les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dossogne, Francis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 29 Déc 2009 - 18:38

M.Vetusta_td a écrit:

Je connais bien M. Dossogne et je peux vous garantir que vos propos contiennent deux erreurs :

Non par choix nin intérêt, mais par nécessité, voire par frustration. Ce sont, je pense, les mêmes raisons qui poussent les gens (honnêtes) qui savent des choses dans ces affaires, à ne pas/plus parler. Je comprends la frustration de chacun mais sachez que ces gens ne sont pas les vrais responsables de leur silence, et en souffrent beaucoup. Merci.

* Beaucoup de termes fumeux pour ne pas en prononcer un seul; trouille.
* A moins d'avoir la certitude que l'Etat est complice à tous les échelons, et surtout les plus élevés, pas trop difficile de trouver le remède, il me semble !
Revenir en haut Aller en bas
le taupier



Nombre de messages : 23
Localisation : dans le sud
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 29 Déc 2009 - 18:52

michel-j a écrit:

* A moins d'avoir la certitude que l'Etat est complice à tous les échelons, et surtout les plus élevés, pas trop difficile de trouver le remède, il me semble !

C'est le cas . Mais il convient de mettre "état" au pluriel.
A noter qu'en écrivant cela j'élargis, et de beaucoup, le thème particulier des TBW qui n'est qu'un épisode d'une histoire plus vaste.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 29 Déc 2009 - 22:18

M.Vetusta_td a écrit:
billbalantines a écrit:
michel a écrit:
Au sujet de Francis Dossogne et des tueries du Brabant, Martial Lekeu déclarait en 1990 à un hebdomadaire flamand : « Il est clair que Francis Dossogne, le leader du Front de la Jeunesse, se cache derrière tout ça. Des officiers de gendarmerie et de l’armée sont également impliqués. Et en premier lieu le baron de Bonvoisin et le CEPIC. (Avez-vous-des preuves ?) Je ne lâche pas mes atouts. Je dirai seulement que de Bonvoisin est un homme important dans les milieux d’extrême-droite en Europe. Il a beaucoup de contacts, et même énormément: dans l’entourage de ceux qui
enquêtent sur les tueurs, dans l’état-major de la gendarmerie, dans l’extrême-droite et dans le monde des banquiers européens. »

Dossogne était l'indic de Reyniers (PJ) et il était 'agent' double. Très à droite dans sa jeunesse il a viré 'realpolitik' assez vite en profitant de ses contacts pour se remplir les poches avec son agence de détective.
Je crois qu'il était suffisamment 'malin' pour rester légaliste.


Je connais bien M. Dossogne et je peux vous garantir que vos propos contiennent deux erreurs :

1. M. Dossogne n'a jamais, jusqu'à ce jour, renié ses convictions politiques. S'il l'avait fait, il aurait eu une vie plus facile, vous pouvez me croire. Son travail avec la police en tant que détective privé ou indic n'avaient rien à voir avec une opinion politique mais avec une activité professionnelle (si vous êtres restaurateur et d'opinion communistes, allez-vous refuser de servir un cassoulet à Elio Di Rupo ?) et une réelle ambition de la recherche de la vérité en toutes circonstances.
2. M. Dossogne n'a jamais, au grand jamais, eu les poches bien remplies, c'est même tout le contraire.

M. Marlair, par contre, a tout à fait raison : M. Dossogne s'est fort éloigné de tout cela depuis bon nombre d'années, et il ne révélera donc jamais ce qu'il sait. Non par choix nin intérêt, mais par nécessité, voire par frustration. Ce sont, je pense, les mêmes raisons qui poussent les gens (honnêtes) qui savent des choses dans ces affaires, à ne pas/plus parler. Je comprends la frustration de chacun mais sachez que ces gens ne sont pas les vrais responsables de leur silence, et en souffrent beaucoup. Merci.

Votre intervention a des accents de sincérité qui me laisse penser que vous êtes peut être Francis Dossogne. Mais ce n'est qu'une impression évidemment. Et je ne vous demande aucune confirmation ou infirmation. Mais le passage 'qui poussent les gens, à ne pas/plus parler' est intéressant + par ce qu'il induit (la crainte? ; le sentiment de l'inutilité de contrer la 'vérité officielle'?) que par ce qu'il révèle.
'ces gens ne sont pas les vrais responsables de leur silence, et en souffrent beaucoup' Là on a envie de demander un complément d'information. Aurions-nous affaire à des 'appointés'?
Revenir en haut Aller en bas
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mer 30 Déc 2009 - 10:02

Non je ne suis pas Francis Dossogne.

Je ne vois pas bien ce que vous entendez par 'appointés', mais pour être plus clair : oui il y a de la crainte et de la frustration quant à l'effet qu'ont eu certaines révélations et prises de risque énormes. N'a-t-on pas déjà eu suffisamment d'exemples de gens brisés physiquement et/ou mentalement parce qu'ils sont essayé de révéler qqchose ? Sans parler de tous ceux qu'on ne connait pas, qu'on a oubliés ou dont on ne parle pas, tout simplement.

A michel-je : si vous voulez, on remplacer effectivement par "trouille". N'est-ce pas normal de vouloir protéger sa vie, sa famille, son métier etc., surout lorsqu'on sait que même en prenant tous les risques, on va en prendre plein la gueule sans que ça ne fasse bouger le monde ? C'est triste, mais les contes et les films racontent des mensonges : dans la réalité, David ne gagne jamais contre Goliath.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 1 Jan 2010 - 23:17

M.Vetusta_td a écrit:
Non je ne suis pas Francis Dossogne.

Je ne vois pas bien ce que vous entendez par 'appointés', mais pour être plus clair : oui il y a de la crainte et de la frustration quant à l'effet qu'ont eu certaines révélations et prises de risque énormes. N'a-t-on pas déjà eu suffisamment d'exemples de gens brisés physiquement et/ou mentalement parce qu'ils sont essayé de révéler qqchose ? Sans parler de tous ceux qu'on ne connait pas, qu'on a oubliés ou dont on ne parle pas, tout simplement.

A michel-je : si vous voulez, on remplacer effectivement par "trouille". N'est-ce pas normal de vouloir protéger sa vie, sa famille, son métier etc., surout lorsqu'on sait que même en prenant tous les risques, on va en prendre plein la gueule sans que ça ne fasse bouger le monde ? C'est triste, mais les contes et les films racontent des mensonges : dans la réalité, David ne gagne jamais contre Goliath.

En ce qui me concerne, j'accepte que l'on puisse avoir la trouille. Aucun déshonneur à se protéger ainsi que les siens. A quoi bon jouer aux Don Quichotte. Par contre, il ne faut pas abdiquer. Le dramaturge Brecht a démontré comment même sous le régime dictatorial le plus féroce, on peut par ruse et finesse faire triompher la vérité sans s'exposer trop directement à la répression. Encore faut-il en avoir la volonté. Partant de là, on peut chercher les moyens les plus efficaces à la faire percoler.
Encore faut-il explique Brecht la rendre intelligible à tous et que les gens soient disposés à l'accepter! Brecht utilisait souvent la métaphore et transposait ses vérités dans des contrées imaginaires. Ici il y a l'anonymat relatif ou total si l'on veut jouer dans des cyber cafés où il est quasi impossible de remonter aux sources. Compte anonyme et intervenant non identifiable. Bref, la question n'est pas de le dire mais bien de savoir si ce qu'on a à dire va percuter au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Sam 2 Jan 2010 - 10:57

@ Vetusta

Fin des années 70 je trouvais peu de personnes capables de soutenir une discussion sur le Stay Behind, le SAC et autres milices mercantiles psalmodiant une dialectique "de droite" pour offrir à leurs menées scélérates un semblant de justification. La première vague de tueries me laissa immédiatement la certitude de "me trouver en terrain connu"... Déjà père de famille, je n'ai pas hésité à monter immédiatement au créneau et à entraîner des amis, réprouvés comme moi... ce qui me permit d'affirmer aux premiers enquêteurs de sur les TBW que des barrages existaient en "haut lieu", et en particulier au sein même du "conseil de crise".

Aujourd'hui je n'aurais plus les capacités physiques pour opérer sur le terrain... mais je ne renie rien de mes convictions... Juste parce que je pense que vivre sous le joug de qui que ce soit n'est pas vivre... et je ne veux pas celà pour mes enfants.

Ah !... Je ne suis pas Belge... si ce n'est par alliance !... Mais la révolte doit-elle avoir une nationalité déterminée quand l'aggression ne possède que celle de la jouissance... des biens comme de la domination ?
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 10:07

@ michel j:

pouvez vous expliciter, s'il vous plait, vos interventions liée à votre certitude auprès des enquêteurs après la première vague?

Je vous en remercie d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 10:47

Tout d'abord, en raison de ma connaissance approfondie des milieux criminels et pénitentiaires... sorti d'un cadre clanique très strict (genre famille) ou dans des périodes de grands troubles comme les guerres, je ne connais aucun exemple de réunion de tels "prédateurs" opérant pour des "clopinettes".

Certains ont mis les clans manouches en exergue ... O.K !... Les morts auraient été des "vieux" (personnes du troisième âge) c'est aussi ce que j'aurais pensé... c'est la piste à laquelle j'aurais immédiatement songé... question de moeurs "d'éducation"... Or, dans le cas présent un élément s'oppose radicalement à cette hypothèse; le tir "aux pigeons" sur des enfants... Qu'un assassin d'enfant soit d'origine Manouche ou Gitane; pourquoi pas ! J'ai rencontré plusieurs cas... Mais plusieurs Manouches flinguant des gosses, désolé, même si de près ou de loin je n'ai rien à voir avec ces ethnies, je ne saurais y croire.

Ensuite; "observateur privillégié" des évènements de Mai 68 en France, j'ai découvert de près le SAC... mais du mauvais côté de la "crosse". Depuis, je suis resté viscéralement attaché à la découverte de "ses pompes et de ses oeuvres"... de son obcession de la manipulation, des coups fourrés; et de la virtuosité à inventer des pompes à fric par tous moyens criminels.

L'élection prédisentielle de 1981 vint créer un vent de panique et, bien évidemment, une vague migratoire dans cette engence... dont une bonne partie, à défaut de connaître une langue étrangère, se rabattit sur la Belgique et, dans un degré moindre (surtout les grands "affairistes") le Luxembourg.

Dès que j'eus connaissance de "vague colonialiste", j'ai su que les choses se seraient gâtées en Belgique... C'était fatal !

Pour se débarrasser d'un groupe ethnique génant, les "penseurs" ou les "stratèges" du Milieu n'assassinent pas forcément l'ensemble d'un gang... il le pousse à l'imigration... déplaçant ainsi les problèmes de territoire et les règlements de comptes afférants.

Notez que je n'incrimine pas le SAC en tant que tel... Non ! Ce sont ses "idées", ses méthodes", son absolu mépris de la vie abritée derrière la défense d'une "idéologie".

Vous souvenez-vous de cette phrase que d'aucun ont cru "pompeuse" ; "Nous allons terroriser les terroristes !"... Vous souvenez-vous qui en fut l'auteur ? Quelles furent -entre autres !- ses fonctions ?...

En lecture je vous conseille la collection Alain Moreau pour vous familiariser avec ces méthodes, "cotoyer" les criminels ; B comme Barbouze, C comme Combine, D comme drogue, E comme espionnage, M comme Milieu...

Vous n'y trouverez surement pas le nom des assassins, mais vous comprendrez assurément comment il est possible de les manipuler... quitte a faire sauter les "maillons faibles"... par les règlements de compte si le profile de l'individu s'y prête... ou par le suicide pour court-circuiter les enquêtes.

J'espère avoir répondu à votre question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 14:26

Je suis plus ou moins d'accord avec votre description des effets de ce que vous appelez la défense d'une "idéologie". Par contre je n'arrive pas à faire un lien entre les attaques aux supermarchés (les autres oui, incontestablement et même en incluant tous les ratages et les branquignoleries) et les activités traditionnelles de ce genre de groupes. Ce n'est pas la même chose poser une bombe et déclarer pour sa bonne conscience que qui va sauter avec sera une victime collatérale, que tirez sur des gosses en les regardant dans les yeux. Ce n'est pas la même chose étrangler des enfants parce qu'on vient de tuer leurs parents et qu'ils en furent témoins que tirer sur un gosse en bicyclette qui n'est pas plus témoin que tous les autres clients.
Je ne fais de déni de rien du tout, je cherche à accrocher une similitude entre les attaques de supermarché et d'autres attitudes historiquement connues et je ne le trouve possible (pour l'instant) que dans certains groupes marginalisé et en huis-clos. L'hypothèse manouche ne me parait pas non plus très convaincante à moins d'un groupe marginalisé par leurs pairs pour avoir déjà enfreints certaines règles (drogue, crime sur les enfants, etc..). Par contre l'hypothèse d'un groupe hétéroclite formé d'une combinaison d'anciens "baroudeurs" dans des conflits où l'on n'apprend rien d'autre que le mépris total de certaine règles et surtout pas de la dextérité militaire et des chiens enragés genre Toumaniantz plus peut-être un dingue lié à l'extrême-droite qui aurait pu se croire investi d'une "mission", m'attire beaucoup plus.
Notez que le style baroudeur que je décris ne correspond pas du tout aux mercenaires traditionnels
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 15:29

D'accord pour la réunion d'individus de type Tourmaniantz (ou Haemmers) autour d'un manipulateur. C'est également mon opinion... car de "purs" militaires auraient sans doute agi avec beaucoup plus de cohésion, de "routine".

Quand aux capacités criminogènes de groupes tels que le SAC... connaissez-vous dans la collection "crimes et enquêtes", chez "J'ai Lu", l'ouvrage d'Alex Panzani ; "La tuerie d'Auriol" ? En dehors de tout sensationnalisme, en un peu moins de 200 pages, Panzani nous "démonte" la génèse de cette épouvantable affaire sur foi du dossier et des aveux circonstanciés d'à peu près tous les membres. Un ouvrage édifiant quant aux "capacités" de branquignoles du crime entraînés dans la folie meurtrière "ordinaire" d'un authentique ancien légionnaire, sur fond "d'idéologie"... la "mission" ayant été dilligentée par un faux ex-légionnaire, mythomane et affairiste.

Nous n'y trouvons pas la solution aux TBW, certes !... mais au regard de la psychologie et des excellents portraits que nous possédons ici, des shémas très resserrés se dessinent sans difficultés.

Je ne participerai certainement pas à la curée contre l'ouvrage de Bouten (que je viens de terminer) car il a au moins le mérite de synthétiser un dossier dont le gigantisme scelle la perte... Sorti des mises en scènes (aussi respectables que d'autres) de Mr Bouten, je retrouve des théories peut-être "poussiéreuses", mais toujours aussi valables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 15:40

Justement quand je parlais d'enfant étranglé pour avoir assisté à l'assassinat de ses parents je me référais à la tuerie d"Auriol.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 17:14

Le petit Alexandre fut estourbi avec un tisonnier en bas de l'escalier, alors que Finochietti le transportait dans ses bras, endormi. L'instituteur l'aurait ensuite poignardé "par humanité" car il avait perçu un râle en déposant le corps de l'enfant dans l'estafette.

Ce que j'entendais souligner c'est cette espèce de sordide dynamique de groupe capable d'abolir toute retenue, toute morale, quand on est parvenu à manipuler des individus au point de leur faire croire que la défense de "la cause" mérite toutes les horreurs.

Selon l'enquête, Jean-Bruno Finochietti était un instituteur très attentif, très dévoué, autant aimé de ses élèves que de leurs parents.

La "grande cause" n'était qu'une sordide affaire d'intérêt personnel entre deux canailles ; Massié et Maria. Rien d'autre !... Faut-il faire de Debizet un complice du gang ?... La cour d'assises a jugé que non... Je n'apprécie pas du tout le parcours de ce serviteur zélé, mais je ne peux m'empêcher d'éprouver du respect pour son courage et la force de ses convictions. Et j'estime, moi aussi, que cet acquitement était justifié.

Debizet a tenu les rènes d'un monstre d'une main ferme pendant un certain temps... mais il est évident qu'il ne pouvait se trouver derrière chacun de ces individus, dont une bonne partie souffraient de sérieux problèmes psychologiques.

Maintenant, peut-on considérer comme totalement innocents des gens qui arment et protègent des fanatiques, couvrent leurs exactions financières et autres turpitudes... sachant que ces "déséquilibrés" peuvent à tout moment échapper à leur commande ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Jeu 7 Jan 2010 - 23:44

L'affaire d'Auriol est intéressante mais je crois qu'on se dévie de celle des TBW. A moins que vous ne voyiez des similitudes entre les deux. Pour ma part je n'en vois aucune malgré que dans les deux cas on n'ait pas hésité à tuer des enfants. C'est la manière des TBW de le faire qui me laisse dubitatif.
D'autre part les actions de l'extrême-droite ont tout de même toujours un sceau particulier, hors les brise-grèves et contre-manifestations on trouve: terrorisme classique mais sans revendication pour pouvoir le coller sur le dos de l'adversaire, assassinat sélectif d'adversaire revendiqué par des organisations inconnues (honneur de la police, etc...), banditisme classique pour renflouer les finances (grand braquage ou casse évidemment sans revendication). Des actions similaires aux attaques des supermarchés par les TBW, je n'en connais aucune, ni pour des cadavres exquis, ni pour du racket, ni pour l'argent et encore moins pour un but terroriste puisque personne ne penserait une seconde à l'extrême-gauche. Connaitriez-vous un exemple?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 8 Jan 2010 - 10:07

Non, Jacques, je ne connais aucun exemple en dépit de nombreuses recherches. Et c'est le côté atypique de ces exactions qui contraint un peu tout un chacun à se rabattre vers des cas "approchants", j'imagine.

Les TBW se démarquent -comme vous le faites remarquer à juste titre- des attentats d'extrême droite "typés", connus. Le fait est indéniable. Reste le "déterminisme" des opérateurs, le mécanisme déclencheur qui fait que l'on part avec l'intention de tuer... femmes et enfants au besoin, ou de façon délibérée.

Certains arguments de défense des auteurs d'Auriol voudraient laisser croire que les personnes n'avaient au départ aucune intention homicide... sauf en ce qui concernait Massié lui même... Imaginez-vous un quelconque quidam se rendant chez un couple bien connu de lui avec l'intention de tuer une personne... en laissant des témoins derrière lui ?... Là, c'est le cas. Et tous les participants connaissaient la dangerosité de Collard, son déterminisme, et son mépris -acquis ou inné- de la vie des... cibles.

Pour revenir aux TBW (nous n'allons quand même pas reprendre tous les facteurs d'exclusion de chacune des catégorie criminelle !) étaient nécessaires ;

-Un donneur d'ordre (indicateur de la cible).
-Un leader reconnu pour sa férocité (par les autres... "monter" sur une
affaire pareille avec un élément douteux serait du suicide... Nous en avons un exemple, il me semble, avec Smars et ses "faiblesses").
-Plusieurs tueurs fonctionnant sur le même mode "no limite" (pour moi, c'est
là que la faille se situe pour un "banditisme ordinaire").

Des "figures criminelles charismatiques", nous en possédons plusieurs (en admettant leur implication possible).

Reste à découvrir le mobile pour mettre l'équipe en branle... Ainsi que la cause de son mobile de dispersion si l'on veut effectuer le chemin en sens contraire.
Revenir en haut Aller en bas
coco



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 5 Fév 2010 - 21:09

Vous pouvez peut-être l'interroger il semble qu'il travaille à la commune d'Etalle (province du Luxembourg) comme responsable du personnel. Demander la confirmation au Bourgmestre
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mer 19 Déc 2012 - 19:17


Il est intéressant de lire dans le livre de Denise Tyack que Michel Vander Elst l'a mise (avec Patrick Haemers) en contact avec Francis Dossogne qui a proposé une fuite vers le Paraguay (avec des faux papiers).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mer 4 Sep 2013 - 14:38


Une photo tirée du "Nouvel Europe Magazine" d'octobre 1977




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Dim 8 Sep 2013 - 20:18

Il faudrait parler de Tony Dossogne, le frère de Francis Dossogne. Il aurait fait partie du "groupe A" de la gendarmerie.

L'enquête criminelle sur les tueurs du Brabant""
Par Adrien Masset





Francis Dossogne a une place importante dans le schéma de Latinus ...




Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 10 Sep 2013 - 15:26

HERVE a écrit:

Il est intéressant de lire dans le livre de Denise Tyack que Michel Vander Elst l'a mise (avec Patrick Haemers) en contact avec Francis Dossogne qui a proposé une fuite vers le Paraguay (avec des faux papiers).

Mais si il faut en croire Dossogne, il était du bon coté. Un 'infiltré' au service de la PJ de Reyniers.
En collaboration avec Vander Elst. Mais Haemers aurait été protégé. Dossogne a été 'saboté'. C'est sa version. Faudrait qu'il confirme via son porte parole officieux...sur ce site
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 20 Juin 2014 - 15:59

HERVE a écrit:
Il faudrait parler de Tony Dossogne, le frère de Francis Dossogne. Il aurait fait partie du "groupe A" de la gendarmerie.

L'enquête criminelle sur les tueurs du Brabant""
Par Adrien Masset





Francis Dossogne a une place importante dans le schéma de Latinus ...



ET ,voila :le TONY !

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 20 Juin 2014 - 16:25

.


Dernière édition par alain le Ven 15 Aoû 2014 - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Ven 20 Juin 2014 - 19:49

Michel-j et Invité produisent sur ce fil de bons arguments...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Lun 4 Mai 2015 - 15:11


http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150331_00626806

ÉLECTIONS EN FRANCE

Le Pen recrute en Gaume

mercredi 1 avril 2015 10h14 - D.Z. - L'Avenir





Ex-fondateur du Front de la Jeunesse en Belgique, Francis Dossogne, 62 ans, était candidat pour le FN de Marine Le Pen, à Montmédy, près de Virton.

Dimanche en France, le Front National n’a pas emporté de département, mais avec des gains importants, continue à positionner Marine Le Pen pour la course présidentielle de 2017.

À Montmédy aussi, petite ville frontalière française de la Meuse, proche de Virton et Florenville, le FN n’a pas gagné ces élections, mais son binôme de candidats, Nicole Samson et Francis Dossogne, a raflé près de 30% des voix face à ses adversaires UMP et PS.

La photo de ce candidat du FN de 62 ans n’est apparue sur aucune affiche à Montmédy et dans les villages jusqu’à la frontière belge. Un candidat fantôme.

Peu de monde le connaît dans sa ville meusienne, où il réside depuis quelques années. «M. Dossogne n’a fait aucun meeting électoral, n’est venu saluer personne dimanche, lors du second tour. Il ne fait partie d’aucune association de la ville. Les gens ne le connaissent pas. Ils votent pour le FN, pas pour le nom du candidat», nous précise-t-on à la mairie de Montmédy.

Dossogne a acquis la nationalité française il y a deux ou trois ans.

Employé à la Commune d’Étalle

Il est aussi depuis quelques années employé à l’administration communale d’Étalle, de l’autre côté de la frontière en Belgique.

Son travail là-bas est considéré comme consciencieux et ne pose pas problème, même si les conditions rapides de sa nomination à l’époque avaient étonné quelques conseillers gaumais.

Ce que les électeurs français ignorent sans doute, c’est que Francis Dossogne est bien plus connu en Belgique pour son passé sulfureux de militant actif d’extrême droite. C’est lui, dans les années 1970, qui a fondé le Front de la Jeunesse et le Nouvel Europe Magazine.

Sympathisant de Jean-Marie Le Pen, Dossogne l’était aussi d’un Belge, Paul Latinus, fondateur du mouvement WNP, une milice armée considérée par beaucoup d’observateurs à l’époque comme ayant des relents néonazis.

Pas inculpé dans le fameux dossier des tueries du Brabant wallon (28 personnes tuées dans des grands magasins en Belgique entre 1982 et 1985), Francis Dossogne a pourtant vu son nom cité dans cette affaire, parce qu’il était proche de certains suspects entendus par les enquêteurs.

Dossogne s’était montré par la suite plus discret. Passé détective privé au Luxembourg, il a refait surface tout récemment, dans le nord-est de la France, à Montmédy, en étant la figure de proue du FN meusien lors de ces élections départementales.

_ _ _


Schéma de Paul Latinus :





Cela me confirme dans l'idée de "JMP" est bien Jean-Marie Le Pen et que "La Vega" est bien un membre de la P2 argentine, ambassadeur à Paris ...

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 5 Mai 2015 - 12:02

Je pense que nous sommes d'accord au sujet de La Vega.

En revanche, le raccourci journalistique cité plus haut me paraît un peu court pour soutenir l'hypothèse de JMP=Jean-Marie Le Pen...

Personnellement, il ne me viendrait pas à l'esprit de l'écrire autrement que JMLP, en abrégé. C'est d'ailleurs ainsi qu'il apparaît dans les médias, à commencer par ceux liés à JMLP lui-même:

Journal de bord de JMLP
L'actualité hebdomadaire décryptée par Jean-Marie Le Pen

http://www.frontnational.com/categorie-videos/journal-de-bord-de-jmlp/

Les résultats de recherche pour "JMLP" sur YouTube et Dailymotion sont d’ailleurs probants, alors qu'une recherche pour "JMP" sur ces deux sites n'apporte aucun résultat relatif à Jean-Marie Le Pen... :

https://www.youtube.com/results?search_query=JMLP
http://www.dailymotion.com/fr/relevance/universal/search/JMLP/1

V. aussi:

"JMLP", le film:


"JMLP", Le Pen sans commentaire par bakchichinfo
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Mar 5 Mai 2015 - 12:06


http://www.lepoint.fr/politique/immigration-racisme-roms-les-derapages-de-jean-marie-le-pen-08-04-2015-1919500_20.php

(...)

le 08/04/2015 à 16:59

JMP où l'ADN historique du F. N ou malheur au vaincu du 1er tour 2017 !

Militant depuis plus de 50 ans, JMP ne conçoit pas que son bébé transmis par filiation puisse lui échapper un jour. Comme il se considère seul légitime, il organise ses sorties de manière à gêner au maximum les lieutenants de sa fille de manière à ce qu'ils démissionnent et qu'il garde la main à la fois sur le programme mais surtout sur l'appareil.

(...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossogne, Francis   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossogne, Francis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: