les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Boas, Roger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Boas, Roger   Sam 1 Sep 2007 - 14:02

Président du groupe aéronautique Asco Industries (www.asco.be). Il fut condamné en 1992 à 15 mois de prison avec sursis pour fraude fiscale et faux en écriture dans le cadre d'un contrat portant sur la livraison de 1000 chars à la Défense nationale. Son nom reviendra dans le dossier Euro system hospitalier. Il était d'ailleurs le concubin de Fortunato Israel.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Sam 15 Sep 2007 - 19:30

Jamais trop inquiété...Brave homme. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Ven 10 Juin 2011 - 13:41

LES AFFAIRES ROGER BOAS:AMALGAMES ET QUESTIONS
HAQUIN,RENE
Page 8
Jeudi 22 mars 1990
Les affaires Roger Boas:
amalgames et questions
Roger Boas est un des hommes d'affaires belges dont le nom défraye la chronique, et dont il a été question, hier soir, dans une séquence de l'émission Au nom de la loi. Dans Le Soir des 20 et 21 mars, nous avons fait allusion à cette affaire qui s'inscrit dans l'ensemble des accusations lancées contre les responsables de la police judiciaire de Bruxelles.
Voici, en résumé, les affaires dans lesquelles apparaît le nom de Roger Boas.
On a parlé du marché des blindés pour le compte de la Défense nationale, marché dans lequel un ancien directeur commercial de l'une des sociétés du groupe Boas, Louis Sik, prétendait que le ministre Paul Vanden Boeynants avait touché des commissions pour un montant global de 850 millions de francs. Le Comité supérieur de contrôle, puis la commission spéciale de la Chambre ont fait un sort à ce dossier définitivement refermé. Le Conseil d'Etat a aussi débouté des concurrents de Boas qui avaient introduit un recours au sujet de ce marché.
Il y eut un marché d'armes avec l'Iran et c'est à un volet de ce chapitre qu'a fait allusion, hier soir, l'émission Au nom de la loi. Un contrat de commissions avait été passé entre un intermédiaire américain, un certain Houshang Lavy, avec la société Asco de Roger Boas. Le marché ne se conclut pas, suite à un avis négatif donné par un ministère belge, mais le bénéficiaire des commissions a prétendu que le marché s'était conclu à son insu. L'affaire a été tranchée par une chambre correctionnelle de Bruxelles- qui l'a déclarée non recevable, l'intermédiaire américain ayant cependant été conforté dans ses prétentions de toucher les commissions promises. Cette affaire a rebondi en 1986 avec la publication dans un hebdomadaire d'une photocopie relative à l'expédition d'armes par la société Asco à l'Iran. Pour Boas, l'hebdomadaire aurait été abusé.
En 1986, l'ancien directeur commercial de l'une des sociétés de Boas, Louis Sik, mis à la porte pour notes de frais gonflées et détournements (que Sik a contestés), a affirmé, dans de nombreuses lettres, que Boas avait versé des centaines de millions à VDB. Sik a été acquitté dans l'affaire des notes de frais et des détournements, ayant affirmé que les «détournements» étaient, en réalité, une opération financière organisée à la demande de Boas.
On en revient ainsi au dossier des blindés évoqués plus haut. C'est dans ce cadre que Louis Sik, filé par des détectives, fut surpris avec d'autres dans un établissement de Bruxelles où l'on jouait au poker pour de l'argent. Et l'on peut, en effet, se demander si cette descente de la PJ était «innocente» ou destinée à servir les intérêts de Roger Boas.
Depuis 1982, Roger Boas fait aussi l'objet d'un dossier de fraude fiscale ouvert à l'époque de l'affaire des blindés. Ce dossier, en principe prescrit depuis 1988, n'est pas clôturé, les «révélations» de Sik ayant pu faire apparaître, en 1986, des éléments nouveaux «repoussant» la prescription à 1992.
Enfin, on parle indirectement aussi de «ballets roses», dans la mesure où une amie de Roger Boas, autrefois liée au réseau de call-girls du Brusilia (dont a récemment parlé sur la chaîne de télé privée VTM la prostituée Maud Sarr) fit également partie du personnel d'une des sociétés de Boas. Un volet qui pourrait être joint au dossier de fraude fiscale ouvert en 1982.
Pourquoi, depuis huit ans, la Justice n'a-t-elle pas voulu démêler le vrai du faux, dans tout ceci? D'où les amalgames que l'on peut faire et les questions que l'on peut encore se poser aujourd'hui...
RENÉ HAQUIN.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Ven 10 Juin 2011 - 16:24

DECORE :pour services rendus au pays cheers OFFICIER de l ORDRE de LEOPOLD II Laughing
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Mar 15 Nov 2011 - 17:18

Au sujet de Boas et Xavier Magnée :


Et l’affaire Boas qui vous a valu d’être perquisitionné? Il était bien question de relations troubles entre affaires et politique, non?
Roger Boas était un self-made-man talentueux. Il dirigeait une société qui fabriquait des pièces détachées qui servaient dans la fabrication de blindés. Finalement, il a décidé de fabriquer un blindé à lui tout seul quand l’armée a eu besoin de remplacer 1039 transporteurs pour l’infanterie. Il a effectivement décroché la commande: l’un des contrats du siècle, 13 milliards de francs belges. On a créé une société qui comprenait, en plus de Boas, Cockerill et GBL. Le conseil d’administration était donc de bonne compagnie. J’ai négocié la licence avec les Américains pour construire les blindés en Belgique. J’étais jeune, j’étais en forme, j’étais licencié en études européennes, j’étais donc un technicien du droit économique. Et en plus officier de réserve chez les Chasseurs ardennais utilisant ce matériel! On m’a donc demandé de présider le CA. Tout s’est très bien passé. Un concurrent évincé a déposé une plainte, affirmant de manière très téméraire que nous aurions donné un potde- vin à Paul Vanden Boeynants. Mais jusqu’où va l’imagination? M. Boas a été perquisitionné. Moi aussi. Tout GBL, tout Cockerill… C’est vrai. Mais personne n’a même été inculpé sur cette fable.
Une tache sur votre cv?
Mais non! Après cette perquisition, des confrères avaient certes décrété que Magnée, qui roulait en Lamborghini et était le président de BMF, était foutu! Sur quoi, aux élections suivantes, je me suis porté candidat au bâtonnât. J’avais, face à moi, un rival imbattable en la personne d’Adrien Wolters, un être parfait et admirable. Je me suis simplement présenté pour signifier à la galerie que je n’avais rien à me reprocher et j’ai fait un résultat très honorable: 40 % des voix. C’est comme cela que je suis devenu bâtonnier quatre ans plus tard, que j’ai arrêté de courir les filles, de rouler en voiture de sport et d’être administrateur de société. Saint Paul est tombé de son cheval sur le chemin de Damas et, moi, je suis devenu bâtonnier parce que j’ai été perquisitionné.



Source : http://www.michelbouffioux.be/article-un-seigneur-en-dentelles-27-10-2011-88742413.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
w424785



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Mer 21 Nov 2012 - 12:32

EEN TIP AAN DE BENDESPEURDERS:

heropen het dossier Boas en zoek de banden met de staatsveiligheid (Smets)

en wie er in de Brusilia de camera's heeft laten hangen
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Sam 17 Aoû 2013 - 8:19


http://fr.scribd.com/doc/90496635/The-Origins-of-Iran-Contra

"The origins of Iran-Contra: lessons from the Durrani Affair"





Il est beaucoup question de Khashoggi ...

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Sam 17 Aoû 2013 - 17:25

.


Dernière édition par K le Mar 12 Aoû 2014 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Jeu 12 Juin 2014 - 16:05

.


Dernière édition par K le Mar 12 Aoû 2014 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Jeu 12 Juin 2014 - 20:13


Bien que la fiabilité de la source soit discutée, ce qui suit pourrait avoir un lien avec le message précédent :

http://www.veteranstoday.com/2011/09/20/cia-opening-its-books-some-surprises-in-store-wanta-libya-and-more/

(...) This was Gladio, of course, the bastardized anti-Communist program that set up terror organizations across Europe as a “fall back” defense in case of a successful Soviet invasion. Libya was the staging ground for Gladio, a program operated, not out of Italy as reported, but out of Switzerland, by the ‘P2,’ a Freemason organization that eventually operated in 26 countries, across not only Europe but Latin America as well.” (...)

Je ne sais pas ce qu'il faut en penser mais je suis persuadé que la mort de Mouammar Kadhafi est une perte pour ceux qui cherchent la vérité derrière un grand nombre d'affaires obscures.

Revenir en haut Aller en bas
tomboy



Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 31/03/2013

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Jeu 12 Juin 2014 - 21:07

HERVE a écrit:


Je ne sais pas ce qu'il faut en penser mais je suis persuadé que la mort de Mouammar Kadhafi est une perte pour ceux qui cherchent la vérité derrière un grand nombre d'affaires obscures.


C'est évident!
Parfois je me surprends à me demander si le printemps arabe parti en février de Tunisie et qui s'est répandu comme une trainée de poudre n'était pas un prétexte, quand on sait que Ben Ali a été évacué grâce aux services secrets de Khadaffi...

Dans les années 80 on ne parlait jamais de Ben Laden, à l'époque des attentas de Lockerbie Khadaffi a été mis au ban des nations par Reagan, il hébergeait LE terroriste de l'époque: ABOU NIDAL

On dispose de quelques rares photos de ce type, un vrai fantôme
Il s'est suicidé à Bagdad en 2003...peu de temps avant la seconde guerre du Golfe
Maintenant la troisième commence avec "El Bagdadi"

BIN LADIN (fils de Ladin)
ABOU NIDAL (père de Nidal)

LADIN
NIDAL

Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Boas, Roger   Lun 15 Aoû 2016 - 18:53



80 tonnes de titane usiné par mois, ainsi qu’une quantité importante d’autres métaux durs et alliages d’aluminium.

http://www.hangarflying.eu/fr/content/asco-la-passion-de-la-pr%C3%A9cision

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boas, Roger   Aujourd'hui à 11:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Boas, Roger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Dandin et Roger Coggio.
» Roger Moore appelle à un boycott du foie gras
» DÉCÈS DE ROGER TITEUX
» La meurtrière de Frère Roger
» Frère Roger, victime des délires anti-maçonniques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: