les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lyna, Francine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Lyna, Francine   Mer 1 Aoû 2007 - 10:11

Juge d'instruction à Bruxelles. Elle s'occupa de plusieurs dossiers sensibles : CCC, WNP, crime de la rue de la Pastorale.

Elle accusa ouvertement la Sûreté de l'Etat d'obstruction dans sur les tbw :

http://www.senat.be/www/?MIval=/publications/viewPubDoc&COLL=B&LEG=1&NR=9&PUID=16780542&TID=16789539&LANG=fr

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 1 Aoû 2007 - 12:54

La sureté lui refusa une ou deux perquisitions...Un comble.
Comme quoi il y a des "choses" au dessus de la loi.
Mais ce n'est pas la seule institution à avoir agi ainsi.


Dernière édition par le Mer 1 Aoû 2007 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 1 Aoû 2007 - 13:23

Undercover,

Vous savez très bien que n'importe quel SR reste un Etat dans l'Etat. Ici, la j.i. accuse la SE mais l'agent Chevalier accuse la justice et la gendarmerie d'être derrière les tbw.

Guerre des services?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 1 Aoû 2007 - 17:57

Je ne suis pas convaincu que madame Lyna accuse la SE d'etre les TBW.
Elles a souvent signalé (à juste titre) que la sureté lui "mettait des batons dans les roues, voir plus).

Chacun accuse l'autre , méthode bien connue pour noyer le poisson.
Mais il suffit de rester sur les faits.
Exemple : Refus de la SE de laisser perquisitionner un ji, ca c'est un fait, pas une impression.
Il y en a pas mal d'autres, mais on n'est pas là pour ca.


Dernière édition par le Sam 4 Aoû 2007 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pol Silentblock



Nombre de messages : 256
Age : 57
Localisation : Belgique unifiée
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Sam 4 Aoû 2007 - 0:34

undercover a écrit:
Je ne suis pas convaincu que madame Lyna accuse la SE d'etre les TBW.
Elles a souvent signalé (à juste titre) que la sureté lui "mettait des batons dans les roues, voir plus).

Chacun accuse l'autre , méthode bien connue pour noyer le poisson.
Mais il suffit de rester sur les faits.
Exemple : Refus de la SE de laisser perquisition un ji, ca c'est un fait, pas une impression.
Il y en a pas mal d'autres, mais on n'est pas là pour ca.
Francine Lyna savait qu'on lui refuserait, c'est un effet de manche et rien de plus !
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Sam 4 Aoû 2007 - 14:40

Je ne suis pas d'accord. La loi ne prévoit pas ce genre de refus, donc si cela a été fait, c'était contraire à la loi.
Donc une institution d'état qui vit dans l'illégalité.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Ven 25 Fév 2011 - 13:09

Francine Lyna, doyenne
GUILLAUME,ALAIN
Page 6
Mercredi 11 janvier 1989
Francine Lyna, doyenne
des juges d'instruction
bruxellois, s'en va
Francine Lyna, le doyen des juges d'instruction de Bruxelles a été admise à la retraite à la date du 8 février prochain. Avec elle, c'est un grand nom de «l'instruction» qui quitte ainsi sa charge. Une femme qui malgré les «dossiers chauds» qu'elle eut à traiter, malgré les pouvoirs et la solitude attachés à sa fonction, sut toujours forcer le respect et l'estime de ceux qui la côtoyent.
Francine Lyna est née à Bruxelles le 8 février 1922. Docteur en droit de l'Université de Liège depuis le 7 juillet 1944, francophone et bilingue, Francine Lyna a été inscrite au Barreau pendant de longues années, en compagnie de son époux Me Jules Chomé (avocat honoraire depuis peu). Elle est ensuite entrée au tribunal de première instance de Bruxelles le 23 septembre 1970 pour y être désignée juge d'instruction en 1974. Depuis lors, elle traita nombre de dossiers importants dans l'arrondissement de Bruxelles. Ces dernières années, elle fut, entre autres amenée à instruire les grands dossiers de terrorisme (C.C.C., F.R.A.P.), les affaires relatives à la milice néo-nazie W.N.P. et elle accomplit plusieurs actes d'instruction dans le dossier des tueurs du Brabant wallon.
«Honnête, intègre, déterminée, sage» sont quelques-uns des qualificatifs élogieux qui reviennent le plus souvent à son propos chez ses collègues de l'instruction, chez les substituts et au Barreau... où son fils, Pierre Chomé est inscrit.
La pénurie de juges d'instruction qui sévit à Bruxelles permettra cependant à la doyenne des juges - dit élégamment le Moniteur d'hier - «à sa demande, de continuer d'exercer ses fonctions jusqu'à ce qu'il soit pourvu à la place rendue vacante au sein de sa juridiction et au plus tard jusqu'au 8 août».
Si le remplacement de Mme Lyna dans sa fonction de juge d'instruction pose problème, on n'est pas plus éclairé, pour l'heure, sur l'identité de celui ou de celle qui recevra également sa charge de doyen des juges. Ce ne sera pas un homme ou une femme âgé, car à Bruxelles, le cadre des juges d'instruction se caractérise tant par sa maigreur que par sa jeunesse. En tout cas, ce ne sera sans doute pas Mme Véronique Paulus de Châtelet (40 ans, juge à Bruxelles depuis mars 1981 et juge d'instruction depuis 1984). Ce juge d'instruction très estimé lui aussi - qui instruisit entre autres récemment plusieurs gros dossiers de trafic d'hormones, ou une énorme affaire de pédophilie - est en effet un candidat très sérieux au poste de président du tribunal de première instance de Nivelles.
On cite dès lors pour la charge de doyen des juges d'instruction bruxellois les noms de Mme Marina Coppieters 't Wallant, Françoise Cudell, et Jean-Pierre Colin...
Al. G.[b]

Source : Le Soir

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mar 1 Mar 2011 - 10:04

michel a écrit:
Francine Lyna, doyenne
GUILLAUME,ALAIN
Page 6
Mercredi 11 janvier 1989
Francine Lyna, doyenne
des juges d'instruction
bruxellois, s'en va
Francine Lyna, le doyen des juges d'instruction de Bruxelles a été admise à la retraite à la date du 8 février prochain. Avec elle, c'est un grand nom de «l'instruction» qui quitte ainsi sa charge. Une femme qui malgré les «dossiers chauds» qu'elle eut à traiter, malgré les pouvoirs et la solitude attachés à sa fonction, sut toujours forcer le respect et l'estime de ceux qui la côtoient.
Francine Lyna est née à Bruxelles le 8 février 1922. Docteur en droit de l'Université de Liège depuis le 7 juillet 1944, francophone et bilingue, Francine Lyna a été inscrite au Barreau pendant de longues années, en compagnie de son époux Me Jules Chomé (avocat honoraire depuis peu). Elle est ensuite entrée au tribunal de première instance de Bruxelles le 23 septembre 1970 pour y être désignée juge d'instruction en 1974. Depuis lors, elle traita nombre de dossiers importants dans l'arrondissement de Bruxelles. Ces dernières années, elle fut, entre autres amenée à instruire les grands dossiers de terrorisme (C.C.C., F.R.A.P.), les affaires relatives à la milice néo-nazie W.N.P. et elle accomplit plusieurs actes d'instruction dans le dossier des tueurs du Brabant wallon.
«Honnête, intègre, déterminée, sage» sont quelques-uns des qualificatifs élogieux qui reviennent le plus souvent à son propos chez ses collègues de l'instruction, chez les substituts et au Barreau... où son fils, Pierre Chomé est inscrit.
La pénurie de juges d'instruction qui sévit à Bruxelles permettra cependant à la doyenne des juges - dit élégamment le Moniteur d'hier - «à sa demande, de continuer d'exercer ses fonctions jusqu'à ce qu'il soit pourvu à la place rendue vacante au sein de sa juridiction et au plus tard jusqu'au 8 août».
Si le remplacement de Mme Lyna dans sa fonction de juge d'instruction pose problème, on n'est pas plus éclairé, pour l'heure, sur l'identité de celui ou de celle qui recevra également sa charge de doyen des juges. Ce ne sera pas un homme ou une femme âgé, car à Bruxelles, le cadre des juges d'instruction se caractérise tant par sa maigreur que par sa jeunesse. En tout cas, ce ne sera sans doute pas Mme Véronique Paulus de Châtelet (40 ans, juge à Bruxelles depuis mars 1981 et juge d'instruction depuis 1984). Ce juge d'instruction très estimé lui aussi - qui instruisit entre autres récemment plusieurs gros dossiers de trafic d'hormones, ou une énorme affaire de pédophilie - est en effet un candidat très sérieux au poste de président du tribunal de première instance de Nivelles.
On cite dès lors pour la charge de doyen des juges d'instruction bruxellois les noms de Mme Marina Coppieters 't Wallant, Françoise Cudell, et Jean-Pierre Colin...
Al. G.[b]

Source : Le Soir
MADAME LYNA ,appelée ,:la folle de POELART par l ADG
Le roi Albert (pseudo de l adg,Raes ) a t il fait sortir des 500.000dossiers d archives;,celui de son mari ......fiche comme agent COCO
je crois qui il y a des traces de ceci es la presse de l époque ......(voir Chômé )
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Jeu 8 Nov 2012 - 10:34

Donc

Citation :

Question nº 70 de M. Anciaux du 24 novembre 1995 (N.) :
Déclarations d'un juge d'instruction concernant le sabotage, par la Sûreté de l'État, de l'enquête sur les tueurs du Brabant wallon.
Dans l'émission RTL Controverse du dimanche 19 novembre 1995, le juge d'instruction Francine Lyna a déclaré que les crimes qu'ont commis les tueurs du Brabant wallon n'avaient aucun rapport avec d'ordinaires vols à main armée, mais constituaient des actes terroristes.

La juge d'instruction a, par ailleurs, déclaré que l'enquête a buté plusieurs fois sur des obstacles, notamment parce que la Sûreté de l'État a essayé de dissimuler les dossiers.

Ce sont des accusations très graves d'un magistrat à l'encontre de la Sûreté de l'État !

L'honorable ministre est-il au courant de ces accusations ? At-il ordonné que l'on examine les choses plus en détail ? Quelles sanctions prendra-t-on à l'encontre de la Sûreté de l'État si les accusations s'avéraient exactes ? Quelles sanctions prendra-t-on contre la magistrate s'il s'avérait que les accusations ne sont pas fondées ?

Quel rôle la Sûreté de l'État a-t-elle joué au cours de l'enquête sur les tueurs du Brabant wallon ?


--------------------------------------------------------------------------------

Réponse : La Sûreté de l'État a nié formellement avoir essayé de faire disparaître des dossiers. L'on constate aussi que Mme Lyna n'a jamais apporté le moindre élément de preuve de ses accusations.

Cela peut paraître étonnant, lorsqu'on sait que le juge d'instruction dispose de moyens d'investigation considérables en vue de faire jaillir la lumière.

Dans le passé la Sûreté de l'État n'a jamais été priée par les autorités judiciaires de collaborer effectivement à l'enquête en tant que telle sur la « bande de Nivelles ».

D'autre part la Sûreté de l'État a toujours transmis aux autorités compétentes les informations dont elle disposait et qui auraient pu avoir un rapport avec cette affaire.

Elle a également satisfait aux nombreuses demandes émanant des services d'enquête compétents tendant à avoir accès à ses dossiers ou à obtenir des renseignements.


mais page 180 et 181 dans le bouqin de trischet michel on indique que

Citation :

Barbier étant déjà derrière les barreaux , la juge lyna va signer une commission rogatoire qui devait permettre de capturer Eric Lammers que l'on pense refugié en France.
Dans le document precisant la mission exacte de la commission , la juge Francine Lyna fait explecitement référence aux tueries du Brabant en écrivant:

....actes de violences analogues qui ont ete commis l'annee precedente dans le brabant wallon et qui pourrait ne pas etre sans rapport avec l'organisation dont fait partie Barbier et Lammers
L"ombre des tueurs fous se dessine dans la mouvance du WNP. le 11 octobre 1983 , le procureur du roi ouvre une instruction contre Barbier , Libert et Latinus du chef de la creation d'association de malfaiteurs et creation de milices privées.
une première question pour trisch et Michel
: vous aviez sous la main la source de cet info ?



cela colle ensemble avec

Citation :
Rechercher dans: Profilage criminel    Sujet: pour les NULS , comment fabriquer un alibi en beton    Mer 31 Oct 2012 - 16:16
des pièces du puzzle à coller

Citation:


>>sur latinus:C’est d’ailleurs lui qui, lors de son interrogatoire du

- 21 septembre 1983, a avoué être la figure dirigeante du WNP,

- qui a avoué le 22 septembre 1983 être à la
base des vols de télex à 1’OTAN et qui,

-le 23 septembre 1983, a donné les noms des auteurs du double meurtre
de la rue de la Pastorale, à savoir Marcel Barbier et Eric Lammers

>>2. La police judiciaire a alors recherché Eric Lammers. Ce dernier se trouvait à Chamonix où il devait
normalement séjourner du 23 septembre au 2 octobre 1983. Son père lui a appris que le commissaire Marnette
souhaitait l’interroger sans préciser de quoi il s’agissait


>>Lammers arriva chez son père le vendredi 30 septembre 1983 à 22 heures

>>Le 26 septembre 1983. Smets faisait un
nouveau rapport sur la composition de l'état major du W.N.P.
et que Paul Latinus a été membre du mouvement d'action civique
de Thiriard.

>>Lammers arriva chez son père le vendredi 30 septembre 1983 à 22 heures




Le 4 octobre 1983, la police judiciaire a interrogé le
père, Maurice Lammers, ainsi que Marc Van der
Meiren, Michel De Bondt et Yves Br.. La police
apprit ainsi où se cachait Lammers.

>>Ce dernier fut trouvé dans un bunker du Fort de
Dave le 4 octobre 1983 à 14 heures et transféré à
Bruxelles où il fut interrogé par le juge d’instruction
Lyna le 5 octobre 1983.
Eric Lammers nie toute participation au double
meurtre de la rue de la Pastorale. Si Barbier l’accusait,
c’était pour couvrir quelqu’un d’autre, vraisemblablement
Michel Libert, qui serait capable de commettre
de tels actes. Lammers dit posséder un alibi
pour le 18 février 1982 : il était à l’école militaire.

Le juge d’instruction place Eric Lammers sous mandat d’arrêt le 5 octobre 1983.
Il restera en détention préventive jusqu’au 27 juin 1984.




>> Vittorio-Lammers- V

>>. La CBW relève que Vittorio, Lammers et V étaient ensemble à la prison de Forest en 1984.

108 (FA IV, pièce 223, CBW, 21474/88 du 11.03.1988 )




>>Pas d'argument surprise dans le réquisitoire de l'avocat général Hubert Massa qui, comme l'avait fait la partie civile, reproche à la défense d'avoir voulu déformer la réalité et d'avoir manqué de rigueur. Pour lui, le duo Lammers-Verzar était déjà entré en action en 1984 dans une affaire d'attaque à main armée avec vol d'un diamant et de tableaux, qui valut à Lammers sa première condamnation

Januari 85: Vader , Maurice Lammers betrokken bij een diefstel vaneen camion met rokerswaren



25 sept 1985 :Lammers explique syteme de poste WNP dans un audition (voir pv Barbier)


Lammers werd nochtans al op 15 oktober 1985 veroordeeld tot 5 jaar gevangenis en 5 jaar ontzet-
ting uit zijn burgerrechten als medeplichtige aan een reeks diefstallen.


5 nov 1986 Lammers extrait du prison pour l’enmener au bois de Houssiere pour montrer ou il s’entrainait avec Wey ,Nem van Engeland (209)

Le 24 novembre 1986, le procureur général requiert le renvoi de Marcel Barbier et de Eric Lammers devant la Cour d’assises.

L’examen de cette affaire par la Cour d’assises a débuté le 4 mai 1987.
La Cour a déclaré qu’Eric Lammers n’était pas coupable. Par arrêt de la Cour d’assises de la Province
du Brabant du 25 mai 1987, Marcel Barbier est condamné, compte tenu de circonstances atténuantes,
aux travaux forcés à perpétuité et définitivement déchu des droits visés à l’article 31 du Code pénal


Lamm acquitté de ces faits le 23 mai 1987

----28 Mei : Op 28 mei 1987 word Eric Lammers vrijgesproken voor de dubbele WNP-moord van 18 februari 1982 in de Herderliedstraat te Brussel. Zijn kompaan Marcel Barbier wordt veroordeeld tot levenslange dwangarbeid. Lammers had zich nochtans tijdens de zitting versproken tegenover zijn advocaat Jean-Paul Dumont terwijl de advocaat van de slachtoffers erbij stond. Hij had het geluid nagebootst dat het slachtoffer maakte terwijl zijn keel overgesneden werd. De rechtbank maande de jury aan hiermee geen rekening te houden, omdat dit onder het beroepsgeheim van een cliënt met zijn advocaat valt. Zo kreeg Lammers toch nog een vrijspraak. De ex-vrouw van Madani Bouhouche, Anne Quittner, verklaarde 'bij de familie Lammers, samen met Weykamp van het Front de la Jeunesse, het avondmaal te hebben gebruikt om de vrijspraak van Eric Lammers in de zaak van de Herderliedstraat te vieren'


>>In dezelfde periode, omstreeks de jaarwisseling 1987-1988, komen de speurders er nog net op tijd achter dat Bouhouche een ontsnappingsplan voorbereidt. Bouhouche wou zijn echtgenote een 9 mm pistool de gevangenis laten binnensmokkelen. Met behulp van dit wapen hoopte Bouhouche tot buiten de gevangenismuren te geraken, waar een VW Golf hem met draaiende motor zou opwachten. Achter het stuur van de Golf zou Maurice Lammers zitten, de vader van WNP-lid Eric Lammers

>>>quand Ce qui étonne UBU c'est que ce n'est pas la première fois que l'ex candidat officier de l'Ecole militaire prend la poudre d'escampette. Après un congé pénitentiaire en février 1988, il ne rejoins pas la prison où il purgeait une peine de 6 ans pour vol de meubles Louis XV et Louis XVI et de tableaux de grands maîtres [Fragonnard, Picasso, Monet]. Proche des milieux de l'extrême droite, Lammers [surnommé "la bête"] avait bénéficié du parrainage de Daniel Feret pour rejoindre le sud de la France.Le stratagème était bien au point:il avait fait passer via l'avocat de son co-détenu [Michel Houdart] un message à la femme de ce dernier [Fabienne] qu'il ne ren UBU…..-

Proche des milieux de l'extrême droite, Lammers [surnommé "la bête"] avait bénéficié du parrainage de Daniel Feret pour rejoindre le sud de la France.Le stratagème était bien au point:
il avait fait passer via l'avocat de son co-détenu (Michel Houdart]un message à la femme de ce dernier (Fabienne] qu'il ne rentrerait pas en prison et qu'il fallait l'extrader Feret, futur président du FN, demandait à ses hommes d'organiser la grande cavale et de prévenir les curés chargé de recueillir Lammers dans le sud de la France. Ce réseau très solidaire, composé d'anciens de l'OAS, disposait de relais un peu partout en France pour l'amener à destination. Il séjournera ainsi notamment dans les Bouches du Rhône et au Prieuré de Nantes.

Ce qui est beaucoup plus étonnant, c'est que la hiérarchie militaire était parfaitement au courant de ces manoeuvres d'exfiltration et n'a rien fait pour les obstruer. Pire, quand Lammers reprit ses anciens réflexes de vol,il n'était même pas filé !Cela aurait à tout le moins pu empêcher le meurtre de ces malheureux bijoutiers hollandais...
Aujourd'hui, cette piste pour le retrouver n'est même pas évoquée dans la grande presse, ni
par le chef d'enquête, elle est pourtant fort crédible.
Cette histoire est aussi un exemple frappant d'un peu exploitée dans le dossier des Tueries du Brabant : des agents de l'Etat sont au courant voire impliqués dans le dossier mais personne n'ose
creuser. UBu s'en chargera ! (àsuivre...)

et par hasard en ce fevrier :
- auditions de N. -
Ch, F17, CA54, FA V, CBW - 09.02.1988 + 12.02.1988 + 18.02.1988 - PV 21487 +
21488 + 21489/88 - * 15

N, membre du WNP, précise que Latinus lui a confié qu'Eric Lammers, faisant partie
du groupe Calmette, était impliqué dans les tueries


et hup

Réquisitoire, plaidoiries pour Éric Lammers et première plaidoirie pour Françis Verzar hier aux assises de Liège où se termine l'examen du dossier du double assassinat des diamantaires Ludovic et Patrick Moons, le 13 avril 1988 à Anvers. Rappelons que cette affaire est jugée à Liège parce que tous les accusés sont francophones.


ici qqs part L re-arreté

Citation:

Audition de de Lombaerde

FA 11 - CBW - 14.12.1988 - PV 22236/88 - * 2 Charles de Lombaerde précise que Latinus aurait "fait des recherches" concernant les affaires du Brabant wallon et ajoute que Latinus lui a téléphoné la veille de son décès pour lui signaier qu'il disposait d'axes de recherches sérieux; de Lombaerde avait rendez-vous le lendemain avec Latinus et Saussez chez le commissaire de la PJ de Bruxelles Mamette; Latinus est décédé, par suicide, le 24.04.1984.
Enfin, de Lombaerde précise qu'Eric Lammers pourrait être un des auteurs de l'attaque du Colruyt de Nivelles.


-Audition d'Eric Lammers-

FA I· CBW - 14.12.1988 - PV 22238/88 - * 1

Eric Lammers, membre du WNP, précise que Libert lui a indiqué que le WNP travaillait en réalité pour la Sûreté de l'Etat.
Lammers avait déjà été entendu par la PJ de Bruxelles le 16.04.1984 (FA II - PJBXL - PV 9224/84 - * 3) dans le cadre de l'affaire de la Pastorale instruite par le Juge d'instruction Lyna :
Lammers se destinait à entrer à la Sûreté de l'Etat et, sur contact avec Libert, est entré au WNP pour travailIer pour et avec la Sûreté de l'Etat.



on doit donc constater

que
1:Lyna le suspecte L. pour des violence de 1982 donc pour BEERSEL1 !!
2.:L  lui explique apres son arrestation la poste de WNP>il fait et connait l'intendance du WNP >moto du lundi de nivelles ?
elle le suspecte pour Beersel1 mais ne comprend pas le lien possible avec ce qui vient de passer: Nivelles/lundi et le synchronisme fuite au Dave et 3CC puis la presence du golf repeinte et vue à Jambes dans les environs de Dave car ces faits ne sont pas connus à cette date chez elle.

3.: par hasard le canard fait un rapport tandis qu'il est a charlerloi depuis lurettes

4.: L travaille déjà ensemble avec un autre V(ezar?) encore un V !

5 :les faits de 16 aout 1983 sont mis en scène je pense et l'arrestation de Barbier comme son confession ,sont organisés par Latinus des mois avant ,dixit , mais pourqoui ce jour là ????

Est ce que par hasard on avait comme  JI de permanence Lyna ?? ou l'affaire  est attribuéà elle  le lendemain ?????par qui ???
Cela m'a tout l'air d'une volonté de faire exploser cette affaire de neo-nazi- wnp par les faits du 16 aout parce qu'il fallait une femme motivée politiquement contre extreme droite pour être certain quelle allait au bout et allait attaque la sureté !
elle c'est fait instrumentalisé en faisant son (bon) boulot ?

L'explosion du WNP est programmé ce jour là ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Dernière édition par K le Lun 17 Oct 2016 - 19:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Jeu 8 Nov 2012 - 20:14

Je relève dans le post ci-dessus une erreur plus apparentée à l'abbération qu'à une mauvaise information... à moins, comme je ne le pense, que cet enfumage n'ait été destiné à destabiliser un peu plus Daniel Feret (qui n'avait besoin de personne pour en arriver au même point); l'implication de Michel Houdart dans l'évasion de Eric Lammers au travers de la France.

Information erronée, donc. Et de source sûre et certaine !

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Jeu 8 Nov 2012 - 21:31

comme vous voyez Michel-j je ne colle que des pièces ensemble
trouvé ici et là>> c'est UBU pas moi !



l'avantage de ces copcol c'est que des erreurs sortent par doublement ou incongruence dans le temps ou dans l'espace mais souvent des nouveaux coincidences sortent et ils peuvent indiquer une opportunité renforcée d'une piste ou une personne .

C'est pour cela que j'aime trouver la source et date de cette commission rogatoire de madame J.I. Lyna ,deux coincidences ne suffisent pas.

la date des baguarres entre les Barbiers et la date que Latinus parle m'intriguent

P.S.
Citation :
la source et date
^

A un moment l'heure des auditions est même interessante (9 octobre 1985) comme j'ai indiqué il y a qqs mois quand Michel a mis le dossier Latinus sur Wickileaks.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Jeu 8 Nov 2012 - 22:06

Je comprends parfaitement, K... mais il ne s'agissait en rien d'une critique de ma part... juste du souci de communication d'une information que je sais certaine. Eric Lammers a bien été aidé dans sa fuite, y compris par des personnes connaissant soit M. Houdart, soit D. Feret, mais pas par Houdart lui même.

Quoi que fréquentant Feret auquel il avait été présenté par une amie commune, Houdart était un anarchiste pur et dur, allergique à l'ordre bourgeois... De plus, incarcéré au moment des TBW, il avait ouvertement appelé gens du milieu et détenus à collaborer à l'enquête car il était certain que les TBW étaient une émanation du terrorisme d'extrême droite et que son action amènerait fatalement à un renforcement des peines de prison pour les "crimes ordinaires" dans le style des exactions commises par le SAC durant les évênements de Mai 68, ou plus antérieurement, lors d'attentats à la bombe perpétrés aux fins de discréditer l'OAS.

D'autre part, Houdart avait été reçu par le procureur Poelman en ses bureaux après son appel à la T.V. Un épisode dont les enquêteurs de la cellule de Jumet n'avaient même pas été tenus informés en temps voulus par leur hiérarchie. Ils n'apprirent que beaucoup plus tard, et de façon purement fortuite, la possibilité éventuelle de ce renfort.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mar 13 Nov 2012 - 13:41

interessant,merci

une suite

http://moreas.blog.lemonde.fr/2011/03/26/le-beau-mec-est-mort-de-vieillesse/

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mar 13 Nov 2012 - 16:05

michel-j a écrit:
Je comprends parfaitement, K... mais il ne s'agissait en rien d'une critique de ma part... juste du souci de communication d'une information que je sais certaine. Eric Lammers a bien été aidé dans sa fuite, y compris par des personnes connaissant soit M. Houdart, soit D. Feret, mais pas par Houdart lui même.

Quoi que fréquentant Feret auquel il avait été présenté par une amie commune, Houdart était un anarchiste pur et dur, allergique à l'ordre bourgeois... De plus, incarcéré au moment des TBW, il avait ouvertement appelé gens du milieu et détenus à collaborer à l'enquête car il était certain que les TBW étaient une émanation du terrorisme d'extrême droite et que son action amènerait fatalement à un renforcement des peines de prison pour les "crimes ordinaires" dans le style des exactions commises par le SAC durant les évênements de Mai 68, ou plus antérieurement, lors d'attentats à la bombe perpétrés aux fins de discréditer l'OAS.

D'autre part, Houdart avait été reçu par le procureur Poelman en ses bureaux après son appel à la T.V. Un épisode dont les enquêteurs de la cellule de Jumet n'avaient même pas été tenus informés en temps voulus par leur hiérarchie. Ils n'apprirent que beaucoup plus tard, et de façon purement fortuite, la possibilité éventuelle de ce renfort.
A votre avis ,quel rôle a ete celui de DUMONT J P (avocat )dans cette cavale /cabale ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mar 13 Nov 2012 - 17:45

alain a écrit:
michel-j a écrit:
Je comprends parfaitement, K... mais il ne s'agissait en rien d'une critique de ma part... juste du souci de communication d'une information que je sais certaine. Eric Lammers a bien été aidé dans sa fuite, y compris par des personnes connaissant soit M. Houdart, soit D. Feret, mais pas par Houdart lui même.

Quoi que fréquentant Feret auquel il avait été présenté par une amie commune, Houdart était un anarchiste pur et dur, allergique à l'ordre bourgeois... De plus, incarcéré au moment des TBW, il avait ouvertement appelé gens du milieu et détenus à collaborer à l'enquête car il était certain que les TBW étaient une émanation du terrorisme d'extrême droite et que son action amènerait fatalement à un renforcement des peines de prison pour les "crimes ordinaires" dans le style des exactions commises par le SAC durant les évênements de Mai 68, ou plus antérieurement, lors d'attentats à la bombe perpétrés aux fins de discréditer l'OAS.

D'autre part, Houdart avait été reçu par le procureur Poelman en ses bureaux après son appel à la T.V. Un épisode dont les enquêteurs de la cellule de Jumet n'avaient même pas été tenus informés en temps voulus par leur hiérarchie. Ils n'apprirent que beaucoup plus tard, et de façon purement fortuite, la possibilité éventuelle de ce renfort.
A votre avis ,quel rôle a ete celui de DUMONT J P (avocat )dans cette cavale /cabale ?

T'es vâche, Alain... il ne peut même plus se défendre !... Parce que comme batteleur, celui là !... Purée ! Majax peut bien aller se rhabiller !
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mar 13 Nov 2012 - 17:51

K a écrit:
interessant,merci

une suite

http://moreas.blog.lemonde.fr/2011/03/26/le-beau-mec-est-mort-de-vieillesse/


Intéressant, K... Merci Very Happy

Comme quoi il y a des gens ayant un profond sens humain que la vie pousse vers les chemins de traverse... et de véritables tordus nés abvec une cuilolère en bouche qui passeront leur vie à pourrir celle des autres... impunément grâce à leurs relations haut placées.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 19:29

Si en fevrier 1988 L réussit à partir en congé au soleil mi fevrier 1988 et échappe en même moment aux auditions de J.I.Lacroix et la nouvelle equipe sous les ordres de DEVROOM?....


il fait un tour aux bouches du Rhone et à Nantes mais à peine deux mois après il est excommuné ou adoubé et revient à Anvers:


double assassinat des diamantaires Ludovic et Patrick Moons, le 13 avril 1988 à Anvers
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 19:45

mais la question est comment il a retrouvé ces autres complices eux aussi echappés de Verviers ?

Citation :
Ce n'est que plusieurs semaines après cette agression que les malfaiteurs (trois évadés de la prison de Verviers) avaient été appréhendés à Eindhoven aux Pays-Bas: Eric Lammers (30 ans), ancien sympathisant du WNP, Jean-Claude Vits et Alain Peeters. Deux amis de Lammers, Sabine Cordal et Francis Versaer avaient été appréhendés ensuite, de même qu'un mineur d'âge. (B.)


je pense que l'ancien copain de cellule Houdart peut avoir aussi pris le poudre d'escampette à ce moment là ou c'était plus tard ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 20:27

Rien à voir du tout avec cette "sortie" pour Houdart, K.

H. s'était évadé le 21 avril 86 pour tenter de dénoncer une chasse aux sorcières (instruction exclusivement à charge orchestrée par le juge Lacroix) auprès des médias.

Repris en juin de la même année sur la dénonciation de Marcel Bier....., un petit malfrat sinistre qui ambitionnait une remise de peine. L'excécrable individu avait fourni les plans du home voisin de la prison à Piétro Santini qui le prenait pour un ami sûr. Sur piège tendu par Marcel Bierl...., Piétro Santini fut abattu de 3 balles de 357 tirées à bout portant dans les locaux de la P.J de Nivelles après l'arrestation commune à Wavre. De son côté, H. fut promis à un jugement à la date anniversaire de l'évasion... soit le 21 avril 87... avant d'aller retrouver le seul occupant du bloc U de Lantin, Robert .... (pas le "petit", l'autre !).

Certainement pour obéir à une tradition fumeuse dont le rituel judiciaire belge garde jalousement le secret puisque le procès massacre de Mons se déroula exactement 2 ans après les faits avec le résultat connu. Dédaigner de telles festivités eut été faire preuve de manque de tact.

N'y trouvant pas forcément malice, mais incitation trop superbe pour rater une occasion de plier en 4 un pays déjà coupé en deux par les problèmes linguistiques, H. attendit patiemment que minuit fut sonné au plus proche clocher pour franchir le mur d'enceinte de la prison de Verviers; le 21 avril 1987.

Aucun mystère fumeux à ces révélations; tous ces détails se trouvent aisément et abondamment commentés dans les archives du journal Le Soir.

Un détail "important" quand même; jamais L. et H. n'ont partagé la même cellule... Les deux hommes se sont rapprochés après que H. ait lancé un appel "urbi et orbi" à la population pénale pour recueillir tous les renseignements susceptibles de mettre les TBW hors d'état de nuire... démarche on ne peut plus suicidaire en prison.

Une "connection" effective existe pourtant entre ces deux personnages... mais elle est à chercher parmi l'environnement de l'un et de l'autre. Ceci étant dit, une réelle estime les a rapprochés durant leur détention commune.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 20:49

merci pour ces infos car ces annees là 87 me sont en obscurité car avant 1988 le soir n'est pas encore sur le net , il faut voir le bibliotheque .


par contre je trouve ceci à décortiquer

Citation :
À l'époque de son acquittement, Éric Lammers purgeait par ailleurs une peine de six ans prononcée par la cour d'appel de Bruxelles pour plusieurs vols avec violences. Le 19 février 1988, à l'occasion de son 8e congé pénitentiaire, il avait décidé de ne pas rejoindre la prison de Verviers où il était alors incarcéré et s'était enfui en France puis aux Pays-Bas avec son amie Sabine Caudal.
Dénoncé par son amie après leur arrestation aux Pays-Bas, Éric Lammers avait, à l'issue de son procès en février dernier à Liège, été condamné à mort pour le double assassinat des diamantaires anversois Ludovic Moons, 46 ans, et son fils Patrick, 26 ans, tués dans leurs bureaux le 13 avril 1988. À Liège, il avait lui-même réclamé la peine capitale. Une demande satisfaite par les jurés liégeois. (D'après B.)


car c'est bien au lendemain d'un audition ou N .....


et par hasard en ce fevrier 1988 le 18 fevrier le jour avant son rentrée en classe !!!!!:

Citation :
- auditions de N. -
Ch, F17, CA54, FA V, CBW - 09.02.1988 + 12.02.1988 + 18.02.1988 - PV 21487 +
21488 + 21489/88 - * 15

N, membre du WNP, précise que Latinus lui a confié qu'Eric Lammers, faisant partie
du groupe Calmette, était impliqué dans les tueries



donc si il a déjà pu avoir 8 congées il devait être prisonier exemplaire ......ou avoir un bras très longue


si c'est le cas c'est bien possible que le TamTam a travaillé et qu'il était plus vite au courant que le J.I. LACROIX qu'il ferait mieux de prendre le poudre d'escampette car des nouvelles auditions l'attendaient ........pour les tueries.......

mais comment prouver cela? impossible 25 ans apres mais cela peut etre pure coincidence naturellement
comme tant d'autres
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 21:03

J'ignore tout de cette affaire, K. Avec la meilleure des volontés je ne saurais rien affirmer sorti des éléments glanés de-ci de-là.... hors, la presse réactive (au jour le jour) est à fuir comme la peste en matière d'investigations sérieuses... C'est comme le vin; il faut lui laisser le temps de s'abonnir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 21:10

les dates d'auditions viennent de Prof doc MASSET préparateur des textes Comm2

c'est donc seulement la date de son non entrée en classe qui peut être discutable car là cela vient pour une fois pas de Haquin:

pas de Haquin mais d'un ("après B") totalement inconnu pour moi

http://archives.lesoir.be/l-ancien-militant-du-wnp-s-etait-constitue-un-arsenal-e_t-19911104-Z04LKN.html
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 21:15

Ah ! Un complément de votre précédent post s'est affiché le temps que j'envoie ma réponse.

D'une (sans présumer de la teneur de l'audition) face à la réputation du juge d'instruction Lacroix personne de sensé ne pourrait en vouloir à un prévenu (ou futur prévenu) de choisir la fuite au plus vite.

Les méthodes assez abjectes de cet ancien avocat ayant opté pour la sécurité du revenu étaient connues de tout l'univers pénitenciaire... et il aurait fallu être stupide (ou partager ses moeurs extrêmement bizarroïdes) pour opter vers l'audition quand la fuite était possible. Ca ne crée pas un Evangile, c'est sûr... mais c'est bon à savoir si l'on veut "comprendre".

De Deux, lors des TBW (sauf énorme erreur de ma part... mais Michel ou Patricia pourraient assurément corriger) E. Lammers se trouvait en prison.

Maintenant, si je puis me permettre une réflexion personnelle, cette base d'investigation est excellente... à condition de chercher "derrière" ce qui saute aux yeux... comme (justement !) Lammers et Barbier !... C'est derrière le rideau qu'il faut aller pointer le nez.

Bien entendu; ceci est affaire de réflexion subjective... je ne possède aucune preuve... et encore moins les moyens de vérifier mes "soupçons".
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 21:19

Vous aurez sans doute noté comme moi le "sérieux" de ce reporter... azttribuant à Barbier le nom de Libert !

Quelle question est-on en droit de se poser devant un tel j'en-foutisme ? Confusion intentionnelle pour rajouter une couche de m.... à celle mitonnée joyeusement depuis un quart de siècle ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Mer 14 Nov 2012 - 21:28

je vois L plus tot comme transporteur de marchandise/armes le lundi de nivelles sans nécessairement être au courant des affaires du samedi matin.>paratonnerre/ victime collaterale comme de staercke

pendant la vague 1 il était pas en tôle , par contre vague 2 aucune idee
Si WNP:= acte 1
je pense que TBW_vague 1 := acte 2 dans le même pièce de théatre


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyna, Francine   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyna, Francine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Lyna !
» Lyna et sa 2ème opération !
» Lyna et sa 2ème opération - le palais !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: