les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Degrelle, Léon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 27 Juil 2018 - 17:12


Pour information, un nouveau livre va bientôt sortir sur Otto Skorzeny :

https://www.amazon.com/Otto-Skorzeny-Disciple-Stuart-Smith/dp/147282945X
https://www.amazon.fr/Otto-Skorzeny-Disciple-Stuart-Smith/dp/147282945X

Otto Skorzeny: The Devil’s Disciple  –  September 18, 2018
by Stuart Smith (Author)

SS-Obersturmbannführer Otto Skorzeny became a legend in his own time. "Hitler's favorite commando" acquired a reputation as a man of daring, renowned for his audacious 1943 mission to extricate Mussolini from a mountain-top prison. Skorzeny's influence on special operations doctrine was far-reaching and long-lasting--in 2011, when US Navy SEALs infiltrated Pakistan to eliminate Osama Bin Laden, the operational planning was influenced by Skorzeny's legacy. Yet he was also an egoist who stole other men's credit (including for the seminal rescue of Mussolini), brave and resourceful but also an unrepentant Nazi, and a self-aggrandizing hogger of the limelight.

Stuart Smith draws on years of in-depth research to uncover the truth about Skorzeny's career and complex personality. From his background as a student radical in Vienna, to his bloody service with the Waffen-SS on the Eastern Front, his surprise rebirth as a commando, and his intriguing post-war career and mysterious fortune, this book tells Otto Skorzeny's story in full--warts and all--for the first time.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 27 Juil 2018 - 19:26


Un extrait très intéressant du livre de Stefano Delle Chiaie :

L'aquila e il condor
De Stefano Delle Chiaie, Massimiliano Griner, Umberto Berlenghini

https://books.google.be/books?id=2YiogAZSWB0C&pg=PA163&dq=Skorzeny,+Degrelle&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiO8P7D4r_cAhUI3aQKHbxNBic4FBDoAQhbMAg#v=onepage&q=Skorzeny%2C%20Degrelle&f=false

Traduction Google :

Il fallait donc un point de référence qui, en dehors de l'action quotidienne, représentait un ancrage solide pour éviter toute déviation stratégique. J'ai donc pensé à un présidium composé de figures autoritaires de notre histoire.

J'ai exposé au commandant BORGHESE le projet, qui impliquait aussi la création d'un réseau international, donnant des idées-forces claires et compréhensibles, libérées de toute référence abstraite, pour sortir définitivement de la réserve nostalgique et intervenir directement sur les faits où notre présence était nécessaire. Ayant reçu son consentement, je suis allé mettre en place le presidium de garantie: j'ai rencontré OTTO SKORZENY, LEON DEGRELLE, RADU GHENEA, un assistant de CORNELIU CODREANU, et LEO NEGRELLI.

Tout le monde a accepté de participer au présidium et à la fin de...





_ _ _

Cela devait se situer entre 1970 et 1975 ...

L'ébauche d'un "internationale noire" ?

Revenir en haut Aller en bas
Cheshire cat

avatar

Nombre de messages : 720
Date d'inscription : 06/08/2013

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 27 Juil 2018 - 20:27

HERVE a écrit:

Cela devait se situer entre 1970 et 1975 ...

L'ébauche d'un "internationale noire" ?

Junio Valerio Borghese dit "le Prince noir" ou "le prince grenouille" puisque  il commandait des nageurs de combat italiens.

Il a tenté un coup d'état en décembre 1970 mais l’opération fut abandonnée quand Borghese a reçut un mystérieux coup de téléphone attribué par la suite au général Vito Miceli (le chef des services secrets militaires).
Borghese réfugié en Espagne et meurt à Cadix en 1974.


Dernière édition par Cheshire cat le Lun 30 Juil 2018 - 18:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 28 Juil 2018 - 14:02


Autre extrait du livre (introuvable) de Stefano Delle Chiaie :

L'aquila e il condor
De Stefano Delle Chiaie, Massimiliano Griner, Umberto Berlenghini

https://books.google.be/books?redir_esc=y&hl=fr&id=2YiogAZSWB0C&q=Degrelle#v=onepage&q=Belgi&f=false

_ _ _

Traduction Google :

Un soir, c'était le printemps de 1967, j'avais été informé par un camarade, Roberto Palotto, que Flavio Campo était parti s'enrôler. Je me suis précipité chez les parents de Flavio. Ils avaient appris d'une note oubliée par son fils qui était parti à Bruxelles avec d'autres camarades. J'ai immédiatement contacté Jean-Robert Debbaudt, secrétaire de l'équivalent belge du Mouvement Social, lui disant que j'arriverais en Belgique et que j'avais besoin d'aide pour ramener les camarades à la maison.

Une fois à Bruxelles, avec Debbaudt et d'autres camarades belges, je suis allé à l'hôtel où l'un des centres de recrutement a été mis en place. Je n'ai pas trouvé Campo, mais des mercenaires qui attendaient de partir m'ont informé qu'il serait de retour. J'attendais son retour et, avec un peu d'effort, je réussis à le persuader de retourner en Italie. Flavio a tranquillement repris le militantisme et puis, petit à petit, je suis revenu à cet engagement qui était typique.

_ _ _

One evening, it was the spring of 1967, I was informed by a comrade, Roberto Palotto, that Flavio Campo had left to enlist. I rushed to Flavio's parents. They had learned from a note forgotten by his son who had left for Brussels with other comrades. I immediately contacted Jean-Robert Debbaudt, Secretary of the Belgian equivalent of the Social Movement, telling him that I would arrive in Belgium and that I needed help to bring the comrades home.

Once in Brussels, together with Debbaudt and other Belgian comrades, I went to the hotel where one of the recruitment centers was set up. I did not find Campo, but some mercenaries waiting to leave informed me that he would be back. I awaited his return and with not a little effort managed to persuade him to return to Italy. Flavio quietly resumed the militancy and then, gradually, I returned to that commitment that was typical.

_ _ _




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 28 Juil 2018 - 16:52


http://www.resistances.be/belgchret03.html

Dans son édition du 18 septembre 1997, Polémique publie un hommage à Georges Gilsoul, dit « Gil », qui n’est autre qu’un ancien de la SS Wallonie, conduite sur le Front de l'Est par le collaborateur Léon Degrelle. L’article rappelle l’amitié qui a continué à unir, après la fin de la dictature nazie, Gisoul et Marc Augier, alias « Saint-Loup », un autre « étranger » (français) de la SS allemande.

Fin 1944, ce Marc Augier n’était autre que le rédacteur en chef de Devenir, le journal officiel des SS français de la brigade, puis de la division « Charlemagne ». Il fut condamné à mort par contumace et deviendra un des modèles de l'extrême droite contemporaine, en France comme en Belgique (...)





(...)



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 29 Juil 2018 - 12:13


Autre extrait du livre de Stefano Delle Chiaie :

L'aquila e il condor
De Stefano Delle Chiaie, Massimiliano Griner, Umberto Berlenghini

https://books.google.be/books?id=2YiogAZSWB0C&pg=PA163&dq=Skorzeny,+Degrelle&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiO8P7D4r_cAhUI3aQKHbxNBic4FBDoAQhbMAg#v=onepage&q=Skorzeny&f=false

_ _ _

Après une longue période de conflits internes - qui avaient vu comme présidents, entre autres, Arturo Frondizi, de l'Union Civique, le Général Juan Carlos Ongania et le Général Lanusse - étaient arrivés aux élections tenues par ce dernier, remportées par Campora .
La période Campora-Peron, l'aile libérale de l'armée est revenue au pouvoir avec le coup d'Etat de 1976, provoquant de nouveaux conflits dans les forces armées.

(...)

C'était l'image de la situation quand, avec Ballan et Crescenzi, qui étaient entre-temps arrivés d'Europe, j'ai participé à la réunion. Quelques colonels de l'état-major de l'armée et deux capitaines étaient présents. Tous les peronistes ou catholiques nationaux. L'un des capitaines, Pippo, sera plus tard notre lien.

Les raisons qui m'ont amené en Argentine, la situation européenne et italienne et nos intentions en Amérique latine ont été discutées. Leurs références fréquentes au Commandant Borghese et à Otto Skorzeny m'ont fait prendre conscience de l'importance d'avoir collaboré avec eux.

Après la réunion, grâce à l'armée, nous avons fait un peu de lumière sur la mort à Cordoue de Max Wuppermann, l'ancien officier SS qui était le lien entre Skorzeny et l'Amérique latine. En Europe, nous savions que, saoul, dans sa voiture, il ne s'était pas arrêté à un poste de contrôle de la police et avait été frappé par une rafale d'un agent. Cette version ne correspondait pas à la vérité car Wuppermann était un tétaniseur et ne conduisait pas.

La vérité qui a émergé était qu'il avait presque certainement été assassiné par le Mossad et que de toute façon les documents qu'il gardait dans son appartement avaient disparu.

Une présence active des services secrets israéliens en Argentine n'était pas une surprise. A ce moment, les deux blocs se disputaient le contrôle du passage entre les trois océans, celui du cap Horn et celui du cap de Bonne-Espérance, à l'extrême sud de l'Afrique du Sud. Israël dégrossi avec les États-Unis, a eu un contrôle indirect sur l'Afrique du Sud et avait un intérêt à déstabiliser le cône Sud de l'Amérique latine à prendre plus de poids dans l'alliance avec les Etats-Unis.





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 29 Juil 2018 - 13:24


Il est aussi question de Elio Ciolini dans le livre de Stefano Delle Chiaie mais cela ne se trouve pas dans les pages accessibles via Google Book.

Intéressant de voir le lien Léon Degrelle - Stefano Delle Chiaie - Elio Ciolini...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 29 Juil 2018 - 21:12


Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec
De Dimitris Psarras
(2014)







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 29 Juil 2018 - 21:32


L'Orchestre noir: Enquête sur les réseaux néo-fascistes
De Frédéric LAURENT
(1978 - réédité 2013 avec post-face)





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 29 Juil 2018 - 21:47


Eurasianism and the European Far Right: Reshaping the Europe–Russia Relationship
publié par Marlene Laruelle





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 30 Juil 2018 - 9:25

Pour information sur les liens entre Stefano Delle Chiaie (qui connaissait bien Léon Degrelle, Otto Skorzeny et Valerio Borghese) et Elio Ciolini (que l'on retrouvera près de la bande Haemers-Lacroix).


https://christiebooks.co.uk/2013/02/stefano-delle-chiaie-in-bolivia-notes-on-the-memoirs-of-stefano-delle-chiaie-by-paul-sharkey/


(...)


An old comrade, Ciolini, asked to come to Bolivia to escape “business problems”. SDC found him a job as French & Italian interpreter for the Information & Tourism minister, Fernando Palacios.


(...)


During the Falklands War SDC made airfields available to Argentina, without telling Torrelio. In July 1982 Torrelio was forced to step down by Rico Toro. Rico Toro handed over to Vildoso and SDC began to get hints of the US preparing to take action against him. The Italian secret services had given his former comrade Ciolini cash to hire French mercenaries to snatch or kill him. At the same time SDC was negotiating with Libya for a loan to help out Bolivia. He needed Rico Toro in the presidency to reassure the prospective lenders and organised a meet between Rico Toro and COB leader Juan Lechin at the Sheraton hotel. A further meeting was arranged. SDC then left for Venezuela to meet the Libyan investment chief only to hear of the murder of Pierluigi Pagliai. He states that he had been out of contact with Pagliai for some time. This incident scared off the Libyan.

“I felt Bolivian and I knew what it means in concrete terms that my homeland is wheresoever the fight for my ideas goes on.”


(Translated and annotated by Paul Sharkey)

.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 30 Juil 2018 - 10:47

Enquêtes sur la droite extrême
René Monzat
(1992)







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 30 Juil 2018 - 12:27

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 30 Juil 2018 - 17:24


Au sujet de l'autobiographie de Stefano Delle Chiaie ...

http://www.fascinazione.info/2012/06/stefano-delle-chiaie-i-misteri-ditalia.html

Extrait :

(...) Ainsi, par exemple, plusieurs critiques déçus par la non-réponse sur les mystères italiens n'ont pas remarqué que Chiaia est une révélation sensationnelle: que l'organisation internationale qu'il promu au milieu des années 70 en Espagne avait entre ses deux extrémités parmi les plus célèbres personnalités des survivants de la catastrophe du national-socialisme: Otto Skorzeny, l'officier qui a sauvé Mussolini et a couru la répression du complot contre Hitler en Juillet 1944, et Léon Degrelle, le chef et rexismo héros de guerre que le Führer voulu comme un enfant. Une organisation très puissante si elle permettait au jeune homme élevé au Quadraro de traiter à égalité avec les chefs d'État qui ont marqué l'histoire de leur pays: de Péron à Franco à Pinochet. (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 30 Juil 2018 - 17:40


Il est question de Léon Degrelle et de Jean-Robert Debbaudt dans l'intéressant livre suivant :

https://books.openedition.org/pur/46753




Chapitre V.  L’Aginter presse : réseaux OAS, contre-subversion et terrorisme
p. 129-155

(...)  Un mois plus tard, une note rappelle que le 7 août 1976, une réunion des extrêmes droites européennes a été organisée par le NPD à Hambourg, en présence de représentants du Parti des forces nouvelles français et des mouvements extrémistes de Belgique, Autriche, Angleterre, Suède et de trois Italiens non identifiés. Une réunion de l’Alianza Internacional Anticomunista (AIA) se serait également tenue à Barcelone à la fin du mois d’août précédent. Cette organisation coordonnerait l’activité anticommuniste en Europe tandis que l’association parallèle World Anticomunist League « s’occuperait des mêmes problèmes pour le reste du monde 92 ». La note identifie les dirigeants des deux organisations : Léon Degrelle, Yves Guillou, Salvatore Francia 93 , Clemente Graziani, Stefano Delle Chiaie et Luis Garcia Rodriguez 94  sont cités  95.

Ce sont ainsi des réseaux qui lient l’extrême droite européenne et les activistes italiens impliqués dans des activités subversives que mettent en évidence ces notes.

Complétant la ramification de ces réseaux d’extrême droite, une note du 10 septembre 1974 insiste sur les liaisons entretenues entre «des organisations d’extrême droite italiennes et étrangères avec des groupes néo-nazis allemands et sur leurs liens avec les organisations de la guérilla palestinienne».    (...)

_ _ _

92 CdM, Dossiers de procédure pénale no 2/92G RGGI et 9/92A RGPM, Rapport d’expertise d’Aldo Giannuli du 12 mars 1997, annexe 39, APP-Mi, fasc. « Delle Chiaie Stefano », lettre « réservée personnelle » du ministère de l’Intérieur, DGPS, Servizio di sicurezza, divisione 1 aux préfets de la République, 6 décembre 1976.

93 Voir notice biographique en annexe.

94 Luis Garcia Rodriguez est né le 30 janvier 1932 à Barcelone. Phalangiste dissident d’extrême droite, il entretient des contacts avec l’extrême droite italienne.

95 CdM, Dossiers de procédure pénale no 2/92G RGGI et 9/92A RGPM, Rapport d’expertise d’Aldo Giannuli commandité le 12 mars 1997, annexe 39, APP-Mi, fasc. « Delle Chiaie Stefano », lettre « réservée personnelle » du ministère de l’Intérieur, DGPS, Servizio di sicurezza, divisione 1 aux préfets de la République, 6 décembre 1976.

_ _ _ _ _ _


La proximité entre l’Aginter presse et Avanguardia Nazionale est en outre confirmée par la saisie, en 1975, dans une planque d’AN à Rome, d’une carte de l’Aginter presse, datée du 21 décembre 1971, au nom de Giovanni Martelli, collaborateur accrédité, portant la photo de Stefano Delle Chiaie 78 et signée par Yves Guérin-Sérac. L’Italien a par la suite assuré que cette carte avait été antidatée et qu’il ne l’avait obtenue qu’en 1974. Lors de cette perquisition, un agenda, vraisemblablement imprimé en Espagne et susceptible d’avoir appartenu à Stefano Delle Chiaie 79, voyait figurer dans ses pages les noms et coordonnées de deux membres de l’Aginter presse – Raingeard de la Bletière et Robert Leroy – parmi d’autres membres de premier plan de l’extrême droite française ou francophone des années 1970 : Yves Bataille, Francis Bergeron, Maurice Bardèche, Gaston Amaudruz, Jean-Robert Debbaudt, Henry Coston, Joël Freymond, Saint-Loup, Saint-Paulien, Jacques Bonomo et Romain Spazziari – codification maladroite de Delle Chiaie pour masquer ses relations avec Albert Spaggiari 80.

_ _ _

78 CdM, Dossier de procédure pénale no 9/82-A contre Stefano Delle Chiaie et d’autres, Procura generale della Repubblica, Catanzaro, Cartella S/6, Parte III Carte de l’Aginter presse, no 030 bis au nom de Giovanni Martelli.

79 Rappelons que celui-ci a fui en Espagne à l’été 1970 lorsqu’est émis un mandat d’arrêt contre lui pour faux témoignage dans le cadre de l’enquête sur la strage de Piazza Fontana.

80 CdM, Dossier de procédure pénale no 9/82_ A contre Stefano Delle Chiaie et d’autres, Documents saisis via Sartorio, 51, Rome, Liste des noms extraits de l’agenda « A » valisette cabine.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 31 Juil 2018 - 9:17

Je vois ce matin que Google Book publie maintenant la page 164 de l'autobiographie de Stefano Delle Chiaie. Je complète donc ce qui a été dit plus haut sur le "presidium" (OTTO SKORZENY, LEON DEGRELLE, RADU GHENEA, LEO NEGRELLI... avec VALERIO BORGHESE et STEFANO DELLE CHIAIE)

_ _ _

Il fallait donc un point de référence qui, en dehors de l'action quotidienne, représentait un ancrage solide pour éviter toute déviation stratégique. J'ai donc pensé à un présidium composé de figures autoritaires de notre histoire

J'ai exposé au commandant BORGHESE le projet, qui impliquait aussi la création d'un réseau international, donnant des idées-forces claires et compréhensibles, libérées de toute référence abstraite, pour sortir définitivement de la réserve nostalgique et intervenir directement sur les faits où notre présence était nécessaire. Ayant reçu son consentement, je suis allé mettre en place le presidium de garantie: j'ai rencontré OTTO SKORZENY, LEON DEGRELLE, RADU GHENEA, un assistant de CORNELIU CODREANU, et LEO NEGRELLI.

Tout le monde a accepté de participer au présidium et, à la fin de 1973, la réunion avec Borghese a eu lieu. L'organisme avec lequel je suis né est né et je me sentais fier et satisfait de l'entreprise. Nous passons définitivement, internationalement, d'une fonction purement théorique à celle de l'expérience sur le terrain, en commençant une période, riche en événements et en conquêtes de nouvelles frontières.

Nous avons établi des relations avec des membres qui, malgré leurs origines doctrinales différentes, partageaient nos propres aspirations politiques. Nous avons connecté les mouvements révolutionnaires nationaux qui incluaient le nouveau cours.

Nous avons récupéré des forces qui, en raison de l'absence de notre part sur la scène politique internationale, avaient des militants d'autres côtés. L'efficacité du choix sera vérifiée par notre présence directe pour aider ceux qui s'opposent aux deux empires. Notre rôle concerne l'ennemi. Encore plus quand nous avons réussi et pénétré dans les chambres périphériques du pouvoir.


_ _ _

(...)  Everyone agreed to participate in the presidium and at the end of 1973 the reunion with Borghese took place. The organism I was born with was born and I felt proud and satisfied with the company. We pass definitively, internationally, from a purely theoretical function to that of the experience on the field, beginning a period, rich in events and conquests of new frontiers.

We established relationships with members who, despite their different doctrinal origins, shared our own political aspirations. We connected national revolutionary movements that included the new course.

We recovered forces that, due to the absence of our part on the international political scene, had militants on other sides. The effectiveness of the choice will be verified by our direct presence to help those who opposed the two empires. Our role concerns the enemy. Even more when we succeeded and enter the peripheral chambers of power.

_ _ _







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 31 Juil 2018 - 10:35

Un autre passage du livre de Stefano Delle Chiaie où l'on apprend qu'il a rencontré Jacques de Mahieu...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_de_Mahieu

Note : l'appartenance de Jacques de Mahieu à la division Charlemagne est contesté


_ _ _

En 1978, je lui ai rendu visite chez lui, où il était en résidence surveillée.
La maison était située dans une rue aveugle éclairée par deux phares par jour. J'étais curieux de savoir, mais j'étais déçu. Vilas n'avait aucun charisme et me semblait plutôt perdu. Il m'a posé des questions sur l'Italie, magnifique Argentine, mais rien n'a été ajouté au sujet de ses plans et projets. Peut-être l'état dans lequel il s'est trouvé lui a conseillé d'être prudent. Cependant, il n'avait aucun rôle politique en Argentine.
En attendant, j'avais rencontré d'autres personnages. L'un était Jacques de Mahieu, un ancien membre du SS Charlemagne, l'un des premiers idéologues, avec Léon Degrelle, du péronisme et l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'ésotérisme et sur l'Amérique précolombienne: soutenu la théorie selon laquelle les Vikings avaient débarqué en Amérique avant Colomb. Un autre était Carlos Menem, le futur président de l'Argentine, alors convaincu par le national-socialisme. Et puis Wilfred von Oven, l'un des principaux collaborateurs de Joseph Goebbels; Joana Pavelic, fille d'Ante, chef des ustascias croates; John Hostventuri, bénévole à la rivière avec D'Annunzio, ministre de Mussolini et combattant de la République sociale avance un corps spécial de parachutistes en action contre Tito, le deuxième groupe de parachutistes Dalmatiens.


_ _ _

In 1978 I visited him in his home, where he was under house arrest.
The house was located in a blind street lit by two lighthouses by day. I was curious to know, but I was disappointed. Vilas possessed no charisma, and seemed to me rather lost. He asked me about Italy, magnificent Argentina, but nothing added about his plans and plans. Perhaps the state in which he found himself advised him to be prudent. However, he had no political role in Argentina.
In the meantime, I had met other characters. One was Jacques de Mahieu, former member of the SS Charlemagne, one of the first ideologues, with Leon Degrelle, of Peronism and author of several books on esoterism and pre-Columbian America: he supported the theory that the Vikings had landed in America before Colombo. Another was Carlos Menem, the future president of Argentina, then convinced by the National Socialist. And then Wilfred von Oven, one of the principal collaborators of Joseph Goebbels; Joana Pavelic, daughter of Ante, the leader of the Croatian ustascia; Giovanni Hostventuri, a volunteer in Fiume with D'Annunzio, minister of Mussolini and a fighter in the Social Republic under the command of a special body of the parà in action against the titines, the II nucleus of the Dalmatian parishes.
_ _ _



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 31 Juil 2018 - 11:08

Toujours dans son autobiographie, Stefano Delle Chiaie parle de Klaus Barbie (qu'il admirait).

_ _ _

Je me souviens très bien que le commissaire de l'ONU m'a exprimé sa satisfaction de la situation en Bolivie, absolument différente de ce qui était décrit, et il a promis un rapport favorable. Mais nous n'avons jamais entendu parler de son rapport, et nous ne savions pas non plus si cela avait été présenté à l'organe international.
Assister au Café La Paz dans le centre de la ville, j'ai rencontré Klaus Barbie, un ancien officier SS en Bolivie qui s'est appelé Altman, et nous avons commencé à visiter. Barbie Je parle à Jean Moulin avec admiration. Il m'a dit que le partisan avait été arrêté suite à l'espionnage des communistes, qui ne voulaient pas qu'un socialiste dirige la Résistance française. Moulin était alors mort dans le corsel son transport par train de Lyon à Berlin, en 1943.
Dans les premiers jours d'octobre 1980, Lucio Arce Gomez, ministre de l'Intérieur, a pris rendez-vous pour rencontrer quelques conseillers de Ronald Reagan, alors candidat à la présidence, qui arriverait en Bolivie. En fait, le 4 novembre, il y aurait des élections aux États-Unis, alors notre intérêt pour le voyage était évident. Même si, jusqu'à ce souvenir, nous distribuions le Carter sortant.

_ _ _

I remember very well that the UN Commissioner expressed to me his satisfaction with the situation in Bolivia, absolutely different from what was described, and promised a favorable report. But we never knew about his report, nor did we know if it was ever presented to the international organ.
Attending Café La Paz in the center of the city, I met Klaus Barbie, a former SS officer in Bolivia who called himself Altman, and we began to visit. Barbie I speak to Jean Moulin with admiration. He told me that the partisan had been arrested following a spying of the communists, who did not want a socialist to lead the French Resistance. Moulin was then dead in the corsel his trsferiment by train from Lyon to Berlin, in 1943.
In the early days of October 1980, Lucio Arce Gomez, Minister of the Interior, made an appointment to meet some councilors of Ronald Reagan, then presidential candidate, who would arrive in Bolivia. On 4 November, in fact, there would be elections in the United States, so our interest in the trip was evident. Even if, until that memento, we were giving out the outgoing Carter.

_ _ _




.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 1 Aoû 2018 - 16:39


Stefano Delle Chiaie dans le livre de Antonella Beccaria sur Elio Ciolini (voir aussi son fil de discussion) :

https://books.google.be/books?id=YyNhDwAAQBAJ&pg=PT134&lpg=PT134&dq=%22Pierre+Levrat%22,+Bolivie&source=bl&ots=UIJ2jpO72g&sig=FmAXrSz5_Y__XvskQZ8BLvyPhFQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjg6Zu_hsrcAhXMY1AKHUKLBa8Q6AEwAHoECAIQAQ#v=onepage&q=%22Delle%20Chiaie%22&f=false





_ _ _

Mais qui est Elio Ciolini? Cela fait des décennies que nous essayons de répondre à cette question sans jamais pouvoir le faire entièrement. En ce qui n'a pas atteint la confirmation officielle, l'homme Ciolini a été appelé le « SDECE », le service de renseignement français devient alors « DGSE », et a été ressenti dans plusieurs endroits à proximité d'un caractère de divers appareils de sécurité des nationalités. Puis, après être venu à l'avant-garde de la scène italienne guidiziaria si ses révélations mirabolenti sur le massacre du 2 août 1980 émis l'hypothèse que les magistrats avaient opéré à côté de l'intelligence de drapeau tricolore dans la construction de son château des accusations.
Pensez à un détail que ici il est prévu, la réunion a eu lieu avec l'un des principaux personnages contre lesquels le point de depistatore le doigt, le fondateur et ancien dirigeant du « Vanguard Nazionle » Stephen Chiaia. Cette réunion a eu lieu par l'intermédiaire d'un ancien officier de marine, le colonel Carlo Taddei, président de l'association des vétérans de Buenos Aires, qui y avait emménagé et qui était à son tour désigné comme homme de service. Le fait que la rencontre avec le néo-fasciste ait eu lieu sous l'égide de Taddei semble donner de la crédibilité à Ciolini au début. Et pour les Noirs fiables, il était au point qu'il pouvait connaître la liste des collaborateurs les plus fidèles de Delle Chiaie et des contacts sur lesquels, d'Amérique du Sud, il pouvait compter en Italie. La confiance entre les deux a tellement augmenté qu'ils sont devenus l'objet de critiques dans le monde de l'extrémisme de droite.
Il a témoigné d'une histoire de Vincenzo Vinciguerra, l'emprisonnement à vie ordinovista en raison de la Peteano auto-avoué massacre du 31 mai 1972 et sur cette constellation noire opère en Italie alors il a dit aux juges après son arrestation en 1979.

_ _ _


But who is Elio Ciolini? It is decades that we try to answer this question without ever being able to do it in full. Although no official confirmations were made, Ciolini was indicated as a man of the "SDECE", the French secret service which later became "DGSE", and was considered in many places a character close to security apparatuses of various nationalities. Then, once he came to the forefront of the Italian scene with his astonishing revelations on the massacre of August 2, 1980, the magistrates hypothesized that he had worked alongside the tricolored intelligence in building his castle of accusations.
Just think of a detail that is anticipated here, at the meeting that took place with one of the main characters against whom the fighter pointed his finger, the founder and former leader of "Avanguardia Nazionle", Stefano Delle Chiaie. That meeting took place through a former naval officer, Colonel Carlo Taddei, president of the Buenos Aires veterans' association, who had moved there and who was in turn designated as a service man. The fact that the meeting with the neo-fascist took place under the aegis of Taddei seems to give credibility to Ciolini at the beginning. And for the reliable blacks he was held to the point that he could learn about the list of the most trusted collaborators of Delle Chiaie and of the contacts on which, from South America, he could rely in Italy. The confidence between the two grew so much that they became the object of criticism within the world of right-wing extremism.
This was witnessed by a story by Vincenzo Vinciguerra, the orderly to life imprisonment because he was confessed to the massacre of Peteano on 31 May 1972 and that on the black constellation operating in Italy he told the magistrates after his arrest in 1979.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 2 Aoû 2018 - 13:57


Quelques passages sur Stefano Delle Chiaie dans "Rogue Agents" de David Teacher.

Il faut noter le rôle important de Carlo Pesenti que l'on retrouve aussi à la tête de "Europa Christiana" (voir la conférence à l'abbaye de Royaumont) patronné par la Milice de Jésus-Christ.





(...)





(...)





Sur Guido Giannettini :

https://alchetron.com/Guido-Giannettini


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 2 Aoû 2018 - 16:15


Léon Degrelle et un "stay-behind" (Die Welt - 14 février 1970)




_ _ _


Samedi 14 février 1970 - N ° 38 - Le Monde

Le réfugié le plus chanceux depuis Casanova: Léon Degrelle

Après chaque adieu, une nouvelle étoile fleurit sur la tunique

En fuite de la police espagnole, Léon Degrelle, gouverneur belge de la grâce hitlérienne depuis 23 jours, serait parti au Caire. Il pourrait, comme d'autres antisémites bruns avant lui, se réfugier et peut-être même un poste décent. Le fondateur et chef de la division SS "Wallonie", condamné à mort par les Belges en abstention, peut en tout cas compter sur une chose: un homme comme Degrelle ne sera pas expulsé du Nilland.

_ _ _


Saturday, February 14, 1970 - No. 38 - The World

Luckiest refugee since Casanova: Léon Degrelle

After every farewell, a new star blooms on the tunic

On the run from the Spanish police, Léon Degrelle, for 23 days Belgian governor of Hitler's Grace, is said to have gone to Cairo. He could, like other brown antisemites before him, get refuge and maybe even a decent post. The founder and leader of the SS Division "Wallonia", condemned to death by the Belgians in abstentia, can count on one thing in any case: a man like Degrelle will not be expelled from the Nilland.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _




_ _ _


Tâche pour une alerte

Par le propriétaire Degrelle a rencontré l'opposition et de la duchesse excentrique de Valence savoir (...) La « duchesse rouge » à son tour recommandé l'homme alerten SS avec ses cheveux courts coupés amis anglo-saxons des ambassades de Madrid comme un anti-communistes infatigables. OIM salon politique de la duchesse aussi la tâche appropriée pour les chômeurs était parce que: Degrelle était à la demande du sud militaire américaine des Pyrénées organisent un groupe de poches de résistance afin de garantir le pays contre une invasion de l'est.

Léon Degrelle a voyagé une fois par les provinces, l'attitude engagée efficace, comme lui, avait quitté précipité à la maison ou le lieu de travail, et a finalement trouvé deux terrains à distance sur laquelle il pourrait faire ses légionnaires en forme pour la guerre de guérilla: Tak du Guadalquivir près de Séville, sur un domaine à la ville espagnole du sud Constantina. Les armes nécessaires ont été utilisées par les clients américains.

_ _ _


Task for an alert

Through the squire Degrelle got to know the oppositional and eccentric Duchess of Valencia (...) The "red duchess" in turn recommended the alert SS man with the short haircut her Anglo-Saxon friends from the Madrid embassies as a tireless anticommunist. The duchess's political salon also found the appropriate job for the unemployed: Degrelle, at the request of American military forces south of the Pyrenees, was to organize a group of resistance nests to prevent the country from invading from the east.

Léon Degrelle soon traveled through the provinces, dedicated minds who, like him, rushed out of his home or work, and finally found two secluded lands where he could prepare his legionnaires for guerrilla warfare: in the Tak of the Guadalquivir near Seville and on a farm at the southern Spanish town Constantina. The necessary weapons were used by the American clients.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 2 Aoû 2018 - 20:00


Autre extrait :







_ _ _

La désinformation délibérément disséminée du cercle d'amis protégeait suffisamment le colonel SS-wallon contre les curieux. Il a déjà été dit que sa noble petite amie l’avait aidé à s’échapper en Argentine. Il aurait été vu dans une station balnéaire près de Montevideo.
Comme en 1964 devrait expirer sa condamnation à mort, l'ancien Rexistenfürer promis dans une interview rencontré « Paris-Press » qu'il allait bientôt rentrer chez lui, et avait pris en photo dans la victoire pose devant son manoir du sud espagnol. Cependant, un homecoming'll ne le conduire en question, si vous vous assure de lui qu'il pouvait défendre librement dans un nouveau processus et le procès transmettra la radio. Il voulait aussi se présenter aux prochaines élections.
Compte tenu de ces perspectives et le retour imminent d'un autre 1700 collaborateurs, le Parlement belge d'étendre le délai de prescription pour les crimes de guerre de vingt à trente ans décidé. Le gouvernement bruxellois a informé Degrelle qu'elle abandonnait sa maison. Cependant, elle a insisté sur le fait que Madrid ralentissait les activités politiques de l'émigrant. Il y eut assez d'occasions.
Alors beispiesweise le gouvernement de Madrid a dû intervenir quand Degrelle a épousé le nom de sa fille la plus jeune à l'automne dernier avec faste et la participation de la clique nazie locale. Pour le père avait prévu à l'origine, comme à l'apogée de ses autres filles, avec un grand uniforme mérité et même conféré l'ordre d'aller à l'église.
Sinon, et seulement en raison de l'opposition réglementaire a choisi Degrelle il préfère une coupe. À la recherche d'une médaille appropriée, il tendit la main vers la Croix de Fer avec feuilles de chêne.


_ _ _

Deliberately disseminated disinformation of the circle of friends shielded the Walloon SS-colonel sufficiently against the curious. It was once said that his noble girlfriend had helped him to escape to Argentina, he was once allegedly seen in a seaside resort near Montevideo.
When his death sentence expired in 1964, the former Rexistenfuer promised in an interview with "Paris Press", he would soon return to his homeland, and was photographed in victory pose in front of his southern Spanish manor house. A homecoming, however, only comes into question when he assures him that he can defend himself freely in a new trial and the trial will be broadcast. He also wanted to run for the next election.
In view of these prospects and the impending return of another 1,700 collaborators, the Belgian parliament decided to extend the statute of limitations for war crimes from twenty to thirty years. The Brussels government informed Degrelle that she was giving up his home. However, she insisted that Madrid was slowing down the emigrant's political activities. There were enough occasions.
For example, the Madrid government had to intervene when Degrelle married his youngest daughter in the autumn of last year with pomp and sympathy of the local Nazi-Klüngels. For the dad had originally intended, as at the weddings of his other daughters, to go to church with a uniform full of deserved and self-relieved orders.
As a substitute and only because of the official objection, Degrelle preferred to take a cut. In search of a suitable medal he reached for Knight's Creche with Oak Leaves.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 3 Aoû 2018 - 15:58

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Ven 3 Aoû 2018 - 18:25


Il est question de Léon Degrelle dans

https://thevision.com/politica/credere-obbedire-gattini/

(un article qui illustre l'étonnant lien entre l'extrême-droite et la cause animale... dont Edmont Bajart était un bon exemple en Belgique)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 12:22


Sur Stefano Delle Chiaie :

https://www.lagazzettadilucca.it/l-intersvista/2014/06/stefano-delle-chiaie-confesso-che-ho-creduto/

Stefano Delle Chiaie, confesso che ho creduto

martedì, 24 giugno 2014, 09:37

Stefano Delle Chiaie, j'avoue avoir cru

Mardi 24 juin 2014 à 09h37

(...)





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Degrelle, Léon
Revenir en haut 
Page 20 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: