui l'ont amené à la défendre depuis 29 ans !  Gendarme un jour, gendarme toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruth, Lionel   Aujourd'hui à 9:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Ruth, Lionel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Pour Lionel(Angélina)
» Le 9 juillet: Lionel Masta et Thoubten
» BERTHIER Lionel-Charles-Joseph. chef d'escadron.
» Petite Tache, Lionel Le Néouanic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: