les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Trafics à la FN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
auliffe
Invité



MessageSujet: Trafics à la FN   Dim 17 Juin 2007 - 16:31

Les trafics, grande spécialité de notre FN, illustrés par les cas Mendez
et Davila

LES MARCHES ILLICITES DE LA FN EVOQUEES PAR LA FAMILLE MENDEZ
Mercredi 9 novembre 1994 VAN DAMME,GUIDO

Des révélations au procès Bouhouche

Les marchés illicites de la FN

évoqués par la famille Mendez

Un jour, Juan Mendez, l'ingénieur commercial de notre Fabrique nationale d'armes à Herstal assassiné à Rosières un matin de janvier 1986, avait confié à son frère José Maria que la FN pratiquait des marchés illicites en vendant des armes à des pays sous embargo. Le plus jeune frère de la victime a fait état de cette confidence dans ses réponses au président Paul Maffei, mardi, aux assises du Brabant. Avant lui, M. Alain Coessens, un des anciens collègues de Mendez qui partageait avec lui le marché officiel latino-américain du commerce des armes de la FN, avait déjà mis la puce à l'oreille en faisant état d'une démarche qu'il avait faite auprès de notre ambassadeur à La Haye pour voir dans quelle mesure la FN pourrait contourner l'embargo proclamé à cette époque par la Hollande sur le commerce des armes avec le Suriname.

A la veille du crime, Alain Coessens ira porter personnellement au Venezuela (un marché annuel de 400 millions) l'offre herstalienne pour l'implantation d'une usine de fabrication de munitions «clés sur porte». Et le témoin précisera que «Juan Mendez a fait faire de bonnes affaires à la FN au Pérou». Un jour, le Paraguay demande à nos représentants s'ils ne peuvent leur fournir six canons de DCA. Qu'à cela ne tienne! Le duo Coessens-Mendez trouve par l'intermédiaire de l'agent de la FN en Espagne six canons franquistes datant de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Petite rétrocession de commissions: un million à Coessens et un million à Juan Mendez.

Qui étiez-vous, Juan Mendez, au-delà du portrait tellement filial brossé à l'audience par un frère cadet aimant, et une soeur qui souffrait en silence quand vous veniez planquer des armes dans son univers propret et courageux?

Un courageux, aussi. Après des études à Catteau et le jury central, des essais infructueux à l'ULB, puis, après une expérience de travail, une reprise d'études et un diplome d'ingénieur commercial à l'ICHEC. Mendez avait connu Coessens au moment du passage au jury central: Coessens le fera entrer à la FN. Laissons parler le compagnon de toujours:

- Juan Mendez était un homme très joyeux. Il avait beaucoup d'humour. Il aimait tourner les choses en dérision, et placer un bon mot. Il était plutôt de droite, mais son attitude politique était assez superficielle. On dit qu'il s'est moqué des victimes des tueurs du Brabant? C'était par jeu. Il se faisait souvent l'avocat du diable. Très dur en affaires. Il négociait lui-même. S'il avait dû me rembourser un café (à moi qui lui ai souvent prêté de l'argent) il aurait sans doute rendu un franc de moins.

Peu avant sa mort, Juan Mendez négociait avec son frère et sa soeur, pour quitter la FN et prendre place dans l'entreprise familiale de traductions. Hélas, trop tard!

GUIDO VAN DAMME
Revenir en haut Aller en bas
auliffe
Invité



MessageSujet: Davila Carlos   Dim 17 Juin 2007 - 16:34

Davila Carlos (repris du Who's who)

C' est François Raes qui parle, à la 1ère commission :

Lorsque Raes arrêta,dans une affaire de cocaïne,un certain Bogo,de
nationalité péruvienne,celui-ci prétendit que son oncle Carlos Davila
occupait un poste important à la FN.CD,le prédécesseur de Mendez,a alors
été filé.
Il menait une vie aisée,possédait 3 voitures,une grosse villa à Woluwe,
un restaurant,un club privé à la Grand-Place et une boutique de souvenirs
indiens.Une de ses voitures portait une plaque minéralogique qui aurait
appartanu à la CIA.
Renseignements pris auprès de la FN,il s'avéra qu'il y était repésentant
pour l'Amérique du Sud,l'Espagne et le Portugal.
Par la suite, le même Davila a demandé la protection de la GD parce
que son restaurant était menacé par des trafiquants de drogue.
Raes a alors visité et surveillé régulièrement le restau et le club privé.
Il fut aidé dans cette mission par M Bouhouche,qui était entré à la BSR
en 1978.
Davila a quitté la Belgique en 1979-80 et habite à Miami.Mendez lui
succéda à la FN en 80-81.
M Raes fut contacté à plusieurs reprises par la Bundeskriminalamt,
parce que Davila avait au moins 20 fois par an des contacts avec un
allemand important marchand d'armes;il était aussi souvent en rapport
avec Patou ("le colonel"),un marchand d'armes bien connu en Belgique.
Cette enquête a également fait apparaître que Patou et Davila avaient
des contacts avec des trafiquants d'armes et de drogue établis à l'étranger.

Carlos Davila a poursuivi une belle carrière (avis aux amateurs de
Smith & Wesson) :
www.theppsc.org/Staff/Davila/Carlos.htm
Revenir en haut Aller en bas
auliffe
Invité



MessageSujet: Re: Trafics à la FN   Dim 17 Juin 2007 - 16:40

Un article plus récent pour confirmer que la FN a toujours su s'entourer

de collaborateurs raffinés...


(EPA)Le fantôme du Rainbow Warrior hante la FN


Une polémique prend de l'ampleur depuis quelques jours, dans la presse anglaise et française, à propos du président de la filiale américaine de la Fabrique Nationale . Cet homme se nomme Louis-Pierre Dillais. C'est un ancien militaire. C’est lui qui a commandé les plongeurs de combat, dans l'attentat en 1985, du Rainbow Warrior. Une sombre affaire de terrorisme d'Etat revient à la surface…..

31 mai 2007 17:21

Cet ancien lieutenant colonel français a été embauché par la FN voici huit ans, en connaissance de cause. Même si ses aveux publics sont récents, l'homme a informé son employeur de son passé. Il a été chef de mission lors de l'opération Rainbow Warrior. Il a piloté le canot gonflable qui a amené les hommes grenouilles sur les lieux pour poser la bombe, couler le bateau, et, au passage, tuer un marin portugais. Il n'a cependant jamais été inculpé. Il a agi en service commandé, et il a appliqué les ordres. Il a ensuite travaillé au bureau privé du ministre de la Défense de la République.

A présent, il préside la filiale américaine de la FN, et il signe donc de gros contrats de fourniture d'armes à l'armée des Etats- Unis. La Fabrique Nationale réaffirme sa totale confiance envers ce "collaborateur de talent".

L'affaire dépasse cependant la question de morale, de savoir qui recrute qui pour vendre des fusils et des mitrailleuses: le mouvement Greenpeace, visé dans l'attentat de1985, a récemment écrit au Département américain de l'intérieur pour l'informer du dossier Dillais. Or, l'intéressé a récemment vu sa « green card », son permis de séjour et de travail, renouvelé. Ce qui témoigne, à tout le moins, de la part de l'administration Bush, d'une géométrie variable de la lutte contre le terrorisme...

L'histoire pourrait en outre connaître quelques prolongements belgo-belges, puisqu'un candidat socialiste anversois en a déjà fait un argument de campagne….

Une affaire de terrorisme d'Etat :

En juillet 1985, le bateau de Greenpeace, le Rainbow Warrior mouille à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il prévoit de se rendre sur l’atoll de Mururoa pour protester contre les essais nucléaires français et gêner leur déroulement. La DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure- les services secrets français) est dépêchée sur place pour contrarier les plans de Greenpeace. Objectif : saboter le navire pour le neutraliser. Le 10 juillet 85, le navire coule en quelques minutes. Fernando Pereira, photographe néerlandais d’origine portugaise perd la vie dans cet attentat. Les faux époux Turenge les deux agents de la DGSE qui ont placés la charge explosive sur le navire sont confondus par leurs empreintes digitales deux jours après l’attentat . Ils seront condamnés à 10 ans de prison pour homicide involontaire mais rapidement libérés.

A la suite d'articles de presse parus en France et à l'étranger mettant en cause les services secrets, le Président Mitterrand demande alors à son Premier ministre Laurent Fabius de faire toute la lumière sur cette affaire. Après un rapport mettant hors de cause le gouvernement français et la DGSE suivi d' une crise politique et de la démission du ministre de la Défense le Premier ministre, en septembre 85 Laurent Fabius fait alors une déclaration aussi spectaculaire qu'inattendue : Ce sont des agents de la DGSE qui ont coulé le Rainbow Warrior, ils "ont agi sur ordre" ….
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Trafics à la FN   Lun 18 Juin 2007 - 9:50

auliffe a écrit:
Un article plus récent pour confirmer que la FN a toujours su s'entourer...
A vous lire, on constate qu'on est entouré d'enfants de cœur.
Dans le but d'éviter tout amalgame relatif à un complot, je souhaite vous préciser que le dingky mentionné dans l'affaire ci-dessus, n'a rien à voir avec celui ayant servi dans les égouts de Bruxelles. Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Trafics à la FN   Lun 18 Juin 2007 - 9:53

Vous ramenez tout à un complot. Je pense que vous etes une des trois personnes à ramener chaque fois les affaires à ce mot.

Est-ce une manipulation?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Trafics à la FN   Lun 18 Juin 2007 - 9:59

Mais pas du tout Under. Il me semble constater simplement à la lecture du forum dans son ensemble, qu'un grand nombre de personnes choisissent l'idée d'un complot pour expliquer les choses encore inexpliquées à ce jour. C'est donc une façon de marquer mon désaccord, étant bien entendu que tout le monde a le droit de penser ce qu'il veut.
Revenir en haut Aller en bas
undercover

avatar

Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Trafics à la FN   Lun 18 Juin 2007 - 10:20

Une nouvelle fois, il faut se mettre d'accord sur la définition du mot "complot".
Mais reconnaissez que les personnes qui en parle, ne semble pas très bien connaitre les affaires, voir même comment ce monde fonctionne.
Il suffit de poser quelques questions pour s'en rendre compte.

Je ne partage pas votre avis sur plusieurs points, mais je respecte la contradiction.
Il y a pas mal de choses, non expliqués aux yeux des profanes. Mais pour certains initiés, les choses sont quelques fois plus claires.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trafics à la FN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trafics à la FN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Europe en guerre contre les trafics d'animaux sauvages et
» Trafic de chiens sur Marseille ???
» Le trafic d'ailerons de requins
» Les trafics alimentaires suscitent l'appétit de la grande criminalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Explorer les affaires connexes aux tueries du Brabant? :: Autres affaires-
Sauter vers: