les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
auliffe
Invité



MessageSujet: Re: G   Sam 14 Juil 2007 - 20:57

Hector a écrit:
Pour revenir au Groupe G, dont j'ai relu le fil et les documents qui y sont renseignés, il est frappant de constater que Martial Lekeu joue un rôle central dans sa découverte, d'abord en 1976 auprès de la gendarmerie, ensuite en mars 1989, lorsqu'il accorde une interview à Gilbert Dupont.

Or, dans le livre consacré aux tueries du même Gilbert Dupont, ni Lekeu, ni le Groupe G n'apparaissent une seule fois. La raison est simple en fait, le livre a paru en 1988 et l'interview date de mars 89. Mais cela montre tout de même quelque chose d'essentiel, avant cette interview, il ne semble pas être question d'un groupe secret dans la gendarmerie qui aurait été derrière les tueries et Martial Lekeu ne semble pas être un personnage important de l'affaire.

Le livre de Gijsels en parle lui, mais il date de fin 89, il a connaissance de l'interview de Dupont en mars, Troch et Lacroix ont rencontré Lekeu en Floride en août et la deuxième série de révélations de Lekeu est sortie dans Panorama en septembre.

La question est peut-être dès lors que dit-on de Lekeu avant mars 89 ? Est-il déjà un personnage connu des médias ?
On dit notamment de Lekeu que c'est ami de Latinus et qu'ils habitaient tous les deux boulevard Mettewie à Molenbeek. Mais René Haquin parle-t-il de lui dans son livre sur le WNP ?

Curieux personnage tout de même, dont B.R. nous a dit, si je ne me trompe, qu'il a travaillé pour les services israéliens sous le nom de Youri. Voilà une particularité intéressante pour quelqu'un qui se disait d'extrême droite et qui disait saluer ses collègues en faisant le salut nazi.

On peut remarquer également que dans les annexes du rapport de la deuxième commission on cite un PV du juge Troch datant de septembre 89 où celui-ci auditionne un certain L., qui travaille pour la Sûreté de l'Etat et est apparenté à Lekeu. Il confirme que Lekeu lui a révélé l'existence du Groupe G et que celui-ci était lié à un coup d'Etat au profit du CEPIC.

On peut se demander aussi pourquoi Lekeu révèle cela précisément en mars 89, en plein dans la première commission d'enquête et d'après ce que j'ai pu voir, avant les auditions de la gendarmerie et de la Sûreté de l'Etat.

Peut-on évacuer l'idée que l'interview de Lekeu était un énorme os à rongé jeté en pâture à ceux qui n'attendaient que cela ?

Pure supposition de ma part bien entendu, mais c'est un peu comme si la marièe était trop belle !


Hector,

Ce message fut publié sur le fil "exclure les mercenaires", dans la
rubrique "axes d'enquête".


"Je pense que Lekeu a surtout distillé ses "révélations" en fonction

des informations en temps réel que lui donnait E, son ami qui travaillait

d'abord à la GD avant de devenir commissaire à la PJ (quelle trahison !)

On commence à s'intéresser à lui lors des déclarations de Van Binst,

on s'intéresse à sa famille restée en Belgique...c'est alors qu'il commence

à lancer ses "leurres" ou contre-feu,qu'il alimente en fonction de l'

évolution de l'enquête,qu'il connaît toujours par l'intermédiaire de E

(on a d'ailleurs la preuve qu'il revient physiquement en Belgique

rencontrer E en 1992).

La discussion autour de l'extradition de Lekeu dans les rapports est

d'ailleurs assez fascinante notamment parce qu'on y apprend que

Lekeu qui prétendait lui-même avoir fui la Belgique à cause de menaces

de mort harcelait ou faisait harceler le juge chargé de statuer sur

son statut de résident, qui a reçu des menaces de mort !...

Mossad, Lekeu ? provocation vraisemblable chez ce grand manipulateur...

mais DEA en Belgique puis statut d'informateur des Customs américaines,

avec salaire connu : 2000 dollars/mois+frais + (grosse) voiture de

fonction."

Mon hypothèse est que Lekeu a surtout cherché à détourner l'attention

de sa personne...cfr les éléments les plus importants qui pourraient

l'impliquer dans les tbw :

un membre de la famille de Lekeu

(neveu) qui travaille à la Sûreté prétend que Lekeu

lui a avoué avoir participé à Tamise,"mais ne pas avoir de sang sur

les mains".....Van Binst affirme avant de se rétracter qu'il a amené des

armes et un gilet pare-balles avec Louvaert à un gendarme dans les

Ardennes..."

et Lekeu ressemble aux portraits 10 et 14...."

"Les enquêteurs se demandent également si une clé retrouvée
à Ronquières ne serait pas une clé qui s’adapterait
sur le bureau de Lekeu à la gendarmerie de Vaux-sur-
Sûre."
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: G   Sam 14 Juil 2007 - 21:16

Pourquoi le départ précipité vers les USA ?
On connait sa version, mais la réalité serait elle différente ?
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: G   Sam 14 Juil 2007 - 21:18



Ces quatre dernières phrases sont interpellantes. Vérification non executée? Bureau de Lekeu disparu...? Où résultat +?

Et si Van Binst est le témoin qui apporte (selon lui) gilet(s) à Lekeu. Quel est le contexte de ces curieux transports? Relation Van Binst - Lekeu?
Revenir en haut Aller en bas
Pol Silentblock



Nombre de messages : 256
Age : 57
Localisation : Belgique unifiée
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Réseau de relations   Dim 15 Juil 2007 - 1:28

Il est clair pour moi, que les affaires liables comportent un très grand nombre de relations diverses entre gens de milieux différents, un peu comme à la débrouille. Toutes ces actions ne sont pas organisées de la même manière et ne semblent de ce fait pas être coordonées par un cerveau. Je pense donc, qu'une organisation comme la sureté de l'état a créé un "Climat" artificiel et a donné des moyens et des coups de pouce où ça grippait. Comme par hasard, les éléments défaillants se font éliminés au moment opportun (Latinus, Mendez, etc...) et sont remplacés par des éléments plus fiables et devenus connus par la suite.
Le problème est que plus il y a de relations et donc de fils à suivre, plus le risque est grand de voir tomber un jour toute cette filière. Or, à ma connaissance, aucun de ces nombreux éléments n'est "tombé" pour quoi que ce soit. Deux hypothèses pour moi : Soit tout ces gens sont protégés par leur implication dans une ou des affaires d'état belge, tenue(s) secrète(s) (Et comment faire tenir un secret à autant de personnes ???). Soit, tous les éléments autant qu'ils sont, étaient employés à divers titres par la sureté de l'état (belge) qui les rémunérait et qui de ce fait n'ont fait que leur travail (même tuer un enfant sur un parking) car qui d'autre pourrait faire cela en toute impunité ? CQFD
Dans un cas comme dans l'autre, sans l'aide de la sureté de l'état belge, les TBW n'auraient jamais existées.
Comme l'avait bien Démontré Gérard Rogge dans l'émission au nom de la loi de cette époque : L'affaire Boas, implicant VDB était la partie visible de l'Ice berg. Et dans la partie immergée, il y avait 80% de sureté de l'état.
Et comme disait feu Jean Gol:"La sécurité de l'état, est un très bel outil" (pour éliminer ceux qui gênent bien-entendu).
Revenir en haut Aller en bas
Hector



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 11:12

Pol Silentblock a écrit:
Je pense donc, qu'une organisation comme la Sûreté de l'état a créé un "Climat" artificiel et a donné des moyens et des coups de pouce où ça grippait.


Je pense également comme vous qu'on a créé un climat, et je suis globalement assez d'accord avec votre trame. Mais pour moi il y a un hic majeur, la Sûreté de l'Etat elle-même.

Lorsque j'ai rencontré Hugo Gijsels, il a tordu le cou à un canard (hi, hi, hi), celui qui consiste à imaginer la Sûreté de l'époque comme une officine pleine d'agents secrets de haut vol. D'après lui, Albert Raes par exemple, était un rigolo, il m'expliquait qu'il était parti au Liban tout seul, sans couverture, affublé de fausses moustaches et d'un manteau d'espion comme dans les films, pour tenter de résoudre l'affaire des otages. Vous imaginez ça, le chef d'un service secret qui part en mission tout seul sans en référer à personne, je vous laisse imaginer ce qui aurait pu se passer s'il s'était fait prendre.

Quand je lui ai raconté que JF Buslik avait un moment exhibé des documents relatifs à l'utilisation d'explosifs en prétendant qu'ils venaient de la Sûreté de l'Etat, il a explosé de rire en me disant qu'un Christian Smets avec des explosifs aurait juste été capable de faire sauter sa salle de bain.

L'implication de la SE dans le WNP ne donne pas une meilleure idée du service dont on sait en outre que les différents services étaient pour certains en guerre ouverte.

La situation ne semble donc pas idéale pour mener une manipulation d'un telle ampleur.

Par contre l'un ou l'autre service étranger pourquoi pas.

Pour s'en convaincre, je renvoie à l'excellent livre de Gordon Thomas, "Histoire secrète du Mossad" (qui est d'ailleurs renseigné dans la bibliographie de ce site), qui donne un très bon aperçu de ce qu'est un service secret, de ce qu'est sa nature même, la manipulation des faits au service d'une cause (je laisse chacun juge de sa valeur) sur une base très solide d'informations de première main généralement non connues de la presse et du grand public, tout cela sans aucune restriction quant aux moyens et aux méthodes. (je parle du Mossad, parce que le livre est excellent, mais ce n'est pas le seul service secret efficace qui possède d'énormes moyens - un détail sur le Mossad tout de même, Thomas dit dans le livre que le Mossad a installé son centre de commandement européen à Bruxelles vers 1992 !).

Que la Sûreté de l'Etat ait été utilisée par un autre service me semble une possibilité à ne pas négliger.
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 11:57

QUE LA SURETE ..............VOIR AUSSI L AFFAIRE GERALD BULL ??????
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 12:13

Hector a écrit:
Que la Sûreté de l'Etat ait été utilisée par un autre service me semble une possibilité à ne pas négliger.
hihihi tongue

J'ajoute que c'est justement parce que des gens comme Raes et Smets se rendaient compte de la faiblesse de leur outil (composé essentiellement de pures fonctionnaires), qu'ils essayaient de l'améliorer avec les moyens mis à leur disposition, c'est à dire, pas grand chose. Exemple, la création de la SSP. Finalement, cela partait peut-être d'une bonne intention.
Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 12:18

Hector a écrit:
Lorsque j'ai rencontré Hugo Gijsels, il a tordu le cou à un canard (hi, hi, hi), celui qui consiste à imaginer la Sûreté de l'époque comme une officine pleine d'agents secrets de haut vol. D'après lui, Albert Raes par exemple, était un rigolo, il m'expliquait qu'il était parti au Liban tout seul, sans couverture, affublé de fausses moustaches et d'un manteau d'espion comme dans les films, pour tenter de résoudre l'affaire des otages. Vous imaginez ça, le chef d'un service secret qui part en mission tout seul sans en référer à personne, je vous laisse imaginer ce qui aurait pu se passer s'il s'était fait prendre.
Il l'a bien fait et il a eu des ennuis. Apparement, vous n'avez pas lu ce fil!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 12:31

Hector a écrit:
Quand je lui ai raconté que JF Buslik avait un moment exhibé des documents relatifs à l'utilisation d'explosifs en prétendant qu'ils venaient de la Sûreté de l'Etat, il a explosé de rire en me disant qu'un Christian Smets avec des explosifs aurait juste été capable de faire sauter sa salle de bain.
JF Buslik n'a pas exhibé de tels documents. Ils ont été trouvés par les enquêteurs.
Une partie de ces documents venait bien d'un membre de la S.E. Mais pas de Smets! Cette personne est venue déposée au Procès. Ce fût un moment très lyrique car en plus, cette personne était sous l'influence de la boisson (voulu ou non?).
D'après les enquêteurs, la composition de la bombe dans la Peugeot 404 de la BSR de BXL, ressemblait étrangement à ce qui était décrit dans ces documents trouvés chez Buslik. Pour être précis, il faut dire que ce membre de la S.E. était un ami d'enfance de Buslisk et qu'il a donc très bien pu être "trompé". Je dis cela, avant qu'on implique ce malheureux dans "Le" complot.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 12:44

B.R. a écrit:
Hector a écrit:
Que la Sûreté de l'Etat ait été utilisée par un autre service me semble une possibilité à ne pas négliger.
hihihi tongue

J'ajoute que c'est justement parce que des gens comme Raes et Smets se rendaient compte de la faiblesse de leur outil (composé essentiellement de pures fonctionnaires), qu'ils essayaient de l'améliorer avec les moyens mis à leur disposition, c'est à dire, pas grand chose. Exemple, la création de la SSP. Finalement, cela partait peut-être d'une bonne intention. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Coucou Monsieur Beijer bounce Avez-vous eu l'occasion de discuter - à l'époque - avec le baron de Bonvoisin de cette sûreté de l'Etat. Si non, vous auriez eu quelques réflexions à échanger, non ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 16:05

CharlyN a écrit:
Coucou Monsieur Beijer bounce Avez-vous eu l'occasion de discuter - à l'époque - avec le baron de Bonvoisin de cette sûreté de l'Etat. Si non, vous auriez eu quelques réflexions à échanger, non ? Embarassed
Oui, j'ai eu l'occasion d'en débattre personnellement avec l'intéressé chez lui à Bxl. Mais in tempore non suspecto. C'était après ma libération!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 16:11

Cela devait être intéressant ! Un agent de l'est Embarassed discutant de la sûreté aux mains du KGB avec de Bonvoisin pourfendeur de ladite sûreté.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 16:53

Et vous ne l'aviez jamais rencontré avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Hector



Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: G   Dim 15 Juil 2007 - 19:28

B.R. a écrit:
J'ajoute que c'est justement parce que des gens comme Raes et Smets se rendaient compte de la faiblesse de leur outil (composé essentiellement de pures fonctionnaires), qu'ils essayaient de l'améliorer avec les moyens mis à leur disposition, c'est à dire, pas grand chose. Exemple, la création de la SSP. Finalement, cela partait peut-être d'une bonne intention.
Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Nous paraissons d'accord sur l'idée qu'à l'époque la Sûreté de l'Etat est avant tout composée de fonctionnaires disposants de très peu de moyens. Mais vous qui avez travaillé pour elle, ou du moins qui l'avez cotoyée, pouvez-vous nous dire sans trahir de secret si elle était efficace au niveau de la collecte de renseignements. Avait-elle par exemple une bonne connaissance des différents crimes et délits (financiers ou autres) impliquant des personnalités politiques ?
Revenir en haut Aller en bas
auliffe
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 10:53

B.R. a écrit:
CharlyN a écrit:
Coucou Monsieur Beijer bounce Avez-vous eu l'occasion de discuter - à l'époque - avec le baron de Bonvoisin de cette sûreté de l'Etat. Si non, vous auriez eu quelques réflexions à échanger, non ? Embarassed
Oui, j'ai eu l'occasion d'en débattre personnellement avec l'intéressé chez lui à Bxl. Mais in tempore non suspecto. C'était après ma libération!

Le baron vous avait envoyé une lettre de soutien pendant le procès,

jugée "encombrante" par certains. Unis dans le combat contre la SE,

et non par les idées ? De drôles d'alliances peuvent se former...

mais oui, la fin justifie les moyens...(pas André, bien sûr)...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 13:46

auliffe a écrit:
Le baron vous ( à Robert Beijer ) avait envoyé une lettre de soutien pendant le procès, jugée "encombrante" par certains. Unis dans le combat contre la SE, et non par les idées ? De drôles d'alliances peuvent se former... mais oui, la fin justifie les moyens...(pas André, bien sûr)...
Drôles d'alliances, dites-vous. N'est-ce pas André qu'on retrouve dans une autre alliance ( concertée ? ) pas vraiment contre-nature quelques années plus tard mais dans un autre dossier.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 14:03

Mais pas a sa demande ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 14:47

Pas compris votre intervention, undercover.

Ce que je voulais indiquer et peut-être ce qu'Auliffe laissait sous entendre, c'est que quels que soient les dossiers un peu « chauds », on retrouve les même personnages pour intervenir ( polluer ) les enquêtes. Pour ne pas déplaire à Monsieur Beijer, je replonge illico dans mes vieux cours de sémantique pour éviter le mot complot.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 15:36

Sauf si je fais erreur, vous parliez du doc ? Anfré P ?
Si c'est de lui, je me demandai si il était intervenu dans les autres dossiers à sa demande ?
Ce que je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 15:43

Auliffe avait été plus subtil pour André. Il ne s'agit pas du vôtre, Undercover. Mais comme je ne voudrais pas que la question d'Auliffe échappe à l'attention de Mr Beijer, je la réinsère ci-dessous.

auliffe a écrit:
Le baron vous avait envoyé une lettre de soutien ( à Mr Beijer) pendant le procès, jugée "encombrante" par certains. Unis dans le combat contre la SE, et non par les idées ? De drôles d'alliances peuvent se former... mais oui, la fin justifie les moyens...(pas André, bien sûr)..
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 16:23

auliffe a écrit:
Le baron vous avait envoyé une lettre de soutien pendant le procès, jugée "encombrante" par certains. Unis dans le combat contre la SE, et non par les idées ? De drôles d'alliances peuvent se former... mais oui, la fin justifie les moyens...(pas André, bien sûr)...
"Encombrante", certes, pour moi-même!
Pour mes avocats et donc dans le sens de la défense au moment du procès lui-même, un peu moins, car ils y voyaient sans doute, un élément en plus à charge de la S.E.
A noter que cette intervention du baron n'est venue qu'à son initiative, ne sachant pas finalement qui était Beijer et dans le seul but de se servir de cet élément pour sa défense future dans ses procès contre la S.E. et Raes.
Ce n'est jamais agréable de voir ce genre d'intervention dans une affaire qui vous concerne personnellement, sans avoir été consulté au préalable!
Pour la petite histoire, je dirais "encombrante" aussi pour le président qui avait caché au Jury et à la défense cet élément lequel a été découvert ensuite par mon avocat. Du coup, le président a été obligé de lire cette lettre en audience.
Vous avez dit "impartial" le président ???
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 16:41

Pour l'anecdote, la dernière fois ou j'ai discuté avec le Baron de Bonvoisin au téléphone , il y a huit jours, là ou il avait encore autant de verve et de haine envers Raes , la Se et Godbille , en ce qui concerne d'autres intervenants, il ne savait plus trop bien qui de Beijer ou de Bouhouche avait chargé la sureté.


Ah la mémoire!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
EVE



Nombre de messages : 566
Age : 95
Localisation : BANDANEIRA
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 16:42

Et BdeB , comme dab , a distribué sa lettre aux journalistes
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 16:44

Hector a écrit:
B.R. a écrit:
J'ajoute que c'est justement parce que des gens comme Raes et Smets se rendaient compte de la faiblesse de leur outil (composé essentiellement de pures fonctionnaires), qu'ils essayaient de l'améliorer avec les moyens mis à leur disposition, c'est à dire, pas grand chose. Exemple, la création de la SSP. Finalement, cela partait peut-être d'une bonne intention.
Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Nous paraissons d'accord sur l'idée qu'à l'époque la Sûreté de l'Etat est avant tout composée de fonctionnaires disposants de très peu de moyens. Mais vous qui avez travaillé pour elle, ou du moins qui l'avez cotoyée, pouvez-vous nous dire sans trahir de secret si elle était efficace au niveau de la collecte de renseignements. Avait-elle par exemple une bonne connaissance des différents crimes et délits (financiers ou autres) impliquant des personnalités politiques ?
Soyons précis. Je ne connaissais pas la S.E. de l'intérieur si ce n'est à travers certains de ses membres. Mais ce qui est évident à l'époque, dans les années 1970 et suivantes, c'est que la S.E. était totalement inefficace dans sa lutte contre l'espionnage des autres pays. Et j'ajoute, pays amis ou ennemis. Les quelques espions travaillant au profit des pays de l'Est par exemple et arrêtés au cours de ces années, l'ont toujours été sur dénonciation de services d'autres pays. La S.E. elle-même était un vrai gruyère et une "chance" pour les services de renseignements de tous les pays qui s'intéressaient à la Belgique.
Non seulement, elle n'avait pas les moyens financiers, mais elle n'avait pas les moyens matériels et logistiques et encore moins de ressources humaines. Les agents eux-mêmes n'avaient même pas qualité d'officier de police judiciaire et ne pouvaient pas légalement perquisitionner sans la présence de la PJ ou de la GD.
Alors, avant 1967, cela passait encore, mais après, vu l'importance stratégique de la Belgique sur l'échecquier Est-Ouest, des mesures auraient dû être prises par le pouvoir politique. Une fois de plus, ce n'est pas la S.E. ou ses hommes qu'il faut mettre en cause dans cette situation, mais bien le pouvoir politique pour son manque d'intérêt d'une politique plus pro-active.
Finalement, les services étrangers faisaient en Belgique ce qu'ils voulaient. Leur pouvoir d'action n'étant limité que par d'autres services étrangers lesquels possédaient d'autres moyens que les Belges.
Ce n'est pas une critique, c'est un constat.
Et ce constat m'amène à dire qu'il est tout à fait possible qu'un tel sevice se soit fait "entuber" par des gens décidés, comme des gens du WNP par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: G   Lun 16 Juil 2007 - 16:54

MAN a écrit:
Pour l'anecdote, la dernière fois ou j'ai discuté avec le Baron de Bonvoisin au téléphone , il y a huit jours, là ou il avait encore autant de verve et de haine envers Raes , la Se et Godbille , en ce qui concerne d'autres intervenants, il ne savait plus trop bien qui de Beijer ou de Bouhouche avait chargé la sureté.
Ah la mémoire!! Very Happy
Que voulez-vous? Lui aussi prend de la bouteille!
Et il ne se souvenait même plus d'un petit dîner en tête à tête "Chez Léon", rue des Bouchers, où il a une place spécialement réservée? (avec son nom écrit sur une petite plaque en cuivre! Excusez du peu! N'est pas baron qui veut!) Ah, vanité, quand tu nous tiens!
Ou alors, d'une entrevue chez lui Bd. Louis Schmidt, dans sa demeure Victorienne!
Dire que ce genre d'oubli nous guette tous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: G   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: