les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Degrelle, Léon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 12:37






_ _ _

Même article dans






(...)

_ _ _

Voir

https://www.archives.gov/

https://www.archives.gov/IWG

Nazi War Crimes Interagency Working Group

(...)

_ _ _







_ _ _


Un peu plus ancien :

https://www.amazon.com/U-S-Intelligence-Nazis-Richard-Breitman/dp/0521617944

U.S. Intelligence and the Nazis
by Richard Breitman (Author), Norman J. W. Goda (Author), Timothy Naftali (Author), Robert Wolfe (Author)

ISBN-13: 978-0521617949
ISBN-10: 0521617944

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 19:28










Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 19:34












Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 19:45








(...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 20:01


http://www.tageblatt.lu/nachrichten/gelli-war-nicht-alleine-in-luxemburg-21007640/






Gelli war nicht alleine in Luxemburg

23. Mai 2013. 14:17 Uhr - Akt: 23. Mai 2013. 14:17 Uhr

Ob SREL-Affäre oder Bommeleeër-Prozess: In den vergangenen Wochen tauchten immer mehr Namen von dubiosen “Kalten Kriegern” und ihren Machenschaften vor 30 Jahren hier in Luxemburg auf. Der überzeugte Faschist, Logenmitglied (P2) und italienischer Gladio-Mitbegründer Licio Gelli lebte zwischen 1984 und 1986 in Luxemburg. Seine Wohnung war in der rue Notre-Dame, er verfügte über eine Sozialversicherungsnummer und ging unbehelligt hierzulande seinen Geschäften nach. Doch er soll nicht alleine gewesen sein. Das schrieb der 2004 verstorbene LSAP-Politiker Marc Zanussi in einem Tageblatt-Artikel aus dem Jahr 1999. Er beruft sich dabei auf paraguayische Geheimdienstberichte.

Im Dunstkreis von Gelli soll sich sein alter Kampfgefährte “ALFA” ebenfalls in Luxemburg aufgehalten haben, schreibt Zanussi. Sein Klarname ist Stefano Delle Chiaie. Der damalige Anführer der “Avanguardia Nazionale” in Italien war eine große Nummer im internationalen Rechtsterrorismus. Er trieb sein Unwesen (Terror und Tötungen) in Italien, Spanien Portugal und Mittelamerika. Der Klaus-Barbie-Freund soll, wie Gelli, für das Attentat auf den Bahnhof von Bologna 1980 verantwortlich sein.

“Operation Condor” in Luxemburg

Delle Chiaie wurde auch beim Kongress der Antikommunistischen Weltliga WACL zwischen dem 7. und 10 September 1986 in einem Hotel in Dommeldingen gesehen, so Zanussi Er soll auch gute Kontakte zu den verschiedenen Stay Behind-Netzen in Westeuropa gepflegt haben.

Marc Zanussi brachte 1999 einen weiteren Namen ins Spiel: Michael Vernon Townley. Der ehemalige CIA-Mitarbeiter war ein Freund von Delle Chiaie. Er war ein wichtiges Glied in der “Operation Condor”. Damit hatten die damaligen Militärdiktatoren in Lateinamerika die Unterdrückung von Regimegegnern koordiniert. Townley arbeitete auch, laut der spanischen Zeitung “El Pa?s”, für Pinochets Geheimpolizei Dina. Auf sein Konto gehen zahlreiche Morde.

Fragen an Juncker

Im Frühjahr und Sommer 1975 bewegte sich Michael Townley unter dem Decknamen Andres Wilson in Luxemburg. Laut Geheimdienstberichten soll er Asylorganisation aus Lateinamerika in Luxemburg beobachtet haben. “Es ging um eine mögliche Unterwanderung und sogar Killeraktionen,” schreibt Zanussi.

In seinem Tageblatt-Artikel stellt Zanussi fragen: Was tat der Killer in Luxemburg? Wer waren seine Kontaktpersonen und wie war es damals um die Effizienz des Luxemburger Geheimdienstes gestellt? “Gut wäre es daher, wenn wenigstens nachträglich die damaligen Vorgänge hierzulande präzise geklärt würden. Staatsminister Juncker, als Chef des ‘Service des Renseignements’, ist gefordert,” schreibt Zanussi 1999. Eine Antwort gibt es bis heute nicht.

CIA-Killer Townley lebt in den USA im Zeugenschutzprogramm unter polizeilicher Obhut.


_ _ _


Gelli n'était pas seul au Luxembourg

23 mai 2013. 14h17 - Loi: 23 mai 2013. 14h17

Que ce soit l'affaire secrète ou ajournée processus: Au cours des dernières semaines sont apparues de plus en plus douteux nom de « Obligations de la guerre froide Gern » et leurs manigances ici il y a 30 ans à Luxembourg. Le membre convaincu Lounges fasciste, (P2) et italien Gladio-fondateur Licio Gelli vécu entre 1984 et 1986 à Luxembourg. Son appartement était rue Notre-Dame, il avait un numéro de sécurité sociale et continuait ses affaires. Mais il n'aurait pas dû être seul. Il a été écrit par le regretté Marc Zanussi, politicien du LSAP, dans un article publié en 1999. Il fait référence aux rapports de renseignement paraguayens.

Dans la dune de Gelli, son ancienne équipe de combat "ALFA" devrait également rester au Luxembourg, écrit Zanussi. Sa clarté est Stefano Delle Chiaie. Le chef de l’Avanguardia Nazionale à l’époque en Italie était un grand nombre de terroristes terroristes internationaux. Il a conduit ses troubles (terreur et meurtres) en Italie, en Espagne, au Portugal et en Amérique centrale. L’ami Klaus Barbie, comme Gelli, devrait être responsable de l’attaque de la gare de Bologne en 1980.

Opération Condor au Luxembourg

Delle Chiaie a également été le Congrès de la Ligue mondiale Antikommunistischen WACL entre 7 et 10 Septembre 1986, dans un hôtel dans les choses Dommel vu, donc Zanussi Il est également bon compte agit dans les différents réseaux Stay behind en Europe occidentale ont maintenu.

Marc Zanussi a apporté un autre nom en 1999: Michael Vernon Townley. L'ancien employé de la CIA était un ami de Delle Chiaie. Il était un membre important de "l'opération Condor". Cela signifiait que les dictateurs militaires en Amérique latine avaient coordonné la répression des rencontres avec le régime. Townley a également travaillé, selon le journal espagnol "El Pa? S", pour la police secrète de Pinochet, Dina. Son compte entre dans de nombreux meurtres.

Questions à Juncker

Au printemps et à l'été 1975, Michael Townley s'est installé sous la couverture d'Andres Wilson à Luxembourg. Selon des rapports de renseignement, il aurait dû observer l'asile en provenance d'Amérique latine au Luxembourg. "Il y avait une possible immigration et même des actions meurtrières", écrit Zanussi.

Dans son article, Zanussi a demandé ce que le tueur avait fait au Luxembourg? Qui étaient ses contacts et comment c'était au moment de l'efficacité du service de renseignement luxembourgeois? "Ce serait bien si, au moins plus tard, les événements à cet égard seraient clarifiés avec précision. Le Premier ministre, en tant que chef du service de la Renseignements' est la population à risque « , écrit Zanussi 1999. Une réponse à ce jour il n'y a pas.

CIA-Killer Townley vit aux États-Unis dans le cadre d'un programme de garde de police.

_ _ _


Gelli was not alone in Luxembourg

May 23, 2013. 14:17 am - Act: May 23, 2013. 14:17

Whether SREL Affair or Bommeleeër Process: In recent weeks, more and more names of dubious "Cold Warriors" and their machinations have appeared in Luxembourg for 30 years. The convinced fascist, log member (P2) and Italian gladiator co-founder Licio Gelli lived in Luxembourg between 1984 and 1986. His apartment was in the rue Notre-Dame, he had a social security number, and went on with his business. But he should not have been alone. This was written by the late LSAP politician Marc Zanussi in a 1999 leaflet article. He is referring to Paraguayan intelligence reports.

In the dune of Gelli, his old combat team "ALFA" should also stay in Luxembourg, Zanussi writes. His clarity is Stefano Delle Chiaie. The then leader of the "Avanguardia Nazionale" in Italy was a large number of international terrorist terrorism. He drove his unrest (terror and killings) in Italy, Spain, Portugal and Central America. The Klaus Barbie friend, like Gelli, should be responsible for the assault on the Bologna train station in 1980.

Operation Condor in Luxembourg

Delle Chiaie was also seen at the Congress of the Anticommunist World League WACL between 7 and 10 September 1986 in a hotel in Dommeldingen, so Zanussi He should also have good contacts with the various stay behind networks in Western Europe.

Marc Zanussi brought another name in 1999: Michael Vernon Townley. The former CIA employee was a friend of Delle Chiaie. He was an important member of the "Operation Condor". This meant that the military dictators in Latin America had coordinated the suppression of regime encounters. Townley also worked, according to the Spanish newspaper "El Pa? S", for Pinochet's secret police Dina. His account goes into many murders.

Questions to Juncker

In the spring and summer of 1975, Michael Townley moved under the cover of Andres Wilson in Luxembourg. According to intelligence reports, he should have observed asylumization from Latin America in Luxembourg. "There was a possible immigration and even killer actions," writes Zanussi.

In his diary article Zanussi asked what the killer did in Luxembourg? Who were his contacts and how it was at the time of the efficiency of the Luxembourg intelligence service? "It would be good if, at least later, the events in that regard would then be clarified precisely. Minister of State Juncker, as chief of the "Service of Reseignement," is required, "Zanussi writes in 1999. There is no answer yet.

CIA-Killer Townley lives in the United States in a police protection guard program.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Sam 4 Aoû 2018 - 20:29










Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 10:50


Il est question de Léon Degrelle dans

https://fr.scribd.com/document/321938460/banquier-noir-pdf









(...)





(...)





(...)






(...)








(...)





(...)






(...)




(...)





(...)





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 12:38


Il peut être intéressant de comparer ce qui précède au livre de Pierre Péan :

https://fr.scribd.com/doc/241041809/pierre-pean-l-extremiste-francois-genoud-de-hitler-a-carlos-pdf





Quelques extraits :






(...)





(...)





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 15:16


Basé sur le livre de Pierre Péan :

L'extrémiste François Genoud, de Hitler à Carlos

https://www.dailymotion.com/video/x4q4l2


2.https://www.dailymotion.com/video/x4q412_lextremiste-francois-genoud-de-hitl_politics

" (...) Il a travaillé pour nous en Allemagne et en Belgique (...) "




3.https://www.dailymotion.com/video/x4px8u_lextremiste-francois-genoud-de-hitl_politics

4.https://www.dailymotion.com/video/x4ps3x_lextremiste-francois-genoud-de-hitl_politics

5.https://www.dailymotion.com/video/x4prsu_lextremiste-francois-genoud-de-hitl_politics

6.https://www.dailymotion.com/video/x4pr5p_lextremiste-francois-genoud-de-hitl_politics


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 17:52


Un article sur François Genoud  (Léon Degrelle est cité: " Léon Degrelle dont il devient l'ami intime")

https://www.la-croix.com/Archives/1996-01-26/Histoire-_NP_-1996-01-26-404534#

Ses éclaircissements sur la jeunesse de François Mitterrand (1) ont fait événement. Pierre Péan raconte aujourd'hui une vie très convoitée par de nombreux biographes et « services spéciaux » : celle de François Genoud (2), « banquier suisse », nazi jamais repenti, qui tire les ficelles du terrorisme international ; bref, le Suisse le plus surveillé depuis 1934.

A 80 ans, l'homme a voulu se mettre en règle avec l'Histoire et lever le voile sur les tribulations d'une vie marquée par l'admiration de l'homme qui a ordonné la « solution finale ».

Le croissant et la croix gammée

A la fin d'octobre 1932, ce jeune Suisse romand de 17 ans qui effectue un apprentissage dans une fabrique de papiers peints à Bonn rencontre Adolf Hitler. « Je lui ai dit quelques mots, notamment mon grand intérêt pour le national-socialisme, raconte Genoud. C'est avec votre génération que nous construirons une Europe fraternelle, m'a-t-il dit. A l'époque, on parlait beaucoup de lui. C'était mon héros... Ça l'est toujours. »

Avec cette poignée de main et ce bref échange, la vie de Genoud vient de basculer...

Rejeton de l'austère bourgeoisie lausannoise _ son père est commerçant et franc-maçon _ il entreprend, avec un ami admirateur du national-socialisme comme lui, une aventure automobile dans les roues de la « Croisière jaune ».

Antisioniste sans être antisémite

Au cours de ce voyage, ils font une autre rencontre déterminante, celle du grand mufti de Jérusalem. « Vous, jeunes francophones, amis du nationalisme arabe et de l'islam, leur dit-il, vous devez penser à la libération du Maghreb dominé par la France et l'Italie. «Ces quelques mots restèrent gravés dans nos coeurs ; ils ont profondément influencé nos vies», ajoute Genoud. L'alliance du croissant de la cause arabe et de la croix gammée est scellée, par « antisionisme et non par antisémitisme », rectifie constamment Genoud.

Survient la guerre. Genoud adhère au Mouvement national suisse qui déclare qu'il y a urgence à nouer de « loyales relations d'amitié avec l'Allemagne et l'Italie, puissances actuellement maîtresses de l'Europe nouvelle en train de naître ».

Par l'intermédiaire d'un certain Dickman, en réalité Paul Dickopf, qui deviendra président d'Interpol après la guerre, il entre au service de l'Abwehr (les services de renseignements allemands) et collabore parallèlement avec les services de renseignements suisses.

A la Libération, on le retrouve à Bruxelles où il distribue des colis de la Croix-Rouge suisse, s'occupe d'édition, fréquente assidument les nostalgiques de la collaboration et Léon Degrelle dont il devient l'ami intime.

Il devient aussi actionnaire d'une banque, la Martan (Maroc-Tanger) fournissant à des banques suisses les montages d'évasion fiscale en faveur de déposants français, dont les fonds avaient été bloqués aux Etats-Unis pendant la guerre.

« Hitler, mon héros ! »

Genoud a commencé son noir parcours comme membre de l'Organisation Gehlen qui organise la fuite des dignitaires nazis. « Il y a un côté « visiteur de prison » chez François Genoud, ajoute Péan. On dirait que toute sa vie a été bâtie sur une volonté systématique de se trouver à contre-courant ou du mauvais côté de l'Histoire. » C'est ainsi qu'il passera une bonne partie de sa vie à racheter les droits des écrits de Bormann, avec l'aide de Paula Wolf, la propre soeur du Fuhrer, le testament de Hitler et les droits de Goebbels.

Engagé dans les mouvements nationaux marocain et algérien, il participe, en juin 1958, à la création de la Banque commerciale arabe (BCA), ayant pour objectif de financer le commerce entre la Suisse et les pays arabes.

En coulisses, il participe à la phase finale des accords d'Evian en 1962 et sera de toutes les crises de la « révolution algérienne ». Grâce à la BCA de Genoud, le pouvoir algérien crée en 1963 la Banque populaire arabe (BPA) dont le banquier suisse prend la présidence. C'est l'instrument bancaire du FLN. Genoud se retrouve au milieu d'une implacable bataille pour le pouvoir entre le président Ben Bella et son principal adversaire Mohammed Khider qui a pris la contrôle de la BCA/BPA.

« Le cerveau occasionnel »

Aujourd'hui, si l'histoire très complexe du « trésor du FLN » n'a pas encore livré tous ses secrets, Genoud précise que, « au départ, 42 millions de francs suisses étaient déposés à la BCA : 10 ont servi à l'augmentation de capital datant de 1964 ; deux ont été virés sur un compte à numéro en Algérie ; six sont allés à Aït Ahmed ; six à Boudiaf ; Bitat, Lebjaoui et Khider en ont récupéré chacun une partie qui a servi à payer des armes destinées au maquis de Kabylie ». Englué dans cette affaire, Genoud trouve une porte de sortie en direction de la lutte palestinienne.

Il fait ainsi la connaissance de Georges Habache, le chef du Front populaire de la libération de la Palestine (FPLP) et Waddi Haddad, le chef logistique des opérations terroristes.

Durant l'été 1968, un jeune étudiant se présente à Bassam Abou Charif, le chargé des relations publiques de Waddi Haddad. Il s'appelle Ilitch Ramirez Sanchez, connu aujourd'hui sous le nom de « Carlos ». Se multiplieront ainsi les contacts avec les Irlandais, la Fraction armée rouge allemande et « bien d'autres combattants »...

François Genoud se définit comme ayant été chargé des relations publiques de Waddi Haddad en Europe. « Il n'était donc pas totalement faux de vous présenter comme un cerveau du terrorisme international ? lui demande Péan. Oh! répond Genoud, un cerveau occasionnel... »

« Je les ai bien emm... »

Genoud se trouva bel et bien impliqué dans l'aile dure de la lutte palestinienne, celle qui est responsable d'une quinzaine de détournements d'avions.

En février 1972, c'est lui, personnellement, qui met à la poste de Cologne les lettres revendiquant le détournement d'un avion de la Lufthansa.

Avec Jacques Vergès, Genoud organise la défense de l'ex-capitaine SS Klaus Barbie, puis celle du terroriste le plus recherché du monde, le célèbre Carlos auquel on impute plus de 80 morts, arrêté au Soudan le 15 août 1994 par les services français. « Je serais heureux d'arriver à votre âge avec seulement un dixième de votre esprit indomptable, lui écrit Carlos, et je veux que vous sachiez que je vous admire sincèrement, que je vous fais confiance, et que votre amitié me tient à coeur. »

Durant cette longue carrière, les contacts avec la police fédérale suisse n'ont jamais cessé. Un de ses officiers dit : « On aurait aimé le coincer... mais il n'y en a jamais eu assez... » Des propos dont ambigus aux résonances très actuelles en ce qui concerne la mansuétude helvétique dont jouissent aujourd'hui certains « réseaux dormants » et structures de financement des Groupes islamiques armés (GIA)! Genoud conclut : « Je remercie mon grand-père de nous avoir faits suisses, car on peut dire merde au reste du monde. Si je n'étais pas en accord avec Dieu, je faisais en sorte de l'être avec les lois suisses. Là-dessus, j'ai toujours eu la conscience tranquille. La Suisse m'a tenu lieu de base arrière. » Et quand Péan lui parle de la surveillance constante dont il a fait l'objet depuis 1934, François Genoud marmonne sobrement : « Je les ai bien emmerdés. »

Richard LABEVIERE

(1) Réédités au Livre de Poche, 590 p., 46 F.

(2) L'Extrémiste _ François Genoud, de Hitler à Carlos, de Pierre Péan, Fayard, 430 p., 150 F.

H « Ah ! quels titres », du 25 janvier (France 3 à 23.20) abordera le cas Genoud et France 2 diffusera le 19 février à 22.30 un documentaire de Pierre Péan et Christophe Nick.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 18:21

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Dim 5 Aoû 2018 - 18:40


Un document de la CIA sur Léon Degrelle et Otto Skorzeny ... Léon Degrelle / Otto Skorzeny et la CIA (1951) ...

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/SKORZENY%2C%20OTTO%20%20%20VOL.%202_0039.pdf






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 6 Aoû 2018 - 10:40

.

Die Rolle des Antisemitismus im transatlantischen Netzwerk des neuen ...
De Ulrich Stern




_ _ _

Genoud a gagné une fortune jusqu'à son suicide en tant qu'administrateur de certains notables nationaux-socialistes, ou en tant que propriétaire des droits d'auteur de nombreux papiers et journaux personnels de Joseph Goebbels, qu'il a vénérés. Cette fortune était connue de Genoud, qui a nié en tant que négationnistes de l’Holocauste. Hitler avait délibérément exterminé les Juifs pour les utiliser en conséquence. Il a donc été activement impliqué dans des accusations de meurtre nazi dans lesquelles il a organisé la représentation légale d'Adolf Eichmann et de Klaus Barbie.
Il a supporté divers groupes d'extrême droite avec ses activités lucratives, comme la "restructuration européenne" (ENO) de Gaston Armand Amaudruz et a entretenu des amitiés étroites avec les anciens SS tels que Léon Degrelle, qu'il a visité avec Ahmed Huber dans son exil en Espagne. Degrelle avait été condamné en tant qu'officier SS belge décoré pour collaboration avec le régime nazi et avait reçu l'asile du régime de Franco. En Espagne, le criminel a accueilli de nombreux néo-nazis allemands, tels que Michael Kühnen, qui l'ont vénéré comme une icône.

_ _ _

Genoud earned a fortune until his suicide as administrator of some NS sizes, or as the owner of the copyrights of numerous personal papers and journals of Joseph Goebbels, whom he worshiped. This fortune was known to Genoud, who denied as Holocaust deniers. Hitler had deliberately exterminated the Jews, to use them accordingly. So he was actively involved in Nazi murder charges in which he organized the legal representation of Adolf Eichmann and Klaus Barbie.
He also supported various right-wing extremist groups with his lucrative businesses, such as Gaston Armand Amaudruz's example of the European Reorganization (ENO) and had close friendships with former SS men such as Léon Degrelle, whom he visited together with Ahmed Huber in Spanish exile. Degrelle had been sentenced as a decorated Belgian SS officer for collaboration with the Nazi regime sun death and had received asylum from the Franco regime. In Spain, the criminal received numerous German neo-Nazis, such as Michael Kühnen, who revered him as an icon.

_ _ _


https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston-Armand_Amaudruz

Note : Michel Libert a rencontré Amaudruz à la demande du PAL (MAD).

_ _ _

The Darkest Sides of Politics, I: Postwar Fascism, Covert Operations, and ...
De Jeffrey M. Bale



.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Lun 6 Aoû 2018 - 16:16


L'autobiographie de Stefano Delle Chiaie  "L'Aquila e il Condor"  est disponible sur

mediafire.com file/l1hwl7mc1g8raot/L%2527Aquila_e_il_Condor.pdf/file

(avec reconnaissance de caractères - imparfaite - pour faciliter les recherches et la traduction automatique)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 7 Aoû 2018 - 10:00

Sur Léon Degrelle :

https://nationalsocialistreeducation.wordpress.com/2015/04/17/leon-degrelle/

(...)  After 1945, Degrelle regularly attended meetings of SS veterans, clubs and events, such as a Solstice at a military sports camp of the French national front. He kept close contacts with SS veterans such as Otto Skorzeny or the Swiss National-Socialist François Genoud.  (...)

.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 7 Aoû 2018 - 11:01

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 7 Aoû 2018 - 12:02

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mar 7 Aoû 2018 - 12:05

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 8 Aoû 2018 - 10:26

.
Léon Degrelle et "Aube dorée" :

https://books.google.be/books?id=2RiNAwAAQBAJ&pg=PT34&lpg=PT34&dq=Degrelle,+%22Delle+Chiaie%22&source=bl&ots=J42p6MIcuJ&sig=TSh1ArXKBNWFwFN_v6lFR5bHzas&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiD-6H3gN3cAhVIbVAKHV0WBHcQ6AEwCXoECAUQAQ#v=onepage&q=Degrelle%2C&f=false


Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec

De Dimitris Psarras






(...)




_ _ _ _ _

Michael Kühnen

https://en.wikipedia.org/wiki/Michael_K%C3%BChnen

(...)  With rumours spreading that he was to be arrested, Kühnen fled to Paris in early 1984 and sought refuge with the neo-Nazi group Fédération d'action nationale et européenne (FANE), with whom he had previously established contacts. Whilst working with FANE, he visited Spain and met with Léon Degrelle, establishing relations with the former Waffen-SS man who had become a central player in the Spanish Circle of Friends of Europe (CEDADE).[6] Kühnen was arrested in Paris and extradited to Germany to face trial on a number of charges related to neo-Nazism. He was sentenced to a further four years in prison.  (...)

The Beast Reawakens: Fascism's Resurgence from Hitler's Spymasters to Today ...
De Martin A. Lee




(...)




.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 8 Aoû 2018 - 11:28

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 8 Aoû 2018 - 12:21

.
https://www.diploweb.com/Grece-Aube-doree-de-l-ombre-a-la.html#nb10

Grèce. Aube dorée : de l’ombre à la lumière
L’ascension d’un parti nazi dans l’Europe contemporaine

Par Anaïs VOY-GILLIS , le 28 novembre 2015  

(...)

Dès le début, les rédacteurs de Chryssi Avgi recherchent des liens internationaux en opérant un rapprochement avec différents groupes européens et internationaux dont le groupe néonazi Círculo Español de Amigos de Europa [7] (Cedade). Ce dernier a tenté depuis sa création de devenir l’épicentre des organisations néofascistes européennes [8] et a organisé en 1969, à Barcelone, les rencontres annuelles du Nouvel Ordre européen [9]. Des membres d’Aube dorée collaboreront pendant plusieurs années avec Léon Degrelle et avec d’autres organisations européennes [10]. Ils ont été également présents au stand du Front National de la Jeunesse (FNJ) à l’occasion de l’Université d’été du Front National [11] au milieu des années 1990. Cette stratégie d’internationalisation est commune à de nombreux partis de la droite radicale.

(...)

[7] Fondé en 1966 à Barcelone et dissous en 1993, le CEDADE était notamment proche du lieutenant-colonel SS Otto Skorzeny et de l’officier des Waffen SS Léon Degrelle.

[8] Xavier Casals, « Le national-populisme en Espagne : les raisons d’une absence », dans Pascal Perrineau, Les croisés de la société fermée : L’Europe des extrêmes droites, La Tour d’Aigues, L’Aube, 2001, p.331

[9] Coalition européenne d’organisations fascistes et néonazies auxquelles une délégation d’Aube Dorée a pris part en 1981.

[10] Deux membres d’Aube dorée (Christos Pappas et Dimitris Zoumpoulis) sont également recrutés par Léon Degrelle pour participer à une organisation internationale du fascisme. En outre, on retrouve dans ce groupe Stefano delle Chiaie (ex-MSI, militant fasciste international) ou Michael Kühnen.

[11] Jean-Yves Camus, "Les relations internationales du Front National", Centre de recherche d’information et de documentation antifasciste, Rapport 98, Paris 1998, p. 240

(...)
.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 8 Aoû 2018 - 12:34


Christos Pappas et Léon Degrelle :

http://www.fortunegreece.com/article/o-christos-pappas-allilografouse-velgo-sinergati-tou-chitler/





Note : Christos Pappas est actuellement député au parlement hellénique.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Mer 8 Aoû 2018 - 20:41


Voir aussi ce qui concerne Otto Skorzeny dans

http://www.8bitmode.com/rogerdog/lobster/lobster12.pdf


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 9 Aoû 2018 - 13:05


https://www.lemonde.fr/archives/article/1965/03/20/la-personnalite-reelle-du-banquier-francois-genoud-souleve-des-questions-dans-la-presse-suisse_2172638_1819218.html?xtmc=francois_genoud&xtcr=1

La personnalité réelle du banquier François Genoud soulève des questions dans la presse suisse

LE MONDE | 20.03.1965 à 00h00

Berne. 19 mars. - Le banquier suisse François Genoud, directeur général de la Banque populaire d'Alger et administrateur délégué de la Banque commerciale arabe de Genève, s'est rendu, le 12 mars, au Département politique à Berne pour remercier les autorités helvétiques des démarches effectuées en faveur de sa libération. Il a regagné Alger jeudi.

La venue de ce visiteur insolite au Palais fédéral ne manqua pas d'embarrasser les autorités suisses, d'autant plus qu'une partie de l'opinion n'a pas oublié les sympathies que M. Genoud nourrissait pour le régime hitlérien.

Sous le titre " De Goebbels à Ben Bella - Avatars d'un banquier lausannois ", l'hebdomadaire zurichois Die Weltwoche tente de brosser un portrait sans fard du banquier suisse François Genoud. Après avoir rappelé les circonstances de son arrestation, sa mise en liberté provisoire et l'autorisation obtenue des autorités algériennes pour se rendre en Suisse, l'hebdomadaire zurichois se demande ce qui se dissimule derrière " l'affaire Genoud ". Les interventions diplomatiques de la Suisse ont-elles pu, à elles seules, le tirer d'affaire ou le banquier disposait-il d'autres atouts plus efficaces encore ?

Die Weltwoche a peine à voir uniquement en lui le financier de la révolution algérienne aux idées avancées, car il y a huit ans il se donnait pour légataire des œuvres posthumes de Goebbels. Ami du fasciste genevois Oltramare à l'époque hitlérienne, Genoud était membre du parti nazi de Suisse. L'hebdomadaire zurichois se demande alors si François Genoud s'est vraiment dégagé des influences de son passé.

Le 1 novembre 1964, la National Zeitung de Bâle publiait, dans le cadre d'une enquête intitulée " A la recherche de nazis disparus ", un article sur l'organisation Die Spinne (l'araignée), qui n'est autre que l'héritière de l'organisation des anciens SS (Odessa). Le journal bâlois révélait que Die Spinne avait tissé sa toile avant la chute du IIIe Reich, notamment lorsque les nazis ouvraient des comptes anonymes en Suisse. D'après la National Zeitung, " l'homme qui gérait cette fortune nazie et qui la gère aujourd'hui encore est un citoyen suisse habitant Lausanne. Son appartement a l'aspect d'un musée hitlérien : des drapeaux à croix gammée et de grands portraits du Führer sont accrochés aux murs. Ce banquier nazi voyage aujourd'hui sans difficulté à travers l'Europe pour effectuer des transferts et des investissements ".

[En 1952 la publication des " Libres Propos sur la guerre et sur la paix ", d'Hitler, donna lieu à procès à Düsseldorf et à Paris. M. François Genoud, qui se présentait alors comme " agent littéraire ", invoqua la double qualité de représentant des héritiers de Hitler et de représentant de ceux de Martin Bormann pour poursuivre les éditeurs d'une version des propos dactylographiés de Hitler qui n'était pas passée par ses mains. Celle qu'il détenait provenait directement des papiers détenus par Bormann, dont on sait que la mort a toujours été mise en doute.]

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   Jeu 9 Aoû 2018 - 14:18


Les Ultras: extrême droite et droite extrême en Suisse, les mouvements et la ...
De Claude Cantini
(1992)








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Degrelle, Léon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Degrelle, Léon
Revenir en haut 
Page 21 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: