les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deleuze, Olivier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 19:32

Membre fondateur d’Ecolo depuis 1980, ancien député fédéral, Commissaire à la Commission Tueries du Brabant bis. Il a quitté le monde politique pour le travail dans l'humanitaire.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 21:29

Il vie en Afrique, je ne sais plus dans quel pays, nous devrions lui lancer une invitation car ce type ne pratique pas la langue de bois.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Pol Silentblock



Nombre de messages : 256
Age : 57
Localisation : Belgique unifiée
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 21:31

pierre a écrit:
Il vie en Afrique, je ne sais plus dans quel pays, nous devrions lui lancer une invitation car ce type ne pratique pas la langue de bois.
Oui, c'est un des rares politique honnêtes que compte notre doux pays.
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 21:41

Pour l'avoir rencontré à plusieurs reprises, je suis d'accord avec vous.

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 21:42

Very Happy Very Happy Very Happy

Il ne portait jamais de cravate avant d'entrer. Jusqu'au jour où il a du aller devant le Roi.
Tout un symbole...
Chaque homme a son prix.
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 22:47

Je ne crois pas...
J'aimais bien son coté révolutionnaire à une certaine époque, mais je n'ai guère apprécié son comportement les dernières années, lorsqu'il fut au gouvernement. Je ne suis pas convaincu qu'il puisse se voir dans un miroir comme il est vraiment.
Mais c'est une autre histoire
Revenir en haut Aller en bas
Pol Silentblock



Nombre de messages : 256
Age : 57
Localisation : Belgique unifiée
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 22:54

Quand quelqu'un commence à géner, on l'implique car si on l'élimine, des questions vont se poser et des réponses vont pleuvoir !
Cetaines personnes dans le dossiers semblent avoir été tuées uniquement pour que l'on se pose des questions sur leur entourage et pour en faire tomber d'autres.
Rappelez-vous l'assassinat d'André Cools...Le nombre d'affaires ouvertes et investiguées et nombres de scandales découverts à cause de ce meurtre.
Peut-être que l'un des mobiles poursuivis était aussi celui-là !
Hypothèse, hypothèse...
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 23:17

Non, je ne pense pas.
Il s'agit d'un engagement . Il a préféré ne pas prendre la parole pour aider un ami. Un choix, un dilemme qui peut se poser à chaque homme à un moment de sa vie.

Et comme on dit chaque homme à son prix...j'en reste persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 8 Aoû 2007 - 23:22

undercover a écrit:
Et comme on dit chaque homme à son prix...j'en reste persuadé.
Vous faites une offre de services, Undercover ?
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Jeu 9 Aoû 2007 - 11:25

Pol Silentblock a écrit:
CharlyN a écrit:
undercover a écrit:
Et comme on dit chaque homme à son prix...j'en reste persuadé.
Vous faites une offre de services, Undercover ?
Trop tard pour les soldes !
Non, je n'ai pas les moyens, et aucun intéret.

Vu les lecteurs de ce forum, certains savent de quoi je parle...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 9 Sep 2008 - 13:02

Comme promis également la très intéressante interview d'Olivier Deleuze datant de quelques années (traduction ella).

Interview Olivier Deleuze
Introduction
En 1990 le député Ecolo Olivier Deleuze était fort impressionné par les conclusions de la première enquête de la commission sur la Bande des Tueurs du Brabant wallon, que certains agents avaient eu à faire avec des faits sur lesquels la commission enquête. En 1997, lui, le joueur de saxophone, activiste de Greenpeace et petit-fils d’un général, siège lui-même dans la deuxième commission parlementaire qui vérifie pourquoi les crimes de la Bande n’ont jamais été élucidés s. Deleuze arrive à faire un tri après un à cinq mois d’audiences entre les faits et les fantaisies. Le chapitre des Ballets Roses est clos pour lui.
Olivier Deleuze : ‘ Au début je me suis presque noyé dans les affaires de Libanais, Israéliens, trafiquants d’armes, drogues dans de la viande congelée, gendarmes d’extrêmes droites, rackets de grands magasins, chauffeurs de taxis dans des coffres de voitures, mineurs sans noms suicidés, chantages possible sur des membres de la famille royale, psychiatres avec des enregistreurs, etc. A la fin tu as l’impression que toute la Belgique est poursuivie par tout le monde. Mais dans ce pays de 300 habitants par km², tu peux rester occupé. Donc, j’essaie de ne pas me laisser influencer par les relations qui existent entre certaines personnes. Regarde mon agenda et tu serais étonné de voir le genre de gens que je connais. Mais après un certain temps on y voit clair. Ce n’est pas simple parce que les gens qu’on interroge connaissent les filons et ils racontent ce qu’ils veulent. Ils savent très bien comment mentir sans faire de faux serments. Ils ne disent pas : « j’ai fait ceci.
Ils répondent qu’il y a longtemps, qu’ils ne savent plus ou qu’ils ne sont pas sûrs mais qu’ils ont l’impression que… Je fais donc attention que le témoin n’essaie pas de pointer un témoin A dans l’espoir que je ne vois pas B. Surtout maintenant que nous nous retrouvons fatalement dans le milieu de l’extrême droite. On y retrouve les maîtres de la manipulation’.
Tu as l’impression qu’un certain nombre de sommités de l’appareil judiciaire doit pour la première fois rendre des comptes à la commission, ce qu’ils font et ce qu’ils ont fait quand ils étaient en fonction. ‘Oui, et cela est très intéressant. Il y a des témoins qui pensent qu’ils peuvent toujours inventer à la commission que la terre est plate, que l’extrême droite est représentée par 50 gars, qu’on a cherché très fort dans cette direction, mais qu’on n’a rien trouvé. Procureur Jean Deprêtre de Nivelles est quelqu’un comme ça ainsi que l’ancien Colonel de gendarmerie Gerard Lhost, et le commissaire Georges Marnette de la police judiciaire de Bruxelles. Plus qu’ils disent que quelque chose est blanc, plus à la commission nous avons l’impression que c’est noir.
Jusqu’à la fin du mois d’avril 1997 vous avez, de façon remarquable, passé la plus grosse partie des auditions à filtrer la légende des ballets roses. Vous y voyez claire maintenant ?
‘C’était la partie la plus obscure et la plus puante de l’enquête. L’intoxication était énorme. Les rumeurs les plus folles circulaient. La plus grande quantité de pièces de dossiers a disparu à ce niveau. Nous étions obligés d’y passer du temps, pas parce que c’était la piste la plus importante vers la bande mais afin d’éviter que les ballets roses continuent à perturber l’enquête, afin d’éviter qu’elle devienne la piste la moins ou la plus exploitée. Je ne regrette pas que nous avons stagné aussi longtemps à ce niveau.
Est-ce qu’il y a eu vraiment des Ballets Roses, et est-ce que cela concernait la bande des Tueurs du brabant wallon ?
‘Sur base de témoignages et de pièces de dossiers j'ai pu conclure qu’il y a eu des orgies avec des prominents. Je n’ai pas vu de preuves qu’il y avait des mineurs présents. Mais il ne devait pas y avoir de mineurs pour faire du chantage sur un politicien connu, haut officier ou magistrat avec vie familiale. Je ne trouve pas normal que des hauts fonctionnaires puissent faire le sujet d’un chantage. Si en plus tu fais disparaître des pièces de dossiers cela te revient sur le plateau. Cela n’arrête pas les bavardages au contraire cela donne un écho dans toutes les directions. Mais je n’ai aucune idée si un éventuel chantage a quelque chose à voir avec les TBW.
Si c’est votre conclusion, vous n’êtes pas beaucoup plus loin qu’au début quand vous aviez débuté ceci.
’Quand même. Nous avons eu les preuves sur la table qu’on a bâclé les dossiers des Ballets roses. Je veux dire avec l’enquête sur les réseaux call-girls de Lydia Montaricourt et Fortunata « Tuna Israël » à la fin des années ’70.
Cela semble vieux mais certaines personnes qui s’occupaient des dossiers ont influencé longtemps l’enquête sur les TBW .
Qu’est ce qui n’a pas été ?
’Les deux femmes ont toujours exploité un bordel de luxe à Bruxelles. Montaricourt n’a pas reçu pour les mêmes faits c’est-à-dire du proxénitisme une égalité de traitement judiciaire. Pour la première la perquisition a eu lieu tout de suite, chez Fortunata la perquisition a seulement eu lieu un mois après que la BSR avait reçu la mission et entre-temps le dossier a été retiré des mains du juge d’instruction Jacques Schellekens. Cet homme a été envoyé à Auderghem comme juge de paix tandis qu’il préférait rester juge d’instruction. Montaricourt a été arrêté le 21 février 1979, condamné à 15 mois de prison mais libéré après le jugement le mois de mai de la même année.
Et ce qui était encore plus spectaculaire : elle a avoué qu’elle exploitait un bordel, elle a été condamnée et pourtant elle a eu de retour l’argent qui avait été confisqué.
Fortunata qui a aussi avoué qu’elle avait été proxénète et chez qui on a également confisqué des preuves n’a pas été arrêté et son dossier a été classé sans suite. Ceci n’est absolument pas normal. Ce n’est pas normal non plus que les agendas confisqués ont disparu avant le procès de Montaricourt. « La raison doit être le contenu de cet agenda », c’est ce qu’a déclaré le juge d’instruction Schellekens devant la commission. Je pense donc qu’elles étaient protégées mais l’une encore plus que l’autre.
Quelques gendarmes qui ont effectué la perquisition chez Fortunata ont dit devant la commission que Fortunata avait demandée si elle pouvait donner un coup de fil.
C’était possible. Peu de temps après le marchand d’armes Roger Boas est apparu, l’homme qui doit sa fortune surtout aux grosses commandes que Paul Vanden Boeynants a placé chez lui quand il était ministre de la défense. C’est ce que vous voulez dire avec ‘protection’.
‘Cela va plus loin encore. En 1989, le commissaire Peelos de la police judiciaire de Hasselt a déclaré devant la commission que Tuna était inscrite comme secrétaire de direction d’une grande entreprise belge à Malte. En fait il y avait deux entreprises belges sur cette île dans le même bâtiment et ils avaient le même personnel : Asco de Roger Boas et Mediterranean Meat Company de Paul Vanden Boeynants.
Ce Boas a donc assisté a une partie de la perquisition chez Fortunata. C’est donc aussi très inquiétant que les gendarmes lors du retour de la résidence de Tuna ont été interpellés par leur chef en devaient faire un rapport de l’enquête.
Qui était ce chef n’est pas clair ! La commission possède un emplacement d’une soirée au Bordel de Tuna, où des gens puissants ont participé. Je ne peux pas vous donner les noms car on nous les a donné derrière portes fermées. Ils ont été confirmés par des témoins de différents services. Dans mes yeux ce n’est pas innocent d’aller dîner dans un bordel de luxe quand on a une haute fonction au gouvernement. Si un haut fonctionnaire raconte carrément qu’il s’est amusé de façon fantastique je ne trouve ça même pas grave. Dans mes yeux ce n’est pas un problème moral. Mais s’il fait enlever les preuves de ses ébats d’un dossier judiciaire alors cela me pose problème.
S’agit-il ici des déclarations de l’ancien colonel de la gendarmerie Paul Marchoul ?
’ Et bien, le colonel Marchoul – que je ne considère pas comme un bouc émissaire car il a fait un excellent travail dans l’enquête François sur la corruption et trafique de drogue par des gendarmes et autres policiers - a entendu par hasard que son ancien collègue Herman Vernaillen a téléphoné à l’état-major et qu’il a dit : « pas de problèmes, les pages dans l’agenda de Tuna ont été déchirés ».

Marchoul n’a pas donné le nom de la personne qui a téléphoné à Vernaillen mais c’est un secret de notoriété public que le général décédé de la gendarmerie Fernand Beaurir avait été un invité de Tuna.
’Pas de commentaire. Marchoul parle d’un « officier, haut gradé. Nous devons encore entendre Herman Vernaillen sur ce sujet mais nous avons dans l’ensemble assez d’éléments pour arriver à la conclusion que l’enquête sur les ballets roses de Fortunata Israel et Lydia Montaricourt ne s’est pas déroulée correctement et qu’il y a à la gendarmerie et au parquet de Bruxelles assez d’indications qui démontrent que nous pouvons parler de protection’.
Mais qu’est ce que cette enquête a à voir avec la Bande des Tueurs du Brabant wallon ?
’Nous n’en savons rien. Je me pose la question suivante : la bande a commencé fin 1982 à se manifester ouvertement. Ceux-ci ont duré jusqu’en 1985. Un pareil enchaînement de crimes non résolus demande de la préparation, du planning et de l’organisation. Est-ce que le vol d’une radio à la brigade Dyane peu de temps après l’affaire Tuna-Montaricourt peut-être déjà à voir quelque chose avec la bande ?
Le vol d’armes chez la même brigade ? L’affiliation de Johan Demol le commissaire de la police de Schaerbeek à l’extrême droite Front de la Jeunesse et à ce moment-là gendarme de Dyane ? L’attentat sur une voiture de la BSR et après sur le colonel Vernaillen ? Aucunes de ses affaires n’ont été résolues et elles se sont passées peu de temps après l’affaire des ballets roses et avant les véritables attaques de la bande.n’ Toutes ces choses ont eu lieu chez le corps

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)


Dernière édition par michel le Mar 9 Sep 2008 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 9 Sep 2008 - 13:05

Suite :

Tout le monde s’en fiche mais moi je ne suis pas d’accord avec ça. La gendarmerie consiste en 16.000 personnes armées. Il ne s’agit pas d’une poignée de gars avec des crânes rasés qui font beaucoup de bruits dans une arrière salle d’un bistro à deux heures du matin. Je ne veux pas dire que la gendarmerie est une organisation d’extrême droite mais s’il y a des faits aussi graves qui se passent et rien n’est résolu, je me pose des questions. La démocratie n’est pas irréversible. Et nous sommes sans armes. Nous avons uniquement notre culture démocratique pour nous défendre.
Nous devons être attentifs, nous informer et travailler’.
Voulez-vous dire par-là que des gendarmes haut placés ont déjoué l’enquête sur les filières des call girls et que certaines personnes savaient cela et qu’elles en ont profité pour préparer les attaques des TBW ?
’J’en suis sûr que la Bande n’aurait pas eu aussi facile si les affaires de la gendarmerie avaient été résolues. Au moins cela aurait été un signe clair qu’une enquête approfondie a lieu et que des affaires ne sont pas étouffées. Cela ne veut pas dire que j’oppose la gendarmerie pourrie contre la police judiciaire fidèle. Dans les deux unités il y a des pommes pourries car elles n’ont pas été enlevées à temps.
C’est dangereux. Ces gens sont armés, ils ont de la pouvoir, tu ne peux pas les laisser faire. Il faut leur faire comprendre que nous vivons dans une démocratie. Que le peuple et les personnes qui les représentent ont le droit de savoir ce qui se passe’.
Puisque vous parler de la police judiciaire, Sonia Camps, une femme qui sort du réseau de Lydia Montaricourt, avait de bonnes relations avec la moitié de la direction de la police judiciaire de Bruxelles et surtout avec Frans Reyniers, le chef suspendu.
’En ce qui me concerne tu peux avoir les amis que tu veux, mais avoue alors et porte-en les conséquences’.
Il y a quelques semaines vous avez participé ensemble avec Frans Reyniers a un débat dans l’émission ‘Controverse’ sur RTL sur les Ballets Roses, où on ne lui a posé aucune question concernant Sonia Camps. Un remarquable interlocuteur s’y trouvait, le célèbre psychiatre André Pinon des autres ballets roses. Quelle impression avez vous eu de lui ?
’Cela n’a pas d’importance. Mais ce que je ne comprends pas c’est qu’on parle tout le temps du dossier Pinon-pinon-pinon tandis que dans le dossier Montaricourt-Tuna se trouvent beaucoup plus de faits que dans le dossier de ce docteur. Le dossier –Pinon ne m’intéresse pas’.
A oui ? Pourtant le baron Benoît de Bonvoisin est fort intéressé. Quand une équipe de Netwerk de la télé néerlandaise, homologue de Ter Zake, a voulu faire un reportage sur les TBW et quand ils ont demandé une interview à ‘Bonvoisin’, le baron était d’accord sous condition qu’ils donnent d’abord la parole au docteur Pinon.
’J’ai consulté le dossier Pinon et l’enquête du Comité Supérieur de Contrôle de cette affaire et je ne vois aucune raison de tuer personne parce qu’il connaît le contenu. Le dossier Pinon comme moi je le connais n’est rien’
Néanmoins une enquête sur le divorce du docteur Pinon est en cours depuis la fin des années ’70. La justice de Bruxelles s’est occupée en premier du dossier puis Nivelles s’en est occupée et puis la police judiciaire de Bruxelles et après cela le Comité Supérieur de Contrôle a refait l’enquête, puis la première commission d’enquête sur les TBW, maintenant la Commission bis sur les TBW et j’oublie sûrement encore des services. Est-ce que l’affaire n’a pas été examinée suffisamment ?
‘Assez pour qu’on ne s’en occupe plus. C’est le divorce le plus spectaculaire que la Belgique a connu. Qu’est ce que je trouve dans le dossier Pinon ? Un psychiatre qui va divorcer de sa femme en qui veut la garde des leurs enfants, un détective qui se cache derrière un arbre sur les rives d’un lac à Genval, le journaliste de gauche Jean-Claude Garot qui interview une femme et qui cache un magnétophone sous la table… Je ne comprends pas ce qui est important la dedans. Oui, mais, qu’on prétend alors vous n’avez pas le vrai dossier Pinon. Non mais. Je ne participe pas à ce genre de choses. Pinon ne m’intéresse pas, ce n’est pas un accès qui me permets à grimper au sommet de la montagne. C’est glissant, c’est sinueux, tu ne peux même pas voir comment s’il la route continue et monte. J’ai ma route et elle est solide. Donc je laisse tomber Pinon’

Une piste, celle des ballets roses est donc éclaircie. Et maintenant ? Sur RTL vous étiez assez optimiste qu’on va trouver les coupables des TBW.
‘ Il n’y a aucune raison pour ne pas éclaircir l’énigme des TBW. Nous sommes en Belgique. N’importe quelle personne qui a suivi un peu le dossier, peut faire une liste de 30 noms de personnes chez qui on doit chercher la solution.
Les photos robots et l’enquête ont donné jusqu’à maintenant un grand ‘bazar’ avec 19.000 noms. C’est ce que le commandant de la gendarmerie Didier Schot a révélé à la commission. Mais je pense que tu peux avancer avec 30 noms. Les interrogations montrent que les services de polices et les parquets ont particulièrement mal travaillé. Ils peuvent venir nous expliquer cela. Des personnes ont été intimidées et certains ont joué des jeux de pouvoir complètement irresponsables. Si la commission Dutroux pointe du doigt le procureur Benoît Dejemeppe de Bruxelles, je ne supporte pas que d’autres procureurs – qui ont fait pire dans le dossier de la bande – seraient attaqués moins que Dejemeppe.
Les questions de mes collègues me font constater qu’ils pensent la même chose.
C’est quoi c’est attitude qu’il a le Procureur du Roi Jean Deprêtre de Nivelles, qui continue à répéter que la Bande de Borains a été acquittée parce que le jury des assises a mal fait son travail ? Grâce à ce genre de personnes le TBW sont toujours en liberté.’
Si on arrête les jeux de pouvoirs et les intimidations on retrouve la bande ?
Si les enquêteurs n’ont pas encore de moyens pour travailler efficacement maintenant que plus de 300.000 personnes sont allées sur la rue dans le cadre de l’affaire Dutroux pour démontrer qu’elles trouvent cela grave que la justice ne travaille pas, comment voulez-vous que l’affaire sera un jour résolu ?
‘Le juge d’instruction Lacroix et la cellule de Jumet ont des plans intéressants et des traces qui montrent la bonne direction. Je pense que la commission en est persuadée. Il n’y a rien à reprocher. Mais ils doivent avoir la possibilité de pouvoir réaliser leurs idées.
Ils ont un manque cruel de personnes. Ils sont maintenant – en juin 1997 – 25.000, mais il y a combien de temps partiels là dedans. Pour contrôler 19.000 noms ? Si le ministère de la Justice et les parquets généraux ne donnent pas plus de moyens à la cellule de Jumet ils seront en grande partie responsable de l’échec si l’enquête sur les TBW échoue.
Les politiciens sont occupés à couper la branche sur laquelle ils sont assis. Le « establishment » peut être content avec la commission d’enquête. Je ne pense qu’on serait aussi tranquille en Belgique sans les commissions comme après les affaires, Dutroux, les Forges et Vilvoorde. Et quelle est la réaction des politiciens ? Dehaene trouve qu’il y a beaucoup de commissions d’enquêtes.
Les politiciens sont scandaleusement imprécis sur le rôle de l’ancien ministre de la Justice Mechior Wathelet dans l’affaire Dutroux. Et la cellule de Brabant wallon n’obtient pas de moyens pour faire l’enquête sur la Bande.
Je trouve ces 3 choses totalement irresponsables. Si j’étais Premier ministre de la Belgique, et je serais un cynique j’aurais sacrifié Wathelet dans l’intérêt de l’état-cvp. Je dirais aussi : « Bravo pour ces commissions d’enquêtes ! » Et j’en ferais sorte que la Cellule du Brabant wallon obtient les moyens nécessaires pour démasquer la bande des TBW et que cette affaire soit clôturée une fois pour tout ’.



source : www.bendevannijvel.com

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 9 Sep 2008 - 14:18

Dommage qu'il ne souhaite plus intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 9 Sep 2008 - 22:20

Il faudrait lui demander s'il tiendrait encore les même propos aujourdhui et ce malgré son devoir de réserve.
Au fait, son devoir de réserve, c'est dans quel cadre exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mer 10 Sep 2008 - 9:06

Henry a écrit:
Il faudrait lui demander s'il tiendrait encore les même propos aujourdhui et ce malgré son devoir de réserve.
Au fait, son devoir de réserve, c'est dans quel cadre exactement ?

Activités dans une grande organisation humanitaire.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Télémoustique p28   Sam 3 Jan 2009 - 17:36

Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Télémoustique p29   Sam 3 Jan 2009 - 17:37

Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Télémoustique p30   Sam 3 Jan 2009 - 17:38

Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Télémoustique p31 (32)   Sam 3 Jan 2009 - 17:40



Source : télémoustique, sd
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Sam 3 Jan 2009 - 22:48

Kranz a écrit:


Source : télémoustique, sd

On a envie de dire 'tout est dit'.
Tiens Schellekens n'a plus été juge d'instruction... il est d'ailleurs mort peu de temps après son passage devant la commission bis sur les tueries. Crise cardiaque. Pas de chance pour ce saxophoniste... de jazz à ses heures.
Observation: Deleuze a quitté la politique belge... pas tellement longtemps après la commission, dégoûté?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 22 Fév 2011 - 12:40

J'ai recontacté Monsieur Deleuze afin d'obtenir une interview. J'ai obtenu comme réponse qu'il n'était plus au courant depuis longtemps de l'affaire des tueries du Brabant et qu'il ne souhaite plus s'exprimer à ce sujet.

Dont acte.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Mar 22 Fév 2011 - 19:59

Son grand pere etait GENERAL ,et il lui a sans doute dit ,du calme mon fils !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deleuze, Olivier   Aujourd'hui à 9:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Deleuze, Olivier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olivier Reboul
» Les phobies - Dr F.Olivier
» L'Olivier
» Saint Jean Gualbert et Saint Olivier Plunket et commentaire du jour "Pour la première fois,..."
» Blog d'Olivier Sanguy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: