les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Degrelle, Léon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 17 ... 22  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 28 Déc 2017 - 18:50



Selon un lecteur attentif :

Bajart et Degrelle étaient très proches... des "presque frères"


Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 280
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 29 Déc 2017 - 15:46

Conférence d'Alain Escada sur Degrelle

https://www.youtube.com/watch?v=XzGDyaBZDbQ

Il explique le lien Degrelle - Hergé à partir de 17:30
extrait : https://www.youtube.com/watch?v=l3u-son7eJs
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 29 Déc 2017 - 21:02


A la fin de sa vie, le général Robert Close était proche de Alain Escada...

Revenir en haut Aller en bas
CQB241



Nombre de messages : 280
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 29 Déc 2017 - 21:13

Et Alain Escada fait partie du groupe "Nation"

https://www.youtube.com/watch?v=p4e4aMdhw9c&bpctr=1514579909

Qui est le rédacteur du 3è commentaire ?  Very Happy  

https://www.nation.be/2017/05/23/manchester-que-dire-de-plus/#comment-1565
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 29 Déc 2017 - 21:16


Le "Jean-Robert Debbaudt" dont il est question ci-dessous est bien le bras droit de Léon Degrelle. Il a créé le MSB ("Mouvement Social Belge") qui s'est doté d'un périodique "Le Peuple réel" dont la direction administrative était assurée par Adrienne Tart.







Voir

http://www.dhnet.be/actu/faits/tueries-du-brabant-ils-ne-trouveront-pas-de-cadavre-chez-moi-51b756e8e4b0de6db979aac8

Tueries du Brabant : "Ils ne trouveront pas de cadavre chez moi"

Gilbert Dupont Publié le vendredi 13 juillet 2012 à 14h09 - Mis à jour le vendredi 13 juillet 2012 à 14h09

L’homme de 78 ans au centre des nouvelles fouilles se dit serein et rejette tout lien avec les tueurs du Brabant

HAECHT Herman Wachtelaer rejette tout lien avec les tueurs du Brabant. L’homme de 78 ans dit qu’il est serein, qu’il ne craint pas l’enquête, qu’il n’a rien à cacher, et qu’il ne comprend pas ce qu’on cherche. Herman Wachtelaer est néanmoins le personnage-clé des fouilles entamées lundi à Haecht autour d’un chalet retiré dans le bois de Wilde Heide. Selon lui, les policiers “perdent leur temps, ils ne trouveront rien”.

Wachtelaer est le fils d’un Waffen SS, un ancien aussi des Jeunesses hitlériennes. Nous l’avons rencontré : il exprime des opinions nazies. Wachtelaer a créé l’Union National Socialiste. Il a aussi créé Hagal, puis Yggdrasil… et c’est au siège de cette société secrète active dans les années 1980 à 2005 que les policiers recherchent, depuis lundi, un corps ou des armes en lien avec les tueries du Brabant. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Wachtelaer tombe des nues lorsque nous le rencontrons hier matin. Il n’a pas lu les journaux ni regardé les JT. Il ignore qu’on fouille chez lui à Haecht. Et éclate de rire. “Vrai ? C’est une blague ? Qu’est-ce qu’ils cherchent encore ?”

Wachtelaer a conservé une liste de membres d’Yggdrasil. Des noms en lien avec les tueries ressurgissent ! Ce sont ceux de gens du Westland Newpost ou WNP, groupuscule néo-nazi, un des grands axes d’enquête dans le dossier des tueries. Michel Libert s’inscrit chez Yggdrasil le 30 octobre 1982, Jean-Francis Calmette le 8 novembre, Christian Elnikoff le 20 décembre 1982, Frédéric Saucez le 31 mai 1983. Elnikoff devait se suicider plus tard, comme Paul Latinus en 1984 : “Mon ami Paul, un type bien, un gars de valeur qui ne s’est pas suicidé. On l’a suicidé.”

Wachtelaer dit avoir été interrogé 144 heures, entre mars et juillet 1989, dans le cadre des tueries. “Et toujours les mêmes questions ! Et les photos : Celui là, tu le connais ? Du temps perdu. Ils ne trouveront rien, parce qu’il n’y a rien à trouver.”

Début 1980, Herman Wachtelaer est chauffeur de taxi à Bruxelles. Comme l’étaient Constantin Angelou et José Vanden Eynde, deux victimes particulières des tueurs du Brabant : tuées après tortures, coup sur coup, et sans motif apparent. Les deux roulaient ou avaient roulé pour la firme STI, société des taxis indépendants. Wachtelaer était chez Orange et Autolux. “Non, je ne les connaissais pas. Ou alors de vue. Et je n’étais pas aux funérailles d’Angelou. Je m’en souviendrais, non ?”

Le fils Vanden Eynde affirme que son père était resté en contact avec Rex, Léon Degrelle et qu’après son meurtre, du courrier conservé dans une mallette a disparu. “Pas au courant.”

Wachtelaer dit vivre d’une petite retraite. Il tient une forme physique incroyable. Chez lui, deux photos encadrées de Hitler. Sur le buffet, des livres et des objets liés à la symbolique druidique. Encore qu’il tienne à préciser : “On ne dit pas druide, mais godi. Druide, c’est celte. Godi, l’équivalent païen germanique. Je suis Godi Forseti. J’ai célébré des mariages en tenue druide.”

On y découvre également des ouvrages sur les bombardements par les Alliés de Dresde et Hambourg. En 1944, lui était à Hambourg. Il avait 10 ans. Herman Wachtelaer dit aussi qu’il ne se cache pas. “Je sais ce qu’on pense de mes opinions. Pas grave : je les assume.”

Revenant sur les fouilles, il traite les enquêteurs de “toqués” , de “mafts” (en bruxellois.) “Qu‘est-ce qu’ils veulent ? Je ne sais rien sur les tueries. Qu’est-ce qu’ils imaginent ? La seule chose qui s’est dite à l’époque est que Michel L. en aurait fait partie. Je l’ai viré d’Yggdrasil. Ils perdent leur temps à Haecht. Et combien ça coûte ?”

_ _ _ _ _




_ _ _ _ _


American Fuehrer: George Lincoln Rockwell and the American Nazi Party
Par Frederick James Simonelli
(1999)






_ _ _ _ _

Voir

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2419-wachtelaer-herman


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 30 Déc 2017 - 18:35


Sur Jean-Robert Debbaudt

Dossier néo-nazisme
Patrice Chairoff
(1977)

(...) Quant aux associations regroupant les vétérans de la SS et d'autres unités hitlériennes, elles sont fort actives et ne se limitent point comme tant d'autres à revivre les combats à l'Est autour d'un pot de bière mais sont engagées à fond dans la subversion néo-fasciste. La "Broederband" (Fraternité), dirigée par Arthur de Troyer, publie un mensuel du même nom animé par Jef van Dingenen et Leo Michielsen, et rassemble plus de 2500 adhérents tous très actifs. Le "Stahlhelm" (Casque d'Acier), dirigé par l'ancien rexiste réhabilité Raoul Bauwens, est une section officielle du "Stahlheim-Ligue de Combat pour l'Europe" ouest-allemand et collabore avec la section belge de la HIAG (Association d'entraide des Anciens SS) dirigée par l'inévitable Jean-Robert Debbaudt, dans le cadre de "Die Bruderschaft" regroupant les anciens des 27°, 28°, 33° et 34° divisions SS, c'est-à-dire les anciens SS flamands, wallons, hollandais et français (33° division "Charlemagne"). Le 11 septembre 1976 une délégation belge d'anciens SS, dirigée par Jean-Robert Debbaudt, a participé à Cologne à une réunion internationale tenue "en hommage à notre camarade, le colonel Jochen Peiper, commandeur du 1° régiment de blindés de la division Leibstandarte SS "Adolf Hitler" (LAH), porteur de la croix de Chevalier de la Croix de Fer, avec glaives et feuilles de chêne, lâchement abattu dans la nuit du 13 au 14 juillet 1976 par des irresponsables manifestement manipulés par le Parti communiste et les groupes occultes anti-européens...".

Le "Sint Maartensfonds" (Fonds Saint-Martin, Postbus 408, B-2000 Antwerpen) de Bert Moereels, Peter Maartens et René Le Mair, publie le mensuel Berkenkruis et rassemble un bon millier de vétérans encore ingambes (beaucoup n'avaient que 16 ou 17 ans lors de leur engagement pour le front de l'Est) et bien décidés à jouer à nouveau un rôle politique. Ils constituent des instructeurs et des conseillers appréciés pour les activistes du VMO et d'autres mouvements néonazis. Parmi leurs lieux de réunion préférés, on peut noter l'auberge Huis Brigand (57, Hoogstraat, B-2800 Mechelen), le café Odal (80, Ballaertstraat, B-2000 Antwerpen) et surtout le bar "den Leuw van Vlaanderen" (1 Jesuitenrui, B-2000 Antwerpen) dont le juke-box diffuse le "Horst Wessel Lied" et le "Heil Hitler Dir !". Cet établissement, dirigé par Marc de Leuw, plus connu sous le sobriquet de "Max", avait déjà servi de plaque tournante pour les actions terroristes du Haut-Adige.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 30 Déc 2017 - 18:46


(suite)

Les activistes flamands ont assuré une énorme diffusion à la brochure de Richard Harwood "Stierven er werkelijk zes miljoen ?" (Six millions de morts le sont-ils réellement ?) qui nie l'existence des camps de la mort, des chambres à gaz et de l'Holocauste ... Le même centre de Propagande "Odal" (Postbus 10, B-2110 Wijnegem) distribue très largement les publications des "Editions du Baucens" (13, rue Hector-Denis, B-7490 Braine-le-Comte), dirigées par Alain-Valery Aelberts et Jean-Jacques Auquier et spécialisées dans les ouvrages néo-nazis.

(...)  Les Editions du Baucens n'ont pas hésité à publier le 16 octobre 1976, à l'occasion du trentième anniversaire de la pendaison des chefs nazis, un mémorial d'hommage aux criminels de guerre Goering, Keitel, Jodl, Sauckel, Streicher, etc


Revenir en haut Aller en bas
Galahad



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2017

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 30 Déc 2017 - 20:08

@ Hervé.. questions naïves de la part d'un novice à un expert.. Vous qui connaissez bien ce pan du dossier..

Il me semble avoir lu quelque part (mais je ne trouve plus où) que Degrelle a effectué plusieurs escapades sur sa terre natale dans les années 60-70 et ce malgré sa condamnation à mort par contumace. Lors de ces "excursions", il y aurait rencontré des membres de "la haute société", voire même des personnalités officielles de l'époque. Un bref indice de ses "visites touristiques" est mentionné dans son profil sur Wikipédia:

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Degrelle

Si aucun élément n'atteste que Degrelle ait quitté l'Espagne entre 1945 et sa mort, on le voit ou l'imagine tour à tour en partance pour l'Argentine, ou réfugié au Portugal ou en Équateur, en Uruguay, en Égypte, voire en séjour en Belgique.

Pouvez-vous confirmer et développer cette information? Serait-il plausible qu'il ait rencontré à l'époque des acteurs de la tentative de coup d'état de 1973, "L'Opération Bleue"? Où même d'en être un des instigateurs/"sponsors" avec l'espoir de voir sa condamnation annulée et de revenir au pays?


D'autre part, je lis sur ce même fil (p.8 ):

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t923p175-degrelle-leon?highlight=Degrelle

Baudouin-Fabiola et Franco : l'idylle démasquée

Des billets au ton affectueux, des messages de remerciement, toutes ces petites marques d'attention mutuelles ont amplement suffi à Anne Morelli pour se faire une religion : Baudouin, Fabiola et Franco, n'en étaient plus au "stade des simples convenances" mais flirtaient avec une vraie "familiarité." "Le couple royal mange avec le vieux dictateur, séjourne dans une maison de campagne qu'il lui prête, lui rend visite sur son yacht... Le roi des Belges va même jusqu'à signer "Votre affectionné Baudouin" lors d'échanges épistolaires avec le caudillo !" Edifiant.


Même si l'Espagne de Franco fit une "proposition" de renvoyer Degrelle en Belgique et que celle-ci fut refusée par le gouvernement de P.H.Spaak, il est indéniable que Degrelle fut pendant plus de 30 ans le protégé du régime franquiste.

Pensez-vous que Degrelle aurait pu rencontrer le couple royal en Espagne? Après tout, Motril n'est pas très loin de Malaga..

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 30 Déc 2017 - 21:15


Cela me semble possible mais je n'ai pas le moindre élément qui pourrait conduire à une preuve.

Voici juste quelques éléments qu'il faudrait approfondir...

_ _ _ _ _

Il faut à mon avis repartir de Lyman Lemnitzer qui avait proposé l'opération Northwoods au président Kennedy et qui fut à l'origine de la DIA. L'opération Northwoods consistait à tuer des citoyens américains (par exemple en abattant un avion) et à faire porter le chapeau aux Cubains pour que l'opinion politique américaine accepte l'invasion de l'île. Ce projet a été refusé par J-F Kennedy qui a envoyé Lyman Lemnitzer au SHAPE, en France puis en Belgique. Lyman Lemnitzer a sympathisé avec Léopold III : promenades, parties de golf, etc  En outre, Lyman Lemnitzer a eu comme assistant Guy Weber qui travaillera ensuite à Argenteuil (et qui était un proche de Léopold III). Lyman Lemnitzer a ensuite été au American Security Council (ASC), le lobby du complexe militaro-industriel.

_ _ _ _ _

Le projet de coup d'Etat de 1973 n'était pas anti-royaliste. Il suffit de relire ce que Jean Militis a dit à ce sujet. Un article est repris dans

" L'enquête - 20 années de déstabilisation en Belgique " de Hugo Gijsels (La Longue Vue)

_ _ _ _ _

http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/wallons-marquants/dictionnaire/militis-jean#.Wkfmg3kiGpo

(...)   Pendant de nombreuses années, la rumeur circulera avec insistance concernant la participation de Militis à la préparation d’un coup d’État en Belgique en 1973/1974.  (...)

_ _ _ _ _

Jean Militis était un ami de André Moyen, commanditaire de l'assassinat de Julien Lahaut et à l'origine de réseaux anticommunistes "stay-behind" ; André Moyen était un léopoldiste convaincu et a aussi été à l'origine de "Securitas" en Belgique.

_ _ _ _ _

Jean Militis était aussi un ami de Robert Close.

Ce dernier a travaillé à Argenteuil (comme Guy Weber avant lui).

Robert Close est à mon avis un personnage central des dossiers qui nous intéressent. Il connaissait très bien Jacques Jonet et Armand De Decker...

Il faut s'intéresser à l'IEPS présidé par Robert Close avec Armand De Decker et Yves-Jean du Monceau de Bergendal comme vice-présidents

_ _ _ _ _

Léon Degrelle était très admiré par Martial Lekeu. Je suis certain que les enquêteurs s'intéressent à d'éventuels liens entre Christiaan Bonkoffsky et Martial Lekeu (qui a été à la brigade Diane).

_ _ _ _ _

Depuis peu, je m'intéresse à Jean-Robert Debbaudt, bras droit de Léon Degrelle (voir les messages précédents)

_ _ _ _ _

J'ai du mal à mettre en cause le roi Baudouin et la reine Paola, même s'ils étaient proches de Franco et plus que probablement anti-communistes. C'est peut-être davantage lié à mon éducation qu'à autre chose. Par contre, je me pose des questions sur Albert et Paola ainsi que sur le prince Alexandre ... ils avaient des fréquentations douteuses...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 8:58






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 9:35


La reproduction d'une lettre de Léon Degrelle au journal "Le Soir" :

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/DEGRELLE%2C%20LEON_0035.pdf





Cette lettre a paru dans une édition spéciale de "L'Europe réelle", probablement en août 1961.

"L'Europe réelle" était éditée par J.-R. Debbaudt.

La rédaction suisse était assurée par G.-A. Amaudruz


Die völkisch-religiöse Bewegung im Nationalsozialismus: eine Beziehungs- und ...







_ _ _


Plus lisible :

http://archives.mrap.fr/images/4/46/Dl61_198opt.pdf





_ _ _


https://www.cairn.info/load_pdf.php?download=1&ID_ARTICLE=CRIS_642_0001





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 10:55


http://www.dhnet.be/actu/faits/tueurs-du-brabant-j-ai-le-nom-du-tueur-de-mon-grand-pere-53aaf537357059db44c47fc4

Tueurs du Brabant: "J’ai le nom du tueur de mon grand-père"

F. D. Publié le mercredi 25 juin 2014 à 18h13 - Mis à jour le jeudi 26 juin 2014 à 13h20

(...)

La victime présentait manifestement des traces de brûlures… comme si on avait voulu la faire parler. “La mallette Samsonite de mon père n’a jamais été retrouvée”, clame Marc Vanden Eynde.

“Je sais qu’elle contenait une invitation avec une photo de Degrelle, des bons de caisse et surtout quatre cassettes. Je ne sais pas ce qu’il y avait dessus. Mais mon papa était un habitué du restaurant des Trois Canards à Ohain, dont le patron a aussi été tué. Il y avait du beau monde qui passait par là, des personnes haut placées.”

“Papa connaissait également le taximan Angelou qui s’est fait assassiner à Mons en 1983. Lui aussi transportait souvent des personnalités. Savaient-ils quelque chose qu’ils n’auraient pas dû savoir? En tout cas, si on a torturé mon père, ce n’est pas pour rien. On voulait qu’il parle et qu’il remette les éléments compromettants qu’il avait en sa possession”.

(...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 11:34

Revenir en haut Aller en bas
falco



Nombre de messages : 365
Date d'inscription : 25/11/2017

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 11:48

Bonjour,

@ HERVE

C'est ce que Marco Van den Eynde a déclaré le 25 juin 2014. Maintenant, si vous lisez ce qu'il a déclaré dans une interview Humo/www/bandevannijvel.com, vous trouverez une autre version.

Dans cette dernière, il déclare qu'en arrivant le matin, la mallette Samsonite noire de son père était sur la table, fermée, alors que d'habitude, toujours ouverte.

Il déclare que sur cette mallette, dont son père ne se séparait jamais même quand il allait au foot,
étaient apposés des autocollants club de Bruges. Elle contenait des puzzles, un journal, le livre qu'il lisait, des actions et quelques documents. Les auteurs n'ont rien pris.

Curieusement, il ne parle plus des 4 cassettes( dans l'article auquel vous faites références, il insiste et surtout 4 cassettes).

Je pense même qu'un jour son lui a dit en montrant la mallette, "ton avenir est là-dedans" Curieux non?

Mais si pouvez lire cet article, vous pourrez trouver nombres de bizarreries. Une chose qui a attiré mon attention tout particulièrement, père et fils connaissaient Philippe De Staercke appelé non pas Johnny, mais le baron de la frite. Mr Jvde était joueur comme Pdst.

Le jour d'Alost, selon la femme Pdst, ils étaient allés au Delhaize et à un moment, Pdst a remis une mallette SAMSONITE à quelqu'un. Elle a contenu des armes il faudrait revoir la source. Encore plus curieux non?


Cordialement


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 12:06


Merci

Voir aussi ( DH 27 décembre 2017 )





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 12:37


Sur Léon Degrelle et Otto Skorzeny :

The Beast Reawakens: Fascism's Resurgence from Hitler's Spymasters to Today ...
Par Martin A. Lee
(1997)


https://books.google.be/books?id=DRDeAAAAQBAJ&pg=PA61&lpg=PA61&dq=degrelle,+skorzeny&source=bl&ots=LkcJBtexON&sig=Ygmjn6DM8C0Bq3ysNsu26X7YnS8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi10cqa9ePYAhUEPVAKHRILBpIQ6AEIRzAJ#v=onepage&q=degrelle%2C%20skorzeny&f=false


On peut y lire que Valerio Borghese et Stefano delle Chiaie ont été très bien accueillis en Espagne par Otto Skorzeny et Léon Degrelle... (au début des années 1970).


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 12:51


Si les proches de Léon Degrelle (nombreux dans les dossiers qui nous intéressent) entraient directement dans l'orbite d'Otto Skorzeny, Valerio Borghese et Stefano delle Chiaie, ils entraient aussi dans les fichiers du réseau Gehlen / BND (CIA) ... et on connaît les liens entre le BND et le MAD (Michel Libert) ; la DIA ne devait pas être loin.

Cela peut éclairer le rôle de Elio Ciolini (bien connu de Stefano delle Chiaie) en Belgique. N'oublions pas que Patrick Haemers connaissait bien Paul Latinus.

Cela peut aussi éclairer le témoignage selon lequel Stefano delle Chiaie aurait rencontré Guillaume Vogeleer à Bangkok...


Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 13:29

Pourquoi ne pas considérer l'hypothèse que le WNP faisait partie (via Burafex) du réseau Nazi dirigé depuis la fin de 2GM par des Nazis/SS dans les QG de Madrid et Buenos Aires?
Les liens avec l'Allemagne (MAD/ BKA) et avec Degrelle (Skorzény, Aginter Press etc..) sont évidents.
Ce réseau global est de nature para-militaire mais surtout économique.
Pensons aux contacts avec Volkswagen, Mercedes...les protocols teutoniques etc...
On peut supposer un lien avec VDB, qui admirait les Rexistes combattants du front de l'EST.
Etcetera etcetera
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 13:35


Jean-Robert Debbaudt a en effet eu un rôle important dans le parcours du père de Michel Libert (et au moins indirectement dans celui de Michel Libert lui-même). Il serait intéressant de mieux connaître les liens entre Jean-Robert Debbaudt et le MAD et entre ceux-ci et des gens comme Gaston-Armand Amaudruz, etc

Cela n'exclut pas une intervention américaine. Léon Degrelle a gagné de l'argent en Espagne via des projets immobiliers de l'armée américaine et aimait dire qu'il avait combattu les soviétiques, jamais les Américains.


Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 19 Jan 2018 - 14:38

HERVE a écrit:

Jean-Robert Debbaudt a en effet eu un rôle important dans le parcours du père de Michel Libert (et au moins indirectement dans celui de Michel Libert lui-même). Il serait intéressant de mieux connaître les liens entre Jean-Robert Debbaudt et le MAD et entre ceux-ci et des gens comme Gaston-Armand Amaudruz, etc

Cela n'exclut pas une intervention américaine. Léon Degrelle a gagné de l'argent en Espagne via des projets immobiliers de l'armée américaine et aimait dire qu'il avait combattu les soviétiques, jamais les Américains.


Il y a Debbaudt, mais aussi De Lombaerde..et d'autres. Lekeu, qui a visité Degrelle p.e.
Ceci n'exclut pas du tout le rôle américain. Au contraire. La CIA est une création du général Gehlen, ainsi que le BND allemand.
Des centaines d'agents Nazis ont travaillé pour l'OPC et la CIA (Allen Dulles et autres).
La CIA, à ses débuts, était une filiale américaine du réseau Gehlen.
Le réseau Gehlen faisait partie du 'grand' réseau Nazi (y inclus François Genoud et ses contacts au Maghreb, Moyen Orient ).
C'est bien logique tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 20 Jan 2018 - 9:55


Il est notamment question de Claude Meesen dans les articles ci-dessous ...

_ _ _ _ _ _ _ _

http://plus.lesoir.be/archive/recup/extr-eme-droite_t-19930220-Z06EVD.html

EXTREME DROITE

Mis en ligne le 20/02/1993 à 00:00

Fantasmes antimaçonniques récusés à Liège

Prévenu d'extorsions de fonds avec violences, de faux, de menaces et de constitution d'une milice privée, le Dare (organisme se disant d'autodéfense), l'ex-prince carnaval de Visé, Arnold Henry, avait récusé son juge. Henry attribuait une opinion philosophique au magistrat et une appartenance à une loge maçonnique qu'il soupçonnait avoir monté une conspiration contre lui. La 13e chambre correctionnelle lui a répondu: le tribunal n'a pas à examiner si la cabale relève du fantasme ou de la réalité; on ne peut admettre que le justiciable choisisse son juge et il n'y a pas de cause légale d'incompatibilité et de récusation. Le procès reprendra le 25 devant le même magistrat.

_ _ _ _ _ _ _ _

http://plus.lesoir.be/archive/recup/%25252Fproces-a-liege-d-une-milice-d-extreme-droite-le-dare-le_t-19930423-Z06NLJ.html

PROCES A LIEGE D'UNE MILICE D'EXTREME-DROITE, LE DARE
LES SEIZE VOIX DE L'AMI DE DEGRELLE

Mis en ligne le 23/04/1993 à 00:00

Le président de la 8e chambre correctionnelle de Liège M. Borlon a poursuivi et terminé, jeudi, l'audition des membres du mouvement d'extrême droite «Dare» (Défense- Aide- Recours- Energie) qui font l'objet de diverses préventions et infractions, dont la détention d'armes et la constitution d'une milice privée.

Ainsi, un Herstalien de 62 ans, Henri Frère, ignore aujourd'hui qu'il a personnellement fabriqué des cartes marquées du sigle «BSR» qui ont été distribuées à plusieurs membres du «Dare» pour leur permetttre, selon un autre prévenu, d'être reconnus comme collaborateurs par la gendarmerie de Liège. M. Frère tente également de justifier le véritable arsenal (carabine, couteaux, machettes, billes d'acier, tubes remplis de poudre noire, lance-pierres, menottes, flèches, pistolet électrique à 32.000 volts, etc.) découvert dans le coffre de sa voiture et dans sa caravane en affirmant qu'il s'agit d'armes de collection ou en vente libre.

Quant aux masques, cagoules, perruques et postiches également retrouvés chez lui, il affirme que ces objets étaient utilisés pour le carnaval de Visé ou pour animer des banquets de mariage ou de première communion! Le prévenu prétend en outre n'être resté membre du «Dare» que fort peu de temps: J'avais payé une cotisation annuelle de 500 F mais j'ai été jeté à la porte après 15 jours, sans savoir pourquoi. Un autre prévenu, Arnold Henry, lui fournit aussitôt la réponse, depuis le banc: Ce monsieur a été exclu parce que c'était un malade, un paranoïaque qui pouvait être dangereux pour la société.

Henri Frère a cependant eu le temps d'être utilisé par le secrétaire du «Dare», le prévenu Alain Gotalle, pour tenter d'infiltrer de petits drogués de Herstal et relever des numéros d'immatriculation de voiture utilisées par des personnes qui venaient jouer au «loto-quine» dans un établissement de son quartier; il aurait également été chargé d'obtenir des renseignements sur l'argent noir du P.S. de Herstal. Ses amis du «Dare» appelaient familièrement M. Frère «lapin de garenne» mais l'intéressé préférait le surnom d'«Inspecteur Gadget», a-t-on appris à son propos.

Un autre prévenu, le détective privé Claude Meesen, a répété avec force, jeudi, qu'il n'avait jamais été membre du «Dare» mais ne nie pas ses sympathies pour l'extrême droite: J'ai été membre du Front national de la jeunesse, reconnaît-il et j'ai présenté une liste électorale dans ma commune de Fouron, l'année où Happart est devenu bourgmestre. Mais moi, je n'ai recueilli que 16 voix, en tout et pour tout. J'ai alors été dégoûté de la politique et je ne suis plus affilié à aucun parti. Je reste cependant membre des «Compagnons Bourguignons», une association qui regroupe des anciens du front de l'Est.

Claude Meesen reconnaît également qu'il se rend régulièrement en Espagne auprès de Léon Degrelle avec lequel il se prévaut d'évidentes relations de sympathie. Mais je suis également lié à Edmond Leburton, précise-t-il aussitôt. Meesen estime que le seul fait mis à sa charge réside dans la détention durant trois jours, dans son coffre personnel à Fouron, d'un pistolet Beretta appartenant à un client; il affirme que le commandant de la gendarmerie de Fouron était au courant. En fin d'audience, Me Nève, au nom du MRAX (Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie) a confirmé sa constitution de partie civile». Prochaine audience le jeudi 27 mai.(B.)

_ _ _ _ _ _ _ _

http://plus.lesoir.be/archive/recup/%25252Fle-proces-du-dare-milice-privee-et-taupiniere-l-autodef_t-19930917-Z077X2.html

LE PROCES DU DARE, MILICE PRIVEE ET TAUPINIERE

L'AUTODEFENSE MISE A L'AMENDE

Mis en ligne le 17/09/1993 à 00:00

Cinq membres d'un groupuscule d'autodéfense de Herstal, Liège et Visé ont écopé d'un total de 116.000 F d'amendes et 16 mois de prison avec sursis. Un sixième prévenu a été acquitté. Réuni sous la bannière «Défense, Action, Recours, Énergie», le Dare avait stocké des armes, puni trois petits délinquants, espionné des gens, menacé un journaliste. Les juges ont dit que les reconnaissances de dettes obtenues des petits voleurs n'étaient pas des extorsions de fonds à l'aide de violences ou menaces. Par contre, ils ont jugé que les prévenus (sauf Meesen) ont créé ou fait partie d'un groupe prétendant suppléer la police et s'immiscer dans son action. Réprobation aussi pour la lettre menaçante envoyée par Alain Gotalle à un journaliste.

Henri Frère, de Herstal, a reconnu avoir détenu plus de deux kilos de poudre noire et des armes prohibées, Arnold Henry a détenu un Smith et Wesson Russian 44 mais une amende sévère est suffisamment adaptée à la répression, disent les juges.

La question avait aussi été posée par le Mrax et la Ligue des droits de l'homme de savoir si le Dare avait prôné la discrimination raciale, voire incité à la haine. Réponse négative. De même, le tribunal a-t-il accepté la détention d'emblèmes nazis dont il n'a pas été fait usage en public.

Un total de 6 mois de prison avec sursis et 32.000 F d'amende pour Henri Frère, de Herstal; un total de 4 mois de prison et 24.000 F pour Alain Gotalle, de Herstal; un total de 4 mois et 32.000 F pour Arnold Henry, de Visé; deux mois et 12.000 F pour Léon Lismont, de Herstal; 3 mois et 16.000 F pour l'avocat Jean Casters, de Liège. Claude Meesen, de Fouron-le-Comte, à qui la détention et la vente d'une mitraillette Sten et d'un Beretta étaient reprochées, a été acquitté au bénéfice du doute. Pas une affaire d'État, avait dit M. Enckels, substitut de la procureur du Roi de Liège.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 20 Jan 2018 - 10:36


Moi, fuhrer des Wallons!
Par Eddy de Bruyne




(...)



(...)



_ _ _ _ _


Division de choc Wallonie
Jean Mabire
J. Grancher, 1996





Le lieutenant Caudron loge alors dans une petite maison, en compagnie du premier adjudant Emile Muller, un Liégeois qui est un des rares Bourguignons à n'être pas rexiste mais n'en a pas moins réussi à s'imposer par son enthousiasme et son courage, notamment comme «Spiess»1 de la 3e compagnie Denie à Tcherkassy. Les deux Bourguignons ont une singulière façon de se réveiller le matin. Le premier qui ouvre l'oeil sort son pistolet et tire un coup de feu au plafond.

_ _ _ _ _


For Rex and for Belgium: Léon Degrelle and Walloon Political & Military Collaboration 1940-45
Eddy de Bruyne, Marc Rikmenspoel
Helion, 2004




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 20 Jan 2018 - 11:03


http://documentos.morula.com.mx/wp-content/uploads/2012/10/HITLER-Contre-JUDA.pdf








_ _ _

https://fortinidentitario.wordpress.com/2013/07/26/biografia-del-dr-claude-nancy/

Extrait :

Claude NANCY est né en 1931 à BRUXELLES, où son père était médecin. Citoyen, par son milieu familial direct, va souvent à la campagne, chez sa tante et son oncle, paysans du Hainaut, où il apprend à connaître à fond les animaux de la ferme et la nature en général. Ces séjours seront décisifs pour votre vision générale de la vie.

Il a commencé ses études de médecine en 1948, complétées par de solides connaissances en paléontologie humaine et, en général, en anthropologie. Comme son père, il pratiquait la gynécologie et la chirurgie abdominale.

Pendant son service militaire, il a été chirurgien dans l'armée belge où il a atteint le grade de commandant.

La sécurité militaire belge, à partir d'une liste de personnes dans le service militaire anti-communistes et anti-sionistes, le sélectionne pour entrer dans un mouvement clandestin appelé GLADIO. C'était un réseau européen lié au "stay-behind". une structure clandestine de l'OTAN, créée après la Seconde Guerre mondiale. Sa fonction était de regrouper les anti-communistes. les militariser et leur permettre de créer des sections afin de «résister à l'arrière» en cas d'invasion soviétique, en menant une guerre de guérilla. A cet effet, les armes étaient cachées partout. Ses supérieurs ont également demandé à Claude d'étudier les plantes et leurs vertus curatives afin d'être autonomes sur le champ de bataille.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 20 Jan 2018 - 15:49

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13683
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 20 Jan 2018 - 16:04

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Degrelle, Léon
Revenir en haut 
Page 13 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 17 ... 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: